Vie pratique (La Taverne)

Fuite plafond/plancher, qui fait quoi ?

Répondre
Partager Rechercher
Hello les amis,

Petite question pour aider ma mamounette, à laquelle je voudrais éviter de se faire entourlouper comme le peuvent malheureusement l'être les personnes âgées.

Ma mère vit dans un appart dont elle est propriétaire. Elle a un seul voisin au-dessus.
L'autre jour, il se met à tomber des gouttes d'eau dans un coin de sa cuisine, et une vraie pluie dans la salle de bain à côté (par le trou d'une lampe dans le plafond).

Elle va sonner chez le voisin du dessus (locataire), qui était en train de faire prendre son bain à son gosse. Le voisin coupe l'eau (chez lui uniquement) : interruption immédiate de la fuite chez ma mère.

La fuite est donc clairement chez le voisin, donc je pensais que l'affaire serait vite vue : au voisin de faire intervenir un plombier chez lui, son assurance, etc.

SAUF QUE évidemment, les différentes assurances se renvoient la balle :
- Assurance du propriétaire du vosin : c'est à l'assurance du locataire d'intervenir.
- Assurance du voisin locataire : Vous ne constatez rien chez vous ? (En effet, chez lui ya rien, c'est chez ma mère que ça pleut). Ok, donc c'est à la personne chez qui on constate un dégât de faire jouer son assurance.
- Assurance de ma mère : C'est chez le voisin qu'il y a la fuite, donc c'est à lui de s'activer.

La dernière option me paraît la plus logique. Le voisin est coopératif (il a coupé l'eau chez lui et en attendant il se lave pas, donc il est emmerdé). Mais il veut pas non plus se faire entuber et se retrouver à payer des trucs que son assurance lui rembourserait pas, c'est compréhensible.

Mais ma mère va pas avancer les frais d'un plombier alors que le problème est clairement chez le voisin… Du coup comment faire pour obtenir la venue d'un plombier qui pourrait déjà essayer d'identifier un peu plus précisément le souci, sans que ce soit ma mère qui le paye de sa poche ?
Depuis pas si longtemps, tu passes par ton assurance et c'est elle qui gère. C'est une convention qui est là depuis assez récemment, pour éviter justement que les assureurs traînent des pieds. Il faut donc que son assurance lui envoie un plombier pour vérifier.

Si le problème vient des parties communes (c'est ce qui m'est arrivé), c'est la merde. En gros quand le problème se situe au niveau de la dalle, c'est l'enfer pour déterminer où il est. Et en plus c'est à voir avec le syndic donc ça peut être long et compliqué (force sur elle, chez moi ça a duré plus de deux ans, bon avec le covid en plus et le changement de syndic au milieu...).
Citation :
Publié par Ariendell
Depuis pas si longtemps, tu passes par ton assurance et c'est elle qui gère. C'est une convention qui est là depuis assez récemment, pour éviter justement que les assureurs traînent des pieds. Il faut donc que son assurance lui envoie un plombier pour vérifier.
Que faire quand son assurance lui dit "la fuite est chez le voisin donc on vous envoie rien, c'est à lui de faire appel à quelqu'un" ? Et que bien évidemment l'assurance du voisin dit que c'est à la nôtre d'agir.

Pendant ce temps, l'assurance de ma mère lui envoie un constat amiable de dégât des eaux à remplir avec le voisin, disant qu'ensuite ils vont missionner une entreprise pour évaluer les dégâts blablabla… mais c'est pas la question en fait, ça c'est déjà voir plus loin, parce que le premier souci là immédiatement, c'est comment régler la fuite pour que le voisin puisse se laver, mais qu'il pleuve pas chez ma mère ???

Citation :
Publié par Ariendell
Ah ça a encore changé depuis qu'on y a eu droit (2019, que c'est loin), j'ai trouvé ça.

Du coup ce que je t'ai dit est faux pour cette partie, c'est à l'assurance de l'occupant/propriétaire d'où provient la fuite de faire cette recherche.
Merci pour le lien !

- Pour les sinistres intervenus à compter du 1er juillet 2020, la recherche de fuite incombe à l’assureur de l’occupant du local où se fait la recherche, qu’il soit propriétaire ou locataire.
- Si la recherche simple ne donne rien et que cela nécessite une recherche de fuite destructive, la recherche incombe à l’assurance du propriétaire.

Donc, l'assurance du voisin locataire, dans un premier temps.
S'il faut casser des parois pour chercher, ça passera à l'assurance du propriétaire.

Dernière modification par Quint` ; 22/11/2021 à 16h05.
Citation :
Publié par Quint`
Que faire quand son assurance lui dit "la fuite est chez le voisin donc on vous envoie rien, c'est à lui de faire appel à quelqu'un" ? Et que bien évidemment l'assurance du voisin dit que c'est à la nôtre d'agir.
Ah ça a encore changé depuis qu'on y a eu droit (2019, que c'est loin), j'ai trouvé ça.

Du coup ce que je t'ai dit est faux pour cette partie, c'est à l'assurance de l'occupant/propriétaire du logement d'où provient la fuite de faire cette recherche.
Ca change effectivement tout le temps.
En cas de mauvaise volonté, aller en agence et régler ça en présentiel. Le problème c'est que c'est leur métier de te faire lambiner (1€ dépensé demain coute moins cher qu'un euro dépensé aujourd'hui) donc oui ça peut être long.
Peut-être que le voisin du dessus peut se bouger aussi vu qu'il ne peut plus utiliser sa salle de bain.
Citation :
Publié par Lolmao the Dong
Ca change effectivement tout le temps.
En cas de mauvaise volonté, aller en agence et régler ça en présentiel. Le problème c'est que c'est leur métier de te faire lambiner (1€ dépensé demain coute moins cher qu'un euro dépensé aujourd'hui) donc oui ça peut être long.
Peut-être que le voisin du dessus peut se bouger aussi vu qu'il ne peut plus utiliser sa salle de bain.
La solution universelle à tous les problèmes est d'en faire le problème de quelqu'un à même de le régler.
Citation :
Publié par Ariendell
Ah ça a encore changé depuis qu'on y a eu droit (2019, que c'est loin), j'ai trouvé ça.

Du coup ce que je t'ai dit est faux pour cette partie, c'est à l'assurance de l'occupant/propriétaire du logement d'où provient la fuite de faire cette recherche.
En fait, après relecture, ce qui m'inquiète, c'est que l'assurance du voisin peut continuer à jouer au con en disant que c'est pas "chez eux" qu'il y la fuite… vu que c'est chez ma mère que la flotte tombe.
C'est juste que comme la fuite s'arrête quand le voisin coupe l'eau, on sait que c'est chez lui…

Alors oui, une fuite dans ton plancher, c'est aussi ton problème sur le long terme (consommation d'eau et destruction future de ton sol), mais en attendant leur assurance peut faire "lalala on voit rien chez nous".

Je crois que si on la jouait complètement normal, ça devrait être :
1) Fuite au plafond chez ma mère -> assurance de ma mère (on parle pas de voisin)
2) L'assurance de ma mère enverrait donc quelqu'un, qui constaterait très vite que ça vient de chez le voisin du dessus
3) L'assurance de ma mère et celle du voisin se mettent en contact pour voir qui se charge de la recherche de fuite etc.

Sauf que ce scénario standard est extrêmement relou pour les 2 habitants vu qu'il prendra forcément du temps.
Il faut donc que je joue sur la bonne foi du voisin du dessus pour qu'il passe directement à l'étape "3) c'est moi qui ai une fuite dans mon plancher, donc c'est mon assurance qui s'en occupe".

Sachant que vu ce que m'en a dit le voisin, il trouve aucune trappe pour accéder aux tuyaux, donc on va sûrement passer à une étape 4) "recherche destructive"… ce qui fera donc entrer dans le bal l'assurance du propriétaire

Quand je regarde un lien comme celui-ci : https://www.habitatpresto.com/mag/pl...ond-degat-eaux
Ça m'emmerde, parce qu'à aucun moment ils ne parlent de la réparation de la fuite, juste de la réparation des dégâts.
Or, à l'heure actuelle, le voisin ne constate aucune fuite : c'est vraiment seulement l'apparition de flotte chez ma mère qui est visible.

Dernière modification par Quint` ; 22/11/2021 à 17h26.
La réparation de la fuite incombe à l'assurance du propriétaire :

- si c'est bien chez le voisin, c'est à l'assurance du propriétaire (je pense)
- si c'est chez ta mère, son assurance
- si c'est une partie commune (dans la dalle), c'est l'assurance du syndic qui prend le relais.

Je te laisse deviner pourquoi ça a pris 2 ans++ chez moi (cas n°3, évidemment). Mais c'est pour cela qu'ils ne peuvent pas dire à qui cela va incomber, de toutes façons ils envoient des gars qu'ils connaissent déjà pour travailler. La recherche non destructive de fuite peut par contre être très longue (on va pas se mentir, c'est ce qui a pris le plus longtemps).

De mémoire, on avait eu effectivement un premier plombier qui a tout de suite dit 1 truc que personne a voulu faire derrière (= tomber un coffrage) et qui nous a coûté facilement plusieurs mois de recherche derrière et qu'il a fallu finir par faire de toutes façons. Ensuite second plombier qui est passé chez le voisin (lol) et qui n'a rien constaté de bizarre chez lui, et que tout était bien fait, y compris le regard dans sa salle de bain.
Ta maman commence par faire une déclaration de sinistre officielle a son assurance par écrit, elle est victime d'un dégât des eaux, elle a subi un préjudice qui se chiffre et elle n'est pas en charge de régler les problèmes des assurances entre elles.

Tant que la déclaration de sinistre n'est pas faite, toutes les assurances risquent de te balader au téléphone...pas vu, pas pris..

La déclaration de sinistre enclenchera automatiquement une visite d'expert pour examiner les dégâts et valider les réparations a effectuer pour que l'assurance indemnise ta maman selon son contrat. Il se peut qu'il y ait d'autres expertises comme une recherche de fuite, surtout si le problème n'apparait pas comme terminé et clos...et selon le contrat il se peut que ta maman soit en charge de trouver des entreprises pour le devis (voir pour la recherche de fuite)...ce qui peut être une galère a gérer et fasse que le chiffrage traîne a cause de cela...(devis a faire pas forcément évident), sans parler des travaux ensuite.

Mais a la base, ta maman est victime du sinistre et sa MRH la couvre pour un dégât des eaux, c'est du grand classique très cadré par la réglementation et les accords (réels!) des assurances entre elles sur ce genre de sinistre, c'est pas son soucis...
Franchement je n'imaginais pas à quel point les assureurs (ou courtiers) pouvaient être de mauvaise foi ou fainéants sur des sinistres comme ça avant de le vivre.

Je suis un professionnel de l'assurance Dommages aux Biens (pour des risques d'entreprise, pas pour de l'immobilier) et malgré ça il m'a fallu + de 6 mois pour obtenir gain de cause contre un expert qui me disait que "nope", le sinistre de la copro était pas pris en charge parce que c'était une infiltration et que c'est pas "soudain et accidentel".

Quand bien même je lui envoyais les clauses du contrat qui disaient qu'on était couvert pour les infiltrations et que le contrat nous excluait pas le non-"soudain et accidentel" (sur lequel il y a de toute façon de la jurisprudence qui leur donnerait tort).

Et ça n'a été qu'un problème parmi d'autres. Avec un courtier qui donnait raison à l'expert.
Et bien sûr résiliation par la compagnie ensuite => Allez chercher un autre assureur.

Citation :
Publié par Quint`
La procédure est lancée du côté de ma mère, mais son assurance lui dit qu'ils envoient personne parce que c'est pas chez elle.
Autant ils n'ont pas tort sur ce point, autant il me semble qu'ils sont censés un minimum se rapprocher de l'autre assureur.

Y'en a pas deux qui sont chez la même compagnie entre ta maman, le proprio, le locataire et la copro ?
Post
Citation :
La procédure est lancée du côté de ma mère, mais son assurance lui dit qu'ils envoient personne parce que c'est pas chez elle.
l'origine/la cause du sinistre est pas chez elle, OK, mais OSEF !!! Les dégâts sont chez elle, elle est la victime du sinistre... donc déclaration de sinistre par courrier A/R si besoin, demande d'indemnisation avec photos a l'appui , a l'assurance ensuite d'envoyer un expert et d'enclencher la suite... C'est juste un dégât des eaux assez banal, c'est pas un dossier exceptionnel...Oui, il faudrait dans l'idéal que le locataire/propriétaire du logement a l'origine fasse une déclaration de sinistre de son coté, cela permettrait à l'assurance de ta mère d'identifier celle du tiers concernée...et a mon avis de résoudre cela plus rapidement. .


Sur certaines fuites, identifier l'origine (et qui est responsable) est parfois très compliqué, mais c'est un autre sujet.


Citation :
Autant ils n'ont pas tort sur ce point, autant il me semble qu'ils sont censés un minimum se rapprocher de l'autre assureur.
ben si ils ont tort, ils doivent expertiser les dégâts..et c'est l'expertise (contestable par la suite éventuellement 😉 en cas de désaccord) qui va fixer le règlement du sinistre. La, le soucis de l'assureur de ta maman est qu'il n'a pas de tiers identifié et que de ce fait, cela sent la galère pour le trouver a base de procédures...demande négligemment au voisin le nom de son assurance. En le communiquant a ton assurance il se peut que cela accélère les choses (c'est pas trop réglo, mais bon...) Parle au voisin, s'il est assuré, aucun soucis pour lui, même s'il n'a pas de dégâts chez lui.


J'ai eu une rupture d'arrivée d'eau dans la dalle de mon appartement en 2016...l'eau coule vers le bas, aucun dommage chez moi, walou, le voisin du dessous par contre 30k€ sur ces biens...j'ai fait ma déclaration de sinistre immédiatement après signalement du voisin du dessous qui prenait l'eau. Après expertise chez moi, c'était bien ma canalisation privative (après compteur et après la nourrice qui redistribue) qui avait une grosse fuite bien cachée dans la dalle...Résultat, aucune responsabilité de ma part retenu par l'expert, mon assurance m'a payé une canalisation toute neuve, par contre en extérieur en dérivation de celle dans la dalle concernée...Le sinistre m'a rien coûté ou à la marge (la consommation d'eau 😊 et quelques bistouilles de déco ensuite ). Le voisin a été indemnisé, (il a pourtant bien chargé la mule.) et personne ne s'est fâché...
Citation :
Publié par Ohrido-Survival-Attitude
Comment l'assureur de ta mère peut savoir qui est la cause du sinistre sans dépêcher un expert ? ils sont marabou ?

Pose leur la question.
Il se fera simplement opposer que quand la fuite vient du plafond, l'origine n'est clairement pas chez toi.
Que ça soit dans les parties communes ou chez le voisin, l'assurance de sa mère a l'air de s'en foutre.

Bon, ils pourraient s'inquiéter que si le sinistre n'est pas réglé rapidement les dégâts augmentent et que ça leur coûte plus cher, mais ce ne sont pas les personnes qui s'en occupent qui sortent les sous.

Citation :
Publié par macdarok
l'origine/la cause du sinistre est pas chez elle, OK, mais OSEF !!! Les dégâts sont chez elle, elle est la victime du sinistre... donc déclaration de sinistre par courrier A/R si besoin, demande d'indemnisation avec photos a l'appui , a l'assurance ensuite d'envoyer un expert et d'enclencher la suite... C'est juste un dégât des eaux assez banal, c'est pas un dossier exceptionnel...Oui, il faudrait dans l'idéal que le locataire/propriétaire du logement a l'origine fasse une déclaration de sinistre de son coté, cela permettrait à l'assurance de ta mère d'identifier celle du tiers concernée...et a mon avis de résoudre cela plus rapidement. .


Sur certaines fuites, identifier l'origine (et qui est responsable) est parfois très compliqué, mais c'est un autre sujet.

ben si ils ont tort, ils doivent expertiser les dégâts..et c'est l'expertise (contestable par la suite éventuellement 😉 en cas de désaccord) qui va fixer le règlement du sinistre.
En général l'assurance aime bien que l'origine de la fuite soit traitée avant d'évaluer/rembourser. Pour ne pas avoir à y revenir quelques semaines + tard.


Citation :
La, le soucis de l'assureur de ta maman est qu'il n'a pas de tiers identifié et que de ce fait, cela sent la galère pour le trouver a base de procédures...demande négligemment au voisin le nom de son assurance. En le communiquant a ton assurance il se peut que cela accélère les choses (c'est pas trop réglo, mais bon...) Parle au voisin, s'il est assuré, aucun soucis pour lui, même s'il n'a pas de dégâts chez lui.
Y'a même pas de "inopinément" qui tienne, toute personne normalement constituée est censé fournir ça easy.
Je sais pas si ça rentre dans les rôles d'un syndic de coordonner tout ça par contre.


Citation :
J'ai eu une rupture d'arrivée d'eau dans la dalle de mon appartement en 2016...l'eau coule vers le bas, aucun dommage chez moi, walou, le voisin du dessous par contre 30k€ sur ces biens...j'ai fait ma déclaration de sinistre immédiatement après signalement du voisin du dessous qui prenait l'eau. Après expertise chez moi, c'était bien ma canalisation privative (après compteur et après la nourrice qui redistribue) qui avait une grosse fuite bien cachée dans la dalle...Résultat, aucune responsabilité de ma part retenu par l'expert, mon assurance m'a payé une canalisation toute neuve, par contre en extérieur en dérivation de celle dans la dalle concernée...Le sinistre m'a rien coûté ou à la marge (la consommation d'eau 😊 et quelques bistouilles de déco ensuite ). Le voisin a été indemnisé, (il a pourtant bien chargé la mule.) et personne ne s'est fâché...
Marrant que l'assureur t'ait payé une canalisation toute neuve.
Si mon toit fuit, il me paie les dégâts mais pas un toit tout neuf. Sauf si la fuite vient elle-même d'un sinistre (genre tempête).
Citation :
Marrant que l'assureur t'ait payé une canalisation toute neuve.

Si mon toit fuit, il me paie les dégâts mais pas un toit tout neuf. Sauf si la fuite vient elle-même d'un sinistre (genre tempête).

Et ben si... mais tu a raison sur le fond, en fait il y eu débat entre mon assurance, celle de la victime et l'assurance du syndic du fait que le sinistre provenait d'une rupture de canalisation située dans la dalle d'étage considérée partie commune. Bref, c'est ma canalisation privative principale d'arrivée d'eau (post compteur) dans la dalle commune qui a lâchée...L'emplacement exact de la rupture n'a jamais été recherché pour la réparation, d'où la dérivation que j'ai pas eu le choix de refuser. A l'arrivée, les assurances se sont arrangées entre elles et se sont reparties le sinistre je ne sais pas trop comment, mais cela a été rapide après passage de l'expert... Apres est ce que le syndic nous a fait payer cela dans ses charges? je ne sais pas, je ne vérifie pas ses tableaux et ne suis pas les AG...mais auquel cas, tous les coproprios ont raqués...y compris le voisin du dessous...je n'y avais jamais pensé
Citation :
Publié par Ohrido-Survival-Attitude
Comment l'assureur de ta mère peut savoir qui est la cause du sinistre sans dépêcher un expert ? ils sont marabou ?

Pose leur la question.
Non mais parce que je leur ai dit, au téléphone.
Alors en attendant elle remplit un constat à l'amiable avec le voisin du dessus (qui va donc y mettre ses coordonnées etc).
À ce stade, là où je m'interroge c'est sur comment faire pour que quelqu'un intervienne le plus vite possible dans l'immédiat. Mais j'ai l'impression qu'il y a pas vraiment de quoi faire avancer le schmiblick plus que ça, faut vraiment passer par toutes les étapes à la con, alors qu'on sait déjà très bien que ça vient du voisin.
Heureusement, en attendant, il n'a pas "replu" chez ma mère, alors que le voisin a progressivement remis l'eau partout chez lui sauf au niveau de la baignoire, donc au moins le problème immédiat semble à peu près circonscrit.

Citation :
Publié par macdarok
demande négligemment au voisin le nom de son assurance. En le communiquant a ton assurance il se peut que cela accélère les choses (c'est pas trop réglo, mais bon...) Parle au voisin, s'il est assuré, aucun soucis pour lui, même s'il n'a pas de dégâts chez lui.
Ça ya pas de souci, on va remplir le constat demain, ils mettront leurs coordonnées. Et ils ont forcément une assurance, c'est des apparts à X000€ de loyer dans de beaux quartiers.
Par contre le fait que ya pas de souci pour les assurés, c'est pas si vrai : le nombre d'histoires de gens qui trouvent plus d'assureurs, juste parce qu'ils ont eu le malheur d'avoir plusieurs dégâts des eaux (auxquels ils ne peuvent rien…)
D'ailleurs comment on fait dans ces cas-là ?
Citation :
Publié par macdarok
Et ben si... mais tu a raison sur le fond, en fait il y eu débat entre mon assurance, celle de la victime et l'assurance du syndic du fait que le sinistre provenait d'une rupture de canalisation située dans la dalle d'étage considérée partie commune. Bref, c'est ma canalisation privative principale d'arrivée d'eau (post compteur) dans la dalle commune qui a lâchée...L'emplacement exact de la rupture n'a jamais été recherché pour la réparation, d'où la dérivation que j'ai pas eu le choix de refuser. A l'arrivée, les assurances se sont arrangées entre elles et se sont reparties le sinistre je ne sais pas trop comment, mais cela a été rapide après passage de l'expert... Apres est ce que le syndic nous a fait payer cela dans ses charges? je ne sais pas, je ne vérifie pas ses tableaux et ne suis pas les AG...mais auquel cas, tous les coproprios ont raqués...y compris le voisin du dessous...je n'y avais jamais pensé
Ah ouais c'est chaud quand même, nous c'était dans la dalle, ils ont fait des recherches (non destructrices pour le coup, sauf pour notre coffrage qui devait de toutes façons tomber pour les réparations) et réparé (assurance de la copro qui a prit en charge du coup). Si c'est dans une partie commune c'est l'assurance de la copro qui trinque, ce qui est normal...
Citation :
Publié par Quild
En général l'assurance aime bien que l'origine de la fuite soit traitée avant d'évaluer/rembourser. Pour ne pas avoir à y revenir quelques semaines + tard.
Non. Pour les assurances c'est une question d'éviter de faire des dossiers les unes aux autres. C'est à ça que servent les conventions: en dessous d'un certain montant ton assureur paye les dégâts de sa poche au lieu d'envoyer la note à son confrère, ce qui leur évite de faire des dossiers.
S'assurer de la réparation de la fuite elles s'en fichent.

IRSI semble un peu mieux que CIDRE, mais grosso-modo ce qu'on voit c'est qu'en dessous de 1600€ ton assureur te paye les réparations dans son coin au lieu de traiter le dossier avec son confrère.
Du coup le danger c'est que pour clore rapidement ton dossier ton assureur te fasse les réparations sans que la recherche et la réparation de fuite soit faite chez le voisin. Trois mois plus tard tu redéposes un autre dossier pour le même sinistre.

Entre 1600€ et 5000€ ils ont des deals pour se mettre d'accord sur qui gère quoi dans le dossier, mais ils ne s'envoient toujours pas la note les uns les autres, donc pareil, ils vont te payer la peinture sans aller chercher plus loin.

Ensuite, une fois que les assurances sont "intervenues" 2-3 fois pour te faire de la peinture en surface (sans obliger leur consœurs à rechercher les fuites) elles te disent que tu déclares trop de sinistres et peuvent te radier (même si tu es à 100% victime). Elles ont des conventions et des codes pour faire ça.


Il faut le plus possible refuser toutes les conventions (qui sont juste des magouilles entre les assurances et n'avantagent pas du tout l'assuré) et surtout il faut toujours exiger la preuve que la fuite a été recherchée et réparée avant d'accepter que ton assurance fasse les travaux.
Je vais suivre ce post avec attention puisque j'ai plus ou moins la même chose chez moi, les toilettes du voisin qui provoquent une fuite chez moi par intermittence, donc ta résolution m'intéresse beaucoup pour une potentielle démarche similaire à terme.
Citation :
Publié par Quint`
D'ailleurs comment on fait dans ces cas-là ?
Tu saisis le BCT qui va obliger une assurance que tu nommes à un tarif donné. Par contre c'est lent, et pendant ce temps là tu n'es couvert par aucune assurance.
Bon, j'ai dû rentrer dans ma cambrousse, résultat j'étais pas là pour le dénouement actuel, donc j'ai pas les détails.
- Les voisins du dessus ont fait venir un plombier.
- Il a identifié une fuite au niveau d'un siphon (pas pu avoir plus de détails de ma mère au tel)
- Il a réparé, il n'y a plus de fuite
- Il n'y a pas de dégâts visibles.
- Ok donc ma mère me dit qu'elle n'avait pas encore envoyé le constat que je m'étais pris la tête à remplir et faire remplir au voisin, puisque pas de dégâts.
- Ah ouais, mais parce qu'en fait elle avait oublié de me dire que mon père (dont elle est séparée mais à l'amiable et il continue de participer à des frais pour l'appart, dont l'assurance), bref mon père avait oublié de payer l'assurance (ils viennent de le faire) donc elle était plus couverte du 2 novembre à aujourd'hui.

Mort de rire.
Heureusement que je m'occupe bien d'elle hein. Merci maman de pas m'avoir donné la moitié des infos. Au final si elle avait pas eu de la chance, on aurait pu faire des trucs hyper chers pour que l'assurance dise ensuite "vous étiez pas couvert LOL payez tout de votre poche merssi". J'imagine le scénario catastrophe qui finit en obligation de vendre l'appart pour payer les travaux.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés