JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 352 (sites) | 585 (forums)Créer un compte
The Elder Scrolls Online
Tour Direnni
Affichage des résultats du sondage: Vos premières impressions sur la Cité Impériale version PTS
Très bonne impression 14 29,17%
Bonne impression 11 22,92%
Impression mitigée 4 8,33%
Mauvaise impression 2 4,17%
Ne se prononce pas 17 35,42%
Votants: 48. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.

Répondre
Partager Rechercher
Avatar de Menthane
JOL Menthane
Alpha & Oméga
 
Avatar de Menthane
 

La Cité Impériale sur le PTS : vos impressions

Il y a tant à dire après deux heures de promenade dans la Cité Impériale et ses égouts...

En deux mots seulement à chaud, Zenimax Online a obtenu le type de gameplay qu'ils désiraient : nous sommes dans un mode de jeu stressant, éreintant et digne d'une claustrophobie ou d'une excursion dans un milieu hostile. Et cela tombe bien, puisque ce maudit endroit est le parterre le plus hostile de tout Tamriel !

Le contenu qui va suivre est plus long que ce que je prévoyais et j'en suis sincèrement navré, mais c'est à la fois la fascination et le plaisir qui parlent, dans l'espoir de pouvoir renouveler très vite l'expérience d'une promenade dans la très dangereuse Cité Impériale. Des illustrations des temps forts sont présentes au sein du texte : recherchez les liens beiges et gras !


À la surface, la Cité Impériale et deux quartiers.



J'ai en premier lieu exploré le quartier du Souvenir, avec ses mausolées, ruelles étroites et morts-vivants charmants. Et j'ai vu mon premier Xivkyn. Il s'agit de l'armée privée de Molag Bal, ses mercenaires d'Oblivion les plus farouches et nous comprenons bien là la différence avec les habituels troufions d'Havreglace : ces soldats de la Cité Impériale sont résistants, bien accompagnés et par conséquent très dangereux. Tout ce beau monde se promène dans les rues, comme s'ils avaient vraiment envie de vous trouver vous et de vous tuer en toute intimité, ce qui est fondamentalement le cas.

Et je n'ai pas encore parlé des autres joueurs. Ce n'est que le début du PTS, ainsi sont-ils aussi hébétés qu'on pourrait le croire : largués dans un milieu aussi inhospitalier, nous sursautons au moindre tournant et tâchons de pourchasser quiconque vaut bien une petite fessée avec à l'esprit l'espoir de récupérer des pierres de Tel Var. J'en avais 37, heureux d'avoir dépouillé un joueur pratiquement mort sur un Xivkyn. Je les ai perdues l'instant suivant, trop audacieux à me diriger dans le quartier de l'Arène par la grande porte et tombant nez-à-nez sur une sorte de tas de muscles décidément plus robuste et plus doué que moi.

La réapparition au quartier de l'Arène est charmante : nous avons vraiment l'impression d'être sur un terre-plain avec trois colonnes surélevées servant de respawn, et une gigantesque arène au milieu. Et cette arène, que diable... Il y a des petits couloirs à l'intérieur, amenant je suppose au cœur de celle-ci. "Je suppose" car je n'y suis jamais arrivé : cinq personnes des deux autres factions se battaient apparemment pour la dernière place dans les gradins, j'en achève un très discrètement et je prends la poudre d'escampette dans l'autre allée. J'y trouve un coffre et une poignée de pierres de Tel Var ! Jamais je n'aurais eu aussi peur en crochetant la serrure d'un coffre, mais bienheureux je retourne à mon spawn. Et là c'est la révélation : comment vais-je sécuriser mes pierres puisque la sortie est surélevée, exprès pour être rendue inaccessible à l'ennemi - mais aussi à soi-même ? Zut ! J'ouvre ma carte pour contempler la bonne affaire : la bouche d'égout la plus proche est loin, très loin, et tout le beau monde en patrouille - joueurs comme bestiaire - sont des obstacles vicieux. Je préfère le quartier du Souvenir et ses nombreuses cachettes : j'y retourne donc discrètement.

Rien n'y a changé : les ruelles sont toujours aussi étroites et le climat surprenant de danger. Parmi les décombres j'aperçois un éclat céleste, bien gardé par un Xivkyn et ses squelettes en train de fouiller des décombres. Comme un joyeux luron, je sautille par-dessus les obstacles en toute discrétion et je m'approprie l'éclat avant de filer. Je n'ai croisé aucun ennemi, seulement des joueurs alliés en partance pour les ateliers d'artisanat du coin. J'y vais avec eux, découvrant une possibilité de fabrication d'armure à neuf traits ; pour sortir j'accède au balcon - sécurisé comme l'atelier par un enchantement retirant le PVP. L'endroit est minuscule, une tête d'épingle, et bientôt j'aperçois un joueur de la faction ennemie dans la rue en face. Je quitte ce perchoir sans danger et je me lance à sa poursuite... avant qu'un joueur de la troisième faction ne prenne part à la chasse et ne me poursuive moi. Les égouts sont supposément très proches et je tente le tout pour le tout : il faut s'y rendre vite, très vite, alors que je cherche à échapper à une lame noire en bon vieux sorcier faiblard que je suis. J'arrive à éteindre sa fureur tandis qu'il me frappe sous une rune assommante, et je vois enfin l'avenue principale de mon salut. Malheureusement, des Xivkyn en patrouille montent la garde ; je passe derrière eux mais mon ennemi revient, plus discret que jamais, et m'assassine. Mes 175 pierres de Tel Var lui reviennent.


Toujours plus profond, à la découverte du système des égouts de la Cité Impériale.



Avec le sourire aux lèvres je m'en vais parcourir les égouts. L'endroit est absurde de génie : il s'agit d'un énorme dédale PVPVE avec différents événements, des couloirs encore plus étroits que ceux de la Cité au-dessus de nos têtes et des ennemis PVE encore plus vicieux. Nous tombons sur un galopin avare, une petite bestiole fuyarde qui brille et cherche à attirer des copains : heureusement nous l'abattons avant qu'elle n'attire trop l'attention, à deux avec un allé de faction, et j'y récupère un butin digne d'un petit boss final de caverne PVE solo.

La suite est terrible. Je me retourne, et je vois une sorte de Xivkyn inconnu au bataillon... de rang boss de donjon. La bestiole fait tout de suite très peur, porte-étendard avec deux drapeaux de Molag Bal plantés dans le dos, et le monsieur connaît bien son métier : en un coup porté il me retire 50% de mes points de vie, et trois joueurs déjà viennent à ma rescousse. L'engagement m'a provoqué un sursaut et j'avoue ne pas du tout avoir calculé la chose, ne m'attendant pas à tomber si tôt sur l'un de ces célèbres "boss patrouillant les égouts". Je vous l'explique de façon très courte : le monsieur dévore les âmes et à chaque joueur décédé lui redonne une portion conséquente de points de vie. Nous sommes morts tous les quatre à deux reprises avant d'abandonner 20% de nos pierres de Tel Var, le boss ayant toujours ses 99% de PDV au moment des dernières salutations. C'était vicieux, violent et absolument dangereux, assez en tout cas pour me donner enfin la phobie des Xivkyn tant ils redéfinissent toute la relation joueur-bestiaire sur TESO, à prendre eux-mêmes l'initiative de rejoindre votre groupe dans un assortiment de petits endroits reclus dont il n'existe en général qu'un ou deux chemins d'accès.

Plus tard, plus profondément dans les égouts et à présent seul, je découvre les joies de la peur tandis que des testeurs armés de la bombe magique de la branche Assaut s'amusent dans une autre salle probablement à tout faire exploser. J'entends les explosions, mais ces joueurs sont-ils de ma faction ou des adversaires notoires ? Il est trop tôt pour mourir et je m'aventure dans un autre couloir, déterminé à m'éloigner d'eux. La salle est spacieuse, mais là que vois-je ? Un autre porte-étendard Xivkyn en patrouille ! Je m'accroupis, discret, et j'attends de le voir partir plus loin dans la salle comme le ferait un gentil PNJ... Mais je me trompe ! Le sacré monstre ne patrouille plus dans la salle et décide de rejoindre ce même couloir depuis lequel je l'observe ! Je dois détaler en vitesse pour ne pas mourir, résolument certain de mon malheureux avenir sinon. Un joueur allié passe dans ce couloir et court dans sa direction, et par des avertissements effrénés avec mon bâton j'entends lui expliquer que c'est une mauvaise idée. Il le comprend lui-même en voyant le monstre plus loin, et comme moi il parvient aisément à déduire que nous ne serons pas de taille pour l'affronter à deux dans un couloir-tube de cinq mètres carrés.

Enfin, après quelques errements supplémentaires, je tombe sur trois alliés qui m'aideront à pénétrer plus loin dans les égouts, toujours plus près du cœur du système souterrain. Les bannières du Domaine Aldmeri se font plus insistantes, comme pour nous rappeler que le PVP demeure une option certaine dans un milieu où pour l'instant nous n'avons croisé que des adversaires PVE. Et ces ennemis-là tombent désormais comme des mouches, tant nous choisissons bien nos engagements sans jamais défier un Xivkyn-patrouilleur-de-la-mort. Après un petit challenge de zone accompli (tuer un boss associé à un bestiaire, le tout contenu dans une salle vaste des égouts), nous partons pour la porte nous amenant au centre du système des égouts. Le level design est affreusement bien fait : le couloir y amenant est long, très long, et me fait penser à Harry Potter et la Chambre des Secrets où cette fichue bestiole poursuit le protagoniste. C'est beaucoup plus serré ici évidemment, mais la sensation de longueur demeure : j'imagine si bien un pauvre joueur fuyant une horde PVP tandis qu'il porte sur lui 10.000 Tel Var à mettre en sécurité au bout du voyage par ce tunnel, dont il faut encore parcourir l'intolérable longueur. Heureusement, notre propre itinéraire s'achève en toute sécurité.

La salle centrale est énorme, belle, et sur deux niveaux. Elle est virtuellement décomposée en trois points notables, avec la bordure extérieure et la cuvette centrale faisant le tour d'un noyau surélevé entourant pour finir une plateforme dominée par rocher injecté de Tel Var. Et dans cette salle sont présents six portails, avec pour le moment seulement trois fonctionnels. Par "fonctionnels", je veux dire qu'ils ont un rôle actif à jouer dans cette salle : ils crachent des monstres comme les ancres noires, et le principe est d'ailleurs exactement le même ! Il y a un point d'ancrage à remplir des âmes des créatures d'Havreglace vaincues, et une fois illuminé ce mécanisme doit être éteint pour verrouiller le passage. C'est à rincer et répéter à trois reprises, dans une salle qui connecte je le rappelle les trois factions ennemies. Le trésor en vaut toutefois la chandelle : un joli coffre digne des ancres noires apparaît et nous récompense en butin et en Tel Var. Je suis ainsi devenu à cet instant-là l'heureux propriétaire de 375 pierres de Tel Var !

Maintenant, mon objectif consiste à les sécuriser. Précisément quand cette pensée me vient, deux joueurs d'une faction adverse apparaissent et je ne suis pas sûr que mes alliés aient bien estimé toute la menace, un archer en retrait n'hésitant pas à nous canarder dans l'espoir de nous décharger de 100% de nos précieuses Tel Var ! Heureusement, tout se passera sans encombres et les deux ennemis seront rapidement vaincus. Il faut à présent trouver son chemin vers la sortie, mais voilà que nous nous égarons et empruntons le coin d'égout d'une faction ennemie ! Nous nettoyons la zone, calmement, et tâchons de revenir sur nos pas dans un dédale décidément peu familier où les monstres sont suffisamment présents pour mettre à mal un guerrier seul et peu prudent. Il suffira d'ailleurs d'un simple instant, où notre équipe désordonnée s'est divisée, pour que je les perde dans ce labyrinthe. N'étant pas inscrit en groupe avec eux, je tente au petit bonheur la chance de les retrouver. Vainement, je me fais abattre par une bande de monstres, dont un Xivkyn, résolument décidés à écourter ma promenade affolée.

Je me réveille bien au chaud dans le calme relatif de l'avant-poste de ma faction dans les égouts. Des joueurs se préparent déjà à monter à la surface, tandis que je les vois se rassembler près de l'échelle menant au quartier du Souvenir où une mission initiatique pour les débutants est proposée. Pour ma part, c'est presque en bon vétéran que je me replie près du centre de notre espace sécurisé afin de faire les comptes. Je suis à présent l'heureux propriétaire de 394 pierres de Tel Var, témoignage d'une survie très relative en milieu extrêmement hostile.


Premier bilan.



Je ressors rassasié de cette courte aventure ! Les différents butins me permettent à présent de confectionner une poignée de potions de Rang de Vétéran 15, avec les précieuses et rares "larmes de Lorkhan" dédiées. Mes pierres de Tel Var me permettront éventuellement de récupérer de petites choses, rien de bien précieux ou utile à ce stade cependant. Je cultive plutôt le projet de les mettre en sécurité à la banque le temps d'en réunir 500, afin de m'offrir la pierre de téléportation qui me permettra un jour un aller simple vers la sécurité quand j'aurai amassé une belle quantité de pierres dans un prochain voyage. Mais cela fera l'objet d'une autre histoire, n'est-ce pas ?

En attendant, ce sont avec des émotions particulièrement positives que je me déconnecte. La Cité Impériale est délicieuse, si particulière avec six quartiers entre lesquels naviguer. Je penserai à imprimer un plan détaillé des quartiers en mettant bien en évidence les passages sûrs - où les Xivkyn ne patrouillent pas - afin de le placer sur mon bureau pour m'offrir une issue de secours si une prochaine excursion tourne au drame. Je comprends bien à ce stade que la connaissance du milieu est essentielle pour y survivre : nous n'avons pas le droit à l'erreur en surface, tandis que les options pour se sauver (ou mourir) sont nombreuses mais rarement toutes payantes sur le court terme. Changer de quartier pour rejoindre un endroit plus à notre habitude est un exemple de décision que vous pourriez prendre, le jour où vous aurez 5.000 pierres de Tel Var à stocker et où votre plan A tombera à l'eau lorsque de vilains joueurs patrouilleront devant l'issue de secours du quartier.

Les égouts sont quant à eux particulièrement intéressants pour le PVP à plus petites doses. Si je devais dresser un premier bilan expressif, quoique peu probant, je voudrais dire que la Cité Impériale contient 80% de PVP et 20% de PVE très virulent et sauvage (et ses quêtes !), là où les égouts proposent 70% de PVE dans le calme relatif d'un labyrinthe éprouvant où les Xivkyn se promènent et 30% d'un PVP plus confiné. J'ai beaucoup apprécié la seconde partie de mon aventure dans ces interminables dédales, bien que j'y perçoive plus rapidement des limites par rapport à la plus abyssale Cité Impériale en surface. Cette dernière sera le théâtre de confrontations grandioses, j'en suis à présent sûr, et le sous-sol grondera sous les gémissements des joueurs et des monstres conglomérés dans un assortiment de petits couloirs dangereux et de secteurs stratégiquement éprouvants. Pour la première fois dans TESO, je perçois les joies d'un PVP dangereux en milieu hostile, dénotant très positivement avec l'énorme terrain de Cyrodiil. La Cité Impériale favorise des confrontations nombreuses, courtes et périlleuse, ou au contraire des excursions longues, généreuses en Tel Var et conséquemment épuisantes pour les nerfs.

Du point de vue de l'ambiance, c'est une réussite absolue pour Zenimax Online qui nous offre un terrain de jeu infiniment fourbe et rempli d'activités. Et je n'ai même pas encore parlé des deux donjons aux mécanismes vraiment très inspirés qui attendent les férus de PVE. Cela fera cependant l'objet d'un tout autre message !
Avatar de Oruki
Oruki [AKI]
Grand duc / Grande duchesse
 
Avatar de Oruki
 
Menthane il sort quand ton prochain bouquin sur TESO ?

Plus serieusement c'est vraiment bien écrit et plaisant a lire, merci a toi
Avatar de Murmures
Murmures
Alpha & Oméga
 
Avatar de Murmures
 
Merci du compte-rendu Menthane, c’était agréable à lire en buvant le café du matin.
Avatar de Loup Solitaire
JOL Loup Solitaire
Alpha & Oméga
 
Avatar de Loup Solitaire
 
Merci de ce premier retour,Menthane!

Même s'il confirme un peu mes craintes concernant le système actuel des pierres de Tel Var,il y a de quoi donner envie d'aller si promener un peu !
Avatar de Mimiru
JOL Mimiru
Alpha & Oméga
 
Avatar de Mimiru
 
La vache Menthane, tes posts (surtout leur longueur) m'impressionnent

Très bonne lecture
Avatar de Kaels
JOL Kaels
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kaels
 
La Cité Impériale sur le PTS : vos impressions
Vous n'avez pas pu résister à l'appel de la Cité Impériale et êtes en train de tester ce contenu sur le PTS ?
Quelles sont vos impressions ?



Téléportation des messages relatifs au sujet K.

Dernière modification par Kaels ; 29/07/2015 à 12h12.
Leeloo.S
Légende
 
Très bien écrit, très agréable à lire... tu nourris mon impatience d'y jouer :P.
Avatar de Smecta
Smecta
Alpha & Oméga
 
Avatar de Smecta
 
Merci pour ce retour très agréable à lire, ça donne envie
Avatar de Alysion Brangwin
Alysion Brangwin [FY]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Alysion Brangwin
 
j'ai fait deux retours déjà par tickets:
- la forge de l'arboretum ne permet pas d'avoir d'interaction avec elle pour crafter
- il devraient donner la possibilité de pouvoir revenir dans la cité directement qd on sort d'un des deux donjons sans être tp en zone pve automatiquement.
Avatar de Edges
Edges [LCSO]
Roi
 
Avatar de Edges
 
Un gros merci à Menthane pour le retour, ainsi qu'à Mimiru et à l'équipe JoL pour l'investissement habituel.

J'installe le PTS.

Par contre il va falloir être plus raisonnable sur le sommeil.
Avatar de Menthane
JOL Menthane
Alpha & Oméga
 
Avatar de Menthane
 
Je m'attendais à la fois à quelque chose de plus discret et de beaucoup plus svelte en l'écrivant, mais décidément les récits furent nombreux à la mesure des situations vécues !
Je vous remercie pour ces aimables retours sur mes quelques impressions, dans l'espoir de prochainement découvrir les vôtres.

Les pierres de Tel Var seront extrêmement difficiles à acquérir, Loup. Je me suis d'ailleurs fait la remarque hier en dénichant concrètement ce qu'ils définissaient durant la QuakeCon comme une progression selon deux objectifs. En réalité, il s'agit de l'équipement de VR15 puis du VR16 : si le VR15 est facilement accessible et disponible après un investissement court, l'équipement de VR16 demandera un montant de travail décuplé - au sens littéral, puisque un craft de VR15 demande 15 matériaux et un de VR16 en requiert 150, disponibles à l'unité pour une centaine de Tel Var en magasin.

Je suis sinon ravi d'alimenter votre impatience au moins un peu ! C'est une expérience très diverse qu'il faut bien plus vivre que lire, aussi ne fis-je pas honneur à la Cité Impériale avec ce résumé. Mais s'il a offert de quoi passer un agréable petit déjeuner, je n'en suis pas mécontent !

Citation :
Publié par Edges
Par contre il va falloir être plus raisonnable sur le sommeil.
Un fait d'armes qu'il sera très difficile d'accomplir, mais je promets d'essayer au détour de deux morts dans la Cité !

Dernière modification par Menthane ; 29/07/2015 à 18h04.
Compte #43138
Invité
 
Je vais attendre que les personnages soient copiés sur le pts, ça me stress de trop de pas avoir mes repères
Avatar de Ayantir
Ayantir [Eveil]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ayantir
 
J'ai personnellement un crash toutes les 2 à 30 minutes et je suis loin d'être le seul, je vais donc reporter mes quelques tests à la 2.1.1 qui j'espère va sortir la semaine prochaine avec ce soucis corrigé .. parce que là, les concepts ont l'air cool, mais crash en boucle, c'est vraiment pas très glop.
Avatar de Yalinea / Heilios
Yalinea / Heilios [Défi]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Yalinea / Heilios
 
ça pu le laby version DAOC cette histoire ou bien ?
Avatar de Ynehairte
Ynehairte [AKI]
Banneret / Bannerette
 
Avatar de Ynehairte
 
Je vais faire mon petit retour sur mon petit test Il sera pas aussi bien que celui de Menthane mais c'est fait exprès, je ne souhaite pas qu'il soit jaloux.

Bon, je commence par créer mon petit Dunmer Dk du doux nom de Magnifiique Ma Coupiine (je vous laisse imaginer sa tête).
On passera sur la peu de choix qu'il nous laisse niveau équipement (vive que mon saurien arrive avec son stuff).

Alors déjà une unique campagne n'est pas terrible, terrible, mais encore ça va j'ai pas eu trop à me plaindre niveau file d'attente (privilège d'Ambassadeur toussa toussa).

Bon j'arrive dans les égouts, deux mecs bizarres me groupent (Un certain Oruki et Philhype...). Je décide donc d'aller les rejoindre (vu que ces deux mignons n'attendent évidemment pas, ils sont partis sans moi). Je tombe sur des daedras normaux, et la BAM ! Non je ne suis pas mort mais le système de ciblage a changé ! Il n'y a plus le petit rectangle autour de la cible mais une aura blanche (petite aura qui nous rend le mob visible à travers les décors). 'Fin bref c'est pas important ça.

Donc je tue les petits mobs et je continue ma route, chacun son chemin, passe le message à ton voisin...

Je déboule sur une petite salle et je vois un allié en furtif à côté d'un coffre avec une vieille tache bleue/mauve/rose (je suis daltonien je ne vois pas la différence). Comme un gros $*^*ù$ je fonce sur le coffre pour pas lui laisser (super le coffre qui quand t'essayes de l'ouvrir te fait tomber à 2 fps à cause de la tache colorée pas du tout optimisée... ou alors c'est mon ordi...), je l'ouvre et je m'accapare de 23 pierres de Tel Valar Morghulis !
Tout content, je me retourne et BAM ! Un mort au sol et BAM ! Un second ! Je vois un boss 3 étoiles (et pas du guide Michelin). Un truc bizarre avec des étendards sur le dos et un bâton de feu. Évidemment je pense directement au Xivkyn qu'a décrit Menthane mais comme je suis joueur et qu'il y avait encore un autre mec de vivant, je décide alors de m'attaquer à l'affreux ! Et BAM ! Un troisième mort ! C'est alors qu'avec tout mon courage... forme de BRUME et je COURS ! (Faut savoir qu'à ce moment là, j'étais sur Teamspeak avec Balabù et Licornosaure donc niveau concentration, on repassera).
Évidemment comme un gros lourd qui se déplace librement dans les égouts, son aggro ne reset pas, donc il me suit c'est alors que j'arrive dans une des salles précédentes où je vois deux joueurs en train de farmer des mobs basiques... Je m'avance vers eux avec le méchant aux trousses, d'après la police on dénombrera 2 morts supplémentaires.
Avec le méchant qui ne souhaite pas me lâcher, je décide de retourner dans la salle où je l'ai croisé afin de me rapprocher le plus possible de mes deux compères (car oui, je rappel, je suis groupé avec deux autres qui continuent leur avancée dans les égouts sans se soucier de mes ennuis). Je cours, je Sang de Dragon, je cours, je Brume, je regarde la carte, plus d'indicateur d'alliés... Pas grave, je vais à leur dernière position, il doit y avoir un passage pour changer d'égout. J'y arrive, le Xivkyn me lâche enfin, je trouve la porte, je l'ouvre, je la passe et je la ferme (comme on fait avec une porte quoi !). Je re-regarde ma carte et je vois mes deux compères. Je les rejoins tranquillement. Pendant ce temps là, je demande à un ami de me rejoindre côté Daguefilante (Bouh le Domaine !) afin de former un groupe de quatre (vous voyez où je veux en venir ?).

Le temps qu'il prépare son stuff, son buid et tout le tralala, avec mes deux superbes compagnons déjà présents, on continu notre avancée dans les égouts, on rencontre le même Xivkyn mais sauf qu'il y avait plein de monde avec nous, après 2 minutes de combats à 1v6, le pas beau meurt, les gentils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... Non pas encore avant on a eu quelques pierres et on a continué notre avancée, on arrive dans une petite salle avec des petits mobs et des daedroth (1 étoile), le tank meurt (J'applaudis pas), le Heal meurt (J'applaudis pas), je me les solote tout content, un Xivkyn sauvage apparait, m'Os, je m'applaudis car ça faisait partie de mon plan !

En effet, le quatrième compagnon a fini sa préparation, il est prêt pour le combat, on profite donc de notre mort pour aller à l'oratoire et se tp à la tour d'or blanc scale en vr14 !

On passe les packs sans problème, on tombe sur le premier boss (une étoile) il est moche et il a un nom pourri, ses parents ne devaient vraiment pas l'aimer. On lui claque tout ce qu'on a, quelques secondes suffisent pour le terrasser. On passe la porte qu'il gardait, BAM ! Boss 3 étoiles (oh les fourbes, on vient tout juste de lâcher nos ultimes...)
Spoil boss !

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler

BAM CASH ! Engage le jeu que je le gagne ! Je finis à 5% de vie mais on a un bon heal il me remonte (la santé) !
Le boss c'est un genre de serpent machin truc qui balance des trucs devant lui et qui se heal avec des boules. Vous voyez le machin ? Bein les trucs qu'il envoi font vachement mal et ils partent dans une direction de 180° et non plus seulement devant lui. En plus de ça il pose des aoe au sol et il envoi un joueur dans une prison qui fait des dégâts ! Oui, il y a des prisons dans la map et pour sortir il faut ouvrir la porte (même système que les coffres).
Bon évidemment, le heal tente d'ouvrir sa cage, il ne peut donc pas se heal, il meurt, je le rez, on repart de plus belle !
Mon pote dps va en prison
, le heal s'approche de la prison pour le heal... le boss envoi son attaque, le heal se fait os, celui dans la prison n'avais pas sa carte sortie de prison...
Je claque car j'suis daltonien je ne vois pas les aoe au sol (je les ai jamais vues ). Le tank n'arrive pas à finir... Premier wype... Récap' mort, -24 pierres... Euh... Non c'est bon, en fait on perd rien ! C'est juste pour te faire flipper.

On se le refait, propre, en évitent les bêtises, il passe tranquille.


On continu le donjon, à l'aise, on tombe sur un boss 1 étoile mes trois collègues posent des ultimes, on le dépop, on ouvre la porte, on tombe sur un parchemin des anciens (petite pause blague pas drôle pour savoir si on peut partager la quête), on se le fait ninja, BAM boss 3 étoiles sauvages apparait ! (Notez que j'ai pas utilisé mon ulti sur le fake boss 1 étoile, je les ai vus venir les fourbes de chez Zenini).

Spoil boss !

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Coucou trois daedras, un épée bouclier, un deux armes et un bâton de destruction.
Vieux réflexe, on décide de focus le mage... C'était trois daedras Dk, des étendards de partout, des armures corrosives de partout, le dual wield qui balance des stunts, le mage qui balance des trucs de feu bien casse partie génitale et qui se self heal comme un gros cochon...
Notre heal tombe, je tombe, le second dps rez le heal mais meurt derrière. Le heal me rez, je rez le second dps, on repart de plus belle mais on préfère focus l'épée bouclier (il était mid-life). On le tue, on enchaine sur le deux armes puis sur le mage.


On continue notre chemin, au passage on trouve le décors joli, on tombe sur un boss 1 étoile, on lui rit au nez sans claquer d'ultime, on passe un portail (en fer forgé pas un truc bizarre) et comme convenu, un boss 3 étoiles.

Spoil boss

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
le tank clique sur un truc en plein milieu, le boss l'aggro ! On combat, le boss, un atronach de flamme, envoi quelques explosions mais ça fait pas mal (vous noterez qu'on ait 3 vampires-garou car oui sur le pts c'est possible !) Le truc du milieu se réactive, le heal clique dessus (on ne sait pas à quoi ça sert mais on clique quand même), un message s'affiche sur son écran comme quoi le boss décide de le focus. Le tank lance désespérément des sorts de prise d'aggro, que neni, pire qu'une mule le boss... Des portails s'ouvrent (pas en fer forgé cette fois) des add viennent, beaucoup d'add, on wype.

On décide de refaire mais seul le tank touche la pierre (car on comprend que c'est le système d'aggro), le tank prend de plus en plus cher, des mobs sortent de partout, on wype !
Récap' des morts, un dot entre 50-100k de dégats pour le tank fait par le boss...

On retente mais en jouant avec la prise d'aggro pour se répartir les dot... trop d'add, ça devient le bordel, on crève...

Ainsi de suite...
Ainsi de suite...

Éclaire de génie de la part du tank, il décide d'écouter le pnj qui parle (car oui, il n'y a pas de doublage dans la version fr, donc c'est seulement avec la version anglaise qu'on peut entendre le pnj parler...) Il dit de détruire les portails pour éviter les add.

On engage, le tank prend l'aggro, un portail pop, le heal le détruit en une attaque bidon, un second et de même de la part du heal (j'essaye de frapper mais je comprends pas trop), un troisième... le heal est à fond, il continu sur sa lancée... un quatrième... décidément que de puissance avec ce heal ! La pierre centrale qui était en feu devient bleu, mais on wype derrière car on s'est chié avec les dégâts du boss.

On postule qu'il faut cliquer sur la pierre quand elle devient bleue après avoir fermé les portails.

On relance, un portail pop, on décide de le frapper... rien, on n'arrive pas à le cibler... Un second... non plus... etc... Trop d'add, on meurt.
On dit que c'est le lag, on relance, de même, puis de même, puis de même et encore de même. Pendant ces try, le tank s'est plaint d'avoir le jeu qui s'est jauni. Conclusion... OSEF, tu bug, pas de nouvelles fermetures de portails et pas de pierre centrale qui devient bleue... On déprime. Le heal dit qu'il stoppe là, il doit se coucher, il travail très tôt demain, le second dps rez donc à l'oratoire mais on retry quand même pour une dernière fois... à trois car on est très malin...
Le tank clique sur la pierre, il prend l'aggro, son jeu devient jaune, un portail pop, il clique dessus et le détruit, il enchaine le second, puis le troisième, nous on peut pas les cibler. Le tank mange sévère avec le dot, il meurt, on wype.
Le heal se rappel que lorsqu'il a fermé les portails il avait le jeu jaune. Comment avoir le jeu jaune on ne sait pas mais il permet de fermer les portails... Utilité de la pierre lorsqu'elle devient bleue, on ne sait pas... On disband le groupe mais on se promet de revenir et de se venger. Je regarde les succès, ce n'était que l'avant dernier boss et on était qu'en normal...


Le heal déco, le tank crash et on en profite pour arrêter, le second dps stoppe aussi. Je décide de mettre mes 224 pierres en banque (farm lors de ma balade d'une dizaine de minutes dans les égouts) puis de faire un petit tour dans les rues de la Cité, j'arrive, je crash, je viens sur Jol pour écrire ce pavé.


Conclusion, j'ai vite fait le départs des égouts et il y a dequoi farm les pierres de Tel Var tranquillement. En effet, je n'ai croisé aucun joueurs ennemies et sachant que les égouts semblent être un bon gros labyrinthe, je suppose que si on reste dans les zones de départs, on croisera peu de joueurs adverses (Faut savoir que la campagne est triple lock et que Cyrodiil est désert, tout le monde est donc dans la Cité).
Les rues, je n'ai rien vu, j'ai crash
Par contre, vrai coup de cœur pour le donjon de la Tour, on était qu'en normal vr14 et on a eu des mécaniques sympas (premier boss et l'avant dernier... qu'on a toujours pas compris ) On espère donc de belles mécaniques pour la version vétéran et de même pour la prison.

Sinon, je suis content qu'ils aient modifié les erreurs de traduction des skills du dk que j'ai remonté sur le forum
Et j'aime bien les nouvelles icônes de compétences (même si je vois un petit bug pour l'icône de l'étoile filante qui n'est pas à jour)

Dernière modification par Ynehairte ; 30/07/2015 à 03h11.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Le wiki The Elder Scrolls Online RSS

© JeuxOnLine / JOL. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Politique de confidentialité - Utilisation de mes données personnelles - ! Signaler un contenu illicite