La Croisée des Mondes

MMO Drogue Thérapie et Loisir

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Le Saint
C'est bien ça le problème de ta position sur la question, ton postulat de départ est faux.

La preuve par l'exemple.

100 personnes fument la cigarette.

- tous ne vont pas développer un cancer du poumon.
- certains fument 3 cigarettes par jour, d'autres 2 paquets.
- certains peuvent ne pas fumer pendant des jours, d'autres sont incapables de rester plus de 4 heures sans fumer (le drame quand il doivent prendre un vol longue durée)
- certains peuvent arrêter de fumer du jour au lendemain, d'autres en sont incapables et rechutent sans cesse.
- etc

Donc, TOUS n'ont PAS les même problèmes et curieusement c'est exactement la même chose pour un MMO, certains sont totalement accro d'autres légèrement, voire pas du tout.

Ton postulat de départ ne tient pas la route et donc tout ce qui s'en suit idem
Amalgame sans objet...

Banalisation extremement derangeante de la drogue (la vraie), en l'opposant a des pratiques (jeux videos) qui n'ont aucun rapport quand a leurs effets (qui dans le cas de la drogue, sont physiologiques).

Bref, diabolisation du jeu video qui rappelle fortement celle des jeux de rôles il y a dix ans, de la science fiction il y a 25 ans, du rock il y a 50 ans, etc, etc, etc... (n'oublions pas ma préférée, fin du 19eme siecle, campagnes de presses contre le chemin de fer... Ca va trop vite, les gens vont devenir fous, passer dans les tunnels provoquera la danse de Saint Gui... Je vous raconte pas si on leur avait parle du TGV )

Bien entendu, comme dans tous les cas d'avis eclaires d'experts auto proclames, debat inexistant et discussion sans objet.

La question essentielle demeure, en dehors de votre conviction intime, ou sont les faits? Une conviction, aussi intime soit-elle, ne constitue pas un fait.

Un fait en voici un :

définition d'une drogue : Une drogue est une substance qui peut modifier une ou plusieurs fonctions physiologiques ou psychiques (comportements, pensées, émotions, humeur…). Toute drogue est susceptible d’entraîner une dépendance physique ou psychologique. En termes scientifiques, les drogues sont synonymes de substances psychoactives , expression neutre sans connotation juridique.

Premier constat, une drogue est une substance.

définition d'un jeu video : Jeu se déroulant sur un écran vidéo, celui d'une télé avec une console de jeu derrière, ou celui d'un ordinateur.

Deuxieme constat, un jeu video n'est pas une substance.

Apres, on peut jouer sur les mots, des tas de mots, mais je ne vois pas en quoi cela transformera un jeu video en substance. En termes scientifiques, un jeu n'a rien d'une substance psychoactive.
@Le Saint


Faut comparer de la même façon les 2 cas

Si on prend un joueur qui joue énormément, on va pas prendre un petit consommateur de drogue mais plutôt un gros consommateur. Faut que les 2 sois dans la même cour comme on dit ^^

Si on prend un gars qui joue toute la journée et une partie de la nuit, on prend un gars qui fume des clopes toute la journée et une partie de la nuit ^^

Et dans ce cas la, crois moi que le jeu vidéo est inoffensif comparer a la drogue


Sinon, tu peux toujours tester par toi même. Inutile de prendre des innocent et leur faire subir ce teste plutôt mortel... Mais je rappel qu'il faut consommer comme le joueur le fait... Donc si le gars joue plus de 10 heures non stop, tu dois taffer des clope pendent 10 heures non stop... J'espere de tout coeur que le joueur face des pause de temps en temps car je plein ton poumon et ta santé en général de toute façon

Je veux bien être le joueur pour ce teste... J'ai pas de boulot pour le moment donc je peux me transformer a partir de Lundi en Hardcore gamer pur et dur... (Carte graphique qui surchauffe trop et reboot pc donc pas moyen de commencer la tout de suite). Je veux bien faire des pause de 10 minutes toute les 2 heures histoire que tu face quelque chose pour ta gorge... Elle va s'enflammer un peux

Mon avis est que tu tiens pas 1 semaines a cette allure la et faut tenir au moins 2 ans. J'y tiens. Je suis prêt a mettre ma vie de coté pour ce teste... Plus de temps ca sert a rien car tu arrivera pas au bout des 2 ans de toute façon

Je participe pas a l'achat de tes clopes pour ce teste

Serieusement, faut arrêter cette comparaison bidon... ^^

@Ombre de Lune

C'est un peux ca que je veux dire en faite... Le faite que le jeu sois un programme informatique qui est une chose qui existe pas pour le corp humain alors que la drogue bein c'est bien réel... Tu la vois et tu peux la toucher et le principal c'est que tu peux la consommer aussi.

On peux pas comparer c'est 2 chose la vu qu'elle appartienne pas a la même classe...

Comme tu dit "substance" ^^

Deja clope = drogue c'est vraiment limite aussi... La drogue a pour bute de défoncer l'esprit hors la clope ca fait kedal au niveau des effet secondaire. On dit juste drogue pour le problème de dépendance mais a par ca bein rien avoir avec une vrai drogue

Enfin bon.... Si ca peux faire mousser les média de raconter des connerie de ce genre bah qu'il face... Moi je m'en tape a font et je sais bien que le jeux vidéo a aucun risque pour ma santé... Comment ? Mes yeux ? Non non ca marche pas ca... C'est le moniteur qui tue les yeux... Par contre le jeu me fait réagir un peux plus vite. C'est marrent ca.... Ca on le dit pas par contre que le jeu est bénéfique dans certain domaine. On fait que le descendre tous simplement et méchamment et on le compare avec un produit qui est un fléau pour le corp humain

Film 1
La fureur du jeux vidéo
Ho gta le jeu qui pousse a la violence et a la destruction des biens public.

Film 2
La retour du jeux vidéo
Ho les simulateur d'avion son la cause des acte de terrorisme... C'est a cause de ca que le plus boulet des gars peux piloté un avion

Film 3
La vengance du jeu vidéo.
La ca tape fort... Le mmo... LE jeu multi joueur pour les gouverner tous. Le truc super maléfique a évité.

Me semble qu'il y a eu aussi une histoire sur les jeu de voiture urbain qui pousse les gens a ce prendre pour un pilote de course en pleine ville....

Moi ce que je vois, c'est que le jeu a bon dos... Il s'en prend plein la tête a cause de gars trop con qui savent pas faire la différence entre la fiction et le réel

C'est triste...
Bon je vais faire court.

D'abord je ne pense pas avoir jamais dit que les MMOS étaient une drogue. Mais simplement que certains mécanismes psychologiques y étaient apparenté, je pense que moi même et d'autres intervenants ont mis assez d'exemple en avant sur ce fait.

Ensuite autant je comprend le cheminement de yleroux que cette polémique sert en tant que psy en tant qu'exercice de style qui le met en porte à faux avec ces collègues psys (c'est pas demain la veille que les psys tomberont d'accord sur quelque chose, allez en consultez 3, vous aurez 3 diagnostics différents).

Par contre que des gamers de MMOs (on est sur JoL quand même) nient ce fait, qu'ils n'aient jamais croisé, durant les heures qu'ils ont passé sur divers MMOs, aucun joueur totalement accroc des MMOs, qu'il n'ait jamais lu des joueurs ayant totalement dérapé après avoir goûté au MMOs, là je reste perplexe.

Soit vous vous voilez la face, soit vous jouez en solo au MMO (votre comportement est alors atypique) et effectivement dans ce cas vous êtes totalement passé à côté de la problématique soulevée ici.
Je nie pas le faite qu'un mmo peux déclencher un problème chez certaine personne


J'ai pas dit non plus que c'était toi qui a dit que le MMO est une drogue mais j'ai déjà entendu des gens le dire... J'ai juste dit que c'est faux car une drogue est un produit qu'on consomme alors que le jeu lui on sais pas le consommer. Rien que ça prouve que c'est pas une drogue.

Maintenent pour le problème de dépendance, on peux la retrouver sans pour autant regarder du coté de la drogue.

Tu peux la voir dans la lecture ou encore dans le tuning et dans la musique. La seul différence, c'est que le joueur a pas le choix. Il dois obligatoirement rester devant son pc pour utiliser son jeu... Alors que pour la musique par exemple. Si le gars dois bouger bah il s'en fou vu qu'il y a des baladeur... Donc en faisant ces truc de vie réel, il peux continuer a écouter de la zik. Maintenent, casse son baladeur et si il dois bouger et prendre le bus, il le fera pas car sans musique ça lui semble impossible.

Pour le tuning, c'est pareil... Le gars dois bouger, aller a des concentration de voiture. Bref il semble normal mais au font de sa tête, il est pareil que le joueur... Il pense qu'a son truc et uniquement ça. IL est dépendent de sa passion. ça peux être grave quand la personne claque toute ça thunes dans sa voiture et fait le choix de vivre comme un misérable pour ça. C'est encore plus grave quand on fait subir ça a sa femme et son gosse. Et des comme ça, il y en a ^^

Pour la lecture, c'est plus dans le genre du jeu. C'est rester chez sois et faire que lire. Le gars a pas vraiment de vie social si il pousse ça passion pour la lecture a son extrême. Son ménage va casser et ça femme ce barrer. Risque de perte de son gosse si il en a un. La aussi on peux fuir le monde réel et ce plonger dans un autre monde via la lecture.


IL y a beaucoup de chose qui peuvent être source de problème et dans chaque chose il y a le cas extrême.

Je comprend toujours pas pourquoi on pointe le doigt sur le jeu vidéo alors que le problème de dépendance on le trouve pratiquement partout
D'accord lokal,mais tu avoueras certainement que tu n'as jamais rencontré quelqu'un qui, par loisir, lit 12 heures par jour et se coupe du monde pendant des mois.

Je pense qu'il ne faut pas confondre une passion qui se joue sur le long terme et qui se partage IRL et qui est concrètement palpable et le joueur accroc aux MMOs où tout se passe dans le virtuel et ne dure que le temps de l'abonnement au jeu.


PS
Je répondais à Ombre Lune sur le fait que je n'ai jamais dit que MMO=drogue
A vrai dire.... Je connais aucune personne qui prend un bouquin en main par loisir :P

Peux importe que ce sois palpable ou pas. Personne peux vraiment savoir ce qui pousse une personne a avoir une passion. Mais dans tous les cas, ca reste un truc qu'une personne aime vraiment. Maintenent qu'il arrête ca passion et garde son truc palpable alors que le joueur lui en garde que des souvenirs. C'est un peux pareil car au final tous deux on dépenser leur temps a une activité qui les passionne

Je signal aussi que c'est pas parc que on utilise le mot passion a la place de drogue que ca fait tout de suite moins grave. La passion pour l'amour c'est pas du palpable. C'est que du sentiment et émotion mais pourtant elle peux conduire au meurtre chez certaine personne ^^

Donc la passion peux conduire sans problème a des problème sociaux

La passion c'est une chose forte... C'est elle qui pousse les pilote a pousser une F1 a font et mettre leur propre vie en danger pendent un nombre élever de tour de piste. Mais en réalité, c'est de l'inconscience... Faut être fou pour faire de la F1. Une seul connerie et tu vole ^^

Je te raconte même pas les courses de dragster... C'est petite bebete qui font 0=>200 Km/h sur a peine 20m de bitume... Rien que le faite que de rater son démarrage, tu t'en vole alors quand ca part en couille quand elle est lancer a font ca fait peur avoir.

Bref, la passion c'est un truc de dingue. Je pense pas qu'il y a de la dépendance dans tous ca.... C'est juste que ca peux passionner tellement fort qu'on vois des truc pas très net chez les gens
Je vois bien ce que tu veux dire, mais je pense qu'il y a une différence entre passion et devenir addict aux MMOs.

Dans le addict aux MMOs, il y a une forme de stéréotype dans le comportement parce que le produit est pensé comme ça dés le départ par les devs.
Pour les passions, elles sont diverses et s'expriment de beaucoup de manières différentes.
Et pour reprendre ton exemple de F1, arrivé à un certain point ça en devient un métier aussi.

C'est un peu court mais j'ai pas trop le temps là et je me suis pas penché sur la question sur le parallélismes entre passion et dépendance aux drogues, mais je pense qu'il y a une différence psychologique importante au départ.
Citation :
Publié par gadom
il faut voir d'ou vient cette mouvance qui veut comparer les jeux à la drogue...

une petite news ici (en anglais) http://health.yahoo.com/news/176635
c'est un groupe de thérapeute qui estiment que l'addiction aux jeux vidéos est encore pire que l'héroine...

ils travaillent avec un autre organisme que l'on peut trouver ici:
http://www.olganonboard.org/

il suffit de lire les 12 conditions à remplir permettant de sortir de l'addiction pour voir a qui on a affaire.
Oui, c'est intéressant parce que l'on voit que le cadre des 12 steps groups utilisé pour le traitement de l'alcoolisme est utilisé tel quel pour les jeux vidéos. L'idée est que pour sortir de l'addiction, de toute addiction, il faut en passer par 12 étapes, dont le première est de reconnaître que l'on va mal, et que les suivantes sont de reconnaître de façon croissante l'existance d'un pouvoir supérieur. Finalement, on passe de la dépendance X à la dépendance à Dieu et au groupe.

Je vois que la discussion aborde la question de la passion. C'est, à mon avis, une piste de réflexion féconde. Rappellez vous que c'était le slogan de Joystick : Le jeu vidéo, c'est notre passion. Rapellez vous que le mot passion est dans notre sphère culturelle quelque chose d'important et qui renvoie... au religieux. Rappellez vous aussi toutes ces publicités ou l'on voyait cote à cote dans un lit une femme délaissée et un homme... passionné par ce qui se passait sur l'écran de son ordinateur portable. Rappellez vous aussi que le premier groupe de discussion sur les"addictions" aux jeux vidéos s'appelait (et s'appelle toujours) les Everquest Widows. Rappellez vous enfin que la passion est ce qui caractérise les premiers rapports d'un parent à son enfant, et les rapports que nous entretenons avec les images
Citation :
Publié par Le Saint
Bon je vais faire court.

Ensuite autant je comprend le cheminement de yleroux que cette polémique sert en tant que psy en tant qu'exercice de style qui le met en porte à faux avec ces collègues psys (c'est pas demain la veille que les psys tomberont d'accord sur quelque chose, allez en consultez 3, vous aurez 3 diagnostics différents).
Bon, encore un stéréotype...
Je ne fais pas ici un exerce de style
Je ne suis pas en porte à faux avec les trop rares psy qui s'intéressent aux MMO. Lisez les. et lisez ce que j'ai écrit ici.

Citation :
Par contre que des gamers de MMOs (on est sur JoL quand même) nient ce fait, qu'ils n'aient jamais croisé, durant les heures qu'ils ont passé sur divers MMOs, aucun joueur totalement accroc des MMOs, qu'il n'ait jamais lu des joueurs ayant totalement dérapé après avoir goûté au MMOs, là je reste perplexe.

Soit vous vous voilez la face, soit vous jouez en solo au MMO (votre comportement est alors atypique) et effectivement dans ce cas vous êtes totalement passé à côté de la problématique soulevée ici.
Autre option : vous passez à coté de la problématique soulevée ici
pour répondre à lokalbassagression, sisi il existe des gens passionnés par la lecture . Quand je commence un bouquin je peux rester la journée dessus ^^

après je conteste le coté associal d'une occupation "ludo-culturelle". Au contraire, il est pour moi légitime après par exemple une journée de boulot, d'avoir besoin de se "vider les neurones" ou changer les idées, certains le font par le sport, la musique, les jeux, la prière, etc...
je ne vois rien d'associal puisqu'au contraire c'est une forme d'exutoire permettant de recharger ses batteries sociales.


Par contre pour Yleroux, je dirais que malgré mes nombreuses heures de mmorpg, je n'ai pas réellement vu de dérapages. C'est peut etre lié au contexte (heures de connexion, temps de travail, age des personnes rencontrées InGame, c'est possible, je ne suis pas spécialiste en la matière)


Après pour en revenir au stade de la passion, c'est évident que toute passion peut amener des dérives et alors? cela peut entrainer le pire comme le meilleur.
Mais entre discuter avec une personne passionnée par les mmorpg, et discuter avec un passionné de la chasse..... le choix est vite fait
(et j'aime bien l'idée que les plus grand génies etaient au final de doux dingues passionnés)

Je pense au contraire que dans notre société ou il est de bon ton de ne pas sortir du moule, les passions sont extrèmements importantes et permettent d'amener un brin de folie dans notre monde un peu terne.
Et c'est là ou ça devient intéressant, puisque toute passion étant relativement "élitiste" les personnes en dehors ont tendance à juger ce phénomène comme une petite folie passagère de gosses....


De plus je ne vois pas en quoi un mmorpg est associal.
D'accord une fois l'abonnement terminé, en général les relations sont terminées...
et alors? vu le nombre de fois ou j'ai déménagé, c'est dingue à quelle vitesse j'ai perdu mes amis.... c'est pareil, on en refait d'autres, les points de vue évoluent.

et cela ne peut en aucun cas etre pire que de rester devant la zapette vautré à regarder comme un légume la télé, s'il y a bien quelquechose d'associal c'est bien ça (en plus ça développe une vision caricaturale du monde qui nous entoure)
J'ai quand même un doute sur le faite que les programmeurs sorte des jeux dans le bute de ruiner la vie des autres

A la base, le jeu vidéo est un loisir. C'est pas le jeu qui force a jouer de façon exagérer... C'est le joueur qui veux aller vite et pour aller vite, il faut jouer beaucoup

On le vois ce problème quand les gens disent que le MMO commence seulement quand on arrive a font de level. C'est complètement faux. Le MMO est un rpg donc il commence comme tous rpg c'est a dire a la création du personnage et puis tu fait l'aventure que le jeu propose mais le jeu oblige pas a aller vite.

C'est les gens qui prenne un jeu de rôle pour un jeu de sport en le regardent avec esprit de compétition. Il est évident que si un joueur ce donne le bute de tuer tous les monstre en 1er, cette personne va devoir mettre ca vie réel sur le coté mais c'est pas le jeu lui même qui force a avoir cette esprit de compétition. On y gagne rien a faire. C'est juste un défit que le joueur ce lancer a lui même donc il est le seul responsable de ce qui lui arrive.

C'est tous simple... Suffit de s'imaginer ce mettre cette idée stupide en tête et on vois direct ou ca va nous conduire. C'est comme si il y avais un panneau géant devant nous avec écrit dessus "Tu va foirer ta vie" :P

@gadom

J'ai pas dit qu'on pouvais pas etre accro a la lecture. C'est justement moi qui a parler de ca


Mon "j'ai jamais vu une personne ouvrir un bouquin par loisir" etait pour repondre a la question de "Le saint" qui me disais que j'avais jamais vu une personne accro au livre et effectivement dans mon entourage, il a pas de fan de lecture... Son plutot fan de l'herbe et du glandage pour la plus part

Citation :
après je conteste le coté associal
Je parlais du cas extreme. Tu sais le rat de bibliotheque qui ce level le matin et trace direct a ces bouquin et bouge plus de la avant le dodo. Le genre de type qui laisse ca femme toute seul pour ces bouquins ^^

Faut pas croire mais y a des gens qui aime pas du tout le vrai monde et je les comprend un peux vu que dehors ca pue grave
Quand j'ai vu le titre du topic, j'ai pensé de suite qu'il manquait un qualificatif, peut-être le plus important : palliatif.
Je ne parlerais pas de palliatif dans le sens médical du terme, ainsi que certains ont témoigné ici, cas où les joueurs sont absolument conscients du fait, mais au sens palliatif "de vie" quand l'addiction est bien présente.

J'ai vu souvent des joueurs autour de moi qui étaient quasiment devenus des no-life, c'est à dire qu'ils s'accrochaient à un MMO alors que tout le reste (vie, travail, etc.) était devenu secondaire..
Quand on parle avec eux, et c'est systématique, ils ont de gros problèmes dans la vie réelle et se réfugient dans un personnage, dans un jeu.

Il vous est tous arrivé d'en avoir plein la tête, la situation où on se dit qu'aligner deux idées est devenu une gageure, que ne plus penser à ses problèmes est devenu mission impossible. La plupart du temps cela dure une journée, une semaine, c'est ce que l'on appelle les aléas de la vie, tout le monde passe par là un jour ou l'autre.
Parfois le problème perdure, on est trop faible mentalement à un certain moment, on n'arrive plus à gérer, momentanément on a besoin de se couper de cette vie, on a besoin d'un refuge.

L'addiction est ce refuge, on ne pense plus à rien, on est tellement concentré sur le jeu que le reste n'existe plus ou si peu ...
Une fois hors du jeu les ennuis refont surface, même s'ils étaient toujours présents on les avait mis entre parenthèses le temps du jeu. Le problème est que les ennuis ne s'arrangent pas pendant qu'on se réfugie dans un jeu, au contraire certains s'amplifient, donc c'est de plus en plus difficile à accepter.
Pour oublier les ennuis on n'a qu'une solution : loggin - pass - play, parce que l'on sait pertinemment que dés qu'on sera dans le jeu on ne pensera plus à sa vraie vie, et cela durera de plus en plus longtemps, de plus en plus souvent.

Le principe de la drogue dites vous ? Absolument ! Sauf que si on se défait de ses problèmes, que l'on recommence une vie plus "normale" avec la partie sociale, amoureuse, laborieuse, etc. comme par enchantement le temps de jeu diminue de façon drastique aussi, et parfois même le jeu est mit au rebut et n'a plus aucune importance.

On n'est pas accro à un jeu, l'arrêt du jeu ne provoque pas de manque, il n'est pas une drogue mais un palliatif à la (sa) vie.

Je parle d'addiction, je ne parle pas du plaisir du jeu qui la raison pour laquelle la majorité joue bien entendu. Je ne joue pas en psy de comptoir, je parle de ma relation avec les MMO durant une période de ma vie.
S'il fallait jouer avec les mots, il serait bien plus juste de dire qu'on décroche de la vie plutôt qu'on s'accroche à un jeu, et dans ce sens le terme "no-life" est le plus juste que j'ai pu entendre contrairement à "addicted" qui est erroné à mon humble avis.

Parfois je me dis que j'ai eu de la chance, au lieu d'un simple jeu j'aurais pu me réfugier dans l'alcool, la drogue, et pour en revenir c'est bien plus compliqué, quand on y arrive, ce qui est loin d'être gagné parce que là il y a une réelle accoutumance.
@Sin
Excellent!

@Y.Leroux
Vous avez répondu sans répondre...
Je demande un mot précis décrivant le phénomène lié aux JVs qui ne soit pas celui "d'addiction". Peu importe le vocable temps que la définition et circonscription du phénomène est respectée.

Pour ce que vous disiez en page 12, un fait m'a particulièrement intéressée. Certes, le JV peut amener à un "repli sur soi" (à différencier de "l'enfermement"), qui peut être positif si la personne est entourée et motivée par un ensemble de facteurs extérieurs.
Ou alors, il faudrait que la construction même des MMOs permettent cette remise en question intérieure et l'aide à se former, sans l'imposer. Est-ce le cas aujourd'hui? Non... Et c'est certainement très dommageable... Car il existe du positif dans les JVs et MMO, personne ne remet en cause leur "potentiel".

Le problème, c'est justement, que pour l'instant ce n'est qu'un "potentiel"... Et beaucoup se demandent "pourquoi"...

@Lesaint:
Tu as véritablement une patience de saint homme...

@Lokal
Je te souhaite sincèrement de ne jamais devenir un "dépendant du MMO", car tu comprendras véritablement ta douleur lorsque tout ton entourage te dira "Mais non! C'est juste dans ta tête..." et que, suivant certains autres raisonnements, les gens souffleront derrière ton dos qu'en fait tu "as toujours été timbré" et qu'ils viennent juste de s'en apercevoir, simplement pour ne pas se remettre en question, au cas où, eux aussi, seraient "dépendants" et donc "cinglés"....
Continue de bien vivre tes aventures virtuelles, ça en vaut vraiment la peine. On peut très bien ne pas remettre en cause le "plaisir de jouer" tout en gardant les yeux ouverts sur les "risques" et les "déviances"... Ca aussi c'est une réalité.

@Le reste
Les "passions" sont sensées être un "moteur" et lorsque l'on s'écrase sur le bitume après un échec passionnel, on se reconstruit beaucoup plus vite qu'après une "rencontre trop intense d'avec les JV". Pourquoi?
Car les passions remplissent, non pas uniquement un "vide" ou un "manque", mais une partie de notre "vie". Elles ouvrent un "nouvel espace" quelque chose que l'on croyait impossible avant. Elles nous "donnent" parfois ce que nous n'aurions même pas osé rêver.
Est-ce le cas des JVs? J'ai bien peur que non.

Pourquoi?
Car, si l'on se fie à votre développement, les gens "accrocs aux JVs" comblent un "vide", un "manque" pré-existant au fait de jouer lui-même. Si c'est le cas, rien dans les JVs ne peut répondre aux critères de la "passion". Car l'on ne joue pas pour le plaisir du jeu lui-même mais pour la satisfaction qu'il nous rapporte. Une passion se vit et se joue y compris dans la souffrance et la douleur, quelqu'un de "passionné" ne s'arrête pas, il brûle tout, y compris lui-même sans une once de remords ou de remise en question.

"Passion" et "plaisir" ne sont pas synonymes... Alors que depuis le début, votre justification du mot "passion" c'est passion= truc super bien qui fait du bien" et se rattache donc à la notion de "plaisir" suscitée par le jeu...

Arrêtez, je vous prie, de mettre le mot "passion" à toutes les sauces. Ce n'est pas parce que les passions sont un petit morceau de "rêve éveillé", que les JVs, fondés sur des mondes oniriques (donc de rêves), sont obligatoirement générateurs de passions! Les véritables passionnés de JVs existent, bien entendu, mais ils ne sont pas la majorité des consommateurs de JVs, loin de là.

Et si les JVs sont pour vous véritablement une "passion", voir, comprendre, discerner les "risques de souffrances" liés à votre "passion" n'est pas un obstacle mais logiquement une raison supplémentaire de les aimer...

@Ombre de Lune:
Et serais-tu prêt à admettre que les notions de "danger" sont relatives également à l'évolution des moeurs mais aussi à l'engouement dont ils sont l'objet?
Les campagnes de diffamations des jeux de rôles et JVs n'ont fait que rajouter un public supplémentaire et participer à leur "démocratisation". Jamais le jeu de rôles n'aurait atteint un tel engouement avec une telle rapidité si personne n'avait crié "au loup"... C'est pareil pour WOW...

Mes deux centimes

Keld
PS: je m'excuse pour le long temps de latence avant la réponse, j'ai peu accès au net ces derniers temps.
Pas la peine de souhaiter quoi que ce sois. Le jeux vidéo est pas vraiment assez immersif pour me faire oublier qu'il y a un monde réel derrière la porte d'entrer de ma maison

Je joue beaucoup cert mais pas parc que je suis accro... Juste que j'ai rien d'autre a foutre. Je suis obliger de pratiquer une activité pour m'amuser. Parler avec des gens, ca m'amuse pas pour la simple et bonne raison que je suis timide. Alors quand il y a une femme (même si c'est juste une amie) y a plus moyen que je dise un mot... Bref, pour sortir de chez moi pour constater que je me fait chier, je reste chez moi et je joue comme un nolife


La différence, c'est que moi, je tape pas la faute sur les jeux vidéo. Je sais très bien que le problème viens de ma tête. J'ai plus facile a parler a un bout de pixel mais je ne me planque pas dans le jeu pour oublier ce problème. Vu que même dans le jeu ce fichu problème s'y trouve aussi.... Des fois j'ose pas faire besoin sur un beau objet alors que j'ai tous les droit de le faire vu que je suis de la bonne classe et que je possède pas mieux ^^

Alors oui moi je m'enferme dans les jeux vidéo et je fou rien d'autre. Mais c'est pas le jeu qui me force a rien foutre... C'est juste moi qui ose pas. C'est moi qui a un problème comme pratiquement tous les gens qui s'enferme dans les jeux vidéo.

J'ose même pas aller a un entretien pour un boulot! J'ai peur du "non". Ca va me donner la sensation d'être rejeter par cette personne alors que dans le jeu, je suis un puissant chevalier et on me rejet pas donc oui je joue a font...

Mon problème est sérieux mais je suis conscient que c'est MON problème et que c'est pas le jeu vidéo qui me la refiler

Une personne qui souffre d'aucun problème et qui est très bien dans son esprit, va pas aller s'enfermer dans quelque chose et nié ca vie. Faut avoir un problème pour faire ca. même si c'est un tous petit qu'on s'en rend compte ou pas.

Moi ca va encore, j'avance pas dans la vie mais je reste dans le réel... Le type qui oublie complètement le réel bah oui désoler mais il est complètement a la masse car au final ca change strictement rien au chose de faire ca...

Je maintient ce que je dit! C'est pas le jeu qui amène ce problème. C'est les gens qui on d'avance un problème et vois dans le jeu que ca ce passe différemment. Ca leur plais. Ca leur change la vie pour les cas les plus atteint. Bref tous ce qui peux pousser a devenir un pur nolife.

On peux voir une personne qui donne l'impression d'être heureuse mais au font d'elle, elle ne l'ai pas du tous. Il est même possible que vous ayez ce genre de personne dans vos amis. Si son problème invisible pour vous le force a plus bouger d'un jeu vidéo, la 1ere chose qu'il va vous venir en tête c'est ==> La faute du jeu vidéo. Pourtant, la personne avait un problème. Il le tenais pour lui seul. Il avais pas envie d'en parler avec qui que ce sois. (oui oui ca existe des gens comme ca)

Quand on me demande comment ca va... Que ce sois en vrai ou dans le jeu... Je répond que je vais bien mais en faite ca va pas du tous. Mais vous me voyez répondre a tous bout de chant "non ca va pas du tout"? On va dire que ce type arrête pas de ce plaindre. Bref, c'est pas difficile de cacher un problème. C'est pas difficile de faire semblent que tous va bien. Et c'est logique que l'activité qui fait remarquer le problème au yeux des autres fait qu'on pense que ces cette choses qui en est me responsable.

Mais le coup du type qui a la belle vie et qui est en bonne santé sur tous les niveau. Le type ou tous va bien pour lui peux importe les chose qu'il fait et va ruiner tous ca sur un jeu vidéo, j'y crois pas une seul seconde ^^
Bonjour,

J'ai éssayé de lire tous les posts, depuis deux jours et je me sens vraiment concerné par beaucoup de points que vous avez évoqués.

J'ai posté il y a quelques jours sur la croisée des mondes, l'évocation de mon malaise à ne plus pouvoir retrouver le plaisir d'un bon jeu solo depuis ma première expérience du MMORPG (d'ailleurs si certains ont des choses à dire, ils sont bien sûr, les bienvenues).

Dans les sujets dont avez débattus, tout y passé, le jeu en ligne, le sport, les cartes...Mais tout cela a bien réellement un but véritable non ? C'est une reconnaissance mêlé à un dépassement de soit-même, que ce soit dans le risque, dans l'argent, dans l'éffrort physique, on aime être le meilleur, le gagnant. Et dans un monde virtuel, cela peut-être aussi le cas.

Mais est-ce vraiment quelque chose de valable pour le MMORPG ? je veux dire, doit-on être fier de dézinguer 200 mobs à l'heure ou enchainer des quêtes aussi répétitives les unes que les autres ? N'y a t-il pas une supercherie dans ce système, qui nous ferais croire que l'on est des "athlètes" ou des "winners" tellement de joueurs composent ces mondes ?

La chose mauvaise qui m'arrive actuellement et que je n'arrive plus à apprécier un jeu à sa juste valeur si il n'est pas un MMORPG et que je n'ai pas voulu cela consciemment. Il existe des jeux qui sont de véritables oeuvres d'art (j'ose l'expression) et du fait de l'attrait d'un monde habité par de vrais joueurs, l'on peut accepté de jouer des heures à des MMORPG à la qualité plus que douteuse, juste parce que l'on est connecté à un monde persistant.

Rien dans ce message ne sont des affirmations mais juste des réflexions. Mais je crois sincerement que des mecs comme moi, ce sont fais avoir, suffit seulement de se poser la question cinq minutes et se demander, si l'on prend un réel plaisir à le faire. Je crois qu'un sportif ou un joueur de poker recherche cette palpitation qu'il a connu la première fois et sûrement que beaucoup l'ont encore car c'est réel, que ce soit pour une coupe ou de l'argent. Moi, je ne ressens plus plus rien, je suis prisonnier de cette nostalgie et je n'attends plus rien des autres dans une communauté virtuelle.

Mais le "pire", c'est que cela m'empêche d'apprécier ce qui est vraiment bon dans le jeu vidéo, c'est à dire simplement, m'amuser.

Beaucoup de chose que j'ai écris ont déja été dites et je m'en excuse mais ça fait toujours du bien de poser ce que l'on a sur le coeur concernant un sujet qui nous touchent.

Et désolé aussi pour ces propos plutôt décousus, écris sur le vif, que j'éspère synthétiser plus tard avec vous.
Salut

C'est trop marrant de lire les post, pour ma part je suis addict à Planetside et j'ai envie de vous faire partager voire vous entrainer dans ma déchéance.


il y a une section sur JOL consacré à ce jeu qui est un MMOFPS ou FPSMMO comme on veut, donc par rapport à tous autres MMO le seul but du jeu est de buter son prochain de toutes les manières -certes programmées- possibles mais si nombreuses (poser une mine furtivement derrière un mec c'est , le tuer au couteau mais là en général il se retourne et là te met une décharge de chevrotine...). Pas de bestiaux ou de quètes, un joueur te fait chier ben tu TK, je dirai même que le Team Kill est fréquent (quand un tank se prend pour un sniper en général c'est bof ou alors t'as pas regardé avant de traverser la route? Ah respawn), on peut jouer perso ou collectif et très tactique (prise de base rapide) parfois des events organisés par les joueurs ou SOE.

Un joueur haut niveau peut se faire buter comme tout le monde s'il ne sait pas tirer...

Tous les équipements ont leur contremesures qu'il bien sur savoir utilisées au bon moment (caillou, papier, ciseaux koa).

Sinon pour en revenir au sujet principal je dirai qu'il y a moults ouvrages de littérature ou psy (addictif, monde intérieur, imaginaire ou jesaisquoi), je me rappelle un passage disant "...le symbolisme préhistorique si frappant des ouvrages de SF", il y a une simplicté extrème quoiqu'on dise dans les jeux (vidéos ou autre) par rapport à la réalité, n'est ce pas? Aie, pas la lapidation!!!

Bon, une tite citation que j'adore -Merde- la retrouves pas, bon une autre: "La principale découverte apportée par ce siècle de recherche et de science, c'est probablement la profondeur de notre ignorance de la nature..." François Jacob!

Il est normal qu'on aime les jeux, ils nous rassurent, nous font évoluer dans un univers fini, nous valorisent ect... un doudou (ya aucun mal à en avoir).

Je dédis ce post à Keldhra (qui s'en est pris plein l'écran), une nana qui en a.
Ouais ! Vive Sïn !

Pour être sur un tel forum et pondre de si large tartines... ne sommes-nous pas déja dans un rôle ? La spirale des rôles !!!

Ralliez-vous à l'IRL, quittez définitivement ces mondes alternatifs qui profitent à d'autres plus malins !

Il est temps de vivre vos vies !

[/hrp] ? [/rp] ?
Bonjour je suis kant et je suis mmiste. Je tente de me soigner en visitant des sites pour adultes mais ça ne fonctionne pas vraiment...le mmo a bousillé ma vie, ne faites pas comme moi et choisissez plutot la religion et un parrainage de famille de France
__________________
Votre signature a été effacée par Suho. N'hésitez pas à le/la contacter pour obtenir de plus amples informations.
Salut à tous,

Après avoir lu toutes les pages(je sais ces temps-ci j'ai du temps à perdre), et avoir joué à un MMORPG(en fait comme j'ai pas trop aimé au départ 1 ça ma suffit)
dont les intimes le nomment RO.Je poste ici mon humble opinion sur la question,(qui était,ah oups après avoir lu tout ça en plusieurs fois j'ai réussi à oublier la question) le MMORPG ne peut pas être assimilé à une drogue mais peut avoir un effet d'addiction plus puissant qu'un jeu normal.

Je m'explique:

-le jeu normal: procure du plaisir, mais une fois fini et refait plus d'une dizaine de fois on ne trouve plus le même plaisir et on finit même par trouver le jeu lassant(par exemple la série des FF)

-le jeu normal qui dispose d'un mode online(par exemple D2 ou TFT): un intérêt renouvelé par l'existence d'un mode qui permet de se mesurer aux autres, mais on reste toujours dans le même routine de départ soit le même style de personnage et les mêmes quêtes refaites plus de 20 fois juste pour avoir la mégarune2lamorkitutout soit le faite de refaire chaque fois le même départ en construisant tant de péon qui doive exécuter des tâches précises et en construisant à tel moment précis et pas à un autre un bâtiment précis. Enfin bref on arrive quand même à s'en lasser au bout d'un temps plus long que le jeu normal certes, mais la lassitude revient.

-le MMORPG: déjà on n'a pas de fin possible sauf si on délete son compte. Donc la lassitude n'existe plus(ce qui nous évite d'être adicte à mon avis), on a toujours de nouvelles quêtes et de nouveaux monstres imbattables qui sont crées. Ensuite on arrive à se lier d'amitié avec d'autres joueurs qui ne demandent pas mieux(j'ai jamais réussi à trouver de vrais salaud en jouant à RO alors que j'ai cherché, mais peut-être pas assez).
On se trouve plongé dans un monde ou tout est beau et merveilleux (on se bat contre des monstres ou on se promène dans de jolies paysage, on fait du commerce,...) tout ça c'est plus passionnant que d'être dans des bureaux ou en cours à écouter de vieux grincheux ou à lécher les bottes de son patron et de se promener dans votre quartier où le seul danger est s'il se met à pleuvoir et que l'on n' a pas son parapluie .
Car aussi ce qui est beau là-dedans c'est que c'est vous le Boss de votre avatar vous pouvez lui demander de faire des tas de choses et il ne rechignera pas (même pas un soupir venant de sa part).
Et il ne faut pas oublier le moteur de ce jeu est le fait que vous pouvez être le plus fort(ou puissant ou mégalomane) en quelques clique( sans bougez le cul de sa chaise), il suffit juste de cliquer et d'investir du temps(beaucoup voire énormément). Toute personne et le premier qui n'a jamais ressenti ça me jette la pierre*prend son bouclier +4 contre les pierres* a envie d'être plus que ce qu'il est (plus fort, plus beau, plus puissant, plus chiant) et surtout plus que son voisin.

Au vue de toutes ces raisons le MMORPG a une plus grande force d'addcition sur l'être humain que la plupart des autres passions. Mais pour moi ce n'est pas une drogue on n'en ressent pas d'effets physiques si on arrête à part juste l'envie de taper son voisin s'il nous fait chier.

D'ailleurs on ne peut pas faire de rapprochements avec d'autres passions et pourquoi: un match de foot dure 90 min et une partie de pétanque 1H, un match de tennis 1H, une partie de MMORPG disons 2 jours il y a quand même une sacrée différence non?
Et une autre différence monumentale rester assis les yeux devant un écran pendant 2 jours d'affilés c'est quand même mauvais pour la santé.

Mais je ne veux pas diaboliser le MMORPG c'est vrais que cela est très bien si une personne est coincé dans une chambre ou dans sa maison et ne peut sortir pour x ou y raison, c'est sur que c'est mieux de voire du monde en virtuel que de voir personne, là je peux concevoir que passer son temps à jouer pour cette personne ce n'est pas le même cas. Et même pour un joueur normal jouer de temps à autres c'est normal et rester exceptionnellement 1 journée à jouer devant son PC c'est comme faire le féria c'est rare et c'est bon.

Mais moi je me pause une autre question pourquoi est-ce que les joueurs acceptent de payer pour jouer alors que leur abonnement n'est pas vital pour le développement du jeu online?
Il m'est déjà arrivé, lorsque je lisais de gros "pavés" (genre Les Cantos D'Hyperion, L'alchimiste du Neutronium, Le SdA again and again, les Princes d'Ambres que sais je...) de rester plusieurs jours dessus. J'me levais, enfin façon de parler, je tendais plutôt la main vers le bouquin, je lisais. On m'appelait pour manger, j'allais manger en speed, je retournais m'installer et lire. Le soir arrivait, je mangeais encore en speed et je lisais. Jusqu'a 6 heure du mat. Même en ayant court et devant me lever a 7 heures, d'ailleurs j'me suis déjà réveiller la tête dans un livre (oh délices infinis). ça ne me pose aucun problème de lire 15 heures d'affilés, c'est autant débilitant que de rester 15 heures devant un MMO (et j'ai fais les deux). C'est même pire parce que ça fatigue bien plus, le cerveau étant bien plus mis à contribution, et on a autant les yeux qui piquent d'ailleurs.

En parlant de drogue, j'ai encore rien trouvé de plus puissant que la dernière page d'un livre, j'en plane pendant plusieurs heures (voir jours, si je me couche après).
Tous est sujet à la dépendance (le travail, la musique ...), après se n'est qu'une question que seul l'individu peut répondre.

Concernant une affirmation quelque poste plus haut sur le fait que les programmeurs font des jeux pour bousiller des vie.

Malheureusement oui ils ont cette contrainte pour qu'un maximum de joueur reste sur leurs jeux (dans le cas d'un Mmo payant), prenons exemple sur le plus connue WoW. Il y a pas grands chose a changer pour que se jeux perde se coter. Mais Blizzard ferais moins de profit.
Comme je l'ai lu plus que ce soit drogue/musique/MMO/sport ou plein de choses, c'est toujours la même question de ne pas en abuser.

Savoir faire les choses avec parcimonie et ne pas abuser des choses c'est sans doute le secret

Mais c'est pas toujours facile dans la pratique ...
Je ne pense pas qu'on puisse parler de drogue pour un MMO, car au bout d'un certain temps de jeu, en dehors de quelques rares cas, la lassitude se fait toujours sentir et on finit bien par arrêter à un moment ou un autre au bout de plusieurs mois ou années (parfois pour en reprendre un autre cela dit). Au contraire des vraies drogues où sans thérapie, c'est bien plus dur d'arrêter par soi même.

Par contre, on peut y passer un temps très important sur des périodes données ce qui peut avoir des conséquences dans la vie de tous les jours : moins de relations, moins de contacts, vie en décalage et moins équilibrée, etc ... Il faut juste y faire attention, mais je ne pense pas qu'il y ait un point de non retour (overdose) en dehors de quelques très rares cas (qui relèvent bien plus de la stupidité généralement). On peut toujours choisir de revenir à une vie plus traditionnelle, sans gros effort particulier.

Citation :
Publié par lokalbassaggression
...
Il y a des bouquins assez intéressants sur la timidité, certe ils ne te feront pas devenir un beau parleur en quelques semaines mais ils t'aideront à mieux te comprendre, les origines de ta timidité, comment y remédier et à gagner en assurance. Tu devrais peut être essayer d'en lire un.
reportage
Salut à tous
je m'appelle guillaume, je suis journaliste à TF1, je fais un reportage sur la cyberdépendance. je cherche des témoignages d'accros qui ont passé, ou passent encore des heures devant leur ordi et les MMO. Mon sujet doit passer au 20 heures de la semaine prochaine. si vous etes un hard gamer, ou si vous en connaissez, ça serait cool de me faire signe !!! je suis aussi intéressé par des témoignages de gens qui jouent bcoup, voire bcoup trop, mais qui ne s'estiment
pas cyberdependant
voilà c'est tout pour aujourd'hui, merci à tous !!!! mon mail c'est fireblood@hotmail.fr
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés