La Croisée des Mondes

MMO Drogue Thérapie et Loisir

Répondre
Partager Rechercher
Bon, on en est à 11 pages, alors réglons cela
Si un MMO est une drogue, alors que l'on m'en donne les propriétés.

Pour ce qui est des nolife, c'est curieux, mais le cadre attaché a sa machine 12 heures par jour aura les félicitations de tous (disons la plupart) tandis que l'on s'inquiètera pour un joueur ?

La psychopathologie est un domaine vaste et complexe. Il n'y a aucune raison d'en appeler à l'addiction pour rendre compte du fait qu'une personne joue plus qu'elle le souhaiterait ou plus que son entourage le souhaiterait (ce qui est un autre problème). Beaucoup de troubles dépressifs rendrent parfaitement du temps passé auprès de consoles et autres PCs...

Une des difficultés de ce fil, me semble t il, est que nous sommes tous ici experts en jeux vidéo ...mais nous ne sommes pas tous psychologues.

Les raisonnements que je lis ici se résument à : les MMO procurent du plaisir. Donc une dépendance. Donc c'est une drogue. C'est étendre beaucoup beaucoup beaucoup trop la dépendance...

Ce que j'affirme, Le saint, je ne le sors pas d'un chapeau. Je le sors des échanges avec d'autres psychologues et psychothérapeutes, et de ce que j'observe personnellement dans ma pratique.


Mais revenons à la question de départ : quelles sont les propriétés qui feraient d'un MMO un toxique ?
Citation :
Publié par Cf Jack
Certains seraient assez surpris de voir l'état de certaines personnes qui ne peuvent pas avoir leurs doses de jeu pour diverses raisons (coupure courant, grillage PC, crise familial ou conjugual, prob net etc).
Le problème n'est il pas la crise familiale ou conjugale que l'empêchement de joueur fait apparaître au premier plan ?

Je n'ai jamais entendu parler "d'addiction" au jeu vidéo sans un arrière plan conflictuel, personnel ou professionnel

Pour ceux que cela intéresse, il y a un texte plein de finesse de Serge TISSERON :
Quand l’addiction aux images cache une dépendance aux fantômes.
Citation :
« Dans de nombreuses familles dans lesquelles un enfant est présenté comme « accro » aux jeux vidéos, j’ai pu m’apercevoir que celui-ci avait été exclu des échanges familiaux le concernant depuis longtemps. Souvent, ce n’est pas l’engouement pour les jeux vidéo qui provoque la mise à l’écart des échanges familiaux, mais l’inverse. C’est parce qu’un enfant se sent exclu d’échanges familiaux importants qu’il s’isole dans les jeux vidéos.
Tout se passe alors comme s’il préférait un monde d’images, qui se présentent explicitement comme des fictions, aux communications familiales hypocrites, qui mentent en faisant croire qu’elles disent la vérité. Dans ce cas, la pratique compulsive des images n’est pas guidée par la recherche de sens, mais pas une dénonciation du climat de mensonge familial» Quand l’addiction aux images cache une dépendance aux fantômes. S. TISSERON in Dépendances. Paradoxes de notre société ? Eres. 2004 p. 36
Et puis on en parlera dans Second Life :
http://terrapsy.free.fr/?p=7
@yleroux

Une fois n'est pas coutume... Je poste sur ce fil alors que j'avais dit ne plus le faire.

Si le terme "addiction" ne te contente pas, pour x ou y raisons, valables ou non, donne-nous un autre terme et justifie ce choix par quelques lignes.

Car ce qui me gêne dans tes interventions, c'est que tu critiques le choix de la terminologie pour, par là-même, discréditer tout discours sur le phénomène... Et ce me semble sinon lâche, au moins hypocrite.

Le terme "addiction" n'est pas adapté, personne ne le met directement en cause, aide-nous alors à en trouver un autre; étant donné tes compétences et ton champ d'études, tu es certainement plus à même que beaucoup d'entre-nous pour ce faire et faire avancer le débat. Qui sait...
Cet effort de définition permettra peut-être de donner enfin des mots justes et une réflexion cohérente à une situation réelle que tout le monde repousse dans le "virtuel" pour éviter d'avoir à l'affronter, y compris, dans le domaine scientifique.
Car, à la vérité, au fond, personne n'en sait rien et ça glose, certes, mais cela ne va pas plus loin. Et, oui, je ne fais pas mieux que les "gloseurs", seulement je ne prétends à aucune autre référence que les miennes, donc jamais "objectives"...
Ce débat tourne en rond pour une question de "forme", bien pratique, d'ailleurs, pour enrayer le "débat de fond"... Et ce n'est pas la première fois, loin de là.

Quand à ce que tu dis au sujet du "plaisir"...
Presque tous les messages ici parlent du plaisir de jouer et de la naissance d'une certaine forme de "souffrance" (tu vois je nuance) lorsque l'on se retrouve dans l'incapacité de jouer ou au contraire lorsque le jeu devient prépondérant et que la "souffrance" vient de la "sensation d'enfermement" créée par le jeu...
Et il me semble que cet assemblage "plaisir et frustration et angoisse" intrinsèquement mêlé correspond bel et bien à l'un des syndromes de la "dépendance"...

Tu aimes jouer.==> plaisir.
Tu aimes tellement jouer que lorsque le jeu te déçoit (mob pas tuer, rvr foireux...) tu en ressens de la frustration, donc au sein du jeu lui-même.
Tu aimes tellement jouer que si tu dois déconnecter en plein milieu d'un truc tu te sens aigri et en colère "Pour une fois que ça marchait!", oubliant toutes les autres fois où tu as mené tes actions à leur termes et ruminant toutes les fois où tu as été mis en situation d'échec.
==> Frustration.

Tu aimes tellement jouer que tu ne supportes pas que l'on puisse te rappeler les erreurs commises lors de tes débuts...
Tu aimes tellement jouer que tu finis par te demander si le reste a un sens...
==>Angoisse

Là, vient le problème inverse, tu ne supportes plus de jouer car tu ne te supportes plus arrimé à ton pc et tu en rejettes la faute sur le reste du monde. Puis sur toi-même. Tu arrêtes de jouer, c'est comme la cigarette, une bouffée de fumée et tu penses à t'en griller une. Pour le MMO, il suffit que l'on t'en parle et te voilà parti durant une ou plusieurs heures dans tes exploits d'antan en compagnie de ton personnage virtuel...

Alors, en soi, savoir si le terme "addiction" ou "dépendance" décrit correctement le phénomène généré par le MMO, je m'en fiche complètement. Dis-moi juste comment ce phénomène se nomme et je le nommerai comme il te sierra.

Pour le reste de ton intervention...
Prouve-moi que le MMO ne peut pas être "générateur", jamais, de son "phénomène d'enfermement". Pour l'instant personne ne l'a fait.
Car il faut se mettre une fois pour toute d'accord sur un point.
Si le MMO "facilite" l'addiction des personnes dites "fragiles", ce n'est pas pour autant qu'il n'est pas capable "d'auto-générer" un syndrome d'enfermement chez des personnes parfaitement équilibrées.
Et, pour fonder le raisonnement de "non-addiction", bizarrement, tu ne te fondes que sur la démonstration du premier cas et j'attends toujours le raisonnement fondé sur le deuxième... Rien ne prouve, pour l'instant, que le MMO n'est pas le point d'origine plutôt que celui de confluence des problèmes mis en évidence...

Mes deux centimes

Keld
Citation :
Publié par Keldhra
@yleroux

Une fois n'est pas coutume... Je poste sur ce fil alors que j'avais dit ne plus le faire.

Si le terme "addiction" ne te contente pas, pour x ou y raisons, valables ou non, donne-nous un autre terme et justifie ce choix par quelques lignes.
Toute activité humaine est susceptible d'être utilisée à des fins d'enfermement. La bonne nouvelle est que la même activité peut aussi être utilisée a des fins d'ouverture. C'est particulièrement visible avec les MMO qui d'un coté ouvrent sur des pratiques de socialisation, on et offline, et de l'autre ferment dans conduites d'évitement. Le jeu sur console a aussi ce double effet : d'un coté l'ouverture, dans la discussion avec d'autres qui partagent les même goûts, de l'autre la fermeture dans des tunnels de plusieurs heures de jeu

La question est : pourquoi un usage plutôt qu'un autre ? Ce qui est en cause, ce ne sont pas les propriétés du jeu mais le sujet. Et il convient de regarder de près et avec précaution ce qui est là en jeu. Car, ce qui nous parait être de l'enfermement peut être une défense nécessaire. Cela peut tout aussi être un moment fécond par ou le joueur, dans la répétition du jeu, assimile peu à peu des éléments douloureux ou restés en stase de son histoire. Cela peut aussi être l'indice d'une craquée dépressive ou psychotique. Dans un cas le joueur cherche dans le jeu des nourritures subtiles. Dans l'autre, une identité.

Le "générateur" est du coté du joueur. Pas du coté du jeu. Jamais. Le jeu n'est ni tout bon ni tout mauvais. Il ne nous attire pas comme naguère les sirènes attiraient Ulysse. C'est un médiateur que nous utilisons a des fins conscientes et inconscientes. La question n'est pas celle du plaisir : qui jouerait aux playmobils, aux cartes Magic, à DAoC... ou à la belotte coinchée si cela ne donnait pas du plaisir ? Qui, dans une journée, ne cherche pas à se rapprocher de ses sources de plaisir ?

Il y a des niveaux à distinguer : parler (d'un jeu) et jouer, ce n'est pas la même chose. Parler d'un jeu a quelqu'un d'autre, c'est se re-présenter des actions passées et les mettre en récit. C'est un travail de symbolisation.

Jouer est un autre type de symbolisation, qui ne passe pas par la parole. Le jeu, n'importe quel type de jeu, nous permet, au mieux, de symboliser l'agressivité, de maîtriser de l'angoisse, d'établir des contacts sociaux, d'accroître notre expérience, d'intégrer notre personnalité, et communiquer avec les autres.

Le seul intérêt du terme d'addiction est de laisser penser à quelques uns qu'ils sont très puissants parce qu'ils résistent a un tel "produit", et à quelques autres qu'ils sont très malades et donc qu'ils n'y sont pour rien dans l'usage qu'il font de leur passion.

J'ai bien peur d'avoir écrit plus que quelques lignes
Et plutôt que de donner un terme de remplacement au mot addiction, il m'a semblé plus juste de donner une esquisse des processus en jeu.

hope this helps
Citation :
Publié par yleroux

Le "générateur" est du coté du joueur. Pas du coté du jeu. Jamais. Le jeu n'est ni tout bon ni tout mauvais. Il ne nous attire pas comme naguère les sirènes attiraient Ulysse. C'est un médiateur que nous utilisons a des fins conscientes et inconscientes. La question n'est pas celle du plaisir : qui jouerait aux playmobils, aux cartes Magic, à DAoC... ou à la belotte coinchée si cela ne donnait pas du plaisir ? Qui, dans une journée, ne cherche pas à se rapprocher de ses sources de plaisir ?
Pas du tout.

Des mécanismes intrinsèques de création de dépendance des MMOs sont légions.
Pour reprendre ton exemple plus haut, la socialisation dans les MMOs, poussés au grouping via le gameplay, en est un important, il est lié au produit, créé par le produit dans le but de rendre les joueurs accroc au jeu et qu'ils continuent à payer leur abonnement mensuel. (le seul but de l'éditeur du jeu)
C'est d'ailleurs bien frappant sur la plupart des forums de MMOs où l'on peut trouver ce genre de commentaire de la part de vétérans de leur MMO du moment :

- Si je reste encore sur ce jeu, c'est pour la communauté de joueurs, pour les potes de ma guilde, etc ...

C'est typique des MMOs et c'est totalement illusoire, on pense être quelqu'un d'important sur tel ou tel jeu de faire partie de la communauté, puis le jour où on quitte le jeu, tout le monde s'en tape et le jeu continue ça petite vie, étrange ...

C'est curieux moi je vois plein de parallèles avec des drogues dans ce mécanisme

Mais bon ta fixette sur le terme addiction, c'est carrément l'arbre qui cache la forêt, une fois de plus
Citation :
Publié par Le Saint

- Si je reste encore sur ce jeu, c'est pour la communauté de joueurs, pour les potes de ma guilde, etc ...
Juste deux exemples : Dira t on de quelqu'un qui adore jouer au rugby pour l'intense dynamique de groupe que l'on observe dans une équipe qu'il est rugby addict ? Dira t on de quelqu'un qui s'engage dans l'armée pour l'esprit de corps qu'il est dépendant de l'uniforme ? du leveling - pardon, des grades ?

"Si je reste..." signe bien la présence d'un sujet désirant et la présence d'un mécanisme psychologique (et non de propriétés addictives) que l'on nomme... la rationalisation.

EDITH : cette rationalisation recouvre des positions subjectives inconsciente diverses. Pour un, ce qui va primer, ce sera la diversité des liens ingame, pour un autre, ce sera les processus de séparation, pour un troisième le fait d'être sadisé par un officier de la guilde etc etc.

Peut être pourra t on preter aux gamers une psychologie aussi complexe que M. Toutlemonde ?
Yleroux, tu sembles faire bon marché du versant quantitatif du phénomène. C'est vrai que les joueurs participant à cette discussion ne l'ont constaté qu'empiriquement. Il n'empêche que, derrière la multiplicité des profils, des comportements, des horaires, on a un fait massif et certain : l'embourbement d'une portion considérable des serveurs que nous fréquentons dans le jeu abusif, c'est-à-dire une activité stérile et nocive.

Tu sembles toujours partir de subtilités théoriques pour reconstruire les faits, plutôt que de porter d'abord de l'attention aux faits, puis échafauder de l'analyse à partir d'eux. Mais non, dans cette chose toute fraîche qu'est l'utilisation du MMO par des franges entières de population, tout est déjà analysé et modélisé.

Discours générateur de brouillard : plus on parle, moins on aperçoit ce dont on est sensé parler...
Citation :
Publié par yleroux
Juste deux exemples : Dira t on de quelqu'un qui adore jouer au rugby pour l'intense dynamique de groupe que l'on observe dans une équipe qu'il est rugby addict ? Dira t on de quelqu'un qui s'engage dans l'armée pour l'esprit de corps qu'il est dépendant de l'uniforme ? du leveling - pardon, des grades ?
Très, très mauvais exemples.

On ne peut en rien comparer la dynamique sportive et la dynamique d'un MMO, les paramètres sont totalement différents, tant du point de vue du fonctionnement du sport que dans les buts recherchés et résultats obtenus.

Et encore pire comparer une activité professionnelle et un divertissement.

Je serais curieux de lire en quoi toutes ces activités sont comparables.
Surtout que déjà au sein des jeux vidéos, Tetris et WoW cela n'a carrément rien à voir.

Mauvaise pioche yleroux.
Citation :
Certains seraient assez surpris de voir l'état de certaines personnes qui ne peuvent pas avoir leurs doses de jeu pour diverses raisons
C'est qu'une crise de nerf... Une bonne baffe dans sa tronche et il va vite ce calmer... Un tox qui fait une crise de manque, tu aura bon le taper jusqu'à la mort, c'est pas sa qui va le calmer (sauf si mort huhu :P ). Ce pauvre type la, c'est des douleurs qui subit pas juste une colère car il peux pas jouer a son jeu ^^

Une drogue est un produit que le corp absorbe et c'est un produit qui détruit le corp humain... Le jeu vidéo, il détruit rien et tu sais pas le faire entrer dans le corp donc on ne peux pas devenir accro au jeux vidéo.... C'est uniquement psychologique le jeu vidéo.

Maintenent, une personne qui fui le monde réel pour un monde virtuel est pas du tout une preuve que le jeu vidéo est dangereux. Si le gars fui la vie réel, c'est qu'il la trouve a chier et donc, il recherche quelque chose mais je vois pas ce que le jeu a avoir dans tous ca... C'est la personne qui va vers le jeu et non le jeu qui viens chercher la personne

C'est débile de rejeter des problèmes d'esprit sur le dos du jeux vidéo... Le MMO est pas vraiment assez immersif pour remplacer le vrai monde. Je veux dire, que quand tu joue a un MMO, tu constate que tu joue a un jeu vidéo et non te croire dans un autre monde mais vrai monde (je sais pas si c'est claire :P )

Moi je recherche cette immersion dans le jeu vidéo mais je constate que je vais devoir attendre des années avant que ca arrive car ca peux pas l'être avec un clavier et un moniteur dans son champ de vision.... Bref need le casque virtuel :P

Mais il est évident que la personne qui ce crois réellement dans le monde de warcraft quand il joue a WoW, a un sérieux problème et c'est pas le jeu le problème, c'est LA personne qui est pas net du tout dans sa tête....

On pourra parler de dangereux quand le joueur sera réellement projeter dans le monde que son jeu utilise... La, pour le moment, les seul projeter, ce son ceux qui son projeter de l'esprit ^^

sérieux... Quand le vrai virtuel sera en place... Ca sera quoi ? Le jeu vidéo une arme de destruction massive? Car si il y a déjà des gens qui tombe. Ca va devenir quoi avec une tel technologie ?


Enfin bon... Dire jeu vidéo = drogue.... Je trouve ca un peux gros comme on dit ^^

Parcque a ce moment la,

Foot = drogue
Moto = drogue
Voiture = drogue
Tuning = drogue
Lecture = drogue
Film = drogue
Musique = drogue
....

La liste est longue... très très longue et dans tous les cas, on retrouve certaine personne qui peuvent pas ce passer de son activité et qui la font passer avant tous...

Bref... Le mot drogue est beaucoup trop énorme pour un siiiii petit problème...
Citation :
Publié par patatoïde funèbre
Yleroux, tu sembles faire bon marché du versant quantitatif du phénomène. C'est vrai que les joueurs participant à cette discussion ne l'ont constaté qu'empiriquement. Il n'empêche que, derrière la multiplicité des profils, des comportements, des horaires, on a un fait massif et certain : l'embourbement d'une portion considérable des serveurs que nous fréquentons dans le jeu abusif, c'est-à-dire une activité stérile et nocive.
Ce que je remet en cause, c'est l'idée d'une addiction au jeu vidéo. On peut avoir une pratique stérile et abusive sans que ce soit une addiction !

Tata EDITH me dit que je l'ai déja dit. Et plusieurs fois. Elle me conseille aussi de le redire :
Citation :
Toute activité humaine est susceptible d'être utilisée à des fins d'enfermement
Citation :
Publié par yleroux
Ce que je remet en cause, c'est l'idée d'une addiction au jeu vidéo. On peut avoir une pratique stérile et abusive sans que ce soit une addiction !

Tata EDITH me dit que je l'ai déja dit. Et plusieurs fois. Elle me conseille aussi de le redire :
Ce que tu ne sembles pas comprendre, c'est qu'à la différence du rugby, un MMO contient des mécanismes de dépendance sciemment mis en place par les développeurs pour que les joueurs continuent à jouer à leur jeu afin qu'ils payent leur abonnement mensuel ou achètent les objets type Item mall ou encore achètent les extensions.

Tu ramènes toujours tout au jeu vidéo, alors qu'ici nous ne parlons que des MMOs qui sont bien spécifique.

Pour lokal :

Tu ramènes tout aux drogues durs extrêmes, ce n'est pas ce que je veux dire pour ma part.
Tu peux plutôt comparer les MMOs à la cigarette et à la coke (drogue dur essentiellement basé sur une dépendance psychologique) qui relève de mécanismes inhérents au produit rendant le consommateur dépendant.

Il n'a jamais été question de comparer un MMO à de l'héro.
Citation :
Publié par Le Saint
Ce que tu ne sembles pas comprendre, c'est qu'à la différence du rugby, un MMO contient des mécanismes de dépendance sciemment mis en place par les développeurs pour que les joueurs continuent à jouer à leur jeu afin qu'ils payent leur abonnement mensuel ou achètent les objets type Item mall ou encore achètent les extensions.
En psychologie, lorsque l'on parle d'addiction, on ne parle pas des politiques commerciales des vendeurs.

Citation :
Toute activité humaine est susceptible d'être utilisée à des fins d'enfermement
Avec cela, on peut rendre compte des usages abusifs sans en référer a une hypothèse complementaire. C'est un principe d'économie et c'est en cela qu'une démarche scientifique est possible en psychologie

/cours_epistemologie END
Citation :
Publié par yleroux
En psychologie, lorsque l'on parle d'addiction, on ne parle pas des politiques commerciales des vendeurs.



Avec cela, on peut rendre compte des usages abusifs sans en référer a une hypothèse complementaire. C'est un principe d'économie et c'est en cela qu'une démarche scientifique est possible en psychologie

/cours_epistemologie END
Il ne s'agit en rien de la politique commerciale des vendeurs, mais des mécanismes présents en jeu mis en place par les développeurs qui rendent les joueurs dépendant du jeu.

Que le joueur reste abonné et paye son loyer n'est que le but final du vendeur.

Tu confonds la cause, la conséquence et le but.

/cours_sémantique END
Citation :
Publié par Le Saint
Il ne s'agit en rien de la politique commerciale des vendeurs, mais des mécanismes présents en jeu mis en place par les développeurs qui rendent les joueurs dépendant du jeu.
En quoi les mécanismes mis en jeu par Canal¨+ ou cinesnap sont ils différents de ceux mis en place par les éditeurs de jeux vidéo ?.

En dehors de cette question très intéressante, il n'en reste pas moins qu'en psychologie, lorsque l'on parle d'addiction, on part du sujet

Pour rappel
Citation :
Toute activité humaine est susceptible d'être utilisée à des fins d'enfermement
explique rend bien compte des mesusages des jeux vidéos.

par exemple
- Si je reste encore sur ce jeu, c'est pour la communauté de joueurs, pour les potes de ma guilde, etc ...

est bien un lien de dépendance, mais ce n'est pas celui que l'on trouve dans l'addiction. Ce qui est souligné ici, c'est une des formes que peut prendre le lien a l'autre, en fonction de la situation actuelle du joueur. Ce qui est joué, alors, c'est l'impossible séparation, le narcissisme, la toute puissance ou encore les positions sadiques ou masochistes...

Citation :
/cours_sémantique END
Je vois que le rappel des positions a porté. Merci de m'avoir entendu.
Et...j'adore la sémantique.
Citation :
Publié par yleroux
En quoi les mécanismes mis en jeu par Canal¨+ ou cinesnap sont ils différents de ceux mis en place par les éditeurs de jeux vidéo ?.

En dehors de cette question très intéressante, il n'en reste pas moins qu'en psychologie, lorsque l'on parle d'addiction, on part du sujet

Pour rappel

explique rend bien compte des mesusages des jeux vidéos.

par exemple
- Si je reste encore sur ce jeu, c'est pour la communauté de joueurs, pour les potes de ma guilde, etc ...

est bien un lien de dépendance, mais ce n'est pas celui que l'on trouve dans l'addiction. Ce qui est souligné ici, c'est une des formes que peut prendre le lien a l'autre, en fonction de la situation actuelle du joueur. Ce qui est joué, alors, c'est l'impossible séparation, le narcissisme, la toute puissance ou encore les positions sadiques ou masochistes...


Je vois que le rappel des positions a porté. Merci de m'avoir entendu.
Et...j'adore la sémantique.
Quitte à me quoter fait le complètement.
Je pense que je dis clairement dans une de mes interventions plus haut que le point psychologique sur lequel joue le MMO c'est une forme de reconnaissance des autres via la socialisation qui est totalement illusoire dans un MMO, on est aussi vite oublié que l'on est arrivé.

Encore une fois tu confonds :

- mécanisme d'addiction du produit (cause) : pousser le joueur à socialiser via un grouping artificiel dans le gameplay du MMO.

- accroche psychologique (conséquence) : pour le joueur, reconnaissance, narcissisme, sentiment de toute puissance, etc ... (mais totalement illusoire, le joueur n'est qu'un pousse bouton qui n'existe dans cette communauté que pour le temps de son abonnement au dit jeu)

- volonté des créateurs du produit (but) : faire en sorte que les joueurs restent sur leur jeu et paye leur dîme (abonnement, item mall, extension) régulièrement pour se faire un max de blé au moindre coût (maximisation du profit )


/cours_sémantique_2 END
Citation :
Publié par Le Saint
Quitte à me quoter fait le complètement.
Je pense que je dis clairement dans une de mes interventions plus haut que le point psychologique sur lequel joue le MMO c'est une forme de reconnaissance des autres via la socialisation qui est totalement illusoire dans un MMO, on est aussi vite oublié que l'on est arrivé.
Je cite ce qui me semble pouvoir être une plate forme commune et partagée de discussion

Nous sommes d'accord sur le fait que la socialisation est un élément clé de l'expérience vécue dans le MMO. Nous ne sommes pas d'accord sur le fait que cette socialisation soit illusoire ni que cela fasse du MMO une addiction.

D'abord parce que nous sommes des êtres éminemment sociaux, et que les mécanismes de cette sociabilité ne font intervenir en rien l'addiction

Par contre, ils font jouer la dépendance. Mais il ne s'agit pas de la dépendance à un produit

La dépendance dont il s'agit fait jouer le lien social et non un produit. Le fait de se sentir obligé de finir la quête demandée par un pnj, de finir l'instance démarrée avec un groupe, ou d'être présent a l'heure dite parce que le MG le demande a sans aucun doute beaucoup de raisons. Aucune n'est liée à l'addiction. Toutes sont liées aux premières relations que le joueur a eu avec son environnement. Je renvoie la aux travaux de Bowlby sur l'attachement.
Il y a un second facteur important, c'est la dépendance à l'idéologie libérale, dont les jeux vidéos, avec leurs patch, leurs upgrade, leur levelling incessant peuvent constituer des chevaux de troie efficace.


Keldhra ai je répondu à votre demande ?
Citation :
Tu peux plutôt comparer les MMOs à la cigarette et à la coke
Bah.... même le comparer a la clope ca le fait pas... La clope est un POISON pour le corp humain. La clope tue toute personne qui la fume. Tous les fumeurs de clope vont mourir a cause de la clope. Pas spécialement du cancer mais il va quand même vivre moins longtemps qu'un non fumer...

La coke, c'est encore pire... même avec une prise, si c'est un peux trop abuser pour le corp humain, c'est l'overdose a tout les coup.

Les drogues agisse pas uniquement sur l'esprit... Le coeur se prend des mauvais coup et quand ca lâche bein ==> R.I.P

Il y a rien dans un MMO qui peux ce comparer a une drogue...

Je comprend pas pourquoi vous voulez comparer un loisir qui peux conduire a des problèmes sociaux pour un faible pourcentage de personne avec un poison qui conduit a la mort sans aucune exception ^^

Drogue = Fleau
Jeu video = loisir/passion
il faut voir d'ou vient cette mouvance qui veut comparer les jeux à la drogue...

une petite news ici (en anglais) http://health.yahoo.com/news/176635
c'est un groupe de thérapeute qui estiment que l'addiction aux jeux vidéos est encore pire que l'héroine...

ils travaillent avec un autre organisme que l'on peut trouver ici:
http://www.olganonboard.org/

il suffit de lire les 12 conditions à remplir permettant de sortir de l'addiction pour voir a qui on a affaire.

aller je cite les plus représentative de la teneur de ce mouvement:
2. Came to believe that a Power greater than ourselves could restore us to sanity
bien sur un pouvoir plus grand que le notre peut nous restaurer l'esprit sain... ça commence

ça continue vers le prévisible:
3. Made a decision to turn our will and our lives over to the care of God as we understood Him.
eh oui sans dieu on est perdu...

5. Admitted to God, to ourselves and to another human being the exact nature of our wrongs.
grace à dieu nous reconnaitrons nos péchés , hallelujah

je commente meme pas le reste
6. Were entirely ready to have God remove all these defects of character.

11. Sought through prayer and meditation to improve our conscious contact with God as we understood Him, praying only for knowledge of His will for us and the power to carry that out

bon, ça me fait plus penser à famille de france ou baad qu'autre chose.
marrant que systématiquement toutes ses organisations soient de type religieuses. c'est étrange quand meme (ou pas ^^).
Citation :
Publié par yleroux
J
Nous sommes d'accord sur le fait que la socialisation est un élément clé de l'expérience vécue dans le MMO. Nous ne sommes pas d'accord sur le fait que cette socialisation soit illusoire ni que cela fasse du MMO une addiction.

D'abord parce que nous sommes des êtres éminemment sociaux, et que les mécanismes de cette sociabilité ne font intervenir en rien l'addiction

Par contre, ils font jouer la dépendance. Mais il ne s'agit pas de la dépendance à un produit
D'un côté tu dis que c'est un élément clé du produit, puis à la fin tu dis que cela n'a rien à voir avec celui-ci, difficile de suivre ton raisonnement

S'il ne s'agit pas de la dépendance à un produit, que cette socialisation n'est pas liée au produit, comment expliques tu le fait que lorsqu'un joueur arrête son abonnement à un MMO et passe à autre chose que toutes ces relations créés sur le dit jeu disparaissent ? (bah oui normal, dur dur de socialiser sur le chat d'un jeu auquel on ne joue plus et donc auquel on a plus accès)

La socialisation n'est pas illusoire selon toi. Dans ce cas, pourrais tu me donner les effets bénéfiques durables de cette socialisation au sein des MMOs ?

Pour ma part, jouant aux MMOs depuis 10 ans, je n'en vois aucun, à part une activité bouffe temps (demandant justement peu de compétence mais juste un temps de jeu important pour être au top), gestion du temps que bien peu maîtrise et c'est normal le produit est pensé ainsi.

Donc oui pour moi, c'est illusoire car ne dure que le temps de l'abonnement au jeu, aspect renforcé par l'anonymat du net (le nombre de mythofu sur les MMOs ) on croit connaitre les gens, mais pas du tout (porté un masque n'a jamais aussi facile que sur un MMO) ce qui renforce encore plus l'aspect illusoire de cette socialisation.

Et on rajoute à cela que socialiser autour du killing de tas de pixels en étant un pousse bouton à la portée d'un enfant de 7 ans, ça vole pas très haut dés que l'on prend un peu de recul par rapport à l'activité, on est loin des compétences demandées pour être membre d'un équipe de Rugby et de la socialisation lié au sport comme dans ton mauvais exemple comparatif.

EDIT :

Un exemple de la magnifique socialisation des MMOs et de la non dépendance de la part de fans de WAR Online :


Edifiant.
Citation :
il faut voir d'où vient cette mouvance qui veut comparer les jeux à la drogue...
Peux importe d'où ca viens, ca reste une énorme connerie.... On peux pas comparer un programme informatique a un produit que le corp humain mange.

Il y a vraiment AUCUN rapport entre ces 2 choses.
Citation :
Publié par lokalbassaggression
Peux importe d'où ca viens, ca reste une énorme connerie.... On peux pas comparer un programme informatique a un produit que le corp humain mange.

Il y a vraiment AUCUN rapport entre ces 2 choses.
Si, dans les mécanismes de dépendances psychologiques et pas physiques bien entendu.

La cigarette c'est une légère dépendance physique mais une importante dépendance psychologique, idem pour la coke. (le besoin physique disparaît assez rapidement, par contre le psychologique ...)

C'est pourquoi les méthodes de sevrage sont essentiellement tournées sur l'aspect psychologique lié à la prise du produit.
Citation :
Publié par lokalbassaggression
Peux importe d'où ca viens, ca reste une énorme connerie.... On peux pas comparer un programme informatique a un produit que le corp humain mange.

Il y a vraiment AUCUN rapport entre ces 2 choses.
Lol tu c'est la connerie c'est surement un des truc les plus universelles...

Mais bon après un telle argumentaire effectivement que dire...

La dépendance peut être ?
La dépendance..... On peux être dépendent de quelque chose sans pour autant que cette chose sois une drogue (aime pas le mot dépendance ^^)

Je vais prendre 100 personnes pour l'exemple... Je pourrai prendre le monde entier si je veux....



Si 100 personnes prenne une drogue pendent quelque années, c'est 100 personnes aurons TOUS le même problème et serons tous accro.

Si on prend 100 personnes et que on les fait jouer a un MMO pendent quelque année, je doute que c'est 100 personnes ce prenne un problème.

Une drogue ca affecte toute personne qui la consomme hors le cas du jeu vidéo affecte une minorité de personnes


Vous la voyez maintenant l'énorme différence? C'est que si le jeu vidéo était une drogue qui crée une dépendance, ca serai TOUS les joueurs qui deviendrai accro a long terme et non une minorité


Bref...

Le mmo une drogue ? Non pas du tout. ^^


J'aime pas trop non plus le mot dépendance chez le droguer... La dépendance, c'est le cerveau qui donne l'ordre de consommer quelque chose pour avoir ce qu'il lui manque pour bien ce sentir... Hors, le jeu vidéo ca ce consomme pas vraiment. Le corp peux pas l'absorber. Il y a strictement rien du jeu vidéo qui circule dans le corp pendent son utilisation. Et encore c'est même pas le jeu lui même qu'on utilise mais plutôt les machine qui servent a les faire fonctionner

D'ailleurs, dois sûrement y avoir un autre mot pour désigné une personne qui limite ca vie a une seul activité. J'en suis presque sur et certain de ca ^^

Citation :
> passionner
1/ passionner: captiver, enflammer, enthousiasmer, exalter, fasciner, emballer [fam], intéresser, enfiévrer, exciter.

2/ se passionner: s'emballer, s'enthousiasmer, s'intéresser, aimer, se préoccuper, se soucier, suivre, s'occuper, admirer, apprécier, goûter, s'émerveiller, s'extasier, se consacrer, s'investir, se donner, s'adonner, s'engouer.
J'ai trouver ca sur

http://dictionnaire.mediadico.com/tr...assionner/2007

Interessent... On peux vérifier chaque mot et on vois très bien que le passionner peux être une personne qui vie que pour ca et uniquement ca et que le reste bah osef

Moi je vous dit... Y pas d'histoire de drogue dans tous ca... Juste une histoire de passion entre le gamer et son jeu vidéo et rien de plus. C'est le temps qui compte sur un MMO... Un vrai passionner trouvera le temps quitte a arrêter d'autre activité pour le faire... Dans le cas extrême arrêter tous pour ce consacrer uniquement a ca passion... Bref c'est pas vraiment nouveau ce problème...

La question que je me pose c'est pourquoi le passionner de jeu vidéo choque plus qu'un passionner d'autre chose ? Car dans tous les cas, ca sera la passion qui passe avant tous.

Ca choque car c'est la passion la plus accessible ? Je veux dire par la que si tu a un PC, tu y a accès 24h24...


A votre avis.. Si il y avais des beau match de foot tous les jour et gratuitement enfin aller on va dire pour 15 euro par moi... Vous croyez pas qu'il va y avoir certain gros fan de foot qui vont aller voir les match a la place d'aller au court et ainsi foirer leur vie ? Le foot deviendrai t'il une drogue dans ce cas la ? Bonne chance pour empêcher un vrai fan d'aller voir des match de foot pour presque rien et ca tous les jours... Le type va monter ca tente dans le stade et vivre la :P

Honnetement le jeux vidéo = drogue, ca passe vraiment pas chez moi.... Il y a trop de truc qui prouve le contraire ^^
Le MMO est pour ma part une facette de thérapie. Je suis atteinte d'agoraphobie (phobie sociale) à un stade devenue ... avancé.

Je considère certains aspects d'internet comme un paliatif au contact humain. J'aime discuter de n'importe quel sujet mais je suis mal à l'aise face à une personne, alors qu'avec un intermédiaire (ordinateur) cela se fait aussi naturellement que si j'étais normale.

J'aime bien aussi les jeux vidéos et les univers fantastiques (ancienne MJ de JdR) donc les MMORPG sont très bien indiquer pour moi. Je ne les considère pas comme une drogue vu que j'arrive à m'en passer pour d'autres loisir comme la lecture ou regarder des films.

Certains disent que les MMORPG sont addictifs, je leur répond que certains sont chronophages et que se fixer des limites sans s'occuper de l'état de l'avatar de son voisin ou ami rendent l'addiction moins fortes ou quasi inexistante.

PS : Je suis aussi en plein bouleversement profesionnelle. A cause de cette maladie (je la considère comme une maladie) je cherche une nouvelle orientation profesionnelle qui m'éloigne le plus possible du contact humain - sur un lieu de travail itou (si qqun a des pistes, ma boite a MP est ouverte).
Citation :
Publié par lokalbassaggression
La dépendance..... On peux être dépendent de quelque chose sans pour autant que cette chose sois une drogue (aime pas le mot dépendance ^^)

Je vais prendre 100 personnes pour l'exemple... Je pourrai prendre le monde entier si je veux....



Si 100 personnes prenne une drogue pendent quelque années, c'est 100 personnes aurons TOUS le même problème et serons tous accro.
C'est bien ça le problème de ta position sur la question, ton postulat de départ est faux.

La preuve par l'exemple.

100 personnes fument la cigarette.

- tous ne vont pas développer un cancer du poumon.
- certains fument 3 cigarettes par jour, d'autres 2 paquets.
- certains peuvent ne pas fumer pendant des jours, d'autres sont incapables de rester plus de 4 heures sans fumer (le drame quand il doivent prendre un vol longue durée)
- certains peuvent arrêter de fumer du jour au lendemain, d'autres en sont incapables et rechutent sans cesse.
- etc

Donc, TOUS n'ont PAS les même problèmes et curieusement c'est exactement la même chose pour un MMO, certains sont totalement accro d'autres légèrement, voire pas du tout.

Ton postulat de départ ne tient pas la route et donc tout ce qui s'en suit idem
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés