Art / Photographie (Le Cercle Taberna)

Art : peinture, le milieu professionnel/galeries, comment débuter ?

Répondre
Partager Rechercher
Bonjour

Comme vous pouvez le voir il y a quelques peintures plus bas, alors elle ne sont pas de moi mais d'une amie vivant à Kiev, elle souhaite se lancer dans le milieu professionnel de la peinture. Elle a déjà un contact pour être en médiation avec certaines galeries européenne mais surtout américaine, mais cela reste très flou et je pense qu'il y a une bonne part de pipo dans le discours de ce contact.
De son coté elle va entrer en contact avec Park West gallery.

Alors qu'est ce que je viens faire dans cette histoire, et bien je me suis dit qu'il y a quand même énormément de galeries d'art ou d’opportunités rien qu'en France et que cela pourrait l'aider, en commençant mes recherches, recherches que je vais continuer, j'en suis vite arrivé a la conclusion que sans contact ou dialogue avec des personnes dans le milieu et bien c'est compliqué de s'y retrouver dans tout cela.

Je suis un total novice dans ce domaine, je commence à étudier les sites comme le site des galeries d'art de Paris.

Je vais profiter donc de ce sujet pour inviter à la discussion, aux conseils et peut être contacts pour se lancer dans le milieu pro des artistes peintres, prendre contact avec des galeries, des retours ou des informations sur celles-ci.

Je vous remercie pour votre attention.

mini_6422730020136caa3b2a1434022d3cc7332d88a5bf6c0432da95634c6912fd7097da345d367.jpgmini_20969800201494e3fd338251941289e92ea45761fa447ff200afe2615d082fe35e145f43eed.jpgmini_41095100201f8e7ac754cd61282ce74ac394cbc97e391fa3f71cabcf9f36a7ea97422d2f2fc.jpgmini_30827500201c3ef7af632367b7df2894bbe685a830b69699ca0260a57f691b44db43e3cf1e9.jpgmini_6729989615c576ee811eaa3fe9b46be710dc3d614ebecce6ad5b4675a0b06b5e9e6492.jpg
Hello, ce topic me concerne à moyen terme, sans entrer dans les détails de ce que je fais déjà/j'ai encore à faire. J'ai déjà été exposé dans des expos collectives (Budapest, Rome, Bruxelles) pour la photographie de rue que je pratique, mais le milieu de l'art contemporain m'attire, et j'estime avoir quelque chose à y exprimer, au-delà de mon medium photographique. Ptet je me goure, pas grave, c'est ce que je veux faire.

Une connaissance peintre a été exposée dans une galerie new-yorkaise, oui ça en jette toujours, mais elle a du payer son accès, acheminer ses toiles, mais tout fut vendu à des prix qui lui ont permis de rentrer dans ses frais. Les acheteurs aimaient ses grands ou tout petit formats, oh amazing work ! Elle est donc revenue pas plus riche, mais avec une ligne de plus sur un CV. Ce genre de concept pay to be exhibit est une piste, mais faut investir, et c'est éphémère, tu ne deviens pas artiste de la galerie, juste un invité payant temporaire.

J'imagine qu'une des meilleures pistes c'est clairement d'être lauréat d'un appel à oeuvres, d'un concours, il y en a quelques uns, et d'être remarqué ? Il y a certainement aussi une distinction faite implicitement dans certaines galeries entre les autodidactes et les personnes qui ont étudié les BA...
Vous ne trouverez presque plus de galeries pour l'art figuratif, elles sont toutes versées dans l'art content pour rien.
Quant aux salons vous devrez payer un droit d'accrochage qui est parfois presque prohibitif.
Le seul salon qui offre le maximum de visibilité est celui de Paris au grand palais 25.000 visiteurs au minimum !

Quoi qu'il en soit, l'art figuratif est totalement niaisé par les "professionnels". Vous ne vendrez que si vos tarifs sont très bas et pour cela il faudra peindre en grand nombre des toiles. Si vous êtes un peu connu dans votre région vous pourrez devenir juge dans les équipes municipales de sélections des "artistes" et peut être figurer en tant qu'"invité d'honneur" à l'une de leurs éditions. Ce qui vous permettra par la suite de donner des cours (qui sont l'unique moyen de gagner votre vie).

Voilà j'ai répondu.
L'art figuratif a toujours une place comparativement à l'art comptant pour rein.
Ce qu'il faut comprendre c'est que l'art figuratif c'est par le début, une impression d'un bout du monde à l'ère du temps. Autrement dit de la Mode. Quand il naît bien, Le figuratif qui réussi est plus le résultat de l'illogisme de l'époque où il apparait que de sa raison. Le figuratif peut être critique.
Faites des îcones religieuses figuratives et des ex voto. Vous aurez des fortunes à faire en Russie par exemple.
Faites des figuratifs BLM ou suprémacistes aujourd'hui, je pense que vous trouverez des gens. je ne sais pas... Un guernica like mais de 2020 ...

Un exemple qui fonctionne bien. C'est super con con, tellement que personne ne prend ça pour de l'art mais les figuratifs de mangas se vendent super bien.
Faites une peinture Doujinshi de mangas. Une huile de One piece ça devait se vendre bien non?
Ma mère faisait souvent des peintures à l'huile de personnages de bédés. Des voisins lui demandaient souvent d'en faire pour eux. Nôtre maison était sa galerie.
Faites des peintures de BTS autrement, par exemple ... Ce que je veux dire là c'est de figurer un personnage ou un groupe de personnage que vous aimez en fan. Une de mes tantes a peint un footballeur en action. Ca vaut le rendu.

Enfin, comme le figuratif est très fashionista, cherchez où vous devrez le vendre.

Dernière modification par Faerune Stormchild ; 16/06/2020 à 10h32.
Citation :
Publié par Faerune Stormchild
Un exemple qui fonctionne bien. C'est super con con, tellement que personne ne prend ça pour de l'art mais les figuratifs de mangas se vendent super bien.
Faites une peinture Doujinshi de mangas. Une huile de One piece ça devait se vendre bien non?
Ma mère faisait souvent des peintures à l'huile de personnages de bédés. Des voisins lui demandaient souvent d'en faire pour eux. Nôtre maison était sa galerie.
C'est pas con con, c'est illégal.
Juste un petit truc qui s'appelle le droit d'auteur.
Citation :
Publié par Attel Malagate
C'est pas con con, c'est illégal.
Juste un petit truc qui s'appelle le droit d'auteur.
Est ce que que j'ai parlé de Doujinshi ou pas?
Ensuite si le peintre est assez malin et obtient un agrément de la part de l'auteur ou de son éditeur pour produire des oeuvres uniques.... Je pousse personne à l'illégalité, je pousse à la créativité.
En matière de copié-collé intellectuelle, même les japonais ont des fluctuations. Sont pas aussi rigides qu'un boken. Et Panini s'assoit alors sur ses images à collectionner.
Si tu as l'accord de l’éditeur pour faire tes "fan art" et les vendre oui ca devient légal
Auquel cas non, mais j'appellerai pas ça un appel au crime non plus
Faut juste savoir que exploiter des ouvres connues pour son bénéfice personnelle sans autorisation est pas conseillé
Citation :
Publié par Faerune Stormchild
La réalité est que tu peux peindre des Luffy tant que tu veux et les donner pour tes voisins. Tant que tu ne les vends pas, personne ne cherchera rien. On les découvriras 70 ans plus tard peut être.
Ouais ça c'est toléré
Citation :
Publié par Faerune Stormchild
La réalité est que tu peux peindre des Luffy tant que tu veux et les donner pour tes voisins. Tant que tu ne les vends pas, personne ne cherchera rien. On les découvriras 70 ans plus tard peut être.
Ça dépend des ayants droits, par exemple le cas de Pascal Somon :
https://www.lemonde.fr/livres/articl...8976_3260.html

Dessiner pour soit, des personnages/héros/histoires sous droit d'auteur c'est parfaitement légale, le faire pour des potes aussi, mais il faut être prudent, car on sait assez vite si une personne revend des illustrations ou des peintures. Il y a toujours quelqu'un pour poster sur les réseaux sociaux, le poster fraîchement acquis et là boom, les ayants droits déboulent et avec eux leurs avocats.

De plus ce sujet date de 2016, j'espère que la personne a pu trouver une galerie.
Pareil j'ai pas compris l'up
Mais ouais ça aurait été intéressant de savoir ce qu'il en est de sa situation depuis (bon on le saura jamais je pense )
Le cas décrit par Le Monde de Pascal Somon c'est du cas d'école. Il faisait ça en série, Il faisait ça en plusieurs format à la demande, il vendait à n'importe qui, et en plus il signait, et enfin il vendait.
Tout pour plaire à Moulinsard.

Il ne reproduisait aucune image des albums. En revanche il faisait poser les personnages de Tintin dans des circonstances différentes, mais avec son style.

La maison Moulinsard est aussi une des maisons les plus ...... du monde de la conservation de l'héritage dans l'édition. Ca explique aussi un peu le comment.

Dernière modification par Faerune Stormchild ; 16/06/2020 à 11h38.
C'est pareil pour IMPS les ayants droits des Scthroumpfs. Ils sont plus coopératifs sur la création et la vente de produits dérivés, mais il faut vraiment respecter les codes graphiques. C'est pour ça que j'ai dis que tout dépend des ayants droits. On peut réaliser des illustrations avec un style manga, on peut même glisser sur la légalité quand il est question de personnages inconnus en France ; c'est toujours bon de savoir ou l'on met les pieds et d'être prudent, surtout à l'ère des réseaux sociaux. Et puis la création pure est plus intéressante.
Sinon, pour faire plus concret encore. Si vous êtes doué en art figuratif, ya plusieurs pistes qui sont alimentaires.
Les agences publicitaires pour des affiches, des flyers, ou des trucs plus monumentaux, les festivals, les communes et les groupements départementaux et régionaux, les agences de décorations d'intérieur, les ateliers de restauration des musées de France, des concours d'entreprises...
Les arts figuratifs c'est pas que de la peinture bien sur. Vitraux, céramiques, sculpture, tissages, carreleries, etc... On peut se retrouver a peindre sur des vitraux, ou peindre sur des bols des assiettes ou des carrelages.
Il existe encore en France au moins une entreprise artisanale qui fait de la peinture sur de la vaisselle en céramique.
Pourquoi pas non plus peindre des trucs originaux pour des T shirts ou des mugs, puisque ça fonctionne.
Des streamers sur Twitch et sur Youtubers sont parfois à la recherche de motifs et d'emoticone.
Les entrepreneurs qui crée une marque ont besoin d'une image. C'est pas toujours de la photo ou du contemporain qu'ils veulent. Ils n'ont pas toujours envie de passer par une agence de pub.
Et enfin pour finir, les artistes d'autres disciplines comme les musiciens pour leurs disques ou leur sites ou leur graphie.

En fait non j'ai pas fini.
Vous avez aussi les agences spatiales qui font appels a des artistes pour des représentations de phénomènes spatiaux. Nasa, Esa, Eso emploient des peintres pour illustrer ce qui serait: des satellites, des surfaces planétaires etc...
Vous êtes militaire et artiste, ben le SIRPA par exemple et la Marine Nationale ont une "division artistique" de peintre.
Et puis ya les communautés de l'Histoire et de la Biologie. Par exemple pour illustrer des époques ou des batailles ou des personnages et des animaux disparus.
Et encore... Les entreprises de jeux vidéos. Forcément et toujours.

Je crois que j'ai fait le tour.

Dernière modification par Faerune Stormchild ; 16/06/2020 à 19h56.
Citation :
Publié par Saurdholion
Mdr Jol toujours au top. Tu veux vivre de la peinture, surtout fuiiiiiis l'art "content pour rien" malheureux et va peindre des Luffy sur des bols en porcelaine. Changez rien les gars !
Si tu en fais plein et constamment tu peux en vivre ou alors tu complètes un peu avec un taff rapide derrière
L'essentiel c'est la constance des commandes

Apres peindre des gros Tableaux et en vivre ça je peux pas dire, je dirai faut avoir des contacts et réussir a te faire exposer dans des galeries conséquentes ?
Non mais surtout on conseille pas un mec qui veut faire artiste de la même manière qu'un mec qui veux faire électricien. Le mec il veut pas être illustrateur il veut vendre le fruit de son art, de sa créativité, de son imagination.

Et ça c'est un savant mélange de technique, d'adaptation à ce qui est à la mode, de connaissances, de singularité, de réseaux, de travail acharné, de démarchage et de chance. Ce que propose Faerune Stormchild c'est une reconversion professionnelle, c'est comme dire à un musicien d'aller faire du baloche ou des jingles pour dentifrices.
Le premier principe c'est d'être exposé avec ses oeuvres quelque part. Le plus loin possible et longtemps.
Par exemple, les peintres qui ont fait les illustrations de pas mal de bouquins de poche, ont après ça souvent revendu une partie de leurs "toiles" originales ensuite. Ils en ont fait des centaines ça devait leur plaire.
Autre exemple, Les T shirts un peu kitsch rock n' roll de loups de pleine lune et d'indiens et de motos sont d'abord des toiles de peintures, qui ont été photographié et sérigraphié ensuite. Je ne crois pas que l'artiste qui les faisait ne prenait pas son travail sans sérieux ni sans sentiment. Ca devait lui plaire.

Non pas vraiment. Ce n'est pas une reconversion professionnelle. Un peintre peindra. Ce que je propose ce sont des chemins professionnels et des supports pour peinture différents et des clients différents.

Dernière modification par Faerune Stormchild ; 16/06/2020 à 20h29.
Citation :
Publié par Faerune Stormchild
Autre exemple, Les T shirts un peu kitsch rock n' roll de loups de pleine lune et d'indiens et de motos sont d'abord des toiles de peintures, qui ont été photographié et sérigraphié ensuite. Je ne crois pas que l'artiste qui les faisait ne prenait pas son travail sans sérieux ni sans sentiment. Ca devait lui plaire.
Et ces toiles elles sont dans les musées ou les galeries d'art ? Non elles sont sur des T-shirt kitch et au mieux en ventes sur le marché nocturne de Narbonne plage reproduite à la bombe en 5min. Bref CQFD des jingles pour dentifrices quoi.
Probablement exposés dans des galeries du Kentucky, du Minnesota, de l'Utah ou de l'Idaho surtout.
Si le but de l'artiste c'est de faire les galeries riches de New York, de Greenwich village, Los Angeles, Venice, ou de Milan ou de Paris, ben c'est peut être pas la bonne année encore.
Sinon tiens. Une annéepassée, y pas si longtemps, les oeuvres des artistes de Eve Online ont été exposés à New York. Au MoMa, je crois.
Alors y a de l'espoir pour tout le monde.

Après si le mode de production de l'artiste c'est de promener son chevalet sa boite à peinture et son tabouret au long cours des paysages pour faire des scènettes régionales, il a probablement plus intérêt a dégotter des galeries de sa région et des agences de tourisme qui achèteraient ses expressions ou les exposeraient gratuitement.

Puis le coup des tasses et des vaisselles, non c'est sérieux. Faut aller au Louvre un peu, dans sa galerie marchande.
https://www.boutiquesdemusees.fr/fr/...intures-503/1/
Delacroix sur des tasses...
Les dessous de verres bien kitschounet
https://www.boutiquesdemusees.fr/fr/...01MDMvMy8%253D

Tiens je verrai bien une reproduction du tableau du cri au fond d'un verre à alcool ^^

Dernière modification par Faerune Stormchild ; 16/06/2020 à 21h03.
Citation :
Publié par Faerune Stormchild
Autre exemple, Les T shirts un peu kitsch rock n' roll de loups de pleine lune et d'indiens et de motos sont d'abord des toiles de peintures, qui ont été photographié et sérigraphié ensuite. Je ne crois pas que l'artiste qui les faisait ne prenait pas son travail sans sérieux ni sans sentiment. Ca devait lui plaire.
Putain, c'est tellement rare de voir quelqu'un qui connait un minimum et qui ne parle pas de "flocage", merci
Mouais m'enfin bon, les deux techniques n'ont pas le même niveau d'accessibilité. C'est plus facile de déposer de la teinture avec des pochoirs, que de devoir insoler/révéler/fixer chaque plaque en fonction des couleurs. Pas étonnant que les artisans amateurs s'orientent vers le flocage.
Citation :
Publié par Zipoglouton
Mouais m'enfin bon, les deux techniques n'ont pas le même niveau d'accessibilité. C'est plus facile de déposer de la teinture avec des pochoirs, que de devoir insoler/révéler/fixer chaque plaque en fonction des couleurs. Pas étonnant que les artisans amateurs s'orientent vers le flocage.
Je pense que tu mélange des choses.

Le flocage dans l'histoire n'a aucun rapport avec le sens d'aujourd'hui. Le flocage de base, c'est de la colle mis sur un support (souvent textile), nous venons déposé de la fibre synthétique à l'aide d' électrostatique. Ce qui donne un toucher velours sur le marquage.

Le principe de la sérigraphie, c'est justement d'isoler chaque couleur sur un pochoir (soie/synthétique) et typons différent, que l'on insole/révèle/fixe. Ensuite chaque couleur est calé sur un carrousel avant impression.

Pour les petit artisans amateur c'est souvent soit de la petite sérigraphie, soit du flex (matière vinylique, avec ou sans impression, qui est découpée suivant la forme) voir du transfert (sérigraphique ou numérique), les deux techniques sont collés à chaud sur un support textile a l'aide d'une presse.


De nos jours mes clients me parlent souvent de "flocage", pour une personnalisation de textile. Mais ils n'ont aucune idée, si c'est en sérigraphie, du flex, du transfert, du flocage ou autre... C'est à moi de comprendre leur besoin et de donner une direction sur ce qu'il faut faire pour eux.


Voilou
Non mais oui, je comprends ce que tu veux dire.
Ce sujet a été remonté au bon moment, j'ai envie de me lancer en sérigraphie pour des "posters" illustrations et affiches sur papier et autre supports. Ça fait un moment que ça me trotte dans la tête. Si tu as des conseils pour vieux débutant en sérigraphie, je suis, mais alors totalement à l'écoute. La dernière fois ça remonte à euh… plus de 20 ans. J'ai toujours envie de bosser en prépresse, même si l'édition numérique s'impose de plus en plus. Mais faire quelques tirages limités en sérigraphie, franchement ça me tente bien.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés