L'Agora

Politique et économie au Venezuela

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Ronsard
Et a mon avis, le peuple venezuelien va plus y perdre qu'autre chose dans les années a venir.
Ca c'est bien la seule certitude.
Citation :
Publié par Klayss
Le lien a été fortement partagé sur Twitter et Facebook, du coup je viens le publier ici "10 reasons why I will not miss Chavez" :
http://ireport.cnn.com/docs/DOC-937093
Tu remplaces Vénézuela par France ou un autre pays où règne une pseudo "démocratie" et ça revient au même.

Brainwashing de masse.
Citation :
Publié par Vlad Drakov
Tu remplaces Vénézuela par France ou un autre pays où règne une pseudo "démocratie" et ça revient au même.
Ah? Alors allons y pour le reproche n°1: T'es en train de dire que François Hollande est autoritaire et incapable de dialoguer avec des gens qui ne sont pas de son avis? Que François Hollande a viré un juge parce qu'il avait émis des opinions contraires aux siennes?

T'as pas trop peur de passer pour un sot là?
Citation :
Publié par Normacol
Ah? Alors allons y pour le reproche n°1: T'es en train de dire que François Hollande est autoritaire et incapable de dialoguer avec des gens qui ne sont pas de son avis? Que François Hollande a viré un juge parce qu'il avait émis des opinions contraires aux siennes?
Heu, tu remplace Hollande par Sarkozy, et c'est Oui/oui (Pas "viré", mais la question d'Isabelle Prévost-Desprez est discutable). Après, je partage pas du tout l'avis de Vlad Drakov, mais tombons pas dans l'exces inverse pour autant.
Sarkozy a sûrement des tas de défauts, mais quand même... A ce que je saches, Sarkozy n'a pas fait fermer les journaux qui ne sont pas de son avis ou qui se moque de lui de diverses manières.
Citation :
Publié par Moquette
Sarkozy a sûrement des tas de défauts, mais quand même... A ce que je saches, Sarkozy n'a pas fait fermer les journaux qui ne sont pas de son avis ou qui se moque de lui de diverses manières.
Il a fait racheter par ses potes le Figaro et les Echos (en coulant La Tribune au passage) et fait évincer Edwy Plenel du Monde. Entre autres. Mais fermer non.
Ne me donnez pas l'envie de défendre Sarkozy alors que je déteste ce type, s'il vous plaît, mais il serait juste bien d'éviter de confondre Sarkozy et ceux qui veulent bien se faire voir de lui, par exemple tout comme le rachat du Figaro à quoi que ce soit changé grand chose sur l'opinion du journal depuis le début.
Il y a énormément de journalistes dont Sarko aurait eu l'intérêt de faire partir, y compris sur la chaîne publique qu'il aurait "contrôlé".
Là, on parle de Chavez, un type qui est allé bien bien au-delà de ça. Je trouve ça pas très sain de pousser les haines de certaines figures politiciennes françaises au point de les confondre avec des gens dont les actes n'ont aucunes ressemblances par l'ampleur.

Dernière modification par Moquette ; 06/03/2013 à 23h53.
Citation :
Publié par Moquette
Ne me donnez pas l'envie de défendre Sarkozy alors que je déteste ce type, s'il vous plaît, mais il serait juste bien d'éviter de confondre Sarkozy et ceux qui veulent bien se faire voir de lui, par exemple tout comme le rachat du Figaro à quoi que ce soit changé grand chose sur l'opinion du journal depuis le début.
Il y a énormément de journalistes dont Sarko aurait eu l'intérêt de faire partir, y compris sur la chaîne publique qu'il aurait "contrôlé".
On voit que tu reçois pas le Figaro au taff tous les jours. Durant son mandat c'est 365 une par an chantant les louanges de Sarkozy. Je veux dire, y a un moment ça devient vraiment visible.
Citation :
Publié par Moquette
Ne me donnez pas l'envie de défendre Sarkozy alors que je déteste ce type, s'il vous plaît, mais il serait juste bien d'éviter de confondre Sarkozy et ceux qui veulent bien se faire voir de lui, par exemple tout comme le rachat du Figaro à quoi que ce soit changé grand chose sur l'opinion du journal depuis le début.
Il y a énormément de journalistes dont Sarko aurait eu l'intérêt de faire partir, y compris sur la chaîne publique qu'il aurait "contrôlé".
Là, on parle de Chavez, un type qui est allé bien bien au-delà de ça. Je trouve ça pas très sain de pousser les haines de certaines figures politiciennes françaises au point de les confondre avec des gens dont les actes n'ont aucunes ressemblances par l'ampleur.
Non, mais evidemment que les deux situations ne sont pas identiques. C'est pas pour autant qu'il n'y a rien a redire sur la separation des pouvoirs en France et sur le pouvoir presidentiel.
Et avant Sarkozy, c'était Chirac, etc.. Cela fait depuis bien longtemps que ce journal est à fonds les ballons de droite, même dans les années 80 certains l'accusaient d'être d'extrême droite.

Citation :
Publié par Keyen
C'est pas pour autant qu'il n'y a rien a redire sur la separation des pouvoirs en France et sur le pouvoir presidentiel.
Ah, mais tout à fait. Y'a des choses à redire dessus, on est d'accord. Par contre, que l'on ne s'en serve pas pour excuser Chavez ou prétendre que la France n'est pas mieux; c'est juste ça.
Citation :
Publié par Albion
Je préfère n'importe quelle vidéo de Guillemin, Chouard, etc, aux posts de suiveurs bien pensants comme toi qui prennent leur esprit grégaire pour de la nuance intelligente. Ça fait peut-être argument d'autorité mais au moins je n'ai pas l'impression d'être dans une bergerie.
Quelqu'un peut m'expliquer à quel moment, historiquement s'entend, le fait de bien penser est devenu une insulte?

[Modéré par Meine :... ]


Citation :
Publié par Normacol
Quelqu'un peut m'expliquer à quel moment, historiquement s'entend, le fait de bien penser est devenu une insulte?
C'est le fait de penser tout court qui pose problème. C'est un signe de dissidence envers la ligne du parti, c'est très mal. Idem pour les gens qui changent d'avis, ce sont des traîtres, ou ceux qui disent ne pas être certain, ce sont des petits-bourgeois. Les opposants, eux, sont des moutons ou des vipères. Qu'il convient donc de traiter de manière appropriée, ainsi que Pol Pot a si bien su le faire jadis.

Dernière modification par Meine ; 07/03/2013 à 00h25.
Citation :
Publié par Aloïsius
Toujours dans la même problématique, il n'y a que moi que les vidéos gonflent ? Surtout quand les gens qui nous les linkent se cachent derrière pour prétendre être "ceux qui savent" ? La vidéo, c'est le média le plus pauvre en information et le plus manipulateur, celui sur lequel l'usage de l'esprit critique est le plus complexe et le plus chronophage, celui qui sert à rendre passif et acquiesçant son observateur. Foutez-nous la paix avec vos vidéos, donnez nous des textes.
Calme, t'es pas obligé de la regarder, viens pas me dire ce que je dois poster ou pas.
Puis je préfère écouter quelqu'un d'intéressant plutôt que de lire des conneries (de manière générale, je ne vise personne) .
Mélenchon fait un vibrant hommage à Chavez
http://www.liberation.fr/politiques/...-jamais_886776

On est plus à une contradiction près.
Je ne sais pas trop ce qu'il l'attire, le fait d'être un pays qui fait 90% de ses exportations par le pétrole, alors qu'il se présente maintenant comme un écolo anti gaz de schiste et partisan de l'énergie des marées.
Où c'est le côté mystique Chrétien, alors qu'il se présente comme un bouffeur de curé et pro laïcité sans concession...
Citation :
Publié par Moquette
Là, on parle de Chavez, un type qui est allé bien bien au-delà de ça.
Source ? Quels sont les faits précis ? Qu’a fait Chavez concernant la liberté de la presse qui soit « bien au-delà » de ce qu’a fait Sarkozy ( rappelé par Meine ) ?

À ma conaissance, la pressé vénézuélienne est majoritairement détenue par l’opposition ( de droite ), et est donc très loin de chanter en permanence les louanges du président.
Il a entre autre fait fermer Rctv, menacé Globovision de faire de même et fermé également un paquet de télés et de radios.

Pour Globovision «Les ennemis de la patrie, comme Globovisión, devraient faire attention. [...] Qu'ils prennent un calmant, sinon c'est moi qui vais le leur administrer, le calmant.» c'était un peu ça l'esprit, sur fond d'accusation de diffuser des images subliminales destinées à encourager l'assassinat du président. S'ensuit ouverture d'une enquête diligentée par l'Etat à l'encontre du média, attaque du siège de la tv par des partisans de Chavez... Je pense que ça se passe de commentaires.

On peut dire que c'est "bien au-delà" de ce qu'a fait Sarkozy.

Dernière modification par Compte #22540 ; 07/03/2013 à 10h32.
Citation :
Publié par Lango
Source ? Quels sont les faits précis ? Qu’a fait Chavez concernant la liberté de la presse qui soit « bien au-delà » de ce qu’a fait Sarkozy ( rappelé par Meine ) ?

À ma conaissance, la pressé vénézuélienne est majoritairement détenue par l’opposition ( de droite ), et est donc très loin de chanter en permanence les louanges du président.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugo_Ch...s_de_l.27homme

http://www.hrw.org/fr/news/2012/07/1...sidence-ch-vez

Florilège :
Citation :
Après que la juge María Lourdes Afiunia accordé la liberté conditionnelle en décembre 2009 à un détracteur du gouvernement resté près de trois ans en prison dans l’attente de son procès pour corruption, Chávez l’a qualifiée de « bandit » et a préconisé contre elle une peine d’emprisonnement de 30 ans. [...] Afiuni a passé plus d’une année en détention préventive dans des conditions déplorables, emprisonnée avec des condamnés – dont beaucoup à cause d’elle – qui l’ont menacée de mort à plusieurs occasions.
[...]
Après qu’en août 2011, l’hebdomadaire 6to Poder a publié un article satirique dans lequel six femmes fonctionnaires de haut rang, dont la procureure générale et la présidente de la Cour suprême, étaient représentées comme des danseuses dans un cabaret appelé « La Révolution » et dirigé par « Monsieur Chávez », les six fonctionnaires ont demandé l’ouverture d’une enquête criminelle et la fermeture du journal. En quelques heures, des mandats d’arrêt étaient délivrés à l’encontre de la directrice du journal, Dinora Girón, et de son président, Leocenis García, pour « incitation à la haine publique ». Girón a été arrêtée le lendemain, retenue pendant deux jours, puis laissée en liberté conditionnelle. García s’est d’abord caché avant de se livrer aux autorités la semaine suivante ; il a été emprisonné deux mois, puis a bénéficié d’une libération conditionnelle. [...] Le journal fait l’objet d’une injonction du tribunal lui interdisant de publier tout texte ou toute image qui pourrait constituer « une atteinte et/ou un outrage à la réputation, ou à la dignité, de tout représentant des pouvoirs publics, dans le but d’exposer cette personne au mépris et à la haine de la population ».
[...]
Après que le défenseur des droits humains Humberto Pradoa critiqué le gouvernement en juin 2011 pour sa manière de gérer une émeute de prisonniers, le ministre de la Justice de Chávez l’a accusé de vouloir « déstabiliser le système carcéral » et le vice-président a affirmé que les critiques faisaient partie d’une stratégie de « déstabilisation politique du pays ». Dans les jours qui ont suivi ces accusations publiques, Prado a commencé à recevoir des menaces anonymes (y compris des appels téléphoniques lui disant de rester tranquille s’il tenait à ses enfants) pour l’inciter à quitter le pays pendant deux mois en emmenant sa famille.
[...]
Après que la plus ancienne chaîne de télévision vénézuélienne, RCTV, a diffusé en novembre 2006 une séquence vidéo montrant le ministre vénézuélien de l’Énergie en train de dire à ses employés de la compagnie pétrolière nationale que, s’ils ne soutenaient pas le président, ils devaient quitter leur travail, Chávez a prévenu publiquement RCTV et d’autres chaînes qu’elles pourraient perdre leur licence, une menace déjà proférée à plusieurs reprises à la suite d’émissions critiques à son égard. Un mois plus tard, le président a annoncé sa décision (unilatérale) par laquelle RCTV ne serait plus « tolérée » sur les fréquences publiques à compter de l’expiration de sa licence l’année suivante.
[...]
Après qu’Oswaldo Álvarez Paz, homme politique d’opposition, a participé à une émission d’entretiens politiques en mars 2010, commentant des allégations sur l’accroissement du trafic de drogue au Venezuela et sur une décision de justice espagnole qui mentionnait une possible collaboration entre le gouvernement du Venezuela et les guérillas colombiennes, Les séparatistes basques et d’autres groupes « terroristes », Chávez a répondu dans une émission nationale que ce genre de commentaires « ne pouvait être autorisé », et il a invité les autres instances gouvernementales à « agir ». Deux semaines plus tard, Álvarez Paz était arrêté au motif que ses « déclarations manifestement fausses » avaient provoqué « une crainte injustifiée » dans la population. Álvarez Paz est resté en détention préventive pendant presque deux mois, puis a bénéficié d’une libération conditionnelle pendant son procès qui s’est terminé en juillet 2011 avec un verdict de culpabilité et une condamnation à deux années de prison.
[...]
Après que Nelson Mezerhane, banquier et principal actionnaire de Globovisión, a déclaré dans un entretien de décembre 2009 que des personnes « liées au gouvernement » avaient fait courir des rumeurs qui avaient provoqué des retraits d’épargne auprès des établissements bancaires vénézuéliens, Chávez l’a accusé publiquement en demandant au procureur général d’« ouvrir une enquête officielle », tout en menaçant de nationaliser la banque de Mezerhane et en prévenant que « [s]i une chaîne de télévision franchissait encore la ligne par une violation de la législation ou par des actes irrespectueux envers la société, l’État ou des institutions, elle ne pourra et ne devra pas rester ouverte ». Six mois plus tard, le Bureau du Procureur général saisissait la résidence de Mezerhane et ses actions de Globovisión, tandis que l’autorité bancaire gouvernementale nationalisait sa banque. De plus, le Bureau du Procureur général a interdit à Mezerhane de quitter le territoire national, mais il était à l’étranger quand l’injonction a été délivrée et il n’est pas retourné au Venezuela.
[...]
Dans le Vénézuela de Chavez, les rédacteurs en chef du Canard enchaîné seraient en taule.
Citation :
Publié par Aloïsius

Florilège :

Dans le Vénézuela de Chavez, les rédacteurs en chef du Canard enchaîné seraient en taule.
TU ne les convaincra pas, même si ça participe à rétablir un peu de vérité sur ce qu'a été le régime, les gens continueront de rêver que celui ci était une réussite
Ca me rappel, moi qui commence à avoir une masse de cheveux blancs, ceux qui dans les années 90 maintenaient que le résultat de l'URSS était globalement positif.

MOi je ne retiendrais de Chavez que la déception qu'il me donna, bon j'avais un doute dès le départ suite à sa tentative de putsch mais bon, j'espérais autre chose ...
qué lastima

Citation :
Mélenchon fait un vibrant hommage à Chavez
http://www.liberation.fr/politiques/...-jamais_886776
Quel clown sinistre, pareil que les vénezueliens tiens, les militants de gauche mériteraient autre chose que ce personnage qui ne sait plus quoi récuperer pour dire aux caméras " je suis encore là "
Il y a d'autres combats à mener je pense que celui de se donner en spectacle devant une statue.
Citation :
Publié par Meine
Il a entre autre fait fermer Rctv, menacé Globovision de faire de même et fermé également un paquet de télés et de radios.

Pour Globovision «Les ennemis de la patrie, comme Globovisión, devraient faire attention. [...] Qu'ils prennent un calmant, sinon c'est moi qui vais le leur administrer, le calmant.» c'était un peu ça l'esprit, sur fond d'accusation de diffuser des images subliminales destinées à encourager l'assassinat du président. S'ensuit ouverture d'une enquête diligentée par l'Etat à l'encontre du média, attaque du siège de la tv par des partisans de Chavez... Je pense que ça se passe de commentaires.

On peut dire que c'est "bien au-delà" de ce qu'a fait Sarkozy.
La différence ? l un savait qu il pouvait tout se permettre et ne se génait pas pour le dire , l autre aux mémes idées sur le fond savait qu il était tenu et manoeuvrait sournoisement en coulisses .

Citation :
Publié par Aloïsius
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugo_Ch...s_de_l.27homme

http://www.hrw.org/fr/news/2012/07/1...sidence-ch-vez

Florilège :

Dans le Vénézuela de Chavez, les rédacteurs en chef du Canard enchaîné seraient en taule.
Si sarko avait été presidente du venezuela il aurait sans aucun doute fait du chavez

La dite democratie ne sert en fait qu à juguler les gesticulations de ceux qui , assoiffés de pouvoir , sont préts à tout .

Psychologiquement chavez était un malade atteint de tellement de déréglements ....
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés