Séries / Télévision (Le Cercle Taberna)

Hannibal (2013)

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Menthane
Buvons une petite coupe de champagne pour l'annonce du renouvellement de la série Hannibal au cours d'une seconde saison, effectivement !

Cette série est toujours profondément bonne. Je n'ai vraiment rien de plus à en dire.
Ça c'est une bonne nouvelle
Elle est monumentale cette série, d'une horreur et d'un esthétisme rare.
Le totem de la semaine dernière, c'est ouf d'avoir des idées pareilles.


Et voir le docteur Lecter se couper une petite tranche de son pur jambon espagnol, qu'est ce qu'il est bon cet acteur.
Citation :
Publié par Menthane
Buvons une petite coupe de champagne pour l'annonce du renouvellement de la série Hannibal au cours d'une seconde saison, effectivement !

Cette série est toujours profondément bonne. Je n'ai vraiment rien de plus à en dire.
C'est une excellente nouvelle et c'est tout à fait mérité vu la qualité de cette série.
Vraiment une très très bonne série.

C'est sans conteste la meilleure série de cette année avec Game of trône.

J'apprécie tout particulièrement la qualité esthétique de l'ensemble qui se révèle être un déluge à la fois gastronomique et horrifique.

J'ai appris avec plaisir qu'une nouvelle saison était confirmée, j'attends donc avec impatience la suite de cette série.
Épisode 12 :

Tout nous conduit vers un treizième épisode particulièrement palpitant !

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
J'ai beaucoup apprécié la façon subtile par laquelle Hannibal emboîte les derniers morceaux du puzzle de cette gigantesque supercherie visant Will. Jack plonge entièrement dans son jeu et ne réalise pas à quel point il se méprend. La vraie question maintenant consiste à savoir si Hannibal avait pensé à ce plan depuis le début (élaboration minutieuse s'il en est, puisqu'il aurait alors caché la maladie de Will à ces fins utiles), ou bien s'il ne l'avait gardé qu'en secours au cas où Will viendrait à trop titiller ses grands secrets comme il l'a fait dans cet épisode.

L'esthétique, les transitions et la musique continuent à m'impressionner : on a affaire à une série soignée dans ses moindres détails et il me tarde de voir ce qu'ils comptent nous lancer au visage pour ce final de saison intense et prometteur. Est-ce le moment opportun pour faire tomber les masques de chacun ? Ou bien les scénaristes auront-ils encore un certain nombre de cartes à abattre afin de protéger plus durablement le secret de Hannibal pour la saison prochaine ? C'est tout le mordant de cette situation !
jcomprends pas hannibal

il avait l'air sincère qd il voulait faire de will son ami... il y pensait vraiment

mais là... non seulement il lui dit pas pour sa maladie mais il complote pour le mettre derrière les barreaux
Citation :
Publié par Vincent24
jcomprends pas hannibal

il avait l'air sincère qd il voulait faire de will son ami... il y pensait vraiment

mais là... non seulement il lui dit pas pour sa maladie mais il complote pour le mettre derrière les barreaux
L'idée c'est sans doute de faire un petit reality-check chez le spectateur . Hannibal est un sociopathe, il n'a pas d'amis, il n'en aura jamais. Il fait une fixation sur Will mais il n'a pas d'affection pour lui.

En tout cas la fin d'épisode était intense. Je me demande si la saison va finir avec Will en prison.
On en est où par rapport aux livres là ?

Je pensais vraiment pas que dès la s1 on arriverait a Will derrière les barreaux qui va sans doute soupçonné hannibal... (il aura le temps pour cogiter)

On risque d avoir une saison avec hannibal en prison si ça continue, je me demande comment ils vont arranger ça

Heuresement que la série s appelle HANNIBAL et pas WILL, le premier est bcp plus charmant que le second, les scènes sans hannibal à l ecran sont bcp moins interessante à mes yeux
Citation :
Publié par Vincent24
On en est où par rapport aux livres là ?
Ben euh, nul part. Les romans ne traitent pas de cette période, ou très peu.
La série se situe avant dragon rouge, le silence des agneaux et Hannibal; mais après Hannibal Rising.

Disons que dans dragon rouge, on apprend un peu comment Will découvre que le Dr Lecter est le tueur qu'il recherche, mais ça tient en quelques pages.
Il découvre cela par pur hasard de façon assez similaire avec la découverte que fait la rookie du FBI dans la série.

Les personnages des romans sont un peu différent physiquement, mais psychologiquement ça colle comme pour Jack Crawford.
Freddie Lounds, en plus d'être un homme dans les romans, n'est pas aussi fin psychologue que la nana dans la série.
Citation :
Publié par Vincent24
jcomprends pas hannibal

il avait l'air sincère qd il voulait faire de will son ami... il y pensait vraiment

mais là... non seulement il lui dit pas pour sa maladie mais il complote pour le mettre derrière les barreaux
Il est son ami, c'est juste qu'il a une conception très personnelle de l'amitié. D'une certaine façon, Hannibal met les personnes qui l'intéressent dans des situations très difficiles, et pas simplement par curiosité, mais aussi pour les tester, et éprouver leurs limites ainsi que leur humanité.

Citation :
Publié par Vincent24
Heuresement que la série s appelle HANNIBAL et pas WILL, le premier est bcp plus charmant que le second, les scènes sans hannibal à l ecran sont bcp moins interessante à mes yeux
Justement, je trouve que les deux se complètent très bien, le talent de Will pour comprendre les tueurs, ainsi que ses capacités d'empathie, qui sont les deux éléments à la base de leur "amitié", sont aussi là pour assurer un environnement plus humain autour de Hannibal.
L'épisode 12 envoie.

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Hannibal qui va tuer Abigails, il lui dit ça avec une telle froideur/maitrise c'est énorme. MM est vraiment parfait pour ce rôle.
Will qui va mieut c'est bien, je commençais a ne plus supporter sa maladie avec ses hallucinations, j'espère qu'il sera soigné definitevement.


Vivement l'épisode final!

Une question technique sur l'EP 12

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
L'oxygène est un comburant et il n'y a pas de combustion spontané hormis en présence de graisse/huile non ? C'est quoi ce bordel avec l'électricité statique ?
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Je sais pas pour l'oxygène, d'ailleurs sur le coup j'me suis demandé si y'avait pas eu du gaz injecté dans la capsule ou je sais pas quoi (même au début je pensais que c'était une hallu de la meuf tant ça arrive vite)
Btw du coup c'est Hannibal qui lui a filé le peigne ou bien c'est un accident ? Pas trop pigé
Épisode 13 (Season Finale) :

Cela me peine énormément de devoir attendre une année entière avant d'assister à la suite de cette série tout particulièrement remarquable. Mais à l'identique d'une denrée rare qui ne vient sur notre table de dîner qu'une fois l'an, nous pouvons au moins la savourer à petites doses. Il nous manque tant d'autres séries comparables à Hannibal : cette esthétique, ce jeu superbe, ce souci du moindre détail et cette attention toute particulière en des canons tant littéraires que cinématographiques ne sont plus commune performance depuis des années.

Bryan Fuller a réalisé un travail incomparable. Après treize épisodes d'une belle aventure auprès du Docteur Cannibale, on peut enfin révéler que Mads Mikkelsen incarne ce personnage d'anthologie de façon exceptionnelle. Sa délicatesse, sa poursuite macabre bercée dans la contemplation humaine et ses vices les plus poussés sont autant d'éléments mis en valeur à la perfection dans ce portrait d'un jeune Hannibal. Mikkelson nous fait goûter au poison d'apprécier ce personnage pourtant inhumain et machiavélique : ne serait-ce que pour cela, il mérite toutes les acclamations possibles.


(Contenu suivant réservé à tous les témoins du season finale.)

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
J'ai attendu très longtemps le moment où Will braquerait son arme sur un Hannibal mis à nu. La scène est particulièrement marquante, à l'instar de toutes celles qui lui précèdent et succèdent en réalité, au sein d'un épisode remarquablement réussi. La rage du docteur Bloom et la confrontation en plusieurs phases entre Hannibal et Will restent tout de même au-dessus du lot.


Je suis tout particulièrement impressionné par deux moments secondaires mais étroitement liés à l'intrigue principale.
Il y a d'abord ce dîner entre Hannibal et Bedelia Du Maurier : le cadrage rend ce simple repas palpitant, le jeu de Mikkelsen et de Anderson est irréprochable et le script est tout simplement magnifique. Ce script, dont j'ai tellement à dire au-travers de toute la série pour son aspect impeccable, révèle l'ensemble de son potentiel dans cette scène remplie de sous-entendus, de mimiques précises et d'aveux à demi-mot.

Il y a ensuite cette autre scène entre Lecter et Du Maurier, la première de l'épisode et la plus chargée en émotions. Les larmes d'Hannibal ont un goût particulièrement amer pour des spectateurs qui du début à la fin ne sauront jamais s'il les feint ou non. Si chronologiquement cette scène vient en premier par rapport à la précédente que je décris, ce n'est pas pour rien que je la raconte en second dans ma synthèse : en comprenant les liens réels entre Bedelia et Hannibal au cours de la seconde scène entre eux deux, on remet l'ensemble de leur première conversation en considération. Je vous invite d'ailleurs à visionner une seconde fois cet épisode pour saisir toute la portée de cette scène des "larmes de Hannibal".
Peut-être au cours de la saison 2 saurons-nous répondre à cette grande question : à quel point exactement Du Maurier est-elle au su des penchants de Hannibal ?


La métaphore du Cerf Noir, le jeu unique du clair-obscur impressionnant au cours de la scène du dialogue entre Will et Hannibal dans le bureau de ce dernier ou le champ-contrechamp dans la maison de Abigail entre nos deux principaux protagonistes terminent ce "tour du propriétaire" d'un treizième épisode cuisiné aux petits oignons.


Si vous n'avez pas la patience de me lire, disons simplement que le titre de cet ultime épisode de la première saison de Hannibal relate particulièrement bien ce que détaille ma synthèse : c'était savoureux.

Dernière modification par Menthane ; 21/06/2013 à 09h31.
Fantastique dernier épisode pour une saison sans faute.

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
L'emprise psychologique d'Hannibal sur Will est vraiment incroyablement rendue, on se sent totalement oppressé à regarder ça, il y a une tension de malade.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés