PS2 - Les Outfit d'Auraxis

Comptes-rendus des combats de Miller

Fil fermé
Partager Rechercher
BR du dimanche soir 17/03, toujours du point de vue de Deimos Corp (DEIM). Je n'ai pas envie d'en faire quelque-chose de systématique, mais ça fait deux très bonnes opés coup sur coup, donc on partage



21h00. On commence au moment où les NC viennent de lock Amerish : pas de bol. J'essaye de tell les quelques LSD que je connais pour savoir vers quel continent le zerg NC va se tourner ensuite, mais peu importe : Indar et Esamir sont pop-cap en même temps, comme rarement (le double xp y est sans doute pour quelque chose). Esamir ce sera, nous avons 4 squads, de grosses ambitions, Astroknight est aux commandes et j'ai mon petit squad de 12 furieux prêts à se donner corps et âme pour exécuter mes desiderata suicidaires : ça va envoyer du lourd.

21h15. Oh - Mon - Dieu qu'ils sont nombreux en face. L'essentiel de la carte est en activité orange voire rouge. Et le lag s'en mêle. Les premières 30 minutes sont assez douloureuses avec l'impossibilité de réparer ou de réarmer quoi que ce soit. Tout à coup suicider 10 scythes sur un sunderer devient une tactique viable : même si on descend tout ce qui vient, on ne peut que constater que nos sunderers tombent pixel par pixel sans rien pouvoir y faire. La première attaque sur Mani avorte avant même d'avoir commencé : nous n'avons plus l'adjacence car Haven Outpost vient de tomber. Notez bien que tout a commencé à Mani, c'est important pour la suite

21h30. Retour warpgate, pas contents, pas contents du tout ! Une squad passe en prowler, une autre en anti-air, j’emmène la mienne en anti-char gambader joyeusement dans les petits creux qui entourent Haven Outpost. Le lag disparaît progressivement et nous pouvons enfin jouer au SKEP comme d'habitude. Lightnings, magriders et sunderers disparaissent rapidement dès qu'ils s'engagent dans ce terrain traître où nous les attendons la bave aux lèvres. Ils tombent tous victimes de la tactique brevetée (tu peux pas test) : "tirez sur ce qui est entamé, et si c'est pas entamé, vous l'entamez, comme ça c'est entamé."

21h45. Leur infanterie ne s'en sort pas mieux face à nos escouades bien compactes et mobiles. En tout cas la mienne : je profite honteusement, mais sans scrupules, du front statique créé par mes collègues qui a le mérite de fixer les hostiles. Les contournements réussissent facilement avec à la clé des exécutions sommaires d'escouades entières qui refluent en désordre, mais se regroupent vite pour nous contrer en masse : l'ennemi est nombreux et décidé. Malgré les dégâts infligés aux hostiles et malgré le fait que le fight est quand même de l'avis général "un putain de bon fight", la base est toujours tenue par les hostiles. Nous entrons dans le périmètre plusieurs fois, pendant quelques secondes : les centaines de traçantes qui se croisent au dessus de mon cadavre encore chaud me disent que non, on est pas prêts d'y arriver.

22h. On doit se débrouiller à peu près tous seuls face à un nombre de plus en plus inquiétant d'outfits vanus (ISK, IVRI, MDK), notre propre alliance étant répartie entre les quelques territoires que nous tenons encore, attaqués en force par les NC au sud. Entre deux annonces rassurantes que Freyr Amp tient encore ou autre, on sent quand même le point de rupture assez proche. De nôtre côté c'est l'orgie. Je n'ai pas essayé de compter les hostiles, j'ai juste détourné les yeux de la carte quand un mosquito radar a fait un passage : pas envie de constater l'étendue du problème. On les wipe, ils nous wipent, chacun revient à la charge, le nombre de sundies tués de chaque côté dépasse les limites du raisonnable. Mais quelque part ça n'a pas d'importance, l'avis général n'a pas changé : c'est toujours "un sacré putain de bon fight."

22h30. Repoussés jusque dans les rochers à l'ouest de Haven Outpost, nous tenons encore nos deux derniers sunderers face à la pression hostile de plus en plus importante. Leurs imprudents sunderers qui se garent trop près de nos positions sont vaporisés en quelques secondes, mais ils continuent d'arriver en masse malgré tout. Quelques yells très cordiaux commencent à fuser, comme quoi apparemment les hostiles sont habitués à voir les TR plier plus facilement que ça. Ils ne nous connaissent pas, ça se voit. Pendant qu'ils sont trop occupés à écrire, deux de leurs sunderers sont détruits simultanément, les faisant reculer de l'autre côté de la route, 200 mètres plus loin.

22h37. Un de mes ingénieurs m'annonce qu'il n'a plus de mines. 40 mines de capacité, 2 à 3 mines par sunderer hostile tués, 2 ingés dans ma squad, 4 squads, vous faites le calcul de l'âge du capitaine.

22h38. Tous les DPS du platoon passent en sniper. Il y'a des cibles par dizaines en face, à 200 mètres de nous. La route énorme qui longe Haven Outpost est devenue un No Man's Land stérile digne de Stalingrad. C'est la folie.

22h45. Les hostiles répondent du berger à la bergère avec des escouades entières de snipers. Une de nos escouades repassée en infanterie lourde standard les prend par le côté et débarque à bout portant de TMG-50 au beau milieu de leur troupeau de snipers. Hilarité générale. Un "petit" renfort appréciable des TR plus tard (en fait : un zerg énorme), et la base est à nous.



1h45 pour une seule base à 250 xp. "Un putain de bon fight" donc



23h00. Nous avançons enfin dans la bonne direction, et les hostiles se sont massivement repliés à Mani Bio Lab. C'est l'heure de refaire la déco intérieure, et apparemment la mode est au rouge. Crash max de 4 squads, aux côtés d'une bonne partie des outfits TR du cru (FU, GOON, OCB, BMC & co), ainsi que bien sur des dizaines de randoms. Je découvre la vertu reposante de la grenade concussion qui fait taire le bruit continu des mitrailleuses TR, rien que quelques secondes c'est déjà beaucoup.

23h15. Les fanatiques du collant sont manifestement prêts à défendre leurs tout nouveaux droits civiques jusqu'au bout, et le combat n'est pas gagné d'avance. Avec 64% d'influence il nous faut 2 points sur 3 pour prendre la base, à 2% près il aurait suffi d'un seul, c'est d'autant plus ballot qu'à ce moment nous n'avons qu'un point et le générateur de bouclier. Le générateur de spawn est hors limites, même les bactéries n'y survivent plus. Le point A, juste de l'autre côté du mur là, est plus blindé que la ligne 13 à l'heure de pointe. C'est donc le bon moment pour nous de déployer nos meilleures tactiques pvp niveau tu-peux-pas-test : on prend tout ce qu'on a, et on leur rentre dans la tronche. On est pas venus en MAX pour faire de la couture.

Astroknight : "Ils sont très très nombreux à nous attendre dans le couloir."
(3 secondes passent)
Moi : "Ils sont très très nombreux à être morts dans le couloir."

Il faut tenir ce point si on veut la base, c'est aussi simple que ça. Et c'est dans ce genre de cas qu'on se rend compte que le Lasher, c'est joli, mais c'est chiant aussi. Et les lance-roquettes. Et les mines anti-personnel. Bref une orgie sans nom d'une dizaine de minutes s'ensuit pendant lesquelles un seul de nos MAX passe au travers des rez. Malgré le chaos ambiant, les medics et les ingés font un boulot assez incroyable. J'arrête de tirer en continu au moment où je reçois le final warning ; pourtant je spamme V+8 depuis dix minutes, comme quoi, ça ne suffit pas d'être poli.

23h30. La base tombe. J'ai les oreilles qui sifflent. Après 2h30 d'efforts intensifs et plusieurs milliers de kills à nous tous réunis, nous avons accompli une grande chose : nous sommes revenus exactement au point de départ de l'opé, à Mani Bio Lab. En tout et pour tout nous avons fait un kilomètre sur la carte

23h45. Quelques pérégrinations avec le zerg qui s'est formé à Mani nous emmènent "prendre" Freyr Amp, mais au moment de la défendre, en voyant que la plupart de mon squad est exténué au point de voir les waypoints en double, c'est qu'il est temps de débrief

Encore une excellente soirée.



... But wait, there's more !

1h30. Les derniers furieux encore ingame parlent de tout et de rien quand ça commence à paniquer sur le vocal alliance : les vanu risquent de lock Indar. Infamie ! Un coup de trompette et un agitement de drapeaux plus tard, une brave squad de 12 Deimos est dans un galaxy pour reprendre l'extrême sud de la carte jusqu'à Scarred Mesa. Un platoon se monte en catastrophe avec les derniers valides de l'alliance ; en fait non, pour une raison inconnue le brave leader de chez GOON ne peut pas m'inviter car je suis déjà en squad. Logique. Pas bien grave dans la mesure où l'on peut se parler : on s'organise, les bases sont prises rapidement.

Scarred Mesa est en vue, et par respect envers l'endroit quand même bien défendable nous nous préparons un minimum au lieu de s'y jeter comme des débiles. GOON prévoit de délicatement crash MAX les lieux pendant que nous sortons mosquitos air-sol et liberators pour les couvrir. L'assaut est majestueux. Je me prend lamentablement l'antenne au milieu de la base, mais j'ai une excuse : il est tard. Peu importe, Scarred Mesa est reprise en quelques minutes, immédiatement la population vanu s'effondre, ils ont compris : c'est pas encore ce soir qu'ils vont lock

Dernière modification par Terckan ; 28/03/2013 à 17h04.
Citation :
Publié par Zbug
Dernière modification par Zbug ; Aujourd'hui à 05h42.
Faut dormir à un moment!!

Merci pour les CR, j'etais sur Esa Vendredi soir, mais coté Vanus, avec notre demi-platoon public Zukhov' inside, arrivés bien en retard sur Esamir (après d'etre fait poutré à répétition sur Indar), en lead du squad Charlie, au moment où la pop NC etait haute sans etre une victoire assurée (dans les 35%).
Partis à l'assaut des derniers territoires VS (qui eux etaient vraiment très bas en pop, mais très déterminés )
Triple gal drop sur Stillwater Watch, Mon squad très en retard car en recuperation des retardataires d'Indar (les platoons publics sont très chauds à gérer de ce point de vue) nous arrivons 2 minutes après les deux prmiers drop qui ont wipe, forcement, ca se passe mal.
Rassemblement et assault conjoint avec les 252 depuis le pont a sud-ouest, chacune de nos vagues d'assaut est repoussée de plus en plus loin de l'objectif. Le premier AMS disparait, un second a été mis en place plein sud de StillWater, nous permet de revenir au contact des batiments de StillWater, mais là encore la Horde Vanue et leurs Mag nous mettent à mal.
Les rapport command chat indiquent que ca ne bouge pas trop non plus coté TR.
Les Vanus nous repoussent une derniere fois, mais Zukhov a reussi à aller inserer un AMS plein nord de StillWater en passant inapercu, le platoon respawn dans son ensemble dessus, et nous filons à travers les plaines enneigées pour un dernier assaut desespéré dans le dos de la Horde Vanue. Une longue file indienne cours dans la neige, à grand renforts de "shhhhht, not a noise! " sur le platoon voice-chat.
On rentre dans la batiment A en tempete, j'emmene mon squad dans le batiment en face pour un cross-fire sur les arrivants VS depuis les spawns. L'ensemble du mouvement s'avere payant! Contre toute attente, les elements blindés de la Horde Vanue on du partir aux fesses des 252 partis en retraite, laissant StillWater trop legerement défendue. Le combat est intense aux portes du batiment A, mais nous resistons sans rompre. Alors que les forces NC se sont repliées au Sud, la région passe bleue!
Coup de grace pour les VS, les blindés VS en chasse des 252 doivent faire demi tour, pour reprendre StillWater, mais doivent au bout du compte plier devant le nombre.
Nous en profitons pour preparer un assaut full blindés, en essayant "d'avoir l'air professionnels" avec un belle ligne pour passer les crete vers la WG Vanue (scene très "Seigneur des Anneaux 3 - assaut des cavaliers du Rohan")

Fin de soirée moins épique, chargés de stopper les VS en sortie de WG. S'en est suivi une prise d'Amerish sans enormement de resistance non plus
__________________
Kalbuth - PS1 d'appelation controllée

http://sig.planetside-universe.com/5428010917255194305.png

Dernière modification par Kalbuth ; 18/03/2013 à 15h53.
Ce mardi 19/03, event francophone avec La Faction Noire (LFN), The Frenchies (FRE), 6eme Reco (6REC) et DeimosCorp (DEIM) en coopération, autant dire que ça mérite bien son petit BR !

Ayant fait un débrief interne déjà bien complet, je vous le propose ici, par rapport aux autres BR que j'ai pu faire c'est moins romancé, plus technique, mais le fond est le même

Citation :
D'abord un grand merci à tous les Deimos d'être venus et d'avoir joué le jeu, 4 squads bien remplies et qui fonctionnent aussi bien c'était un vrai plaisir, autant à jouer qu'à diriger.

Merci à Mangouste pour le lead général, impeccable, nous avons eu énormément de cibles et de la variété dans les engagements, et c'est l'essentiel nous concernant .

Merci à Bahaal, Caillou, Unex pour les leads et le suivi.

La soirée a été à la fois riche en fight et en enseignements pour nous : parfait.



Pour la partie stratégique, je suis passé un peu à côté, étant concentré sur mon platoon je guettais surtout le mot clé "Deimos" dans les comms sans trop écouter le reste. Donc ce qui suit est peut-être faux, merci de me détromper si je me trompe .

Je n'ai même pas le nombre exact de squads total en tête, mais je parie sur 9.

L'objectif stratégique principal était de repousser les NC sur Esamir, en partant quasiment warpés nous les avons renvoyés jusque dans leur buts, avant d'encaisser zerg sur zerg sans broncher : epic win.

L'opé a commencé sur une attaque d'Andvari bio lab rondement menée. Nous avions un avantage de nombre écrasant et malgré le "enemy platoon" en défense, ce fut vite plié.

Il a fallu ensuite reprendre rapidement tout le territoire peu ou pas défendu, c'était un peu ingrat mais le bon côté c'est qu'à s'y mettre à une dizaine de squads très mobiles, ça a été fait très rapidement.

Nous entrons ensuite dans le vif du sujet, là où les hostiles meurent massivement dans d'atroces souffrances. Le bloquage de la warpgate NC a été un vrai travail collectif entre tous nos outfits, puisque les NC essayaient de sortir dans toutes les directions à la fois. Chaque outfit a eu son secteur et son lot de schtroumpfs à repousser, avec 6REC pour combler les brèches et empêcher les ghost caps. Mention spéciale pour le deuxième zerg NC qui s'est pris LFN en face, FRE par la droite, Deimos bravo/charlie/delta par la gauche et Deimos alpha par le haut : ça a surement dû être une expérience courte mais intense pour eux.

La fin de l'opé est plus en demi-teinte, pour une raison simple : l'attaque des Vanu sur Amerish a contraint TRAM d'aller sauver le lock vers 22h45, avec une conséquence bien visible sur les populations (de 40 / 40 nous passons à 25 / 60 ...), et un résultat prévisible. Nous avons tout fait pour ralentir au maximum l'avancée des NC, chaque outfit étant à nouveau réparti sur un secteur, il nous a été demandé de capturer Mani ce qui a échoué, voir plus bas pour le détail.

Pour finir la défense héroïque de Freyr Amp a été incroyable, j'ai rarement vu une amp station tenir aussi longtemps dans des conditions pareilles, alors qu'on défendait à 1 contre 3. On a géré parfaitement jusqu'à ce que les hostiles comprennent qu'on utilisait massivement les tunnels : le comité d'accueil shotgun + grenade a clairement calmé nos ardeurs.

Après une baisse des nombres généralisée vers 23h15, la plupart des outfits de l'opé ont lâché l'affaire et débriefé. Comme il était encore "tôt" selon nos standards, et avec les 3 squads restantes, nous sommes allés voir vite fait sur Amerish, sans y trouver beaucoup de fight. Quelques magriders et scythes qui passaient par là ont servi de défouloir, vite fait bien fait.



Le platoon Deimos a très bien fonctionné, et de surcroit, en suivant le plan : alpha en infanterie + aérien de circonstance, bravo en infanterie + blindés, charlie / delta en infanterie avec coopération permanente (par exemple anti-air + anti-char au même endroit). Les ordres étaient suivis d'effet et vu de loin, la cohésion des différentes squads était excellente. Quelques erreurs de ma part à cause de la nécessité d'écouter plusieurs choses à la fois, le plus flagrant était l’enchaînement "sortez des gal" ..."sortez des ams" "euhhhh ...", mais rien de dramatique.

Le combat épique de la soirée était sans aucun doute l'attaque/défense à Jaeger Crossing + le pont + Two Stone de l'autre côté. On a beaucoup joué au ping pong à cet endroit, les NC ont lourdement insisté en y laissant toutes les ressources de blindés après qu'on leur ait ruiné 3 zergs de vanguards coup sur coup, dont le dernier dépassait à l'aise les 50 blindés assortis. Malgré ça notre position n'a jamais été vraiment en danger : un exploit. A ce moment la coopération des quatre squads chacune dans son role a fonctionné a plein, et c'était un vrai plaisir.

Un petit footzerg bien sale en prime pour nettoyer dans les coins au dessous du pont, parce que non, j'ai absolument aucune honte à utiliser 4 squads de la façon la plus sale qui soit : "droit devant, en plein dans leur tronche, on sait même pas combien ils sont."

Mention spéciale aussi pour les deux leaders débutants en Charlie et Delta (Caillou et Unex) qui ont parfaitement géré leur affaire malgré la taille de l'opé



La squad alpha était très bien, la partie avec tout le monde en vol a eu son effet malgré la DCA ennemie bien dense. Une fois presque tous revenus à pied le SKEPage était globalement un peu faiblard mais en échange on avait un soutien aérien permanent : c'est le jeu ma pov lucette. A aucun moment je n'ai voulu punir les gens qui avaient fait l'effort de survivre en mosquito, d'où une squad au sol parfois un peu amputée, mais qui a quand même fait des choses très sympa au final. L'anti-air sur Jaeger était juste sale, dual burster > annihilator définitivement avec des reavers chronométrés à moins d'une seconde d'espérance de vie, record homologué sous fraps.



Les enseignements pour la soirée concernent principalement *OPSEC, désolé*




J'ai mal aux doigts. A vous !

Dernière modification par Terckan ; 28/03/2013 à 17h05. Motif: Une signature par page, merci !
Opération Alliance épique ce samedi soir, 4h45 en tout, j'avais le choix entre faire un gros pavé ou une bonne video


Histoire que ce soit bien clair, à part Haven Outpost qu'on a piqué aux ISK, on s'attribue absolument aucun mérite personnel pour avoir gagné des combats où des dizaines d'outfits et des centaines de personnes étaient impliqués. Et vache, comme c'était épique

Faites vivre un peu ce topic les gens ! Je suis sûr qu'on est pas les seuls à s'amuser

Dernière modification par Terckan ; 28/03/2013 à 17h05. Motif: Une signature par page, merci !
Choisissez une réponse :

- Culés d'alb stop bus.

- You snooze, you lose.

- Belle attaque de relique à la Canadienne.

- TR, faction de pyjamas.

- Did not want this sov anyway.

- ZOMG striker op, buff the Glancer SOE PLZ PLZ !§111

- Encore une belle alliance NC/TR.
Y'a pas d'histoire de warpgate ou quoi que ce soit, on a alarm clock à 5 outfits à 3h du matin, ça a fait monter la pop directement à 60%, c'était réglé en 1 heure, y'a pas à chercher plus loin

Moi ce qui m’intéresse, c'est de voir si/quand on va le défendre ce lock
Bé ouais les gars , a 60% de pop ya rien de miraculeux .

Cela dit bravo quand même, depuis janvier ca commençai a faire long !

Plus qu'a neutraliser tout ca

Dernière modification par Nonorf ; 28/03/2013 à 10h11.
Donc si je resume en gros les TR fuit en prime time Indar ( 29% de pop a 23h ) et se reveille a 4 heure du matin quand y a plus personne xD.
Si le night capping se met en place de plus en plus je pense que comme dans d'autres jeux ca va avoir un effet assez negatif sur le temps ( s'pas comme si le jeu avait trop de population )
Les TR font ce qu'ils veulent, mais l'alliance TR évite Indar comme la peste

A voir si on va vraiment se donner la peine de défendre le lock, je pense que comme d'hab le lag va démotiver les gens très rapidement ...



Accessoirement j'avais un bon BR à faire pour la soirée d'hier sur Esamir, mais avec la nuit de sommeil en moins ça va être très rapide !

- On arrive vers 21h comme d'habitude, 3 squads, l'alliance est sur Esamir, on suit. Populations 40 / 40 / 20 (devinez qui avait 20), ça annonce des bons combats.

- On a passé la soirée en coopération directe avec GOON, et autant dire qu'un français non-bilingue et un gallois qui essayent de communiquer en anglais, niveau accent ça envoie du lourd. Mais on a très bien fonctionné en binome.

- L'essentiel de l'action est survenue autour de Jaeger Fist / Jaeger Crossing, qu'on a perdu, repris, perdu, perdu, repris, perdu, repris, repris. Sans doute pas dans cet ordre.

- Quelqu'un chez nous a eu la joie de mettre le dernier coup de SKEP à un sunderer 12/12 dont personne n'est sorti, c'est assez rare pour être noté, et en audio ça ressemblait fort à un orgasme.

- Quelques resecure à la dernière seconde très sympathiques, un très épique à Snowshear qu'on sauve à 10 secondes de la fin, un autre sur Frostbite Harbor (coucou les LSD ! Très sympa de vous avoir en face comme d'hab, bande d'acharnés). On avait presque honte sur ce coup d'abuser du squad deploy (je me suicide, mon squad drop sur mon cadavre et me rez, complètement OP ce truc), mais on a pas eu honte longtemps puisque LSD s'en sert aussi :]

- La dernière attaque sur Jaeger Crossing a bien duré une demie-heure, attaque multi-front bien répartie avec GOON et BRTD, énormément d'action, on s'est encore trouvés face à LSD et une masse d'autres outfits NC, on a payé pour chaque mètre, les phoenix c'est vraiment n'importe quoi mais bref c'était vraiment un bon combat.

- Passé 1 To de fraps le disque ralentit et je perd énormément de fps, ça c'est pas gentil.

- Pendant que le reste de l'alliance lock la warpgate on s'occupe du reste, on finit par resecure Elli Amp en commençant par les générateurs, et qui on trouve dans l'aquarium, encore LSD !

- Les NC jètent l'éponge et la population part en flèche, conséquence logique on lock vers 23h.

Bref peu importe le résultat, tant qu'il y a du bon combat sur la route pour y arriver. Hier on a été plus que servis

Dernière modification par Zbug ; 28/03/2013 à 14h47.
Laisse moi douter du fait qu'avec ce lock "votre alliance" ou une partie n'etait pas dessus.
Mais j'ai gardé un bon souvenir de la defense du lock VS bien que ce fut tres rude( ca a sonné la perte de pop VS aussi ) .Mais si le lag s'en mele effectivement ca va etre ultra chiant.
Mais bon avec le systeme en place de toute facon le night capping devait arriver un jour, c'est etonnant qu'il n'apparaisse que maintenant.Pour moi ca indique juste que la difference de pop entre faction s'aggrave.

Dernière modification par Tenji ; 28/03/2013 à 14h35.
Euh on a pas dû se comprendre, j'explicite
- Le lock indar cette nuit c'était une opé alliance (RNX, BRTD, BMC, FU et nous, à priori c'est tout)
- Indar en soirée, pour l'alliance, c'est hors de question. Les rares fois où on a essayé, on arrivait à rien de propre à cause du lag (principalement boites de munitions inutiles et rez qui passent pas)

Donc la vraie question c'est est ce qu'on va se déplacer pour défendre, ou laisser ça aux randoms qui s'accrochent à The Crown H24. Y'a aucune décision claire pour l'instant
Mes dernières soirées j'ai plus eu ses problèmes de munitions et de rez( j'espere que ca va continuer ).Mais je signale juste que ca affecte tout le monde pas que les outfits TR.
Donc le seul truc qui demande du challenge vous hésitez a le faire par contre les trucs a 3 heure du mat sans challenge la y a du monde
Je rapelle aussi que lors de la defense VS on avait TOUS ces probleme de lag ( par contre l'alliance TR etait la malgré les problemes de lag).

Dernière modification par Tenji ; 28/03/2013 à 15h16.
Citation :
Mais bon avec le systeme en place de toute facon le night capping devait arriver un jour, c'est etonnant qu'il n'apparaisse que maintenant.Pour moi ca indique juste que la difference de pop entre faction s'aggrave.
C'est pas nouveau sur Miller, less TR l'ont deja fait avant 1 ou 2 fois, genre tu te deco à 2h, rien à signaler de particulier sur Indar et Esamir mais quand tu te leves le lendemain, triple lock des TR. La vrai question, c'est pourquoi ils avaient arrête ? Je pensais que les responsables de ces triples lock nocturnes jouaient plus ^^.

Par contre je suis d'accord avec toi, depuis le unlock account la pop VS a beaucoup diminué et celle TR a augmenté. On dirait que les rats ont de nouveaux quitter le navire.

Citation :
Les rares fois où on a essayé, on arrivait à rien de propre à cause du lag (principalement boites de munitions inutiles et rez qui passent pas)

Oui oui c'est à cause du lag.
Citation :
Publié par Zbug
Euh on a pas dû se comprendre, j'explicite
- Le lock indar cette nuit c'était une opé alliance (RNX, BRTD, BMC, FU et nous, à priori c'est tout)
- Indar en soirée, pour l'alliance, c'est hors de question. Les rares fois où on a essayé, on arrivait à rien de propre à cause du lag (principalement boites de munitions inutiles et rez qui passent pas)
Heu tu veux dire que c'etait prevu et preparé de faire ca en pleine nuit ?
Oui oui de toute facon le lock c'est juste pr le principe hein, le bonus sert quasiment a rien, c'est juste que c'est a peu pres le seul objectif qu'il y a dans le jeu.
Citation :
Heu tu veux dire que c'etait prevu et preparé de faire ca en pleine nuit ?
Citation :
[Event] 2013-03-28 3am CET - "Taking over Indar"
Pas nouveau d'un autre côté, à une époque lointaine les vanu faisaient ça toutes les nuits pour Indar

L'objectif c'est pas le lock, c'est le fight qui va avec. Prendre un continent avec 60% de pop ça fait rêver personne. C'est le dawa que va être Indar ce soir qui fait rêver, un peu (peur du lag quand même)
Ça aurait fait aussi drôle à tous les kékés en phoenix regroupés au même endroit

Résumé de la soirée d'hier :
- Arrivé 21h, c'est jour pair donc pas d'opé et peu de présents chez Deimos (un peu moins de 20 personnes), l'alliance est sur Indar donc pour une fois, ce sera Indar. On se monte vite fait une "grosse escouade" orientée air.

- Début de soirée classique en mode alliance, ça se répartit les bases, ça appelle à l'aide pour les points chauds, assez rapidement on pousse jusqu'à Peris à l'ouest et Howling Pass au nord, avec pour résultat une grosse moitié de carte rouge en 1h30 environ. Note importante : les NC ont the crown. Conséquence logique : on les pousse jusqu'à leur warpgate.

- Les hostiles mettent enfin leurs affaires en ordre et cessent de se taper dessus entre eux, avec un signe évident : ça cesse de péter autour de The Crown / Ti Alloys. On commence à sentir la pression et à perdre du terrain des deux côtés. Malgré un crash énorme de toute notre alliance dans Rashnu (BRTD GOON FU OCB BMC et nous qui crashons à la même seconde), la capture échoue à quelques secondes de la fin principalement parce que nous n'avons quasiment plus aucun territoire adjacent. Un des points est perdu sur un contre-crash et c'est foutu.

- Voyant que ça part mal, mode urgence : on (Deimos) part en avance pour récupérer Scarred Mesa en vitesse. Le problème c'est qu'à ce moment ce sont les NC qui défendent. A la moitié de la capture, une dizaine de scattermax débarquent, avant même que GOON ait pu drop pour nous aider : on est wipe. Un autre essai depuis Red Ridge avec un sunderer garé en bas échoue malgré 10 ingés qui tiennent le sundy en vie : double C4 + un coup de dalton à la même seconde (pas volontaire je pense mais chanceux).

- La trève NC/VS est bien visible et franchement ils ont raison de s'y prendre comme ça. Il nous reste vraiment très peu de territoires quand l'alliance organise un crash total de toute nos forces sur Scarred Mesa. Pas de chance, malgré un regroupement et un départ très rapide (exactement 2 minutes), Red Ridge tombe entre temps, et on perd l'adjacence.

- Le plan pour récupérer Scarred Mesa est un poil ambitieux : récupérer l'adjacence depuis Tawrich Tech Plant. On est complètement pris à la gorge et capturer une Tech Plant, c'est beaucoup trop long dans ces conditions. Mais vu que cette option pourrie est la seule qui nous reste, on le tente quand même. Toutes les adjacences sur Tawrich tombent sauf une : notre seul territoire restant sur Indar, à savoir Spec Ops training, une base affreuse à défendre vu que le zerg hostile a juste à se placer sur la route entre le spawn et le point A.

- Spec Ops Training c'est l'enfer total, on met tout ce qu'on a sur le point A en regardant la capture de Tawrich qui progresse beaaaaucoup trop lentement. C'est déjà lent de base mais avec le stress qu'on a là, c'est juste interminable. Je sais toujours pas comment on a tenu cette base pourrie avec la centaine d'hostiles à pied et la vingtaine de scythes / libés en vol, les échanges de tir entre NC et VS ont du beaucoup nous aider.

- Tawrich passe à nous, 10 secondes plus tard on perd Spec Ops Training. C'était chaud à ce point là.

- Rush général en galaxy depuis Tawrich. L'AA hostile nous tue un galaxy sur deux. Deimos arrive sur place par miracle. On tient le point A en sachant pertinemment que si les NC sont un minimum organisés, ils vont nous sortir 100 scat max sur place et ce sera fini. Capturer une base normalement c'est rapide ; dans ces conditions on a l'impression que ça dure des heures.

- Scarred Mesa passe finalement à nous, les comms alliance et le yell prennent feu : on a sauvé le lock. Les phoenix n'y changeront rien, on a en permanence 50+ max AA sur place qui insta-poppent tout ce qui approche, à savoir des galaxy et des libs par dizaines. Après une grosse heure de défense très facile (mais o combien rémunératrice : on vient de passer en double xp), les hostiles lâchent l'affaire et nous reprenons du territoire. Ça fait 2 jours que je suis debout, go se coucher (je viens de me lever).

En un mot : épique.
__________________
http://deimoscorp.eu/public/layouts/deimos/img/deimos-title-h-600x.png
Outfit Francophone - Terran Republic - Miller
Épique !
Fil fermé

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés