Sports de combat (Le Gymnase)

[Arts Martiaux] Que choisir pour un petit gars à lunettes?

Répondre
Partager Rechercher
Salut, avec l'année universitaire qui commence j'ai plein d'opportunités pour faire du sport (=pas cher). J'aimerais bien me mettre à un art martial mais mon gros problème qui m'a empêché de sauter le pas avant ce sont mes lunettes. Et je ne peux pas les enlever sinon j'y vois goutte.

J'ai assisté à un salon avec plein de stands pour plein de sports et entre-autres:

J'ai pu discuter avec une pratiquante à lunettes de Tae-kwon-do qui m'assurait que ce n'était pas un problème vu que les coups n'étaient de toute façon pas portés la pour les débutants et que de toute façon c'était plus un échange de passes qu'un combat à KO.

J'ai vu le Jiu-jitsu aussi, le gars était plus circonspect quant à ma déficience visuelle mais m'a assuré que tant que j'avais du matériel correct (lunettes "de sport" ou bonne ficelle) je n'aurais pas à m'en soucier.

J'ai pas eu le temps de voir d'autres sports de combats, il y avait du judo, de la boxe, et d'autres trucs avec des noms bizarres.

J'aimerais bien taper et/ou m'auto-défendre, je suis moyen attiré par le judo par exemple.



Bref qu'est-ce que vous conseilleriez pour un handicapé oculaire comme moi?
Citation :
Publié par jarreboum
J'ai pu discuter avec une pratiquante à lunettes de Tae-kwon-do qui m'assurait que ce n'était pas un problème vu que les coups n'étaient de toute façon pas portés la pour les débutants et que de toute façon c'était plus un échange de passes qu'un combat à KO?
Mouais enfin si tu veux faire de la compet la premiere année, tu vas en prendre des coups, meme a l'entrainement,crois moi.

Apres pour le choix, c'est une question de feeling je dirais,de culture meme.
tu prefere pieds+ poings ?
tu preferes les saisies ?
Que les pieds ?

Et les lentilles de combats ?
Copain

Moi aussi je porte des lunettes, et ça fait quelques temps que je cherche un sport de combat ou un art martial à pratiquer pour me renforcer et pour avoir des rudiments de défense, au cas où.

J'ai fait du Jiu-jitsu, mais personnellement ça m'a pas trop emballé, et mes lunettes se sont fait tordre quelques fois.

Citation :
Et les lentilles de combats ?
Contact ?
Alors en sports de combat j'ai accès à: aikido, boxing, jiu jitsu, judo, muay tai, tae kwon do. Bon je me doute que je peux déjà rayer boxe et muay tai (lol) de la liste.

La saisie en soit ne me dérange pas, mais il ne faut pas qu'il n'y ait que ça. Le judo j'ai l'impression que ça me frustrerais.
lunettes et sport de combats, c'est juste pas possible, faut être sérieux 5 minutes

edit pour plus bas : il a dit sports de combats (avec le mot "combat" dedans), pas arts martiaux
Donc je me suis mis au taekwondo et tout va bien. Comme j'ai dit il n'y a pour l'instant pas vraiment de coup portés on fait surtout semblant de se taper dessus et de toute façon pas au visage. Je verrais bien comment ça évolue mais en tout cas ça me plait!
Citation :
Publié par jarreboum
Donc je me suis mis au taekwondo et tout va bien. Comme j'ai dit il n'y a pour l'instant pas vraiment de coup portés on fait surtout semblant de se taper dessus et de toute façon pas au visage. Je verrais bien comment ça évolue mais en tout cas ça me plait!
Au corps, ils seront rapidement portés.

Après, t'as trois écoles : les mecs pépère, ou tu touches juste au corps, les mecs qui ne préparent que dans un optique de compet', auquel cas ce sera porté au corps avec plastron, et les mecs qui pratiquement le TKD comme un art martial, auquel cas attends toi à recevoir des coups portés au corps, sans protections.

Et je peux t'assurer que les aller-retour de salle en s'envoyant des pit-tchaguis dans les côtes sans plastron, ça décape les bronches.
Le jiu jitsu c'est typique le sport de defense efficace qui ne demande pas une grosse condition physique. Le principe c'est d'utiliser les faiblesses anatomiques du corps humain d'une part et de retourner l'energie de l'attaquant contre lui d'autre part.

Par exemple : sur une saisie au col, tu attrapes le poignet de l'agresseur en t'ecartant de lui, par réaction il va te tirer pour te ramener, là tu repars en sens opposé en additionnant ton mouvement au sien tout en gardant ta prise sur le poignet et en pivotant sous son aisselle. Resultat le poignet fait crac quand bien meme le mec en face serait un gros baleze.

L'articulation n'est pas prevue pour tourner dans ce sens la et se prend le poid plus la vitesse aditionnée des deux opposants.

C'est un exemple parmi 100.

A noter que c'est un art martial essentiellement defensif et qui couvre un secteur souvent ignoré : le combat au sol. Je pense qu'il est possible de le pratiquer avec des lunettes. Mais vaut mieux avoir le modele incassable quand meme.
D'ailleurs je comprends pas très bien la différence entre le jiu jitsu et l'aikido par exemple.

En tout cas je suis dans un club universitaire et il n'y a pas les bas du front qu'on pourrait trouver dans une association locale donc pour ça c'est cool, les gens font tous attention et sont tous sympas. J'ai pas vu de plastrons encore par contre, on se frictionne un peu les côtes mais "nature".
Moi pendant mes compets de Taekwondo a l'époque, (y'a 20ans) mon entraîneur me disait de manger un oignon juste avant un combat,comme ça au corps a corps,bah tu lui souffle dans la gueule,tu recules,et la t'enchaines

J'avoue,c'est des vieux coup de trafalgards, mais bon c'etait l'ecole nantaise de Maitre Lee Moon ho (http://www.leemoonho.com/) barjo d'entraîneur, Alain Mollet qui nous faisait des entraînements militaires a nous faire pleurer,poves gamins que nous étions
Citation :
Publié par jarreboum
D'ailleurs je comprends pas très bien la différence entre le jiu jitsu et l'aikido par exemple.

".
L'aikido, comme le judo et le karaté sont des scissions du tronc commun qu'est le ju-jistsu en fait. Le ju-jitsu est très ancien et utilisé par les militaires japonais comme technique de combat à mains nues depuis des epoques assez reculées.

Citation :
Le ju-jitsu, ou jūjutsu ou encore jiu-jitsu (柔術, jūjutsu?), regroupe des techniques de combat qui furent développées durant l'ère féodale du Japon par les samouraïs pour se défendre lorsque l'on est désarmé. Ces techniques sont parfois classées en trois catégories principales : atemi waza (technique de frappe), nage waza (technique de projection) et katame waza (technique de contrôle) afin de maîtriser un adversaire.
En japonais, jūjutsu (柔術, jūjutsu?) signifie littéralement « technique de souplesse » ou « art doux » ou encore « méthode permettant d'utiliser au mieux la souplesse ». "Jū" pour souplesse et "Jutsu" pour technique. Il existe diverses transcriptions phonétiques approximatives ce qui explique les différentes orthographes[1]. L’orthographe ju-jitsu est la plus utilisée dans la littérature francophone, bien que cela ne corresponde pas à la consonance.
Le terme générique "ju-jitsu" cache une réalité historique bien plus complexe : en effet, il n'a jamais existé une discipline unique et strictement définie correspondant à ce terme, réalité qui correspond au caractère vague de cette désignation "technique/art de la souplesse". Il s'agissait de la discipline de combat sans armes, partie intégrante du programme enseigné par chacune des nombreuses écoles japonaises (les ryu), qui ont peu à peu périclité à la fin de l'ère féodale. Ce que l'on appelle couramment "ju-jitsu" désigne aujourd'hui soit un enseignement bien spécifique à une école particulière (il s'agit d'une pratique minoritaire, et dans ce cas, il est précédé du nom de l'école en question), soit un enseignement regroupant des techniques héritées de ces écoles et transmises au début de l'ère moderne voire après la Seconde Guerre mondiale à un plus large public, grâce au travail de recensement et de conservation des techniques commencé dès la fin du XIXe siècle.
Au début du XXe siècle, des personnes se sont inquiétées de la disparition de ce savoir, due à la modernisation de l'armée, et ont collecté les techniques de différentes écoles (ryū Ha) de ju-jitsu pour en faire une pratique moderne, adaptée aux besoins de la nouvelle société ; ainsi, naquirent le judo, dont les composantes viennent en majorité de l'école Kito (Kito-ryu), l'aïkido, émanation plus tardive de l'école Daito (Daito-ryu), ou plus récemment le jiu-jitsu brésilien, né de l'évolution d'une variante de judo (Kosen), elle-même instruite par l'école Fusen (Fusen-ryu). Véritable nébuleuse à l'origine de constructions plus ou moins récentes, le ju-jitsu est à juste titre souvent qualifié d'« art mère »[2].
Source :http://fr.wikipedia.org/wiki/Ju-jitsu

Le gros avantage du ju-jitsu a mon avis c'est de ne pas necessiter une enorme condition physique et d'etre hyper pragmatique et minimaliste. Minimum d'energie = maximum de resultat.
Une femme ayant une bonne technique et utilisant l'effet de surprise peut parfaitement mettre minable un homme de beaucoup plus forte corpulence.
Par contre, c'est très technique, surtout au niveau des saisies.

Et pour finir un clin d'oeil rigolo
Citation :
Le ju-jitsu au cinéma et dans les arts graphiques[modifier]

Le ju-jitsu est parfois mentionné au cinéma, (surtout dans des films d'action ou d'origine japonaise) ou dans des bandes dessinées :
  • Le personnage de Maurice Leblanc, Arsène Lupin a été professeur de ju-jitsu[14].
  • Victorin Jasset, Protéa (1913-1918) : l'héroïne de cette série d'espionnage française pratique le ju-jitsu.
  • Hergé, L'Île noire (1937-1938) : le héros, Tintin, et un méchant se battent à coups de ju-jitsu (le méchant) et de savate (Tintin).
  • Akira Kurosawa, La Légende du grand judo (1943) : en 1882, le jeune Sanshiro Sugata voulut apprendre l'art ancestral du ju-jitsu, mais il découvrit le judo et en devint immédiatement un adepte.
  • Sun girl (fin 1948) est une superhéroïne, tirée d'un comic book américain, capable d'atteindre une vitesse surhumaine, pratiquant le judo et le jujitsu.
  • Marcello et Ollivier, Docteur Justice (1970), héros de bande dessinée, pratique le ju-jitsu.
  • Un des épisodes de la série télévisée Les Brigades du Tigre commence par un affrontement entre le policier professeur de boxe Marcel Terrasson et un professeur japonais de ju-jitsu.
  • Frères Wachowski, The Matrix (1999) : le ju-jitsu est le premier art martial que Tank, l'opérateur du Nebukadnezar, enseigne à Neo.
  • David Mamet, Redbelt (2008) : le film gravite autour du ju-jitsu et du code de conduite qui en découle.
  • Les larmes jaunes des crocodiles (2006) de Katherine Pancol : la voisine de l'héroïne pratique le ju-jitsu.
  • Joe Carnahan, L'Agence tous risques (film) (2010) : Hannibal suppose que le méchant, Pike, pratique la boxe thaï et le ju-jitsu, mais qu'il les maîtrise mal.
  • Nick Fury (directeur du S.H.I.E.L.D) est ceinture marron en ju-jitsu (il a aussi une ceinture noire en Tae Kwon Do, il est poids lourd en boxe et champion de lutte).
  • Bruce Wayne alias Batman (D.C. comics) est ceinture noire de Jûjutsu.
  • King Bradley (Fullmetal Alchemist) dans son école de formation pour devenir président, ils enseignent le Ju-Jitsu.
  • Dexter Morgan(Dexter) a pratiqué le ju-jitsu durant sa scolarité.
Batman, Dexter et Nick Fury .. ca le fait !

Dernière modification par Ruby Hawk ; 17/10/2011 à 13h01.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés