FFXIV - Le Symposium d'Hydaelyn

[Actu] Les vœux du nouvel an de Naoki Yoshida à la communauté FFXIV

Répondre
Partager Rechercher
Irvy a publié le 4 janvier 2021 cette actualité sur le site Final Fantasy XIV Online :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/974/3/148363-240.png
A l'occasion du passage à l'année 2021, les développeurs de FFXIV présentent leurs vœux du nouvel an à la communauté dans une lettre signée par N. Yoshida.

Sans plus de cérémonies, nous vous proposons de découvrir la lettre ci-dessous ou sur le site officiel.

Ici Naoki Yoshida, producteur et directeur de FINAL FANTASY XIV. Au nom de toute l’équipe, je tiens à vous souhaiter une bonne et heureuse année !2020 restera à n’en point douter dans les annales, que ce soit pour Square Enix...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
haha j'adore la vidéo Vaknar
Une bonne et nouvelle année est souvent associée à des résolutions, des vœux...
Les miens serait que la nouvelle communauté arrivée à Stormblood, puis avec Shadowbringer et la crise sanitaire... mûrisse, et vite, car actuellement, nous sommes (nous vétérans) plongés au cœur d'un bouillon de joueurs incapables de lire leur écran, de raisonner, de rechercher et donc, de faire preuve d'un peu d'autonomie, de moins se reposer sur les joueurs (les responsables de CL), pour les faire jouer...

Actuellement un nouveau joueur en demande trop dans son étude de CV de CL :
- active (il en va de soi),
- du vocale, (certains construisent leur vie sociale là-dessus, à se demander ce qu'ils font irl...)
- des events organisés (bah oui, quelle utilité de les proposer ? c'est trop de boulot voyons !)

Quand je lis que des joueurs quittent des CL, parce qu'il y a peu ou pas d'event d'organisé (carte aux trésors, farm de montures), alors que ces mêmes joueurs sont en plein lvling et en épopée, il y a matière à s'interroger sur l'évolution que connaît la communauté. Et cela, on le retrouve aussi chez les joueurs plus expérimentés, qui viendront dans une CL, et attendent du ou des Lead, que quelque chose leur soit proposé.

Je trouve cela incroyable ce manque total de participation à tout les niveaux.

Bref bcp trop de cl "meurent" par manque de participations, la crise actuelle n'aide pas, mais ceux qui attendent qu'on les fasse bouger et qui finissent par partir, sont responsables de ces CL "familiales" où il ne se passe plus rien.

L'âge d'Or de FFXIV a succombé à cette floppé de mec qui se la joue lolita fashion victime, jouant plus à la barbie AFK à Limsa Lominsa faisant office d'expo, et à ses joueurs assistés peu habitués à brancher leurs neurones et à faire participer.

Wala wala ^^ Meilleur vœux 2021, bons courage à nous tous qui aimons FFXIV, certains comme moi sont là (et un peu las) depuis la v1, véritables témoins des changements opérés et qui s'opèrent, souvent impuissants.

Vivement les news sur la prochaine extension, je vous souhaite une bonne continuation
Citation :
Publié par Kity Kat
...
Il y a de multiples raisons qui peuvent foutre en l'air la vie sociale, y compris pour un étudiant. Malheureusement, ça dépasse largement le seul problème du comportement de l'individu, l'environnement actuel est franchement... (paranoïa, absence totale de civisme, manque catastrophique de culture et de second degré, addictions, dérivatifs étourdissants divers, si on ne coche aucune des ces cases... on peut se retrouver tout seul, ne serait-ce que pour s'assurer de préserver son intégrité intellectuelle, mentale et physique). Et même parmi des personnes qui sortent, certaines restent d'éternel(le)s célibataires. Alors forcément, certain(e)s cherchent des exutoires (et parfois quelque espoir) dans les MMO (je me suis laissé dire qu'il y a plus de déçu(e)s que de success stories)

Cependant, en tant que relativement "vieux" joueur de FFXIV (bêta ARR), difficile d'ignorer que l'investissement des joueurs et leur compréhension de ce qu'est un MMORPG sont réduits à la portion congrue, à rajouter à une impatience manifeste. A tel point qu'après plusieurs hiatus, mon dernier, en cours, compte déjà cinq mois écoulés et pas vraiment de motivation pour y retourner.

Pour ce qui est des CL familiales... deux ou trois péquins qui finissent par ne jouer qu'entre eux, ne discuter qu'entre eux et qui donnent aux autres joueurs (y compris des anciens de la CL) la sensation d'être des fantômes, c'est malheureusement fréquent (untel et untel jouent entre potes, unetelle et untel jouent "en couple" etc.).

Roulette? Peupa, je place des meubles dans la maison
Pour la faire, en duo, cinq minutes plus tard avec favori numéro 1 qui vient de se co -_-
Encore mieux expliqué que moi De tte façon pour les "vieux" comme nous, la distanciation envers le monde du mmo est un passage obligé. Mes anciens potes, ou actuels, ou encore la famille y passent tous. On décroche petit à petit. Moi-même j'ai honte de le dire, faisant plus que l'histoire du jeu trop rapidement consommée.
Citation :
Publié par Kity Kat
Encore mieux expliqué que moi De tte façon pour les "vieux" comme nous, la distanciation envers le monde du mmo est un passage obligé. Mes anciens potes, ou actuels, ou encore la famille y passent tous. On décroche petit à petit. Moi-même j'ai honte de le dire, faisant plus que l'histoire du jeu trop rapidement consommée.
Pour ma part, j'ai totalement arrêter les MMO depuis Aout 2020, c'est terminé, il y a dans les MMO une sphère beaucoup trop solo, "casual" et surtout égoïste et ne parlons pas des dramas que par moment cela implique.

Après des années et des années de MMO, j'ai pris la décision de totalement arrêter d'être sur ce type de jeu et de jouer a des jeux solo à mon aise, tranquille sans courir et être absolument présent pour le stuff et le soi-disant "pour le bien de la guilde".

J'ai connu de magnifiques moments (Everquest 1 et 2, Rift, Age of Conan,...) et le reste devenait insipide ou je me connecté plus pour être "présent".

"Quand une personne vous dis que c'est pour votre bien,... c'est surtout pour le sien".
Je te rejoins sur les jeux solo, consoles et pc (qu'il est bon de mettre le jeu sur pause, sans se dire que ça pénalisera les coéquipiers random avec lesquels on joue lors des roulettes par exemple).
Il est vrai aussi, que pour un mmorpg, ici FFXIV, je me connecte principalement pour être présent : mes activités tournant principalement à relever les ss-marins qui sont revenus, si motivé, à leurs améliorations, et enfin, la roulette experte pour faire mon quota des 450 mémoquartz...
Tu confrontes cela à un jeu d'action open world comme Assassin's creed qui, certe coute entre 30 et 50 € en fonction de quand tu l'achète (vive les promo), mais qui offre plus d'occupations et d'amusement sur le plan personnel.

Allé on change de sujet pour se concentrer sur cette nouvelle année pour FFXIV, et son avenir ! ^^
Actuellement le level max est 80.
Je pense, qu'à un moment le jeu devra être "nettoyé" de ses niveaux, comme WoW auquel je ne joue pas, mais j'ai appris qu'après avoir atteint le 120 lvl max, le jeu a fait "peau neuve", et propose un lvl max de 50 à Shadowland.
Car toutes les armures accumulées dans les Data, c cool, mais... puré ça en fait du stuffs à gérer pour les devs.

Je vois bien un scénario catastrophe qui soit synonyme de grand reset/renouveau pour supprimer une partie des lvl acquis (comme le 7e fléau engendré par la libération de Bahamut). (Fandaniel et son plan de destruction par exemple?).
Qu'en pensez-vous, cela arrivera t-il pour la prochaine extension, ou plus tard ? ou pas du tout
Citation :
Publié par Kity Kat
Je vois bien un scénario catastrophe qui soit synonyme de grand reset/renouveau pour supprimer une partie des lvl acquis (comme le 7e fléau engendré par la libération de Bahamut). (Fandaniel et son plan de destruction par exemple?).
Qu'en pensez-vous, cela arrivera t-il pour la prochaine extension, ou plus tard ? ou pas du tout
Ce serait bien, mais infaisable et nous savons tout deux pourquoi.
Un grand reset?

Pourquoi pas? Y-P a toujours dit qu'il trouvait le noyau d'origine du jeu trop restrictif. On approche de la 6.0 et la plupart des MMO bénéficient (ou subissent) des mises à jour du moteur ce qui peut justifier (ou permettre) pas mal de changements. Mais, je n'y crois pas (le grand reset); par contre une mise à jour du moteur s'annonce vraisemblable à la 6.0 ou 7.0 (plus probablement compte-tenu du Covid).

En ce qui me concerne, les échos que j'ai concernant l'épopée m'ont beaucoup déçu, entre Urianger qui perd sa part de mystère, Elidibus éliminé (prévisible mais trop tôt à mon sens), Zenos et son acolyte qui n'ont rien de transcendant, le tour solo pris par le jeu, sauf à ce qu'il y ait :
refonte moteur
boutique account-wide
refonte du housing
(dans mes rêves, je sais) mon hiatus s'annonce durable (peut-être une reprise à la 6.0 pour tester mais sans plus).

L'évolution du jeu me laisse perplexe. Y-P a laissé entendre qu'il rêvait d'un jeu avec de la VR mais la tendance des jeux est plutôt le portage vers mobile. Alors s'il devait y avoir de grosses annonces, je les verrai plutôt dans cette direction. Le grand reset est une hypothèse à considérer si le jeu en venait à s'essouffler et perdre des joueurs (ou peut-être pour la 7.0, compte-tenu des révélations sur notre personnage et Y-P a aussi laissé entendre qu'il n'était pas fan de la forme originale de l'histoire).

Mais à vrai dire, si on prend tout ce qu'il faudrait reprendre dans FFXIV pour rendre le jeu à la hauteur pour disons les dix ans à venir... ça leur reviendrait moins cher de recycler une partie des modèles, changer le moteur et partir sur un tout nouvel MMO (mais selon toute vraisemblance pas avant 2025).
Le grand reset, je l'imagine comme étant un nouveau départ pour Eorzéa, ce n'était pas dans le sens où je souhaite de nouveaux serveurs plus performants (la nouvelle version de FFXIV viendra normalement avec l'extension, ou en cours de, avec le portage PS5, et au plus tard ds 2 ans et demi). Même si j'avoue que l'idée de nouveaux serveurs, de modèles de personnages plus travaillés, des ajouts de contenus sandbox (sujet déjà débattu dans un précédent article), un Open World bien fait, seraient plus que bienvenus pour me retenir sur FFXIV (je suis en perte de vitesse).
Je me demande aussi combien de temps les Asciens continueront à être le fil rouge de l'épopée, alors que nombre d'entre nous (?) pensaient qu'avec la disparition d'Elidibus 3e et dernier Ascien originel, le contenu était clos. Même si à ARR, on nous montre un groupe important d'Asciens... (Yoshida avait avancé que c'était la fin de l'arc narratif les concernant).
De même que tant qu'Hydaelyn et Zodiark existent, l'existence des Reflets sera t-elle en péril si ces deux Primordiaux venaient à disparaître ?

Bref je suis curieux de voir en février où Yoshida va mener l'épopée. Allons-nous perdre un ou plusieurs membres des héritiers, une des cités-état va t-elle être rayée de la carte suite au plan de Fandaniel, (ouais j'aime les drama !) Si oui, Ishgard peut-il devenir une cités-état abritant la prochaine Grande compagnie ? Est-il envisageable sans scénario catastrophe, d'avoir une 4e GC, ou sommes t-on "condamnés" à tourner avec 3 GC actuellement "inutiles" car sans contenu impactant le jeu et son gameplay... (oui oui... contenu sandbox, svp... mais désillusions bonjours...)
Aïe aïe aïe, j'aimerais être aussi optimiste et espérer à de grand changements pareils, mais je n'y crois pas. La Sainte "formule" FFXIV ne change pas depuis tellement d'année que je suis convaincu que rien de fondamental ne va changer jusqu'à la mort du jeu. J'adore le jeu, mais j'ai abandonné l'idée que ce soit un MMO pour me garder occuper tout le temps. Je fais le contenu qui m'intéresse quand un patch sort, puis je n'y joue quasi plus ou j'arrête carrément l'abonnement jusqu'au prochain. Au final, même Yoshi-p a dit que c'était la "bonne" manière d'approcher FFXIV.
Citation :
Et même parmi des personnes qui sortent, certaines restent d'éternel(le)s célibataires
vaut mieux ça qu'être en couple pendant le confinement avec tes gosses en mode alarme 24/24

et au pire une tite pute et c'est reparti lul
Kity Kat, ce que tu décris en terme de comportement (de l'apathie sociale associée à une exigence organisationnelle), je l'ai vécu et revécu sur FFXIV, mais aussi déjà bien avant. Ce n'est pas un phénomène lié à la population récente de ce jeu en particulier, même si je conçois qu'une nuée de nouveaux et anciens joueurs peu investis soient arrivés avec les événements récents. Pour ma part, j'ai fini par me poser la question que tout vieux se pose un jour : comment ça se fait que les joueurs de MMO soient devenus de tels abrutis ?

Le fait de ne pas comprendre que sans investissement social dans sa communauté, elle se dégrade, se vide et finit par mourir quel que soit l'investissement du GM ou de ses officiers, c'est irrationnel du point de vue de ces derniers, mais parfaitement logique si on comprend d'où vient ce souci cognitif chez le péquin de base. En effet, pour que la pétzouille moyenne comprenne qu'elle ne peut pas venir "faire ses courses" dans la CL pour obtenir des alliés disponibles comme on commande un Uber, il doit d'abord faire l'effort de comprendre qu'en face, ce sont d'autres joueurs comme lui, avec leurs propres agendas.

Mais pourquoi ce joueur de FFXIV (et consort, mais on sera tous d'accord pour accepter tacitement que FF est un des pires jeux sur ce point) ne le comprend-il pas ? À mon avis, c'est simplement parce qu'il n'est pas habitué à raisonner en tant que joueur faisant partie d'un tout. Il ne comprend pas que lorsqu'on désire obtenir quelque chose d'une communauté, on doit donner en échange pour que ça fonctionne. Alors les joueurs actuels manquent-ils cruellement de jugeotte, voire de neurones ? Pas selon moi. Enfin pas seulement.

Si le joueur moderne de MMO n'est plus capable de se représenter l'autre comme son égal et la communauté comme un tout auquel il appartient et auquel il doit participer socialement pour que les choses avancent, c'est tout simplement parce que rien ne l'y pousse, bien au contraire. FF est le pinacle d'un game design qui détruit l'essence même du social dans le MMO (donc l'essence même du MMO, serais-je tenté de dire) pour "faciliter" la vie au joueur. Sur le banc des accusés :
- l'inutilité des guildes pour progresser dans le jeu, disons-le carrément, sur FF elles sont purement cosmétiques. J'inclus le housing dans cette catégorie.
- les friendlists avec canal alloué où on invite les joueurs plutôt que des ajouter à sa liste perso, autant dire que c'est le multiguilding sans le tag.
- le fossé abyssal entre nouveaux et anciens joueurs avec une épopée qui empêche de jouer ensemble avant trois à six mois à racler un PvE (sans intérêt puisque ultra-nerfé).
- les systèmes de quêtes périodiques qui poussent les joueurs à se connecter quotidiennement, mais qui les poussent aussi à privilégier ces accomplissements faute de "perdre" leurs récompenses.
- ce partyfinder de l'Enfer, qui à lui tout seul mérite une damnation éternelle à la personne qui l'a inventé, puisqu'il élimine la nécessité de SE PARLER ! *facepalm*

Ces outils ont peu à peu transformé l'expérience de partage et de socialisation pour en faire une optimisation forcenée du temps de jeu en solo, sans plus que le besoin d'une guilde ne se fasse sentir. Les informations sont rapidement trouvées sur internet et tout est jouable en solo si on sait trouver son cul. Ne parlons même pas des donjons (sur FF, personne ne répond quand on dit simplement bonjour au démarrage), les roulettes ôtent toute nécessité pour le jeune joueur de se trouver des alliés compréhensifs acceptant d'y retourner pour permettre sa progression (et vu l'empilement sur FF, ça vaut mieux) ou d'autres péons à son niveau avec lesquels découvrir. Il ne s'agit plus de vivre une aventure en commun, il s'agit de ne pas perdre de temps avec des inconnus (y compris dans sa CL vu qu'on ne se parle plus). On lance les roulettes, on fait les quotidiennes au plus vite, on maximalise la rentabilité de son temps de jeu, parce qu'on progresse plus vite comme ça, parce que c'est plus facile, plus pratique... mais avant tout parce que le game design le permet et le favorise.

À la "belle" époque, qui n'a jamais papoté avec son groupe à l'entrée d'un donjon en balançant des messages de recrutement ou en attendant les derniers joueurs en chemin ? Certes, c'était pénible de perdre parfois 30 à 40 minutes à former son groupe (d'où l'utilité d'une guilde, les ptits loups), mais c'était aussi l'occasion de parler équipement, stratégie et, parfois, d'apprendre à se connaître, de recruter ou d'ajouter en friendlist pour se renvoyer l'ascenseur. Lorsque ces outils étaient absents (ou limités), la guilde avait un sens. Aujourd'hui, ce n'est plus qu'un tag pour faire joli ou s'acheter une maison à décorer. Plutôt que de râler en espérant un effort des joueurs, il faut reconnaître que leur comportement est la conséquence logique d'une politique de dégradation du social poursuivie par les studios depuis près de 20 ans, dans le but avoué de démocratiser le gameplay et faciliter l'accès rapide au fun dans un genre qui ne s'y prêtait pas au début. Le dernier MMO de Square représente l'aboutissement de cette politique, son œuvre la plus répugnante malgré toutes les qualités inhérentes au titre.

Sur FFXIV, autant le graver sur les épitaphes de vos avatars : cela ne changera pas. Ce qui a fait le succès populaire de ce jeu, c'est son accessibilité aux casus, lesquels peuvent enfin s'enfiler un contenu PvE ultra-accessible en jouant 40 minutes par jour sans s'enquiquiner avec une guilde qui exige ceci ou cela. La pertinence à long terme de cette pratique est un non-sens pour moi, car elle participe à faire des joueurs de MMO d'excellents candidats aux jeux solo et multi en les privant du principal intérêt du "massivement multijoueur", à savoir communiquer avec des gens au sein d'un autre univers, délivré des contingences économiques, sociales et culturelles du nôtre. Mais tant qu'il y aura des gens pour acheter de la merde, il y aura des gens pour en vendre. Paradoxalement, j'en suis donc venu à attendre un crash total du modèle moderne du MMO afin de lui permettre de ressusciter sous de meilleurs hospices, faute de voir les dévs prendre conscience du mur vers lequel ils se dirigent depuis 20 ans (et ce malgré un marché qui se casse la figure et des investissements qui fondent à vue d'œil). FFXIV n'est pas capable d'évoluer dans le bon sens au stade qu'il a atteint, on ne peut donc que lui souhaiter de mourir rapidement avec tous les MMO sortis du même moule.

Dernière modification par Azzameen ; 12/01/2021 à 18h29.
enfait ce que vous détaillez tous içi c'est le modéle themepark,

et oui le themepark arrive à bout de souffle donc pour continuer à vivre il propose du contenu casu bateau daily basé sur le gear et point barre.

je me suis mis à shadowland (Wow) c'est la même merde...

je me co pourquoi ?
-raid
-Clef Mythique
-farm mount et skin
- quelques BG par çi par là
et je déco et merci aux potos de guilde qui ont filé un coup de main

longue vie au sandbox il n'y as que le sandbox qui redonne une vraie composante sociale dans un MMO.
Citation :
Publié par TheRealHyde
enfait ce que vous détaillez tous içi c'est le modéle themepark,

[...]

longue vie au sandbox il n'y as que le sandbox qui redonne une vraie composante sociale dans un MMO.
Oui, le modèle de FFXIV est celui du themepark, mais le modèle sandbox est en bout de course depuis dix ans également. Il ne propose que des actions ultra-répétitives, y compris pour le PvP (autant faire du multi), et force le joueur à la posture de compétiteur ou d'antagoniste, excluant pratiquement tout autre possibilité, si ce n'est celle de s'allier pour établir le même schéma en groupe. Franchement, je pensais comme toi il y a une grosse décennie, à savoir que les interactions entre joueurs seraient renforcées dans ce genre là et que c'était l'avenir du MMO, mais j'en suis revenu. Au final, le sandbox c'est pire que tout : c'est la porte ouverte à tous les abus, à tous les toxiques, à la tyrannie du plus con. Pour rester poli.

Ajoutons à cela que le MMO sandbox est destiné à une niche qui a pratiquement disparu avec la casualisation du MMO PvEvP. On aura toujours une brochette de jusquauboutistes qui prétendront qu'ils sont 10 millions de joueurs à attendre le messie sandbox ou PvEvP à l'ancienne (lowl d'ailleurs), mais au fond on sait bien que dans cette vieille communauté, presque plus personne n'a les moyens de s'investir comme avant pour faire tourner le manège (boulot, femme, enfants). Sans parler du social, ça prend trop de temps et vive le partyfinder pour manger à l'heure.

De toute façon, séparer ces deux modèles lorsqu'il s'agit d'interactions positives, ce n'est pas la solution. Il n'y a pas d'un côté le themepark façon FF qui isole les joueurs et de l'autre le sandbox qui les rassemble. Les deux modèles peuvent (et devraient) évoluer pour générer non seulement des interactions, mais surtout des interactions positives. Être constamment en opposition à l'autre n'est pas divertissant (si ça l'est, posez-vous quelques questions), un MMO n'est pas qu'un défouloir ou un enjeu permanent, c'est aussi un espace de liberté et d'échange. Dual Universe me paraît une piste intéressante, mais pour l'instant la pop est constituée de beta-gamers... donc j'attends de voir ce que ça donnera une fois les kéviniens balancés sur eux comme la misère sur le pauvre peuple à la vraie release.

J'en ai déjà parlé, il est possible d'établir de nouveaux modèles, tant en terme de game design sur la progression, d'économie entre joueurs ou de teamplay pour "forcer" le social et redonner tout son intérêt au MMO. Parce que dans un secteur où le multijoueur est devenu la norme et où les RPG ont pris un bon coup de fouet, qu'a encore à proposé le MMO, si ce n'est cette capacité à nous brasser socialement pour nous permettre d'évoluer et de découvrir le jeu en groupe en nous découvrant les uns les autres à travers le jeu ? Aucun, mais si c'était encore le cas, ce serait bien assez. Si le MMO coule, c'est en grande partie parce que les dévs sont focalisés sur le contenu et non sur l'aspect social, alors que c'est le plus important pour réussir et faire durer un titre de ce genre. Mais bon, sur JoL autant dire que je prêche dans une église vide ou presque...
Hé bien, tes deux pavés furent bien sympa à lire, car reflétant vraiment mes pensées sur ce que subit le mmorpg de nos jours.
Pour avoir testé deux fois New World, je me suis mis à souhaiter que FFXIV accueille quelques composantes sandbox (gestions de l'économie, contrôle des zones par l'influence des factions auxquelles appartiennent les guildes / colonie). Face à Trois grandes compagnies qui ne servent à rien. Il y a matière à faire pourtant...
Bref je garde mes désillusions pour moi.

Merci encore pour tes deux commentaires, c'était chouette à lire ^^
Le problème c est pas tellement le sandbox ou le coté themepark, c est surtout qu'en terme de design ça fait bien longtemps qu'on a pas vu quelque chose de nouveau et d'intéressant en termes de gameplay dans ce que propose les jeux de type soit themepark, soit sandbox actuels. En plus d'avoir des jeux dont la complexité n'est pas suffisante (l'exemple typique c'est l'itemisation dans FFXIV, qui est probablement une des plus bidons qu'on ait pu voir dans un MMO, ou le fait que maintenant les mécaniques des boss soient carrément recyclées d'un boss à l'autre).

Là à l'heure actuelle je préfère faire les reclear Naxxramas sur wow classic que de faire les raids nathria sur Shadowland (et j'attend la sortie de TBC classique avec impatience), ça devrait dire quelque chose.
Citation :
Publié par Azzameen
Au final, le sandbox c'est pire que tout : c'est la porte ouverte à tous les abus, à tous les toxiques, à la tyrannie du plus con. Pour rester poli.

c'est justement ce qui fait son charme perso je trouve, le clash


un joueur qui se clash contre un autre en open et Pouf ça finis en guerre de Guilde toute la soirée (aka BDO)
ET CA C'EST KIFFANT (pour ma part)

plutôt que de :
je prends mon ticket pour le donjon hop
je fais mon donjon cool
je vais me couché merci aux péons qui m'ont aidés

Après chacun son point de vue chacun ses envies etc

Dernière modification par TheRealHyde ; 14/01/2021 à 10h05.
Citation :
Publié par TheRealHyde
c'est justement ce qui fait son charme perso je trouve, le clash


un joueur qui se clash contre un autre en open et Pouf ça finis en guerre de Guilde toute la soirée (aka BDO)
ET CA C'EST KIFFANT (pour ma part)

plutôt que de :
je prends mon ticket pour le donjon hop
je fais mon donjon cool
je vais me couché merci aux péons qui m'ont aidés

Après chacun son point de vue chacun ses envies etc
Ça, c'est en théorie et uniquement dans les guildes qui ont les moyens. Pour 95% des joueurs, voilà comment ça se passe :
- les joueurs boxés gratuitement vont chercher l'aide de leur guilde
- si la guilde est motivée et assez grande (donc rarement), elle cherche à venger/protéger ses membres
- elle se fait boxer et chasser sur tout le serveur parce qu'en face, ils sont deux fois plus nombreux et deux fois plus puissants individuellement
- changement de serveur ou arrêt du jeu pour éviter de se faire cibler à longueur de temps, parce que personne n'apprécie de servir de mouton et de se faire tondre quotidiennement pour le plaisir d'autrui.

Pour que le modèle de guerre de guilde libre défendu par tous les PGM et tous les toxiques qui cherchent à défendre leur bout de gras fonctionne, il faut s'en prendre des formations aussi grosses et puissantes que la sienne. Seulement voilà, lorsqu'on regarde de facto ce qui se passe sur ces jeux, ce n'est presque jamais le cas. Les grosses guildes cherchent même la plupart du temps le statu quo ou l'alliance avec leurs équivalents et écrasent de leur nombre et de leur mépris tous les autres.

S'ensuit un désintérêt ou un dégoût du jeu pour tous qui n'ont matériellement pas le temps et les moyens de lutter contre de tels bestiaux et le serveur se vide. Ensuite, les toxiques se plaignent qu'ils sont tous seuls, qu'il n'y a rien à faire, aucun challenge, et ils passent au MMO suivant pour recommencer leur cycle de destruction de l'écosystème local. Chaque fois que j'entends parler d'auto-régulation par les joueurs, je suis mort de rire. Ce n'est pas faute d'avoir essayé en mon temps, crois-moi ! Mais c'est peine perdue : les game design du sandbox favorisent les pires comportements et plutôt que d'essayer de trouver une recette qui marchent, les dévs n'apportent que deux réponses à la toxicité des joueurs et des communautés :
- débrouillez-vous
- bouton ON/OFF pour le PvP
On sent que ça turbine sec dans le service R&D. Le seul jeu où le sandbox fonctionne réellement, c'est EvE. Mais ce n'est pas parce qu'il est bien fait, c'est juste que c'est si grand et si peuplé qu'on peut facilement aller dans une autre zone pour fuir un problème si on est harcelé. Dans les MMO fantasy, on est souvent bloqué dans une zone de pex, donc une proie facile pour les kéviniens frustrés.

Les gros joueurs oublient souvent que la population ultra-majoritaire d'un MMO, ce n'est pas eux. En fait, ils ne sont qu'une toute petite minorité parmi les centaines de milliers de participants. Si on entend tout le temps parler d'eux (pas souvent en bien), c'est parce qu'ils ont un gros impact (pas souvent positif) sur le reste de cette population. Mais pour qu'un MMO tourne, il faut juste des joueurs, pas des HCG ou des pros du GvG. Si une pop se résume à ceux-là, bah ton serveur peinera à se remplir et ton jeu fermera ses portes rapidement faute de soussous. C'est comme un système féodal : si tu tues ou martyrise les paysans à longueur de temps, même les chevaliers finissent par mourir de faim une fois les champs désertés. Sauf que dans le petit monde des MMO, il semble que les chevaliers soient trop bêtes ou égocentrés pour arriver à le comprendre. Quand ils ont bien mis le souk, ils se mettent à crier à la casualisation, au care-bear, au ouin-ouin, etc... Dissonance cognitive.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés