Our World is Ended (Jeux vidéo)

[Actu] Test de Our World is Ended - Perdu entre virtuel et réalité

Répondre
Partager Rechercher
Hachim0n a publié le 28 avril 2019 cette actualité sur le site Jeux-vidéo :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/4274/9/137179-240.jpg
Portage de Oretachi no Sekai wa Shimatteiru, un visual novel sorti exclusivement au Japon en novembre 2017 sur PlayStation Vita, Our World is Ended débarque enfin chez nous avec une traduction anglaise sur PlayStation 4, Nintendo Switch et très bientôt sur Steam. Le jeu raconte l'histoire d'un petit studio de développement japonais confronté à un monde dont la limite entre le réel et le virtuel n'existe plus.

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Case Gibson
En même temps, concernant les pays francophones, ce genre de jeux n'est jamais traduits ils ne font aucuns efforts.
Ce n'est pas une question d'efforts, mais de moyens. Un visual novel, ce n'est pas un petit jeu d'action et la quantité de texte est aussi importante et même supérieure à la majorité des RPG sauf que le budget est largement inférieur. S'ils traduisent en français, ils doivent aussi traduire en allemand, espagnol et italien et je te le dis tout de suite, jamais ce sera rentable pour eux, même s'ils en vendent plus grâce à ça. Plusieurs centaines de milliers de mots, ça fait plusieurs dizaines de milliers d'euros par langue or ce sont des jeux qui concernent un public de niche très limité, traduction ou pas. Pour preuve, aux US ça ne se vend pas très bien alors que c'est traduit en anglais et s'il est vrai qu'à une époque la France consommait plus de produits japonais que le reste du monde (excepté le Japon bien entendu), ce n'est plus le cas aujourd'hui et si ça ne cartonne pas aux US, ça ne marchera pas mieux ici, traduction ou pas.

Les éditeurs qui importent ces jeux chez nous sont de petites boîtes en général avec peu de moyens et le retour sur investissement se doit d'être un minimum positif, ce qui est incompatible avec une traduction dans plusieurs langues. Ca va pour des jeux avec assez peu de texte, mais là on parle de visual novels, la catégorie de jeux qui comportent le plus de textes.
Citation :
Publié par Lianai
Ce n'est pas une question d'efforts, mais de moyens. Un visual novel, ce n'est pas un petit jeu d'action et la quantité de texte est aussi importante et même supérieure à la majorité des RPG sauf que le budget est largement inférieur. S'ils traduisent en français, ils doivent aussi traduire en allemand, espagnol et italien et je te le dis tout de suite, jamais ce sera rentable pour eux, même s'ils en vendent plus grâce à ça. Plusieurs centaines de milliers de mots, ça fait plusieurs dizaines de milliers d'euros par langue or ce sont des jeux qui concernent un public de niche très limité, traduction ou pas. Pour preuve, aux US ça ne se vend pas très bien alors que c'est traduit en anglais et s'il est vrai qu'à une époque la France consommait plus de produits japonais que le reste du monde (excepté le Japon bien entendu), ce n'est plus le cas aujourd'hui et si ça ne cartonne pas aux US, ça ne marchera pas mieux ici, traduction ou pas.

Les éditeurs qui importent ces jeux chez nous sont de petites boîtes en général avec peu de moyens et le retour sur investissement se doit d'être un minimum positif, ce qui est incompatible avec une traduction dans plusieurs langues. Ca va pour des jeux avec assez peu de texte, mais là on parle de visual novels, la catégorie de jeux qui comportent le plus de textes.
D'accord, mais dans ce cas là, ils pourraient ouvrir leurs jeu au mode de traduction.

A moins que comme pour "UnderRails" les textes soient codés en dur...
Citation :
Publié par Case Gibson
D'accord, mais dans ce cas là, ils pourraient ouvrir leurs jeu au mode de traduction.

A moins que comme pour "UnderRails" les textes soient codés en dur...
Ca ne leur appartient pas. Ce sont des éditeurs qui paient le droit de vendre le jeu dans certaines régions ni plus, ni moins, donc ils ne peuvent pas proposer à des amateurs de le faire. Au mieux, ce serait aux développeurs de le proposer, mais il y a aussi le souci de qualité, car je doute qu'ils apprécieraient que leur oeuvre soit maltraitée or ils auraient bien du mal à estimer la qualité d'une traduction en français ou italien pour s'assurer que l'oeuvre est respectée.

Après cela n'empêche pas des groupes amateurs de traduire le jeu, mais il faut bien comprendre qu'un VN peut dépasser le million de mots soit plus que Baldur's Gate 2 si cela peut te donner une idée. En nombre de mots, Clannad seul c'est quasiment Baldur's Gate 1 + 2, donc tu imagines bien que cela prend beaucoup trop de temps pour des amateurs.
Je veux bien te croire, mais ca reste bloquant.

C'est aussi pour cette raison que je ne lis pas de romans en anglais. Lire de la documentation en anglais, pourquoi pas (obligé, en fait...) mais alors des qu'il s'agit d'anglais littéraire ça me force à réfléchir à ce que je lis et là... je perds toute mon immersion dans le texte.
Je comprends tout à fait, mais en dehors de quelques très très rares cas tu ne verras jamais un VN traduit en français, donc il te trois possibilités : tu joues malgré tout en anglais (ça peut te permettre de t'améliorer), tu fais l'impasse sur les VN ou tu cherches pour une éventuelle traduction pour des groupes amateurs, mais ça risque d'être difficile à trouver en français
Citation :
Publié par Lianai
Ce n'est pas une question d'efforts, mais de moyens. Un visual novel, ce n'est pas un petit jeu d'action et la quantité de texte est aussi importante et même supérieure à la majorité des RPG sauf que le budget est largement inférieur. S'ils traduisent en français, ils doivent aussi traduire en allemand, espagnol et italien et je te le dis tout de suite, jamais ce sera rentable pour eux, même s'ils en vendent plus grâce à ça. Plusieurs centaines de milliers de mots, ça fait plusieurs dizaines de milliers d'euros par langue or ce sont des jeux qui concernent un public de niche très limité, traduction ou pas. Pour preuve, aux US ça ne se vend pas très bien alors que c'est traduit en anglais et s'il est vrai qu'à une époque la France consommait plus de produits japonais que le reste du monde (excepté le Japon bien entendu), ce n'est plus le cas aujourd'hui et si ça ne cartonne pas aux US, ça ne marchera pas mieux ici, traduction ou pas.

Les éditeurs qui importent ces jeux chez nous sont de petites boîtes en général avec peu de moyens et le retour sur investissement se doit d'être un minimum positif, ce qui est incompatible avec une traduction dans plusieurs langues. Ca va pour des jeux avec assez peu de texte, mais là on parle de visual novels, la catégorie de jeux qui comportent le plus de textes.
Danganronpa 3 est traduit en français. Certes, c'est peut-être la série de VN la plus connue (et je ne sais pas quel effet cela a eu sur les ventes), mais ce n'est pas impossible.

Concernant le texte, j'ai envie de dire : justement. Ne pas comprendre ce qui se dit dans un Dystany Warriors, ce n'est pas un problème. Dans un visual novel, c'est en revanche beaucoup plus handicapant, donc je pense que l'absence de traduction leur coûte beaucoup de ventes.
Citation :
Publié par Alandring
Danganronpa 3 est traduit en français. Certes, c'est peut-être la série de VN la plus connue (et je ne sais pas quel effet cela a eu sur les ventes), mais ce n'est pas impossible.

Concernant le texte, j'ai envie de dire : justement. Ne pas comprendre ce qui se dit dans un Dystany Warriors, ce n'est pas un problème. Dans un visual novel, c'est en revanche beaucoup plus handicapant, donc je pense que l'absence de traduction leur coûte beaucoup de ventes.
Encore une fois, le VN est un marché de niche et si les traductions avaient un impact si grand, le genre aurait un gros succès aux US, ce qui n'est pas le cas, du moins pas plus que ce que l'on peut attendre pour des visual novels. Quant à Danganronpa, seul le troisième a été traduit et étrangement, je n'ai pas eu écho d'un bond des ventes par rapports aux deux précédents qui ont déjà eu du succès sans avoir besoin de trad. Mais Danganronpa est un cas à part, comme Steins;Gate ou les Zero Escape, qui sont de gros succès pour le genre (et je ne parle même pas des Ace Attorney).

Et je n'ai jamais dit que ce n'était pas possible, j'ai dit que sauf pour de très très rares cas, tu ne verras jamais de traduction française parce que ce n'est pas rentable. Danganronpa est un de ces très très rares cas, mais faut pas comparer Danganronpa à un jeu comme Umineko When They Cry par exemple ou Little Busters, qui sont pourtant des jeux à "succès" ainsi que les 99,99% du reste du marché.

Dernière modification par Lianai ; 30/04/2019 à 13h09.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés