SWTOR - La Cantina de Mos Eisley

Un rôle plus 'élevé' que les autres?

Répondre
Partager Rechercher
Plop les Joliens

SWTOR en téléchargement pour une version Free.

Je ne vous poserez pas la question lamba, "quelle classe est la meilleurs". Je pense pouvoir me faire une idée sur les différentes classes du jeu et selon mes propres gouts .

Par contre, pour ceux qui on déjà joué plusieurs classes jusqu’à un certain niveau:
SWOTR étant un MMo qui fait la part belle au RPG par sa trés grande propension à la scénarisation intégrale, façon KOTOR donc ici.
Y-a-il une classe qui ressort des autres dans sa propre histoire? Un classe plus sympa qu'une autre une fois placée dans le scénario?
Hors gameplay donc, auriez vous un conseil de choix de classe plus immersive qu'une autre, ou toutes se valent car toutes les histoires sont également relevées?
Auquel cas je choisirai ma classe uniquement sur ce qu'elle propose en terme de gameplay.

Merci.
Dans tout les cas et si c'est l'histoire du jeu qui t'intéresse, bah il faudra faire 8 personnages. 4 république et 4 empire afin de voir toutes les histoires qui peuvent se recouper ou mettre sous un jour nouveau ce que tu as pu voir avant.
chaque classe a son propre style narratif et plaira à certaines personnes.

Idéalement il faudrait que tu joues chaque classe jusqu'au niveau 10 environ pour te donner une idée de l'histoire (la planète de départ) ce qui fait à peu près deux heures de jeu pour chaque si tu débutes.

Mon opinion est que le style des histoires mis à part, les scenarios coté Empire sont mieux ficelés et écrits que coté République, moins "gnangnan" et avec moins d'incohérences. Les compagnons coté Empire sont également mieux mis en scène et intégrés dans la trame principale.

Pour te donner une idée:
agent: un mix des 3 "JB", James Bond, Jack Bauer et Jason Bourne. Une histoire à tiroirs, sur fond d'intrigues et manipulations et à la fin je ne savais même plus si je pouvais faire confiance en mes compagnons, et si mon vaisseau n'était pas truffés de micros. La seule classe de SWTOR avec des choix qui dès la fin du premier chapitre peuvent influer sur plusieurs fins possibles et distinctes (pas juste la couleur de l'explosion finale quoi...)

guerrier sith: principalement définie par ta relation avec ton maitre, très haut en couleur, une histoire épique et qui joue bien sur les passions (haine, vengeance etc...) credo des siths. De toute les classes, le guerrier sith est la seule classe dont les choix lumineux et sombres détermineront l'orientation d'un compagnon.

inquisiteur sith:tu commences esclave et tu finis en haut des marches. C'est une histoire très classique de recherche du pouvoir, sa force vient de la progression visible de la puissance et l'influence de l'inquisiteur au sein de la hiérarchie/société sith. Malgré des choix lumineux/sombres avec trois fins possibles, il y a plusieurs moments dans l'histoire ou on a l'impression que le seul choix du scenario est d'être "méchant". Mais ce n'est qu'un reproche minime, l'histoire est très bien.

chasseur de primes: l'histoire est plutôt moyenne en soi, mais sa qualité principale vient des compagnons du chasseur de primes qui interviennent à tout instant. J'avais l'impression d'avoir "l'agence tout risque" avec moi et j'ai énormément apprécié l'influence de mes compagnons sur mes propres choix de dialogue.

chevalier jedi: dès la planète de départ, les incohérences abondent mais bon on peut partir sur le "pourquoi pas" et se laisser porter par une histoire plus donquichottesque qu'épique. Sur chaque planète, le chevalier jedi va sauver le chat de la voisine en plus de sauver la planète elle même. Et même en décidant de jouer un "méchant", le conseil jedi n'y verra que du feu...

sage jedi: moins gnangnan que l'histoire du chevalier, le postulat est que le sage est un diplomate à la recherche des reliques du passé.
Intéressant tout ça .

Donc je viens de partir, avec un Contrebandier chez les Casimirs. Assez marrant de jouer un salop qui pense qu'au fric de la prime dans les dialogues.
- Dis moi qui a les bijoux ou je tue l'gosse!...

Et en deux, j'ai aussi lancé un Inquisiteur Sith, histoire de voir au moins dans les deux camps. Mais bon, j'ai l'impression que l'Inquiz va pas trop me plaire question gameplay, on verra...

Merci pour vos réponses les Padawans.
je n'ai pas écrit sur les deux dernières classes par manque de temps ce matin:

le contrebandier: la fin du chapitre un est assez incohérente alors que l'introduction était très bien faite (la seule classe qui commence avec son vaisseau dès le niveau 1 ). Les chapitre suivants sans être décousus n'ont pas vraiment de rapport avec être un contrebandier, mais plutôt un chasseur de trésor / caid de la mafia spatiale. La force de l'histoire repose surtout sur l'humour des dialogues et la bogoss attitude du contrebandier. Ce doit être également la classe avec le plus de "conquêtes" féminines (l'agent impérial est pas mal non plus).

le soldat: une histoire plutôt bien faite, mais un manque d'immersion lorsque l'on a joué l'agent impérial. Avec l'agent on parle aux différents membres des services secrets, on rencontre différents niveaux de la hiérarchie et les missions s'enchaînent "naturellement". Le soldat n'a qu'un seul interlocuteur, le général Garza. On n'a malheureusement pas l'impression de faire partie de l'armée, qui aurait une logistique et des effectifs à l'échelle galactique. Tout ce qu'on voit c'est un pnj, le général. Ah si de temps en temps un autre membre de l'état major... Il n'y a que deux ou trois trop rares moments ou le soldat a l'occasion de "déployer" ses compagnons comme une unité de soldats en leur affectant un rôle (le guerrier sith y a droit également, mais qu'une fois, sur Taris).
A petits niveaux pour le moment:
Inquisiteur/Érudit/Malfrat/Soldat niveau max =16

Le Soldat, je le joue lumineux, et ça semble bien parti pour etre un GI-Joe en puissance. Assez convenu apriori.

Le Consulaire Érudit, fallait s'y attendre aussi, en le jouant lumineux, c'est plutôt gnan-gnan, mais en fait c'est assez Obi-Wan Kenobi-like. Pas forcement déplaisant d'ailleurs, mais on se sent parfois un peu trop "kikou". Le gentil dans toute sa splendeur.

Le Contrebandier Malfrat, celui qui me plaît le plus jusque là. Je le joue Obscure, et qui entrave toute tentative de dialogue en longueur pour ne penser qu'a sa prime. C'est trés sympa, d'autant qu'on peut appuyer avec la frime, la drague.
Assez proche du stéréotype Han Solo.

Pour l'Inquisiteur, je le joue aussi en Obscure, mais pour le moment il est considéré comme esclave des Sith. Il essai de se défendre dans les dialogues, mais sa trame à du mal à vraiment se lancer. A mon faible niveau (14), on ne sent pas encore sa puissance vénéneuse et respectée.

Dans tout les cas, c'est un grand renfort du jeu, surtout pour les phases solo où on peut prendre le temps de sa la jouer un peu RPG.
Ça doit etre aussi assez sympa pendant la phase découverte du jeu en groupe, notamment en duo. A condition de prendre tout le temps nécessaire, bien évidemment, le rush est l'anti RP parfait pour cette partie RPG du jeu.

Le système est bien connu maintenant chez Bioware. Ce système qui d’ailleurs demande à etre plus évoluer dans les jeux futurs. Mais qui malgré tout fait office de bonus unique dans l'univers MMorpg.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés