L'Agora

[Les Républicains] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Que doit on penser :

- sur la reforme de la carte judiciaire un élu UMP dans les rangs des manifestants?
Moi qui croyait que tout l'UMP était derrière le gouvernement et le président, je dois être naïf

- un nouveau secrétaire d'état qui croule sous les accusations?

- une secrétaire d'état qui semble soumise?

- ...

on peut dire bcp, comme rien ...

Mais au bout de six mois comment voyons nous ces hommes de "pouvoirs", cohérents avec leur campagne, décevants ou bien en attente de réaliser leurs promesses?

a vous
Clair qu'au rythme ou ca va avec :
l'UMP en souci
le PS toujours à l'agonie
le Centre ... enfin si il existe, aux oubliettes
Les autres partis toujours à la rue ...

Dans 5 ans, le premier Jolien qui se présente est quasi sur d'être élu
Dati, avec ce passage en force(ni les magistrats, ni élus locaux et nationaux n'ont été consultés) d'une réforme qui est mauvaise d'après le monde judiciaire dans son ensemble(elle consiste en gros a supprimer les tribunaux se trouvant sur les territoires pour concentrer en agglomération, une politique de déménagement plutôt que d'aménagement du territoire pour reprendre les mots d'une avocate), vient de s'ôter le peu de crédibilité qui lui restait, et elle a même réussit a se mettre une quinzaine de parlementaires UMP a dos.

Son attitude est de plus vraiment merdique, on voyait cet après midi comment les manifestations qui l'attendait pour l'accueillir étaient démesurément encadrer, elle évite avec grand soins les manifestants et répète aux caméras comme un perroquet que c'est tout est normal, qu'une réforme suscite toujours des contestations et blabla...je me rappelle qu'on disait Villepin bouché a une époque, je crois qu'on a encore rien vu
__________________
Ecoute, j'ai été enfant de choeur, militant socialiste, et bistrot. C'est dire si j'en ai entendu des conneries...


Michel Audiard

a noter que tout le monde n'est pas logé a la meme enseigne dans cette reforme , ainsi certains amis elus de madame dati n'ont pas eu a craindre la fermeture de leut tribunal local , la ou d'autre splus importants ont eu droit a etre biffé de la carte

alors soit on reforme pour tout le monde sans passe droit , soit on ne reforme pas
Citation :
Publié par Egelbeth
a noter que tout le monde n'est pas logé a la meme enseigne dans cette reforme , ainsi certains amis elus de madame dati n'ont pas eu a craindre la fermeture de leut tribunal local , la ou d'autre splus importants ont eu droit a etre biffé de la carte

alors soit on reforme pour tout le monde sans passe droit , soit on ne reforme pas
Je crois que là tu touche le vrai fond du problème.

Avant le résultat des présidentielles bcp on parlé que la Droite ne travaille pas pour les plus pauvres, et surtout que NS était pour un copinage réseau très important.
Ce qui est malheureux, c'est que cela se vérifie, allons nous vers une politique d'influence ou bien une influence des politiques?

Je dirais même plus passons nous d'une influence des politique cachée à une influence des politiques qui se montre?

La différence peut sembler minime mais elle comporte un avantage, une influence des politiques reconnue rendrait crédible ou pas un programme.

a plus
Citation :
Publié par Egelbeth
a noter que tout le monde n'est pas logé a la meme enseigne dans cette reforme , ainsi certains amis elus de madame dati n'ont pas eu a craindre la fermeture de leut tribunal local , la ou d'autre splus importants ont eu droit a etre biffé de la carte

alors soit on reforme pour tout le monde sans passe droit , soit on ne reforme pas
Comme pour la réforme des régimes spéciaux des membres de l'assemblée nationale et de leurs collaborateurs... Ca ne semble pourtant émouvoir personne...

http://leweb2zero.tv/video/souche_17470fb6c8b81fa

Pourtant ça me paraît complètement surréaliste de vouloir s'attaquer aux régimes spéciaux de le SNCF et consorts s'en s'attaquer aux siens !
je dois dire que vu de l'extérieur votre reforme judiciaire m'a l'air pour le moins foireuse.

Fermer des tribunaux d'instance qui sont très performants en terme temps/qualité, simplement parce qu'il ne sont pas à Paris ou dans les grandes agglomération, c'est assez catastrophique.

Ca conduira à une désertification encore plus grande des zones périphériques qui sont déjà mal en point.

Y a pas à dire, Sarko familly c'est reflection = 0.

Me semble que la bonne réforme aurai été de donner nettement plus de moyen tant financiers qu'humain aux tribunaux actuels qui sont surchargés par le travail.

Reformer également les structures carcérales, parce que là vous être franchement parmi les plus mauvais élèves européens en terme de conditions de vie et de d'accompagnent à la réinsertion.
Citation :
Publié par Asthrill
Moi qui croyait que tout l'UMP était derrière le gouvernement et le président, je dois être naïf
Effectivement, tu devais très peu connaître ce parti. Vu le nombre de courants de pensées différents, il n'est guère surprenant que les débats soient nombreux à l'UMP et certains mouvements internes à l'UMP contestent carrément la politique du gouvernement/président. C'est juste l'expression de la démocratie interne à ce parti politique... et je ne vois pas en quoi cela devrait être un sujet de dérision.
Citation :
Publié par Silgar
et je ne vois pas en quoi cela devrait être un sujet de dérision.
Parce que ce n'est qu'une divergence d'opinion mineure. Le parti évoluera en fonction des nouveaux adhérents "sarkotypés". Donc tout ce que dira l'ancien conseiller municipal de Neuilly sera accepté à une écrasante majorité.
Quant aux élus qui se montrent divergent, le sort aux municipales est réglé. Pouf pas d'investiture. Quelques trublions sont tolérés s'ils ne s'oublient pas trop.
Citation :
Publié par Silgar
Effectivement, tu devais très peu connaître ce parti. Vu le nombre de courants de pensées différents, il n'est guère surprenant que les débats soient nombreux à l'UMP et certains mouvements internes à l'UMP contestent carrément la politique du gouvernement/président. C'est juste l'expression de la démocratie interne à ce parti politique... et je ne vois pas en quoi cela devrait être un sujet de dérision.
c'est surtout du fait de coppé si l'uMP se rebiffe de plus en plus , ce dernier dixit sarkozy " ne sait pas tenir les députés " , déjà on note que la vision pronée d'une assemblée digne et combative n'est que de la flute d'ailleurs , puisque si devant les caméras on déclame cela , de dos c'est : fermez la et signez

après , coppé est un arrogant qui ne sait visiblement pas se tenir , envoi bouller les députés qui gémissent , et est plus occupé a arrondir un peu plus ses fins de mois qu'a faire l'intermédiaire entre l'élysée et le palais


a force de défiances , a force de les considérer comme un troupeau , cela finira par craquer , il est plus facile de tenir le parti fantoche nouveau centre ( les félons ) que ses propres troupes
Citation :
Publié par Hipparchia
Mais où sont passés les gaullistes ?
la plupart ont quitté l'UMP , et puis le gaullisme n'est guère plus qu'un mouvement minoritaire a droite
il faut se dire une chose , l'UMP n'a plus rien de gaulliste , pas plus que le president de la république ne l'est , sauf son voyage sur la tombe de collombey , juste avant la preseidentielle , il n'a jamais fait preuve du moindre gaullisme

il visait juste a récuperer l'éléctorat gaulliste , ce qu'il n'a pas réussi a faire en grande partie d'ailleurs

il faut aussi comprendre que la politique de la droite actuelle est une politique tres conservatrice , elle ne vise pas a améliorer le sort des français , mais d'une petite frange d'entre eux , elle ne vise pas plus a réduire les inégalitées , mais bien a les creuser , puisqu'elle part du principe que les inégalitées , même les plus criantes , sont nécéssaire au fonctionnement du pays , et - en sourdine parce que c'est innavouable - elle fait tout pour les maintenir , afin de maintenir sa position sur le haut de la pyramide

nous ne sommes pas du tout dans une optique de droite populaire aujourd'hui , mais de droite réac , conservatrice et qui ne reconnait que le pouvoir du fric

quand on voit qu'une partie du programme de la droite au pouvoir ( qui n'est pas la mienne ) c'est d'en finir avec l'héritage de mai 68 , sans dire avec lequel d'ailleurs , de mettre en place une politique d'intégration de pas mal de pans du programme du FN et de laisser les manettes a des gens au passé plus que suspect , ça ne donne pas envie de la connaitre plus

ce n'ets pas tant la gauche qui est morte a cette presidentielle , mais bien la droite qui était déjà moribonde ceci dit


la droite populaire , pour le moment , elle est en cendre , en ruine , et je ne vois pas vraiment comment , dans l'état actuel des choses , elle pourrait rennaitre
je l'espère quand même , mais bon ....
Si la droite est sinistrée, la gauche semble en bien pire état.
Alors question qui semble naïve mais qui pourrait donner lieu à un bon sujet s'il était bien créé et mené (je n'en suis pas le spécialiste): quid du sens politique de nos politiques ?
Pour être plus clair, où en sont les débats d'idées ? Où sont les politiques qui ont une réelle vision de l'avenir (démocratique, sans clientélisme) de notre pays ? Et accessoirement, Comment nous en sommes arrivés là et allons nous en sortir (le comment de ce dernier point, aussi pourrait être un sujet à lui seul, ou une importante partie du sujet plus haut) ?
Citation :
Publié par Diesnieves
Si la droite est sinistrée, la gauche semble en bien pire état.
Alors question qui semble naïve mais qui pourrait donner lieu à un bon sujet s'il était bien créé et mené (je n'en suis pas le spécialiste): quid du sens politique de nos politiques ?
Pour être plus clair, où en sont les débats d'idées ? Où sont les politiques qui ont une réelle vision de l'avenir (démocratique, sans clientélisme) de notre pays ? Et accessoirement, Comment nous en sommes arrivés là et allons nous en sortir (le comment de ce dernier point, aussi pourrait être un sujet à lui seul, ou une importante partie du sujet plus haut) ?
Il y a longtemps qu'il n'y a plus de débat d'idée.

Chacun bosse pour son camp, passe sont temps à satisfaire les membres de son partis respectif, promet plein de réformes de fonds, mais qui se limite encore et toujours à satisfaire uniquement les gens de sont milieux.

La dernière campagne était absolument lamentable. Contenu creux, populisme, vampirisation d'électorat, coups dans le dos, tournage de veste et j'en passe.

Je suis pas un spécialiste de l'histoire politique française contemporaine, mais il me semble que tout à commencer a réellement partir en couille au début des luttes intestines sous Mitterand.

Je crois que tant que les français se laisserons dicter ce qu'il doivent penser par le biais des médias, et se laisserons encore et toujours mener par le bout du nez par les promesse habituelle, de politiciens conservateurs, ça ne risque pas de changer.

Il me semble que le seul qui avait une vision réellement intéressante était Bayrou durant la campagne, mais malheureusement pour lui, il est centriste, et on sais bien qu'en France à part Droite et Gauche le reste n'existe pas, et strictement rien n'est fait pour changer cela.

Encore une fois ce n'est qu'un vision externe, je suis pas politologue
Citation :
Publié par Diesnieves
Si la droite est sinistrée, la gauche semble en bien pire état.
Alors question qui semble naïve mais qui pourrait donner lieu à un bon sujet s'il était bien créé et mené (je n'en suis pas le spécialiste): quid du sens politique de nos politiques ?
Pour être plus clair, où en sont les débats d'idées ? Où sont les politiques qui ont une réelle vision de l'avenir (démocratique, sans clientélisme) de notre pays ? Et accessoirement, Comment nous en sommes arrivés là et allons nous en sortir (le comment de ce dernier point, aussi pourrait être un sujet à lui seul, ou une importante partie du sujet plus haut) ?

la gauche est juste touchée par ses maladies infantiles de division
la droite est a mon avis , dans un etat catastrophique , il n'y a pas d'emergence de nouveaux personnages quii ne soient issus du serail conservateur

sinon le bilan est a mon sens mauvais pour la classe politique française , le temps passant , les personnages sont de plus en plus mediocres , populistes et les politiques menées de moins en moins coherentes , plus touchées de clientelisme ou d'interessement a court terme qu'autre chose


comment s'en sortir ? je ne sais pas , ce sont les medias qui font et defont les hommes politiques , ce sont eux qui selectionnent qui aura droit a la parole ou pas
tant que cette situation perdurera , il n'y aura rien a faire pour changer les choses , la france , les français sont pris en otages par ce systeme

moi quand je regarde le gouvernement la , j'ai peur de voir autant de mauvais , autant de mediocres , juste par arrivisme electorale ou par entente de salon , pour ennuyer qui la gauche ( avec l'ouverture ) qui le centre ( avec son parti bidon )

l'ultra mediatisation transforme le debat d'idée en debat d'image
et ce n'est pas avec des images et du show , a droite comme a gauche , que l'on gouverne un pays
La montée du petit Besancenot et de sa LCR voire un nouveau parti montre bien que certains veulent de la "rupture" !

Enfin j'ai l'impression (sans vouloir lancer un débat) que Sarko décoit aussi vite qu'il est monté, que la gauche s'enfonce, que le centre piétine. Prions pour avoir une vraie représentation politique dans 4 ans (allez on raccoucit), cette léthargie des grands partis est dangereuse...
Ce qui est plus génant encore, c'est les relations incestueuses (je reprend le terme d'un Jolien que j'avais trouvé tres juste) entre différents partis politiques, hauts fonctionnaires voire grands groupes privés, qui s'auto-alimentent avec l'ENA, le copinage toussa pour ne rien arranger.

En relisant mon post je vois que j'ajoute rien au débat, mais anyway je trouve ca carrément scandaleux de pas avoir une seule voix d'opposition actuellement. Ou plutot, d'avoir autant d'opposition mais pas de figure dominante.
On est passé tout simplement d'une politique d'ancien combattants et de résistants, de gens qui ont connus le pire mais qui sont arrivé en politique par un parcours atypique, trés cultivés ou moins, sont qd même pas tous idiots.

A avoir maintenant une politique d'enarque, et de "réseau" de gens bien pensant issus tous à peu prés du même moule.

C' est un déroulement logique de l'histoire et en parallèle je l'ai constaté dans l'armée ou les dirigeant ne sont plus que sous les ordres et formés par d'autre qui n'ont en fait aucune experience réel du terrain.

Mitterrand avait était le dernier des hommes politiques venant de la 2ème guerre mondiale, Chirac bien que plus jeune à grandi sous l'influence de ces gens là, NS, SEGO, BAYROU etc ne sont issus de milieu qui ont vecu l'aprés guerre sous l'influence de famille qui ont plus ou moins bien vécu les évolutions.

Les parents et la familles de NS sont arrivé en France aprés guerre et ont subis l'aide aux plus défavorisés, eux étant du coté des riches qui se sont battus pour le rester mais pas dans une politique de conflit idéologique mais économique.

Les golden boys arrivent aux pouvoirs avec la mentalité que pour reussir faut ecraser l'autre et dans un climat de competition, cela leur a reussit, donc ca doit réussir au pays.

Ainsi a t on une "classification" des gens non plus en fonction d'un passé éloigné mais d'une présence importante à la notorieté "people", voila un beau sujet de thèse plus que de débat.

a plus
Non, ce qu'il dit c'est que la classe politique française issue de la résistance avait une crédibilité et une légitimité qu'elle n'a plus aujourd'hui. (Qu'on soit d'accord ou pas, je ne faisais que passer corriger l'éclairage.)
ce que dit Andromalius et en partie vrai seulement.

Ceux qui ont vécu les periodes sombres avaient une certaine légitimité mais surtout oeuvrait dans un but de reconstruction d'un pays, les golden boys eux ne voient que leur rentabilité a court terme et personnel en plus, d'ou pour moi une contradiction avec la volonté d'oeuvrer pour les autres.

De Gaulle Mendes France Pompidou Giscard Mitterand... etc on pouvaient comprendre que même ayant leur parcours propres et leurs idéaux avaient en commun des périodes de l'histoire du vécu ou le sacrifice de sa personne envers et pour les autres signifiait quelque chose...

Maintenant la nouvelle génération des politiques sont des carriéristes...

J'espere être plus clair

a plus
L'UMP menacée d'implosion
C'est la première fois que l'UMP est à ce point menacée d'implosion, on avait déjà vu quelques tensions auparavant, mais il s'agissait de questions d'égo, de luttes internes autour des prétendants pour 2017 (Fillon, Copé, Borloo, Xavier Bertrand etc), aujourd'hui les divisions sont politiques et idéologiques.
On a un clivage de plus en plus grand entre une droite obnubilée par le FN qui ne jure que par l'insécurité, l'immigration, la laïcité, l'islam et une droite plus traditionnelle, plus proche de l'époque Chirac.
Ces différences existaient déjà mais elles étaient moins marquées et surtout la victoire de Sarkozy cimentait fermement les différents courants.
On ne quitte pas un parti qui gagne et on ne remet pas en cause sa stratégie.
Aujourd'hui avec les défaites successives de l'UMP, l'impopularité toujours grandissante de Sarkozy, les critiques sont de plus en plus fortes et il n'y a plus rien pour rassembler les différents courants du parti.

Citation :
"Je suis agacé", "J'éprouve tristesse et démotivation", "je suis décontenancé", "je suis déstabilisé"... Les députés UMP interrogés par Le Point.fr mardi matin empruntent au champ lexical de la dépression pour évoquer leurs sentiments face à la situation dans la majorité. [...]

Ils ne mâchent pas leurs mots. "Il faut arrêter maintenant. Du temps de Xavier Bertrand, il ne se passait rien, mais là, il se passe trop de choses", souffle l'un d'eux. "Ça commence à bien faire ; toutes les semaines en réunion de groupe, tout le monde doit expliquer sa position sur le FN, le ni-ni... Cette fois, on va avoir le surréaliste débat sur la laïcité... Mais les gens s'en foutent de ça, ça ne met pas plus de sous dans leur porte-monnaie à la fin du mois ! C'est d'emploi, de logement, de pouvoir d'achat qu'il faut parler !"
Concernant les critiques de Copé envers Fillon :

Citation :
Cette sortie de leur ancien président de groupe, qui était pourtant apprécié, a fortement déplu chez les parlementaires de l'UMP. "Copé, il pète un câble ; on n'a pas besoin d'un deuxième Sarkozy à l'UMP, il faut qu'il se calme vite", s'agace un élu dans son bureau du Palais-Bourbon. "Plus ça va, plus on est dans l'invective, voire la vulgarité. Les électeurs se détournent"
Des menaces d'implosion de plus en plus fortes :

Citation :
"Quitter le groupe, on y pense en se rasant le matin"

De fait, l'UMP semble, ce mardi, réellement sur le point d'imploser. "Quitter le groupe UMP, on y pense en se rasant le matin", nous affirme un député pourtant modéré, qui se "pose la question de se ranger parmi les non-inscrits"... En attendant une initiative du président du parti radical Jean-Louis Borloo. À la louche, il juge que si Borloo entrait en dissidence, une cinquantaine de députés seraient avec lui, entre ses proches, le Nouveau Centre, les villepinistes, "qui ne savent plus où se mettre", et les modérés.
Lepoint

Comment voyez-vous l'avenir de l'UMP ?
En cas d'éclatement, j'imagine qu'on retrouvera enfin une droite sérieuse et qui ne fera plus dans le "gros rouge qui tache".
Je crains par contre que les éléments les plus pourris rejoignent le pôle de rassemblement proposé par le FN et servent de "caution de respectabilité" (lol) à ce dernier.
Citation :
Publié par Timinou
Comment voyez-vous l'avenir de l'UMP ?
M'est avis que Borloo doit songer de plus en plus à quitter le navire en perdition.
Un coté de la droite qui se "droitise" d'autant plus, et un autre coté de la droite qui va se recentrer en contre-coup, bref quelque part un retour UDF / RPR.
Je n'ai pas vraiment connu le RPR, mais j'ai l'impression qu'il n'avait quand même rien à voir avec l'aile très à droite de l'UMP actuelle (Droite Populaire avec Copé, Sarkozy, Buisson, Hortefeux etc).
Sinon Borloo ne serait pas le seul à pouvoir profiter d'une scission de l'UMP :

Citation :
L’UMP est morte", selon le porte-parole de Villepin

"L’UMP est morte", a lancé mardi Daniel Garrigue, porte-parole de République solidaire, le mouvement de Dominique de Villepin, incitant "ceux qui se sentent mal à l’aise dans la majorité à la quitter".

"L’UMP est morte. Je n’ai qu’une chose à dire à ceux qui se sentent mal à l’aise dans la majorité : qu’ils la quittent !", a lancé le député de Dordogne dans les couloirs de l’Assemblée nationale. "C’est une question de semaines, la machine est en train d’imploser", a-t-il ajouté.

"Dans le paysage politique, il y a de la place pour une alternative forte", a-t-il ajouté, appelant à rejoindre le mouvement de Dominique de Villepin. "J’ai quitté l’UMP il y a plus de deux ans. Je me félicite chaque jour de ce choix", a-t-il ajouté.LCP
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés