Cinéma (Le Cercle Taberna)

[Miyazaki] La colline aux Coquelicots (Kokuriko zaka kara)

Répondre
Partager Rechercher
La-Colline-aux-Coquelicots.jpg

Voici donc le nouveau film issu des studios Ghibli, et réalisé par Goro Miyazaki (aka le fils d'Hayao) qui avait réalisé Les contes de Terremer en 2006.
Sorti au Japon le 16 juillet 2011, il s'agit d'une adaptation du manga éponyme dessiné par Chizuru Takahashi et scénarisé par Tetsurô Sayama.


Synopsis

L'histoire se déroule au Japon en 1963 et a pour personnage principal une lycéenne, Umi. Le père d'Umi a disparu en mer plusieurs années plus tôt, la laissant l'aînée de trois enfants dans une famille. Vivant avec sa grand-mère, sa petite sœur, son petit frère et des pensionnaires que sa famille loge pour joindre les deux bouts, Umi a pris l'habitude d'envoyer des signaux en mer tous les matins. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que quelqu'un lui répond tous les jours. Mais elle ne le voit pas... Dans le même temps, un conflit étudiant est sur le point d'éclater dans le lycée que fréquente Umi ; elle se lie avec un jeune garçon, délégué des élèves et responsable d'un club de journalisme, qui s'implique dans le conflit en cours. (source wikipedia)

La bande-annonce :


Extraits :

N°1 :http://www.dailymotion.com/video/xng...n-1_shortfilms
N°2 :http://www.dailymotion.com/video/xng...n-2_shortfilms

Interview de Goro Miyazaki :


Il semble que l'univers de ce film soit bien plus ancré dans la réalité que d'habitude, tout en conservant l'esthétisme du style Ghibli.
Je n'ai pas encore été le voir mais j'irais dès que possible !

Et vous ?
Je l'ai vu hier. Le film est sympa, mais c'est clairement le moins ambitieux de tous les films Ghibli que j'ai pu voir. Le scénario est gentillet sans aller chercher plus loin.

Je pense qu'il vise prioritairement des Japonais ayant vécu les années 60 pour faire jouer la fibre nostalgique, et en présente une vision idyllique où tout le monde est beau et gentil.

Sur le plan esthétique, c'est pas mal, mais pas du niveau d'Arrietty.

Dernière modification par Borh ; 15/01/2012 à 15h27.
Ce sujet tombe à point nommé

Je me permets de recopier mon commentaire déjà posté dans le sujet Musique épique :

Citation :
De mon côté, j'ai trouvé le film assez lent (trop lent ?) et contemplatif. ça se laisse regarder, mais à vrai dire ça ne m'a pas fait rêver, ni ne m'a transporté, et je ne le re-regarderais probablement pas. Mais cela reste tout de même meilleur que "Les contes de Terremer" (dont j'ai trouvé la narration très mauvaise, et qui se termine sur un Deus ex Machina du feu de Dieu... Ce film là m'avait déçu au plus haut point). Goro Miyazaki s'améliore (juste un peu).
je l'ai trouvé vraiment trop "academique" et retombant un peu comme un soufflet mais :

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler

alors qu'en exploitant beaucoup plus la relation entre les deux personnages et en concervant le coté incestueux ils auraient eu le merite de traiter d'un sujet sensible.


dans l'immediat je leur conseillerai de faire plutot dans "l'imaginaire" , ce qui leur reussissait bien, si c est pour se contenter de rester aussi terre a terre.
edit : euh oui concernant le realisateur ,ça je savais

Dernière modification par Hulk colinmaille ; 16/01/2012 à 08h09.
Faut que j'aille le voir celui la. Mais en voyant l'interview, on se dit qu'il y a peut être des soucis entre le père à moitié en retraite et le fils qui doit reprendre les projets de son père et ses idées sans être totalement libre. Faudrait ce que donne goro sur un de ses propres projets sans aucune intervention de hayao, avec toute l'admiration que j'ai pour lui.
Bah en demi-retraite, il à un projet en cours je crois le vieux! Il à pas l'air de vouloir partir tout de suite !

Sinon, même après avoir lu les critiques pas super élogieuses je compte aller le voir.
Je l'ai vu parce que j'avais 2 heures à tuer (malheureusement en VF donc, je n'avais pas spécialement le choix vu mes contraintes horaires) alors que j'en avais même pas entendu parler, et j'en suis ressorti mitigé.

J'ai bien aimé l'atmosphère qui est esquissée -dans le "quartier latin" notamment, graphiquement c'est quand même plutôt sympa et accessoirement les clins d'oeil francophiles ont flatté mon ego de franchouillard.

En revanche j'ai trouvé l'histoire mièvre, avec une profondeur psychologique proche du néant (alors que le sujet aurait pu être sympa dans l'absolue). Il faut reconnaitre que la VF n'a pas aidé à ma perception du truc...

Bref, je fais partie de ceux qui avaient vraiment bien aimé les Contes de Terremer, là je suis quand même déçu.
Citation :
Publié par Tacos Tacle
Bah en demi-retraite, il à un projet en cours je crois le vieux! Il à pas l'air de vouloir partir tout de suite !
J'espère bien, car son fils n'a pas encore tout appris afin de nous faire "vibrer" comme a su sait le faire Hayao au boulot petit au boulot !

Edit en dessous : c'est moche pour toi :s mais je te rassure les Pathé le diffuse dans le Sud (pour une fois) à 10:40 13:15 15:40 17:50 & 20:00 ce qui ne me permet pas de le voir quand même ><

Dernière modification par Zynia ; 19/01/2012 à 11h59.
Bon après Terremer que j'avais pas vraiment apprécié, je savais pas trop à quoi m'attendre, surtout vu la tronche de l'affiche française qui est juste nulle.

Au final, le film est assez sympathique, c'est une jolie histoire et, et ben c'est tout en fait. C'est très, voire trop posé. La réalisation est vraiment calme, c'est sans doute appréciable mais il en résulte quelques longueurs. Bon vu le sujet, ce type de réalisation correspond assez bien. Mais au final, les deux personnages principaux sont sympathiques, mais manquent un brin de profondeur. Tout comme les personnages secondaires, ils sont sympathiques, mais tout le monde est beau, tout le monde est gentil. Pas que ça me gène, sauf qu'au final cela ne permet pas à l'histoire de gagner en profondeur.
Et détail important, les relations entre les personnages sont vraiment ancrées dans la culture japonaise, et j'ai parfois été surpris de leur réactions et comportements. Je pense que le film est bien plus appréciable en ayant un minimum de connaissance de la société japonaise.

Enfin, je préfère de loin l'univers du papa Miyasaki, à voir si le fils reste dans cette veine plus réaliste (où on a vu quand même bien mieux) pour se démarquer. Mais bon, le film n'est pas mauvais, c'est simplement une jolie histoire.
Je viens d'aller voir ce film et franchement, j'ai passé un bon moment. Les couleurs et la musique sont magnifiques. C'est un moment de paix intérieur vraiment grisant, c'est comme faire une sieste les yeux ouverts. C'est lent à souhait et le scénario est plutôt plat, l'action n'est que fiction et la plus grosse cascade (C'est un animé, Way mais bon... ) est un remorqueur qui esquive un cargo dans la brume mais bordel que ça fait du bien. Ça résume vraiment bien l'ambiance du japon d'après guerre et le combat entre modernité (influence occidentale) et le passé.

Je ne suis pas convaincu que ce soit le meilleur film de ce studio mais il est quand même bien sympa.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés