DAoC - Camlann

Friandises III : Première sortie

 
Partager Rechercher
Un jour, ma soeur Gourmandise déboula dans ma chambre, pulvérisant la porte au passage.
"Frifri, y a un sortie !" dit-elle, en sautant partout dans mon boudoir.
Je la regardais fixement avec un air sérieux :
"Bien sûr qu'il y a une sortie. Je peux même te dire qu'il y a une porte sur cette sortie, ce qui la différencie de celle ma chambre, vu que tu viens de la détruire."
Elle arrêta immédiatement ses sautillements.
"Friandises, je parle d'une vraie sortie ! Une sortie où on tape des gros monstres et où on gagne des grosses épées qui font des flammes !" Ses yeux se mirent à briller : "Ou même mieux ! Des épées bleues qui brillent et qui font des explosions de feu quand on se bat avec !"
Je soupirais :
"Soeurette, combien de fois je t'ai dit que le bleu ne va pas avec le rouge de ta tenue. C'est pas possible de marier ces deux couleurs." Je m'arrêtais de parler quelques secondes... "Il y aura que nous à cette sortie ?"
"Non, il y aura les Gugus, les Exilés, les Rienapéters et peut-être d'autres."
"Heu... mais alors, il va y avoir des HOMMES !!!!!" Je sautais au pied de mon lit : "Par ODIN ! J'ai rien à me mettre !"
Je commençais alors à sortir le contenu de mes sept armoires et à le répendre sur le lit.
"Frifri, pourquoi tu fais ça ? Toutes tes tenues se ressemblent, elles sont en soie et rouges. Je commence à croire que tu est monomaniaque."
"Même pas vrai ! Ha ! Ca y est, j'ai trouvé ce que je vais me mettre." Je pris donc des bottes rouges, une mini-jupe rouge, un petit haut rouge et, bien sûr, une belle capeline rouge, afin que Maman m'attrape pas habillée comme ça.
"Frifri, je te rappelle qu'on part se battre. Mets ton armure ! Vu l'infime partie de ton corps recouvert par du tissu, tu risque gros..."
"Tu es là avec ton couvercle de poubelle pour me protéger, soeurette. C'est ton boulot, non ? Et si tu le fais pas, Maman, elle va pas être contente !!!" lui dis-je en tirant la langue .
"FRIANDISES ELWEEN !!!"
Je reconnus la douce voix de ma tendre mère...
"Tu t'es encore amusée avec ta porte !"
"Non, Maman ! Ce coup-ci c'est Gourmandise", dis-je en pointant ma soeur du doigt.
Je vis Gourmandise pâlir :
"Heuuu, désolée, Maman. Je courais et puis la porte était sur le passage et j'étais pressée. Tiens, regarde ce que veut mettre Friandise pour la sortie", dit-elle en désignant mes vêtements.
"Quelle cafteuse !" murmurais-je. Je fis mon plus beau sourire à ma mère. Celle-ci n'avait pas l'air d'apprécier du tout mes goûts vestimentaires.
"Il est hors de question que tu sortes avec ça sur le dos, Mademoiselle Elween !"
"Mais, Maman je suis plus un bébé..."
"Tu pourras discuter avec moi quand tu auras ta propre guilde ! Pour l'instant, tu vis sous mon toit, alors tu obéis ! Il y aura inspection des troupes et si tu continues à tergiverser avec moi, je te mets dans la section de Thanadrielle !" dit-elle avec l'air énervé.
Je frémis : Thanadrielle était une petite bretonne habillée tout en noir, avec un sens de l'humour aussi développé que l'intelligence d'un troll. Les recrues l'avaient surnommée "Marche ou crève".
"Bon d'accord..." Je sortis donc ma tenue de chasse, celle avec un joli décolté.
"C'est mieux ma puce", sourit Maman. "Là, tu ressembles à une Elween, pas à une catin de Jordheim."
Elle partit, suivie de Gourmandise, qui bizarrement, se trouva une occupation loin de moi pendant quelques temps.

L'heure de la sortie arriva. Nous nous étions tous rassemblés au téléporteur de Jordheim. L'éternel mendiant étais là :
"Bonjour, je pas famille, je pas travail, je étranger, je réfugié de Bro, je fuir le Bus, je vouloir quelques pièces plzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz."
Je commençais à incanter pour incinérer le mendiant (dans la foule, personne n'aurait su de qui ça venait), mais un regard insistant de ma soeur m'interrompit. Je fis la moue et commençais à bouder.
"Je voulais juste lui rendre service. Il a l'air de souffrir", murmurais-je à Gourmandise.

Enfin, nous sommes partis. Le voyage fut long et ennuyeux. La plupart des gens parlait soit de leur entraînement, soit des caractéristiques techniques de leur armement. J'essayais bien d'approcher un ou deux beaux gars, mais j'avais Gourmandise "Pot de Colle" qui me suivait partout et comme d'habitude, ils préféraient reluquer ses biscotos plutôt que ma plastique parfaite...

Nous sommes arrivés en vue de la zone de combats. Les consignes sont passées : Pas d'ae ! Je répète, pas d'ae !
Comment ça pas d'ae ? Moi qui adorais mes superbes lances qui tombent du ciel pour griller les méchants ! J'étais une des rares à les avoir, c'était pas pour les cacher ! Je commençais à faire la moue.
"Je reste à tes côtés, petite soeur, pour pas qu'il t'arrive quelque chose", me dit Gourmandise.
Tu parles ! Elle faisait ça pour me surveiller ! Enfin, nous avons vu notre cible, un gigantesque dragon. Je battis des mains. Celui-là, je risquais pas de le rater avec mes sorts tellement il était gros.

Le leader, Boss Uyan, nous confia son plan de bataille, résultat de nombreuses heures de réflexion et de milliers d'heures de recherche.
"Bon ! Les guerriers dessus, ils bourrinnent. Les heallers et les buffeurs, vous laissez crever les guerriers, vous les rapellez à la vie, puis vous les renvoyez dare dare au combat. Les magos, vous vous asseyez et vous regardez ; vous servez à rien."
Comment ça je servais à rien ? Il allait voir, le gros patapouffe, si une prêtresse d'Odin ça servait à rien !

J'attendis donc que ma soeur fonce comme une folle sur le dragon en criant : "Donne-moi ton épée ! Je veux ton épée !!!!!!", pour discrètement m'éclipser. Je fis le tour et je me plaçais hors de vue de nos valeureux guerriers. J'attendis quelques dizaines de minutes, histoire de me faire oublier. Je me plaçais dans le dos du dragon et je préparais mon plus puissant sort. La boule partit et toucha le dragon de plein de fouet ! Celui-ci, d'indignation, souffla sur la masse des guerriers et les tua tous. Visiblement énervé, il continua à massacrer toutes nos troupes. Constatant ma bévue, j'essayais de m'enfuir sans me faire remarquer, mais je heurtais de plein fouet un loup-garou géant qui me renvoya directement à Jordheim.

Le lendemain, après une nuit réparatrice, je croisais ma soeur cherie.
"Boss pense qu'une guilde ennemie a envoyé un mage pour que le dragon nous souffle dessus, soeurette. C'est pour ça que son plan génial a échoué."
"Heu... Surement, Gourmandise. Y a quoi au petit déjeuner ?"
Gourmandise me regarda d'un air bizarre.
"Tu sais quelque chose au sujet de ce mage, par hasard ?"
"Non, non, rien... Tiens, si on allait à Dartmoor te chercher une épée de magma. Ca te plairait ?" dis-je avec mon plus beau sourire.
Ses yeux s'illuminèrent :
"D'accord ! Mais c'est seulement pour te faire plaisir, Frifri."
Je soupirais. Je l'avais échapée belle !

Depuis ce jour, j'écoute toujours ce que disent nos chefs...Enfin, j'essaye...
__________________
http://dyvine.free.fr/Lilith/upload_files/fri.jpg
Membre du Clan Elween Forum FdA glaston www.fda.glaston.free.fr
Alors que je passais faire le ménage dans l'armoire de ma chère
fille,
si vous voyez ce qu'elle se met comme tenue parfois ... ,
je tombais sur ce qui semblait être,son journal intime.

Regardant de part et d'autre pour voir si une de mes filles se trouvait dans le coin,
je fis tomber son journal qui s'ouvrit malencontreusement.

Intriguée, je regardais ces longues lignes qui retraçaient, la vie selon frifri.

Oh ! si je lis juste une petite ligne ce n'est rien ...
Elle ne le saura pas, dis-je en souriant.
Je commençait donc ma lecture, riant discrètement...

Depuis ce jour, j'écoute toujours ce que disent nos chefs...Enfin, j'essaye...

Essayant de ne pas rire trop fort, je remis le journal à sa place,
lorsque des bruits de pas se firent entendre.

MAMAN !!! Mais qu'est ce que tu fais dans ma chambreeeeeeeeeeeuh !
Je suis une grande maintenant !
Respecte mon intimité quoi ! dit friandises avec un air boudeur

Oui ma chérie tu as raison, je passais juste t'emprunter une petite robe j'ai un rendez vous ce soir ...

AH ! J'ai exactement ce qu'il te faut ...

Je la voyais donc étaler toutes ses robes sur son lit, heureuse de pouvoir m'aider.

Elle m'ordonna de porter une jolie tenue hibernienne qui selon elle siérait totalement à mon teint.

Avant de quitter la chambre je me tournais, lui adressa un sourire :
Tu sais ma chérie ...
Il faut toujours écouter les conseils des anciens dis je en riant.

Euh pourquoi tu me dit ça m'man chérie ?

Non non pour rien, j'éclatais de rire et sortie de la chambre de ma
douce progéniture, me régalant de la voir intriguée.



si olwenn pouvait mettre le tag rp je crois que frifri l'a oubliée ^^
Grrr, si j'attrape ce maudit mage ennemi qui a tout fait rater.

Snifff, pourtant le plan de Boss Uyan était infaillible...

Un jour, je serais aussi forte que lui en sratrégie ...
Non c'est pas ça, en trastégie ...
Erff, non plus, en rastré ...
Gniiii !!!
En pétage-de-gu...e-des-monstres-qui-ont-des-grosses-épées-qui-font-des-flammes !!!
__________________
http://volfield.free.fr/daoc/public/lili/gourmandise.jpg
 

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés