Monde du travail (La Taverne)

Faire une proposition

Répondre
Partager Rechercher
Bonjour,

Mon chef est en vacances, et n'est donc pas présent pour adapter les plannings aux nouvelles règles COVID.
En tant que membre de l'équipe, ai-je le droit de proposer une organisation à notre hiérarchie ?
Peut-on me reprocher d'avoir été force de proposition sous un motif fallacieux ?
J'ai envie de dire que ça ne peut pas te tuer (moi je trouve ça tjrs cool quand des gens proposent des choses mais je bosse dans un milieu où l'autonomie est valorisée à tous les étages) mais ça dépend de ta boite, de ton statut dans la boite, de la taille de ton équipe vs ton scope habituel de responsabilité, de la manière dont tu amènes le sujet, de la pertinence de tes idées, de tes relations avec le reste de l'équipe, de la différence entre l'organisation actuelle et l'organisation que tu proposes, de tes relations avec ton N+2, de son humeur au moment où tu demandes et probablement du temps qu'il fait.
Message supprimé par son auteur.
Je suis pas fonctionnaire, c'est une très petite équipe, je participe généralement à la structuration de l'activité de d'autres équipes, donc je ne me sens pas illégitime dans ma proposition, bien que ce soit un autre domaine.
Par contre, notre hiérarchie perçoit notre service comme des glandus incapables de se prendre par la main - et aime en parallèle tout organiser pour les gens sans leur en parler parce que hiérarchie > you.

Après, qu'ils n'aiment ou pas, c'est pas forcément le problème.
Dans cette boite je pars toujours du principe qu'ils ne vont pas aimer, mais je me dis qu'au moins j'aurais tenté.

La question que je me pose, c'est si on peut me virer parce que j'ai pris l'initiative de faire une proposition.
Même en étant poli et respectueux, et sans rameuter toute la galerie j'ai peur de franchir une ligne blanche en proposant de résoudre un problème glissé sous le tapis, et qu'on m'accuse d'insubordination ou assimilé.
Spontanément, je pense que non, on ne punit pas les gens qui proposent, mais je préfère quand même être prudent.
Citation :
Publié par Oulanbator
La question que je me pose, c'est si on peut me virer parce que j'ai pris l'initiative de faire une proposition.
Même en étant poli et respectueux, et sans rameuter toute la galerie j'ai peur de franchir une ligne blanche en proposant de résoudre un problème glissé sous le tapis, et qu'on m'accuse d'insubordination ou assimilé.
Spontanément, je pense que non, on ne punit pas les gens qui proposent, mais je préfère quand même être prudent.
On pourra jamais te virer parce que t'as proposé un truc, s'ils veulent te virer à cause de ça, ils devront trouver une autre raison.
Maintenant, si tu penses que le fait de proposer un truc peut te ramener ce genre d'emmerdes, à ta place, je ferais rien mdr
Ca dépend si ta proposition cause du tort:

-a un mec infoutu de régler le probleme d'ici la
-à un mec qui aurait du avoir cette idée à ta place de par son poste
-à ton n+1 qui va avoir peur que tu cherches à lui piquer sa place
-à ton n+X à qui ca va donner du travail en plus

Etc. Montrer qu'on est capable en entreprise, ca n'est pas toujours nécéssairement une bonne idée, ca dépend beaucoup de l'environnement. J'aurais tendance à dire que plus la boite est grosse, moins faut faire de vagues, et que dans les TPE ca sera plus valorisé. Exception: les TPE familiales ou t'es pas de la famille. (Ou tu dois partir en courant dès que tu apprends cette situation, par ailleurs)
Ca dépend comment tu t'y prends.

Personnellement, je suis comme @Eltsyr, j'apprécie. Au mieux, c'est une bonne idée et l'employé sera content qu'elle soit retenue et la boite y gagnera. Au pire, c'est une idée pas applicable et j'expliquerai pourquoi. Ce qui aidera l'employé à comprendre le contexte dans lequel il évolue et ça peut donner lieu à des discussions intéressantes ou à une contre proposition.

Je bosse aussi dans des boites où les propositions, même quand elles sont refusées, sont appréciées et valorisées.

Ceci étant dit, j'ai déjà vu des boulets bien bourrins en mode "on va mettre les chefs au pied du mur" et qui ne faisaient une proposition à la hiérarchie uniquement après avoir rameuté tout le staff derrière eux (évidemment en n'offrant que des informations partielles et partiales pour s'assurer de leur soutien).
Et ensuite de venir se plaindre en mode "j'comprends pas, j'ai juste fait une proposition" alors qu'ils ont approché le truc direct en mode conflit social.

Ca, c'est très mal perçu.

Ce qui peut être mal perçu aussi et que je vois de temps en temps, sont les propositions régulières de la part d'employés médiocres. Au bout d'un moment, t'as juste envie de leur dire d'apprendre à faire leur taf avant de vouloir faire celui de leur chef.

Au pire, tu sais, si faire une proposition t'attire des ennuis ou des remontrances (en partant du principe que tu fais pas partie des deux cas sus-mentionnés), tu sauras que t'es dans une boite/équipe de merde et qu'il faudra chercher ailleurs.
Citation :
Publié par Jyharl
Au bout d'un moment, t'as juste envie de leur dire d'apprendre à faire leur taf avant de vouloir faire celui de leur chef.
D'un autre coté, plus tu montes dans la hiérarchie, moins tu bosses et plus c'est facile (maintenant que je suis directeur et consultant, ca va, izi mode, peu de travail et masse d'argent); donc qu'ils soient médiocres n'implique rien sur un rôle plus élevé.
Citation :
Publié par La Hutt Finale
D'un autre coté, plus tu montes dans la hiérarchie, moins tu bosses et plus c'est facile (maintenant que je suis directeur et consultant, ca va, izi mode, peu de travail et masse d'argent); donc qu'ils soient médiocres n'implique rien sur une rôle plus élevé.
Fais pas de ton cas une généralité.

Chez nous, plus ça grimpe et plus ça taffe. Et ces 10 dernières années, j'ai toujours eu un chef qui taffait plus que moi. Même quand j'étais dans ma période où je cravachais énormément.
Perso, je ferais pas (plus) les heures que fait mon chef ou la VP du département où je bosse actuellement.

Et effectivement, un employé à un niveau X médiocre ne préjuge pas de son niveau à un autre poste. Par contre, il est payé pour faire un taf X et pas Y en attendant.

Ce qui me fait penser à un troisième cas où une proposition peut être mal perçue :

Si l'OP (et son équipe) croule sous le taf, que t'as un backlog et que tu prends deux heures pour préparer ta proposition qui n'a rien à voir avec ton taf ou tes responsabilités, le tout sur ton temps de travail, ça va mal passer.
Citation :
Publié par Jyharl
Fais pas de ton cas une généralité.

Chez nous, plus ça grimpe et plus ça taffe.
C'est surtout que c'est pas le même. Oué, ca "taffe", mais quand ca comprend passer 3h au resto, c'est plus trop la même chose. Du coup j'ai du mal à dire que je travaille plus qu'avant. Après tu sais comment je bosse, tlm en a pour son argent. Sauf quand je vais aller 3j à Jérusalem pour un meeting de 2h, mais "ca me fera une semaine de 80h".
Citation :
Publié par La Hutt Finale
C'est surtout que c'est pas le même. Oué, ca "taffe", mais quand ca comprend passer 3h au resto, c'est plus trop la même chose. Du coup j'ai du mal à dire que je travaille plus qu'avant. Après tu sais comment je bosse, tlm en a pour son argent.
Personne passe 3h au restau chez nous. Sauf peut-être le CEO parce qu'il gère les relations avec les investisseurs et le board et les Account Managers (grands comptes) parce que c'est leur taf de chouchouter les gros comptes, mais ce ne sont pas des directeurs.

Je sais pas trop ce que tu fous à passer 3h au restau en temps que Directeur honnêtement. J'ai jamais fait ça sur mon temps de travail.
Moi quand je vois mes partenaires au restau, c'est sur mon heure de dej' normale. Au pire, je dépasse de 30min et c'est un restau/réunion. On aurait fait la même en meeting sans le restau.

Par contre, les "soirées" avec des partenaires, oui j'en ai fait dans mes anciens tafs. Et ça peut sembler fun et "pas du boulot" au début, sauf que, partir en soirée, en semaine, après une journée de taf et retourner bosser normalement le lendemain, à force, c'est bien crevant aussi (surtout quand il s'agit de ramener des pontes asiats dans les boites de strip tease berlinoise mais c'était dans une autre vie. )

Quand je dis "ça taffe", ça taffe vraiment. Je parle pas de restau ou de soirée.

Mais on s'éloigne du sujet.
Alors, mon but, c'est pas de me mettre en valeur - même si je vais présenter les choses de cette façon.
Mon objectif c'est de m'assurer que mes responsables fassent au moins le minimum pour leurs équipes.
On parlerait simplement des objectifs de la boite, je suivrais les conseils de Doudou et je les laisserai faire ce qu'ils veulent.

Cependant, je parle de Covid, de la santé des gens dans le service comme à l'extérieur et de ma santé à moi. Du coup ça m'insupporte de devoir m'exposer pour des caprices injustifiés. J'ai déjà eu le droit au mois de Mai à des "votre service travaille sur site alors que vous pourriez télétravailler à 100% parce qu'on est les chefs, on décide et on a pas a discuter avec vous".
J'ai pas envie de me faire entourlouper une deuxième fois.

Je vois bien avec le pseudo-brouillon que m'a envoyé mon chef que son objectif est d'appliquer les directives à minima pour se dédouaner, et qu'il cherche en fait à maximiser la présence sur site. Il a d'ailleurs choisi de repousser la question à son retour de vacances dans 3 semaines plutôt que de prendre 30 minutes Vendredi pour appliquer les directives RH avant de partir. C'est dire a quel point il se sent concerné par un sujet qu'il était pourtant facile d'anticiper.

Je souhaite donc faire, au nom des directives de santé publique, une proposition d'organisation un cran au-dessus de ce que lui ferait. Ce cran est cependant en-dessous du niveau qu'ont fixé les RHs pour toute la boite, donc il est dans le domaine de l'acceptable.

Je sais très bien que je vais le toucher dans son orgueil, et je sais très bien qu'il applique les directives officieuses de son chef à qui je vais faire cette proposition. Je pense donc que cette proposition ne sera pas bien acceptée, et je pense qu'ils vont bien comprendre que je cherche à les engager dans une démarche qui n'est pas celle qu'ils souhaitent.


Je cherche donc à faire cette proposition avec toute la candeur du salarié motivé qui cherche à bien faire et à se mettre en avant.
Cependant, mon objectif c'est avant tout de poser des jalons pour les guider vers un espace de discussion, et les aiguiller hors de la voie autoritariste qu'ils ont déjà emprunté une première fois.
Avec une proposition tangible, j'aurais une trace écrite qui leur coupera la retraite du "on peut pas faire mieux", et avec le vide qu'ils ont laissé en repoussant le sujet, j'ai une chance unique de créer cette trace sans remettre en question leurs décisions (puisqu'ils n'en ont pas pris).


C'est pour toutes ces raisons que je me demande si on peut me reprocher d'avoir fait une proposition.
Je sais qu'ils vont me tacler de toutes leurs forces.

Donc pour être plus clair, ma question c'est "peut-on me virer si je fais sous couvert de bonne foi une proposition qui va à l'encontre des objectifs que mes chefs cherchent à mettre en œuvre, objectifs qui vont eux-même vont à l'encontre de la position officielle qu'ils essayent de prétendre tenir".

Dernière modification par Oulanbator ; 02/09/2020 à 12h05.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés