La Crypte aux monnaies

Le Sestrel, le token ERC20 très douteux et à très haut risque lancé par Dieudonné

Répondre
Partager Rechercher
Oui, n'importe qui et sans aucun contrôle.

Qui plus est, le Sestrel n'est même pas une cryptomonnaie mais un contrat adossé à une cryptomonnaie (l'Ethereum). Sans Ethereum, les Sestrels n'existent plus. Autant créer une cryptomonnaie nécessite des compétences techniques très avancées (si on ne veut pas faire n'importe quoi), autant quasiment n'importe qui peut créer un contrat Ethereum (il en existe 250 000 à ce jour) et ça ne coûte presque rien (de l'ordre de quelques centaines d'euros voire moins).

Le compte à Hong Kong, c'est le compte sur lequel il est demandé de faire son virement quand on achète des Sestrels. C'est dans un de mes messages précédents.

Dernière modification par Mind ; 18/03/2020 à 12h56.
Citation :
Publié par Mind
Les achats de Sestrel se poursuivent lentement avec désormais 814 transactions dont un achat de 52 000 tokens il y a une semaine et un autre de 24 500 il y a 2 semaines. Le Sestrel était alors vendu à 1,4 € le jeton (1,5 € maintenant).

Dieudonné se prétend dans le même temps ruiné : "Moi ça fait longtemps que je n'ai plus d'économies, on a déjà tout saisi.".
Il n'y pas de possibilité de créer un volume "bidon" ? Par exemple, je suis possesseur d'un portefeuille chargé en Sestrels et je crée un nouveau portefeuille où j'en crédite pour simuler des échanges ?

Je sais que cela se pratique sur les exchanges avec des bots qui simulent des achats/ventes alors que le token est moribond. Cela afin de faire croire qu'il y a affluence et pigeonner des investisseurs...

Dernière modification par JAHEINA ; 26/03/2020 à 14h57.
Oui, impossible de savoir si les transactions sont réelles. Le(s) propriétaire(s) du jeton pourrai(en)t tout à fait créer des millions de portefeuilles.

Je m'interroge surtout sur les grosses transactions. Des grands naïfs aveuglés par Dieudonné ou tout simplement des fausses transactions pour rassurer et encourager des plus petites, elles bien réelles ?

J'ai bien peur en tout cas qu'une grosse part des mouvements soit bien réelle. Il y en a suffisamment peu (930 transactions à ce jour) pour imaginer qu'ils ne sont pas simulés massivement en comparaison du mal que se donne Dieudonné pour en refourguer à ses fans, dans toutes ses vidéos, plusieurs fois par semaine.
Vu qu'il a été le principal influenceur du ZyneCoin, il a vite compris que lancer son propre token pouvait rapporter quelques dizaines de milliers d'euros à la vue du nombre de ses followers...Pas beaucoup plus je pense...Ensuite, contrairement à l'équipe du ZYN qui fait face à mass de haters (les fameux cafards ) cela n'ira pas bien loin. Les communautés Crypto évitent de faire de la pub aux scams, cela a déjà été trop loin avec le ZyneCoin...Et Dieudonné passera vite à autre chose. Après l'ananassurance, ananacrédit, les cercueils Crysalide, le concert en Corée du Nord...C'est l'avantage d'évoluer dans la sphère complotiste, on a oublié le lendemain ce que l'on a digéré la veille .

Dernière modification par JAHEINA ; 26/03/2020 à 15h29.
Oui, ça ne devrait heureusement pas sortir de la sphère Dieudonné. Mais la bêtise est parfois sans limite... Je ne serais pas étonné qu'on parle au final de plusieurs centaines de milliers d'euros.

Si l'administration fiscale arrivait à établir que Dieudonné est derrière le Sestrel, ils seront heureux de disposer de l'intégralité des transactions. Il sera aisé d'établir à l'euro près l'argent touché et de le poursuivre sur cette base.

A ce jour 427 748 Sestrels ont été transférés du portefeuille principal, avec un prix entre 1.1 à 1.5 € l'unité. Si jamais certaines transactions s'avèrent fictives, pas sûr que le fisc les considèrent comme telles. il pourrait payer cher du vent.
Citation :
Publié par Mind
A ce jour 427 748 Sestrels ont été transférés du portefeuille principal, avec un prix entre 1.1 à 1.5 € l'unité. Si jamais certaines transactions s'avèrent fictives, pas sûr que le fisc les considèrent comme telles. il pourrait payer cher du vent.
Selon les rumeurs, Dieudonné encaisse les gains du Sestrel via un compte à l'étranger au nom de son fils Merlin qui lui-même n'est pas domicilié fiscalement en France...Les mêmes combines ont déjà été employées par le passé et Dieudonné n'a pas été condamné par le fisc (juste pour des recettes de spectacle en liquide trouvées dans un bas de laine à son domicile).

Apparemment pour les scams, le plus efficace est d'effectuer des signalements à l'AMF (Autorité des marchés financiers)...Mais encore une fois, rien n'est à son nom dans l'arnaque du Sestrel, il connaît la musique le bougre...
Le token ERC20 est toujours en vente via l'ICO (phase 8) à 1,80€ sur le site du Sestrel.

Le Softcap étant inconnu, on ne sait pas jusqu'où cela ira (normalement à la phase 10 donc 2.00€).
Mis à part le personnage, ces pratiques sont courantes à tout niveaux. Et de manière massive sur internet, que l'on retrouve principalement au niveau des "influenceurs" d'internet qui profitent de leur fanbase.

Le nombre de "conneries" mis en avant pas des personnalités de TV réalité, ou compte X lambda à 100k followers, on les compte plus. Ces mêmes "conneries" vendus en masse sur des sites internet lambdas montés en 5 jours, dont les produits qui après recherche, coûte 1e sur Alibaba ou Wish et dont la qualité est nulle et ne vaut rien, et dont on découvre ensuite qu'ils sont vendus par des proches/amis/familles de cette dite personnalité.

Le problème s'est aussi les gens qui sont des moutons et qui achètent de la merde. Bref le business d'internet quoi, rien de nouveau. Au final, lui aussi a profité de sa communauté pour vendre du vent.
Je n'ai pas une super expérience des ICO mais j'ai lu à plusieurs reprises que la levée de fonds se faisait généralement en crypto (souvent en BTC ou ETH) et rarement en devises.

De plus, lors d'un ICO, un softcap doit être indiqué (c'est à dire un seuil minimum de fonds récoltés) et si dernier n'est pas atteint, l'CO est annulé et les souscripteurs remboursés.

Cela, c'est dans le meilleur des mondes...

Ce qui est beaucoup plus courant sur des tokens ou coins existants cotés sur des exchanges, c'est la simulation d'un volume sur le marché (avec des bots qui échangent des ordres entre wallet d'un même émetteur/bénéficiaire) pour faire croire à de réelles transactions et c'est cela qui trompent bien souvent les souscripteurs.

Dans le cas du Sestrel, du OneCoin ou du Zynecoin, ce sont des levées de fonds en devises et sans softcap qui ont été pratiquées.

Je dirais que sur l'un de ces points, réunis ou non, ça doit être lanterne rouge dans la tête de l'investisseur.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés