Monde du travail (La Taverne)

Rupture anticipée période d'essai

Répondre
Partager Rechercher
Hello Jol
Je viens d'apprendre que mon patron m'avait envoyé un recommandé attestant de la rupture anticipée de ma période d'essai. Période d'essai de 3 mois à la base, je partirai un peu avant.
Donc j'ai une 2 semaines de délai de prévenance. Aucun soucis la dessus.
Par contre, en deux semaines ce n'est pas impossible que je puisse commencer un nouveau boulot. Dans ce cas là puis je de moi même raccourcir ce délai de prévenance à 48h comme si c'était moi qui faisait la rupture ?
Pas sur que ce soit bien clair mais j'arrive pas à reformuler d'une meilleure façon ^^'
Citation :
Quand la rupture de la période d'essai est à l'initiative de l'employeur, le préavis est le suivant :

24 heures quand le temps de présence du salarié est inférieur à huit jours ;
48 heures de préavis entre huit jours et un mois de présence du salarié ;
deux semaines après un mois de présence ;
un mois après trois mois de présence.

Citation :
Quand le salarié rompt de lui-même la période d'essai, il doit respecter un préavis de seulement 48 heures, et même 24 heures s'il travaille depuis moins de huit jours.
Source http://droit-finances.commentcamarch...eriode-d-essai

Effectivement c’est lui qui a initié la rupture, donc cela ne repond pas a ta question Essayes de prendre ton patron de vitesse : tu vas le voir, autant que possible avec un temoin, pour lui annoncer ton arret de periode d’essai (ça c’est parfaitement légal). Arrives avec une lettre de rupture à lui faire signer. Ce qui compte c’est le 1er informé, que ce soit par oral ou par écrit. Si tu n’as pas reçu son courrier A/R (donc tu n’es pas le 1er informé) c’est toi qui sera à l’initiative de la rupture en cas de conflit.
Quoiqu’il en soit, si il ne veut pas te garder c’est qu’il considére que tu ne fais pas l’affaire. Il n’a aucun intérêt à t’empêcher de partir le plus vite possible.

Dernière modification par I3aldou ; 14/11/2017 à 17h56.
Je réup un peu mon sujet parce que j'ai une question vis à vis de la rupture anticipée :donne t elle droit au chômage si elle est de mon fait ? Car à l'heure actuelle je n'ai pas encore trouvé de taf pour la suite, mais l'ambiance est vraiment épouvantable du coup j'aimerai me barrer le plus vite possible. Le truc, c'est que si je ne peux pas toucher le chômage parce que je prend l'initiative de partir, je vais me retrouver dans la merde, d'où ma question
Il y a quelques années la rupture de période d'essai à l'initiative du salarié était considéré comme une demission. Ça a peut être changé.
Patiente et cherche autre chose.
Obtenir des indemnités en rupture de période d'essai est plutot de la dérogation, il faut effectivement que ce soit à l'initiative de l'employeur, et que tu aies cotisé suffisament. Donc non, pas d'indemnisation si tu démissionnes durant ta période d'essai.
Ce qui est un peu logique d'ailleurs : on en a pas quand on démissionne, ce serait con qu'il faille démissionner très vite pour pouvoir les avoir...
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés