La Taverne

Part de l'Irak de Saddam dans les échanges commerciaux de la France?

Répondre
Partager Rechercher
Je suis fatigué de lire sur les forums américains que la position de la France concernant la guerre en Irak s'explique avant tout par les contrats fabuleux signés entre Saddam et les compagnies pétrolières françaises. 60% des exportations pétrolières irakiennes finiraient dans le giron de la France.

Il y a deux semaines je me souviens, De Villepin disait à la télé que l'Irak représentait 0.3% du commerce extérieur français, et était le 53ème partenaire économique de la France.

Est-ce possible de retrouver ces chiffres sur internet? J'ai regardé les chiffres de l'INSEE mais ce que j'ai lu n'était pas assez précis.

Merci de ne pas fusionner ce post avant un premier lien.
Pour les 60% c'est totalement faux dans la situation actuelle. Mais par contre si à la fin de l'embargo ce serait effectivement les proportions de pétrole que la france (suivi de la Russie et de la Chine) empocherait sur la production Irakienne (faut que je trouve des documents sur ça pour avoir des chiffres exacts).

Voici plusieurs articles sur les coopérations franco-irakiennes:

Conscience Politique fait un article très complet sur le sujet.

Source:
http://www.conscience-politique.org/...herechirak.htm

La chambre de commerce Franco-Arabe chiffre à 1.6Md € le volume des échanges avec la France.
2 premiers Clients de l'Iraq:
Etats-Unis 5725M$ 51.60%
France 806M$ 7.30%

2 premiers Fournisseurs:
France 650M$ 13.70%
Australie 483M$ 10.20%

Source:
http://www.ccfranco-arabe.com/index.php

Un autre article récent anglais.
Citation :
Source: The Guardian
Patricia Hewitt, secrétaire d'État au Commerce et à l'industrie britannique vient de déclarer qu'au cours du premier semestre de l'année dernière la France a exporté des marchandises en Irak pour une valeur totale de 212,5 millions de dollars..

Ces chiffres ont été présentés au gouvernement quelques heures avant le sommet de l'Union européenne à Bruxelles où Tony Blair a été obligé de rencontrer Jacques Chirac. Aucun commentaire officiel n'était joint au rapport commercial, mais l'intention claire de cette publication était d'ébranler les raisons morales au nom desquelles la France prétend s'opposer à la guerre.
Enfin un petit article tiré de Science&Vie 1991 sur les échanges nucléaires Franco-Irakiens :
http://www.chez.com/atomicsarchives/bombe_irak.html
Ici un article sur lequel je viens de tomber :
http://www.geocities.com/militantarc...26/IRAK26.html

Titré "L'impérialisme US se croit le gendarme du monde", daté de 97, je pense que ce n'est pas trop de la propagande pro-américaine. Il fait référence aux accord pétroliers privilégiés entre l'Irak et certains membres du conseil de sécurité... Lesquels ? Héhé... on se demande.
Il signale aussi que l'idée de faire tomber Saddam Hussein du pouvoir ne date pas de Bush, comme quoi.

Citation :
Saddam Hussein est parvenu à tirer parti des contradictions entre les grandes puissances. Les accords pétroliers conclus par l'Irak avec un certain nombre de membres du Conseil de sécurité de l'ONU (Russie, France, Chine ) tempèrent les intentions des États-Unis et de la Grande-Bretagne. La menace militaire est donc écartée provisoirement.
J'ai trouvé aussi un article du Washington Post faisant référence à ces accords traduit dans Courrier International. Mais bon je ne pense pas qu'il aurait beaucoup de crédibilité sur un forum majoritairement incrédule on va dire

[Ajout:
http://www.atranaya.org/News/AIJ/AIJSep24.htm
Voir l'article du Monde "Les réserves irakiennes suscitent les convoitises du monde entier" (le [09]).
Allusion aux contrats passés par TotalFinaElf

Et hop précisions
http://www.cyberpresse.ca/reseau/mon...120172044.html]
Re: Part de l'Irak de Saddam dans les échanges commerciaux de la France?
Citation :
Provient du message de Skaal
Je suis fatigué de lire sur les forums américains que la position de la France concernant la guerre en Irak s'explique avant tout par les contrats fabuleux signés entre Saddam et les compagnies pétrolières françaises. 60% des exportations pétrolières irakiennes finiraient dans le giron de la France.
Ce n'est pas que sur les forums Americains que tu peux lire ca, certains francais aussi le dis ici sur ce forum. Pourquoi ca ne serai pas possible que Chirac refusé d'aller en guerre a cause du petrole?
Je dis "forums américains" parce que je lis surtout les forums américains... C'est amusant en ce moment

Quoiqu'il en soit ce n'est pas la France qui a déclenché cette guerre pour stimuler son économie.
Citation :
Provient du message de Skaal
Quoiqu'il en soit ce n'est pas la France qui a déclenché cette guerre pour stimuler son économie.
HAN! dans les dents !
la France comme tous les pays ne peuvent aller au delà de l'embargo, par contre il est vrai que des contrats sont signé pour l'après embargo ou la les enjeux sont importants.
Re: Re: Part de l'Irak de Saddam dans les échanges commerciaux de la France?
Citation :
Provient du message de Jewelz Anar Srn

Ce n'est pas que sur les forums Americains que tu peux lire ca, certains francais aussi le dis ici sur ce forum. Pourquoi ca ne serai pas possible que Chirac refusé d'aller en guerre a cause du petrole?
Parceque si et efficace de voter POUR la guerre, et d'envoyer quelques troupes. Après le massacre les vainqueurs coalisés n'auraient plus eu qu'à se partager le gateau.

En revanche, les accords passés peuvent éventuellement expliquer en partie pourquoi les USA ne souhaitaient pas lever l'embargo sans destituer Saddam Hussein : dans ce cas c'est la Russie la France et la Chine qui se seraient partagé le gateau.

Ciao,
LoneCat
Je ne sait pas trop quelle est la position des Etats-Unis dans les échanges commerciaux de la France, mais il me semble assez logique qu'ils se retrouvent parmi nos principaux partenaires, tant au niveau des exportations que des importations. Surtout des importations. Croyez-vous vraiment que tout le pétrole du monde vaille le coup de se mettre à dos les américains et un quart de la planète, si la question économique est la seule raison? Ce raisonnement vaut aussi pour les Etats-Unis bien-sûr.

Maintenant non, je n'ai vu que des preuves fallacieuses, rien qui ne justifie une pleinement une guerre. Je me retrouve donc dans le camps de Chirac. Un peu comme en mai 2002.

Ce que je trouve marrant dans l'histoire c'est que c'est les anglos-saxons qui envahissent l'Irak et que pourtant ce sont eux qui font passer les irakiens pour les terroristes
Re: Re: Part de l'Irak de Saddam dans les échanges commerciaux de la France?
Citation :
Provient du message de Jewelz Anar Srn
Ce n'est pas que sur les forums Americains que tu peux lire ca, certains francais aussi le dis ici sur ce forum. Pourquoi ca ne serai pas possible que Chirac refusé d'aller en guerre a cause du petrole?
Il y a sûrement quelques intérêts économiques avec l'Irak qui ont influencés la décision de Chirac mais je ne pense pas que ce soit la raison principale.
Il faut aussi analyser toutes les conséquences politiques (notamment relations internationales) que la guerre risque d'apporter pour le comprendre.

Il y a donc à mon avis une grosse part de sincérité dans les propos de Chirac (je ne l'ai jamais vraiment apprécié mais cette fois je trouve qu'il a vraiment pris une bonne décision).
La chose que j'ai du mal à saisir c'est pourquoi les compagnies pétrolières des USA n'ont pas voulu négocier auparavant, même (et certainement) en sous main et par intermédiaire (peut être français vu la presque main mise des compagnies françaises en Irak), avec les tenants du pétrole irakien (S. Hussein et son gouvernement donc).
Ceci me laisse à penser que les thèses réductrices War for Oil le sont sans doute bien plus qu'elles le semblent, en mettant de côté les explications humanitaires d'ingérence, la position (et l'imbroglio actuel et ,probablement, pérenne à l'intervention armée) géopolitique de l'Irak et le désir affiché de contrôle de cette région par l'administration Bush. Et certainement d'autres choses qui nous échappent, faute de connaissances et de données.
Citation :
Provient du message de Skaal

Ce que je trouve marrant dans l'histoire c'est que c'est les anglos-saxons qui envahissent l'Irak et que pourtant ce sont eux qui font passer les irakiens pour les terroristes


Vi j'ai vu ça dans le discours de Rumsfeld. Les irakiens qui défendent leur territoire considérés comme des terroristes, on appelle cela une GUERRE COLONIALE...
Citation :
Provient du message de Lafarge
Un article tout chaud très interessant dans le Monde. A prendre avec prudence bien sûr (j'ai horreur des "anonymes"), mais certaines pistes sont interessantes
http://www.lemonde.fr/article/0,5987...14351-,00.html
Il y a quelque chose de très dérangeant dans cet article.

Tout du long les journalistes filent la métaphore du "couple" France-Etats Unis vu comme un ménage, un couple homme-femme unis par des liens affectifs (rien que cela, c'est un lourd sous-entendu) qui serait en crise (on y parle de "divorce", d' "épouser", des "amis du couple", etc, bref, Feydeau y serait à son aise.)

C'est une image donnée par un interlocuteur américain pour illustrer tant la réalité que l'irréversibilité de cette "crise".
Hors les raisons qui poussent un couple des deux individus unis par des liens affectifs à affronter une "crise" ne sont guère comparables à celles qui entraînent ce froid (gel ?) entre les deux pays.

Rien qu'en continuant à jouer avec cette métaphore pendant tout l'article, ces journalistes acceptent non seulement cette image mais l'imposent à force de répétition.

Certes, le corps de l'article met en exergue les dissensions récentes entre la France et les Etats-Unis.

Mais de là à accepter de considérer les rapports entre deux pays comme identiques à ceux d'un couple, cela sent le mauvais vaudeville ( y en a des bons ? ) et, en tout cas, cela a un côté fortement affectif qui finit par nuire au propos.

On finirait presque par s'en demander qui aura la garde des gosses...(ou pire : à chercher un coupable pour tant de désir éteint).
Ah? Moi je ne voyais ça que comme un effet de style pour maintenir une accroche sur l'introduction. Parce qu'après tout l'objectif de cette article est de trouver les racines à la métaphore du début.
Citation :
Provient du message de Lafarge
Ah? Moi je ne voyais ça que comme un effet de style pour maintenir une accroche sur l'introduction. Parce qu'après tout l'objectif de cette article est de trouver les racines à la métaphore du début.

Oui justement, et à justifier au final une image tellement mélodramatique qu'elle en est déplacée.
(Même si cela ne change rien sur les tensions réelles, je regrette juste que cette image ait été jugée pertinente )


[ Edit : pour supprimer tout malentendu, je trouve quand même l'article intéressant, je chipote juste sur cette foutue image... menfin, ça, tout le monde aura compris ]
Môa, je le trouve très intéressant, le lien de Lafarge vers Le Monde, en tout cas beaucoup plus que ceux de Han.

"On est piégés, confie alors un responsable français au New York Times à Paris. D'un côté, il y a les Américains et les Anglais. De l'autre, les Russes et les Chinois. On doit choisir notre camp. Au bout du compte, on voudra se réengager en Irak, on y a construit une relation stratégique, c'est un marché. Nous voulons le pétrole et nous voulons participer à la reconstruction du pays. S'il y a un nouveau régime et que nous n'y sommes pas allés avec les Américains, où serons-nous ?"

Nous y sommes, justement ... Et Chirac a préféré prendre le risque économique de priver la France du marché irakien dans lequel elle avait beaucoup investi, plutôt que de se coucher devant l'arrogance illégitime et unilatérale de Bush.
On veut nous "rappeler" que la France a des intérêts en Irak ; elle en avait, certes, mais elle ne les a plus : non seulement parce qu'elle n'a pas accompagné les ricains dans cette guerre, mais aussi parce qu'elle a accepté toutes les résolutions de l'ONU contre l'Irak depuis 1990, toutes sauf celle qui lui déclare la guerre.
C'est bien beau, de rappeler le lien commercial franco-irakien, mais ça ne fait que mettre en évidence ce que la prise de position française lui coûte, non ?

L'après-midi même, dans ses vœux au corps diplomatique, le chef de l'Etat renverse la vapeur : "La décision d'utiliser la force, rappelle-t-il, doit être prise par le Conseil de sécurité de l'ONU, sur la base d'un rapport motivé des inspecteurs."

Ce n'est sans doute pas là l'occasion de "verser une larme", mais de signaler que le minimum, lorsqu'on prétend avoir une position internationale, est d'être cohérent, et donc de respecter des règles. Un peu comme vouloir l'accord d'une Organisation pour déclarer une guerre, tout en déclarant qu'en fait, on n'en a rien à foutre ...

Pourquoi M. Chirac est-il si en pointe sur la crise irakienne, au point d'y consacrer pratiquement tout son temps ? Jacques Chirac, explique quelqu'un qui le connaît bien, est très irrité par l'administration Bush. Très à l'écoute de ses amis arabes, il a mal vécu l'indifférence de Bush au conflit israélo-palestinien, son alignement sur la politique de Sharon, son attitude sur le traité de Kyoto, son unilatéralisme. "Il en a ras le bol."

Sacré Jacquouille ! Toujours à l'écoute des sondages ... Oui, la France et le Monde en ont ras-le-bol de l'hégémonisme arrogant de Bush.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés