RR - L'auberge des Royaumes Renaissants

RR : carnet de route d'un nouveau joueur

Répondre
Partager Rechercher
Après une tentative très vite abandonnée il y a quelques années, je me suis mis plus sérieusement à ce jeu pour voir ce qu'il avait dans le ventre.

Il a un grand avantage : on peut y jouer au rythme que l'on veut. Il suffit d'une connexion de quelques minutes par jour pour maintenir son personnage, le faire travailler, et gagner de l'argent.

RR est essentiellement un RPG multijoueur sous forme de texte, avec un interface graphique pour gérer certaines fonctions.

Le positif

l'idée de base me plaît beaucoup : les joueurs sont répartis dans des villages dont ils ne peuvent sortir qu'en voyageant et il faut apparemment au moins 24 h de temps réel pour parvenir au village suivant (pas encore testé). Il faudrait des semaines pour parvenir en Pologne si j'ai bien compris une fois arrivé là, on se retrouverait avec des joueurs polonais. C'est excellent. On a du coup une sensation d'être perdu dans un monde énorme et on n'a aucune idée de ce qui se passe dans le duché voisin.

J'aime le fait qu'il faille travailler, économiser, manger, et que tout cela se fasse par simple click. Il y a apparemment une vraie économie que je ne peux pas encore tester malheureusement.

J'ai fait des rencontres agréables dans les tavernes de Clermont. Sympa.

Aspects négatifs

Les tavernes offrent un environnement de chat extrêmement pauvre. Les fonctionnalités sont préhistoriques : pas d'historique de ce qu'on dit, fenêtres de discussion très petites et fixes, pas d'animation du visage des personnages, pas de choix de police ou de taille.

Je trouve cela franchement étonnant, venant d'un jeu si ancien et vu l'importance des interactions entre joueurs. Dès que la discussion s'anime un peu ou qu'il y a plus de 3 participants, on a du mal à suivre et si on s'absente 2 minutes, on ne pourra pas savoir ce qui s'est dit car il n'y a pas d'historique.

RP : je ne me plains pas du comportement des joueurs (chacun fait ce qu'il veut) mais ce jeu qui se dit RP accepte des noms de personnages comme "Fistfuck" ou "Camille001". Il y a une grande incohérence RP de la part des devs sur ce plan. Le jeu présente certaines choses dune manière très poussée pour s'en moquer ensuite.

Prenons la religion à laquelle les devs semblent s'intéresser bien plus qu'à leur interface de chat. On s'est apparemment donné un mal fou à créer la religion "aristotélicienne" dans un niveau de détail absurde. OK. Mais juste à côté de çà, il y a "Vous êtes moche ? Dieu peut vous aider". On clique sur le lien et là on me présente une liste de boost packs avec des slogans qui se moquent de tout ce que je viens de lire.

Il serait si simple de présenter ces packs payants comme une réponse à la prière, ou un simple coup de bol. Non, au lieu de cela en quelques phrases, on démolit tout l'effet des tomes entiers qui ont été pondus sur la religion officielle du jeu.

Conclusion provisoire

Je m'amuse mais des choses évidentes manquent à l'appel : interface de chat, carte du village animée, avec des renseignements type fluff qui distingueraient un village d'un autre même si les graphismes sont les mêmes, pesonnalisation même rudimentaire du personnage, animation du visage du personnage en taverne.
Merci. C'est clair que partout où je regarde, je vois des lamentations sur le nombre de joueurs en déclin

Je suis à Clermont en Champagne et franchement ça va, il y a là plusieurs personnes actives qui sont fraìichement arrivées comme moi.
C'est vraiment désert ici (Forum RR de JOL). Enfin je suppose que ça me permet de m'étaler

Je continue avec mes impressions :

Après une semaine de jeu, j'entrevois l'ébauche d'un niveau de jeu beaucoup plus profond qu'il n'y paraissait à première vue. Ce niveau de jeu commence lorsque le personnage franchit la cap du niveau 1 (on commence au niveau 0).

Problème : Au tout début, on a l'impression que le jeu ne consiste qu'à nourrir son perso et à le faire travailler pour gagner des sous. Or ces actions sont réglées en 5 min max après quoi il n'y a plus rien à faire avant le lendemain (= 24 h). Seule activité disponible en attendant : la taverne techniquement obsolète.

En consultant la liste des habitants du village on voit bien que la plupart des persos créés ne tiennent pas plus de qulques jours. Ce n'est pas étonnant.

Il y a bien tout un jeu RP parallèle sur des forums où le nouveau joueur dispose déjà d'un compte au nom de son perso mais c'est assez déroutant au début et puis cela se passe "hors du jeu" : les actions du jeu n'ont aucun impact sur le forum et inversément.
Oui n'hésite pas à animer le forum !


Le soucis du peu d'animation au début des jeux en flash est commun à la plupart des jeux (Ogame, MMHK...). Mais plus tu évolues dans le jeu, plus cela prend du temps !
Citation :
Publié par RedDarf
Oui n'hésite pas à animer le forum !


Le soucis du peu d'animation au début des jeux en flash est commun à la plupart des jeux (Ogame, MMHK...). Mais plus tu évolues dans le jeu, plus cela prend du temps !
Dur de s'habituer à cette lentée montée en puissance quand on vient de MMORPG classiques

Bon toutes les connaissances que je me suis faites en traînant dans la taverne partent en voyage (IG) demain. Ca va dépoter la semaine prochaine !
10ème jour de jeu

Je viens de passer au niveau 1 et ai pu faire l'acquisition d'un champ (un potager, pour produire des légumes).

Le fait de franchir cette étape ne change pas grand-chose concrètement. Dans le panneau "Ma propriété" il y a désormais un onglet "Mon premier champ" mais là, aucune action possible, mes légumes poussent me dit-on, récolte dans 3 jours (réels).

Je peux désormais voyager, voter ou me faire élire mais il n'y a pas d'élections avant un mois je crois et quant à voyager, chaque ville ou village est une copie exacte de Clermont. Seule la population de joueurs diffère. Autant voir si ce champ rapporte quelque chose car dans un autre village, je n'aurai plus la possibilité d'accéder à mon champ.

Pour le reste, je dois toujours me nourrir (1 clic), gagner de l'argent en travaillant à la mine (autre clic) et puis ... c'est tout ! Je pourrais aller au marché acheter des choses comme de la viande ou du lait pour augmenter mes caractéristiques (force, intelligence, etc.) mais je ne peux pas me le permettre.

C'est donc tout ce que je peux faire pour aujourd'hui. Ce soir, je pourrai éventuellement voir en taverne. La quasi-totalité des habitués de la taverne sont partis pour Compiègne hier soir, je risque d'être seul mais je suis prêt à y rester un moment pour aider d'éventuels nouveaux. On peut très bien faire autre chose tout en laissant son perso dans la taverne : si quelqu'un entre, on sera averti par un son.
18e jour de jeu

Je m'étais à peine fait quelques vagues amis et les voilà partis en voyage (à Compiègne, la ville d'à côté). Il faut savoir que dans RR, si on est pas dans la même ville, on ne peut plus parler en taverne (chat en temps réel), on ne peut plus se vendre des choses et on ne peut plus poster dans les forums RP liés à la ville. Mine de rien, on "sent" une séparation, une distance, c'est une des rares choses que le jeu réussit bien.

Mais voilà qu'après quelques jours, des membres du groupe reviennent. Et là tout s'emballe. ils ont plein de choses à dire : Compiègne est une ville morte et le seul intérêt c'est que les produits sur son marché sont abondants et variés. Le groupe s'est dissout à Compiègne, certains sont partis plus loin, d'autres ont décidé de revenir à Clermont. Et ils sont revenus ... malades ! En effet ils ont plus que probablement attrapé quelque chose à Compiègne et voilà qu'ils contaminent Clermont.

Et là soudainement il se passe plein de choses. Le maire ne veut plus qu'on aille en taverne (c'est un endroit propice pour diffuser les microbes), d'autres protestent que si on ferme les tavernes, la ville dépérira. Il y a des conflits, des rumeurs, des lettres sont écrites, des camps se forment. Un tout nouveau jeu s'ouvre à moi. Je me laisse entraîner et prend parti pour mon amie.

Je suis en train de me dire que ce jeu risque de me prendre dans ses filets après tout. Il y a toujours autant d'incohérences et de choses ratées à mon goût mais les choses amusantes commencent à prendre le dessus.

********************

@ RedDarf : je te vois venir toi ! Mais on ne m'aura pas si facilement. J'ai déjà donné à JOL

Dernière modification par Kaal ; 22/01/2013 à 22h08. Motif: Correction d'un nom
Message hors-roleplay
27e jour de jeu

Contre toute attente, je suis vraiment accroché. je n'ai toujours pas quitté le village de Clermont et les amis du début soit ne sont pas revenus de leur voyage soit sont repartis pour un autre voyage.

Mais quelques nouveaux sont arrivés dans notre village (oui avec le temps, curieusement, on s'attache à ce village) et en particulier une dame avec qui je m'entends vraiment très bien. Ca et d'autres facteurs, notamment le RP décoiffant d'un autre perso féminin font qu'on a envie de se connecter tous les soirs alors même qu'il se passe très peu de choses en termes de mécanique de jeu : pas de quêtes, peu de craft, graphismes zéro, etc.

Ce jeu ne tient que par l'interaction des joueurs. Impossible de jouer solo ce serait chiant à mourir.

Je voudrais insister sur un des aspects géniaux du jeu (il n'y en a pas beaucoup) : la séparation géographique des joueurs. L'impossibilité absolue de s'affranchir des distances (il faut impérativement 24h pour se déplacer vers la ville voisine et 24h de plus pour aller une ville plus loin - pas de téléportation) apporte vraiment beaucoup. Si un ami quitte la ville, il y a vraiment une séparation. On pourra encore s'écrire mais on ne pourra plus se "voir" ou se parler en temps réel. Ce simple fait entraîne des conséquences très intéressantes. Par exemple si un perso se comporte mal et se fait une réputation telle qu'il se voit obligé de quitter le village il le quittera vraiment. Il y a peu de chances qu'on le rencontre encore (il y a moyen d'aller si loin qu'il faudra 1 mois de temps réel pour s'y rendre). Onb peut se perdre dans ce monde, changer complètement d'environnement et repartir à zéro du point de vue relationnel.
69e jour de jeu

Bon cela fait longtemps, mais je n'ai plus la possibilité de poster ici en journée et donc fatalement, on finit par oublier. Qu'à cela ne tienne, j'ai des choses à raconter

Je m'étais donc lié d'amitié avec une dame. Cela a été fulgurant. Elle jouait l'amoureuse éperdue et moi le gars qui ne veut surtout pas de liaison. On ne s'était pas concerté mais spontanément on a fait un RP incroyable (jamais vu ça). Cela s'est terminé en drame, avec elle qui quitte le village parce que c'est sans espoir et moi qui suit anéanti par la culpabilité. Un grand moment, le meilleur moment RP de ma vie, carrément. Logiquement, nos persos auraient dû se séparer mais on s'amuse tellement qu'ils trouvent un terrain d'entente : ils seront comme frère et soeur (pas très réaliste mais bon). On passe quelques jours heureux à s'amuser en taverne.

D'autres nouveaux débarquent et avec deux d'entre eux mûrit le projet de voyager. Raz-le-bol de Clermont. On s'organise. Objectif : la côte car un des nouveaux compagnons veut se rendre en Ecosse. Le jour du départ est fixé. Première étape : patatras, mon amie n'est pas là, on n'est que trois. Elle a décidé de disparaître, elle ne pouvait plus supporter d'être constamment près de mon perso alors qu'elle l'aime sans espoir. En réalité HRP, ele a commis l'erreur de créer deux persos, ce qui est interdit, du coup les admin lui ont supprimé les 2 ! Elle pourrait bien recommencer, mais on ne choisit pas où apparaît son perso et elle pourrait très bien se retrouver à deux semaines de voyage. Elle n'est pas assez fan de RR pour se taper tout ce que ça implique. On s'échange nos coordonnées pour rester en contact mais on se dit adieu dans le jeu.

C'est un choc car me voilà avec deux personnes que je connais à peine. Je suis le chef de groupe donc je dois continuer le voyage. On pousse jusqu'à Péronne. Là, un des deux voyageurs restant décide de partir de son côté. Moi je ne suis plus motivé du tout, j'ai perdu la seule personne qui me donnait envie de jouer. On lui dit au revoir et on essaie d'aller à Arras. Impossible : il faut une autorisation du duché ce qui se traduirait par plusieurs jours d'attente.

On change alors de cap et les deux derniers membres du groupe (moi et le gars qui veut s'embarquer) prennent la direction de Bertincourt. On arrive à se perdre en chemin, de sorte que j'arrive sur place deux jours après lui ! Quel merveilleux guide je fais

Arrivé à Bertincourt, qui est un port sur la Manche je constate qu'il y a nettement plus de produits sur le marché et on croise des gens avec des noms anglais. Amusant. Je n'ai pas l'occasion de parler car je suis découragé. Pendant quelques semaines, je me désintéresse du jeu. j'essaie de nourrir mon perso mais je finis par oublier et du coup il perd des points de force, d'intelligence etc.

Je suis sur le point d'abandonner les RR quand les choses se précipitent. Depuis des mois je suivais (en RP, sur un forum, donc en dehors du jeu) ce qu'on appelle une pastorale c'est-à-dire un catéchisme pour se faire baptiser dans la religion officielle du jeu, un espèce de catholicisme ludique. Je suis ça avec une amie du village (C.), mais c'est long car elle est régulièrement inactive. On doit étudier les dogmes de la religion "aristotélicienne". Je passe les détails c'est lent et ennuyeux mais voilà que soudainement, on arrive à la fin et du coup, l'évêque qui gère ça nous demande une date pour le baptême.

Je dois me faire baptiser. J'ai donc un but et me dis : "je fais encore ça et puis j'arrête avec ce jeu". Je dois d'abord retourner à Clermont. C. qui se fait baptiser elle aussi m'écrit une gentille lettre et ça me motive. Oui je sais, c'est bizarre car elle est à Clermont et moi pas. Dans le jeu nous sommes séparés et ne pouvons pas nous parler directement. Mais nous suivons quand même la pastorale ensemble sur un forum. C'est typique de RR.

Le voyage du retour se déroule très bien. J'arrive à Clermont. Je retrouve C. (quand je dis que je la retrouve ça veut dire qu'on a pu se parler en taverne, dans le village on ne peut se "voir" qu'en taverne) et c'est chouette. Je retrouve aussi quelques autres connaissances qui sont revenues à Clermont netre temps. Le baptême lui est "lancé" par l'évêque ce qui veut dire qu'on va faire un RP sur les forums. Ca fait 4 jours qu'on est occupé et les invités commencent à entrer dans l'église. Pfff.

En attendant, après quelques bonnes soirées, là je suis seul en taverne en tapant ceci. Il y a bien eu quelques hommes du village qui sont venus boire un verre mais en fait, les hommes viennent pour discuter avec les femmes. Quand il n'y a pas de femmes, on boit sa bière en silence .... ou presque

Dernière modification par Kaal ; 29/03/2013 à 15h56.
Arrow
71e jour de jeu

Il y a un cycle dans ce jeu. Quand on interagit avec les autres joueurs, quand on "crée du jeu" avec eux, le jeu est prenant et accrochant. On se remotive, on se connecte souvent pour voir si les autres sont là, on écrit des lettres on clique sans arrêt sur la boite de réception pour voir les réponses, bref les actions classiques du jeu qui marche bien ....

Mais quand l'interaction retombe, il n'y a rien à faire et le jeu devient mortel. Dans mon cas, il ne faut alors que une ou deux semaines pour être sur le point d'abandonner.

Tout, absolument tout dépend des autres joueurs.

Où en sont les interactions dans mon cas ? Faisons le point.

1) Depuis une semaine, un RP lié à mon prochain baptême est en cours sur les forums officiels. L'évêque a posté un message d'ouverture (en gros elle sonne les cloches ), la première candidate au baptême (mon amie C.) poste un message décrivant son entrée, je fais de même, et puis deux autres personnes "entrent". Il a fallu quatre jours pour que ces messages soient postés, autant dire que c'est lent. Tous les habitants du village ne postent pas sur les forums hélas.

2) A part cela, en taverne, comme il est impossible de voir qui est en ligne, je contrôle l'écran "taverne" et regarde si quelqu'un est présent (ça au moins le jeu vous le dit). Si oui, on clique pour entrer en taverne (si c'est un boulet, on hésite évidemment) et on peut se parler. L'autre solution c'est de se poster soi-même dans la taverne et d'espérer que quelqu'un passe. pour le moment c'est très variable, un soir il y a 2-3 personnes en taverne, le lendemain il n'y a personne.

3) Troisième possibilité d'interagir : les lettres. Mais quand le correspondant ne répond pas, on cesse d'en envoyer fatalement et l'interaction meurt là aussi (c'est un peu mon cas en ce moment).

Bref sur les forums c'est mort, le courrier c'est mort et la taverne c'est très aléatoire. Je suis donc à nouveau sur la mauvaise pente. L'ennui frappe à ma porte et juste bderrière il y a l'envie d'arrêter pour ne plus être obligé de me connecter pour voir si quelque chose s'est passé depuis tout à l'heure.

Je m'accroche jusqu'au baptême en tout cas.

Dernière modification par Kaal ; 26/01/2014 à 20h58.
13 jours plus tard ....

Le baptême a finalement pris une dizaine de jours de RP sur les forums. Ca a été tout juste, C. étant assez absente et ne postant parfois plus pendant plusieurs jours d'affilée. C'est un problème quand on est un personnage clé de la cérémonie Enfin, l'évêque et moi avons réussi à contourner cette difficulté et après m'être creusé la tête j'ai réussi à pondre un post RP crédible qui me permettait de sortir, baptisé et médaille d'Aristote au cou !

Pendant ce temps, dans le jeu lui-même, la vie continuait à Clermont : travail, marché et taverne le soir quand on a le temps. Là j'apprends à mieux connaître une habituée (E.). Elle en a marre de notre village tranquille et veux partir définitivement. de fil en aiguille tout le village finit par parler départ. un moment je crois que tout le monde va partir mais non, finalement il n'y a que E. J'hésite quelques jours : partir pour une ville plus animée d'accord c'est tentant mais d'un autre côté, recommencer à se constituer un réseau d'amis ? Je n'ai pas le courage. Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras !

Je décide donc de rester mais comme j'aime vraiment bien discuter avec Elfe, je décide de l'accompagner jusqu'à troyes, à quatre jours de Clermont. Le départ est chaotique comme lors de mon premier voyage. Les options "voyage" sont tous sauf claires et finalement on arrive en ordre dispersé à Compiègne, la première étape.

Là, je passe une soirée assez drôle avec les habitants du coin. Il y a là un noblion un peu sot qui tout en étant marié, se rue sur chaque jupon qui pénètre en taverne. Une dame sophistiquée qui vient de rentrer dans le jeu après une longue absence (perso mis en "retraite", les villes sont remplies de ces témoins de la grande époque de RR). J'assiste aux assauts du noblion qui fait le siège de la belle. C'est amusant. Après la belle reporte son attention sur moi mais je suis un paysan donc je me dois d'être lourd, malhabile et très embarrassé de cette attention. Cela donne un RP assez amusant. Survient Elfe qui a l'air jalouse ! Ah les femmes. Enfin tout se termine par notre départ de Compiègne en direction de St Menehould où mon personnage se trouve pour le moment.

La prochaine étape du voyage - Troyes - est délicate. Troyes est à deux jours de marche, sans possibilité de ravitaillement. Il faut donc veiller à emporter assez de nourriture. Elfe et moi avons tout juste assez. Quand on voyage on ne travaille pas et donc vient un moment où on ne peut plus acheter la nourriture nécessaire. Et sans nourriture on s'affaiblit et on perd des stats (force, intelligence, charisme) ! A Troyes, il faudra impérativement travailler quelques jours pour reconstituer les réserves...

Troyes sera aussi le moment de la décision : mon amie veut continuer vers Dijon, qu'elle espère trouver plus vivante que les villes du Nord. Moi je ne souhaite pas aller plus loin et compte donc repartir vers le Nord et Clermont.

Dernière modification par Kaal ; 29/03/2013 à 15h54.
Un lecteur ! J'ai un lecteur ..... cher lecteur (trice?) bien entendu, je suis à vos ordres et je m'exécute donc !

une bonne quinzaine de jours plus tard

Comme prévu, nous sommes donc restés plusieurs jours à Troyes, qui nous a réservé une grosse surprise. une armée campait aux abords de la ville ! C'est la première fois que je croise la route d'une armée. Que fait-elle là? Elle porte un nom bien sanglant, arbore un pavillon rose avec une fleur de Lys et est commandée par une femme noble dont j'ai déjà oublié le nom.

En ville, il n'y a personne dans les tavernes mis à part les membres de cette armée. Tous sont des nobles visiblement très riches (traduisez: des joueurs de longue date) : armures, épées, boucliers. J'essaie maladroitement de savoir ce qu'ils font là mais on me fait comprendre que c'est un secret. Il faut dire que je ne suis qu'un petit paysan de Clermont et comme j'aime bien un minimum de cohérence rôliste, je "joue" le gars impressionné par tant de personnes de qualité. On me sourit et me parle poliment.

Il y a là tout un pan de jeu que je ne connais pas encore. J'ai bien eu vent d'un conflit entre le roi de France et l'église mais je n'ai aucune idée de ce que ça donne concrètement dans le jeu. Est-ce que cette armée est mêlée à ce conflit ? Je n'en saurai pas plus mais j'ai une idée, j'écris au maire de Clermont pour l'avertir de la présence de cette armée à quelques jours de marche de Clermont.

Sinon, il ne se passe pas grand-chose à Troyes. Mon aime Elfe est moins présente et on ne se voit guère en taverne. Finalement, après quelques jours de travail pour remplir ma bourse, je repars. Je lui dit un "au revoir" qui pourrait bien être un "adieu" on ne le sait pas trop. Elle promet de me dire exactement comment est la vie à Dijon et moi je lui dit que je lui donnerai des nouvelles de Clermont. C'est bête mais ça fait quelque chose de se "quitter" ainsi.

Je repars vers le Nord sans incident. En route, je reçois des missives du maire de Clermont (F.) qui me dit avoir transmis mes renseignements militaires au duché qui a fort apprécié. L'armée en question serait une alliée du duché de Champagne donc tout va bien.

En chemin, je passe dans des villes désertes en fait qu'une rencontre : une autre armée au nom celtique imprononçable dont la générale se dit investie d'une mission du Très-Haut. Une armée combattant pour l'église et contre le roi ? Je ne le saurai jamais. Le voyage se déroule sans incidents mais sans distractions non plus. il n'y a absolument rien à faire à part écrire des lettres à mon amie E. on s'envoie 2-3 missives par jour.

Après une semaine de voyage, je suis de retour à Clermont et là : surprise ! Une douzaine de nouveaux débarquent en l'espace de trois jours. Du coup pendant une bonne semaine, les tavernes sont bien remplies et parfois même complètement remplies. Du jamais vu !

Que s'est-il passé en mon absence ? Hé bien Elrick, le principal tavernier est MORT. Sa taverne disparaît après quelques jours. Il faut savoir que dans ce jeu, il faut nourrir manuellement son personnage chaque jour. Si on ne se connecte pas pendant plusieurs jours, c'est l'affaiblissement, la faim et enfin la mort ! C'est ce qui est certainement arrivé à ce pauvre Elrick. Pour éviter l'obligation de devoir se connecter on peut entreprendre une retraite spirituelle. Tant que dure la retraite, on ne peut rien faire avec le personnage mais on ne doit pas le nourrir non plus. Ca permet d'aller en vacances.

Ceci dit, on peut se connecter avec un smartphone aussi.

Bon Elrick est mort et il ne reste donc plus que deux tavernes, mais il y a tant de monde qu'on remplit régulièrement une des deux tavernes. Il y a là 4-5 nouveaux qu'on voit régulièrement et deux en particulier qui sont très présents : O. et E. E. (un gars) en pince clairement pour O. et il lui fait une cour gentille et sympathique. Moins gentil et moins sympathique est le sieur I., un vagabond débarqué à Clermont juste avant mon voyage vers Troyes et qui a désormais fixé son domicile là. Lui drague ouvertement les femmes, les embrasse, porte la main à leur fesses. Ce ne sont que des mots tapés sur un écran bien sûr mais ça énerve. il y a un petit RP qui se développe autour de ça où les gens du village (I. étant un étranger venu d'ailleurs, il n'est pas "né" à Clermont) critiquent le comportement scandaleux de I.

Sa réputation est encore plus entachée par le fait qu'il a en fait réussi à séduire une femme du village mais cela ne l'empêche nullement de courir lès jupons ailleurs.

Le tribun du village (une femme) veut le chasser. Elle le lui dit. Une autre villageoise lui colle une baffe. On commence à s'énerver. Un petit nouveau en fait les frais, il entre en taverne, commence à draguer et se fait tancer par ... moi ! Il disparaît aussitôt. Hum c'est malin Kaal, bravo

Finalement, hier, le maire défie le pestiféré du village en duel pour lui apprendre à respecter nos femmes. Le RP du maire n'est pas terrible mais c'est tout de même assez drôle et en plus, le casanova raté perd le combat. Concrètement, comme se font ses duels ? Simplement, vous défiez quelqu'un et à l'heure fixée, si les deux combattants sont connectés au bon moment, le serveur va traiter une série de rounds de combat au cours desquels on inflige des dégâts et perd des points de vie. Cela se passe par texte uniquement.

On se demande ce qui va se passer maintenant. Va-t-il quitter le village comme il a dit qu'il le ferait ? Si oui, va-t-il emmener avec lui celle qu'il est parvenu à conquérir ? Le suspense est à son comble

Mon amie C. (celle avec qui je me suis fait baptiser) est de retour ! Elle était en taverne hier ! Bon ça fait si longtemps que ça fait un peu bizarre du coup. La complicité entre ces deux persos semble s'être un peu dissipée. mais je compte sur elle pour créer du jeu car elle est ambitieuse. Et Elfe, que j'avais laissée à Troyes, revient demain ! Elle n'a pas vraiment été séduite par Dijon et elle a dû être convaincue par mes courriers enthousiastes décrivant le monde dans les tavernes clermontoises.

Dernière modification par Kaal ; 18/04/2013 à 22h30.
Et alors la suite ????

C'est très intéressant à lire.

C'est vrai que cela me rappelle le début du jeu.

J'étais né dans le nord de la France et à la création de la Provence j'avais migré pour devenir le premier maire de Marseille (enfin le second... il y avait eu un vote très serré et j'étais arrivé à prouver que la mairesse élue avait acheté des voix... une semaine après son élection, j'avais monté une révolte pour la renverser et prendre son poste).

Après quelques mois, j'ai monté ma bande de brigands pour piller les comtés voisins et puis j'ai arrêté car mes potes IRL s'étaient lassés. Il manquait trop de fonctionnalités IG pour vraiment bien gérer sa carrière.
Vous l’aurez compris, les interruptions dans le récit correspondent généralement à des périodes où je me désintéresse du jeu. Il n’en a pas été autrement cette fois-ci.

Nous sommes dans le 8e mois de jeu

Après un mois d’euphorie (avril-mai, dans ces eaux-là) à Clermont pendant lequel mon petit groupe d’amis est réuni et fait plein de projets pour améliorer la vie en ville, les choses se tassent petit à petit. Le groupe n’était pas très nombreux et donc le fait que l’un ou l’autre se montre moins a beaucoup d’impact. J’ai été un de ceux-là et même le premier je pense. La vie IRL a pris le pas sur les soirées en taverne. Il faut dire qu’on n’était jamais sûr d’y voir quelqu’un. Parfois on était seul des heures durant. L’arrivée des beaux jours n’arrange rien. Il y a tout simplement mieux à faire que de s’asseoir devant un PC pour attendre que quelqu’un veuille bien venir en taverne. Et ce quelqu’un ne sera peut-être pas forcément sympa, ni même bavard. Il y a toutes sortes de gens en effet :

  1. Le gars (c’est souvent les gars qui font ça) qui te dit « bonjour » et puis ne dit plus rien, finit par s’excuser parce qu’il regarde en fait la télé ou que sa petite amie vient d’arriver (mais il reste en taverne).
  2. Le gars ou la fille qui vient, qui papote mais qui en fait n’a absolument pas le temps de jouer et qui après plusieurs interruptions (« désole je re ») finit par s’en aller définitivement.
  3. Le gars qui est bien présent mais qui ne joue absolument pas de rôle : il parle de son PC, de ce qu’il mange, de tel ou tel détail technique du jeu. Et puis tu finis par entendre une excuse du genre « désolé mais sur le jeu XX il y a plein de trucs aujourd’hui). Ben joue-y alors et cesse de me donner des faux espoirs !
  4. La fille (probablement jouée par un gars) qui commence à te séduire (mal) après 5 minutes.
  5. Les gens qui essaient de jouer un rôle mais qui sont tellement mauvais que c’est pénible. En plus ils écrivent généralement très mal.

Bref. Dans un premier temps, Kaal se contente de travailler. Il ne va plus en taverne. Petit à petit, il a amassé les 500 ECUS nécessaires pour passer au niveau 2 (artisan). Ca c’est bien. Mais juin-juillet, je commence à oublier de le nourrir. Kaal perd régulièrement des points de caractéristiques. Du coup ça devient peu rentable. La force par exemple. Ca coûte cher de faire monter la force (la viande est chère).
Finalement j’en arrive à perdre tout intérêt pour le jeu. J’ai vaguement conscience que Clermont s’endort. Les tavernes sont désertes. On ne voit de nouveaux. La population chute. Je m’en fiche.

En août, je décidé d’entamer une retraite spirituelle. Je vais prendre mes congés et donc ça tombe bien. Je ne compte pas revenir après les vacances. Fini les RR, j’ai fait le tour. Mais je resterai en retraite. Je veux maintenir mon perso en vie jusqu’à ce que les développeurs mettent en place le village 3D. Ca je suis bien décidé à le voir. Les screens ont l’air pal mal, le jeu va peut-être enfin abandonner l’interface des années 80.

Mi-août.

Je reviens de vacances où je n’ai pas songé un seul instant aux RR. Je regarde mes mails et je jette un coup d’œil aux RR, juste pour voir. Pas de mails, tout à l’air mort. Mais je vois C. ma bonne amie, en taverne. Allez hop je sors vite de ma retraite et je vais papoter. Elle me parle d’un certain N. un gars étrange à qui elle parle tard le soir. Il vient d’arriver et fait paraît-il un RP fantastique sur les forums. J’écoute distraitement. C. me dit qu’elle est redevenue plus active dans le jeu. Je sens une étincelle de regain d’intérêt. Elle me propose un grand voyage : le tour du Royaume de France ou quelque chose comme ça. Ca ne me dit rien du tout : pour moi toutes les villes seront pareilles de toute façon. Mais elle, je l’aime bien et on discute bien. Après une hésitation j’accepte de l’accompagner. Me voilà à nouveau embarqué dans les RR.

Les voyages ça coûte cher. J’arrête donc ma retraite et je me remets à travailler pour gagner des sous. Deux ou trois autres copains se réveillent aussi et on papote tranquillement de temps en temps.

Et là arrive un moment clé. Nous sommes le 23 août très exactement

(à suivre)
23 août 1461 (dans les RR, les dates et jours de la semaine sont exactement les mêmes que dans la vie réelle, seule l'année change)

Depuis plusieurs jours, il y a des rumeurs sur la présence de groupes de brigands dans le duché. Des villes avaient été "pillées". Je n'avais jamais prêté attention à ce genre de choses. Mais voilà que les rumeurs se précisent, le maire crée une milice pour défendre le village. Etre milicien, ça fonctionne comme n'importe quel travail : ça prend la journée et on est payé (par la mairie). Je m'enrôle.

Je me rends ensuite en taverne et là, surprise, il y a plusieurs nouveaux arrivants, tous de niveaux 2-3 (je suis 1), bien vêtus et armés. Il y a des nobles aussi (on devient noble en achetant un "pack noble"). Les nobles ont quelques avantages, dont la capacité de commander des groupes armés pouvant compter jusqu'à 8 personnes (on appelle ça des "lances").

Je vérifie et en effet, il y a trois 'lances' totalisant 22 personnages qui sont arrivés en ville. La plupart de ces gens viennent de loin et ils sont tous armés et bien équipés. C'est très inhabituel car Clermont est située au bout d'une route et n'est donc pas une ville de passage. Je pressens que ce sont là les fameux brigands.

Il est possible de prendre une ville en activant l'option 'se révolter'. Si les révoltés sont plus nombreux que les défenseurs du pouvoir, le maire est éjecté et remplacé par un révolté. Ce dernier peut alors vider les coffres de la mairie, lever des impôts exorbitants, etc. N'importe qui peut se révolter, il suffit d'être présent dans la ville et d'activer l'option. Mais comme toutes les actions dans le jeu ne sont traitées simultanément une fois par jour, il faut attendre le lendemain pour voir ce que la révolte a donnée.

Toute prise de ville commence donc par l'arrivée des méchants au jour J-1. Une fois sur place, ils se révoltent mais il faut attendre le jour J pour que cela soit "traité" par le jeu et donc tout au long de J-1, on ne peut savoir s'il y aura révolte ou pas.

Je suis donc engagé dans la milice. Problème : il n'y a que 4 postes de milicien max. Clermont compte aussi quelques groupes armés qui peuvent participer à la défense à condition que le "meneur" du groupe choisisse cette option. Le problème est que la ville est endormie. Il y a plein de gens qui se connectent juste pour nourrir leur perso et expédier les actions indispensables. Beaucoup ne se rendent même pas compte de ce qui se passe.

J'entre en taverne et comme il se doit, je joue le villageois soupçonneux. Les visiteurs sont de "paisibles voyageurs" qui s'offusquent qu'on leur prête de mauvaises intentions. C'est dans leur intérêt car plus les villageois ont conscience du danger, plus ils seront enclins à défendre. Les villageois s'envoient des courriers et chuchotent entre eux en taverne pour échanger impressions et soupçons. Mention spéciale pour les chefs des visiteurs : les "D", un couple marié. La femme est un personnage désinvolte et mystérieux avec une pointe d'arrogance. Elle titille, agace, exaspère et séduit à la fois.

Certains villageois sont très agressifs vis-à-vis des visiteurs. Moi je ne veux pas faire çà, j'ai des doutes oui, mais de toutes façons, que peut-on faire ? Le jeu ne permet pas d'attaque préventive, d'arrestation de suspects ou de choses dans ce genre. Je reste donc poli mais on me le reproche : je serais manipulé par l'énigmatique Madame D. Bref, on s'amuse !

Je quitte tous ces gens dans une ambiance tendue. Les visiteurs vont-ils attaquer ? Les défenseurs seront-ils assez nombreux ? Le suspense est tel que j'ai un peu de mal à m'endormir. Mon amie, C. va même jusqu'à rester éveillée jusqu'à 4h du mat pour voir le résultat (4h, c'est l'heure où le serveur traite les actions du jour précédant).

24 août


Bon il y eu une révolte et le nouveau maire s'appelle "Briganddesbois". Les choses sont claires . Première déception : j'étais dans la milice et censé défendre Clermont mais le jeu ne me donne aucun feedback sur mon action personnelle. Il n'y a pas eu combat mais une simple opération comptable : X défenseurs contre Z révoltés donne tel résultat. C'est nul.

En taverne, je retrouve tous les protagonistes dans un climat changé. Les villageois ne sont pas contents du tout. Les visiteurs/envahisseurs arborent des sourires satisfaits tout en niant / se justifiant. Là encore, la redoutable Madame D. joue superbement son rôle. D'autres brigands sont très bien également. Les avis en mairie nous apprennent que la ville a été prise par le FATUM (une célèbre et puissante organisation brigande) et que nous sommes à leur merci. Concrètement, cela veut juste dire que les impôts sont multipliés par 3-4 et que les brigands ont probablement vidé les caisses de la mairie. L'argent personnel est en sécurité et ne peut pas être volé. Je passe tout le weekend dans un tourbillon de RP et je suis accro.

Je fouille les forums RP de RR pour obtenir des infos sur le FATUM, les moyens de défense, etc.

Pour autant, je continue à pester sur RR: le système de combat est opaque, incohérent et irréaliste. Dans telle situation, on ne peut ni mourir ni être blessé. Dans telle autre, c'est un risque réel. Parfois, la force joue un rôle, parfois non. Le bouclier et les armes sont pris en compte (enfin pas dans certains cas) mais pas un casque ou une armure qui sont des objets purement décoratifs.

Les villageois s'organisent pour se révolter à leur tour. On planifie ça pour samedi soir. Mais justement, les brigands avaient prévu de quitter la ville cette nuit-là. Leur départ coïncide donc avec la tentative de les déloger et la révolte aboutit de manière quasi automatique. Par contre, il y a eu un mort : un brigand (je ne comprends pas comment il a été tué). Ce mort pourra se ressusciter lui-même d'un clic de souris après quoi, il sera obligé de rester 45 jour au village. Je peux donc le croiser demain en taverne. C'est une des nombreuses incohérences du jeu.

Donc, tout se termine bien. L'attaque des brigands nourrit encore les conversations au village. Je comprends aussi que le drôle de gars qui avait débarqué quelques jours avant l'attaque et qui avait parlé avec mon amie C. devait être un éclaireur. Je fouille les forums et bingo, je trouve une liste de brigands avérés et son nom y figure. La liste contient également les noms de plusieurs de nos "visiteurs" dont le couple des "D". Je vois aussi qu'ils ont été jugés et condamnés à diverses peines mais je ne connais pas cet aspect du jeu.

Voilà où en sont les choses désormais. Ce fut un weekend génial, grâce aux brigands. Que faire maintenant ? Je vois de nouvelles pistes pour mon personnage mais je sais bien que le soufflé risque de retomber assez vite puisque c'est déjà arrivé plusieurs fois. Comme d'hab, tout dépendra des autres joueurs.
30 août 1461

Hem, je suppose que le fait que je commence à employer la date du jeu signifie que je suis bien pris dans les filets de RR.

Il est vrai que côté IRL j'ai passé une sale semaine. Com-plè-te-ment obnubilé par ce foutu jeu. ca faisait longtemps que je ne m'étais plus fait avoir ainsi. Va falloir que je le calme.

Sinon, dans le jeu, ils ne se passe pas grand-chose. Petits RP secondaires liés aux brigands. Il se fait que si mon perso a été bien impressionné par Madame D la brigande, mon amie Clermontoise, la fameuse C., elle a été séduite par un autre bandit, l'éclaireur présumé de la bande qui à attaqué Clermont.

Hier on s'est avoué mutuellement (en RP) qu'on correspondait avec des brigands. Amusant.

Ce soir, elle et moi quittons la ville pour le sud, aller récupérer son ancien fiancé qui l'avait quittée pour partir à l'aventure. Hé bien il est blessé maintenant le gars, attaqué par des brigands. Et maintenant il faut aller le chercher .... à Montpellier. deux semaines de voyage temps réel !
1er septembre 1461

Je suis à Compiègne depuis hier matin. C'est une drôle de ville, nettement moins animée que Clermont mais avec un marché beaucoup plus fourni. J'ai tout de suite trouvé la chemise que je cherchais, le dernier prérequis avant de pouvoir passer au niveau 2.

Pour passer niveau 2 (artisan), il faut en effet :

des braies, des chausses et une chemise, 500 écus, et 20 pts en force, intelligence et charisme.

Les chemises coûtent cher ! 120 ecus ! Je crois que je peux oublier l'achat d'une épée. J'ai encore 500 écus bien sûr mais ils ont à Clermont, pour payer le passage au niv 2. Là ils sont à l'abri

Il y a une armée à Compègne. Pour les brigands ? Je n'en sais rien mais je comprends que les déplacements et objectifs des armées doivent être tenus secrets. En effet, comme les déplacements sont simultanés, avoir des renseignements sur les mouvements d'une armée permet de chercher le combat ou au contraire de l'éviter. Le système laisse un grand rôle pour l'espionnage ce qui me semble bien.
7 septembre 1461

Je viens d'arriver à Tonerre, en Bourgogne, à 4 jours de voyage de Clermont. En me connectant, j'apprends que mon personnage a été attaqué deux fois par des brigands.

Voici comment ça se passe :
Quand on voyage, on peut parcourir une distance de 2 (à pied) ou 3 (à cheval, réservé aux nobles) noeuds par jour. Une ville est un noeud et entre chaque ville il y a encore au moins un noeud "vide". Prenons le parcours de Clermont à Tonnerre :

Clermont

Noeud (avec une mine)
Compiègne
Noeud (avec Mine)
St Ménéhould
Noeud (avec Mine)
Noeud vide
Noeud vide
Troyes
Noeud (avec Mine)
Tonnerre

Voilà ce que ça donne sur une carte

Les brigands se postent sur les noeuds entre les villes et activent l'option "brigandage". Ils essaieront alors de détrousser chaque groupe ou personnage isolé qui passera par ce noeud en route vers sa destination. C'est ce qui nous est arrivé. Deux groupes de brigands nous ont attaqué. Le premier était plus faible que nous, nous les avons rossés (ils ont dû être blessés et n'ont rien pu nous prendre). Le second était plus fort et armé d'épées. Comme C. et moi avions activé l'option de refuser le combat si l'adversaire est plus fort, ils ne nous ont pas fait de mal mais par contre ils ont pris tous nos biens.

Bref, je suis à Tonnerre, j'ai faim et je n'ai plus un rond en poche. J'ai aussi perdu tout ce que je portais à savoir trois miches de pain et deux kilos de fer. Je travaille maintenant à la mine. Heureusement on peut y travailler heure par heure sinon il faudrait s'engager pour une journée de travail ce qui veut dire qu'on n'est payé que le lendemain et donc qu'on ne mangera que le lendemain ! Or un perso non nourri va perdre des points de force, d'intelligence, etc.

Sinon le jeu me dit que j'ai "vu" mes agresseurs ce qui veut dire que je connais leurs noms. J'ai écrit au maire pour les dénoncer (hahaaaa!). On va voir ce que ça donne comme résultat.
Mais que s'est-il passé ensuite ?
J'ai récemment rencontré (dans le jeu) quelqu'un qui avait lu ce carnet et ça m'a fait bien plaisir. Du coup, comme j'ai maintenant la preuve qu'il y a des lecteurs, je voudrais leur dire ceci :

Si le carnet a été délaissé, ce n'est pas parce que j'ai arrêté de jouer. Je joue toujours. Parfois je me mets en retrait pendant plusieurs mois, mais je finis toujours par revenir. Ce qui est bien avec RR, c’est que quand on revient après une absence, même longue, il n’y a pas ce fossé infranchissable qui s’est créé avec les gens avec qui on avait l’habitude de jouer avant l’absence.

Kaal a vécu de nombreuses aventures. Il y a eu la guerre. Il y a eu la perte d’un être cher. Il y a eu des désillusions. Si je ne les ai pas contées c'est uniquement par manque de temps.

Le point fort de l'aventure a la été la visite de la Reyne de France au campement de l’armée dans laquelle Kaal s'était engagé. Nous (Kaal a rejoint un groupe) avions longuement combattu. Nous avions essuyé plusieurs défaites. Le moral était bas, les troupes mécontentes. Et la Reyne est venue en personne ! Certains en ont profité pour cracher leur amertume, d’autres pour clamer leur loyauté. Kaal était parmi ces derniers. La Reyne l’a remarqué, lui a adressé la parole. Ce fut le point culminant de la vie du petit paysan de Clermont*. A peine une semaine plus tard, alors qu’elle faisait route vers Rome, la Reyne est décédée (les souverains de France, élus pour 6 mois, meurent à la fin de leur mandat : leur personnage est effacé).

Depuis, Kaal a connu une période plus sombre. Il a pris part à une nouvelle campagne où il a été grièvement blessé après quoi, las des combats, il est revenu en Champagne, seul. Mais voilà que ses compagnons ont décidé de s’établir en Champagne. Voilà qu’une rencontre faite un soir en taverne ouvre de nouvelles perspectives. Kaal a repris goût à la vie !


* Cette partie-là de l’action s’est déroulée en RP forum
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés