NWN2 - La Chope sans Fond

Questions rp: l'enchanteur.

Répondre
Partager Rechercher
Suite à un débat entamé sur un serveur rp, j'aimerais votre avis:

Selon vous -rp parlant- un ensorceleur doit il faire de la recherche sur la magie pour pouvoir monter en puissance (et donc de niveau) ?

Si oui, pourquoi.
Si non, pourquoi.

Accessoirement:
Un sorcier peut il tirer ses pouvoirs d'une simple ascendance démoniaque ?
Un ensorceleur a un "don" qui lui permet d'user des sorts profane, de la magie, de façon instinctive, cependant il use des schémas mentaux identiques à ceux des mages, qu'il doit apprendre d'une façon ou d'une autre.
Donc oui un ensorceleur doit étudier quelque peu la magie, mais on est très loin des heures d'études sans fin d'un magicien. Je pense que c'est la pratique de la magie, et donc le fait de lancer des sorts, qui permet à un Ensorceleur de gagner en expérience.
Donc à mon avis, foutre le feu à des auberges à coups de boule de feu, résultera en un gain d'expérience supérieur pour une Ensorceleur que de lire de livres dans une bibliothèque poussiéreuse.

Pour le sorcier, à-priori, sa capacité à façonner la magie est majoritairement tiré d'une ascendance venant des plans inférieurs (démon/diable). Mais ça peut venir d'une autre ascendance je présume (Extérieurs/Fées).
Ensuite, il n'y a pas forcément d'entraînement à suivre, juste un élément déclencheur qui fera que le sorcier potentiel prendra conscience de ses capacités.
Message roleplay
Pour répondre au moins à ta première question, tout dépend ce que tu entends par recherche.

J'ai toujours joué un ensorceleur comme un type avec des pouvoirs innés qu'il apprenait à modeler selon ses prédispositions ou ses préférences, et ce de mieux en mieux au fil du temps. Cela justifie l'apprentissage et l'oubli de sorts, la quantité limitée de sorts en stock et l'impossibilité d'en apprendre via parchemin, et le fait de pouvoir sans se préparer lancer le même sort plusieurs fois à la suite, jusqu'à épuisement magique.

Donc si par recherche sur la magie, il faut se plonger dans des bouquins pour déceler et comprendre le mécanisme permettant à un ensorceleur d'assimiler et de modeler sa magie, à mon humble avis il y a mauvaise donne.

L'ensorceleur a ça dans le sang, la théorie, les bouquins lui sont totalement inutiles. La seule recherche qu'il ait à faire peut être, c'est en fonction de son environnement, dans le concret et la pratique donc. Il teste, échoue, retente, et s'approche du résultat voulu progressivement.
Selon DD3.0:
Citation :
Les ensorceleurs façonnent la magie comme un poète compose ses poèmes, c'est à dire à partir d'un don inné amélioré par une pratique constante. Ils n'ont ni livres de sorts, ni mentor, ni théories, juste une énergie brute qu'ils dirigent à l'envie.
Certains prétendent que le sang des dragons court dans leurs veines, et peut-être est-ce vrai (tout le monde sait que les dragons peuvent prendre forme humaine et qu'il leur arrive de connaitre la passion avec un humanoïde; bien malin celui qui pourra affirmer qu'un ensorceleur n'a pas d'ancêtre dragon dans son arbre généalogique).
La pluspart des ensorceleurs sont étonnamment séduisant et leurs traits bien souvent exotiques laissent penser qu'ils pourraient avoir une parenté inhabituelle. Cela dit, il y a de fortes chances pour que cette ascendance draconique ne soit que pure forfanterie de leur part, à moins que cette légende ne soit le fait de gens envieux de leur pouvoirs.

Aventure: La pluspart des ensorceleurs partent à l'aventure pour accroitre leurs pouvoirs, ce qu'ils ne peuvent faire qu'en les mettant perpétuellement à l'épreuve. [..]

Profil: La magie des ensorceleurs est un don inné, et non un potentiel révélé à force de travail. [..]
Pour ma part j'étais parti sur un enchanteur "réservoir" :
Un type qui à un don inné qui puise se dont il a besoin dans ses ressources magique qu'il aurait acquisent par son ascendance.

On me dit que ce n'est pas possible, que l'ensorceleur ne peut pas puiser ça magie comme le ferait les sorciers puisque la magie brute est interdit d'accès par la toile suite à une action de Mystra.

Du coup je me suis dit que pour coller à la description de DD, le "don" serait un lien privilégier avec la toile, qu'il renforcerait par la pratique.

Réponse: non, l'ensorceleur à ses propre théories magique, différente des mages et doit à ce titre étudier ses sorts et la magie pour pouvoir progresser.
Dans la description des classes du module il est de plus ajouté que l'enchanteur "charme" la magie.

J'ai du raté un truc...
Quelqu'un sait il à quoi cela fait référence?
J'ai toujours cru pour ma part que le charisme de l'enchanteur rp parlant n'avait pas d'influence "direct" sur ça capacité à lancer des sorts que c'était indirectement lié à son ascendance (plus de charisme = plus proche de son ancêtre, donc plus de pouvoir).

L'histoire de la recherche me choque: la différence entre l'enchanteur et le mage, c'est bien que l'un doit faire de longue années de recherches pour user de magie, tandis que l'autre né avec et n'a pas à s'en soucier (d'où entre autre, la rancune mages/ensorceleurs).

Pour le sorcier le fait qu'il accède à ses pouvoir par le sang me gène aussi:
J'ai toujours vu le sorcier comme une personne directement ou indirectement corrompu don les pouvoir ne pouvaient avoir une origine "naturelle".
La corruption ne serait pas de corps, mais d'âme.
Pour moi c'est la personne qui est sur le point de perdre son âme, s'il n'y fait pas gaffe.
Ça pourrait être issu d'un contrat personnel avec un diable/démon ou un ancien contrat signé par l'ancêtre qui aurait maudit par ce biai toute ça descendance.

Mais c'est purement spirituelle et ça ne touche que l'esprit; sinon le sorcier devrait se voir pousser des cornes ou mieux: tout les tiffelins devraient être des sorciers.

J'ai jamais non plus adhéré à cette histoire de sorciers issu des fées; je vois vraiment pas comment c'est possible.
Voici ma vision des choses :

Le magicien, c'est un peu comme un ingénieur en mécanique, A force d'étude, il fini par savoir comment fabriquer telle ou telle pièce mécanique (maitriser tel ou tel sort).

L'ensorceleur c'est un peu comme le mécanicien qui va réparer le moteur de ta voiture. Il n'a pas besoin de savoir qui a inventé le moteur (d'où est née la magie), comment on fabrique entièrement un moteur etc. Mais il sait que quand la voiture fait tel bruit, il doit automatiquement regarder telle pièce.
Pour revenir à notre ensorceleur, pour lancer une boule de feu (par ex), il la lance un point c'est tout ! Il ne doit pas se souvenir de comment le premier type qui a envoyé une boule de feu avait fait la première fois et comment il avait amélioré sa technique...

Ceci reflète ma vision je ne sais pas si ca vous parle.

PS: j'aurais pu faire la même comparaison avec un musicien d'orchestre philharmonique qui lit sa partition et un musicien style jazz qui improvise.
L'enchanteur ne progresse pas par recherche théorique mais par une pratique/recherche interne. Il essaie des variantes, tente des choses, échoue avant de comprendre ou d'établir son propre rituel. Il ne travaille pas réellement sur la magie mais plutôt sur sa propre relation au monde, comment en puissant dans ses forces va t il arriver à affirmer sa volonté d'une façon nouvelle et plus puissante.

Le mage lui, il va plancher des heures durant sur le théorème, voir l'équation magique puis faire un processus magique formelle, logique. Contrairement à l'ensorceleur, il va, travailler en abordant le monde et le processus de façon logique.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés