GW - Le théâtre de Dame Althéa

Sylvia: le panthéon des héros

Répondre
Partager Rechercher
Je tiens a préciser que ce texte est sans ambition!






L'Ascention
Sylvia de Arnise regarda ses compagnons: Cynn, Menlho, et Devonna. Tous étaient à la fois impatient et inquiets. Devant le petit groupe, une immense porte entrouverte les accueillait. Le héros spectral suppliait les esprit de bien vouloir l'ouvrir tout à fait. La chaleur était accablante. Dans un grincement abominable, la porte s'ouvrit, libérant un flot de lumière intense et magique. Devant eux s'ouvrait une autre dimension, une terre ravagée: le chemin du panthéon des héros.

1) Le petit groupe avançait, guidé par le héros spectral. Celui-ci trépignait d'impatience: en effet, il n'avait pas manqué de raconter des centaines de fois a Sylvia du temps ou elle se battait encore dans la désert de cristal combien sont peuple était brave autrefois, et combien il était impatient de montrer cette bravoure sur le trône du panthéon. Mais en même temps, ils étaient tous inquiets: ils n'étaient pas les seuls à chercher le panthéon, et dans ces terres mortes, seule la loi du plus fort comptait.
- Au moins, si nous mourrons, nos esprits n'auront que peu de chemin à faire, avait lancé Cynn, toujours la pour les soutenir!
C'est alors qu'au loin ils aperçurent une obélisque.
-Nous devons trouver le drapeau, dit le héros, cela nous permettra de nous faire voir des dieux si nous la contrôlons.
-Vous cherchez le drapeau? C'est trop tard! dit une voix.
Quatre guerriers firent apparition:
-Nous contrôlons l'obélisque, et elle nous aide en combat. Si vous partez sagement , nous vous laisserons la vie.
-Nous avons besoin de l'obélisque, répliqua le héros!
-Alors, tant pis pour vous!
Un combat acharnés s'engagea alors. Contre ces guerriers sans cervelle, les talent illusionnistes de Sylvia firent merveille, tandis que le marteau de Devonna faisait des ravage; le combat ne dura que quelques minutes. Les obélisques changérent brusquement de couleur lorsque le dernier ce ces arrogants guerriers tomba.
-Bien, et maintenant? demanda Cynn.
-Et bien, on continue d'avancer, répondit simplement Devonna avec une pointe (ou plus) d'agacement dans la voix


Le refuge des Oubliés


Ce fut dans l'émerveillement complet du groupe que le domaine du panthéon des héros apparut au loin. Un immense escalier qui amenait au un espèce de rempart doré gigantesque dans le ciel.
-Ne vous laissez pas subjuguer, dit le héros spectral, et restez vigilant: Ces terre sont hantées par les monstres les plus dangereux que le monde est jamais connu...
-Les oubliés, nous savons, compléta Menlho.
-Ils ont apparemment decidés de nous laisser tranquille, dit finalement Cynn: nous ne somme plus qu'à quelques metres de l'escalier.
Cynn mit un pied sur une marche, mais son pied la traversa.
-C'est une illusion, s'écria Sylvia. Les oubliés ne nous laisseront pas faire: Tout ce que nous voyons ici ne doit pas etre réel.
-Cela veut dire, dit lentement Menlho, que tout ce que nous voyons sur ce territoire n'est pas reel?!
-Exactement! Ils ont déplacés les images de la réalité: L'escalier ne doit pas etre loin, mais nous ne le trouverons jamais, sauf si...
-Sauf si QUOI?, cria Cynn
-Je peux entamer un rituel...mais il est très long et très coûteux en énergie pour replacer la réalité. Ce genre de rituel dégage énormément d'énergie, et...
-Et les oubliés sont attirés par cette énergie, compléta Devonna
-Voila...
-Et bien, lance ton rituel, s'exclama Menlho, nous retiendrons les oubliés.
Ainsi, Sylvia lança un rituel d'un puissance terrifiante. Les oubliés, comme ils l'avaient dit, vinrent par centaines. Sous les pluies de feu, les illusions, les météores, Syvia acheva sont rituel. Devonna, Cynn et Menlho, extenués par ces longues heures de combat, purent voir au loin l'escalier prendre forme.
-Aller, vite! cria Sylvia, montez sur l'escalier!
Le groupe s'élança. L'escalier ne se trouvait plus qu'à 50mètre. 40, 30,20. Et à ce moment, Cynn hurla. Un caillou impressionnant par sa taille lui avait percuté le mollet.
-Je n'ai plus assez de force pour la guérir, s'écria Menlho! Devonna, prend la sur ton dos, vite, ils se rapprochent!!!
Devonna s'exécuta, et ensembles ils gravirent les premières marches de l'escalier. Les oubliés freinèrent, puis s'arrêtèrent tout à fait. Les aventuriers allaient pénétrer dans un domaines oubliés à leur race millénaire. Ils avaient perdu, et les sorciers mirent déjà à tisser de nouvelles illusions pour les prochains inconscients assez fous pour s'aventurer sur leur territoire

En haut de l'escalier d'or, le petit groupe posa le pied, pour la première fois, sur le domaine du panthéon. La végétation y était immense et informe, la sol était d'or. Au loin ils pouvaient observer un autre Rempart ridiculisant le premier par sa taille, avec encore plus loin une tour nimbée de l'aura des dieux

Ils étaient dans la place, mais le plus dur était à venir.



A suivre...
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés