GW - Le théâtre de Dame Althéa

Cassandre, ou les débuts d'une moniale

Répondre
Partager Rechercher
La matinée était déjà bien passée, et midi allait bientôt
arriver. C'était une belle journée d'été dans le village d'Ashford. Les oiseaux
chantaient dans les arbres, les écureuils couraient un peu partout, et même les lapins pointaient le bout de leur museau.

De la fumée s'échappait des chaumières, préparatifs d'un repas à venir.

- "Cassandre, vient, le repas va être bientôt prêt, met la table, tu veux bien ?"

- "J'arrive, maman, juste un moment."

Cassandre était une jeune fille d'à peine douze ans, aux cheveux blonds mais à la peau mat. Habituée à vivre dehors, au milieu des arbres, des plantes et des animaux, le soleil avait marqué son empreinte indélébile sur son être. Insouciante comme toute jeune fille, elle aimait se promener dans les bois, au grand désespoir de ses parents, qui avaient peur pour elle à chaque fois qu'elle s'éloignait ainsi.

Alors ils l'avaient confié en la garde du frère Mhenlo, à l'abbaye d'Ashford,
afin qu'il lui enseigne les principes de la Foi, ainsi qu'une certaine instruction. Cassandre aimait bien les enseignements qu'elle recevait à
l'abbaye. Mais elle continuait à se promener dans les bois dès qu'elle avait un moment de libre, parlant aux plantes et aux animaux.

- "Cassandre, dépêche-toi de venir manger."
- "Oui, papa, j'arrive tout de suite."

Les parents de Cassandre étaient des fermiers d'Ashford. Ils possédaient une petite chaumière ainsi que quelques terres, sur lesquelles ils cultivaient quelques plants de blé et d'avoine. Ils avaient un peu de mal à cerner leur fille, ne comprenant pas comment elle pouvait affirmer arriver à parler avec... des plantes ? ... Des animaux ?

- "Les animaux ne parlent pas, Cassandre", lui avait un jour dit son père.
- "Mais si, papa", avait-elle répondue. "Ils ne parlent pas comme toi et moi, mais j'entend ce qu'ils pensent dans ma tête, et j'arrive à me faire comprendre d'eux".

Intrigués par tout ça, ils avaient décidé de laisser tomber, pensant à une lubie de jeunesse qui lui passerait avec l'âge.

Cassandre laisse là ses affaires, et se précipita vers sa maison, bousculant au passage un coq, une vache et trois cochons.

- "Pardons, " leur lança t-elle avant de continuer sa route.

Les années passèrent, et Cassandre grandit. A dix-sept ans, elle était devenue une belle jeune femme, courtisée par beaucoup. Mais tout ça ne l'intéressait guère. Ayant suivi les enseignements du frère Mhenlo, elle avait décidé de servir Dwayna, et de soulager les malheurs du monde. Son fidèle loup à ses côtés, qu'elle avait appelé Erasmus, elle parcourait la campagne, à la recherche de personnes dans le besoin, ou de veuves et d'orphelins à secourir.

Un loup ? Comment ça un loup ?

Quelques mois auparavant, un rôdeur était venu à Ashford, intrigué par cette jeune femme qui, parait-il, parlait aux animaux. Il avait décidé de lui enseigner les secrets permettant de contrôler les créatures du monde animal.

- "Vois-tu, Cassandre, " lui avait-il dit. "Tu ne contrôles pas un animal. Et il ne te contrôle pas. Enfin, pas vraiment. Lorsque tu te décides à prendre un animal comme compagnon, vous ne devez faire plus qu'un devant Mélandru."

- "Mélandru, qui est-ce ?" avait demandé Cassandre.

- "Mélandru est la déesse de la nature, la mère nourricière. Lorsque tu lies ton âme à celle de ton compagnon, il sera prêt à mourir pour toi. Mais toi aussi, tu devras être prêt à mourir pour lui."

Ainsi, Cassandre avait jeté son dévolu sur un beau loup au pelage sombre. Et depuis ils parcouraient les alentours d'Ashford côte à côte, conversant en silence.

Elle avait bien vite appris à ne parler à personne de son don, les gens ne comprennent pas ce qu'ils ne peuvent appréhender.

- "lapin... faim..." lui envoyait son loup.
- "va, chasse", lui répondait-elle en pensée.

Les années passèrent, heureuses, paisibles. Mais Cassandre avait soif d'aventures. A ses vingt-et-un ans, elle alla voir ses parents, et leur annonça qu'elle allait partir.

- "J'ai vu une affiche en Ascalon qui demande des volontaires pour aider à la frontière. Les Charr font mouvement, et mes dons de guérison seraient un atout non négligeable dans cette guerre qui s'annonce."

Ses parents furent bien tristes de cette nouvelle. Mais elle ne les surprenait guère. Ils savaient leur fille trop indépendante, trop sauvage, pour devenir une simple fermière. Alors ils lui donnèrent leur bénédiction, lui préparèrent quelques affaires dans un sac à dos, et lui souhaitèrent bonne chance.

- "Je reviendrais, c'est promis," leur dit Cassandre.

Elle avait du mal à retenir ses larmes. Comme il était dur de partir. Mais elle ne pouvait rester, elle le savait, son destin l'appelait ailleurs.

Sans se retourner, elle partit pour Ascalon, afin de se mettre au service de Sir Tydus.

Accompagnée de quelques autres aventuriers, ils quittèrent Ascalon quelques jours plus tard.

Ce fut ce jour là que les Charr attaquèrent. Ce fut ce jour là que les Charr arrivèrent à percer le rempart. Ce fut ce jour là que le monde tel que nous l'avons connu fut définitivement chamboulé. Ce fut ce jour là que Cassandre devint orpheline.

Pendant les deux années suivantes, Cassandre oeuvra dans l'armée de ce qui restait d'Ascalon afin de repousser les invasions Charr. Missions de reconnaissance, attaques d'avant postes, elle acceptait tout travail qui lui permettait de s'éloigner le plus possible de cet endroit et de ses terribles souvenirs. Sa maison avait été détruite, mais elle n'avait pu retrouver le corps de ses parents, ni de son petit frère, alors âgé de quelques mois quand elle était partie de chez elle. Secrètement, elle espérait qu'ils avaient survécu. Peut-être s'étaient-ils enfuis ? Elle avait entendu parler de groupes de réfugiés qui s'étaient rendus aux confins du monde, enfin en ce qui la concernait...

L'arche du lion, les montagnes enneigées où vivent les nains, tant de lieux qu'il lui restait à découvrir.

Alors dès qu'elle le pouvait, dès que ses missions l'emmenaient loin de chez elle, de cet Ascalon en ruines, elle se renseignait, elle cherchait, elle posait des questions, en vain.

Au bout de la deuxième année, elle revint en Ascalon. L'ambassadeur de la Kryte était arrivé, et elle était chargée d'un message.

C'est à ce moment là que notre histoire commence...
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés