B&S - Forum communautaire

Une infamie notoire - Euphoria

Répondre
Partager Rechercher
Veuillez trouver cette mini-biographie en PDF ici avec moins de subtilité =D => https://drive.google.com/file/d/0B62...ew?usp=sharing





Une infamie notoire


Ou, comment les membres d’un clan sont devenus des GROS fils de *BIP*


Par Sylar

aka Rinzler


Édition de poche


Remerciements :

A tous les membres de la guilde Euphoria,
A tous les Céruléens haineux,
A tous les Céruléens jaloux,
A tous les Céruléens grâce à qui nous ne faisons pas de généralités sur une faction,
A NCSoft d’avoir fait un jeu nous permettant de telles choses.
A Hans Zimmer pour l’inspiration...



Préface

Ceci est une biographie de la guilde Euphoria pour être plus exacte, cette biographie relatera essentiellement l’histoire de la guilde quelques temps après son arrivée sur le jeu Blade and Soul à maintenant, avril 2016.

Avant toutes choses il vous faudra savoir que cette biographie aura une tendance à l'auto-dérision avec un penchant à la prétention. Je vous laisse le choix de le prendre comme vous le voudrez.

Quant à moi, je prendrais soin de ne nommer, ou plutôt pseudo-nommer aucune personne dans ce récit pour différentes raisons, mais bien entendu je tacherai de faire en sorte que les personnes visées puissent aisément se reconnaître. Ah ! Et puis si les autre lecteurs devinent je ne m’en tiendrai pas pour responsable malgré mon manque de subtilité…




Chapitre premier
Naissance d’une communauté

Once upon a time, en un beau mais glacial matin de décembre, de l’année 2012 la naissance d’une communauté. Suite à la dissolution d’une guilde, naquirent les prémices de ce qui est maintenant, la guilde Euphoria.

Établie, tout d'abord sur le jeu DC Univers Online, celle-là prospéra durant deux ans, jusqu’en novembre 2014, où, suite à un détournement fâcheux de la vision d’avenir de ce même jeu, qui pris une tournure à mon sens peu enclin à satisfaire l'appétit ludique des joueurs mais plutôt de satisfaire celui du porte-monnaie de notre ami Sony Online Entertainment.

Suite à quoi nous nous tournâmes vers Blade and Soul, malheureusement celui-ci n’avait pas de serveurs européen, nous avions donc choisi d'évoluer sur le serveur privé russe jusqu’en mai 2015, l’annonce du serveur européen nous ayant fait arrêter toute activité dans l’attente de sa sortie.

Ainsi fut fait de ce que vous pouvez, de nous jours, connaître de la communauté représentante de la guilde Euphoria, sur le serveur Ogong dans la Légion Ecarlate.



Chapitre deux
Origines d’un conflit

La communauté, telle que vous la connaissez, et ce, quelque soit votre serveur sur Blade and Soul, est partagée en deux factions, la Légion Ecarlate et l’Ordre Céruléen. Ceux-là sont prédestinés à la discorde.

De ce fait naissent, inévitablement, des conflits, conflits générés par l'orgueil, la vanité et la jalousie.

Mais est-ce un but ? Personnellement j'émettrais la thèse que oui. Je pense que, dans l'univers que NCSoft nous a créé, le conflit est nécessaire, mais celui-ci devrait se limiter au combat entre faction, autrement dit, en PvP sauvage. Cela n’est malheureusement pas le cas pour tout le monde mais je le détaillerai plus tard.



Chapitre trois
Une notoriété montante
La structure de la guilde étant ancienne, le recrutement de nouveaux membres fut aisé et rapidement nous pûmes créer une guilde stable et optimale.
Généralement dans les premières guildes à valider les nouveaux contenus et parmi les mieux équipés de notre serveur. Je dis ça sans prétention aucune, je relate simplement des faits. Tout personne nous connaissant et étant de bonne foi nous l’accordera.

Grâce à cela, nous nous somme fait une réputation certaine. Mais visiblement pas au goût de tous.


Chapitre quatre
Le cocktail orgueil et haine ?

Nous sommes amené au minimum une fois par jour à affronter des membres de l’Ordre Céruléens et nous avons à faire face à des comportements désastreux.
Nous nous voulons un minimum organisés lors de nos sorties PvP. De ce fait nous avons tendance le plus souvent à écraser toutes menaces aussi minimales soient elles. N’hésitant donc pas à tuer la vermine céruléenne que ce soit à nombre inférieur, égal ou même supérieur.
Faisant fit de tout honneur nous nous efforçons d'éliminer systématiquement tous joueurs ennemis que nous croisons.
Et comme je le dis tout le temps, l’honneur est un concept désuet pour justifier la bêtise.
Mieux vaut être lâche et en vie que de mourir avec honneur pour une action stupide !
Un exemple, vous êtes entourés de trois joueurs de même niveau, vous savez pertinemment que vous ne pourrez pas les tuer deux options s'offrent à vous, la fuite et donc possibilité de survie avec opportunité de revenir mieux apprêté et/ou, accompagné, ou l’affrontement suivi d’une mort certaine.
Les comportements face à ce genre d’action sont très souvent les mêmes. L'orgueil mène à la rage et très souvent, trop souvent même, nos tueries sont suivies d’une déferlante d’insultes de la part de nos ennemis.

https://lh4.googleusercontent.com/fdBNG3iZK91iZf9gtLEqkKymKH-AZ-uaBTaHRiybCVLTyRk_IzB7BZLeUmWvA7-HRklP40mu39kFzA8AMjh4r2-QTg-zvChkVi5MdiBh1Nm9-3WqAV65JMi12HWDiuV5DdM2zWnj

27Znu7pJnY1w9OCYXnBrWosMb_59n49MqGUPPaGPR00EJxOEX2qNOmRSoyqlcrRnTF4xhbQM2bjfKbk7.png

6hoG1o3LPjqcSVFdk3_7vtHbgjBzGMOYRfBNni5SSoTFquAX8AEmIOMeIzQdSMS1IrsCMOx3AIXCbMsc.png

QtsLX6X6Ie5wa9Url5UNSwKksI-Ijj0yZri0PBmHO8hf0AcDTpxyRkk0F_3FfThtMxzRyYqBL2MVX5P1.png

TXtXweun3pmmOUlD_QmtulnTmxaX-nECh65oBYg_QYP_78aP6bB1HMuBJgySS8BDIanKQoukjPZ2NfMQ.png

KA5DvbSRjqmrXjCRaenUj5Q_m2mlrXiqv5suCM2vXfQY_hyO8zQ7Fv_0DawqzEYSkVPICkU2GZu4jSdX.png

Georges Altares Jr. et moi avons un passé hors du commun, où, dès notre première rencontre, il m’a proposé aimablement de me séquestrer dans “ses caves“ afin selon ses mots «De me torturer jusqu’à ce que je crève».




Chapitre cinq
Quand la jalousie engendre la diffamation

Depuis quelques semaines un nouveau type de jalousie à vue le jour, la diffamation.

En effet, des membres d’une guilde que j’appellerais les «Tellement fragiles» pour respecter leur anonymat, ont pris a coeur pour une raison officiellement inconnue de déverser leur bile en criant à qui veut bien l’entendre que les membres de la guilde Euphoria se stuffaient en achetant des gold aux “gold-sellers” que dire de plus si ce n’est le mot jalousie ?


Voici un screen d’un joueur qui lui doit bien plus probablement utiliser cette pratique illicite :
cNEnJOWd1dIqurAIVagPGomQcKA2maqn7H9TLXsKoqxYLH3u276kY2-dxDPBRk5jJqe1kfHOu9F1hI2L.png

Voici maintenant un screen de mon propre stuff étant d’après leurs dires un fervent adepte de ces gold sellers.xO88zxA1MSS44XlFDunaV0yJR48wFNvG9027ldpDgO6zxQwlj6iZL2s_MPbMXE8xOl17She7wBL2w-zl.png

Et voici pour finir un sreen de mon fanboy n°1 qui m’a proférer toutes ces accusations dénuées de sens. Nous l'appellerons «Jean-Rage Itriel» :DcnE1sSQ2NiKRSjE4nX4VxC_QA5Wa93wRftsFYOTIL7qSy8xLCCAji9OYh4mHRe6s7yppyn4N1clxctf.png

Qu’en penser ? Je vous laisse le soin de faire votre propre jugement.

«Tout ce que nous entendons est une opinion, et non pas un fait. Tout ce que nous voyons est un point de vue, et non pas la vérité»
-- Marc Aurèle


Chapitre six

De la diffamation à la haine

Hormis ce qui précède, je ne chercherais pas, ici, à prouver que ces accusations sont mensongères.
Nul n’est tenue à la preuve du contraire ! A vous donc, de prouver que nous profitons des goldsellers. Sans celles-ci ce n’est que diffamation et calomnie.

Mais hélas, la nature et la stupidité humaine et nous poussent bien trop souvent à croire celui qui criera le plus fort, et ce, sans aller chercher plus loin. Ajouté à cela le fait que nous somme les ennemis, nous constatons un autre fait amusant, seuls les Ceruléens croient en ces accusations.

J’ai un personnage secondaire que nous appellerons «Jean-Claude Slack» qui est de la faction Ceruléenne et il est un fait plutôt atypique qui nous fait bien sourire.

En effet, quasiment à chaque fois que je me connecte sur ce personnage, parlons ici de coïncidence, mais comprenez que, quand nous parlons de deux fois sur trois pour une dizaine de connexions en une semaine, nous puissions en douter. Les Ceruléens parlent de nous, Euphoria, et de notre vil penchant pour les goldsellers… N’ont il rien de mieux à faire ?

Mais au final je m'en réjouis je constate l’emprise que nous avons sur eux ! Visiblement, nous obnubilons leur pensées et leur conversations.
Nous avons à leurs yeux une importance à laquelle jamais nous eussions espérer. Quand bien même celle-là soit en mal.

En général elle se traduit par un amas d’insultes gratuites, de déversement de bile et j’en passe.
En dernier lieu, voici ce que j’ai vu, hier, samedi 23 avril 2016 aux alentours de 15h :

Jean-Michel Okaeri : «Crois moi les pires encu***, c’est pas les moco chez les rouges
- euphoria / motto hayaku
- des bonnes grosses guildes de fils dep»

https://lh5.googleusercontent.com/QgprT6wwqiV4QinPuEqwNbWpth644NpXc804nUJOChkk2SzkfJjAvp-T-zNPf0LTHdPvCr2jN16zP378xdZNpTrKPtedbefUK970fXVciLDvAoD7kd0ehGDNji8dX9LYO7BTz5pREt voila donc comment les membres d’une guilde rassemblés dans le seul but de s'amuser sont devenus, veuillez pardonner mon manque de tact à l’image du manque de subtilité de bien des céruléens, «des GROS fils de putes» !



Chapitre sept
Ma vision des choses et l’image de ma guilde

J’ai toujours particulièrement eu à coeur de donner une image irréprochable de ma guilde d’un point de vue extérieur. A savoir que jamais au grand JAMAIS je n’ai toléré ni ne tolérerai que mes membres s’abaissent à insulter. Qu’on se livre aux pires bassesses et au pires manques de fairplay en jeu ne me pose aucuns problèmes mais l’insulte et la vulgarité sont des concepts que j'exècre.

Il va donc de soit que jamais nous n’avons insulté ni avant ni après toutes les insultes et/ou provocations que vous avez pu voir ci dessus.



Chapitre final
Synthèse et conclusion

Le but de cette biographie est en quelque sorte une bravade envers tous ces haineux.

Mon but est, en aucuns cas, de me justifier ou de me défendre, je le vois comme un taunt.

Je déverse sur la place publique ma vision des choses, ma satisfaction à voir des haineux inventer des histoires burlesques, essayant de compenser un manque personnel; refoulant toutes objectivités au mépris de leur bonne foi et de leur amour propre. De cracher de façon aussi malsaine des flots de haine sur des gens dont visiblement ils sont seulement jaloux.

« Ceux qui te jalousent sont ceux qui te voudraient différent, car ils voient en toi ce qu'eux, ne seront jamais ! Alors, n'accorde pas d'importance à la personne qui te critique, car prisonnière de sa propre jalousie, elle ne fait que t'admirer ! »
-- Virginie Beyeler


Blade and Soul & Euphoria
Avril 2016
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés