WAR - Forum univers et roleplay

Dissertations sur les Peaux Vertes : Gumrosh Kunoeil

Répondre
Partager Rechercher
Les peaux vertes ont-ils une histoire ?

En tant que race, en tant que déferlement hurlant, indéniablement me direz-vous. Mais ce n'est pas de cela que je souhaite discuter.

En tant qu'individu, un orc, un gobelin a t-il une histoire ? Chacun d'eux est juste un élément dans une Waaagh !, et s'il survit à son éclatement, il en rejoint une autre. Mais on peut trouver des anecdotes définissantes pour certains. Prenons l'exemple de Gumrosh Kunoeil, un chaman gobelin qui a rejoint la Compagnie Obscure et s'est fait connaître comme puissant chaman pendant l'Age du jugement.

C'est amusant d'imaginer le plus terrifiant répurgateur, ou même seigneur de guerre du chaos, comme un nouveau-né. Car sans nul doute, il l'a été. Il a ressemblé à cet amas de chairs fripées, chétives et à peine formées. La figure de la faiblesse et de la vulnérabilité. Aucun mystère.

Gumrosh partage celui de la venue au monde des Peaux-vertes. Pendant combien d'années était-il juste un gobelin dans telle ou telle Waaagh !, nul ne saurait le dire. Gumrosh commence à exister en tant que gobelin individuel à l'incursion de sa Waaagh ! en Empire et l'attaque du village de Rittenfels. Je rapporte ici son propre récit.

Alor j'étais dans la Waaagh de Rinoks. Rinoks cétai l'pluss for et l'pluss balèz, mé cétai ossi l'pluss bet'. Alor l'chaman Krados y lui parlait dans son noreill, et Rinoks y kroyait k'cété Gork ki parlait !
Alor pluto k'd'aller kasser du nabo kom toutes les waaagh, Krados il a trouvé un ch'min dans les montagnes des nabots pour aller klater des zoms.
Alor il a fait kroire à Rinoks k'Gork lui d'mandait d'y aller, alor on é passé par là. Cété skarpé kom pas possible, et les trois karts d'la waaagh y sont tombés et s'sont klatés kontr' des rochers et des piks.
Pis Krados il a fait pareil. Krak ! sa a fé kan sa tête à splozé !

Kan on é sorti, et k'on a marché dans les forêts de zoms, on été plus ke 6.
Mé Rinoks il entendait plu rien. Parce ke Krados y pouvait plus parler, vu k'il été mort.
Alor kan Rinoks a vu un villag de zoms, il a krié Waaagh !!! et il a chargé...

Malheureusement pour ce qui restait de cette waaagh, les villageois de Rittenfels avaient subi quelques temps auparavant des attaques d'hommes bêtes, et quand les premiers fermiers se sont fait massacrer par cette poignée de peaux-vertes, les villageois ont répliqué.

Les Peaux-vertes n'étaient que 6, mais ont malgré tout fait une vingtaine de victimes. Le chef Rinoks était un véritable colosse, et il a continué de mettre en pièces les villageois de longues minutes après qu'il se soit fait planter trois fourches dans le corps. A la fin, 5 villageois ont encerclé Gumrosh, et l'ont capturé.

La graine du Chaos existe en tout être humain, et ces paysans ne sont pas différents. Ils ont torturé Gumrosh pendant des heures durant, ajoutant un réseau de cicatrices à sa peau déjà bien vilaine, et lui crevant un oeil. Tout cela naturellement avec force rires gras et imprécations. Gumrosh était terrorisé bien sûr, et il priait Mork, ou Gork, frénétiquement.

Gumrosh aurait pu ne jamais être connu. Il aurait juste pu mourir dans cette grange au mains de ces péquenots. Mais Mork, ou Gork, en a (ont ?) décidé autrement.

Cette partie du récit de Gumrosh est horriblement difficile à transcrire, soit dit en passant. Mais je pense que la scène s'est à peu près déroulée de la manière suivante : le gobelin a été pris de violentes nausées, et a vomi un jet verdâtre sur plusieurs de ses tortionnaires. Leurs compagnons se sont mis à rire de la déconfiture de leurs camarades, qui de leur côté s'efforçaient d'enlever le produit de la régurgitation de leur visage.
L'atmosphère a changé quand les villageois souillés se sont mis à hurler, qu'on s'est mis à entendre (vous me pardonnerez ce raccourci) psssssssschhhhh.
C'était de l'acide. Quelques gouttes étaient tombées sur ses liens, Gumrosh put donc les arracher pendant que les paysans tentaient de s'enfuir de la grange.
Il sauta sur le dernier et le mordit à la jambe. Après le récit devient tout bonnement incompréhensible. Il suffit de savoir qu'il s'est enfui, et qu'à présent il s'était découvert Elu de Mork, ou Gork, il n'en est pas certain lui-même.

Il est reparti vers les montagnes, plus ou moins chanceux dans les waaagh qu'il a pu rejoindre. Sur son entrée dans la Compagnie Obscure, j'invite le lecteur intéressé à consulter les ouvrages de référence sur cette compagnie.

- Relastian PlumeCorbeau, Haut Archiviste de Tzeentch -
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés