JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 482 (sites) | 889 (forums)Créer un compte
La 4ème Prophétie
Autres serveurs
Les forums JOL > La 4ème Prophétie > T4C - Autres serveurs > [Chaos] Le voyage de Saint Wakan RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
'île-baleine


[imgd]http://tubalcaan.free.fr/Histoire/Histoire19.gif[/imgd][imgd]http://tubalcaan.free.fr/Histoire/Histoire20.gif[/imgd][Tous les moines ADB descendirent du bateau sauf Saint Wakan qui resta à bord.
Toute la nuit jusqu'au lendemain matin ils célébrèrent un bel office très solennel dans le bateau en guise d'église.
Après la cérémonie, ils sortirent de la viande, qu'ils avaient mise à bord, dans l'intention de la faire cuire.
Ils s'en vont chercher du bois et préparent le repas sur la terre ferme. Quand tout fut prêt, l'intendant ADB annonça : «Maintenant, asseyez-vous ! »

Alors tout le monde de s'écrier très fort : « Ah ! Wakan, maître, attends-nous! » Car toute la terre s'était mise en mouvement et s'éloignait rapidement du bateau. « N'ayez pas peur », fit Saint Wakan, « mais invoquez avec ferveur Dieu notre Seigneur! Prenez tout notre équipement et venez me rejoindre sur le bateau! »
Il leur lança des perches et de longues cordes, ce qui ne les empêcha pas de mouiller leur habit. Ils réussirent tous à regagner le bateau.
Leur île s'éloignait à toute vitesse, et ils distinguaient à dix lieues le feu qu'ils y avaient allumé. Wakan leur dit : «Seigneurs, savez-vous pourquoi vous avez pris peur ? Ce n'était pas sur la terre que nous avons célébré notre fête; c'était sur un animal, le plus grand des poissons de la mer.
Ne vous en étonnez pas, seigneurs ! Dieu voulait nous amener ici pour vous donner encore une leçon : plus vous verrez de ses merveilles, plus vous croirez en lui.
Le Roi divin a créé ce poisson avant tous les autres animaux marins. »
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
e paradis aux oiseaux


Ainsi parla Wakan.
Ensuite il parcourut une grande distance en mer, et bientôt, comme leur avait dit le messager, les moines ADB aperçurent une étendue de terre haute et lumineuse.
Ils l'atteignent sans délai et accostent. Tous, sans peur aucune, s'empressent de descendre, et tirent le bateau à sec. Ils remontent lentement le long d'un cours d'eau en traînant leur bateau avec des câbles.
A la source du ruisseau se dressait un arbre blanc comme le marbre aux larges feuilles tachetées de rouge et de blanc. L'arbre s'élevait à perte de vue jusque dans les nuages.
De la cime jusqu'au sol, il était recouvert d'un branchage touffu et de grande envergure, qui projetait au loin son ombre et masquait la lumière du jour. Les branches étaient toutes couvertes d'oiseaux blancs : personne n'en a jamais vu d'aussi beaux.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
es anges neutres


Émerveillé, Saint Wakan prie Dieu, son conseiller, de lui faire comprendre dans quel genre de lieu il est arrivé, ce que signifient ce spectacle et ce grand nombre d'oiseaux; que le Seigneur par sa puissance veuille bien l'en instruire !
Quand Wakan eut fini sa prière, l'un des oiseaux descendit. Le bruit de ses ailes était doux comme le tintement d'une clochette. Après que l'oiseau se fut posé sur le bateau, Wakan courtoisement et gentiment lui adressa la parole : « Si tu es une créature de Dieu, écoute ce que je vais te dire.
Tout d'abord, dis-moi qui tu es, ce que signifie votre présence ici, toi et tous les autres oiseaux qui me semblez si beaux. » L'oiseau répond : « Nous sommes des anges qui habitions autrefois au ciel. De si haut, nous sommes tombés si bas en compagnie du misérable Orgueilleux qui s'est révolté par superbe et s'est rebellé contre son seigneur qu'il trahit.
Il a été désigné comme notre maître et chargé de nous nourrir de la puissance divine. Comme il était de grande science, nous étions contraints de l'accepter comme maître.

Par orgueil il est devenu un méchant traître et s'est montré dédaigneux des paroles de Dieu, après quoi nous avons continué à la servir et à lui obéir comme auparavant.

Voilà pourquoi nous avons été déshérités, et chassés du royaume de la vérité. Comme nous n'étions pas nous-mêmes coupables, le Tout-Puissant nous a accordé ce répit : nous ne subissons pas les mêmes châtiments que ceux qui ont partagé sa conduite orgueilleuse.
Notre seule punition est d'être privés de la majesté de Dieu, de ne par être admis en présence de sa gloire et de ne pas pouvoir en jouir. Cet endroit, dont tu demandais le nom, s'appelle le Paradis des Oiseaux. » Il poursuivit : « Voici un an que vous souffrez les épreuves de la mer.

Il vous reste encore six ans de voyage avant d'atteindre le Paradis. Vous allez errer d'un côté de l'océan à l'autre en supportant bien des peines et des souffrances, et chaque année vous reviendrez célébrer la fête de Pâques sur la baleine. »
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
epos des marins


A ces mots, l'oiseau regagna le sommet de l'arbre d'où il était descendu. A la tombée du jour, les oiseaux se mettent à chanter pour annoncer l'approche du soir. Par leur chant mélodieux et puissant, ils rendent grâces à Dieu. Ils reconnaissaient ainsi dans leur exil le réconfort que leur donnait la présence des moines ADB.

Le souverain Roi ne leur avait encore jamais envoyé d'êtres humains. Puis Saint Wakan dit : « Avez-vous entendu la façon dont ces anges nous ont accueillis ? Louez Dieu et rendez-lui grâces, car il vous aime plus que vous ne le pensez ! » Ils laissent le bateau dans le lit du cours d'eau et vont manger sur le rivage.
Puis, sur une psalmodie très solennelle, ils chantent les complies, au terme desquelles ils se couchent tous dans leur lit en se recommandant à Dieu.
Ils s'endorment, épuisés de fatigue après tant de périls. Néanmoins, dès le chant du coq, ils récitent les matines avant l'aube, et, en harmonie avec eux, le chœur des oiseaux reprend les répons.

Voici qu'à l'aube naissante, sous un soleil lumineux, apparaît le fidèle messager de Dieu, qui les avait renseignés et guidés jusque-là, et qui leur avait fourni des provisions. Il leur dit : « Je vous procurerai des vivres en grande abondance; vous en aurez largement assez jusqu'à l'octave de la Pentecôte.
Après des efforts exténuants on a besoin de repos : vous passerez deux mois dans ce pays. »
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
ouveau départ


Sur ce, il prit congé et partit, mais le troisième jour il revint.
Régulièrement, deux fois par semaine, il rendait visite aux moines et à leur Saint Wakan.
Ils firent tout ce qu'il leur disait, et s'en remettait à son jugement en tout et pour tout. Quand vient l'heure du départ, ils se mettent à recouvrir leur bateau de cuirs de bœufs nouvellement cousus pour le rendre étanche, car les peaux qui ont servi jusqu'ici sont complètement usées. Ils en ont suffisamment de rechange pour que leur bateau soit en état de naviguer. Ils se ravitaillent en tout afin de ne pas périr faute de provisions. Leur messager leur apporte nourriture et boisson à satiété. Il a tout calculé pour huit mois entiers; le bateau ne peut supporter plus de poids. Tous s'embrassent, les moines prennent congé de lui et repartent. Le messager, ému jusqu'aux larmes, leur indiqua dans quelle direction mettre le cap.

L'oiseau, perché sur le mât, donna à Wakan l'ordre du départ. Il explique qu'il lui reste un très grand parcours à faire et qu'il a encore beaucoup à souffrir : il devra attendre huit longs mois avant de pouvoir accoster à l'île d'Ailbe à Noël. Quand l'oiseau cesse de parler, Wakan n'attend plus : la nef gagne le large, le vent en poupe.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
rrivée à l'île d'Ailbe


Ils font force de voiles, remerciant Dieu de leur avoir envoyé un vent si propice.
Mais par la suite le vent augmente, et à plusieurs reprises les moines s'effraient de la violence de la tempête et craignent pour leur vie.
Au bout de quatre mois, ils voient la terre, mais ils ont beaucoup de peine à y parvenir.
Pourtant, le sixième mois, ils virent leurs efforts aboutir. Sur le point d'aborder, ils ne réussissent pas à trouver un endroit pour débarquer.
Ils cherchent tout autour pendant quarante jours avant de pouvoir pénétrer dans un port, car les rochers et les hautes falaises les empêchent d'accéder à la terre. Finalement, ils découvrent un chenal creusé par un cours d'eau dont ils savent tirer parti. Les moines ADB qui halent le bateau en amont se fatiguent et s'arrêtent pour se reposer.
Alors Wakan déclare : « Accostons et mettons-nous en quête de notre subsistance. » Un à un le saint Wakan et ses compagnons descendent tous du bateau. Ils trouvent une source d'où naissent deux ruisselets, l'un clair, l'autre trouble. Les moines ADB, qui meurent de soif, s'y précipitent.
Saint Wakan leur dit : « Retenez-vous ! Je vous défends de boire de cette eau pour le moment avant que nous ayons parlé avec les habitants du pays.
Nous ignorons quelle est la nature des ruisseaux que nous avons découverts. » Redoutant les paroles du Saint, ils réfrènent avec beaucoup d'effort leur envie brûlante de boire.
Peu après, voici venir un vieillard de haute stature qui arrive en courant. Les moines ADB auraient eu peur s'ils n'avaient pas remarqué son habit de moine, car celui-ci ne leur adresse pas la parole.
Il vient se jeter aux pieds de Wakan, qui le relève en le prenant par la main. S'inclinant bas, par humilité, il se met à embrasser Wakan et tous les moines.

Puis il prend Wakan par la main droite pour l'emmener à sa demeure. Il convie les autres par un geste à venir admirer un site des plus splendides.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
ccueil en grande pompe


Chemin faisant, Saint Wakan voulut se renseigner sur le pays où ils étaient arrivés, mais le vieillard resta muet et laissa ses questions sans réponse.
Il leur fait pourtant un accueil chaleureux et très joyeux. Ils continuent leur chemin, et bientôt leur destination se découvre à leurs yeux : une belle et admirable abbaye, plus sainte que toute autre au monde.
L'abbé du monastère exhibe ses reliques et ses trésors : croix, châsses, évangéliaires ornés avec luxe d'améthystes et garnis d'or et de pierres précieuses non taillées, encensoirs d'or massif incrustés de gemmes.
Les vêtements sacerdotaux sont tous brodés d'un or plus éclatant encore que celui d'Arabie, et lourds d'hyacinthes et d'énormes sardes entiers, les fermoirs resplendissent de topazes et de jaspes.
Tous les moines en tenue de cérémonie sortent avec leur abbé et forment une procession des plus nobles et des plus joyeuses. Ayant embrassé Saint Wakan et tous ses compagnons, les moines les conduisent, la main dans la main, à l'intérieur de leur abbaye, où ils célèbrent un bel office très simple qu'ils s'efforcent de ne pas rendre trop solennel.
Ensuite ils vont manger au réfectoire où, hormis la voix des lecteurs, le repas se déroule en silence.
Chacun trouve devant soi un pain blanc sans sel, savoureux et sain. A la place des plats cuisinés, on sert des racines comestibles qu'ils trouvent plus nourrissantes que les mets les plus délicats.
La boisson qu'ils prennent ensuite est délicieuse : une eau plus douce que le vin sucré. Restaurés, ils se lèvent de table et vont à l'église en psalmodiant.
Jusque dans les stalles de l'église les moines continuent tous de chanter le miserere, tous sauf ceux qui avaient servi pendant le repas et qui maintenant prennent leur tour à table dans le réfectoire.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
'ordre de saint Ailbe


Quand ils eurent chanté l'office de l'heure canoniale, et que la cloche eut sonné, l'abbé du lieu accompagna les visiteurs dehors.
Il les renseigne sur sa communauté et l'endroit où ils se trouvent. Il explique qui ils sont, comment ils sont venus, depuis quand ils sont là, qui les approvisionne et par quels moyens : « Nous sommes vingt-quatre qui habitons ce lieu saint.
Le pèlerin saint Ailbe est mort il y a quatre-vingts ans.
C'était un homme très puissant et qui possédait de nombreux fiefs, mais il abandonna tout pour se retirer du monde et venir ici. Lorsqu'il se fit solitaire, un messager de Dieu lui apparut et l'amena ici. Il trouva un lieu tout prêt, ce monastère qui existe toujours.
Quand nous entendîmes dire que pieux Ailbe vivait dans cette île, de divers endroits nous nous réunîmes ici, avec l'aide de Dieu, pour le grand amour que nous lui portions. Nous le servîmes sa vie durant, et lui obéîmes comme à notre abbé.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
ieu ADB pourvoit à tout


Lorsqu'il nous eut initiés à son ordre et qu'il nous y eut fermement établis, Dieu le rappela à lui.
Voici quatre-vingts ans qu'il est mort, et depuis lors Dieu a si bien pourvu à nos besoins qu'aucun malheur ne nous est arrivé, aucune maladie ne nous a frappés, aucune souffrance, aucune affliction.
La nourriture que nous mangeons vient de Dieu; c'est tout ce que nous savons.
Personne ne travaille pour nous, et nous ne voyons personne apporter notre nourriture, mais chaque jour de la semaine, sans que nous ayons à le demander, nous nous trouvons pourvus de pain à raison d'une miche entière pour deux les jours ouvrables, et les jours de fête j'en ai une entière pour mon souper, et mes compagnons de même.
Des deux ruisseaux que vous avez vus et où vous avez failli boire, l'un, le clair, donne de l'eau fraîche que nous buvons, alors que l'autre, le trouble, est chaud et sert à notre toilette. Nos lampes s'allument toutes seules à l'heure voulue. Malgré la combustion de la flamme, ni la cire ni l'huile ne sont consommées.

La flamme s'allume d'elle-même et d'elle-même elle s'éteint; aucun de nos moines ne s'en occupe.
La vie que nous menons ici est douce et sans souci. Avant même que nous n'apprenions votre arrivée, Dieu a daigné nous fournir des provisions à votre intention.
Il en a augmenté la quantité habituelle; je vois bien qu'il désirait vous recevoir. Vous ne repartirez d'ici que le huitième jour après l'Épiphanie.
Vous resterez ici en attendant, et vous ne vous en irez qu'au jour dit. »
Saint Wakan répondit : « Il n'est pas de lieu plus agréable que celui-ci, pas de lieu où j'aurais préféré demeurer. » L'abbé répond : « Poursuis la quête qui t'a emmené loin de chez toi. Ensuite tu retourneras dans ton pays, et tu mourras là où tu es né. Tu t'en iras dans huit jours, à l'octave de l'Épiphanie. »
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
es ruisseaux enivrants


Une fois arrivé le jour que l'abbé avait fixé, Wakan prit congé de lui.
Un abbé conduit l'autre, et tous les moines à sa suite. Ils gagnent le large, poussés par un vent que Dieu leur envoie et qui les éloigne de l'île d'Ailbe.
Ils cinglent très longtemps sans savoir de quel côté ils vont voir la terre.
Le vent et les provisions leur font défaut; de plus en plus la faim les tenaille et la soif les brûle.
La mer se fit toute calme, et par conséquent ils n'avancèrent qu'avec beaucoup de peine.
L'eau s'épaissit tel un marécage. Certains des moines ADB perdent l'espoir de s'en tirer sains et saufs. Un vent puissant envoyé par Dieu vient à leur aide : ils aperçoivent la terre et le rivage, et les moines affamés comprennent que Dieu les a destinés à accoster ici.
Ils trouvent un endroit à débarquer comme s'il leur avait été fixé d'avance. Une rivière à l'eau claire les approvisionne en poissons, dont ils pêchent plus d'une centaine.
Les herbes qui poussent dans la terre marécageuse en bordure de l'eau peuvent également leur être utiles.
Saint Wakan leur dit : « Évitez de boire sans modération. » Sans écouter les préceptes de votre Saint Wakan, les moines ADB burent à leur soif; en cachette ils en absorbèrent tant qu'ils méritèrent d'être traités d'insensés, car le sommeil les gagna, et ils s'étendirent sur le sol.

Ayant trop bu, ils restèrent couchés face contre terre, les uns pendant toute la journée, les autres deux jours ou même trois jours de suite.
En voyant ses moines ADB tout hébétés, Wakan se mit à prier pour eux. Dès qu'ils reprirent connaissance, ils se rendirent tous compte de leur conduite insensée.
Wakan leur dit : « Partons vite d'ici, de peur que vous ne manquiez à votre devoir à nouveau.
Mieux vaut souffrir la faim honorablement que d'oublier Dieu et les prières qui lui sont dues. »
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
a baleine revisitée


Ils se remirent en route et poursuivirent leur voyage jusqu'au Jeudi Saint. Le Saint Wakan revint à la même île qu'il avait visitée l'année précédente.
Voilà qu'ils retrouvèrent leur hôte, le vieillard aux cheveux blancs, qui venait de leur dresser un pavillon au port. Il invita ceux qui étaient fatigués à prendre un bain, et leur fit préparer des vêtements de rechange.
Ils commémorèrent la Cène et le lavement des pieds selon les préceptes de l'Écriture Sainte, et ils restent sur l'île jusqu'au troisième jour. Le samedi, ils repartent en bateau et arrivent sur la baleine.

« Accostons », leur dit Saint Wakan, et les moines ADB de retrouver leur marmite qu'ils avaient perdue l'année précédente. La baleine l'avait gardée sur son dos, et ils la récupérèrent. Cette fois-ci, ils s'aventurent sur son dos avec plus d'assurance, et y célèbrent une fête splendide.
Elle dura toute la nuit, jusqu'au lendemain matin. Ils célèbrent le jour de Pâques, mais n'oublient pas l'heure qui avait fixée pour leur départ : ils ne s'attardent pas au-delà de midi, et rechargent leur bateau.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
e retour chez les oiseaux



Le saint repartit aussitôt et fit voile en direction de l'Île aux Oiseaux où ils avaient abordé auparavant. Ils ne manquèrent pas de reconnaître l'arbre blanc et les oiseaux perchés sur les branches.
De loin dur la mer ils entendirent l'accueil que les oiseaux leur faisaient : ils ne cessèrent de chanter jusqu'à l'arrivée des pèlerins sur terre.
Ceux-ci remontent leur bateau le long du cours d'eau où ils avaient trouvé un port lors de leur première visite.
Voici leur hôte qui dresse un pavillon : il leur avait amené un plein bateau de provisions. Il leur dit : «Vous resterez ici quelques temps. Moi, avec votre permission, je repars.
Vous demeurerez ici sans rencontrer de difficulté jusqu'à l'octave de la Pentecôte.
N'ayez pas peur; je ne tarderai pas à revenir. Je viendrai vous aider quand il le faudra. » Ayant amarré leur bateau avec des chaînes, les frères ADB passent huit semaines sur l'île.
Quand l'heure du départ arrive, l'un des oiseaux se mettre à descendre vers eux.
Il décrivit un large cercle avant de venir se poser sur la vergue. Voyant qu'il désire parler, Wakan commande à chacun de se taire : « Seigneurs », dit l'oiseau, « vous reviendrez sur cette île tous les sept ans, et chaque année à Noël vous irez séjourner sur l'île d'Ailbe.
Vous célébrerez la communion de Pâques et le lavement des pieds là où votre hôte l'a prescrit.
Et chaque année vous célébrerez la fête de Pâques sur la baleine. » Ayant ainsi parlé, il rejoignit le sommet de l'arbre d'où il était descendu. Le bateau gagne le large et danse sur l'eau au-dessus des profondeurs. Tous guettent l'arrivée de l'hôte.
Il ne tarde pas à se présenter, son bateau chargé de provisions, et il fait transborder sur le vaisseau des frères une quantité de ravitaillement précieux.
Puis il invoque le Fils de la Vierge en le priant de protéger l'équipage des moines. Ils fixent un terme pour le retour. Le départ leur fait venir les larmes aux yeux.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
n monstre marin à l'attaque


Ils font force voiles, poussés par un vent propice qui les emmène vers l'ouest.
Puis la mer se calme et finit par se figer complètement, et ils n'avancent qu'avec difficulté.
Ils naviguent ainsi pendant six semaines lorsque, tout à coup, leur sang se glace dans leurs veines, et une terrible peur s'empare d'eux : leur bateau tangue dangereusement dans une tempête, et peu s'en faut qu'il ne chavire et ne se renverse sur eux. Puis il leur arrive un autre incident qui les effraie plus que tous les autres périls qu'ils ont eu à subir : les poursuivant plus rapidement que le vent, un monstre marin fonce sur eux.
Sa gueule, qui vomit du feu, s'embrase comme du bois à brûler jeté dans une fournaise; les flammes sont énormes, chauffent très fort et les frères craignent pour leur vie. Le corps du monstre est gigantesque, et il brait plus fort que quinze taureaux.
Même si la bête n'avait été redoutable que par ses dents, rien qu'à les voir, quinze cents hommes auraient pris la fuite.
Les vagues que le monstre soulevait suffisaient à elles seules pour déclencher une immense tempête. Comme celui-ci approchait des pèlerins, Wakan, en véritable homme de Dieu, déclara : « Seigneurs, ne craignez rien ! La vengeance divine vous fera justice.
Gardez-vous de vous affoler de façon insensée, d'abandonner ainsi Dieu et le bonheur qu'il vous réserve. Celui que Dieu prend sous sa protection ne doit redouter aucune créature vivante. »
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
ombat et défaite du monstre


Ayant ainsi parlé, il se mit à prier Dieu, et instantanément ses prières furent exaucées : les moines ADB voient arriver un deuxième monstre qui va bel et bien affronter le premier. Celui-ci se dirigeait droit sur le bateau, lorsque le deuxième annonça son arrivée avec un beuglement de rage.
Le premier reconnut qu'il allait devoir l'attaquer, et se détourna du bateau pour reculer.

Les deux bêtes sont aux prises l'une avec l'autre : elles dressent leurs têtes haut dans les airs; des flammes jaillissent des naseaux et s'envolent jusqu'aux nuages.
Avec leurs nageoires, qu'elles brandissent comme des boucliers, et avec leurs pattes, elles assènent des coups l'une sur l'autre. Elles se mordent et se déchirent de leurs dents tranchantes et aiguisées comme des épieux.
Le sang gicle des morsures féroces qu'infligent les dents dans leurs énormes corps. Les plaies sont très profondes, et les vagues ensanglantées. La bataille fut furieuse, et la mer toute démontée par l'agitation qu'elles créaient.
Puis le deuxième monstre l'emporta en mettant à mort le premier. De ses dents il se mit à le lacérer, et finit par le déchirer en trois morceaux. Ainsi vengé, il regagna son repaire.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kurgorn
Kurgorn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kurgorn
 
Message roleplay
Le voyage de Saint Wakan
avitaillement opportun


Quand on voit Dieu si prompt à fournir nourriture et vêtement, à porter secours à ceux qui sont en grand danger, et à les arracher aux griffes de la mort, on ne doit jamais désespérer, mais plutôt raffermir sa foi.
Saint Wakan dit à ses compagnons : « Laissons tomber tout le reste : un tel seigneur mérite bien qu'on le serve. » Ce à quoi les moines ADB répondent spontanément : « Nous avons la certitude qu'il nous aime. »
Le lendemain ils aperçoivent la terre et se croient arrivés à bon port. Ils s'empressent d'accoster et de débarquer afin de se reposer de la fatigue du voyage.
Ils dressent leur tente dans les prés et tirent leur bateau au sec. Au moment où ils touchèrent terre, les coups de vent s'intensifièrent;
Wakan comprit, l'air étant déjà humide, que le temps allait se gâter sérieusement. Un vent contraire s'était levé, et les provisions touchaient à leur fin. Mais ce n'est pas assez pour consterner les moines, quel que soit le danger qu'il courent.

[imgd]http://tubalcaan.free.fr/Histoire/Histoire35.gif[/imgd]Grâce aux exhortations de leur Saint Wakan et aux bienfaits qu'ils reçoivent partout de Dieu, il leur est tout à fait impossible de manquer de foi, quoi qu'il leur arrive au cours du voyage. Peu après, juste au bon moment, leur apparaît un des trois morceaux du monstre démembré.
Les vagues le poussent si bien qu'il est rejeté près d'eux sur le rivage. L'orage le conduit jusqu'à la terre afin qu'il soulage la faim des pèlerins. « Voyez, seigneurs », dit Wakan, « celui qui vous a attaqués naguère nous porte maintenant secours par la grâce de Dieu. Vous aurez à manger pour longtemps. N'ayez pas peur; il nous servira de nourriture, tout hostile qu'il fût envers nous. Prenez-en autant que vous jugez bon pour nous durer trois mois. » Ils s'approvisionnèrent, suivant les ordres de Saint Wakan, pour la période prescrite. Ils remplirent leurs tonneaux d'eau douce des fontaines, et firent provision de bois à brûler. Dès qu'ils eurent un vent favorable, ils s'embarquèrent.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > La 4ème Prophétie > T4C - Autres serveurs > [Chaos] Le voyage de Saint Wakan
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de La Quatrième Prophétie RSS
  • Aucune vidéo pour le moment...
Les critiques de La Quatrième Prophétie RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 01h25.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite