JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 746 (sites) | 1309 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Avortement] Sommes nous des Hitlers en puissance? RSS
   
Fil fermé
Partager Outils Rechercher
Avatar de Samsagace
Samsagace
Alpha & Oméga
 
Avatar de Samsagace
 
Citation:
Provient du message de Koto
Je vais donc rectifier un peu le tir de mon premier post... L'avortement, oui avant que le foetus soit conscient... Mais une fois les 14 semaines passées, je trouve toujours que le fait de tuer un enfant parce qu'il est handicapé ou autres est inadmissible et inhumain. Pour quelle raison? (voir au dessus).
Je te le répète: on ne peut pas tuer un foetus triso au-delà de la 24è semaine (ne confonds pas 14eme: viabilité, 24eme: conscience), seuls les avortements thérapeutiques sont autorisés... bref tu es dans l'impasse là je crois si tu réfléchis de manière objective.
Lien direct vers le message - Vieux
follet
Alpha & Oméga
 
Bonsoir :)
Je remarque qu’il n’y a pour ainsi dire aucune fille – femme qui participe à la conversation * ne dissimule pas un sourire qui n’a rien de provocateur ou accusateur *

Conversation, car voilà un des thèmes pour lequel on ne peut parler de débat. A l’instar de la politique et de la religion, chaque partie campe sur sa position même si, à ce que j’entends ici, le plus grand nombre s’ouvre à la parole

Et puisque je parle de religion, une parenthèse à la réflexion de Mademoiselle Sakura que j’aurais faite moi-même si elle n’avait pas été plus prompte et à votre réponse surtout :
Premièrement je ne suis pas croyant
En la matière je pense qu’il n’est pas de savoir si on croit ou non. Le poids, atavique pour ce que j’en pense, du judéo-christianisme suffit à faire courber le col. Et lorsqu’on voit le mal qu’ont certains lorsqu'ils veulent consciemment s’en défaire – y arrivent-ils tous entièrement ? –, on ne peut s’étonner que ceux qui ne cherchent pas à secouer ce joug ne se rendent pas compte qu’ils ploient sous sa pression.
Lorsqu’il s’agit d’un tel sujet cela a,à mon sens, une grande importance.
Et j’ai eu le sentiment dès la lecture du premier paragraphe, que vous subissiez dans les sacro-saints principes.
Non : je ne vous montre pas d’un doigt accusateur

J’essaie simplement de dire qu’on ne peut réfléchir bien ce point-là si on ne se dégage pas de certains interdits.

Et puisque je parle d’interdits :

Permettez, Ulgrim : " C'est son choix, son désir, et la loi l'y autorise."
Les femmes qui le désirent ou non, se sont passées et se passeront bien de là Loi.

Question pour Koto : Etes-vous végétarien ?

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sall
Sall
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sall
 
Sans vouloir trop m'avancer, il me semble bien que lorsque l'on est mineur on est censé présenter l'autorisation d'un de ses parents ou d'un tuteur legal.

POur ma part, je pense que si je devais attendre un enfant atteint d'une maladie incurable, comme une trisomie 21 pour ne citer qu'elle, je pense que j'avorterai. Si j'ai des enfants je veux le mieux pour eux, qu'ils soient en bonne santé est le minimum, de plus elever un enfant trisomique est une enorme responsabilité, car son education et ses soins dureront toute sa vie. Et la c'est purement egoiste mais je ne pourrai pas vivre avec la peur qu'il m'arrive a moi et a mon conjoint un accident qui fasse que cet enfant qui a besoin d'enormement de soins et d'attention se retrouve seul et qui se retrouvera surement dans une clinique specialisée.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Cocyte
Cocyte
Alpha & Oméga
 
Avatar de Cocyte
 
L'idée de base se defend et est effectivement comprehensible, et c'est un point de vue valable. Pas la peine de hausser le ton ou d'insulter, chacun a son point de vue.

Voila le mien :
Dans le cas du nazisme, il s'agissait de "tares" imaginaires et les meurtres etaient perpetrés de sang froid par des bourreaux avide de haine.
Dans le cas des avortements thérapeutiques, il s'agit de tares reelles et handicapantes, et cette decision n'est jamais ni facile a prendre, ni a assumer pour les parents.
Dans le cas du nazisme, c'etait les bourreau face aux victimes.
Dans le cas d'un avortement, il n'y a que des victimes.

Par contre, dans le cas d'avortements dit "de conforts" (Cette definition regroupe aussi le cas d'une adolescente ou d'une victime de viol), J'ai un point de vue legerement different...

Etant donné les nombreux couples plus que correct qui se desolent de ne pas pouvoir avoir d'enfant, je pense qu'il serait plus interessant de favoriser des adoptions pré natales, en integrant la mere reelle de l'enfant a la famille du couple (en tant que marraine de l'enfant par exemple) Dans le cas ideal, cela permettra au couple d'avoir l'enfant qu'il desire, a la mere de ne pas souffrir moralement de son avortement, ni de souffrir du fait de ne pouvoir voir son enfant, et rien n'interdit aux parents de dire la verité a l'enfant quand celui ci arrive a un age ou il peut comprendre, avec l'immense avantage pour lui qu'il connaitra deja sa veritable mere et aura moins de problemes psychologiques quand a ses origines...

Bien sur, je suis un utopiste dans l'ame, j'estime qu'au moins 10% de ces adoptions serait des echecs a cause d'incompatibilitée d'humeur entre les deux familles... et ces echecs seront assez "sanglants"

Pour finir, un petit mot sur une dame politique francaise :
Simone Veil est née a Nice en 1927. En mars 1944, elle est arrêtée avec sa famille par la Gestapo, et déportée dans le camp de concentration d'Auschwitz où elle passera 13 mois. Apres la guerre, elle reprend des etudes et devient magistrat. En 1974, elle est nommée ministre de la santé sous Giscard, et redige la fameuse loi Veil sur l'avortement.

C'est un peu etrange de comparer une personne ayant souffert dans un camp de concentration a Hitler, non?

(HS : j'ai un peu regardé les infos sur Simone Veil, et elle a des idées plus qu'interessantes)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Panzerjo MILKS
Panzerjo MILKS
Alpha & Oméga
 
Avatar de Panzerjo MILKS
 
Rah dediou en a peine une heure 1( i ly'a deja 3 pages, penser aux pauvre gens qui revisent et qui aimeraient poster un peu!


Bon deja il n'est plus necessaire d'avoir l'accord de ses parents si on est mineur, mais il faut un majeur avec nous.

Sinon, si j'ai bien compris le probleme c'est de savoir de qu'elle droit on hote la vie .

La question ne se pose avec un avortement "normal" puisque les scientifiques tendent a dire qu'avant un certaine age, le foetus n'a pas de consciance, or une fois ce delais depasser on ne peut pus avorter.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Æye...Doll
Æye...Doll
Alpha & Oméga
 
Avatar de Æye...Doll
 
Citation:
Etant donné les nombreux couples plus que correct qui se desolent de ne pas pouvoir avoir d'enfant, je pense qu'il serait plus interessant de favoriser des adoptions pré natales, en integrant la mere reelle de l'enfant a la famille du couple (en tant que marraine de l'enfant par exemple) Dans le cas ideal, cela permettra au couple d'avoir l'enfant qu'il desire, a la mere de ne pas souffrir moralement de son avortement, ni de souffrir du fait de ne pouvoir voir son enfant, et rien n'interdit aux parents de dire la verité a l'enfant quand celui ci arrive a un age ou il peut comprendre, avec l'immense avantage pour lui qu'il connaitra deja sa veritable mere et aura moins de problemes psychologiques quand a ses origines...
Hum il me semble que ce concept de mere porteuse est illegal en france.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de Cocyte
Pour finir, un petit mot sur une dame politique francaise :
Simone Veil est née a Nice en 1927. En mars 1944, elle est arrêtée avec sa famille par la Gestapo, et déportée dans le camp de concentration d'Auschwitz où elle passera 13 mois. Apres la guerre, elle reprend des etudes et devient magistrat. En 1974, elle est nommée ministre de la santé sous Giscard, et redige la fameuse loi Veil sur l'avortement.

C'est un peu etrange de comparer une personne ayant souffert dans un camp de concentration a Hitler, non?
Dans la comparaison de Koto, ce n'est pas Simone Veil qui est jugée semblable à Hitler, mais celles qui décident d'avorter. Simone Veil n'a pas rendu l'avortement, même thérapeutique, obligatoire. Elle n'a fait que le légaliser, en laissant chacune en décider, en son âme et conscience.

En ce sens, le titre une fois débarrassé de son "nous" hypocrite qui permet d'insulter impunément, aurait dû être "Y a-t-il des Hitlers en puissance sur ce forum et venez vous justifier", puisqu'il aurait alors reflété le choix qui est laissé à chacune d'avorter ou non dans notre société, et affirmé en même temps les opinions de son auteur.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Cyphen
Cyphen
Alpha & Oméga
 
Avatar de Cyphen
 
Outre le fait que la comparaison sur le titre soit plus que douteuse, je tiens toutefois à donner mon avis.

Je suis pour l'avortement pour diverses raisons... D'une part au delà des conceptions religieuses (puisque je suis loin d'être croyant), j'estime que la foetus n'est pas un être humain et qu'il est préférable de donner la vie à un enfant qui pourra pleinement en profiter sans vivre toute sa vie dans les rêts d'un handicap ou d'une maladie.

D'autre part j'estime que les parents ont le droit de choisir si il souhaite avoir un enfant ou non et si la cause de la naissance est acceptable ou non (Comme un viol ou c'est tout a fait inconcevable de demander à une victime de garder l'enfant si elle ne le désire pas du tout).

Lorsque je vois le vieux croulant sur son cercueil mobile qui proclame que la contraception via le preservatif et l'avortement c'est "mal" j'ai une folle envie de vomir...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Panzerjo MILKS
Panzerjo MILKS
Alpha & Oméga
 
Avatar de Panzerjo MILKS
 
Moi je ne me gene pas de vomir, pas de peau qu'il se trouvait a cote de moi quant meme
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de kalidor
kalidor
Bagnard
 
Avatar de kalidor
 
Avant la loi qui autorise l'avortement ,ceux-ci se faisaient en grand nombre de manière illégal et dans des conditions parfois dramatiques qui étrennaient la mort de l'enfant mais aussi dans beaucoup de cas celui de la mère a plus ou moins long termes a cause d'infection etc...

Donc pour ma part j'estime que les choses ont bien plus évoluer dans le bon sens que dans le mauvais avec la loi qui donne a la femme le droit d'avorter.

Je pense plus que ceux qui demandent l'interdiction de l'avortement

1) Ne sont pas bien informer
2) Prennent cela plus sur un plan religieux qu'autre chose : ( religion étant séparer du pouvoir en France l'avis d'une religion n'a en a rien a décider a la place de la femme )

Donc pour ma part je suis pour l'avortement aussi bien part rapport au droit de la femme de disposer de son corps ( et donc de sa grossesse ) comme elle le désire , aussi bien que sur un plan humain.

Ps : d'autres part les commandos anti IVG n'ont fait que augmenter mon irritation a l'encontre de ces personnes qui veulent décider a la place des autres ( qui eux utilisent des actions pour le moin naziarde a mon sens) .
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Soroya
Soroya [FED]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Soroya
 
Je vais essayer de repondre a peu pres point par point

- Deja le titre et la forme du premier message est a vomir, comme l'a dit Laya, c'est un Godwin Point de premier classe, difficile a battre.

- L'avortement:
Je pense que l'avortement se fait pour le bien de l'enfant, etrange non ?
Simplement parceque je pense qu'il vaut mieux ne pas laisser vivre un futur enfant qui n'aurait pas les conditions optimales de devellopement : une integrité physique et mentale : je vois pas comment un enfant tronc pourrait grandir sainement et profiter de la vie, idem pour un trisomique ou un attardé mental.
Ensuite, il se fait aussi pour le bien des parents, notamment de la mere: aussi bien physique, si l'integrité physique de la mere est remise en cause, qu'elle risque de devenir sterile, d'etre blessée voir de mourir, l'avortement est preferable.
De meme si l'enfant n'est pas desiré ou que sa venue au monde va etre trop difficile a supporter pour les parents ( enfant attardé ou malformé, c'est pas facile d'assumer pour des parents... )la encore c'est surement preferable.
Mais il y a une chose qu'il ne faut pas oublier, c'est que dans tous les cas, l'avortement n'est jamais benin pour la mere, c'est pas " hop je veux pas de mon gosse je vais me faire cureter on en parle plus", c'est une douleur psychologique assez enorme je pense, pour les quelques filles de mon entourage qui se font avortées pour pas etre mere a 16/17 ans.

3eme point important: l'avis du pere.
Je pense que c'est une bonne chose que l'avis du pere ne soit pas obligatoire. Simplement parceque si le couple est sain, la decision sera aussi prise par le pere, si le couple n'est pas stable, mieux vaut peut etre mieux qu'il n'ai pas d'enfant.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kotori
Kotori
Reine
 
Avatar de Kotori
 
Avorter, pour quelque raison que ce soit, est un acte extrêmement difficile, douloureux et menant souvent à de nombreuses problèmes psychologiques (culpabilité ou autre).

Je doute qu'Hilter ait fait une dépression après avoir désirer mettre en pratique sa politique d'épuration.

Je trouve que ce débat, hautement théorique, laisse peu de place à l'humain... Vous avez des idéaux, j'en suis très contente. Mais ne pensez pas qu'une femme, qu'un couple qui décide d'un avortement le fait de gaieté de coeur.
Les avortements que vous appelez "de convenance" ne sont pas plus méprisables que les autres. Il y a des situations qui peuvent expliquer ce genre de décisions.


PS : j'aimerais vous rappeler que les techniques de contraception ne sont pas fiables à 100%...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Biquette
Biquette
Alpha & Oméga
 
Avatar de Biquette
 
Selon moi, une femme qui ne se sent pas prête à accorder toute l'attention et tout l'amour possible à cet enfant et qu'elle ne désire pas le faire adopter, peut se faire avorter.

Attention il y a des cas différents selon la personne.
Si elle n'a pas vraiment les moyens d'apporter tout ce dont l'enfant aura besoin au détriment de sa vie et de son logis je trouve normal d'une certaine façon de songer à l'avortement.
Si l'enfant risque d'être handicapé à vie et qu'elle n'est pas prête psychologiquement à accepter une telle réalité, plutôt que d'aporter une vie triste morne et voire cruelle à l'enfant même s'il n'a pas conscience de son environnement, je trouve que l'avortement est une solution fort courageuse.

Une amie a dû se faire avorter à 16 ans, pourtant elle désirait ce bébé, mais comme elle avait un problème au niveau du bassin, elle risquait sa santé si elle complétait la grossesse.

Attention! Je ne dis pas que l'Avortement est une solution facile de : je veux pas de bébé, je ne veux pas faire face donc j'avorte!

C'est plutôt une question de : Suis-je prête à avoir cet enfant ? Serai-je capable de lui offrir tout l'amour, l'attention et les soins dont il a besoin ?

Il ne faut pas oublier le côté humain. Souvent des enfants non désirés risquent de subir les cas de bébés secoués...des parents qui ont pris peur quand les bouts de choux braillaient, qui n'étaient pas prêt à en prendre soin, qui n'avaient pas de recours non plus.
Entre risquer de faire subir à un enfant des accès de colère parceque je ne suis pas stable émotivement et financièrement, et me faire avorter en me disant : J'ai encore la vie devant moi pour avoir un enfant et le prochain aura tout ce dont il a de besoin et plus puisque je tenterai d'aimer l'enfant que je n'ai pas apporté à terme en lui.

Je préfère me faire avorter le cas échéant.

Et comme on a dit plus haut, les moyens de contraception ne sont pas sûr à 100%
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Le Saint
Le Saint
Alpha & Oméga
 
Avatar de Le Saint
 
La question de base est TRES mal posée.

C'est mettre sur le même pied un décision personnelle d'une future mère et celle de la machine nazie qui imposait à tous des avortements obligatoire.

Pour cela, pour rester poli, je dirai que je ne "félicite" pas l'auteur de ce thread pour cette amalgame vraiment déplacé.

Et donc il me semble qu'entre donner un droit à des parents sur la décision de donner la vie et donner les moyens de procéder à une tuerie systématique, il y a un monde de différence.

Il y a le monde de l'humain, de la réflexion, du droit de s'autogérer légalement et le monde de la boucherie dictatoriale.


Donc, pour répondre à la "question", non, je ne vois d'Hitler nulle part dans nos sociétés permettant l'avortement thérapeutique ou autre. Je vois seulement une société qui tâche d'évoluer et de permettre à chacun de faire ses choix en toute liberté et légalité.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gabriel Thylin MSF
Gabriel Thylin MSF
Alpha & Oméga
 
Avatar de Gabriel Thylin MSF
 
Mon avis rejoins celui de Kalidor Cyphen et Kotori. Je doute sincèrement qu'une femme ai recours a l'avortement par plaisir et que le fait d'y avoir recourt doit etre douloureux aussi bien physiquement mais surtout psychologiquement. On ne peut se permettre de juger pleinement une decision comme celle ci ne pouvant connaitre les conditions de ce choix.

Je conseille d'ailleurs a tous d'avoir la chance de voir un jour les différents episodes de l'intelligente série new york district (Law & order) qui traite le sujet de façon très travaillé et qui donne a reflexion.

*ne revient pas sur l'abération du titre du sujet qui n'est pas provocateur mais complétement déplacé*
Lien direct vers le message - Vieux
Fil fermé
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Avortement] Sommes nous des Hitlers en puissance?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 21h24.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite