L'Agora

[Ecologie] Energies renouvelables, fossiles et nucléaires

Répondre
Partager Rechercher
Et puis même si on pourrait (pouvait ? Énorme doute) être sauvé par la technologie, la réduction et la prise de conscience de sa consommation apportent des choses majoritairement positives : meilleure économie, meilleure santé sont les effets directs les plus visibles.
C'est passé ici ce truc :
https://mrmondialisation.org/les-app...ers-du-climat/

On pourrait limiter le réchauffement climatique en mettant des particules dans la haute atmosphère qui réfléchiraient la lumière du soleil.

Que pensez-vous de toute solution technique pour limiter le réchauffement de manière active ? Etant donné que la température monterait encore même si nous arrêtions toute émissions de gaz à effets de serre.
J'en pense que l'histoire nous a prouvé que quand on balances des molécules organiques, inorganiques ou des polymères dans les rivières ça finit jamais bien.

Et que tout ce qui se trouve dans l'air se dissout forcément dans l'eau un jour, parce que la loi d'Henry est absolue qu'on le veuille ou non, ça finira probablement pas bien.
Citation :
Publié par Zackoo
J'en pense que l'histoire nous a prouvé que quand on balances des molécules organiques, inorganiques ou des polymères dans les rivières ça finit jamais bien.

Et que tout ce qui se trouve dans l'air se dissout forcément dans l'eau un jour, parce que la loi d'Henry est absolue qu'on le veuille ou non, ça finira probablement pas bien.
Quid d'une capture du CO2 par un moyen qui ne rejetterait rien de spécial dans l'air ? Typiquement en faisant vivre des végétaux reconnus pour leur forte capacité d'absorption du CO2 ? Ca entre dans le cadre de ma question
La capture du CO2 dans l'air est pour le moment une utopie, les technologies actuels permettent en revanche de le capturer en sortie de cheminé, mais evidemment c'est pas rentable pour les voitures, a terme on peut espérer voir ce genre de piège à CO2 en sortie d'usine vu que seul les industriels ont les moyen de payer ceci, cependant ça passera forcément par des lois dures, car ils en ont jamais rien eu à foutre de l'environnement.

Les plantes, tout ce qui est biomasse, sont parties intégrantes du futur, particulièrement les algues car ça prend peu d'espace et ça se développe un peu partout. En revanche ce genre de truc ne faisant pas vraiment partie de mon domaine je me prononce pas dessus, mais je sais pas comment envoyer des plantes dans l'air ou la haute stratosphère, bref des lieux de conditions température, de pression et de taux d'oxygène pas vraiment accueillante pour des être vivants.

Va vraiment falloir développer la biomasse, non seulement pour le CO2 et l'énergie (@éthanol biosourcé ) mais surtout à cause du manque de monomère issue de la pétrochimie qui va nous tomber dessus à terme. Depuis 1990, on remplace de plus en plus de métaux par des polymères ou des composés hybride ( généralement polymère organique renforcé par de l'inorganique ) et ça va faire vraiment très très mal si on a plus de monomère primaire : on arrivera pas à former le 7eme continent dans le pacifique
Citation :
Publié par Eden Paradise
Quid d'une capture du CO2 par un moyen qui ne rejetterait rien de spécial dans l'air ? Typiquement en faisant vivre des végétaux reconnus pour leur forte capacité d'absorption du CO2 ? Ca entre dans le cadre de ma question
Pourquoi pas mais ça pose deux problèmes :
1) ça n'incitera pas du tout les pollueurs de diminuer les émissions de CO2
2) ça pose un danger de monoculture intensive d'une plante juste pour qu'elle bouffe du carbone

C'est envisagé, mais en complément de la base qui reste bien sur de diminuer les émissions de CO2 (et autres polluants).
Je suis pas vraiment réfractaire, l'idée est cool, mais la quantité de molécule devant être envoyé dans l'air pour réduire l'effet de serre serait énorme, on parle d'un effet planétaire et grossièrement faudrait annuler 250 ans de CO2 relarguer ? Dur.

Moi je pense que la meilleur des énergies, c'est celle qui est pas utilisé. L'aberration à mes yeux, c'est qu'il y'ait une voiture pour deux humains en Europe par exemple. Si je blâme les politiciens de faire une fuite vers l'avant, c'est pas pour que nous autre scientifique, chercheurs et ingénieurs, faisons de même.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Je note donc que vous êtes plutôt réfractaires.
C'est le reflet de ce que raconte E Klein, le titre se suffit à lui même : les vacillements de l'idée de progrès
Je pense que personne n'est contre reboiser massivement (à part les planteurs de soja, of course), c'est au contraire je pense un élément essentiel de la solution. Mais ça ne serait pas suffisant.
Citation :
Publié par Doudou
Bein disons que rajouter des particules dans l'atmosphère, pour contrer les effets des particules qu'on a déjà émises en trop, je ne suis pas sûr que ça soit la meilleure des idées.

Surtout qu'on n'en connaitrait pas forcément tous les effets et que ça serait pas forcément réversible.
Dans ma question j'avais précisé "toute autre solution", hein.. Comme pour admettre que la première idée venue n'était pas forcément la bonne.
Ma question c'est :

On va dans le mur. Est-ce qu'on se contente de relacher le pied de l'accélérateur ou bien est-ce qu'on se bouge le cul et on actionne le frein ?
Aujourd'hui on est partis pour tenter de limiter le réchauffement à 2°, comme si c'était acceptable, mais quel pays a baissé ses émissions de CO2 de manière volontaire depuis 15 ans ??
Si on émet toujours autant sans rien faire pour le CO2 déjà émis, ou même si on réduit légèrement nos émissions, on va quand même dans le mur. Enfin, il faut plutôt parler du marais boueux et puant. On y est déjà un petit peu (cf la pollution à pékin ou paris..).

Du coup vous êtes résignés à subir les conséquences des actions de nos parents ou bien vous êtes prêts à chercher des solutions pour essayer de faire machine arrière ?
Soyons honnêtes, nous mettrions les pieds dans l'inconnu, il faut accepter de se planter en phase de brainstorming et pré étude... Les frères wright n'ont pas sorti leur engin volant du premier coup, ils ont galéré autour de plein de solutions avant d'arriver à un truc capable de faire un saut de puce.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Du coup vous êtes résignés à subir les conséquences des actions de nos parents ou bien vous êtes prêts à chercher des solutions pour essayer de faire machine arrière ?
Soyons honnêtes, nous mettrions les pieds dans l'inconnu, il faut accepter de se planter en phase de brainstorming et pré étude... Les frères wright n'ont pas sorti leur engin volant du premier coup, ils ont galéré autour de plein de solutions avant d'arriver à un truc capable de faire un saut de puce.
T'es sur JoL, pas au milieu de super spécialistes du climat. Tu crois qu'on va subitement trouver une solution au réchauffement climatique sous ton impulsion ?
Citation :
Publié par Sslaa
T'es sur JoL, pas au milieu de super spécialistes du climat. Tu crois qu'on va subitement trouver une solution au réchauffement climatique sous ton impulsion ?
Je te demande si tu es prêt à faire confiance à des mecs pour qu'ils travaillent sur ce sujet.
Après, que ce soit une solution qui soit de la bio-ingénierie, de l'ingénierie climatique, de l'ingénierie des transports (pour capturer le co2 avant son émission dans l'atmosphère), ou autre, ça on verra seulement après, une fois qu'on se sera convaincus de la possibilité de faire quelque chose.

Evidemment si personne ne croit qu'on puisse faire quoi que ce soit (à tort ou à raison) on aura jamais engagé les fonds ne serait-ce que pour lancer les pré-études...
Citation :
Publié par Eden Paradise

Du coup vous êtes résignés à subir les conséquences des actions de nos parents ou bien vous êtes prêts à chercher des solutions pour essayer de faire machine arrière ?
Soyons honnêtes, nous mettrions les pieds dans l'inconnu, il faut accepter de se planter en phase de brainstorming et pré étude... Les frères wright n'ont pas sorti leur engin volant du premier coup, ils ont galéré autour de plein de solutions avant d'arriver à un truc capable de faire un saut de puce.
Commence par lâcher ton char avant de faire la morale ...
Citation :
Publié par Cpasmoi
Commence par lâcher ton char avant de faire la morale ...
J'ai cru que c'était une expression genre descends de tes grands chevaux, mais en fait tu es canadien, et j'ai compris, mais j'ai failli mal prendre ta phrase

Et oui avec ma voiture j'encule la planète mais je préférerais payer un dispositif antipollution quelconque (même une voiture à propulsion alternative ou une forêt de humus bidustrucus spé bouffeur de CO2) avant de lâcher mon char.
Demain je pars à la campagne, je fais comment sans caisse ?
Bin si on compte sur de la mauvaise science fiction pour eviter un evenement possiblement exterminateur pour notre espece, c'est quand meme un plan bien moisax. On n'est pas dans un episode de Star Wars hein.
Citation :
C’est « l’équivalent de trois quarts des émissions de toutes les raffineries de pétrole de la Californie en un an », souligne de son côté Stephanie Pincetl, professeure de sciences environnementales, interrogée par l’Agence France-Presse. Selon elle, cette fuite est « sans comparaison, catastrophique », car c’est du méthane, un gaz à effet de serre « 80 fois plus puissant que le CO2 à l’échelle de vingt ans, et qui agit beaucoup plus rapidement ».
Ha ouai quand même....
C'est con la Californie c'était l'état le plus vert des USA enfin qui s'affiche en tant que tel. Là pour le coup ça fait tâche
Citation :
Publié par Eden Paradise
...
Demain je pars à la campagne, je fais comment sans caisse ?
C'est un serpent qui se mord la queue... Quand tu n'as pas de voiture, tu ne vas simplement pas là ou tu ne peux pas y aller en voiture... Tout comme quand tu as une voiture, tu ne vas la ou on ne peut pas y aller en voiture.
Citation :
Publié par Eden Paradise
C'est passé ici ce truc :
https://mrmondialisation.org/les-app...ers-du-climat/

On pourrait limiter le réchauffement climatique en mettant des particules dans la haute atmosphère qui réfléchiraient la lumière du soleil.

Que pensez-vous de toute solution technique pour limiter le réchauffement de manière active ? Etant donné que la température monterait encore même si nous arrêtions toute émissions de gaz à effets de serre.
Actuellement, à ma connaissance, il y a deux problèmes majeurs à l'utilisation d'aérosols (généralement sulfates pour les projets les plus avancés) :

Premièrement, ces aérosols restent de quelques mois à 1-2 ans dans l'atmosphère. Utiliser cette technique nécessitera d'envoyer des aérosols en haute atmosphère de manière continue pendant des siècles pour contrer l'action des surplus de gaz à effets de serre émis par l'homme. (à titre indicatif : le méthane a un effet sur l'atmosphère pendand en gros 80-100 ans. Pour le CO2, on est autour de 500 ans. Pour les CFC émis jusque dans les années 80, et responsable de 10 % du surplus de forçage radiatif, on est autour de 10 000 ans.)
Par ailleurs, ces aérosols ne sont efficaces que localement, il faudrait donc en envoyer sur l'ensemble du globe pour réduire significativement l'énergie reçue par la Terre.
Autant dire que, alors même que la disponibilité des énergies fossiles va vraisemblablement décroitre pendant le XXIe siècle, je ne pense pas qu'il soit raisonnable de penser que l'humanité va pouvoir fournir ce travail de titan sur une durée longue.

Deuxièmement, ces aérosols ont un effet destructeur sur l'ozone (rien à voir avec le changement climatique, mais importante quand même pour la vie sur Terre.
Aujourd'hui, personne n'est capable de dire ces aérosols émis en haute atmosphère pourront se déplacer ou non au niveau de la couche d'ozone.

Enfin, une dernière chose qui n'est plus spéculative, pour l'une des méthodes envisagées, les aérosols agissent en facilitant la nucléation de nuages en haute atmosphère. Leur injection massive dans l'atmosphère pourrait vraisemblablement perturber les déplacements de vapeur d'eau à grande échelle, que ce soit entre les différentes couches atmosphériques, ou entre régions du globe. Mon pari serait que cela va encore assécher les zones arides de la planète. Les pays concernés pourraient alors ne pas être ultra-emballés par l'idée.


Conclusion : en l'état actuel des choses, l'utilisation massive d'aérosols semble extrêmement coûteuse, nécessite une vision politique mondiale et des ressources considérables sur des durées de l'ordre du siècle, et a de fortes chances de créer un problème encore plus dramatique.

A titre personnel, je suis plutôt contre cette méthode, tant que ces deux questions n'auront pas été réglées.

Dernière modification par Fnord ; 07/01/2016 à 12h19.
Citation :
Publié par Fnord
Conclusion : en l'état actuel des choses, l'utilisation massive d'aérosols semble extrêmement coûteuse, nécessite une vision politique mondiale et des ressources considérables sur des durées de l'ordre du siècle, et a de fortes chances de créer un problème encore plus dramatique.
D'un autre coté on empêche les expériences permettant de développer des moyens simples et peu coûteux de le faire. Les universitaires ont vu leur expérience visant a voir si il était possible de diffuser dans la stratosphère à l'aide de tuyaux et de ballons interdite ...
Forcement on ne va pas faire de progrès de ce coté. Ensuite on ne veut peut-être pas donner au premier pays d’Afrique un moyen de modifier le climat
Sérieux...
La géo-ingénierie c'est proposer de réguler un système dont on ne connait pas complètement le fonctionnement avec des gaz/particules dont on ne saura pas l'effet véritable avant qu'ils ne soient en application à une large échelle.
C'est juste débile. Comment oser imaginer qu'on a assez de connaissances pour comprendre à 100% les relations entre l'espace, la terre, ses mers et son atmosphère ?
Qu'on imagine sérieusement terraformer mars, ok. Personne n'y vit, si le processus foire complètement mars restera ce qu'elle est, une planète stérile.
Mais pour la terre, les scientifiques proposant sérieusement ce style de "réglage" à l'échelle mondiale devraient être enfermés.
Autant déployer des panneaux solaires de plusieurs centaines de km² un peu partout dans l'espace proche de la Terre, ça nous fournira de l'élec en plus de réduire l'énergie du soleil entrant dans l'atmosphère.
Au moins si ça commence à déconner on pourra les dégager en quelques heures pour revenir à l'état naturel, alors que balancer des particules dans l'atmosphère pour qu'elles y restent ...
Répondre

Connectés sur ce fil

3 connectés (2 membres et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée