L'Agora

[Ecologie] Energies renouvelables, fossiles et nucléaires

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Ghainor/Rodrek
Quand à l'écologie au niveau local, de que j'ai pu constater dans plusieurs magasins bio et amap, les affiches militantes parlent avant tout de :
- Stop à l'aéroport de Notre Dame des Landes.
Ca c'est parfaitement rationnel d'un point de vue ecolo, et meme d'un point de vue economique. Developper l'avion n'a pas de sens lorsque le petrole decline, et lorsque l'on essaye de se serrer la ceinture niveau rejets de gaz a effet de serre.

Ce qui ne l'est pas, c'est de preferer le status quo (les camions) a une infrastructure imparfaite mais meilleure (ferroviaire/canaux). Ceci dit, certains ecologistes sont parfaitement logiques et coherents sur cette position : ils ne veulent ni l'un ni l'autre, mais je pense leur projet invendable.
Citation :
Publié par Xotraz
Enfin les écolos style EELV essaye de baisser la consommation et de sortir du dogme de la croissance.
Je t'invite à aller lire la plaquette EELV sur la transition énergétique :
Transition Energétique : livret

Il y est mentionnée la chose suivante :

Citation :
Les réseaux “intelligents” (compteurs évolués, capteurs et moyens de télécommunication et de télécommande, etc.) permettront de gérer au mieux les moyens de production et de stockage, ainsi que la consommation. Les interconnexions devront être développées, à l’échelle de l’Europe notamment, afin de faciliter la solidarité territoriale. Enfin, les différents réseaux (gaz, électricité) devront être mis en interconnexion afin d’être complémentaires (le réseau de gaz est un moyen de stockage indirect de l’électricité par exemple).
C'est joliment dit présenté comme ça. Sauf que d'un point ingénierie c'est le bordel pour l'électricité car nous ne savons pas la stocker efficacement. On en reviens toujours au même débat. Peut Etre que l'on trouvera un moyen de stocker des électrons dans 30 ou 50 ans mais alors ce sera trop tard pour le CO2.
A l'heure actuel un smartgrid impose d'avoir des centrales capables de produire en permanence de l'électricité : nucléaire, charbon, gaz.
Citation :
Publié par Railgun
Euh, sa question a justement du sens* pour exactement les raisons que tu cites Oo. On peut faire une activité globale, toutes formes de rayonnements ionisants et tous radionucleides inclus, et même que c'est ça qu'on appelle l'activité d'un matériau. Et que justement, comme l'activité de la terre décroît avec le temps (en moyenne, bien sur, parce qu'ensuite c'est plus complique que ça), saupoudrer des trucs assez actifs en surface fait remonter l'activité a un niveau antérieur. Le raisonnement n'est pas con en soi.

*très vagues, parce que on peut au mieux parler du surplus de radioactivite moyenne apportee en surface par Tchernobyl, et de radioactivite moyenne a l'origine en surface (je suppose qu'on ne parle pas du noyau terrestre ou du manteau ). Le granit breton n'est pas radioactif comme le bassin parisien.

Tu sais aussi bien que moi que les retombées due aux précipitations dans la région de Tchernobyl ont été très inégales dans l'espace et dans le temps.
Pour rajouter ça comme argument au fait que je trouve que cette question manque de sens.

On va faire une moyenne de moyenne de moyenne comparé à une estimation fantaisiste et ça va apporter quoi comme information ?

C'est comme si je faisais un calcul à l'aide de plusieurs variables pour une répétition. Que je faisais une moyenne de mes répétitions au lieu de faire un cumul de mes variables avant de faire le calcul.
Enfin moi ça me fait penser à ça.
Tu obtiens un truc limite scientifiquement et en plus ça apporte une information tronquée et pas utilisable.

Donc oui, sa question à une sens mais je la trouve pas pertinente du tout.





Sinon pour suivre votre discussion, je suis écolo pro-nucléaire. Désespérez pas.

Pour celui qui dit qu'on va finir par éradiquer la vie sur Terre, c'est nous sur estimer totalement. Y'a encore plus de formes de vies inconnus et non décrites que celle que nous connaissons. Ca fait même pas un siècle qu'on a découvert la vie a très grande profondeur (au moment de la création des submersibles)
Citation :
Publié par Ghainor/Rodrek
- Une confusion que je trouve croissante entre l'agriculture biologique et la pseudo-science qu'est la bio-dynamie.
De manière générale, c'est ce qui m'énerve le plus avec les sympathisants écologistes : leur attrait pour les pseudo-sciences. Bio-dynamie, radiesthésie, homéopathie, ostéopathie... Comment veulent-ils être pris au sérieux quand à coté de ça leur courant conchie régulièrement la méthode scientifique ? :/
Citation :
Publié par Ghainor/Rodrek
- Une confusion que je trouve croissante entre l'agriculture biologique et la pseudo-science qu'est la bio-dynamie.
j'ai decouvert que les gens prennaient ce truc au serieux en regardant un reportage Arte. C'est meme pas de la pseudo-science, c'est du vrai charlatanisme.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
De manière générale, c'est ce qui m'énerve le plus avec les sympathisants écologistes : leur attrait pour les pseudo-sciences. Bio-dynamie, radiesthésie, homéopathie, ostéopathie... Comment veulent-ils être pris au sérieux quand à coté de ça leur courant conchie régulièrement la méthode scientifique ? :/
C'est classique en politique de ne voir que ce qu'on veut voir et que le reste on le refute sous divers pretexte....

ca marche dans tous les parties politiques...
Mmmmmhhh je vais réitérer ma connerie de la dernière fois où ce sujet a été abordé mais ya quand même des chose dans la biodynamie comme l'utilisation de la silice par exemple qui mérite d'être étudiée. Il y a des études en cours de comparaison sur des variables comme le rendement, l'activité photosynthétique via la surface foliaire, l'enracinement... Je suis d'accord avec vous pour parler de charlatanisme mais je pense pas que tout soit à jeter.

J'avais sollicité mon ancienne collègue pour avoir les infos sur les études allemandes en cours mais elle a abandonné son poste et elle est partie élever des chèvres.


Après, allez sur le terrain. Goûtez les produits, regardez les pratiques culturales... et parfois tu tombes sur des choses très très surprenantes. Quand tu vois dans une vigne la différence 2 deux rangs de vigne contigüe poussant sur le même sol mais avec des pratiques différentes, ça peut être bluffant.
Citation :
Publié par Ghainor/Rodrek
Les écologiste souhaitent sauver "la planète", pas notre espèce.
On peut se poser la question aussi comme cela: Est-ce que l'Homme (en temps que civilisation) vivra mieux et plus longtemps si l'environnement général des autres espèces est maintenu? Est-ce que cela ne changera strictement rien, si par exemple dans 500 ans 90% des autres espèces auront disparu? Vouloir protéger la planète, les espèces l'habitant, c'est par définition vouloir protéger aussi l'homme.

C'est un peu ce que je reproche à ce genre de débat, l'homme fait-il partie oui ou non de la Vie? L'homme est-il oui ou non le produit de cette planète? Si oui, alors ce que produit l'homme est le produit de la Vie. Et le produit de la Vie amène aux pollutions actuelles... Mais en fait, la Vie elle s'en fout royalement de ses pollutions, puisque c'est son propre produit...

Nous ce qu'on fait, c'est se dire: "Holala, que c'est pas bien cette consommation de nucléaire/charbon/gaz/matière première/rejet en tout genre"... le cul rivé dans notre monde occidental, le nez sur nos smatphones/ordi/bagnole, en train de se demander quel sera l'achat suivant...
Citation :
Publié par Ghainor/Rodrek
J'ai peut être noyé le bébé avec l'eau du bain.
Malheureusement il n’empêche qu'a l'heure actuel j'ai pu constater que l'écologie au niveau politique se résume à :
- La présentation de sortie du nucléaire dans le programme EELV est dangereusement optimiste, pour ne pas dire irréaliste au vu de la réalité allemande et japonaise.
Rallonger la durée de vie d'une centrale par une signature n'est pas admissible. Par contre refuser catégoriquement développement de nouvelles filières (sur-génération ou thorium) est absurde.
- Un obscurantisme croissant envers certaines technologies émergentes comme les OGM ou les nano-technologie. Oui le gène terminator de Monsanto dans le blé c'est intolérable, oui la modification de plan de microbe pour les faire produire des médicaments ou digérer du pétrole c'est bien !

Quand à l'écologie au niveau local, de que j'ai pu constater dans plusieurs magasins bio et amap, les affiches militantes parlent avant tout de :
- Stop à l'aéroport de Notre Dame des Landes.
- Une confusion que je trouve croissante entre l'agriculture biologique et la pseudo-science qu'est la bio-dynamie.
- Les ondes c'est le mal.

Oui il existe des écologistes rationnels, mais de la à parler de "courant" ?
J'analyse ça, un peu pêle-mêle, comme :
- une réaction épidermique face aux technologies dont les nombreuses applications possibles sont massivement employées pour le profit économique de quelques multinationales (ogm en tête), au mépris des lois et de la santé :
- l'agrégation aux multiples courants écolo de tout un tas de mouvances spirituelles/ésotériques hostiles par principe aux sciences et à celles et ceux qui en parlent (le rangement réel ou supposé, par hasard ou par intérêts, de nombreux scientifiques au camp des multinationales sus-citées n'a sans doute rien arrangé) ;
- les malversations prouvées ou supposées de ces multinationales (trafic d'influence, corruption, mensonges, pressions judiciaires, présence médiatique, ...) pour parvenir à leurs fins ;
- une volonté de plus en plus structurée de mettre fin au dogme de la croissance, et donc d'aller à l'encontre du développement de nouvelles technologies.

NDDL est un symbole qui englobe tout cela, et bien plus encore : la résistance de l'humain face à l’État et la multinationale. Pas étonnant qu'il agrège toutes les opinions vaguement écolo.


La bio-dynamie je ne sais même pas ce que c'est...


Quand à l'écologie politique, en France elle est dans une impasse (voire dans un trou). La preuve la plus flagrante, c'est que les deux choix sérieux en matière de candidats aux dernières élections étaient un animateur télé financé par un géant du BTP et qui se déplace en hélico, et une juge aux affaires financières dont l'écologie était l'un des sujets qu'elle semblait le moins bien maitriser lors des différentes interviews qu'elle a donné lors de cette campagne. Rien que le nom du parti laisse songeur sur l'adéquation entre les objectifs et les moyens mis en œuvre.

Ceci dit les écolos sont pas bien mieux lotis que les socialistes en terme de représentation politique nationale...
Citation :
Publié par Nerginglarld
l'utilisation de la silice par exemple qui mérite d'être étudiée.
Dans les remedes de grand mere de Rika Zarai, je suis sur qu'on doit pouvoir en trouver un qui marche et qui n'est pas une charlatanerie. N'empeche qu'elle a ete condamnee parce que en general son truc c'etait n'importe nawak.

Et puis no-shit, mettre du sable au pied des plantes change la facon dont elles poussent. Cet enfoncage de porte ouverte est epoustouflant. Ce qui me defrise c'est quand on me le justifie parce que c'est des proprietes metaphisique du sable, le jaune, le soleil, donc le rayon de la vie, qui infuse la plante avec une energie bienfaisante.
Citation :
Publié par Ghainor/Rodrek
Il y est mentionnée la chose suivante :

C'est joliment dit présenté comme ça. Sauf que d'un point ingénierie c'est le bordel pour l'électricité car nous ne savons pas la stocker efficacement. On en reviens toujours au même débat. Peut Etre que l'on trouvera un moyen de stocker des électrons dans 30 ou 50 ans mais alors ce sera trop tard pour le CO2.
A l'heure actuel un smartgrid impose d'avoir des centrales capables de produire en permanence de l'électricité : nucléaire, charbon, gaz.
C'est toujours rigolo les gens qui nous vendent comme programme politique des choses qui ne sont pas au point au niveau scientifique .

Pour ma part je suis pour le nucléaire parce qu'avec les technologies spatiales, c'est pas très dur de stocker sur la lune.
@Laadna :
Je crains que l'on obtienne une combinaison redoutable de la chose suivante :
- Des multinationales utilise déjà les méthodes scientifiques afin de maximiser les profits à court terme. Négligeant les aspect à long terme car non rentable (gène Terminator, souhait avorté de privatisé le génome humain, etc)
- A l'opposée des mouvements écologistes de plus en plus gangrené par l'ésotérisme et le charlatanisme.

Dans le genre avenir à la noix ça se pose la.

Citation :
Publié par Nerginglarld
Mmmmmhhh je vais réitérer ma connerie de la dernière fois où ce sujet a été abordé mais ya quand même des chose dans la biodynamie comme l'utilisation de la silice par exemple qui mérite d'être étudiée. Il y a des études en cours de comparaison sur des variables comme le rendement, l'activité photosynthétique via la surface foliaire, l'enracinement... Je suis d'accord avec vous pour parler de charlatanisme mais je pense pas que tout soit à jeter.
Il y'a des trucs qui fonctionnent dans la bio-dynamie car ça reprend les principes de bases de l'agriculture biologique. Une plante ça pousse mieux quand on l'arrose et qu'on lui donne de la bonne terre. Par contre les explications données par Rudoph Steiner parle de force cosmique...

Nerggal si ma mémoire est bonne il me semble que tu à fait tes études d'entomologiste pour que je te donne un exemple :
Le phasme si il ressemble à une branche c'est parce que :
- Un long processus d'évolution à sélectionner un organisme capable de se dissimuler des prédateurs en ressemblant à une branche ?
- Cet insecte à décidé de ressembler à une plante pour mieux fusionnée avec Gaia ? (c'est un exemple sorti de mon chapeau, mais c'est le niveau scientifique de la bio-dynamie).

Ici un bon article qui explique la confusion qu'il y a entre les deux :
Le mythe de l'agriculture biodynamique

Citation :
Publié par debione
On peut se poser la question aussi comme cela: Est-ce que l'Homme (en temps que civilisation) vivra mieux et plus longtemps si l'environnement général des autres espèces est maintenu? Est-ce que cela ne changera strictement rien, si par exemple dans 500 ans 90% des autres espèces auront disparu? Vouloir protéger la planète, les espèces l'habitant, c'est par définition vouloir protéger aussi l'homme.
Je suis entièrement d'accord sur cette logique. Mais est-ce efficace sur le plan de la communication ?
C'est la question que je me pose de plus en plus depuis quelques jours.

Est-ce que la sauvegarde des pandas en chine, de la foret d’Amazonie, que les voitures pollues et que la fabrication de compost naturel parlent tant que ça aux occidentaux ?

D'ou ma pointe sur la sauvegarde de l’espèce et non de la planète. Sauvez notre espèce comprend également de sauver notre bio-diversité.

Citation :
Publié par orime
Pour ma part je suis pour le nucléaire parce qu'avec les technologies spatiales, c'est pas très dur de stocker sur la lune.
Euh non, les fusées ne sont pas aussi fiable que le stockage ou a la combustion dans un sur-générateur
Citation :
Publié par debione
On peut se poser la question aussi comme cela: Est-ce que l'Homme (en temps que civilisation) vivra mieux et plus longtemps si l'environnement général des autres espèces est maintenu? Est-ce que cela ne changera strictement rien, si par exemple dans 500 ans 90% des autres espèces auront disparu? Vouloir protéger la planète, les espèces l'habitant, c'est par définition vouloir protéger aussi l'homme.
Evidemment non. Meme l'ecologie anthropocentree a laquelle j'adhere considere que la nature nous sert de ferme, de supermarche, de salle de spectacles et de musee. L'idee, c'est qu'on est pas la pour sauver quelques ours, mais pour stabiliser des problemes majeurs de grande ampleur, et que ces derniers ont priorite.

C'est justement le truc du changement climatique : on parle, en cas de mise en place d'une retroaction majeure sur le cycle du carbone, de perte de jusqu'a 40% d'especes en quelques siecles.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/201...o-emission.php

La pile à combustible va être adaptée aux trains, par Alstom. A vue de nez, c'est une bonne nouvelle. Si vous avez déjà subi le vacarme d'un automoteur diesel, vous comprendrez ce que je veux dire.
Suivant le carburant utilisé pour la pile, ça permettrait aussi de développer des lignes bien moins chère à entretenir (plus besoin de caténaires qui se font arracher par les gens du voyage...) et à construire. A (très long) terme, les avancées technologiques peuvent servir dans d'autres secteur : navires, avions, voitures, segway, smartwatch...
Citation :
Publié par Mothra
Dans les remedes de grand mere de Rika Zarai, je suis sur qu'on doit pouvoir en trouver un qui marche et qui n'est pas une charlatanerie. N'empeche qu'elle a ete condamnee parce que en general son truc c'etait n'importe nawak.

Et puis no-shit, mettre du sable au pied des plantes change la facon dont elles poussent. Cet enfoncage de porte ouverte est epoustouflant. Ce qui me defrise c'est quand on me le justifie parce que c'est des proprietes metaphisique du sable, le jaune, le soleil, donc le rayon de la vie, qui infuse la plante avec une energie bienfaisante.
Est-ce que tu connais l'utilisation de la silice pure dans la protection contre les termites ?
A priorio non vu ton apriori
La silice a des propriétés abrasives très intéressantes pour la protection contre les insectes.

Moi les explications metaphysique je les garde pour quand je visite des temples. ^^

@Ghainor, je vais un master 2 d'entomologie et je travaille actuellement sur un projet visant à évaluer si la biodiversité a un impact ou non sur la régulation des ravageurs.
Citation :
Publié par Railgun
Evidemment non. Meme l'ecologie anthropocentree a laquelle j'adhere considere que la nature nous sert de ferme, de supermarche, de salle de spectacles et de musee. L'idee, c'est qu'on est pas la pour sauver quelques ours, mais pour stabiliser des problemes majeurs de grande ampleur, et que ces derniers ont priorite.

C'est justement le truc du changement climatique : on parle, en cas de mise en place d'une retroaction majeure sur le cycle du carbone, de perte de jusqu'a 40% d'especes en quelques siecles.
Je prenais cela sous un angle un peu différent. On peut par exemple privilégier exclusivement l'homme dans son développement, c'est ce que l'on fait actuellement et très largement, le développement individuel maximum de chaque humain... Le résultat on le connait, cela se fait au détriment des autres espèces, et qui dit détérioration de la bio-diversité, dit détérioration des conditions de vie futures pour l'humain.
Si on peut pointer précisément un des symptôme, le Co2, et ses principales sources Charbon/coke/produit pétrolifères, il n'en reste pas moins qu'un symptôme. La problématique restant elle tout entière, c'est à dire la consommation de bien par habitant. Car c'est bien cette consommation qui pousse à utiliser n'importe quelle énergie/matière pour extraire/transformer/produire à moindre prix possible.
On pourrait pousser au maximum l'utilisation d'énergie moins émettrice de Co2 (nucléaire) mais la on va se frotter aux problèmes de sécurité des dites centrales, mais surtout aux problèmes d'investissement. Le charbon c'est bon marché, complètement maîtrisé par à peu près tous les pays du monde, ne demandent pas d'investissement étrangers. Quand on voit quasiment les scènes d'émeutes qu'il peu y avoir quand un magasin déstocke, on est loin de faire entendre cela à une population qui ne jure que par le gagner plus pour consommer plus, mais surtout, surtout à moins cher.

Et je ne pense pas qu'il soit pertinent de comparer cela à sauver 4 ours. Car à leur échelle ces 4 Ours sont important (il est par exemple hyper-important de garder des (gros) prédateurs sur terre loup/requin/etc, pas pour leurs espèces propres mais bien parcequ'ils donnent un instantané de la santé de millions d'autres espèces).

Il n'y a en fait aucun paradoxe de vouloir et sauver 4 ours et vouloir faire sans nucléaire et vouloir voir descendre les émissions de Co2 et de vouloir voir les gens moins consommer et de vouloir investir beaucoup plus dans la science.

C'est se focaliser sur un symptôme qui est dangereux... L'écologie ne peut être vue que comme un ensemble (car on parle bien de la vie, de l'ensemble de la vie), ou tout est important, des 4 ours au taux délirant de Co2 vers lequel on va...
Citation :
Publié par debione

Il n'y a en fait aucun paradoxe de vouloir et sauver 4 ours et vouloir faire sans nucléaire et vouloir voir descendre les émissions de Co2 et de vouloir voir les gens moins consommer et de vouloir investir beaucoup plus dans la science.
Si, il y en a un. Vouloir tout faire sur la liste, c'est la garantie de ne rien faire. Refuser la hiérarchisation des problèmes et des solutions, dire "tout est important", et mettre le sauvetage de quelques ours ou loups sur le meme plan que le changement climatique amène a un blocage. Tout a un cout - en travail humain, en materiaux et ressources, en niveau de vie, je me fiche des profits du capitalisme financier ici - et réciproquement tout n'a pas le meme benefice par rapport a ce cout.
Citation :
Publié par Railgun
Si, il y en a un. Vouloir tout faire sur la liste, c'est la garantie de ne rien faire. Refuser la hiérarchisation des problèmes et des solutions, dire "tout est important", et mettre le sauvetage de quelques ours ou loups sur le meme plan que le changement climatique amène a un blocage. Tout a un cout - en travail humain, en materiaux et ressources, en niveau de vie, je me fiche des profits du capitalisme financier ici - et réciproquement tout n'a pas le meme benefice par rapport a ce cout.
Je n'ai jamais parler de tout faire sur la liste, mais sauver les requins (exemple con) c'est un coup de cuillère à pot... Coup de cuillère à pot qui est empêché par des gens qui disent justement: "Le vrai problème n'est pas là", il faut hiérarchiser et s'attaquer uniquement aux problèmes premiers (disons le Co2).

Sauf que sauver les requins et diviser par 100 nos émissions de Co2, n'implique ni les mêmes acteurs, ni les même moyens, ni rien du tout. En quoi l'un empêcherais l'autre?
Ta position me dérange car si je fais une analogie, c'est comme si un médecin décidait de ne plus se désinfecter les mains sous prétexte que le staphylocoque doré y résistera. Donc tant que l'on aura pas trouvé le moyen de buter un staphylocoque ça sert à rien de se désinfecter les mains... (on sait qu'une diminution de la bio-diversité amènera à une diminution de la qualité de vie de l'humain, tout ce qui est fait pour maintenir cette bio-diversité est bon pour l'avenir à long/très long terme.)

La c'est la même chose, ce n'est pas parce que l'on a pas encore les moyens/solutions de mise en oeuvre d'une réduction drastique du Co2 qu'il ne faut pas faire tout ce que l'on peut pour sauver ce qui peut l'être. Car les acteurs engagés pour une réduction des émissions est tout autre que les acteurs engagés dans la sauvegarde des espèces.

Car ce qu'il risque bien d'arriver avec la solution de hiérarchiser absolument, c'est que le jour ou l'humain aura enfin réussi à stabiliser les émissions de Co2, et à leurs faire retrouver un niveau de 1950, ben il n'y aura plus rien à sauver... Tu connais bien le cycle de vie du Co2 et l'inertie s'y rapportant.

Ensuite tu fais complètement fi de la manière d'arriver à une réduction drastique de nos pollutions. La science apportera un peu de ce qu'elle peut, mais la principale manière sera sociétale, sans changement de paradigme point de salut.
Comment veux-tu sensibiliser une population à consommer moins? Les chiffres ne veulent rien dire pour le quidam, mais rien du tout.... Tu pourrais leurs sortir que le niveau de Co2 à atteint un seuil ou la moindre dépense énergétique inutile fera basculer la terre dans le chaos que le principal réflexe sera de partager cela sur JoL et sur Facebook
Par contre, si tu leurs montres un dauphin en train de crever la bouche ouverte en lui disant que si il n'utilise pas son smartphone pendant 1 semaine ce dauphin sera sauvé, la plupart s'exécuteront. La population à besoin de sensibilisation, mais vraiment. Ces causes annexes (sauvegardons les ...) sont en fait une pierre angulaire de la sensibilisation de gros problèmes, qui amèneront à leurs parler de leurs modes de consommation, donc amener la problématique du Co2 de manière non seulement cérébral mais aussi émotionnel. C'est pas en foutant à la gueule des gens des chiffres qui ne veulent rien dire pour eux que l'on obtiendra le même changement. Les chiffres cela n'intéresse que les geek.

Le problème est sociétal, c'est au-delà des scientifiques bien au-delà . Et il ne se réglera que sociétalement parlant. Et dans ce cas d'espèce, on a bien plus de chance de réussir à faire baisser la consommation des gens en leurs foutant à la gueule des causes annexes mais auquels ils sont sensibles (regarde ce gorille en train de ce faire dézinguer, c'était le dernier au monde aura bien plus d'impact que le fait de savoir que dans 100 ans (!) les mers seront montées de 3 mètres.

Je vois la sauvegarde médiatique de deux espèces de macaques comme une excellente manière d'infléchir les émissions de Co2... En tout cas bien plus efficace que les efforts des pays et des scientifiques... Et il est infiniment plus facile de sensibiliser la population d'une manière émotionnelle que d'une manière cérébral, et les résultat obtenu seront infiniment plus probant.

Ta posture est très scientifique option science dure, mais pour le coup je la trouve naïve et très dogmatique... Ce qui marque la mémoire de l'humain, c'est l'émotionnel, pas le cérébral.
De toute façon qu'on le veuille ou non, le problème ne sera résolu que lorsque l'on aura accès à une source d'énergie fiable et conséquente pour remplacer le pétrole et le nucléaire par fission qui sont 2 technologies à durée de vie plus ou moins limitée. Tout le reste n'est qu'artifice et poudre au yeux pour faire parler et servant des intérêts commerciaux.

L'éolien et le solaire ne sont que des palliatifs à petite échelle. Les voitures électriques oui c'est bien, saut que l'électricité il faut la produire, et l'électricité çà se produit soit par le pétrole soit pas le nucléaire. Et si on fait un calcul de rendement, une voiture électrique à un impact C02 bien plus important qu'une voiture classique en terme de consommation (car oui la France est un cas à part en terme de production électrique). Et j'en passe et des meilleurs.

La vrai alternative, là où on pourra commencer un vrai débat, sera quand on aura une vrai source d'énergie à l'horizon, et pour le moment la seule qui est en vue (et encore bien loin) est la fusion nucléaire. Et pas sure qu'on y arrive un jour.

Après oui on peut revoir notre société et consommation mais là c'est autre chose, personne n'est prêt à revenir sur des acquis et si une telle révolution se produit, çà se fera dans la douleur.
Citation :
Publié par Doudou
Bein, justement si tu lis bien son message, il ne conteste pas les effets de la silice, il dit que c'est pas pour autant que le reste est fondé.

C'est un peu comme si je mettais en place la "médecine piwi" basée sur la gestion des cycles lunaires, le feng shui, l'homéopathie et sur l'usage d'antibiotique puis que je me vantais du fait que ça marche
Le truc c'est que je suis pas certain que le random agriculteur qui utilise des ogm ait des raisons plus fondés de le faire que le mec qui fait du bio en pensant tailler les cheveux de la terre mere.
Ca me fait penser au debat sur les politiques avec l'incompetent voyou et l'incompetent simplet.
Vaut mieux croie en gaya ou en dieu? Vaut mieux manger les legumes d'un hippie qui sait pas trop ce qu'il fait avec ce qu'il a (pas grand chose) ou ceux de monsanto qui sait tres bien ce qu'il fait avec ses gros moyens?
Yen a un qui fait pas chier grand monde en tout cas...

Ah choisir, concernant tout ce qui pourrait etre ameliorer dans l'agriculture aujourd'hui, je crois que le biodynamisme arrive en queue de peloton.
Citation :
Publié par Christobale
La vrai alternative, là où on pourra commencer un vrai débat, sera quand on aura une vrai source d'énergie à l'horizon, et pour le moment la seule qui est en vue (et encore bien loin) est la fusion nucléaire. Et pas sure qu'on y arrive un jour.
Je nous vois plutôt aller vers une percée technologique dans le stockage de l’électricité (super condensateurs / supra conducteurs) et passer en tout solaire/éolienne, avec quelques centrales nucléaires en appoint.

Coté fusion, on en est au même stade qu'un pilote d'avion en 1910 qui parle d'un voyage sur Mars... Et il existe des limites physiques coté matériaux qui vont être sacrément difficiles à surmonter.
Citation :
Publié par Christobale
et l'électricité çà se produit soit par le pétrole soit pas le nucléaire.
Petite remarque : l'electricite, ca se produit tres peu par le petrole, que ca soit en France ou dans le monde. Dans le monde, c'est d'abord massivement du charbon, puis du gaz, et ensuite (il me semble, de tete) hydroelectricite et nucleaire.

C'est d'ailleurs pour ca qu'il est une annerie pas possible (n'est-ce pas, SCOP le pave ?) de dire qu'on va remplacer le petrole par des eoliennes.
Citation :
Publié par barbe
Je nous vois plutôt aller vers une percée technologique dans le stockage de l’électricité (super condensateurs / supra conducteurs) et passer en tout solaire/éolienne, avec quelques centrales nucléaires en appoint.

Coté fusion, on en est au même stade qu'un pilote d'avion en 1910 qui parle d'un voyage sur Mars... Et il existe des limites physiques coté matériaux qui vont être sacrément difficiles à surmonter.
L'eolien pour remplacer le nucleaire c'est industriellement ingérable à court terme.
Citation :
Publié par barbe
Je nous vois plutôt aller vers une percée technologique dans le stockage de l’électricité (super condensateurs / supra conducteurs) et passer en tout solaire/éolienne, avec quelques centrales nucléaires en appoint.
Et tu te bases sur quoi pour tes prédictions ?
Pour info, cela fait 103 ans qu'on a découvert les supraconducteurs et rien ne dit qu'un jour on pourra avoir de la supraconductivité à température ambiante. A l'heure actuelle, les scientifiques font face à un mur à -140°C je crois.
Et pour les super condensateurs, on est loin, très très loin de pouvoir les utiliser pour du stockage de masse. Tu as trop confiance en la science, tout ne peut pas être résolu par une "bonne avancée scientifique".
Citation :
Publié par Doudou
C'est un peu comme si je mettais en place la "médecine piwi" basée sur la gestion des cycles lunaires, le feng shui, l'homéopathie et sur l'usage d'antibiotique puis que je me vantais du fait que ça marche
A moment donnée faut savoir être honnête et se poser les bonnes questions.
Le dernier débat sur la biodynamie ici et même celui-là commence par "tout à jeter". Je suis pas d'accord et c'est aussi peu honnête que ton quote.
Répondre

Connectés sur ce fil

2 connectés (1 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés