L'Agora

[Ecologie] Energies renouvelables, fossiles et nucléaires

Répondre
Partager Rechercher
Éventuellement, si on récupère un jour un moyen de satelliser des trucs de manière plus hightech qu'avec des fusées, genre ascenseur spatial ou gros canons électromagnétiques
Citation :
Publié par Aloïsius
Bordel, 2aaa29d58463ace360454476f000165a.png c'est quand même pas compliqué quoi.
Tout le monde n'est pas G.Skilled.

Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Oui puis non, faire un ascenseur spatial c'est tjrs envisageable ou pas ?
Le principe du câble tellement long que la partie en apesanteur tiendrait celle reliant le sol? Le problème est de produire ce câble si je me souviens bien du sujet, avec nos matériaux actuels et la résistance requise il serait trop lourd et nous ne pourrions pas le déployer. Ça fait bien une dizaine d'année que j'en ai entendu parler, il est possible que ça ait pas mal évolué depuis.
Message supprimé par son auteur.
Pour l’ascenseur spatial, c'est pas le graphène, ce sont les nanotubes de carbone. Il faudrait tisser un cable de 50 000 km avec. Le soucis, c'est qu'on ne dépasse pas le cm. Et que la recherche là dessus n'avance pas des masses.

Je ne parle pas des autres problèmes que poseraient la réalisation d'un truc pareil, je vous laisse imaginer. De toute manière, on est totalement hors sujet.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Oui puis non, faire un ascenseur spatial c'est tjrs envisageable ou pas ?
Mais même avec un ascenseur spatial, il faut toujours fournir l'énergie m*g*le rayon de la terre.. Soit 62 MJ/kg ou presque. On a juste un meilleur rendement avec l'ascenseur spatial

Cela dit, une centrale nucléaire produit 79 500 000 MJ par kg d'uranium donc ça serait rentable
Citation :
Publié par Korpenko

Cela dit, une centrale nucléaire produit 79 500 000 MJ par kg d'uranium donc ça serait rentable
Sauf que tu ne prends pas en compte l'énergie requise pour extraire et raffiner l'uranium, ni celle pour conditionner les déchets, ni celle pour alimenter les infrastructures qui vont avec etc.

De toute manière, considérer des éléments rares et radioactifs comme de simples déchets dont on doit se débarrasser prouve l'immaturité de la filière nucléaire. Si ça se désintègre, ça peut fournir de l'énergie. Vivement les réacteurs de type 4 (ou 5 ?).
Citation :
Publié par Aloïsius
Sauf que tu ne prends pas en compte l'énergie requise pour extraire et raffiner l'uranium, ni celle pour conditionner les déchets, ni celle pour alimenter les infrastructures qui vont avec etc.

De toute manière, considérer des éléments rares et radioactifs comme de simples déchets dont on doit se débarrasser prouve l'immaturité de la filière nucléaire. Si ça se désintègre, ça peut fournir de l'énergie. Vivement les réacteurs de type 4 (ou 5 ?).
Ils sont déjà pris en compte et ils doivent être autrement plus importants que ces 62 MJ/kg. Bref, l'énergie minimale requise pour satelliser autour du soleil un kilo de déchets est négligeable, mais le souci c'est qu'aujourd'hui le cout pour satelliser un kg de matière c'est plus (bien plus..) que le cout en énergie de 62MJ

Du coup si on avait en ascenseur spatial on résoudrait définitivement le problème des déchets ultimes. (62 MJ c'est 17 kWh soit en gros deux euros..)
Pour deux euros le kilo il y a des déchets chez moi que j'aimerais bien envoyer dans l'espace
Mais en fait l'essentiel du cout d'un ascenseur spatial ce serait plutôt cout de la construction et de la maintenance, et moins de deux euros par kilo pour satelliser des trucs puisqu'on pourrait peut-être recharger des batteries à la descente du véhicule mobile relié au cable.
A-Les déchets, il suffit de les envoyer dans l'espace
B-Impossible, ça demande trop d'énergie, c'est trop dangereux, c'est du gaspillage
A-On a qu'à construire un ascenseur spatial !
B-C'est impossible aussi actuellement, les recherches sont gelées les unes après les autres parce que le seul matériau envisageable pose des problèmes insurmontables de fabrication.
A-Pas grave ! Ouvrons une porte sur une dimension parallèle où la fabrication de nanotube de carbone de 56 000 km ne posera aucun problème ! Il n'y a pas de problèmes, que des solutions !
B-Sérieusement, vous préférez pas creuser un grand trou ? La technologie existe depuis plusieurs milliers d'années, elle est fiable et ne coûte pas si cher que ça.
A-T'es pas fun mec : je prefère apporter mon plutonium usagé avec un camion à lévitation magnétique jusqu'à un ascenseur spatial. On l'envoie ensuite au point lagrange 1 grâce à un railgun adapté alimenté par l'énergie solaire. De là, les condamnés à mort sont chargés de les escorter jusqu'au soleil dans des vaisseaux cargos peint en noir avec des têtes de mort. Faudra pas oublier les requins laser aussi.
B- OK...
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Doudou
Les nanotubes de carbones c'est constitué de graphène non ?
Non, c’est composé de… carbone.
Le graphène aussi est composé de carbone, mais c’est pas la même structure.
(grosso modo, le graphène est une structure plane, les nanotubes de carbone c’est la même structure mais en forme cylindrique)
[edit] en fait il semble qu’on appelle aussi graphène la forme cylindrique, du coup tu as raison les nanotubes sont constitués de graphène.
[/edit]


Sinon, il me semble avoir lu des études concluant que même si on arrivait à fabriquer un câble de nanotubes de carbones de 36000 km de long, il ne serait au final pas assez résistant pour soutenir son propre poids.
L'ascenseur spatial c'est cool mais si y'a un souci et que le cable se rompt, j'imagine pas les dégâts d'un cable de 50 000km qui retombe sur terre comme un fil à couper le beurre (ou comme une guillotine planétaire plutôt).
Sinon pour se débarrasser des déchets nucléaires, la meilleure solution c'est de les envoyer avec une petite fusée droit dans le soleil.
Mais bon ça coûte bien plus cher que de les enterrer.
Citation :
Publié par Aloïsius
Enfin bref, sachant qu'il serait 1000 fois moins cher et 1000 fois plus sur d'enfouir ces déchets, je ne comprend même pas pourquoi ce délire de fusée balancées sur le soleil refait surface régulièrement.
Un truc du genre frais/pérennité du stockage sur 1000 années ? Tes "1000 fois moins cher et 1000 fois plus sûr" c'est maintenant. Dans 50-100 ans quand cela sera devenu seulement "10 fois moins cher et 10 fois plus sûr tout en sachant qu'on sera encore obligé de toujours payer les frais de stockage sur des centaines et des centaines d'années", certains politiques vont commencer à sortir la calculette... Le stockage souterrain, c'est aussi des opérations régulières d'amélioration/réparation des équipements qui couteront bonbon à chaque fois.

Et laisse moi rire avec ta formule sur la gravité. Elle prouve simplement que c'est techniquement possible à partir du moment où la volonté et l'argent pour le faire sont là. Un marchand de boissons gazeuses a bien envoyé un mec ouvrir une canette dans la stratosphère. On t'aurait prédit le truc il y a 20 ans, tu nous aurais aussi dit que c'était impossible ? Il y a 20 ans, je t'aurai montré la photo ci-dessous tu aurais juste rigolé et sans doute trouvé le montage mal fait (indice, la photo est réelle)
annexe18%20pepsi%20ballon.jpg
Citation :
Publié par Toro
Et laisse moi rire avec ta formule sur la gravité. Elle prouve simplement que c'est techniquement possible à partir du moment où la volonté et l'argent pour le faire sont là.
Plus la masse a envoyé est importante, plus il faut utilisé de combustible et de stockage donc plus cela génère de déchets.
Et vu comment sont nos décollages, on produit clairement plus qu'on envoie.
On produirait du déchet "classique" pour se débarrasser de déchets qu'on ne sait pas traiter et dont personne ne sait que faire. Les déchets supprimés et créés ne sont absolument pas comparables.

Si Areva pouvait échanger 1 kg de déchet nucléaire contre 100 tonnes de couches culottes usagées, ils signeraient des 4 mains !!!
Citation :
Publié par Toro
Et laisse moi rire avec ta formule sur la gravité. Elle prouve simplement que c'est techniquement possible à partir du moment où la volonté et l'argent pour le faire sont là.
Non. Elle prouve que pour échapper à l'attraction terrestre, il faut dépenser des quantités d'énergie exorbitantes. Tu es incapable de comprendre ça, un peu comme ceux qui disent "il y aura toujours du pétrole, il suffit que son prix monte suffisamment". On ne dépense pas deux barils de pétrole pour en extraire un seul, même à 1 milliard d'€ le baril. Les déchets expédiés dans l'espace, quand on a ne serait qu'une toute petite idée de la quantité de déchets produits par le moindre décollage d'une fusée, depuis la mine où sera extrait l'aluminium de son fuselage en passant par les résidus de combustion qui retombent sur la terre, c'est du délire en mode Albator ou Pacific Rim. La réalité, c'est pas Hollywood.


Citation :
Un marchand de boissons gazeuses a bien envoyé un mec ouvrir une canette dans la stratosphère. On t'aurait prédit le truc il y a 20 ans, tu nous aurais aussi dit que c'était impossible ? Il y a 20 ans, je t'aurai montré la photo ci-dessous tu aurais juste rigolé et sans doute trouvé le montage mal fait (indice, la photo est réelle)
annexe18%20pepsi%20ballon.jpg
Il y a 20 ans, ça faisait déjà 37 ans qu'on avait envoyé un tas de ferraille faire "bip-bip" autour de la terre. La différence, c'est que c'était une avancée scientifique considérable en 1957, alors que ton truc c'est juste un gaspillage de fric à but publicitaire. Exactement comme cette saloperie de tourisme spatial qui s'annonce pour le milieu du siècle : on va gaspiller des milliers de tonnes de pétrole (in fine) pour envoyer des connards, riches certes, en apesanteur prendre des selfies la tête en bas. C'est un truc qui se produira logiquement au même moment où la pénurie de pétrole provoquera des émeutes de la faim un peu partout sur la terre.
"Mais on peut le faire !"
Ouais, c'est techniquement possible. Mais ça reste totalement stupide. Un satellite d'observation qui te permet de prévoir la météo 15 jours à l'avance, ça a toutes les raisons d'être dans l'espace. Une canette de pepsi qui entrerait éventuellement un jour en collision avec ce même satellite, ça n'a rien à y foutre. Et puisqu'on parle de déchets :
http://fr.fromquarkstoquasars.com/wp-content/uploads/2014/01/space-junk-042513.jpg

"chef, chef, j'ai une super-idée pour nous débarrasser en toute sécurité des tonnes de déchets hautement toxiques : on va les expédier régulièrement via des petites fusées rigolotes vers le soleil ! C'est infaillible !"
Citation :
Publié par Aloïsius
Non. Elle prouve que pour échapper à l'attraction terrestre, il faut dépenser des quantités d'énergie exorbitantes. Tu es incapable de comprendre ça
Tu es bien gentil mais ne mésestime pas ma compréhension de ces mécanismes. J'ai appris dans ma jeunesse à calculer les forces nécessaires pour satelliser une masse 'm'. Tu ne m'apprends rien avec ta formule ni ton énergie "exorbitante".
Tu oublies simplement qu'à l'échelle humaine le mot "exorbitant" n'a souvent que peut de poids dans des décisions purement politiques. "Exorbitant" n'est pas un frein pour l'homme. Pour info, Iter est "exorbitant" et pourtant cela va se faire. Le seul mot "exorbitant" ne suffit pas à disqualifier l'envoi possible un jour de déchets dans l'espace. Le mot "exorbitant" n'est qu'un point de vue à un instant 't', rien de plus.
Exemple : faire marcher un homme sur la lune a un coût 'exorbitant' donc cela ne se fera jamais...

Attention, je n'ai jamais dit que c'était une solution que j'approuvais, juste qu'on y aura droit peut-être un jour.

Oui je sais qu'il faut une quantité d'énergie phénoménale pour satelliser une tonne de matière. Cette quantité d'énergie phénoménale on l'utilise déjà pour envoyer en orbite des matériels non vitaux et sans intérêt scientifique (satellites TV par ex). Donc rien ne sert de discourir sur une éventuelle utilisation "déontologique" de l'espace, c'est déjà mort depuis longtemps.

Après je ne comprend pas pourquoi tu me présentes la carte des déchets dans l'espace sachant que si un jour on est capable d'envoyer nos déchets radioactifs dans le soleil (ou ailleurs), rien ne sera largué de la stratosphère à la ceinture de Van Allen.
Juste une remarque : ITER ou l'homme sur la Lune, c'est de la recherche fondamentale, ou un geste géopolitique. Des déchets nucléaires qui partiraient par paquet de 5 tonnes depuis Kourou, c'est n'importe quoi.
Non mais Aloïsius, tu sous-estime la puissance mécanique dégagée par la volonté politique d'un élu.

D'après des calculs scientifiques incontestables, les particules les plus rapides dans l'univers sont dans l'ordre :
-Les mauvaises nouvelles
-Les transactions financières
-Les photons
Les mauvaises nouvelles ayant l'avantages qu'elles sont généralement massives, elles sont donc la plus grande source d'énergie disponible dans notre univers.

Comme tu le vois, depuis 2008, nos hommes politiques se sont attelés à produire une énergie formidable qui pourra être utilisée pour envoyer les déchets nucléaires en orbite, et donc pour régler tous les soucis de notre planète.

Remarque que le système est autostable : si il y a trop de mauvaises nouvelles, nous disposons d'un excédent d'énergie pour régler nos problèmes, ce qui devrait réduire le niveau des mauvaises nouvelles à un pallier acceptable (que nous n'avons apparemment pas encore atteint).
Répondre

Connectés sur ce fil

3 connectés (1 membre et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés