L'Agora

[Ecologie] Energies renouvelables, fossiles et nucléaires

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Aloïsius
https://newatlas.com/energy/nawa-ver...ube-electrode/

La densité des batteries au lithium triplée par des électrodes en nanotubes de carbone.


Et c'est Français Mossieur ! Et c'est en production, pas une annonce de laboratoire avec des horizons à 15 ans. Et en plus de tripler la densité, ça multiplie la durée de vie par 5 et l'énergie maximum délivrée par 10.

J'espère que l'Etat suit ça de très, très, très près et empêchera une éventuelle entreprise sino-germano-américaine de mettre la main dessus et de délocaliser le biniou au Bangladesh. Et veillera à ce que cette boîte trouve les crédits dont elle aurait besoin pour se développer.

Quoiqu'il en soit, pour les transports, ça change la donne.
Voilà une excellente nouvelle.
Je me permet de mettre un article moins exhaustif mais en français : https://www.01net.com/actualites/ces...s-1987631.html
Des batteries 10 fois plus performantes ça change effectivement plein de choses.
Citation :
Publié par Aloïsius
https://newatlas.com/energy/nawa-ver...ube-electrode/

La densité des batteries au lithium triplée par des électrodes en nanotubes de carbone.


Et c'est Français Mossieur ! Et c'est en production, pas une annonce de laboratoire avec des horizons à 15 ans. Et en plus de tripler la densité, ça multiplie la durée de vie par 5 et l'énergie maximum délivrée par 10.

J'espère que l'Etat suit ça de très, très, très près et empêchera une éventuelle entreprise sino-germano-américaine de mettre la main dessus et de délocaliser le biniou au Bangladesh. Et veillera à ce que cette boîte trouve les crédits dont elle aurait besoin pour se développer.

Quoiqu'il en soit, pour les transports, ça change la donne.
Ça doit quand même provenir,à l'origine, d'un laboratoire (le type étant un ancien du CEA), rien que le concept et la recherche sur le fondamental. Je sens bien la start up lancé après un brevet de labo, comme les tutelles ont l'habitude de pousser ce genre d'idées.
En tout cas, bravo à eux et bonne route sur le chemin de la production.

Par contre je pense que l'état s'en bat les steaks comme sur tous les projets un peu révolutionnaires qui pourraient sortir des labos (le brevet de la stéréolithographie en tête pour ne citer qu'un exemple...).
Citation :
Publié par skywise
Ça doit quand même provenir,à l'origine, d'un laboratoire (le type étant un ancien du CEA), rien que le concept et la recherche sur le fondamental.
Oui. Mais ce que je veux dire, c'est qu'ils ont franchi l'étape suivante. Et qu'ils n'ont pas encore été racheté à vil prix par Guandong International Incoporated GmbH (Panama).
Citation :
Publié par Aloïsius
Oui. Mais ce que je veux dire, c'est qu'ils ont franchi l'étape suivante. Et qu'ils n'ont pas encore été racheté à vil prix par Guandong International Incoporated GmbH (Panama).
je pense plus un avantage de monopole et bloquer les vente ! avec une enquête pour avantage etc...
Philippe Bihouix sur Thinkerview récemment qui expliquait qu'il faudrait tendre l'oreille vers le premier politicien qui dirait en matière de lutte contre le réchauffement "je veux réindustraliser la France", j'augmente ponctuellement les émissions pour un gain global net (et je nique la Chine, mais je le dis pas). Sous entendu / implicite si besoin j'augmente la dose coté nucléaire.

Raisonnement parfaitement logique si l'on tient compte de l'énergie carbonée, ou non.

Raisonnement parfaitement en phase avec la situation économique du pays, et dont la crise du Covid a souligné l'importance vitale outre le fait écologique.

C'est quand que ce fameux politicien intelligent va émerger?

Bon évidemment tout ça reste utopique, dans un contexte de traités de libre échange globaux et de marché sans contraintes. Mais même si c'est utopique quand il dit que c'est nous qui dans ce nouveau contexte de maitrise des GES devrions être une grosse "usine du monde" c'est à la fois vrai et enthousiasmant. Ca pourrait être aussi l'occasion d'une reprise en main solide de nos filières nucléaires, et faire des plans industriels sans rêver de devenir apple demain, mais de réimplanter (voire réinventer au passage) un maximum de productions à bas coûts / bas bilan carbone ... même en robotisant à mort pour cela, de toute façon nos économies sont perfusées / subventionnées jusqu'à la moelle alors qu'on développe aucun investissement alors bon... même pas sûr que les quelques centaines de milliards que ça nécessiterait seraient un tel frein.

Faut pas rêver au final un consortium américano chinois rachètera d'ici 10 ans ce qui reste de nos capacités nucléaires, puis augmentera les prix, et après on sera bien étonnés...

Dernière modification par Don Patricio ; 16/10/2020 à 00h28.
Citation :
Publié par Don Patricio
Faut pas rêver au final un consortium américano chinois rachètera d'ici 10 ans ce qui reste de nos capacités nucléaires, puis augmentera les prix, et après on sera bien étonnés...
Et tout le monde votera pour ceux qui ont laissé faire, voir même qui ont proposé ce genre "d'alternatives" pour "sauver les emplois".
Citation :
Publié par Don Patricio
Philippe Bihouix sur Thinkerview récemment qui expliquait qu'il faudrait tendre l'oreille vers le premier politicien qui dirait en matière de lutte contre le réchauffement "je veux réindustraliser la France", j'augmente ponctuellement les émissions pour un gain global net (et je nique la Chine, mais je le dis pas). Sous entendu / implicite si besoin j'augmente la dose coté nucléaire.
Ce qui est d'autant plus vrai que l'on subventionne aujourd'hui, en France et pas que, des produits obtenus avec l'énergie du charbon (Chine, Inde, Pologne) : panneaux solaires, éoliennes, batteries. Donc des subventions indirect à l'industrie du charbon.
Après la réalité c'est que l'on met à peine fin en Europe aux subventions pour l'industrie du charbon. Alors les subventions indirectes c'est pas pour demain mais il faudrait.

Citation :
Publié par Don Patricio (#30972630
Faut pas rêver au final un consortium américano chinois rachètera d'ici 10 ans ce qui reste de nos capacités nucléaires, puis augmentera les prix, et après on sera bien étonnés...
ALSTOM et ses turbines à vapeur racheté salement par les US, on est déjà dedans.
GE c'est devenu n'importe quoi depuis des années. Ils ont fait des choix stratégiques désastreux en voulant s'intéresser à tout ce qui ressemble à un principe de turbine.
Les différents achats ont surtout servi a camoufler de très mauvaises gestions et des coups de putes entre cadres et services intérieur.
Et là avec le Covid, les avions qui ne volent plus, l'affaire de la certification du Boeing 737 (équipé en moteur Snecma/GE), les avions envoyés à la casse dont les moteurs seront récupérés, ils vont perdre des plumes sur les maintenances et les moteurs neufs.
Les moteurs d'avions c'est ce qui tient GE à flot la plupart du temps.

Le rachat d'alsthom ça a beaucoup a voir avec les projets américains de TGV qui existaient, dèsles années 1995- 2005 pour le Texas et quelques autres états comme la Californie et peut être New York, et l'Illinois.
Y avait alors le camps conservateur de GM qui ne peut pas envisager de voir circuler ça sur leurs autoroutes. Ils avaient faait tellement d'effort pour éradiquer tout ce qui était sur rail dans les années 1950.
Et il y avait le camp des progressistes, pour le train et;
mais, aussi les légalistes un peu revanchard qui ne voulaient pas voir une entreprise étrangère, et en plus française, vendre des trucs pour eux sans que ça ne donne pas du boulots à leurs indigènes de chez eux. Déjà à cette époque si on voulait vendre des trucs techno aux USA, il faut construire une usine sur leur territoire, et éventuellement se laisser rétrocéder quelques brevets à leur choix.

L'affaire GE Alsthom commence d'ailleurs en Pennsylvanie, pas chez GE mais chez GM et ses pétroliers historiques.

Dernière modification par Faerune Stormchild ; 25/10/2020 à 19h51.
Citation :
Publié par Aloïsius
https://newatlas.com/energy/bavarian...ble-iron-fuel/

De la poudre de métal en guise de combustible. 0 carbone, production de rouille qui est ensuite retransformé en poudre combustible par électrolyse.

En gros, une sorte de batterie d'un nouveau genre.
Atrocement nul leur système. Avec une simple pompe à chaleur (rendement >3 pour produire de la chaleur à partir d'électricité), le rendement du cycle serai démultipliée. Si c'est pour palier l'intermittence du renouvelable électrique, il est relativement aisé de stocker la chaleur sur place.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés