AoC - Le Sang d'Encre

[Jour de vie] Un vaste programme

Répondre
Partager Rechercher
Depuis quelques temps, peu de légionnaires venaient frapper à la porte de la forteresse qu'il possédait dans le marais du lotus pourpre. Les rares voyageurs ne s'arrêtant qu'à peine parmi l'office principale voir le temple, le temps de quelques prières.

Les habitudes étant prises, Isahka surveillait durant l'un de ses long après midi à l'intérieur de chaque bâtiment les empreintes laissées dans la poussières accumulées par un trop mauvais entretien. Certes, le ménage n'était pas fait mais cela apportait un formidable avantage pour repérer les intrus, ou du moins les mouvements. Et ce jour là au sein du temple, quelqu'un venait de briser la routine...

Dissimulée parmi les ombres, elle s'approcha d'une emprunte et s'accroupit pour en étudier la forme quelques minutes, sans succès. Un peu contrariée mais n'en laissant rien paraître, elle suivit la piste que l'imprudent venait de prendre avant elle. Elle traversa la salle des sacrifices qui s'avérait bien sage depuis de longues semaines, repensant au dernier sacrifice en date : celui de son filleul par Clepto. Plissant les yeux pour contenir la colère que ce souvenir éveillait, elle continua son enquête toujours aussi silencieuse que la mort et s'arrêtait à une dizaine de mètres de là. En face d'elle se trouvait le cadre de la chambre du maître de cérémonie, celle des membres du grand ordre des prêtres de Set !

S'approchant à pas lent pour discerner du mieux possible les sons qui émanaient de la pièce, Isahka fronça les sourcils. Il n'y avait qu'une personne à l'intérieur mais, semblait il, celle-ci rassemblait en toute hâte une multitude d'objets dans un sac de toile. Quelques pas à accomplir encore et elle se situerait sous l'encadrure de la porte, l'aura d'ombre qui l'effaçait de la vue des hommes se trouvant pour le coup menacé par la vive lueur provenant des bougies à l'intérieur. S'apprêtant à pénétrer malgré le danger, une odeur qui ne lui était pas étrangère parvint à son odorat et lui fit froncer les sourcils quand ses souvenirs l'informèrent de l'identité de ce parfum. Le temps de poser ses mains sur ses lames afin de les sortir de leur fourreau...


Isahka, que viens tu faire par ici? Ne devrais tu pas être à accomplir la volonté de Set aux confins de la Cimmérie? Dit Clepto en apparaissant face à elle, son visage étrangement calme. Sang et gloire d'ailleurs, Ajouta t'il avec un demi-sourire.

Plissant les yeux, Isahka observait son vis à vis avant de desserrer les dents pour répondre à la salutation normalisée, ignorant par le silence les questions qui lui furent adressées.

Que me veux tu, Isahka? Ne vois tu pas que je suis occupé? Peut être viens tu te proposer pour un sacrifice à la gloire de notre dieu Set? Ces mots tirèrent sur le visage de Clepto un sourire moqueur.

Je suis bien plus utile à Set face à toi que sur l'autel que tu souilles de ton incompétence, Clepto. Répondit elle avec une colère non dissimulée tout en jetant un regard à l'intérieur de la pièce. Où pars tu?

Quelques longues secondes, ils participèrent à un échange de regards dans l'espoir que l'autre baisse les yeux mais comme à chaque fois, ils firent match nul.

Tu n'as pas à le savoir, tueuse, Set m'a donné un chemin à suivre et il me faut pour cela quitter cette forteresse. Gronda Clepto avec tout l'art qu'il avait d'interprêter son rôle de maître des cérémonies. Maintenant, s'il te plait, écarte toi si tu n'as rien d'intéressant à me dire.

De ses mains, il lui fit signe de dégager de l'encadrure de la porte comme le ferait un noble face à un commun, demande à laquelle Isahka répondit sans sourciller. Quelque chose attira cependant son attention durant ces quelques instants, une bague étrange en forme de serpent ornait l'un des doigts de la main droite de Clepto. Ce dernier n'étant pas connu pour se complaire à afficher des bijoux sur sa personne, celui-ci devait être d'un certaine importance à ses yeux.

Bel anneau que tu portes, Clepto. Quelle marque de gratitude est ce? Set ne récompense que ses meilleurs éléments... Et tu es loin d'avoir atteint ce statut.

Toujours face à elle, le regard de Clepto la figea sur place alors qu'il n'avait pas esquisser le moindre geste, il semblait être devenu soudainement démoniaque à ses yeux. Ses membres ne lui appartenaient plus, une violente terreur s'était emparée d'elle la désarmant complètement tandis qu'il approchait une de ses mains de sa gorge pour l'enserrer.

Toth Amon propose bien plus qu'exercer sa foi envers Set, Isahka, il nous donne la possibilité d'acquérir une partie de sa puissance. Mettre le monde à ses pieds pour faire reconnaître la domination du dieu Serpent, voilà ce qu'il veut ! Malheureusement pour toi, tueuse, tu n'auras pas l'occasion de répéter ces paroles aux autres... Ta vie se termine ici.

Les mains de Clepto commencèrent à enlacer le cou de la Stygienne avec une facilité déconcertante et d'une geste presque harmonieux, entreprit de serrer la prise afin de lui couper toute respiration. Les premiers signes de l'asphyxie commencèrent à se faire apparaître quand son corps tremblant, Isahka commença à se débattre postant ses mains sur les bras du maître des cérémonies pour lui faire lâcher prise.

Tu ne peux rien face à ma nouvelle puissance, Isahka ! Meurs, je te promets un sacrifice digne de toi ! Dit il au bord de la crise de rire, un rire tout à fait démoniaque.

L'ordre des Crocs de Set lui avait appris à se sortir de maintes situations comme celle-ci, chacune des solutions lui étaient bien évidemment connues mais elle pesta contre elle même d'avoir laissé la terreur guider sa première réaction. Au bord de l'anoxie, elle atteint Clepto d'un agile mais néanmoins puissant coup de pied en plein ventre, le repoussant en arrière jusqu'à le faire butter avec force contre un buffet en place derrière lui. Tombant à genou, elle cherchait son souffle avec difficulté essayant surtout de ne pas succomber à l'écran noir qui cherchait à s'imposer sur ses yeux. Ce furent les grognements de Clepto qui la ramenèrent à la réalité présente et le bruit si caractéristique des dagues qui sortaient de leur fourreau...

Je vais en finir une bonne fois pour toute avec toi ! Dommage car ta foi aurait pu me servir un jour où l'autre !

Il ne lui fallait que quelques pas pour la rejoindre mais cela fut suffisant pour lui laisser le temps de sortir ses propres armes, ainsi elle pourrait rivaliser contre son adversaire. Soudain, plus vite qu'elle ne s'y était attendu, les deux lames mortellement aiguisés s'élancèrent droit vers son coeur l'obligeant à esquiver par le biais d'une roulade en arrière. Au moins put elle enfin se remettre sur ses deux pieds...

Tu n'as pas encore gagné, Clepto. Savoir être patient est le maître mot de Set... Tu t'en souviens?

Bien sûr, ses paroles comportaient une part de bluff, il aurait été fou de paraître si calme alors que le combat s'annonçait compliqué. En position de combat, elle l'observait invoquant les premières traces de magie impie propre à son art de l'assassinat tandis que son vis à vis faisait de même. Un duel dont l'issue ne pouvait être que la mort...

Clepto fut le premier à lancer l'assaut par un enchaînement d'estocs, de coups tranchants habilement menés sur les côtés pour dévoiler les faiblesses de son adversaire. Certaines frappes portèrent avec malice, l'aura impie des armes absorbant le fluide vitale, ne lui laissant même pas le temps de s'évacuer par les blessures. Vint alors la riposte, longue succession d'estocs rapides portés au coeur, aux bras et à la tête en guise de feinte avant qu'un puissant tranchant sur le flanc de son adversaire ne lui arrache un cri de douleur. De part en d'autre, le sang se mit à perler sur le sol dans un bruit sourd, étouffé...


Maudite sois tu ! Ma prochaine attaque te fera regretter d'être venu à ma rencontre ! Tu... Dit Clepto, son sourire malsain au coin des lèvres.

Tu es mort, Clepto. L'interrompit elle.

Clepto s'apprêtait à rire, il allait le faire tant il le désirait mais ce sentiment de puissance qu'il ressentait s'envola au moment même où il croisa le regard d'Isahka. Son visage lui semblait être devenu si calculateur, si froid qu'il pensa l'espace d'un instant être en face de l'un des avatars de Set, les écailles en moins. Et pourtant, son corps ne lui répondait plus le laissant entièrement sans défense face à celle dont il ne désirait que la mort, seul son souffle trahissait que cette position n'était pas celle qu'il désirait. Sans perdre un instant, Isahka s'approcha de son adversaire en incantant deux sombres sortilèges liés aux arcanes impies qui enveloppèrent ses dagues d'une aura d'ébène totalement opaque. Et sans le moindre remord, les crocs frappèrent leur ennemi en plein coeur, pénétrant tout d'abord avec force et s'enfilant de plus en plus lentement jusqu'à la garde. Deux lames chutèrent bruyamment au sol annonçant la fin du duel...

Le temps sembla se figer à l'instant même où le coeur de Clepto s'arrêta de battre après avoir été ainsi empoisonné et meurtri par le fer. Ainsi rapprochés l'un de l'autre, ils s'échangèrent un ultime regard dépourvu de compassion mais aussi de haine, dissimulé derrière leur masque inexpressif d'assassin.

Il m'avait été demandé par Set de mettre fin à ta vie... Murmura t'elle à la manière d'un aveu.

Clepto se mit à sourire, ultime provocation face à elle et à la mort qui l'attendait, avant qu'une douleur brutale change l'expression de son visage par un rictus horrible. Retirant ses lames d'un geste vif, Isahka n'empêcha pas le corps sans vie de l'ancien légionnaire de s'effondrer au sol, s'étalant de manière désordonnée. Ses blessures suintaient toujours, la rappelant à l'ordre par une inconscience de quelques secondes à peine. Il lui fallait panser ses blessures avant d'accomplir le dernier point du contrat qu'il lui avait été demandé, aussi alla t'elle chercher dans son sac des baumes de guérison et un parchemin au style ancien.

Au petit matin, la stygienne en avait terminé avec le nettoyage du sang que le combat avait répandu à l'intérieur de la salle aux sacrifices. Inspectant la qualité de son travail, elle parcourut une dernière fois ce qui avait servi autrefois de chambre à Clepto et ne put s'empêcher de ressentir une certaine mélancolie. De l'objet le plus discret au plus extravagant, le rituel inscrit sur le vieux parchemin avait exigé de que toutes ses possessions soient sacrifiés aux côtés du corps à Set. Finalement, le destin pouvait se montrer ironique parfois...

Lentement, elle s'extirpa des entrailles du temple visiblement épuisée tout en levant une main au soleil pour atténuer son intensité, tant ses yeux avait de la peine à s'adapter. Quelques longues minutes plus tard, il n'en était plus question mais la fatigue se fit sentir un peu plus encore. Elle prit une long inspiration et la relâcha le plus lentement possible en s'étirant comme une féline de tout son long, maigre consolation pour dire à son sommeil d'attendre un peu.

Grimaçant un peu, Isahka sortit avec délicatesse un mouchoir de sa poche et entreprit de l'ouvrir sans précipitation, comme pour se prémunir d'un diablotin de farce et attrape. Au creux de sa main, tel un précieux trophée, trônait la bague que possédait Clepto et qu'il héritait des suppôts de Toth Amon. Elle la regardait avec un dégoût non dissimulé mais se résigna à la remballer dans le tissu et glisser le tout bien au fond de sa poche...

Les prêtres noirs de Set s'étaient bien moqués d'elle, dédaigneux qu'ils étaient en général envers ceux composant la caste des mains de mort, les "crocs" du dieu serpent. A Tarantia, ils lui avaient fait parvenir une missive laquelle lui intimait l'ordre de se présenter dans les plus brefs délais à Khemi pour y recevoir un contrat de la plus haute importance. Tuer Clepto, le maître de cérémonie de sa guilde, et récupérer un indice qui pourrait désigner son appartenance à un culte interdit, le tout sous prétexte d'acte d'hérésie et de tentative de rébellion face au pouvoir en place en Stygie. Ils avaient omis de lui préciser que l'affaire concernait Toth Amon, rien que çà et que désormais, elle allait devoir voyager avec l'un de ses symboles sur elle !

Vaste programme...

hrp :En espérant que cette longue lecture vous aura plu
__________________
http://legions-set.com/%7Elegionsd/forum/download/file.php?id=16
"Tel les crocs de Set, la morsure de l'assassin effacera ton âme !"
J'aime ta plume Amatsu!
Et oui ce récit m'a bien plu et je me plonge aux côtés de ton héroïne à chaque fois avec le même plaisir

Continue, tu le vaux bien
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés