Séries / Télévision (Le Cercle Taberna)

[Série FR] Engrenages

Répondre
Partager Rechercher
Je pense pas.
Je me suis avalé la moitié de la saison et c'est vraiment sympa.
Niveau réalisme du fonctionnement de la justice et ses rouages c'est plutôt bien foutu. Surtout de filmer dans les lieux réels du Palais de Justice (ordre des avocats, buvette du palais etc... et les cameo d'avocats/magistrats connus)

Tintin et Gilou sont vraiment excellents sinon.
C'est vraiment une très bonne série dont j'ai pris plaisir à avaler la 5e saison.

Épisodes 6-7-8
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
La mort de Pierre Clément est soudaine et les réactions de ses proches sont bien amenées, très émouvantes sans en faire des caisses (les silences sont éloquents). En revanche je trouve que sur les épisodes suivants on s'en désintéresse absolument, comme si c'était un dossier rangé. C'est un peu étrange.


Épisode 12
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
La scène ou Laure se jette sur Oz une fois l'otage relâché m'a laissé échapper un "wtf". Je n'ai absolument pas compris pourquoi elle court s'empaler sur un cutter alors qu'il n'y a plus aucun danger. Ça sentait vraiment la grosse ficelle pour ne pas avoir à gérer une Laure maman dans la saison 6...


Réflexion sur la saison 5 (spoiler jusqu'à l'épisode 12)
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Je ne me souviens plus comment c'est géré et filmé dans les autres saisons, mais j'ai eu le sentiment que mis à part Gilou et Tintin, les autres équipiers de Laure sont vraiment des figurants (dont on a même du mal à se souvenir des noms) alors qu'ils sont sans doute aussi singuliers que ses deux amis. D'ailleurs la relation entre Tintin et sa famille deviennent un peu molles et chiantes à suivre, l'annonce de sa rupture sur la fin de saison ne semble pas l'émouvoir plus que cela (ce qui n'a rien de surprenant mais du coup on se demande la pertinence d'y consacrer autant de temps, alors que dans les autres saisons on voit bien qu'il tient à sa famille comme à la prunelle de ses yeux).

J'ai bien aimé le gang des trois terreurs, qui est un sacré pied de nez à tout un tas de stéréotypes incarnés dans Robant en terme de suspects potentiels. Par rapport à ses saignements de nez, c'est étrange de ne rien avoir de concret. C'est pour préparer son absence de la saison 6 ? Contrairement aux autres saisons ou on l'a très peu vu évoluer dans sa droiture, ici il change de posture et j'ai adoré sa relation avec la jeune juge d'instruction et sa prise de conscience lorsque sa greffière se pose la question de cesser sa collaboration avec lui. L'acteur reste magnifique.

Karlsson avait énormément évolué dans la saison 4, à la mort de Clément elle redevient presque instantanément la salope insensible qu'elle était dans la saison 1. C'est un peu dommage qu'elle se soit engouffré aussi vite là-dedans, ça sonne comme un retour à la case départ : plus de Clément, elle coupe les ponts avec Robant et ne semble pas avoir sympathisé avec Laure malgré l'immense service qu'elle lui rend. Que lui reste-t-il comme liens avec les autres personnages de la série ?

Herville m'a beaucoup surpris, il reste un peu con et suffisant mais sa décision de défendre ses subalternes au détriment de sa carrière m'a beaucoup surpris.

J'ai adoré détester la belle-mère de Joulin, une vieille salope haineuse qui devait bien cacher un truc sordide.



Vivement la saison 6.
Citation :
Publié par Fubinx
Niveau réalisme du fonctionnement de la justice et ses rouages c'est plutôt bien foutu. Surtout de filmer dans les lieux réels du Palais de Justice (ordre des avocats, buvette du palais etc... et les cameo d'avocats/magistrats connus)
Tu avais commis quels délits ?

Blague à part, Laadna va me faire gagner du temps, je suis pratiquement d'accord tout ce qu'il a dit, donc je ne vais pas répéter et juste faire un +1 sur son message (pour les autres coéquipiers de Laure, c'était pareil dans les autres saisons, ils font un peu trop figurants).

Après une légère déception avec la saison 4, cette nouvelle saison m'a totalement ravi, pas grand chose à lui reprocher. Si, un petit truc, je me plaignais que la saison 4 était trop éparpillée, là c'est l'inverse, toutes les petites intrigues sont connectées entre elles. Ca fait beaucoup de coïncidences. Et aussi la scène finale dont parle Laadna, qui fait vraiment tâche.

La construction de la saison m'a fait pensé à Forbrydelsen (The Killing dk) avec son lot de fausses pistes. Là aussi c'était plutôt bien fait.
Les nouveaux petits rôles secondaires (l'avocat Edelman, Djibril, le gang des filles) étaient pas mal aussi, avec de bons acteurs j'ai trouvé.
Et bonne idée de Canal+ d'avoir fait comme Netflix, en proposant toute la série d'un coup. J'ai pu tout m'enchaîner en 6 jours.

Une de mes séries préférées 2014 avec Fargo, moi qui dit ne pas aimer le genre policier.
Elle court vers Oz pour une très simple raison :
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
placage avant qu'elle s'enfuit en se jetant à l'eau. Bon, elle pouvait pas savoir qu'en fait elle nageait comme une pierre et voulait se suicider.


Sinon très déçu sur tout l'aspect émotionnel, absolument pas crédible.
J'apprécie beaucoup cette série que je regarde depuis le début et j'ai adoré cette saison.
En revanche la scène du quai de l'épisode 12 est nulle à chier. C'est mal filmé et vraiment coupé à l'arrache je trouve. :\
Excellente saison 6. Pas beaucoup de reproches à faire, à part les autres membres du groupe qui font trop potiches et on peut peut-être reprocher à l'enquête de subir pas mal de chances et malchances. Personnellement, ça m'a paru crédible.

Les scénaristes sont bien sadiques avec les personnages et avec le nombre de pourritures (pas forcément du côté des voyous), vaut mieux éviter de regarder la saison si on est trop déprimé.

Comme l'a dit THX, rendez-vous en 2020 (ou plus) pour la fin.
Juste dommage que Gilou et Laure soient une redite systématique (à tous points de vue) saison après saison. C'est limite caricatural.
On vient de finir la saison, on en ressort estomaqués, le cœur lourd. Encore une fois le plan final est bouleversant.

Une nouvelle saison magistrale.

Par contre faut s'accrocher par rapport à la noirceur et au cynisme suintants par toutes les images de la pellicule. Rien ni personne n'est épargné, et le pire c'est que c'est doublement plus proche de nous que les habituelles séries US lambda : c'est à Paris, et ça transpire la vraie vie (même si un peu arrangée, y a des trucs qui nous paraissent bien limite niveau procédure, mais passons).
La saison était au niveau des autres. Très sympa. Mais comme c'était la dernière, j'en attendais forcement un peu plus, un bouquet final qui n'est jamais arrivé. Un peu dommage même si, sans rentrer dans les détails, la fin est parfaite pour cette série.

Maintenant le sujet qui fâche.
Va falloir m'expliquer comme Gilou cheveux gras, avec sa tronche de paysan de l'entre deux guerre, chope tout ce qui bouge. Le mec c'est un aimant à gonzesse. Il fait rien et elles tombent sous son charme de gitan cradingue. Et je parle pas de son aura presque magnétique qu'il a sur les truands. Y a pas plus suspect que Gilou mais personne le questionne, personne doute réellement de lui.
En fait ça a toujours été un personnage pour lequel j'avais des réserves. Je sais pas si c'était dans ce qu'il dégageait, dans son écriture, dans le jeu de l'acteur, mais quelque chose me le rendait antipathique. Alors le voir devenir progressivement LE personnage quasiment le plus important de la série...

Après on est d'accord je pense sur le fait que ce qui fait le sel d'Engrenages c'est tout ce qui se passe autour, l'enquête, les personnages secondaires, les différents types de criminels rencontrés, le combo juges-flics vs truands, la dure réalité du terrain, le désespoir, le côté tout ça pour rien ou si peu à la fin des saisons.
Engrenages est une superbe série déprimante. Ce qu'elle raconte sur les flics, sur notre justice, sur notre société, c'est aussi gris que les murs du nord de Paris que maintenant nous connaissons si bien.
C'était une vraie réussite de la production française. Une vraie bonne série. Ceux qui ont travaillé dessus peuvent être fier de ce qu'ils ont offert pendant 8 saisons, pendant 15 ans.
Les américains ont eu The Wire. Nous on a eu Engrenages.
Voilà, une belle aventure qui se termine, une série qui est restée au top du début à la fin.
Cette saison 8 n'était pas parfaite, quelques facilités par-ci, par-là, les 3 membres (Tom, Nico et JP) de l'équipe de Berthaud qui ne servent à rien (à chaque fois que je les vois, j'ai de la peine pour les acteurs) et d'autres petits détails sans importance, mais au moins ils n'ont pas cherché à faire dans le sensationnalisme ou le larmoyant, ils sont restés humbles et justes.

Pas grand chose à rajouter au sujet de la série, elle fait parti mon top, tout genre confondu. Un vrai plaisir d'avoir suivi la vie de ces personnages forts qui ont su évoluer au fil des saisons, à travers des épreuves difficiles. Même les seconds rôles ont été marquants, merci à eux pour les bons souvenirs.

Je ne partage pas ton avis Nyu au sujet de Gilou, du moins je ne me rappelle pas qu'il a été ainsi pour le côté tombeur, mais c'est peut être ma mémoire qui me fait défaut. Par contre c'est vrai que niveau suspicion et air louche, il n'a rien à envier aux truands, mais ça passe souvent sans soucis.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés