MxO - Heart Of The City

Des nouvelles des naufragés

Répondre
Partager Rechercher
Cette fiction fait suite aux évènements qui se sont déroulés précédemment dans La Machination.



Ednix se réveilla. Il clignotait des yeux, éblouis par la forte luminosité que dégageait la pièce. Il essaya de s'en protéger de sa main, mais en vain. Ses muscles ne lui répondaient pas. Il sentait que quelque chose l'étreignait malgré lui.
Ce n'est qu'au bout de quelques minutes, luttant contre soi-même, qu'il put ouvrir entièrement ses paupières et constater qu'il était allongé sur le lit d'une chambre, les pieds et les mains menottés, dans une tenue blanche qui lui donnait la mauvaise sensation d'être un malade interné dans un hôpital psychiatrique. Il éprouva des brûlures sur ses poignets à la vue des marques rouges provoquées par les bracelets métalliques.
Cette douleur rendit lucide son esprit, soulevant plusieurs questions cruciales.

Où était-il ? Pourquoi était-il ici ? Combien de temps était-il resté inconscient dans cet état ?

Il cherchait au plus profond de soi pour retrouver sa mémoire. Et puis soudain, il se rappela.
Son esprit se mit à vaciller et il fut pris par de violents vertiges. La pièce semblait tourner sur elle-même. Sa gorge était sec et des gouttes de sueurs suintèrent sur son front. Il ne savait pas s'il allait tenir le coup. Son corps se déshydratait, il était au bord de l'évanouissement. Il ferma les yeux, aussi fort qu'il le pouvait, et lorsqu'il les ouvrit, la tourmente s'était arrêtée.

Qu'était-il arrivé aux autres membres de son équipage ?

Une table et une chaise avaient fait leur apparition dans la pièce. A sa gauche se tenait une infirmière, très jolie à la chevelure blonde. Son visage lui était familier. Elle lui jeta un sourire discret en posant des yeux bienveillants sur lui. Elle lui injecta le contenu de sa seringue dans la poche de sa perfusion. Au même instant, une douleur désagréable traversa son corps. Il a bien cru que ses veines allaient s'expulser de sa chaire.

- Bien, nous pouvons commencer.

Un type était apparu à l'endroit où se trouvait la chaise et la table. Il était assis, costume et lunettes noires avec une oreillette qui ne trahissait en rien de sa véritable identité. Il avait la gueule cassée, avec une grosse balafre sur la joue assez inhabituel. Il appuya sur le bouton du dictaphone posé sur la table.

- Patient n°085-AB26. 5ème tentative.

Une partie de sa mémoire lui revint. Ce n'était pas la première fois que cette scène se produisait.

- Monsieur Flynn, j'espère que vous avez eu le temps de réfléchir et de prendre en considération l'offre que je vous ai proposé.

Un silence séparait les deux hommes. L'Agent reprit.

- Donnez-moi les codes d'accès principal de Zion.

Ednix ne répondit pas. Il serra son poing, se préparant à sauter sur son interlocuteur au cas où les menottes vinrent à céder.
Brutalement, une douleur atroce traversa son corps, accompagné d'un petit crépitement qui cessa lorsque l'Agent relâcha le bouton. Il rassembla toutes ces forces pour lutter.

Voyant le patient résisté, l'Agent fit signe à l'infirmière de poursuivre l'injection du sérum.

- Monsieur Flynn, tout ça peut s'arrêter.

L'Agent marqua une pause, comme s'il voulait peser ses mots.

- Donnez-moi les codes d'accès de la nouvelle cité et je vous promets de faire fin à cette situation.

Ednix resta impassible. L'Agent pressa de nouveau le bouton. Une décharge électrique se propagea une seconde fois dans son corps. Mais contre tout attente, la douleur s'était atténuée, presque inoffensive. Pour une raison inconnue, Ednix sentit reprendre miraculeusement ses forces et d'un trait, brisa les chaînes qui l'emprisonnait.

- Qu'est-ce... impossible !

Pris au dépourvu, l'Agent sortit son arme. Mais avant que celui-ci n'eut le temps de presser la détente, un autre coup de feu détonna. Il s'écroula à terre, inanimé. Ednix se retourna et vit l'infirmière l'arme au poing. Il se rappelait maintenant pourquoi ce visage lui paressait si familier. Tout était évident à présent.

- Ne t'en fais pas. Je t'ai injecté de quoi tenir trois bonnes minutes debout. Mais il faut faire vite avant que les autres ne rappliquent.

Kedralynn saisit le bras d'Ednix et sortit un trousseau de clés. Lorsque tous les deux sortirent de la chambre, il se retrouvèrent dans le couloir des programmeurs, une galerie débouchant sur d'autres couloirs et offrant une multitude de portes toutes similaires les unes des autres.
Ils se dirigèrent vers l'une d'elles situées en bout de couloir. Elle saisit son trousseau et essaya chacune des clés.

Non loin, le grincement d'une porte résonna dans l'immense corridor. Puis une autre s'ouvrit et bientôt, le bruit se généralisa dans un tapage névrotique. Kedralynn se pressa. Les pas se précipitèrent vers leur direction. Ednix, prit d'un nouveau vertige, s'agenouilla pour garder l'équilibre. Sa vision commençait à devenir flou.

- Je crois pas que je réussirai à tenir.

A l'autre bout du couloir une dizaine d'Agents les avait localisés et se précipitèrent vers eux.

- Arrêtez-les !

Kedralynn débloqua la porte inextrémiste. Elle saisit Ednix par son col, le tira et le jeta pour lui faire franchir la porte. Voyant l'intruse s'échappait, les Agents dégainèrent leurs armes et une rafale de balles fonça droit sur elle. A son tour, Kedralynn plongea hors du couloir et referma la porte de son pied où les impacts de balles se cognèrent dans un bruit étouffé.

Ednix gisait par terre, très affaiblit. Elle lui prit son bras pour l'aider à se relever et l'amena vers le téléphone d'une cabine. Ednix sentit quelque chose de froid entré en contact avec sa peau. Il toucha avec sa main et remarqua que du sang perlait entre ses doigts. Kedralynn semblait respirer difficilement.

- Tu es blessée ?
- Ce n'est qu'une égratignure.


Les vertiges lui revinrent plus persistants, l'obligeant presque à s'accroupir pour canaliser la douleur. Il avait de plus en plus de mal à distinguer Kedralynn, seul le son de sa voix restait perceptible.

- Tu peux lancer l'extraction d'urgence.

Ses yeux se refermèrent et il s'endormit, épuisé.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés