L'Agora

[Parti Socialiste] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Aloïsius
Je rappelle qu'il a été en couple avec Royal. Miss Pôle Nord.


Maintenant, un peu de littérature, pour rappeler d'où vient "le roi est nu".
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Ha...e_l%27empereur
Je ne sais pas quel poisson tu essayes de noyer avec ta référence culturelle, mais le gros bide de Hollande, son sexe flasque ou sa calvitie n'y ont pas grand chose à voir.
Tes propos sont dignes de Joachim Son-Forget.
Citation :
Publié par Ex-voto
Je ne sais pas quel poisson tu essayes de noyer avec ta référence culturelle, mais le gros bide de Hollande, son sexe flasque ou sa calvitie n'y ont pas grand chose à voir.
Je vais t'aider. A quoi ressemble un homme qui se lance à la reconquête du pouvoir alors que lors de son dernier passage, il a désintégré son parti, perdu le Sénat, perdu l'Assemblée, les européennes, les municipales et a terminé à 4% d'opinions favorables ? A tel point qu'il n'a non seulement pas été en état de se présenter, mais son lieutenant a fini par s’exiler en Espagne ?
Et là, on a des gens qui prétendent qu'il a une chance et une stratégie ? Il est à poil. Nu comme l'empereur dans ses nouveaux vêtements. Et s'il tente de refaire un tour de piste, il s'exposera au ridicule le plus humiliant. En pleine lumière, devant tout le pays, mais la moins flatteuse qui soit. Ce ne sera pas un toro dans l'arène, mais directement une saucisse. Que certains l'y encourage me semble autrement plus cruel, in fine, que la métaphore que j'emploie. Et qu'il se prête au jeu après le désastre politique et humain personnel qu'a représenté son mandat, ça me scie.
On parle de la ligue du lol sur un autre fil, j'ai l'impression de voir une cabale de "journalistes" et de rescapés du PS qui ont décidé de faire un remake du dîner de con. Mais avec la complicité active de la victime.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Aloïsius
Je vais t'aider. A quoi ressemble un homme qui se lance à la reconquête du pouvoir alors que lors de son dernier passage, il a désintégré son parti, perdu le Sénat, perdu l'Assemblée, les européennes, les municipales et a terminé à 4% d'opinions favorables ? A tel point qu'il n'a non seulement pas été en état de se présenter, mais son lieutenant a fini par s’exiler en Espagne ?
Et là, on a des gens qui prétendent qu'il a une chance et une stratégie ? Il est à poil. Nu comme l'empereur dans ses nouveaux vêtements. Et s'il tente de refaire un tour de piste, il s'exposera au ridicule le plus humiliant. En pleine lumière, devant tout le pays, mais la moins flatteuse qui soit. Ce ne sera pas un toro dans l'arène, mais directement une saucisse. Que certains l'y encourage me semble autrement plus cruel, in fine, que la métaphore que j'emploie. Et qu'il se prête au jeu après le désastre politique et humain personnel qu'a représenté son mandat, ça me scie.
On parle de la ligue du lol sur un autre fil, j'ai l'impression de voir une cabale de "journalistes" et de rescapés du PS qui ont décidé de faire un remake du dîner de con. Mais avec la complicité active de la victime.
Non mais j'ai compris le fond de ton propos.
La forme était incroyablement sexiste et tu n'aurais pas osé sortir l'équivalent à propos d'une femme point barre.
Citation :
Publié par Aloïsius
Je vais t'aider. A quoi ressemble un homme qui se lance à la reconquête du pouvoir alors que lors de son dernier passage, il a désintégré son parti, perdu le Sénat, perdu l'Assemblée, les européennes, les municipales et a terminé à 4% d'opinions favorables ? A tel point qu'il n'a non seulement pas été en état de se présenter, mais son lieutenant a fini par s’exiler en Espagne ?
Autant, je suis d'accord avec le diagnostic. Il avait les pleins pouvoir et pouvait transformer le pays en profondeur. Il a passé péniblement le mariage gay. Quelque part, je trouve ça limite rassurant que ça soit Hollande le mou qui avait l'alignement astral de tous les pouvoirs.

Autant je pense qu'Hollande pense lui-même qu'il pouvait gagner les dernières présidentielles. Dans sa tête, c'est simple : à la place d'Hamon, il n'y a pas d'évaporation des votes pour Mélenchon qui termine à 10% à tout casser, et Macron ne décolle pas vu qu'il souffrira du phénomène inverse qui l'a mis au pouvoir : le vote utile, et se trouve à 10%. Comme il se retrouve, par défaut, le seul candidat valable de la gauche, selon lui, et que le FN se trouve au second tour, alors il va gagner et le PS n'explose pas.

SAUF QUE : c'est facile de refaire le match alors que :
  • LR a désigné Fillon par rejet de Sarkozy. Fillon a explosé en vol à cause de ses histoires qui lui a coûté les présidentielles.
  • Une des raisons qu'Hollande ne s'est pas présenté c'est parce qu'il ne pouvait pas gagner la primaire de son propre parti. Et si jamais il annule les primaires et se présente comme candidat du PS, le parti exploserait à ce moment là avec une scission tant de la droite du parti (Valls and co), que de la gauche (Hamon and co).
  • Même dans ce scénario de Hollande candidat, je pense qu'on se retrouve avec du Le Pen / Fillon au second tour. Autant je ne déteste pas Hollande (Hollande > Fillon pour moi, mais je ne dois pas être dans la majorité), autant personne ne finit pas à 4% d'opinion favorable par hasard.
Je pense qu'Hollande se considère moins impopulaire qu'il ne l'est, et sur-estime sa capacité à garder le maintien du parti. Je ne vois pas comment il pourrait se présenter en 2022 : il souffre du même problème que Sarkozy mais n'a en plus aucun parti pour lui. Mais j'aimerai tellement qu'il se présente en mode "candidat libre" histoire qu'il se prenne une claque monumentale en ne dépassant pas les 5% des voix... s'il arrive à réunir les signatures !

@Quint` : C'est pareil pour Valls. Avant élection, c'était improbable qu'une gauche, sauf unie, ne puisse battre la droite ou l'extrême droite. Ni même que Macron gagne. Il a fallu que Juppé perde en n'étant pas opposé à Sarkozy au second tour, que la droite soit représenté par Fillon au zéro charisme, qu'il fassee une campagne à la tradition-irréprochable et que ça se retourne contre lui en exposant ses magouilles et qu'il se maintienne malgré tout, que Le Pen soit si mauvaise pendant l'élection au point que la moitié du parti souhaitait qu'elle se retire pour Philippot ou sa nièce, que la gauche ne fasse pas front uni avec la défection de la droite du parti quand Hamon fut désigné, Hamon qui a fait malgré tout une campagne invisible alors qu'il a dépensé des tonnes, et que Mélenchon a réussi à mettre en sourdine ses mauvais travers au point d'avoir réussi à incarner un pseudo-espoir de la gauche qui a entériné le P.S. et poussé les libéraux-sociaux dans les mains de Macron, sans oublier Bayrou qui a rassuré les vieux électeurs à voter pour Macron. Un sacré coup de chance pour Macron.
Après l'élection c'est facile de se dire que finalement Hollande avait ses chances (ou Valls). C'était vraiment loin d'être évident avant, voir même suicidaire (Valls doit être la synthèse de tout ceux qui détestent Sarkozy et Hollande à la fois).

Dernière modification par Aurelesk ; 12/02/2019 à 20h03.
Message supprimé par son auteur.
Le problème c'est que pendant ce temps il pourri le PS en empêchant toute figure d'émerger (Sarko fait la même chez LR d'ailleurs).

tout ça pour mieux se présenter en sauveur / dernier recours
Citation :
Publié par meryndol
Le problème c'est que pendant ce temps il pourri le PS en empêchant toute figure d'émerger (Sarko fait la même chez LR d'ailleurs).

tout ça pour mieux se présenter en sauveur / dernier recours
Je ne vois pas concrètement comment il fait pour empêcher toute figure d'émerger. Je crois tout simplement qu'il n'y a actuellement personne ayant les compétences pour sortir du lot.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Patrick Dan
Si Macron s'effondre, qu'il n'y a pas de nouvelles têtes à droite, qu'on a toujours le FN au second tour, il suffit d'être le candidat "rassurant" du centrisme politique. 2022 cependant son dernier quinquennat lamentable est encore frais.
Dans un quatuor Wauquiez - Macron - Hollande - Le Pen, Hollande aurait quand même ses chances, surtout si Macron est perçu très à droite et impopulaire.
On en revient au vote par défaut. Mais j'avoue qu'entre Macron et Hollande je n'hésiterais pas ... hélas.
Les deux autres, ce n'est même pas la peine que j'en parle

A Aloïsius, tu as oublié aussi les régionales dans la liste des bérézinas de notre cher ex-président.

A Belzebuk, ou alors que le parti est juste ... mort ?
En ce posant comme un recours possible : dans les différentes interviews qu'il a donné ça suinte l'envie de se représenter.

Du coup les lieutenants qu'il a au PS se gardent en réserve pour lui et vont glisser la planche à Olivier Faure. La même que Wauquiez chez LR, si Faure se plante aux européenne je suis quasi sûr qu'on voit réapparaître des proches de Hollande pour affirmer qu'il est le seul recours valable.

Le problème n'est pas seulement qu'ils bloquent Faure, mais aussi l'émergence de nouvelles têtes, ainsi que le pourrissement de la situation.
Citation :
Publié par meryndol
En ce posant comme un recours possible : dans les différentes interviews qu'il a donné ça suinte l'envie de se représenter.

Du coup les lieutenants qu'il a au PS se gardent en réserve pour lui et vont glisser la planche à Olivier Faure. La même que Wauquiez chez LR, si Faure se plante aux européenne je suis quasi sûr qu'on voit réapparaître des proches de Hollande pour affirmer qu'il est le seul recours valable.

Le problème n'est pas seulement qu'ils bloquent Faure, mais aussi l'émergence de nouvelles têtes, ainsi que le pourrissement de la situation.
Planche, pourrissement... Je pense avoir trouvé le navire avec lequel Hollande envisage sa traversée du désert :
fh6yttb6.jpg
Le Solférinul ! Il coule mais ne flotte pas! L'Etat Le déluge, c'est moi après lui ! Le radeau des médusés ! La copine d'abord ! Manu Reva pourquoiaaaaaaaaahahaaaaaaa
Citation :
Publié par Doudou Piwi
Mdr, autant quand je lisais certains articles où on le voyait essayer de revenir par la fenêtre, ça me faisait rigole, autant maintenant, je trouve un come back de Hollande de plus en plus possible ET jouable pour 2022 : https://www.ladepeche.fr/2019/02/10/...22,8006127.php
Pareil.
Macron est un risque pour toute l'idéologie qu'ils représentent, il peut faire un score de premier tour mais est trop détesté du peuple pour être certain de gagner au second quelle que soit l'adversaire, et même s'il le faisait ce ne serait que pour avoir un pays divisé comme jamais.
Hollande lui, s'étant tenu à l'écart de Macron et auréolé d'un nouveau statut de vieux sage peut faire un bon candidat pour les centristes et autres amateurs de politique "apaisée", voulant se débarrasser du personnage tout en continuant, cette fois en douceur, dans la même politique.
Traduction en Aloïsius : Marianne semble exprimer comme un certain besoin de tendresse ou une lassitude des effrénés coups de reins accompagnés de paroles salaces du jeune premier, la caste pourrait en arriver à considérer le sexe flasque de Hollande comme un bon remède, pour continuer à la baiser mais plus en douceur.

ps : ok c'était pour le plaisir de faire du Bar sur l'Agora, en fait il a genre 1% de chances de même parvenir à être candidat d'un parti

Dernière modification par Twan ; 09/03/2019 à 22h20.
Soyons sérieux.
Hollande : https://www.tns-sofres.com/dataviz?t...e_nom=hollande 17% des sondés lui voient jouer un rôle important à l'avenir.
Il est dans les mêmes eaux que Rachida Dati, Yannick Jadot et Xavier Baroin, et n'arrive pas à la cheville de Hamon.
Hamon quoi.

Il est aussi loin derrière Aubry, Juppé, Hidalgo... Et loin derrière Ségolène Royal. Tronche de l'avenir.
Rions un peu : Mme Royal fait son grand retour médiatique dans "Le Figaro Madame"

http://madame.lefigaro.fr/societe/se...-040216-112282

Citation :
De protégée de François Mitterrand à numéro trois du gouvernement Valls, du second tour de la présidentielle à la région Poitou-Charentes, Marie-Ségolène a vaillament construit son parcours politique. Actuellement ambassadrice pour les pôles arctique et antarctique, la femme de 65 ans a indiqué ce samedi à Radio-Canada qu'elle n'excluait pas de repartir à la conquête de l'Élysée en 2022. Mais "pas sous le chapeau socialiste".
Elle va créer un mouvement centriste qui s'appellera SeRo, pour "Socialiste Et Républicains Organisés". Mais elle fera un bide.
Et pendant ce temps la :

https://www.lemonde.fr/politique/art...63_823448.html

Et franchement je préfère cela même si une reconstruction prendra du temps. Qu'il sera difficile de garder un cap politique cohérent, que le PS ne soit plus un repoussoir au vote dans la tête des gens (cela évolue) et qu'une possibilité de rassemblement puisse se faire (pas gagné vu les égos actuels en face, vert et FI en tête) sans que les autres souhaitent sa mort par vengeance historique (coucou JLM et ses fans).

Pas gagné et autant dégager les vieux qui ne servent plus à rien. On devrait d'ailleurs demandé d'imposer une limite d'âge pour les élus et dire que les personnes agées qui souhaitent s'investir et apporter leur expérience à l'état soient dans des commissions sans moyen et surtout bénévole (en effet, vu qu'ils disent tous que ce n'est pas pour eux mais pour la collectivité qu'ils font cela, qu'ils ont une retraite aisée, aucun souci alors et je suis sur pour le coup que l'intérêt de la France et de sa grandeur perdra de suite pour une très grande majorité son importance et qu'ils n'iront pas).
Citation :
Publié par Aloïsius
Elle va créer un mouvement centriste qui s'appellera SeRo, pour "Socialiste Et Républicains Organisés". Mais elle fera un bide.
Avec comme slogan : "Restons positifs".
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés