L'Agora

[Parti Socialiste] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Vuvuzela
La gauche caviar oui
C'est la vrai gauche, celle des gens bien et instruits
Suivant l'exemple de Marx, fils d'avocat et époux d'une aristocrate prussienne.
Citation :
Publié par Quint`
Merde quoi, en attendant ils vont finir avec rien, on va avoir Fillon ou un banquier, Hamon va disparaître miné par l'échec et l'opposition du parti qu'il aurait pu être le seul à faire revivre, et dans 5 ans Mélenchon va disparaître aussi, atteint par l'âge, sans successeur.
Tu viens de me redonner confiance en l'avenir !
Citation :
Publié par Stelteck
Personnellement, je ne pourrais jamais voter pour un candidat qui envisage une seule seconde le chantage à la sortie de l'union Européenne comme moyen d'essayer de faire passer en force ses exigences nationales.

Je ne suis pas le seul.
Pourquoi présenter la position de Mélenchon comme un chantage à la sortie?
Ce n'est pas sa position, sa position c'est de négocier et privilégier le plan A au plan B (qui est d'ailleurs une sortie de la zone Euro, pas de l'Europe même si par lapsus JLM le dit parfois).

Écoutez le parler à la fin au lieu de lire des articles partisans et de croire que Hamon c'est le gentil qui veut changer le monde avec l'Europe et Mélenchon le méchant qui veut détruire l'Europe.

Le programme de Hamon est irréaliste parce qu'il n'assume pas une position de négociation forte avec l'UE et l'inclusion de principes sociaux au cœur des traités. Si vous pensez que les traités de Maastricht et Lisbonne prennent en compte le bonheur des peuples européens ou permettent aux Etat de mener une politique économique autre que celle déjà menée depuis des années de dérégularisation et de rigueur budgétaire (aujourd'hui illogique) vous vous trompez lourdement.

Considérer la question européenne comme indépendante du reste du programme c'est ne pas se rendre compte de la prédominance extremement importante de l'UE sur l'Etat
Citation :
Publié par Stelteck
C'est la vrai gauche, celle des gens bien et instruits
Suivant l'exemple de Marx, fils d'avocat et époux d'une aristocrate prussienne.
Oui enfin il a aussi connu une misère noire, avec notamment un enfant mort de faim...
Citation :
Publié par Arcalypse
Et les 15 % qui restent chez Hamon c'est quoi ?
Des gens qui rejettent le PS de Hollande/Valls et qui veulent un renouvellement du parti en tant que force de gauche un peu plus modérée que Mélenchon. Bref clairement ya le PS de gauche (plus proche de Mélenchon que de Macron) et le PS de droite (Macron). Ya plus de PS entre les deux.
Citation :
Publié par Rlatan
Pourquoi présenter la position de Mélenchon comme un chantage à la sortie?
Ce n'est pas sa position, sa position c'est de négocier et privilégier le plan A au plan B (qui est d'ailleurs une sortie de la zone Euro, pas de l'Europe même si par lapsus JLM le dit parfois).

Écoutez le parler à la fin au lieu de lire des articles partisans et de croire que Hamon c'est le gentil qui veut changer le monde avec l'Europe et Mélenchon le méchant qui veut détruire l'Europe.
Très grossièrement, dans les grandes lignes et si je me souviens bien, Mélenchon voudrait dicter ses conditions à l'UE et si elles n'était pas acceptées, il projetterait de lancer un référendum pour sortir de l'UE. Et cerise sur le gâteau il en profiterait pour tenter de vendre un projet aux pays du Sud, histoire de se sentir moins seul j'imagine. Quand on connait ses talents de négociateur et sa capacité à trouver des compromis, c'est effectivement tout un programme.

Enfin .. Hamon n'est pas sur la même ligne que lui, ce qui était le coeur du sujet et demeure l'essentiel.
Citation :
Publié par Rlatan
Pourquoi présenter la position de Mélenchon comme un chantage à la sortie?
Ce n'est pas sa position, sa position c'est de négocier et privilégier le plan A au plan B (qui est d'ailleurs une sortie de la zone Euro, pas de l'Europe même si par lapsus JLM le dit parfois).

Écoutez le parler à la fin au lieu de lire des articles partisans et de croire que Hamon c'est le gentil qui veut changer le monde avec l'Europe et Mélenchon le méchant qui veut détruire l'Europe.

Le programme de Hamon est irréaliste parce qu'il n'assume pas une position de négociation forte avec l'UE et l'inclusion de principes sociaux au cœur des traités. Si vous pensez que les traités de Maastricht et Lisbonne prennent en compte le bonheur des peuples européens ou permettent aux Etat de mener une politique économique autre que celle déjà menée depuis des années de dérégularisation et de rigueur budgétaire (aujourd'hui illogique) vous vous trompez lourdement.
On ne négocie pas avec des ultimatums et du chantage de sortie si les traités ne sont pas acceptés, la France c'est pas le nombril du monde, c'est un pays sur 28 états membres. La grande gueule de Mélenchon, c'est bien pour les meeting ou les plateaux télé, mais pour négocier, avoir une grande gueule ou de la poigne ça sert à rien, bien au contraire, c'est celui qui sait rassembler les autres qui gouverne et qui gouvernera.

Imagine t on que chaque pays à chaque élection en fasse autant ? Que chaque pays vienne à vouloir revoir tous les traités en mettant dans la balance son adhésion ? C'est une blague !

Dernière modification par Arcalypse ; 28/02/2017 à 17h41.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Mangemouton
Il y a un très fort déséquilibre au sein de l'Union Européenne entre la puissance de ces membres. Si la 5e puissance mondiale quitte l'Union Européenne, il y a peu de chance qu'elle y survive.
La 5eme puissance mondiale c'est le Royaume Uni, celui qui a quitté cette Europe qui existe toujours.
En tout cas je doute fort que l'euro n'y survive pas. C'est une monnaie bien trop forte pour être abandonnée.

Par contre jouer de cette "menace" pour éventuellement peser sur des négociations ne serait peut-être pas aussi efficace que certains pourraient en rêver.
Citation :
Publié par Quint`
Des gens qui rejettent le PS de Hollande/Valls et qui veulent un renouvellement du parti en tant que force de gauche un peu plus modérée que Mélenchon. Bref clairement ya le PS de gauche (plus proche de Mélenchon que de Macron) et le PS de droite (Macron). Ya plus de PS entre les deux.
Non aussi éloigné de l'un et de l'autre, pas pour les mêmes raisons mais aussi éloigné.
Tout comme l'aile centriste du PS est plus proche de Hamon que de Macron et le restera. Après que certains se voient des destins de 1er ministre (Collomb), d'autres d'un renouvellement de mandat etc etc, il y en aura.
Je pense qu'ils se trompent à faire la girouette, sauf pour certains ou c'est leur dernière chance d'arriver la ou leurs dents sont plantées depuis longtemps.
Citation :
Publié par Colsk
Non aussi éloigné de l'un et de l'autre, pas pour les mêmes raisons mais aussi éloigné.
Tout comme l'aile centriste du PS est plus proche de Hamon que de Macron et le restera. Après que certains se voient des destins de 1er ministre (Collomb), d'autres d'un renouvellement de mandat etc etc, il y en aura.
Je pense qu'ils se trompent à faire la girouette, sauf pour certains ou c'est leur dernière chance d'arriver la ou leurs dents sont plantées depuis longtemps.
Perso je parle des électeurs.
Message supprimé par son auteur.
Macron reste tous de même un enfant de la BPI qui est partie avec quelques dossiers durant son mandat de Ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique sous Manuel Valls et François Hollande, si personne ne voit le vole d'idée, et que "En marche", n'est qu'une interprétation émergente enfanté grâce à la politique d'investissement de la Gauche ces cinq dernières années et qu'il gagne les présidentielles, je dirais que c'est un grand coup de maître.

J'ai pas envie d'avoir un président gérontophile, et encore moins, un opportuniste qui n'a pas finis de s’identifier. Et la société française est en marche depuis les années 80 et même en marche forcé.

Dernière modification par Compte #535237 ; 28/02/2017 à 18h28.
Citation :
Publié par Quint`
Des gens qui rejettent le PS de Hollande/Valls et qui veulent un renouvellement du parti en tant que force de gauche un peu plus modérée que Mélenchon. Bref clairement ya le PS de gauche (plus proche de Mélenchon que de Macron) et le PS de droite (Macron). Ya plus de PS entre les deux.
Si, il y a Anne Hidalgo () qui essaie de faire le grand écart entre des déclarations d'intention très à gauche et son mandat de maire très à droite, hyper clientéliste. Bon, en dehors de Paris, ça ne trompe personne, mais à Paris et dans l'équipe proche d'Hamon, ils se gargarisent d'avoir une personnalité de gauche caviar aussi proche d'eux. Alors même que tous les plus proches conseillers d'Hidalgo sont en train de se barrer chez Macron, ce qui devrait leur mettre la puce à l'oreille
Je ne trouve pas de compte rendu de la rencontre de Hamon et du groupe parlementaire socialiste qui s'est tenue aujourd'hui, sauf erreur de ma part.

Auriez-vous un article qui en traiterait ?

edit : ce n'est pas étonnant car elle aurait lieu finalement ce soir ...

Dernière modification par blackbird ; 28/02/2017 à 19h40.
Près de 80 posts en une journée sur ce fil, je me suis demandé ce qu'il se passait....

En résumé, les Mélenchonistes sont venus y dire que le PS était mort et que Le Monde était un journal nauséeux de propagande, tandis que les Macroniens sont venus parler de Macron, et les uns et les autres sont venus dire du mal de l'autre d'en face. Mais il n'y a RIEN eu sur la campagne de Hamon, c'est presque comique.
Citation :
Publié par blackbird
Très grossièrement, dans les grandes lignes et si je me souviens bien, Mélenchon voudrait dicter ses conditions à l'UE et si elles n'était pas acceptées, il projetterait de lancer un référendum pour sortir de l'UE.
Citation :
Publié par Arcalypse
On ne négocie pas avec des ultimatums et du chantage de sortie si les traités ne sont pas acceptés, la France c'est pas le nombril du monde, c'est un pays sur 28 états membres.
Ah oui carrément, vous savez, si ce que vous disiez était vrai je serais d'accord avec vous. Le problème c'est que ce que vous dites est faux, et comme j'en ai marre de le répéter sur tous les tons depuis des semaines je ne vais même pas sourcer mon affirmation, exactement comme vous.
(Allez quand même pour info)

Concernant Hamon et sa vision de l'Europe, une partie de son programme sera inapplicable dans l'UE en l'état. Le Small Business Act promis à Jadot en premier lieu... Donc on connait déjà une première promesse non réalisée.
Je suis en train de lire ça et ça confirme un peu mon impression...

Plus tôt dans la journée j'avais lu qu'un mec qui faisait partie du parti de Robert Hue (!!!) avait décidé de joindre Macron : ni Mélenchon ni Hamon n'ont voulu le recevoir, par contre Macron oui, et il l'a intégré à son équipe de campagne... Je veux dire, à quel moment on veut rassembler la gauche mais on ne tend pas la main aux mecs du parti de Robert Hue ? Ça m'avait interpellée, mais personne n'en parlait ici, du coup je l'avais mis de côté.

Et puis, en lisant l'article linké plus haut, je vois une machine qui ne sait pas trop où elle va, et pire, qui se sabote elle-même. Et le coup du gars qui décide de suivre Macron s'inscrit trop bien dans cet axe. Je sais pas, on est bien d'accords qu'Hamon aurait dû capitaliser sur sa réussite aux primaires. Je crois que même la droite du PS attendait un geste de sa part qui n'est pas venu. Et en continuant d'agir comme ça, il ne peut que faire grogner les députés. M'enfin, c'est la première fois depuis que je vote aux présidentielles que je suis tout sauf sûre de donner mon vote au PS. Et je suis pas encartée, mais voir un truc pareil, ça me refroidit vraiment.
Citation :
Publié par Rlatan
Ah oui carrément, vous savez, si ce que vous disiez était vrai je serais d'accord avec vous. Le problème c'est que ce que vous dites est faux, et comme j'en ai marre de le répéter sur tous les tons depuis des semaines je ne vais même pas sourcer mon affirmation, exactement comme vous.
(Allez quand même pour info)
Franchement si vous pensez que je vais regarder une vidéo d'une heure et demi pour comprendre à quel point son programme est super trop bien, vous rêvez. Mais je vous crois sur parole : tout ce que j'ai pu lire est un tissu de mensonges et de toute façon Mélenchon est un type sincère animé de convictions profondes.

Toujours est-il qu'il veut poser des conditions à l'UE, ce qui est quand même plus que prétentieux, et que si elles n'étaient pas acceptées - et pourquoi le seraient-elles ? - il se lancerait dans une sortie de l'UE. Sans parler de son projet fumeux qui concerne d'autres pays membres.

Mais si vous avez une source écrite et autorisée qui tient sur une page, je suis preneur. Je doute avoir besoin de plus pour saisir l'essentiel.

Toujours est-il que je persiste à penser que sur la question de l'Europe, les positions de Hamon et de Mélenchon sont incompatibles.

http://www.lemonde.fr/politique/arti...82_823448.html

Dernière modification par blackbird ; 28/02/2017 à 20h42.
Ce qui me surprend, c'est qu'il y a une urgence écologique que manifestement les partisans de Macron nie en bloc.

On a des enfants qui développent des maladies à cause des perturbateurs endocriniens, on a des semaines entières où on ne peut plus respirer dans les villes et dans certaines vallées ... on mange de la merde... je parle pas du changement climatique et du diesel mais non apparemment ce qui compte c'est la dizaine de potentiel traître ou mauvais perdant qui pourrait quitter le PS.
Pour en revenir à la campagne de Hamon (parce que Mélenchon et Macron ont leurs propres fils, hein... Si si, cherchez bien !), il y avait NVB hier à la radio qui annonçait son soutien à Hamon et incitait plus ou moins habilement ses collègues du gouvernement à faire de même.

Le hic, c'est que NVB est la ministre la plus impopulaire depuis Claude Allègre dans l'EN, dont les bataillons de profs forment en général une part non négligeable du vote socialiste. Là, ça va être la Berezina. J'en reviens au débat de la primaire, mais l'autosatisfaction affichée par Peillon, Valls et Hamon à ce sujet, reflet de ce que dit jour et nuit NVB, a cassé un truc. Les établissements privés ouvrent à toute vitesse et doivent accroître leurs recrutements de prof, les établissements publics se cassent la gueule. L'ambiance dans les lycées pro vire au cauchemar (le vote Le Pen y progresse à toute vitesse, les discours sur la guerre civile qui vient y font florès). J'ai moins de contacts dans les écoles primaires publiques, mais là aussi les difficultés semblent croissantes (je n'ai eu que deux réunions cette année avec les écoles du secteur, c'est un peu léger). Le dogmatisme idéologique combiné à la faiblesse technique de ministres totalement dominés par leurs hauts fonctionnaires a donné naissance à un désastre pédagogique. Et que Hamon (et les hautes sphères du PS) n'en ait pas conscience risque de lui coûter très cher.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
3 connectés (0 membre et 3 invités) Afficher la liste détaillée des connectés