L'Agora

[Parti Socialiste] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Eol Melwasul
Bah deja les paysans africains pourraient vivre de leur récolte.
Déjà faudrait surtout qu'ils aient des terres à récolter. De plus faudrait aussi qu'ils ne soient pas contraint d'acheter des graines aux occidentaux. C'est surtout ça le problème.

Et l'autre ce sont les prix de ventes, et la libéralisation ne changera rien de ce point de vue, parce que les coûts ne sont pas mesurés totalement (les coûts de transport par exemple).

Y a pas besoin de prendre l'exemple du paysan Africain pour voir que ce sont pas (que) les aides qui faussent le jeu, mais bien le marché qui est mal "réglé" : pourquoi certains poulets produit dans la région X de France et qui vient chez moi est moins cher que celui produit à 2km de chez moi ?? Là le problème vient pas des aides puisque les deux producteurs en ont.

Bah pour le paysan Africain, c'est le même problème à une échelle plus grande, c'est tout. Donc arrêter avec cet argument à deux balles. C'est un problème global, qui vient justement du fait qu'on a d'abord profité de l'Afrique pour développer notre économie. C'est donc bien le marché" le responsable premier de tout ça.

Pour moi il faut continuer à produire la nourriture localement, on ne peut pas se passer de ça, c'est vital.
Y a surement d'autres solutions que les subventions, mais en attendant, c'est bien un problème de marché inefficace finalement. Et pour le "corriger", pour moi la première chose à faire, c'est de tenir compte des dégâts du transport, pour que la nourriture ait un vrai coût.

Mais ça aussi, localement, c'est possible de changer (un peu) les choses. D'ailleurs ça commence justement à ce faire, en essayant de privilégier les produits régionaux.


@Communard :
très bon message, je plussoie, surtout la dernière question, qui est bien au final la question essentielle sur ce fil (qui parle du PS).
Citation :
Publié par Communard
...

Le problème c'est que j'ai jamais entendu un porte-parole du PS parler comme ça :

Ahah, mais les paysans sont tout fait d'accord de se passer de la PAC si E. Leclerc veut bien se passer des marges énormes qu'il se fait sur leurs produits. Soyez bien conscient que quand vous achetez une salade, vous ne payez pas grand chose au paysan qui l'a produite.

Mais je ne m'inquiète pas à ce niveau. Si l'on commence à trancher au niveau de l'agriculture en Europe, une année de mauvaises récoltes mondiales nous fera très vite rebrousser chemin.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par wattizzis
Comment vous arrivez à concilier la volonté d'un marché dérégulé avec la connaissance qu'on a de la nature humaine ? On voit très bien que quand une puissance se dit libérale, elle ne l'est en général que quand ça ne met pas ses intérêts propres en péril, bien au contraire . Le libéralisme, la concurrence libre et vraiment non faussée au niveau de la planète, on n'est pas près de voir ça je crois .

Au contraire c'est (je penses) exactement ce que l'on voit.
Je m'expliques : Tout d'abord qu'est-ce que la libre concurrence absolue si ce n'est pas de tout faire pour arriver a sortir la tête de l'eau et en profiter pour noyer ceux qui y sont encore?
En effet si on suit cette logique on peut voir les pays comme des macro-entreprises qui offrent aux entreprises (classique) des zones ou s'installer, ou des produits spécifiques (du type services) et qui se font concurrence en fonction de leurs moyens (subventions, zones franches, etc....), de leur image, de leurs spécificités (coût de travail faible ou "au contraire" haut niveau de formation), etc....

D'où des Etats qui sortent directement du moule économique actuel et n'ont pas plus de scrupules que les entreprises sur lesquelles ils prennent exemple alors que leur rôle est censé être tout autre on tend vers des Etats qui au lieu de s'inquiéter du bien être de leurs population se concentrent de plus en plus sur leur compétitivité internationale (cette dernière phrase est a nuancée car un Etat qui n'attire pas d'IDE ni d'entreprises court droit a sa perte.).
Citation :
Publié par Sharnt
D'où des Etats qui sortent directement du moule économique actuel et n'ont pas plus de scrupules que les entreprises sur lesquelles ils prennent exemple alors que leur rôle est censé être tout autre on tend vers des Etats qui au lieu de s'inquiéter du bien être de leurs population se concentrent de plus en plus sur leur compétitivité internationale (cette dernière phrase est a nuancée car un Etat qui n'attire pas d'IDE ni d'entreprises court droit a sa perte.).
Sauf si son marché intérieur suffit. M'enfin c'est rare.
Et ta dernière phrase est hélas parfaitement vraie. Le problème aujourd'hui c'est qu'on a oublié pourquoi fallait être bon économiquement. Résultat on cherche à être performant économiquement juste pour l'être, sans retombée, ce qui est ridicule.
Citation :
Publié par Communard

"Peut-on faire une politique de gauche avec le PS ?"
"Peut-on faire une politique de gauche sans le PS ?"
Pour ma part je réponds oui aux deux questions. Le PS ce n'est qu'un nom, ce qui compte ce sont les gens qui sont dedans et leurs idées.
Alors oui on peut encore avoir un parti qui place la politique au dessus de l'économie et oui on peut le faire avec ou sans le PS. Après si la question est plus précisément avec le PS actuel je ne vois pas comment je pourrais dire autre chose que non.

Au départ le socialisme dans mon esprit c'est tout de même mettre en commun les ressources de la société pour le bien de l'individu, l'inverse étant le libéralisme c'est à dire placer l'individu au centre pour bâtir la société, schématiquement.
Je ne sais pas si un seul socialiste français peut aujourd'hui affirmer qu'il se retrouve pleinement dans ce qu'est le PS actuel.
Citation :
Publié par Kermo
C'est justement l'école de Bourdieu dont parlait Communard [...] Mais pour la mettre en application c'est une autre histoire.
Oui, ils s'y sont tous cassé les dents.

Et le pire c'est que le problème est relativement simple, d'expérience, tu arrives avec des idées, des motivations, et on te renvoies constamment des faits, du concret.
Les dirigeants (entendez par là tous ceux qui, à leur échelle, gèrent les débats, les directions, dans le parti) sont pour les trois-quart (notez la note d'espoir ...) uniquement attachés à la politique de la réussite, il faut faire, prouver, montrer, mettre en place, bref, ils ne prennent pas assez le temps de réfléchir, et, même quand ils le prennent (soit-disant), on sent plus que clairement derrière, en toile de fond, s'agiter le spectre de la réalité de terrain.
La plus grande réussite de la droite je pense, avoir marteler à la gauche qu'on ne gère pas un pays avec de belles idées, très bien, c'est noté, on ne gère pas un pays avec de belles idées, mais, est-ce cela qui empêche d'en avoir ?
La gauche à peur depuis trop longtemps d'être taxé d'incapacité de gérance, elle en à même oublié ce qui fait sa force.
C'est ce qui à tué les réflexions passionnantes des anarchistes des siècles précédent par exemple, ne remonte-t-on pas instantanément à quiconque se réclame simplement révolutionnaire, "mais alors, toi, tu ferais quoi ?"
Et c'est ce qui a tué les incroyables penseurs (de gauche, hélas ...) que nous avions en France il y a de ça presque un demi-siècle.
Heureusement, il reste malgré tout un héritage, une école, et certains prennent la relève, un peu, mais ils se heurteront aux même souci de réussite, de politique spectacle, et spectaculaire.

Je pense qu'on ne sépare pas assez, en France en tout cas, les politiques (au sens noble), et les technocrates, je crois que, surtout dans un parti ou les idéologies sont à la base de sa réussite, ils manquent cruellement de réflexions.
Je pense aussi que la dérive s'amplifie, après s'être attaqué à l'extrême gauche, et à la gauche révolutionnaire (ils ont déjà vaincu le PC et les mouvements anars, qui parmi nous oserait défendre un tel gouvernement, ne lit-on pas régulièrement, "Le communisme au pouvoir, HAHA on sait ce que ça donne")
et je ne me fais aucun doute sur le fait que les démons du pragmatisme vont dans un futur relativement proche assassiner les derniers politiciens de gauche.

Il va falloir attendre la prochaine révolution pour enfin voir émerger de nouveaux et réels, mouvements de gauche, espérons juste que, comme le fut mai 68, elle ne sera pas raté, elle.

Edit pour azed : C'est pourquoi, et je ne pense vraiment pas me tromper, je réponds non aux deux, moi.
Edit2 : J'ai c/c ici mon post, car je ne pense pas qu'il ait sa place dans le sujet scindé sur l'Afrique.
Citation :
Publié par Communard
...
"Peut-on faire une politique de gauche avec le PS ?"
La question est toujours d'actualité semble t'il puisque même Hamon est sceptique et réserve sa décision de participer à la direction sans virage a gauche...

Citation :
Benoît Hamon, qui avait appelé les militants socialistes à voter en faveur de Martine Aubry, a affirmé dimanche qu'il ne rejoindrait la direction du PS que si la nouvelle Première secrétaire adoptait une ligne politique "extrêmement combative".

"A un moment où le climat social est en train de devenir extrêmement lourd (...) il faut qu'on se tourne vers les gens et qu'on ait des réponses extrêmement combatives et clivées par rapport à la droite", a-t-il estimé lors de l'émission "Dimanche+" sur Canal+.

"Si Martine Aubry a l'ambition d'incarner cela, j'en serai, si elle ne veut pas l'incarner, je n'en serai pas"
http://fr.news.yahoo.com/3/20081130/...n-cfb2994.html

J'ai l'impression que ce compromis de façade va vite montrer ses limites... il y aura toujours une majorité de gens mécontents car le PS n'est pas assez ou trop a gauche

Le feuilleton continue ! ^^

Falcon
Mais euh il n'y a pas de compromis de façade elle lui a dit "je vais être plus offensive" et lui il annonce à tout le monde "si elle n'est pas plus offensive j'y vais pas". Histoire qu'on dise c'est grâce à lui si elle est devenue offensive... C'est le B A BA de la politique ça...ça s'appelle "tirer la couverture (médiatique) vers soi" ou "le coup du père Nicolas" c'est selon

Ah oui sinon éditorial au vitriol de Claude Imbert dans Le Point :

Citation :
Le duel Aubry-Royal est-il celui des Anciens et des Modernes ? Mme Royal a le mérite d'avoir secoué la vieille baraque, mais son annonciation garde un flou séraphique. Du moins ses lieutenants-Valls, Dray, Peillon, Bianco-paraissent-ils plus pimpants que les éléphantesques parrains de Martine Aubry. La maire de Lille porte l'estampille de la manière maison : couvée en niches patronales, elle les trahit pour un ouvriérisme flamboyant ; d'abord hostile aux funestes 35 heures, elle en devient la matrone ; europhile déclarée, elle s'acoquine à Fabius, leader du non référendaire à l'Europe. Un savoir-faire plutôt raboteux mais le bon tour de main pour continuer de cuisiner ensemble la carpe et le lapin. Avec, pour lier la sauce, le « tout-sauf-Ségolène ».

Reste qu'avec Sarkozy, Besancenot et Bayrou, hilares à leurs créneaux, c'est le « tout-sauf-le-PS » qui rôde sur le vieux parti.
http://www.lepoint.fr/actualites-chr...s/989/0/295133

Je ne partage pas son avis je pense qu'ils ont réellement une ouverture là s'ils s'appuient sur les quelques intellectuels qui pensent encore la gauche et aussi s'ils tirent les leçons de la crise économique.
Citation :
Publié par MiaJong
Ouais en même temps Le Point bon...
C'est surtout Imbert. Il fait toujours les mêmes éditos depuis l'époque où Louis-Philppe l'avait pistonné dans un petit journal orléaniste.


Bref...

Aux dernières nouvelles, l'équipe Royal menace de ne pas participer à la direction. Je me demande dans quelle mesure ce n'est pas ce que souhaite Aubry, qui aurait les mains libres.

Je vous laisse deviner qui gagne le plus souvent quand quelqu'un joue la politique de la chaise vide.
Sauf que Guérini (Fédération des BdR) n'a pas l'air trop chaud pour faire la fronde avec Ségolène

http://www.libemarseille.fr/henry/20...-pas-de-b.html

Citation :
Nicolas Sarkozy (candidat UMP à l’élection présidentielle) :
Calmez-vous…
Ségolène Royal (candidate PS à l’élection présidentielle) :
Non, je ne me calmerai pas…
Nicolas Sarkozy (candidat UMP à l’élection présidentielle) :
Et ne me montrez pas du doigt avec cet index pointé parce que, franchement,
vous… Je voudrais vous dire… Je voudrais…
Ségolène Royal (candidate PS à l’élection présidentielle) :
Non, je ne me calmerai pas… Je ne me calmerai pas.
Nicolas Sarkozy (candidat UMP à l’élection présidentielle)
Pour être président de la République, il faut être calme.
Ségolène Royal (candidate PS à l’élection présidentielle) :
Non, pas de mépris, Monsieur Sarkozy ! Je n’ai pas perdu mes nerfs, je suis en
colère !
Nicolas Sarkozy (candidat UMP à l’élection présidentielle) :
Madame, je peux répondre ? Est-ce que je peux répondre ? Non ? Bon…
Ségolène Royal (candidate PS à l’élection présidentielle) :
Et il y a des colères très saines et très utiles.
C'est bô on dirait du théatre... donc bon, c'est reparti effectivement...
Ratez pas la photo ce soir pour rire ^^

Citation :
Aubry à un meeting avec le MoDem ?
La Voix du Nord
05/12/2008 | Mise à jour : 17:03 | Commentaires 17 | Ajouter à ma sélection
.
Selon une information de La Voix du Nord, Martine Aubry doit assister ce soir à un meeting de Francine Langevin, candidate (PS) à l'élection municipale partielle de Croix (Nord) ayant fait alliance avec le MoDem. La Première secrétaire siègera aux côtés d'Olivier Henno, le patron de la fédération nordiste du MoDem.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/20...c-le-modem.php

Décidément il y aura toujours des choses qui m'échappent au PS

Falcon
Citation :
Publié par falcon

Décidément il y aura toujours des choses qui m'échappent au PS

Falcon
Sans doute parce que tu ne vois pas la différence entre alliance locale et nationale
La stratégie du PS ça serait pour ceux qui ont des mandats région, département et mairie de s'allier avec le modem et ceux qui visent la présidentielle de ne pas s'allier avec eux.

Moralité, Ségolène Royal vise avant tout sa région Poitou et Martine Aubry la présidentielle, du moins c'est ce qu'il me semble....
Citation :
Publié par Olblach
Moralité, Ségolène Royal vise avant tout sa région Poitou et Martine Aubry la présidentielle, du moins c'est ce qu'il me semble....
Ou pas.

C'est selon que l'on considère les chances du PS de gagner seuls au niveau local (ce qui est le cas) et pas au niveau national (dernière présidentielle remportée en 88).
Citation :
Publié par AnkZh
Ou pas.

C'est selon que l'on considère les chances du PS de gagner seuls au niveau local (ce qui est le cas) et pas au niveau national (dernière présidentielle remportée en 88).
Il faut quand même remarquer que les barons locaux (Guérini, Collomb) étaient plutôt avec Ségolène Royal sauf Delanoë qui lui aussi vise la présidentielle. Ce n'est pas parcequ'elle parle de présidentielle que la région n'est pas sa priorité
Citation :
Publié par elerazar
pour ceux qui en doutait encore, les intentions de ségolène deviennent nettement plus clair quand à son implication dans le parti socialiste.

http://www.lemonde.fr/politique/arti...&xtor=RSS-3208

IMHO, grossière erreur des royalistes. Il y a des gens qui ne retiennent rien de l'histoire, on dirait.
Elle se croit suffisamment forte pour se passer de l'appareillage du parti. C'est un jeu dangereux et risqué pour elle. Elle risque de payer cher son arrogance dans les mois à venir.
elle s'imagine sans doute que les 49+% qui ont voté pour elle sont près à la suivre hors du parti socialiste.
elle va se ramasser la gamelle du siècle et entraîner avec elle le ps si par malheur un nombre conséquent de socialiste la suit dans son délire.

édit, après réflexion c'est peut-être ce dont le PS a besoin en fait.
En fait elle avait pas envie de participer à la direction, elle préfère développer ses propres comités désirs d'avenir qui pourraient éventuellement lui servir de noyaux pour la création d'un nouveau parti, car la difficulté de faire cela c'est justement l'infrastructure du parti.

Donc elle a posé des conditions que Martine Aubry a jugées inacceptables sans qu'elles soient irréalistes non plus...c'est une erreur d'analyse à mon avis car ça pourrait marcher si Martine Aubry gère le parti mollement comme François Hollande l'a fait, mais si elle se montre très dynamique et concentre l'attention sur elle, SR va se faire marginaliser.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés