L'Agora

Les reformes du président

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Moonheart
...Les mesures prises par le président de la France sont les seules choses qui importent vraiment chez lui....
J'aimerai bien qu'il se penche un peu au chevet de la France pour changer (même si c'est moins intéressant pour son image ) après tout c'est pour cela qu'on l'a élu non ?

Car pour l'instant tout ce que l'on peut voir c'est des mesurettes pour ses électeurs,

Il va voir les pécheurs il leur promet du poisson
Il va voir les rabbins il leur promet le nom d'un enfant de la shoah pour chaque CM2
Il va voir les cardinaux il leur promet plus de religion
Citation :
Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur
La seule grosse réforme qui marquera son mandat c'est le bouclier fiscal (encore un cadeau a ses amis... qui continuent au passage d'aller habiter en suisse cf CAPITAL et qui a vidé les caisses de la France ou ces fonds auraient pu être mieux investis...)

Je n'appelle pas cela de la politique mais du clientelisme ^^
Citation :
Terme péjoratif inspiré de la pratique antique et couvrant les relations intéressées entre politiques et citoyens
Le clientélisme, s'entend ici, comme une faveur injustifiée accordée à une personne, souvent en échange de son vote
Falcon
Citation :
Publié par falcon
La seule grosse réforme qui marquera son mandat c'est le bouclier fiscal (encore un cadeau a ses amis... qui continuent au passage d'aller habiter en suisse cf CAPITAL et qui a vidé les caisses de la France ou ces fonds auraient pu être mieux investis...)
La réforme des régimes spéciaux et la LRU c'est pas des réformettes qu'on fait comme ça tous les 4 matins pour s'échauffer.
Qu'on soit d'accord ou pas avec le contenu.
Citation :
Publié par Kashrag
La réforme des régimes spéciaux et la LRU c'est pas des réformettes qu'on fait comme ça tous les 4 matins pour s'échauffer.
Qu'on soit d'accord ou pas avec le contenu.
Si beaucoup de bruits et de fanfaronnades pour pas grand choses...

Citation :
Ce « trésor » n’est qu’un mythe. Aujourd’hui, les retraités des régimes spéciaux ne représentent que 4,2 % du total des retraités. En 2025, ils ne représenteront plus que 1,6 % du même total.
Le problème reste entier, la vraie réforme efficace serait de reculer l'age de la retraite a 62 ans (même si je suis contre ^^) mais vu les derniers sondages du président je doute qu'il s'y risque

Falcon
Citation :
Publié par Kashrag
La réforme des régimes spéciaux et la LRU c'est pas des réformettes qu'on fait comme ça tous les 4 matins pour s'échauffer.
Qu'on soit d'accord ou pas avec le contenu.
Je suis d'accord avec Falcon, ces deux projets ne méritent même pas le nom de réformette.

La "réforme" des régimes spéciaux ne change strictement rien vu que ce que l'on gagne en années de cotisation supplémentaire sera perdu en proportion de cotisations sur les salaires. Et oui à la base le départ plus tôt en retraite était déjà compensé financièrement par des cotisations mensuelles plus élevées, ce qui fait que cette réforme ne change rien du tout.

Pour la LRU là encore c'est de la poudre aux yeux vu qu'elle ne règle en rien les problèmes de l'enseignement supérieur en France.

Les 35 heures, la CMU, la cinquième semaine de congés payés ont eu bien plus d'impact sur la vie des Français que ces soi disantes "réformes" qui ne règlent en rien les vrais problèmes de la société française (logement, chômage, pouvoir d'achat).
Citation :
Publié par falcon
Le problème reste entier, la vraie réforme efficace serait de reculer l'age de la retraite a 62 ans (même si je suis contre ^^) mais vu les derniers sondages du président je doute qu'il s'y risque
Non il existe une autre solution : arrêter de demander toujours uniquement aux salariés de cotiser pour la solidarité avec les personnages âgées, et taxer un tout petit peu plus les revenus non salariés (loyers qui ont justement considérablement augmenté ces dernières années, rentes, actions, surtout quand on voit les records du CAC40 depuis des années...).

Des solutions qui arrêtent de saigner les travailleurs qui ont en marre ça existe, encore faut-il vouloir oser s'attaquer à ceux qui détiennent la plus grosse partie des richesses du pays.
Une grande réforme serait par exemple d'interdire la construction de nouveaux complexes commerciaux, de surface pour chaque magasin de plus de 2500 mètres carrés d'expositions. Et la destruction de quelques uns de plus de 10 000 (Genre Carrefour Grand Littoral, Marseille).

Quand on pense au nombre d'emplois qu'on peut gagner en transformant un seul de leurs rayons de ces hyper en plusieurs magasins de proximité... En plus les ménages feraient des économies de carburants conséquentes.
Citation :
Publié par Trouveur
Je suis d'accord avec Falcon, ces deux projets ne méritent même pas le nom de réformette.

La "réforme" des régimes spéciaux ne change strictement rien vu que ce que l'on gagne en années de cotisation supplémentaire sera perdu en proportion de cotisations sur les salaires. Et oui à la base le départ plus tôt en retraite était déjà compensé financièrement par des cotisations mensuelles plus élevées, ce qui fait que cette réforme ne change rien du tout.
C'est en effet le qualificatif de réformettes qu'il faut attribuer a ces pseudo changement.

La loi sur l'autonomie des universités ne fait qu'a peine la moitié du chemin qu'elle aurait du faire. Or, on sait qu'il y a seulement deux leviers qui permettraient à l'université de retrouver une vraie place dans les classements internationaux: l'augmentation des frais de scolarité et la sélection. le premier thème des frais de scolarité a été écarté (il me semble avoir lu dans le Monde que Paris Dauphine envisage d'augmenter ces frais d'ailleurs mais ce n'est pas un établissement public). Le second sur la sélection a été inscrit dans le texte originel de la loi sur la responsabilité des universités (loi dite LRU) par l'intermédiaire d'une sélection au moment de l'entrée en première année de master. Bien naturellement sous les protestations des [Modéré par azed : bon petit ange le fait que tu emploies le terme "gauchiste" à toutes les sauces devient assez lourd et ce n'est pas la 1ère fois que c'est modéré. ]en particulier de celui de l'UNEF cette partie de la "réforme" a été supprimée.

La seconde sur les régime spéciaux est l'exemple-type du cas d'école ou à force de négocier et de négocier, on débouche sur une reforme qui, au final, ne fait quasiment aucunes économies. Le gouvernement s'est couché sous la pression coalisée des syndicats. La seule reforme valable était celle qui, au nom de l'égalité entre tous les citoyens, supprimait purement et simplement des régimes spéciaux qui n'ont plus aucunes raisons d'exister aujourd'hui. Les politique de droite n'ont en rien le courage d'aller jusqu'au bout de leurs projets alors même qu'ils avaient ici la légitimité de le faire puisque le pays sortait d'élections générales auxquelles les français ont massivement participées.

L'année 2008 serait une année charnière pour le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Si les réformes structurelles que la France attend depuis vingts années ne sont pas faites, l'espoir nourri par des millions de personnes de voir le pays se relever après des années et des années de déclin se sera totalement évanoui. La responsabilité de Sarkozy fasse a l'histoire sera lourde.

Citation :
Publié par Trouveur
Les 35 heures, la CMU, la cinquième semaine de congés payés ont eu bien plus d'impact sur la vie des Français que ces soi disantes "réformes" qui ne règlent en rien les vrais problèmes de la société française (logement, chômage, pouvoir d'achat)..
Que de réformes de fond pour permettre au pays de faire concurrence au géant de demain qui feront la lois dans l'économie internationale. Je pense même qu'on devrait encore abaisser le temps de travail et allonger la durée des congés payés. Compétitivité nous voila!

Vit on dans le même monde que la gauche ou son idéalisme candide et béa lui haute t'elle toute possibilité de voir la réalité?
Citation :
Publié par Faerune Stormchild
Quand on pense au nombre d'emplois qu'on peut gagner en transformant un seul de leurs rayons de ces hyper en plusieurs magasins de proximité... En plus les ménages feraient des économies de carburants conséquentes.

Bouh, les hyper c'est le mal, mais je vois pas comment un magasin de proximité pourrait aligner ses prix sur ceux des hypers. Bref, on crée des emplois, mais on diminue le pouvoir d'achat. Et comme par hasard, qui, en terme de pourcentage de son budget, consacre la plus grosse part à l'alimentaire et au courant? Ben vi le travailleur au smic. (sans parler de ceux qui n'ont pas d'emplois).
Citation :
Publié par Un petit ange
Que de réformes de fond pour permettre au pays de faire concurrence au géant de demain qui feront la lois dans l'économie internationale. Je pense même qu'on devrait encore abaisser le temps de travail et allonger la durée des congés payés. Compétitivité nous voila!

Vit on dans le même monde que la gauche ou son idéalisme candide et béa lui haute t'elle toute possibilité de voir la réalité?

Absolument aucune envie de faire concurrence au géant de demain , juste envie de pouvoir payer mon loyer et mon crédit comme je pense une majorité de français .

Ton rapport de force et ton monde de compétitivité je n'en veut pas et je ne pense pas être le seul ?

Et oui il y a heureusement encore des gens pour penser qu'ont peu encore s'en sortir sans obligatoirement faire partie du peloton qui aura le mieux réussi a écraser la gueule de l'autre pour pouvoir bouffer .
Citation :
Publié par raklete
Absolument aucune envie de faire concurrence au géant de demain , juste envie de pouvoir payer mon loyer et mon crédit comme je pense une majorité de français .

Ton rapport de force et ton monde de compétitivité je n'en veut pas et je ne pense pas être le seul ?
Peut-être aussi que les deux vont de pair et que pour le rapport de force tu n'as pas le choix de faire autrement si tu veux pouvoir payer ton loyer et ton crédit
Citation :
Publié par Znþg
heu le sujet du thread ? vous virez un peu dans le HS les gars... ca sent l'effacement tout ca
Oui on a un peu dévié là

Si un modo passe par là plutôt que de tout mettre a la poubelle, ça serait bien de créer un thread "les réformes du président" il y a encore bcp a dire sur le sujet ^^ (c'est de la faute a moonheart qui trouvait que l'on parlait trop de sa femme sur un sujet consacré à sa femme )

Falcon
Citation :
Publié par falcon
Oui on a un peu dévié là

Si un modo passe par là plutôt que de tout mettre a la poubelle, ça serait bien de créer un thread "les réformes du président"
Aloisius ( ou un autre je suis plus sûr ) à créé depuis la campagne un wiki à ce sujet. Mais je pourrai pas te filer le liens vu qu'il n'a hélas pas été mis dans les persistent.
Citation :
Publié par Un petit ange
La seconde sur les régime spéciaux est l'exemple-type du cas d'école ou à force de négocier et de négocier, on débouche sur une reforme qui, au final, ne fait quasiment aucunes économies. Le gouvernement s'est couché sous la pression coalisée des syndicats. La seule reforme valable était celle qui, au nom de l'égalité entre tous les citoyens, supprimait purement et simplement des régimes spéciaux qui n'ont plus aucunes raisons d'exister aujourd'hui.
Tu parles de quoi là ? L'objectif de la réforme n'a jamais été de faire des économies mais d'aligner les régimes sur un principe d'équité et c'est ce qui a été fait, les concessions ont été minimes.

Citation :
L'année 2008 serait une année charnière pour le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Si les réformes structurelles que la France attend depuis vingts années ne sont pas faites, l'espoir nourri par des millions de personnes de voir le pays se relever après des années et des années de déclin se sera totalement évanoui. La responsabilité de Sarkozy fasse a l'histoire sera lourde.
Je ne vois pas ce qui a pu faire croire que Sarkozy avait une quelconque vision économique dépassant des notions élémentaires et dogmatiques et que son action allait dépasser de simples jeux génériques et non ciblés sur des leviers fiscaux. Quand on le voit soutenir à bout de bras des activités d'avenir comme la pêche ou l'industrie lourde de la première révolution industrielle ou croire qu'en donnant de l'argent à une petite minorité très aisée cet argent sera redistribué par magie en points de croissance, on a une idée de toute sa pertinance dans le domaine.
Citation :
Publié par Trouveur
(...taxer un tout petit peu plus les revenus non salariés (loyers qui ont justement considérablement augmenté ces dernières années, rentes, actions, surtout quand on voit les records du CAC40 depuis des années...).

Des solutions qui arrêtent de saigner les travailleurs qui ont en marre ça existe, encore faut-il vouloir oser s'attaquer à ceux qui détiennent la plus grosse partie des richesses du pays.
Taxe Tobin like ?

Et pourquoi pas un office HLM indépendant à Neuilly tant que tu y es ? Sale gauchiste.
Citation :
Publié par Soumettateur
Tu parles de quoi là ? L'objectif de la réforme n'a jamais été de faire des économies mais d'aligner les régimes sur un principe d'équité et c'est ce qui a été fait, les concessions ont été minimes...
On ne critique pas le contenu simplement sont statut de "Grande mesure" c'était juste un petit coup de rabot sur une anomalie dans un grand monument en bois toujours aussi malade et gangrené par les termites

Sinon +1 pour la suite, sa vision est totalement archaïque, j'ai appris récemment qu'il n'y avait quasiment plus d'industrie lourde en GB, le pays n'est pourtant pas au fond du gouffre et le chômage galopant Il serait peut être temps de s'intéresser à l'avenir (avec notre recherche en berne c'est pas gagné...) plutôt que d'essayer de sauver les miettes du passé...

Falcon
Citation :
Publié par falcon
On ne critique pas le contenu simplement sont statut de "Grande mesure" c'était juste un petit coup de rabot sur une anomalie dans un grand monument en bois toujours aussi malade et gangrené par les termites

Sinon +1 pour la suite, sa vision est totalement archaïque, j'ai appris récemment qu'il n'y avait quasiment plus d'industrie lourde en GB, le pays n'est pourtant pas au fond du gouffre et le chômage galopant Il serait peut être temps de s'intéresser à l'avenir (avec notre recherche en berne c'est pas gagné...) plutôt que d'essayer de sauver les miettes du passé...

Falcon
Y a quand même pas mal de syndicalistes qui sont resté accroché à l'époque des compagnon de la sidérurgie.


Cela dit, un pays n'as pas besoin d'industrie lourde pour être compétitif, mais si ( dans votre cas ) il y a un manque flagrant en VA, c'est sûr que ça devient tout de suite beaucoup plus compliqué.

Tkt pas, un jours vos politiciens comprendrons qu'investir massivement dans la R et D est une obligation si l'on veux résoudre ces problème récurent dans l'économie.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Peut-être aussi que les deux vont de pair et que pour le rapport de force tu n'as pas le choix de faire autrement si tu veux pouvoir payer ton loyer et ton crédit
Et ba si le but des géants de demain c'est juste d'avoir une population qui peux se loger , y a de l'ambition la dit moi et c'est claire que la majorité de la population doit accepter de se faire exploiter pour l'atteindre , ou pas .
Citation :
Publié par Trouveur
Je suis d'accord avec Falcon, ces deux projets ne méritent même pas le nom de réformette.
Tu veux dire que les syndicats qui ont appelé à la grève générale du service public se sont bien foutus de nous en disant que cette réforme était ultra-libérale, scandaleuse et synonyme du début de privatisation du public ?

Tiens, on est d'accord.

Citation :
Pour la LRU là encore c'est de la poudre aux yeux vu qu'elle ne règle en rien les problèmes de l'enseignement supérieur en France.
Là aussi, pourquoi les étudiants ont fait "grève" si cette réforme ne change rien ?

Pour des micro-réformes, ça en fait du barouf ! Qu'est ce que ça va être quand il va y avoir des sujets polémiques !
Citation :
Je suis d'accord avec Falcon, ces deux projets ne méritent même pas le nom de réformette.

Tu veux dire que les syndicats qui ont appelé à la grève générale du service public se sont bien foutus de nous en disant que cette réforme était ultra-libérale, scandaleuse et synonyme du début de privatisation du public ?

Tiens, on est d'accord.
Je dirais sans trop m'avancer que s'il parlait de réformette c'était sur l'impact global qu'auront ces réformes, le gain sera minime sur l'ensemble de la population, il en reste pas moins que ça dérange les populations visées. de plus, il suffit de voir comment c'est passé l'évolution du conflit, du début le 18 octobre dernier à maintenant pour se rendre aisément compte que c'est surtout le gouvernement qui s'est foutu de la gueule de tout le monde.
Le problème avec Sarkozy, c'est que même si parfois cela part sur de bonnes intentions (mémoire des disparus de la Shoah, plus de qualité et moins de dictât de l'audimat sur les chaînes publiques...)

Il se précipite pour faire l'annonce et c'est seulement après qu'il semble réfléchir pour se rendre compte que finalement c'est irréalisable, du coups ses pseudos mesures (bonnes ou mauvaises...) se retrouvent amputées, diluées et au final il ne reste que du vent...

C'est le cas pour les petits juifs que devaient apprendre 1 enfant de CM2, puis marche arrière, 1 classe et finalement ça sera au cas par cas à l'appréciation d'un enseignant (ce qui est pas plus mal entre nous mais on aurait peut être du en discuter avant avec les intéressés...)

Idem pour la pub sur France télévision, il vient de se rendre compte qu'il est impossible de la remplacer totalement sans augmenter la redevance ou l'interdire qu'à partir d'une certaine heure (c'est la piste qui semble être explorée...)

Mais bon sang, il est entouré de conseillés, d'experts, ça serait bien qu'il remplace un de ses multiples conseillés en communication par au moins 1 en économie muni d'une simple calculette ^^ (ou au moins qu'il demande l'avis de ses ministres fantômes ou des proches du gouvernement, la pauvre Simone Veil à failli avoir une attaque quand elle a entendu l'histoire des gamins de CM2 )

De toute façon vue sa côte de popularité je doute qu'il se risque a faire de nouvelles grandes réformes surtout si elles sont impopulaires... sommes nous donc condamné a subir quelques mesurettes faute de mieux (ce n'est pas cela qui va faire re-décoller la France qui n'est pas en très grande forme il n'y a qu'a voir la balance de son commerce extérieur...)

Falcon
"la LRU ne règle pas le problème de l'enseignement supérieur en France"

Très drôle vraiment.
Il n'y a pas un problème mais des milliers. En plus dès qu'un gouvernement propose d'essayer d'en régler un ou deux c'est le soulèvement général.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés