GW - Le théâtre de Dame Althéa

L'Oeil du Nord ou la derniere marche des Nains

Répondre
Partager Rechercher
http://img482.imageshack.us/img482/2108/runesvh8.gif

Les événements qui se produisirent voilà bientôt cent ans sur les terres du nord ne firent que peu de bruit dans notre vieille cité d'Ascalon qui, aujourd'hui encore, se lamente sur sa gloire et sa splendeur d'antan.
Pourtant, l'érudit comme le poète savent fort bien que les batailles qui se livrèrent dans les profondeurs des territoires nordiques eurent pour enjeu le sort de notre monde.
Le modeste scribe que je suis tentera de consigner ici la description de ces temps de trouble, tels qu'ils ont été vecu par un des témoins présents lors de ce que l'Histoire appelle désormais "l'Heure des Héros."


Chapitre I : Une époque de Héros

A l'apparition des Etres du Monde Souterrain, des aventuriers de part la terre entière répondirent à l'appel de l'Oeil du Nord, puissant artefact aux proportions titanesques qui se dresse encore aujourd'hui dans les forêts enneigées du septentrion. On vit en ce temps chaque race libre depêcher ses héros les plus vaillants et ainsi chaque peuple fut représenté et put se targuer d'avoir combattu pour la justice: les industrieux Asura, les suffisants Centaures, la fiere race des Norn, les courageuses tribus Tengu et bien entendu les Humains des trois royaumes se massèrent aux portes de l'Oeil. On vit même les Charr se révolter contre leur Hierophante afin d'épauller de leur mieux les peuples libres, et ainsi ils rachetèrent les fautes passées de leurs cruels Chamans.
Mais plus que toute autre, c'est le glorieux peuple Nain qui fut l'artisan de la victoire et cette page de l'Histoire est la leur, et ce récit est celui d'une légende parmis les Nains: Ogden Gueripierre.
Ce vénérable nain s'attarda sur les terres de Tyrie bien des années après que la totalité de son peuple ait disparu lors de l'Appel du Grand Nain. Ogden fut donc le dernier de son espèce, ayant pour un temps refuser de répondre à l'Appel. On dit qu'il fit ce choix par amour pour ses compagnons d'armes, le malicieux Vekk, la farouche guerrière Norn Jora et notre grand capitaine Gwen.
Sa décision me permit un jour de le rencontrer et c'est avec une grande bonté qu'il accepta de répondre à mes questions concernants la Guerre du Nord.
C'est donc la bouche même du grand Ogden Gueripierre qui parle par cette plume, Ogden dont les yeux virent et dont les oreilles entendirent ces événement décisifs pour tout les peuples.
Ecoutons avec respect son enseignement.


Chapitre II : La nation Naine

La croyance populaire raconte que les Nains sont engendrés par les pierres, affirmation qui ferait rire aux larmes le plus bourru des nains. Mais nous verrons que parfois les légendes prennent pied dans la réalité de bien étrange façon.
Un nain plus courtois vous apprendrait qu'en vérité il leur nait très peu de filles et par conséquent, rares sont les humains qui ont rencontés une naine, et si vous le questionnez à propos de cette curieuse démographie, il vous répondra, comme tout les Nains: "ainsi l'a voulu le Grand Nain."
On a souvent dépeint les Nains comme une race colérique et bagarreuse et ceci s'explique en grande partie par la réputation de Kylroi Pieraille qui, au cours de ses voyages sans nombre, s'est montré un piètre ambassadeur du peuple Nain en raison de ses querelles incessantes avec tout ce qui l'entoure.
La réalité est toute autre et en vérité les Nains forment un peuple pacifique et civilisé (exception faite de Kyroi Pieraille). Pourtant, si il est vrai que les Nains sont prompts à l'amitié, il n'est pas moins vrai qu'ils ont la colère terrible, d'autant plus tenace qu'elle est lente à venir. Malheur à celui qui s'attire les foudres d'un nain ! Mais ceci n'est arrivé que très rarement (toujours exception faite de Kylroi).
Les Nains sont les maîtres de la pierre et du métal. Ils se sont bâti de véritables palais souterrains sous les Cimesfroides et la réputation de leurs forges a fait le tour du monde. Un nain vous décrirait un vie de rêve comme suit: une mine bien exploitée, une forge toujours active et une bière bien brassée; et force est de constater qu'ils n'ont pas leur pareil dans ces trois activités.
Mais sous cette apparente bonhommie se cache un secret autrefois bien gardé: Si les Nains reconnaissent l'existence des cinq Vrais Dieux et leur rendent les cultes appropriés, ils possèdent leur propre déité et sont en fait, comme ils se nomment eux-mêmes, les serviteurs du Grand Nain.


Chapitre III : Le Grand Nain

Au commencement était le vide, puis le Grand Nain fut et nul ne sait d'où il vint. Il contempla le vide et ne l'aima point aussi créa t-il la Grande Forge, où chaque Nain devra se présenter pour assister le Grand Forgeron dans sa plus grande création, mais les Nains eux-mêmes ignorent la nature de ce projet.
De cette forge le Grand Nain donna corps à tout ce qu'Il avait à l'esprit et sous son marteau enchanté fut forger notre monde et bien d'autres choses encore. Le Gand Nain forgea pendant des âges entier jusqu'au jour où, sous la force de son puissant marteau, le métal qu'Il frappait se brisa et un éclat vint lui entailler le visage.
De ce métal détruit et de cette blessure fut engendré le Grand Destructeur, d'une puissance térrifiante. Il réussit à s'échapper de la Forge et parvint même à atteindre notre monde, où il sema le chaos le plus total.
Alors le Grand Nain fut pris d'un immense courroux et, marteau en main, Il entra dans le monde. Le combat contre le Grand Destructeur fit rage pendant des siècles et le visage du monde en fut changé. Aucune créature douée de parole n'était apparu , à part peut-être l'antique race des Oubliés, et ce fut heureux car nul n'aurait survécu au fracas de la bataille.
Finalement, le Grand Nain écrasa son adversaire et le précipita dans un gouffre sans fond, puis il érigea par dessus les plus hautes montagnes qui soient, et il estima tout danger écarté.
Alors, après l'ardeur de la bataille titanesque et la création de ces montagnes, le Grand Nain sentit venir le sommeil invincible. Il savait cependant que le Grand Destructeur pouvait ressurgir un jour aussi, dans un dernier effort, il forgea les sept Pères des Nains afin qu'il surveillent le terrible prisonnier des profondeurs.
Puis, Il pénétra sous la montagne et s'y étendit pour entrer dans ce que les Nains appellent le Sommeil du Grand Nain.
Les sept Pères érigèrent donc des demeures souterraines, et depuis tout les Nains agissent de même, afin d'être proches de leur prisonnier comme de leur créateur.
Ainsi fut forgée la race des Nains, gardiens du Grand Destructeur et garants de l'équilibre du monde, attendant patiemment l'heure inéxorable où leur ennemi ressurgirait et où ils pourraient contempler l'Eveil du Grand Nain et entendre Son Appel.


Chapitre IV : L'Oeil du Nord

De longs siècles d'attente n'avaient pas éroder la vigilance des Nains, pas plus que l'apparition de nouveaux peuples, tel celui des Hommes.
Ils s'en firent de puissants alliés et ensemble ils accomplirent de retentissants exploits. Les Humains apprirent beaucoup auprès des Nains et le royaume d'Ascalon leur doit même jusqu'à sa survie.
Qui aurra en effet oublier le soutien du grand Roi sous la Montagne, Jalis Martelfer qui acceuillit avec bienveillance les éxilés d'Ascalon après la catastrophe de la Fournaise ? Qu'il soit simplement rapellé ici que sans le courageux peuple de Deldrimor, la retraite de nos troupes se serait transformée en débacle et sans le sacrifice de Brechnar Martelfer, frère du Roi, ceux qui trouvèrent la mort durant l'invasion Charr n'auraient pu être vengés.
Les Nains vécurent donc en amitié avec les autres races mais ne leur révellèrent pas l'existence du Grand Destructeur, estimant que le moment n'était pas encore venu.
Puis vint le jour où l'Oeil du Nord entra en activité. Nul ne connait son origine, bien que les Nains en attribuent la construction au Grand Nain.
L'Oeil révéla à ceux qu'il jugea dignes bon nombre de visions, visions que Ogden put interpreter à temps. Il sut que le retour du Grand Destructeur était proche et il put, avec le soutien de son peuple et de son roi, organiser la résistance des peuples libres.
Tous apportèrent leur contribution et luttèrent avec vaillance contre les hideux Destructeurs, mais leur nombre semblait ne jamais vouloir diminuer et bientôt tout espoir abandona leur coeur.
C'est alors que se produisit l'événement tant attendu par Ogden et son peuple: l'Eveil du Grand Nain.


Chapitre V : L'Appel du Grand Nain

Le Grand Nain sorti de son sommeil et lanca son Appel, puis Il se fit esprit pour pénétrer le coeur de chaque nain qui fut alors empli d'un force et d'une rage divines.
Tout les Nains ayant répondu à l'Appel virent leur peau se changer en pierre et sous cette forme l'armée du roi Martelfer chargea les rangs des Destructeurs en poussant l'antique cri de guerre du premier Roi sous la Montagne, Droknar: Baruk Khâzad ! (les haches des Nains).
Ils massacrèrent les Destructeurs par millier et l'on raconte que leur combat fut joyeux car, pris par l'ivresse du carnage, ils chantèrent tout en guerroyant.
Les Nains remportèrent ce jour là leur plus éclatante victoire et Ogden, accompagné d'un groupe d'Aventuriers intrépides, parvint à vaincre le Grand Destructeur et ainsi fut épargné notre monde.
Le Rubicon a conservé le nom de ces héros et chaque race comme chaque royaume furent représenté lors de cette épique bataille:
Talon Ailedargent s'avanca pour les Tengu et pour Cantha, Jora la Chasseuse Norn représenta son peuple, Vekk le rusé combattit pour les Asura, Zhed Pattesombre pour les tibus Centaures et pour Elona, Pyre Fiertir racheta les fautes passées des Charr, Ogden lutta en digne représentant des Nains et notre grand Capitaine Gwen se dressa au nom des Hommes et pour la Tyrie.
Après la bataille, Ogden voulu se présenter devant son roi pour lui annoncer la nouvelle mais il était déjà trop tard. Il ne trouva qu'une armée de statues de pierre inanimées semblant fêter leur victoire et portant en triomphe le puissant Roi sous la Montagne Jalis Martelfer qui avait, comme promis lors de la bataille du Chef Tonnere, rejoint son frère auprès du Grand Nain.
http://img212.imageshack.us/img212/6003/alricqg6.jpg


Chapitre VI : La Bénédiction d'Ogden Gueripierre

Ainsi le peuple d'Ogden partit pour la Grande Forge, le laissant seul gardien du Rubicon, les saintes écritures des Nains grâce auxquelles nous avons connaissances de ces événements. Ogden accepta son triste sort et reprit la route de l'aventure en compagnie de ses amis puis lorsqu'il se fit vieux, même pour un nain, il alla trouver refuge à Ascalon où les Hommes lui firent bon acceuil, se souvenant de son nom.
Il y vécut ses derniers jours en paix et, quand il sentit venir sa fin, il endossa son armure et pris la route de Droknar, aujourd'hui désertée.
On découvrit quelques temps plus tard, en vue des Cimesfroides, la statue d'Ogden Guéripierre les yeux fixés sur la demeure de ses pères et des larmes coulant sur ses joues: il avait finalement répondu à l'Appel du Grand Nain.
La réalité prit alors pour le peuple d'Ascalon un aspect de légende car si les Nains se sont pas nés de la pierre, ils retournèrent pourtant à la pierre. Ainsi disparut la race des Nains, et le monde pleure encore leur départ. Mais le sage vous dira qu'il fallait qu'ils partent pour que d'autres puissent venir...
Aux pieds d'Ogden se trouvait le Rubicon et il fut ramené à Ascalon. On découvrit que le vieux héros y avait glissé quelques pages suplémentaires où figurait une étrange prophétie. Ogden y parlait de la venue d'une nouvelle race qui reprendrait le rôle de gardiens laissé vacant par le départ des Nains.


Chapitre VII : L'avènement des Sylvaril

Ogden nous enseigne qu'il tenait cette prophetie du fantome de Droknar lui-même, l'un des sept pères des Nains.
Selon lui, un nouveau peuple arpentera bientôt la surface de la terre. Ils seront semblables aux Nains en bien des points mais aussi très différents.
Si le peuple de Deldrimor avait pour mission d'empêcher la destruction du monde, les nouveaux venus auront la tache de le soigner de ses blessures passées et futures.
Là où les Nains se construisaient de massives demeures souterraines, les derniers-nés se plairont à vivre dans les vertes forêts de Tyrie.
Si l'aspect des Nains pouvait sembler disgracieux (et cela s'explique par le fait qu'ils furent forgés en des temps emplis de danger aussi le Grand Nain les voulut résistants et plein de vigueur), les nouveaux arrivants seront d'une beauté indicible.
Mais comme leurs prédécesseurs, ils seront animés par un puissant amour pour notre monde et en seront les gardiens et Ogden, ayant prédit leur affection particulière pour les arbres, leur donna le nom de Sylvaril (peuple des arbres).


http://img65.imageshack.us/img65/33/fe1dt0.png

Mais quelque soit le nom qu'on leur donnera, le vieux scribe que je suis a hâte de voir ces nouveaux venus frapper aux portes d'Ascalon pour guérir et faire revivre cette terre de désolation et pour pouvoir à nouveau voir les légendes marcher parmis nous, comme au temps du grand Ogden Gueripierre.


Ecrit en l'an 1178 ap. E (calendrier Mouvélien) par Sylon, fils de Symon le Scribe
Bravo pour cette "transition" bien écrite. C'est fluide et agréable a lire.

Sympa aussi les petits clins d'œil a d'autres légendes

Au plaisir de te relire
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés