GW - Le théâtre de Dame Althéa

La quete de Fritz Allen

Répondre
Partager Rechercher
-"Allez, J'vais me coucher.. Monte bien la garde, et réveille nous de bonne heure. Si on se met en route dès l'aube, on arrivera aux portes de L'Arche vers le début d'après midi… Bonne nuit!"
Le vieux marchand se leva en s'étirant puis se dirigea lentement vers sa tente.

-"Bonne nuit, dormez sans soucis.."

Le grand guerrier dégagea son épée du fourreau et s'appuya dessus en plongeant son regard dans les flammes dansantes qui illuminaient le camp.

"Plus qu'une demi journée.." pensa t il. "Je pourrai enfin m'acheter de quoi tenir pendant quelques semaines et continuer mon voyage.."

Machinalement, il posa la main autour de son cou et caressa les perles de son collier.

Cela faisait presque un an qu'il avait quitté la région d'Ascalon désormais en ruines. Il était originaire d'un petit village dont ne subsiste aujourd'hui que quelques ruines inhabitables aux alentours de Rin. Son père, potier de profession, avait monté a l'époque un petit atelier tandis que sa mère effectuait les allers-retours vers la capitale pour y vendre leurs pots en terre cuite. C'était une famille on ne peut plus banale qui vivait modestement au jour le jour tandis que lui et sa petite soeur de 5 ans gambadaient dans les vertes plaines derrière les papillons multicolores..

Tout allait si bien jusqu'à ce jour la.. Le jour de l'anniversaire de sa mère et sa soeur..

Son père était comme d'habitude dans son atelier a fabriquer ses pots tandis que sa mère faisait prendre un bain a sa petite soeur dans un coin de leur maison. Fritz était assis sur son lit, le dos tourné, a empaqueter doucement son cadeau pour l'offrir a sa mère et sa soeur. C'était un collier de perles qu'il avait réussi a se procurer en aidant le vieux voisin a peindre sa clôture. Elles allaient adorer ce cadeau, il en était sur..

Mais les choses ne se déroulent pas toujours comme on l'espère..
Tandis que les "femmes" de la maison s'amusaient a s'asperger d'eau et que Fritz se concentrait sur son cadeau, la porte de la maison s'ouvrit violemment et son père se rua en criant "JOYEUX ANNIVERSAIRE!!". C'était peut être une surprise mais elle ne se déroula pas comme prévu.. Le choc de la porte contre le mur secoua les étagères sur le mur de la petite maison et les gros pots qui tenaient a peine en équilibre dessus basculèrent droit sur sa mère et sa soeur.
Elle avait toujours prévenu son père que ses pots étaient dangereux ici et qu'il fallait les mettre ailleurs mais il était trop fainéant pour les déplacer.. Ah si seulement…

Jamais il n'oubliera cette affreuse scène, le hurlement de douleur de son père et le sang de sa mère et sa soeur qui se répandait dans la cuvette de bain..

C'est a partir de ce jour que tout bascula.. Son père devint alcoolique et ferma son atelier, errant dans les rues de Rin sans but. Quant a Fritz, il s'était enfui de la maison détestant a jamais son père. En route vers la Cite d'Ascalon, il survécu en faisant de petits boulots ici et la, en échange de quelques vivres, de quelques piécettes. Il finit par s'offrir une épée et une armure basique pour s'entraîner et s'inscrire a l'Academie d'Ascalon pour repousser la menace Charr venue du Nord..

Mais sa véritable quête ne commença que plus tard, bien après qu'une pluie de feu dévasta Ascalon..
Alors qu'il escortait un moine vers le Sanatorium, celui ci lui compta sur la route des histoires de fantômes qui apparaissent un peu partout dans le monde. Ces fantômes qui n'arrivent pas a trouver le repos errent sans but a la recherche de quelque chose qui les libérera de leur souffrances..

Fritz Allen se rapprocha du feu en grelottant. Un vent violent annonçait une tempête de neige. A ce rythme ils allaient peut être encore perdre une journée de marche. Chaque journée perdue le retardait dans sa quête..

Une quête qu'il s'était promis d'accomplir aussi irréaliste soit elle.. Il cherchait désormais le fantôme de sa mère et sa soeur. Il ne savait pas ou commencer, quelle partie de Tyrie chercher.. Mais il voulait juste les trouver, pour leur souhaiter une dernière fois un joyeux anniversaire. Il voulait juste offrir son collier de perle..
HRP: Un petit texte sans prétention pour compter le BG d'un de mes persos (Guerrier). Vous retrouverez aussi le BG de ma necro ici Vous excuserez les quelques fautes et surtout le manque d'accentuations (notamment sur les "a") vu que j'écris avec un clavier qwerty
Hesitez pas a critiquer tant que c'est constructif
Vraiment bon, c'est bien écrit, assez fluide, l'idée est nouvelle et ne tape pas dans la mièvrerie, comme on pourrait s'en inquiéter.
Le texte gagnerait évidemment à s'allonger, mais si le but n'est qu'une petite présentation RP, cela suffit.

Du beau travail, merci !
__________________
Zarathoustra répondit : "Qu'ai-je parlé d'amour, j'apporte aux hommes un présent !
- Ne leur donne rien, dit le saint, décharge-les plutôt de quelque chose et porte-le avec eux, c'est ce qui leur fera le plus de bien : du moins si cela t'en fait à toi-même aussi ! Et si tu veux leur donner, ne leur donnes pas plus qu'une aumône, et encore laisse-la-leur mendier !
- Non, répondit Zarathoustra, je ne fais pas d'aumônes. Je ne suis pas assez pauvre pour cela."
Vraiment sympa, ça se lit facilement et pour une fois que ce n'est pas une histoire style : "Des Charrs ont tués mes parents, je ferais tout pour les venger" (enfin bon là elles se font tuer par de la poterie ) ! Ca change de d'habitude et ça fait du bien ! Merci !
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés