[Sécurité sociale] La santé : financement et choix politiques

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Tranquil Nirvana
Non, on lit simplement ce que tu écris, et on se rend compte que tous les deux posts quelque chose a encore changé.
Ce n'est pas quel quelque chose a changé, c'est que je propose l'impôt négatif, tu me dis et la CMU ?
La CMU est dans l'impôt négatif puisqu'il préserve les minima sociaux.
Et toi de me demander comment on conserve la CMU sil n'y a plus de cotisations salariales. Je t'y réponds par la mutuelle et les assurances privées.
Là tu me dis que je ne sais pas ce qu'est la CMU, donc.
Je t'ai répondu qu'elle est déjà financée par des complémentaires et non les cotisations salariales ou patronales.
Et là vous me répondez ah bah tu vois y a des taxes c'est pas l'impôt négatif : Tu changes de version !

Euh non, c'est vous qui partez de principes qui ne sont pas dans l'impôt négatif, comme par exemple l'absence de taxes. Je ne sais pas d'où ça sort. Ou que simplifier le plus possible devient l'absence totale d'autres mécanismes sinon c'est plus l'impôt négatif.
Etc

Ce n'est pas vraiment un débat où vous posez des questions pour clarifier les choses, c'est plutôt une tentative systématique de trouver la moindre faille.
Citation :
Publié par THX
Je me fais installer ma première couronne et j'ai un reste à charge de 340€ sur 1400 de total. Ma mutuelle rembourse mal ?
Ca veut dire qu'entre ton régime obligatoire et ta mutuelle, on a un remboursement de 1060 € sachant que la sécurité sociale rembourse très peu les couronnes. Vu la dépense de la couronne, on doit être sur un remboursement de la sécurité sociale de 75.25 € au taux commun (70 % de la base de remboursement qui est de 107.50 €).

Je trouve que ta mutuelle rembourse très bien. Par contre ce que je trouve vraiment excessif, c'est le prix de la couronne.

Les rares cas ou je vois une couronne facturée 1400 €, c'est sur des couronnes sur implant et uniquement du coté de la région parisienne ou des grandes villes, et encore c'est assez rare.

Il est gourmand ton dentiste .
On dit souvent que c'est soit l'optique soit les dents ... bah franchement prenez les dents.
L'optique ça coute de moins en moins cher si t'es un peu malin. Et même quand tu casques plein pot. Les dents ça coûte ... la peau du cul. Et quand t'as réellement mal c'est juste insupportable.
Je suis pas convaincu que la France pourra tenir en multipliant les salaires des médecins par 5.

La consultation moyenne 100 euro en Suisse, en France tu paye 25 euros en tarif conventionné peut importe la durée.
Les choses sont plus complexe car il existe du non conventionné ne France majoré par certains actes.
Suisse il y a une tarification de base + en fonction de la consultation.

Tout les collègues étranger notamment les californiens on était ravis des tarifs et du suivi français.
Il y a que les Français pour râler.

Après, si vous avez du pognon vous avez tjrs la possibilité d aller en Suisse.

Tu veux un meilleur suivis ?

Il faut investir dans la formation des médecins (rdv dans 13 ans).
Après ta le choix soit tu ouvre au privé et a ce moment il faut deconventionne les tarifs pour que les médecins puisse rembourser le crédit.
Soit trouver de l argent.

Meilleur suivis ? Sortir la logique de rentabilité des hôpitaux public et mettre plus de médecin.
Revaloriser le travail des infirmièr(e), auxiliaires.

Donc c'est pas compliqué il faut de l'argent, soit c'est les malades qui payent soit c'est tout le monde.

Ce qui est paradoxal c'est que notre budget fait partir des plus haut d'Europe.
Que notre taux de médecin par habitant est faible.
Et que la rémunération des médecins fait partit aussi des plus faibles.

Dernière modification par derioss ; 02/08/2022 à 20h11.
Citation :
Publié par derioss
Je suis pas convaincu que la France pourra tenir en multipliant les salaires des médecins par 5.
La consultation c'est 100 euro en Suisse, en France tu paye 0.

Tout les collègues étranger notamment les californiens on était ravis des tarifs et du suivi français.
Il y a que les Français pour râler.

Après, si vous avez du pognon vous avez tjrs la possibilité d aller en Suisse.
il y a l'assurance maladie en Suisse, tu ne sais absolument pas de quoi tu parles en réalité.
Citation :
Publié par Jet
il y a l'assurance maladie en Suisse, tu ne sais absolument pas de quoi tu parles en réalité.
Tu a raison, je suis au courant côté facturation.
J édité du coup en mettant plus de détails pour éviter ce genre de commentaires.

Le but n étant pas de critiquer nos amis suisse, mais de démontrer que la France en matière de soin est moins chère ( a l état et aux patients) que nos voisins.

Il serait intéressant d avoir le nombre d acte par habitant pour expliquer deux trois trucs.

Dernière modification par derioss ; 02/08/2022 à 20h11.
Citation :
Publié par derioss
Tu a raison, je suis au courant côté facturation.
J édité du coup en mettant plus de détails pour éviter ce genre de commentaires.

Le but n étant pas de critiquer nos amis suisse, mais de démontrer que la France en matière de soin est moins chère ( a l état et aux patients) que nos voisins.

Il serait intéressant d avoir le nombre d acte par habitant pour expliquer deux trois trucs.
Ce serait bien de sourcer. Parce que tu réponds en affirmant des choses, genre que tu démontres que c'est moins cher en France.

C'est moins cher aussi, au hasard désolé pour ses habitants, au Gabon.

C'est le rapport coût efficacité qui est intéressant.

Je redemande donc comment les suisses sont-ils premier et la France 11eme en matière de soins (j'ai sourcé) en imposant moins leurs citoyens et leurs entreprises, quand certains ici nous expliquent qu'avec moins d'imposition nous y perdrons en matière de santé au profit du privé.
Citation :
Je redemande donc comment les suisses sont-ils premier et la France 11eme en matière de soins (j'ai sourcé) en imposant moins leurs citoyens et leurs entreprises, quand certains ici nous expliquent qu'avec moins d'imposition nous y perdrons en matière de santé au profit du privé.
11eme mondiale c'est vraiment bien.

Et notre économie est un brin moins prédatrice et basée sur se faire de la thune sur toutes les crapules du monde
Je ne l explique pas.

Étant donné que vos salaires sont bien plus haut, la tarification a l acte aussi.

Une piste serait moins d acte mais je n'ai pas d infos dessus et pas trouver de sources.

Je n ai pas d infos non plus sur ce qui coûte "vraiment" des sous en milieu hospitalier.
Style humira qu on rembourse de tête a 70% qui coûte une blinde.
C'est aussi a la charge du contribuable en suisse ?

Dernière modification par derioss ; 02/08/2022 à 20h52.
Citation :
Publié par derioss
Je suis pas convaincu que la France pourra tenir en multipliant les salaires des médecins par 5.

La consultation moyenne 100 euro en Suisse, en France tu paye 25 euros en tarif conventionné peut importe la durée.
Les choses sont plus complexe car il existe du non conventionné ne France majoré par certains actes.
Suisse il y a une tarification de base + en fonction de la consultation.

Tout les collègues étranger notamment les californiens on était ravis des tarifs et du suivi français.
Il y a que les Français pour râler.
Les français râlent peut être parce qu'ils paient pour un service auxquels ils n'ont pas accès ?

Viens en province et tu verras. Trouver un dentiste ? Impossible. Trouver un médecin traitant ? Heureusement le département finance les maisons de santé. Trouver un spécialiste ? Un quoi... Même une ville comme Nantes, il est compliqué de trouver un dentiste dans le mois, compte plutôt 2-3 mois Minimum, je ne parle même pas d'urgence..

Macron peut bien tout privatiser, ça ne changera pas grand chose dans une large partie du territoire. Enfin, si, ils récupèront ce que l'Etat prend sur leurs salaires en assurance maladie ( 200 euros/mois pour un salaire médian ).

Tant que l'état ne réglementera pas l'installation des médecins, tu auras des français qui vont râler. Les infirmières y sont passés en 2009, les kiné en 2017 et c'est plutôt une réussite. J'ai pu voir la différence au niveau kiné. A quand les dentistes, médecins généralistes et spécialistes ?

Il faut bien comprendre que niveau médical la France, c'est l'IDF et le pays Niçois ( et sûrement quelques autres coins de la côte d'azur) très bien équipé entouré de région dont l'accès aux soins est nul. Je n'ai jamais été aussi bien soigné qu'à l'époque où j'habitais Tremblay puis Paris intra-muros. Donc oui, là ça valait le coût.

Dernière modification par HuPi ; 02/08/2022 à 21h48.
Citation :
Publié par Ron Jibre
Trouver un simple généraliste est impossible dans certains coins.

Et certains de nous expliquer que c'est à cause des égoïstes médecins, pas du tout à cause du numerus clausus non non.
Oui le numerus Clausus est l origine du problème.
Problème qui était connu il y a dix ans déjà, tout le monde était au courant.
Et encore dix ans.. première année de médecine il y a 14 ans, les prof avertissaient sur la pénurie a venir.
c'est pour ça que si on deconventionne et on privatise.

Et que nos toubib d aligné sur leurs voisins...certain vont bien rigolé.

Ils faut faire attention avec le libéralisme c'est pas forcément à ce qu on pense, et on ne voit que l avantage immédiat.

Dernière modification par derioss ; 02/08/2022 à 22h09.
Citation :
Publié par derioss
Oui le numerus Clausus est l origine du problème.
Problème qui était connu il y a dix ans déjà, tout le monde était au courant. c'est pour ça que si on deconventionne et on privatise.

Et que nos toubib d aligné sur leurs voisins...certain vont bien rigolé.

Ils faut faire attention avec le libéralisme c'est pas forcément à ce qu on pense, et on ne voit que l avantage immédiat.
Excuse moi mais si on avait "libéré" les médecins du numerus clausus, nous ne manquerions pas de médecins aujourd'hui.

Ya un moment où il faut être juste, ce n'est pas le libéralisme le problème ici mais l'état.
Le libéralisme est une solution, parmi tant d'autres, qui a ma préférence, mais ça ne change rien au propos de départ.

Oublions donc le libéralisme pour en revenir au propos de départ, la France est 11ème en terme de performance du système de santé, la Suisse première, comment est-ce mécaniquement possible si comme certains avancent c'est l'imposition forte qui fait la performance ?

Je remets la source qui est restée derrière avec la scission.
Fichiers attachés
EHCI-2018-report.pdf (3,80 Mo, 2 affichages)
On a jamais dit que l imposition forte faisait la performance...

On dit que avec une vision libérale de la médecine en France, la plupart des gens ne pourrait pas se soigner dans l état actuel des choses.

Laisse la suisse la où elle est, votre système marche tant mieux.
Je tiens à rappeler que votre PIB est plus élevé que le nôtre et vous consacre 11.3 % de votre PIB alors que nous 12 % à la santé.

Donc qu est-ce qu on peut en déduire ?

Que la suisse consacré plus d argent par habitant et la qualité des soins est plus élevé.
Wink
Citation :
Publié par derioss
On a jamais dit que l imposition forte faisait la performance...
Alors pourquoi réduire l'imposition baisserait la performance ?

Citation :
On dit que avec une vision libérale de la médecine en France, la plupart des gens ne pourrait pas se soigner dans l état actuel des choses.
Sur quoi cette assertion est-elle fondée ?

Citation :
Laisse la suisse la où elle est, votre système marche tant mieux.
Je tiens à rappeler que votre PIB est plus élevé que le nôtre et vous consacre 11.3 % de votre PIB alors que nous 12 % à la santé.
Donc on peut prendre en exemple les USA mais pas la Suisse ?


Citation :
Que la suisse consacré plus d argent par habitant et la qualité des soins est plus élevé.
En PPA santé la France et la Suisse sont au même niveau. On utilise le PPA santé car il tient compte du change.

On fait donc moins bien, pour le même coût par habitant en PPA santé.

Source la France elle-même :
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : Screenshot_20220802-224128_Drive.jpg
Taille : 2400x1080
Poids : 701,8 Ko
ID : 701024  
Fichiers attachés
9 Comparaisons internationales de la dépense courante de santé et du reste à charge (1).pdf (1,41 Mo, 2 affichages)
Juste pour rappel sur le numerus clausus, la principale limite à la formation des médecins c'est d'une part l'obligation pour les jeunes généraliste en formation de travailler à l'hôpital (dans des conditions merdique et un salaire de misère, soit dit en passant) et d'autre part la capacité d'accueil de ces derniers.

Une visite médicale ne peut pas comprendre 1 patient, 1 médecin sénior, 3 jeunes médecins interne et 5 étudiants externes. Y a juste plus de place dans les locaux.
Citation :
Publié par HuPi
Les français râlent peut être parce qu'ils paient pour un service auxquels ils n'ont pas accès ?

Viens en province et tu verras. Trouver un dentiste ? Impossible. Trouver un médecin traitant ? Heureusement le département finance les maisons de santé. Trouver un spécialiste ? Un quoi... Même une ville comme Nantes, il est compliqué de trouver un dentiste dans le mois, compte plutôt 2-3 mois Minimum, je ne parle même pas d'urgence..

Macron peut bien tout privatiser, ça ne changera pas grand chose dans une large partie du territoire. Enfin, si, ils récupèront ce que l'Etat prend sur leurs salaires en assurance maladie ( 200 euros/mois pour un salaire médian ).

Tant que l'état ne réglementera pas l'installation des médecins, tu auras des français qui vont râler. Les infirmières y sont passés en 2009, les kiné en 2017 et c'est plutôt une réussite. J'ai pu voir la différence au niveau kiné. A quand les dentistes, médecins généralistes et spécialistes ?

Il faut bien comprendre que niveau médical la France, c'est l'IDF et le pays Niçois ( et sûrement quelques autres coins de la côte d'azur) très bien équipé entouré de région dont l'accès aux soins est nul. Je n'ai jamais été aussi bien soigné qu'à l'époque où j'habitais Tremblay puis Paris intra-muros. Donc oui, là ça valait le coût.
J'ai pété une dent, j'ai trouvé un chir-dentiste dans ma petite ville en 5 minutes.
J'ai un médecin généraliste de mon âge depuis qu'il a repris le cabinet de son père.
Mon ophtalmo est partie à la retraite y a 20 ans, y a 1 an il a fallu se résoudre à en trouver un pour réévaluer ma vue, celle de ma femme et évaluer celle de notre fils : 5 minutes sur Doctolib, trouvé à 10 min de chez nous.
J'ai eu des calculs biliaires y a 2 ans, j'ai demandé à être pris en charge par un urologue avec qui j'avais bossé mais qui ne se souvenait certainement pas de moi, il m'a pris en charge dans les 2 heures et me suit désormais, tout en s'étant accolé une néphrologue que je vois tous les 6 mois.

Et je vis à côté de Nancy. Qui a certes la chance d'avoir certains des meilleurs spécialistes (cardiaques, ophtalmo, néphro), services et hôpitaux du pays. Grand centre universitaire, grand centre médical.

Par ailleurs faut arrêter de déconner 5 min, Bordeaux, Lyon, Marseille et autres ont également de gros pôles médicaux et nombre de médecins/spécialistes.

Toute la province n'est pas le tiers-monde ou les Terres Obscures. Le désert médical existe, évidemment, mais à moins d'habiter dans un hameau ou un lieu-dit en zone blanche et en 56k y a largement moyen de trouver un praticien.

Dans le pire des cas je rappelle que les écoles diverses et variées font consultation, avec des étudiants de dernière année, pour des tarifs fortement réduits.
@THX tu devrais écouter les gens qui te rapportent leur expérience au lieu de leur opposer la tienne.

Démonstration, je voudrais un rdv vous chez un médecin généraliste.

Dieppe, agglomération 45k habitants.

Rdv médecin généraliste disponibles à dieppe, 0.

Le plus proche ? Londinieres, 30mn de voiture. Pas de transport en commun.

Blangy sur bresle ? 40mn.

Etc.

C'est la réalité de centaines de milliers de français.
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : Screenshot_20220803-014219_Chrome.jpg
Taille : 1080x2400
Poids : 584,4 Ko
ID : 701033  
Tu devrais écouter tous les gens qui rapportent leur expérience au lieu de ne sélectionner que ceux qui vont dans le sens de la "démonstration" (en faisant au passage de ton expérience une généralité et une vérité absolue, bien évidemment).

Oui, il y a des déserts médicaux et un manque criant de praticiens. On sait que d'ici 10 ans il n'y aura pratiquement plus de gynécos (remplacés par les sage-femmes, ce qui n'est apparemment pas plus mal) ou d'ophtalmos.
Non, ce n'est pas le cas de la majorité des Français. Tout comme tous les Français n'ont pas la fibre. Ou la 4G. Ou le métro. Ou Uber Eats. Ou une trottinette. Ou un boulot.
Ici à Belfort un Ophtalmologue conventionné c'est 1 an d'attente, donc soit tu fais 50 bornes jusqu'en Alsace soit tu lâches 80 balles sur un non conventionné, pareil pour le dentiste.
A un moment, il faudra accepter les médecins a diplômes étrangers. Du moins plus facilement et équitablement. Creer un parcours d'équivalence qui ne soit pas les 12 travaux d'hercules et qu'au final il/elle ne se retrouve pas a faire les gardes que le médecin français ne veut pas faire (Cf le retours que j'avais eu de médecins Palestiniens/Syriens quand j'étais a l'APHP en 2007-2008)

De mémoire 25% des médecins aux USA, sont des étrangers. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5901803/

Les Americains ont aussi sorti des parcours parallèles pour compenser. les "nurses practitioners" sont très bien acceptés désormais (un.e infirmière qui étudie 3 ans de plus) et/ou les "physician assistant" un parcours de 5 ans. Ca voit des patients comme un médecin pour un salaire moindre et ca fait tourner les patients avec un médecin de dispo si besoin/pour des cas plus complexes.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés