La Taverne

Le piratage, un mal nécessaire ?

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Nuptia
Même mon revendeur informatique m'a mis un windows cracké c'est pour dire ^^
Un peu comme les vendeurs de platines DVD de salon qui propose le dézonage en même temps, ca participe à la vente de DVD et l'acheteur sera donc plus intéressé par ce produit.

Ce sont les fabricants du DVD de salon qui passe même l'astuce aux revendeurs comment faire le dezonage
Citation :
Publié par Mothra
Le probleme ne concerne que les informaticiens, et encore il est assez limité puisque la grande majorité des bibliotheques de fonctions libres ont une licence type LGPL ou BSD qui n'est pas "contaminante": je peux faire du logiciel commercial close source en utilisant ces bibliotheques open source.
Oui je parlais de morceaux de codes (informatique scientifique en ce qui nous concerne), on doit pas avoir de bol alors on tombe très souvent sur du GNU, ce qui pose des problèmes métaphysiques à certains car en R&D tout le monde n'apprécie pas que le source se promène.
Je pense comme Krarsht que ça dépend du type de logiciel et de la situation dans l'évolution du marché. Si le marché est en pleine progression et que la part de marché d'une entreprise donnée n'est pas vraiment majoritaire, le piratage peut donner une bonne publicité "gratuite" et une fidélisation à la marque et au produit. À mon avis Windows a depuis longtemps dépassé ce stade et il faut remonter au temps de Windows 95 (avec la concurrence OS/2, stations Unix, Apple et surtout DOS/GEM/Win 3.11) pour avoir le plein effet pub. Depuis ce temps le x86 est devenu synonyme de Windows et donc MS n'a plus besoin de gagner des parts de marché dans ce domaine.

Il y a une grande différence entre les logiciels à vocation grand public et les logiciels très spécifiques, voir pro. La première différence est notamment qu'il existe maintenant pas mal d'alternatives gratuites et viables, justement parce que ce n'est plus tellement une innovation mais c'est devenu une commodité (commodity en anglais). Comme c'est à vocation grand public, à terme le marché devient très grand et, le coût par unité baisse et l'intérêt pour ce type de logiciel de la part des programmeurs du software libre devient aussi plus grand. Par contre les logiciels très spécifiques restent plus chers et s'il y a des alternatives libres, elles ne jouissent pas d'autant de ressources que les projets plus généralistes.

Donc maintenant je pense qu'on est assez proche du "une version de Windows piratée est une perte de XXX pour Microsoft", mais qu'on est encore très loin avec des marchés en pleine évolution (p.ex. logiciels de traduction).
Citation :
Publié par Cyrus
Windows, par toute une partie de la population, se veut un produit du diable, un OS de merde, qui n'a que des défauts, et dont le Libre est la seule et parfaite alternative (avec Apple qui fait balle au centre).
Tu déformes ou retient uniquement les extrêmes.

Le fait est que le côté monopolistique et la politique commerciale plus qu'agressive de Microsoft fait que le modèle économique et de développement du logiciel libre fait de ceux-ci les plus aptes à relancer une politique concurrentielle qui pousse Microsoft à faire évoluer ses produits.
Citation :
Publié par Kiranos
Quand tu dis "toute une partie de la population", c'est quoi ? 1% ?
Redescend sur Terre un peu, la grande majorité de la population se cogne pas mal de savoir qu'il existe des OS alternatifs.
Citation :
Publié par Dacaerin
Tu déformes ou retient uniquement les extrêmes.

Le fait est que le côté monopolistique et la politique commerciale plus qu'agressive de Microsoft fait que le modèle économique et de développement du logiciel libre fait de ceux-ci les plus aptes à relancer une politique concurrentielle qui pousse Microsoft à faire évoluer ses produits.
En fait c'était du pur sarcasme (qui me semblait parfaitement limpide étant donné que mes positions envers MS sont assez claires) étant donné que ce discours se tient par la plupart des geeks qui croient devoir se faire respecter. Comme pas mal de Joliens par exemple dont le discours extrêmiste anti MS généralisé rentre parfaitement dans ce paragraphe

Kiranos, t'as le droit de me répondre sans être agressif, ça commence à devenir une constante. Evidemment que ça concerne une infime minorité des gens. Les autres ont d'autres problèmes que savoir qu'ils engraissent le Grand Capital.
Citation :
Publié par Rosenrot
Faut dire que c'est In, Fun et Branché d'être soit disant un anti-MS...
Ca n'a rien à voir avec de l'idéologie (au passage le TDC hideout date bien de 1998 alors le syndrome Micro$oft..), c'est qu'en tant qu'étudiant, disposer gratuitement de logiciels pourtant payants, fait qu'on a tendance à se tourner vers ces mêmes logiciels payants une fois dans une entreprise alors qu'avec des logiciels payants plus difficiles à pirater, les étudiants se tourneraient plutôt vers des alternatives gratuites et les logiciels payants se vendraient moins. Déjà qu'avec le piratage, les entreprises ne sont pas si aveugles et se posent régulièrement la question de savoir si c'est vraiment vital d'utiliser les logiciels payants pour le seul prétexte que les employés y sont plus habitués.
Citation :
Publié par kermo
...
Perso je ne suis ni un fanboy Microsot, ni un hateboy microsoft, je suis simplement pragmatique et je travail avec pas mal de Grands Comptes

Actuellement 100 % des logiciels utilisés dans les entreprises ou je suis sont fait par ou pour les plateforme Microsoft, c'est un fait.

D'autre part, nous avons essayé ( la société où je suis) d'introduire du Linux, mais l'écho qui en est ressortis a été majoritairement défavorable, non pas que Linux ne soit pas apprécié pour ses qualité techniques, mais des facteurs essentiellement économiques et humains.

- Les sociétés n'ont aucunes envies de financer des formations pour tout leurs employés pour qu'il puisse travailler sur une stations Linux
- Certaines des sociétés ou je suis consultant ont payé des sommes énorme en licence et n'ont aucunes envies de ne pas les rentabiliser
- 80% des logiciels spécifiques utilisés par les société ne sont pas compatibles avec Linux

Ce qui ne nous empêche pas d'utiliser Linux mais de manière très spécifique et ciblée au niveau de la sécurités réseaux et des DMZ.

Mon avis est que pour le moment Linux ne peut pas être un substitut à Microsoft dans les entreprises ayant déjà un parc informatique performant et up-to-date.
Par contre rien n'empêche les sociétés dont le parc informatique est soit inexistant soit obsolète d'opter pour Linux, StarOffice etc.

C'est un point de vue bassement pragmatique.
l'étouffement des concurrents
je ne sais pas si le piratage est un moyen de promotion d'un logiciel

pour moi c'est surtout une arme pour étouffer la concurrence, comparable d'ailleurs à la diffusion gratuite de logiciels.

=> Le but n'est pas la diffusion simple, mais l'étouffement des concurrents potentiels ou réel comme IE a détruit netscape, media player RealPlayer et autres ...



bien sur les logiciels ouverts, libres et gratuits changent fortement la donne ds certains domaines.


il faut noter aussi que tout cela trouve sa source dans l'économie de l'information : contrairement à l'économie matérielle, une fois le logiciel produit, le cout marginal d'un exemplaire en plus est quasi-nul.
Citation :
Surtout sachant que, allez, je suis gentil, 75% de ces antis MS n'utilisent pourtant jamais Linux et sont sur XP

C'est assez risible
On peut tout à fait être obligé d'utiliser windows xP et ne pas en être satisfait...

C'est comme pour les magnétoscopes, au début tu avais 3 standarts en concurence, le V2000 de philips (je crois), le Betamax de sony et le VHS de JVC, les formats V2000 et betamax étaient de bien meilleure qualité que le VHS, pourtant c'est celui qui a écrasé les deux autres, pourquoi ? Parceque quand tu voulais louer ou acheter un film en video, il n'y avait pratiquement que de la VHS.

Ayant bossé dans la video, j'ai toujours craché sur ce format video vraiment pourri, j'en ai jamais fait l'éloge une seule fois, mais j'était pourtant bien obligé de l'utiliser parfois parceque c'est le "standard". Pour Windows, c'est la même chose.
Sauf que tu peux utiliser d'autres OS que windows sans rien changé de ta machine.
Pour les magnétoscopes tu n'avais pas le choix.
Il y a des milliers de logiciels libres (+/- 70 000) il serait difficile de ne pas y trouver chaussure à son pied tout en demeurant compatible pour le partage avec des tiers.
Sans parler des produits concurrents.
Citation :
Sauf que tu peux utiliser d'autres OS que windows sans rien changé de ta machine.
Pour les magnétoscopes tu n'avais pas le choix.
Il y a des milliers de logiciels libres (+/- 70 000) il serait difficile de ne pas y trouver chaussure à son pied tout en demeurant compatible pour le partage avec des tiers.
Sans parler des produits concurrents.
Sauf que l'OS ne fait pas tout. Comme dit plus haut, certains logiciels professionnels n'ont pas d'équivalent Linux. Personnellement, je suis restée très longtemps sur Win2K, puis j'ai fais cohabiter Win2K + Linux, puis WinXP + Linux et enfin WinXP seul. J'ai totalement supprimé Linux car à l'usage je me suis rendu compte que lors que je démarrais en session Linux, il y avait toujours un moment ou je devais repasser sur Windows, pour une tâche particulière, pour un logiciel donné etc. Ayant toujours eu des PC avec des OS Microsoft, j'ai fais la démarche de passer sur Linux pendant pas loin de 3 ans mais le fait est que je suis revenue sur WinXP.

Mon frangin est un peu dans le même cas, sauf que lui utilise Linux et continue à boot sur session Windows pour certaines applications d'édition musicale qui n'avaient toujours aucune équivalence Linux jusqu'à l'année dernière (et pour autant que je sache, n'en ont toujours pas). Lui, il jongle entre 2 OS pour utiliser son ordinateur, mon choix a été d'en utiliser un seul.
Pourtant il existe de très nombreux logiciels libres dans le son, et d'autres encore utilisent des Atari (donc aucun rapport avec Windows).

En voici quelques uns : http://logiciels-libres-cndp.ac-vers...?id_article=91

Sauf qu'en milieu professionnel, on n'est plus dans le même cadre du piratage.
Les applications métiers, tu as rarement le choix, elles te sont souvent imposées.

Que les entreprises soient sur du Windows, ou du Ubuntu, ce ne sont pas les salariés qui choisissent de toute manière, ils s'adaptent.

L'idée du post étant quand même de légitimer ou non le piratage à titre personnel.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés