La Taverne

Feminisme et Mensonge...

Répondre
Partager Rechercher
DANS NOS PAYS DEVELOPPES, DEPUIS UNE QUINZAINE D ANNEES , le feminisme ne vehicule il pas une fausse image de la femme, sorte de victime soumise et opprime par l'homme (au passage violent, aggressif, volage et source de la plus part des maux de la societe) et donc etre de second ordre, marchandise dans une societe dominee par les males?

Cette vision des choses est convenons en acceptee par a peu pres tout le monde, a des degres divers certes, mais elle l'est.

Le feminisme n'entretient il pas dans une image qui n'a plus court ?


Voici une compilation d'etudes detaillee qui tente de mettre a mal quelques idees recues et autres apprioris grace a des donnees statistiques concretes (etudes realisee au canada et aux USA):

C'est ici

Il apparaitrait que les femmes sont tout autant voir plus violentes que les hommes mais sont plus facilement excusees, de meme en tant que victimes elles sont plus ecoutees et signalent bcp plus souvent leur etat.

(qq conclusion de l'etude :
-Les hommes portent 2 à 3 fois moins de plaintes à la police que les femmes pour la violence conjugale dont ils sont victimes ( 37%-15%).
(l'etude montre que les femmes ont des comportement plus violents, sont plus ecoutes par la police)
-Les femmes lesbiennes en couple sont, et de loin, les plus violentes.
-Les femmes sont emprisonnées principalement pour des crimes violents )


Autre mensonge qui serait vehicule par les feministes au point d'etre tombe dans l'inconcient collectif, le systeme educatif actuel serait discriminant envers les femmes,
denonce par cette etude :
C'est ici (en anglais)


Alors et SANS TROLL baveux quelle est votre opinion sur le sujet ?
Et on ne parle même pas des hommes qui sont obligés de porter le voile ou de subir une ablation des organes génitaux.

[edit pour en dessous] Ce sont surtout des coutumes communautaires, qui subsistent, même dans les pays occidentaux[/edit]

Maintenant, c'est vrai que c'est léger.
Remarque bien que l'argumentaire construit ici, sur la base de quelques tableaux, est aussi léger
Citation :
Provienst du message de Hanny Drocéphale
Et on ne parle même pas des hommes qui sont obligés de porter le voile ou de subir une ablation des organes génitaux.
Dans la séries remarque sans aucun rapport tu vien de décrocher le premier rang.

Nomme moi un pays occidentales qui oblige à porter le voile et qui pratique l'ablation.
Citation :
Provient du message de Wolfeyes
Dans la séries remarque sans aucun rapport tu vien de décrocher le premier rang.

Nomme moi un pays occidentales qui oblige à porter le voile et qui pratique l'ablation.
C'est clair quoi

Sinon je trouve aussi que c'est beaucoup plus souvent les femmes qui trompent leurs hommes, que l'inverse. Enfin je dis ça par expérience personnelle. Alors qu'elles essayent de faire croire que c'est justement les hommes qui sont le + infidèles... pfff
Citation :
Provient du message de Hanny Drocéphale
Et on ne parle même pas des hommes qui sont obligés de porter le voile ou de subir une ablation des organes génitaux.
C'est vrai qu'on en parle jamais assez, c'est une honte

Plus sérieusement, pourquoi un homme va moins porter plainte qu'une femme de violence conjugale ? L'orgueil pas mal d'hommes préféreront devoir supporter leur situation que d'avouer à des polices (en plus) qu'ils sont victimes de violences.

Je me rappelle d'une histoire où un stripteaseur avait porté plainte pour viole ! Il disait que des femmes l'avaient attachés et avaient abusées sexuellement de lui. Par contre je me souviens plus si il avait obtenu gain de cause ou pas ^_^
erreur

J'ai edite le present message une premiere fois, je te demandais d'apprendre a lire, c'etait pas tres diplomate ni courtois donc j'ai edite.

mais la :
Citation :
Provient du message de Hanny Drocéphale
[edit pour en dessous] Ce sont surtout des coutumes communautaires, qui subsistent, même dans les pays occidentaux[/edit]
mais la ........ BOUM. bonjour le troll et ne me dit pas que tu ne comprends pas pourquoi.
Je vais faire un post sur le theme : "les libertes individuelles en France en 2004 y a il des choses a ameliorer ?", tu vas repondre : "bof c'est pas si eloigne de la russie stalinienne a a ce niveau, c'est 0", puis apres tu vas [editer]:" oui mais y'a toujours qq situations quasi staliniennes (torture, executions sommaires), qui subsitent, meme dans les pays occidentaux " .

Alors bon ...
Citation :
Provient du message de Hanny Drocéphale
Et on ne parle même pas des hommes qui sont obligés de porter le voile ou de subir une ablation des organes génitaux.

[edit pour en dessous] Ce sont surtout des coutumes communautaires, qui subsistent, même dans les pays occidentaux[/edit]

Maintenant, c'est vrai que c'est léger.
Remarque bien que l'argumentaire construit ici, sur la base de quelques tableaux, est aussi léger
Si j'ai bien regarder les liens des tableau ca vient de statistique canada qui est une agence gouvernementale Canadienne, donc qui est sérieux et qui fourni des chiffre appuyer par des études et des recherches.
Quand tu dis "mensonge", ça me dérange quelque part... Dénoncer des problèmes bien réels, même s'ils concernent moins de femmes qu'il y a quelques années, même si les hommes peuvent éventuellement être concernés, ça n'est pas un mensonge !

Maintenant, la condition de la femme a évolué. C'est vrai. Mais qu'elles arrêtent de signaler les abus, et la situation repartira dans l'autre sens, j'en ai peur. En plus leur combat égalitaire est loin d'être terminé... Pour prouver cela, je te laisse chercher les chiffres des salaires comparés homme/femme à situation égale, et on en reparle.
Re: Feminisme et Mensonge...
Je n'ai pas le temps ni les moyens de lire en détail ( j'espère que ça viendra) mais...

Citation :
Provient du message de panda
(etudes realisee au canada et aux USA):
(...)

(...)
C'est ici (en anglais)
[/i]
-Sans troll, c'est limite !
-Pourquoi des chiffres uniquement hors hexagone ?
-Tu as consulté les chiffres contraires de ceux que tu mentionnes ?
-Tu as vérifié la validation des chiffres que tu cites ?
-Pourquoi (pardonne-moi le raccourci ! ) un sujet à l'intitulé et au contenu plutôt accusateur et soi-disant dénonciateur, qu'une vraie comparaison, sur la condition féminine au 21ème siècle, et éventuellement un débat ?
( question oiseuse ?)
Plus je lis les chiffres, plus je reste bouche bée...

C'est vrai quand on regarde les chiffres on peut penser que les féministes pures et dures sont un peu en retard mais combien sont elles encore à l'être ?

Je soutiendrais toujours les féministes que je considère comme modéré, qui soutiennent par exemple l'égalité des salaires hommes/femmes, qui dénoncent la discrimination que des femmes peuvent subirent, etc...
Si le combat du féminisme a passablement quitté le foyer depuis la "libération de la femme" de l'après-guerre, les conflits se portent - justement - aujourd'hui sur le monde du travail.

Je n'ai ni tableau ni chiffre sous la main (et un poulet dans le four qui m'appelle ), mais à travail égal, on est encore loin de la rémunération égale. Pour l'agencement aussi, les femmes ont plus de mal à accéder aux hautes responsabilités des entreprises (c'est moins vrai pour les administrations).

Et quoi qu'on en dise, la violence sur la femme existe encore et toujours : je n'ai jamais entendu jusqu'alors, d'homme se plaignant d'être battu par sa femme. "L'infériorité" de la femme reste tout de même ancrée dans les moeurs : elle est à protéger, à aider ; cette considération est à double tranchant puisque c'est - sur la base d'une constatation physique exacte : les femmes sont moins fortes que les hommes - généraliser à outrance quant à leurs capacités mentales.

Si le féminisme n'a plus aujourd'hui à se soucier de l'égalité sur le plan matériel (les femmes ont accès aux mêmes services, biens que les hommes), la discrimination souvent inconsciente et principalement dans le cadre de la société civile reste à combattre.


Tout comme Foerdom le dit, je laisse à autrui le soin de chercher des chiffres pour étayer cette brève considération (et moi je vais manger ).
Citation :
Provient du message de Hanny Drocéphale
Les statistiques, c'est juste un outil pour appuyer une hypothése.
Elles me semblent valables car basees sur toute une population, et a la base "neutres" puis recuperees pour l'etude. (c'est pas une etude sur 153 pekins, avec des questions orientees)

Citation :
Provient du message de Bleiz Tad Koal
Je n'ai pas le temps ni les moyens de lire en détail ( j'espère que ça viendra) mais...


-Sans troll, c'est limite !
-Pourquoi des chiffres uniquement hors hexagone ?
-Tu as consulté les chiffres contraires de ceux que tu mentionnes ?
Avant de hurler au loup, je suis tombe sur une etude portant sur le canada, c'est pas si eloigne de nous sur le sujet,etude qui semble serieuse. Je n'ai meme pas cherche si uen etud similaire existait en France, qu'est ce que ca chaneg ?

Citation :
Provient du message de Bleiz Tad Koal
-Tu as vérifié la validation des chiffres que tu cites ?
Ba c'est des etudes d'organismes officiels donc bon reagrde un peu le texte avant de critiquer a tout va.

Citation :
Provient du message de Bleiz Tad Koal
-Pourquoi (pardonne-moi le raccourci ! ) un sujet à l'intitulé et au contenu plutôt accusateur et soi-disant dénonciateur, qu'une vraie comparaison, sur la condition féminine au 21ème siècle, et éventuellement un débat ?
( question oiseuse ?)
Je choisit le sujet comme je veux lol !, je demande ce que vous pensez de ce qu'avancent ces etudes point.
Mouais enfin c'est pas une étude qui me fera croire que les femmes sont en général plus violentes que les hommes

Ou alors on connait pas les mêmes femmes..


(et pis l'étude est des states aussi )
Citation :
Provient du message de panda
Elles me semblent valables car basees sur toute une population, et a la base "neutres" puis recuperees pour l'etude. (c'est pas une etude sur 153 pekins, avec des questions orientees)
L'étude est orientée

Les statistiques sont peut-être exactes, mais l'étude est fichtrement orientée.
Citation :
Provient du message de Amavand
Mouais enfin c'est pas une étude qui me fera croire que les femmes sont en général plus violentes que les hommes

Ou alors on connait pas les mêmes femmes..


(et pis l'étude est des states aussi )
Apriori ?

Citation :
549 000 hommes victimes de violence conjugale au Canada, au cours des cinq dernières années. Page 5. ( Au Québec 145 000 hommes victimes de violence conj. et 167 000 femmes, page 59).

-Les hommes portent 2 à 3 fois moins de plaintes à la police que les femmes pour la violence conjugale dont ils sont victimes ( 37%-15%). Page 5.
...
Les hommes portent moins de plaintes à la police également pour les raisons suivantes:
...
les femmes étaient plus susceptibles de déclarer l’incident à la police pour que l’agresseur soit arrêté et puni (48 % de femmes agressées contre 34 % d’hommes agressés).

Dans 15 % des affaires, la police n’a pas porté d’accusation à la demande de la victime. Cette situation était plus fréquente lorsqu’il s’agissait de victimes masculines (26 %) que lorsqu’il s’agissait de victimes féminines (14 %)

Aussi, la police était 3 fois plus susceptible d’exercer son pouvoir discrétionnaire dans le cas des victimes de sexe masculin que dans le cas des victimes de sexe féminin (7 % contre 2 %)...

***Statistique Canada nu: 85-224, La violence familiale au canada, année 2000.***
Ben ces sources ne parlent pas de disparités de salaires, de statuts sociaux etc... etc...
Donc bon, reste pas mal de zones d'ombres. Les hommes dominent c'est évident.

En ce qui concerne la violence conjugale, je n'en sais absolument mais je resterais au niveau du nombre de plaintes qui place la femme devant l'homme en terme de victimes de ces violences plutôt que de regarder à la loupe la susceptibilité de l'homme ou de la femme à porter plainte et à en tirer des conclusions (j'peux me tromper la dessus).
Citation :
Au moins 2.000.000 de femmes victimes de violence conjugale en France
400 meurent sous les coups de leur conjoint chaque année, soit plus d'une femme par jour ...
(Droit de Savoir, mars 99, TF1)

Vous trouverez ci-dessous quelques chiffres complémentaires, avec indications des sources. Il est difficile de quantifier la violence conjugale ... En dehors des enquêtes d'opinion, les études s'appuient à la fois sur les données de la police et celles de la justice, sur des interviews de femmes victimes de violences et des associations qui les accueillent.


Rapport Henrion - février 2001
Ministère de la Santé
Sur 652 femmes victimes d'homicides entre 1990 et 1999, sur Paris et sa proche banlieue, la moitié a été tuée par leur mari ou leur compagnon. Un chiffre terrifiant, révélé par un rapport sur les violences conjugales.
"En France, une femme meurt de violences conjugales tous les cinq jours", explique le professeur Roger Henrion, membre de l'Académie nationale de médecine et responsable de cette étude pour le ministère de la Santé.
L'équipe du professeur a interrogé au hasard un échantillon de 7000 femmes, âgées de 20 à 59 ans, habitant la capitale et sa petite couronne. Il ressort que 10% d'entre elles ont subi des violences conjugales au cours des douze derniers mois. Insultes, harcèlement moral, agressions physiques, viols, la liste est longue de ces sévices commis dans l'intimité des couples.
Les conséquences sont à chaque fois dramatiques. Plusieurs femmes victimes souffrent de troubles émotionnels (dépression, boulimie, anorexie …), certaines, à bout de nerfs, se suicident. Et une partie meurt carrément sous les coups de leur conjoint. "Parmi les victimes présentées dans le rapport, 30 % ont été poignardées, 30 % ont été abattues par arme à feu, 20 % ont été étranglées et 10 % ont été rouées de coups jusqu'à la mort", précise le professeur Henrion.
Le profil de l'agresseur n'est pas toujours celui que l'on s'imagine. "Il s'agit en majorité d'hommes bénéficiant par leur fonction professionnelle d'un certain pouvoir. On remarque une proportion très importante de cadres (67%), de professionnels de la santé (25%) et de membres de la police ou de l'armée", commente Roger Henrion.
Ces violences conjugales restent bien trop souvent taboues et franchissent peu les murs des domiciles familiaux. Mais quand les femmes parlent, elles s'adressent en premier lieu à leur médecin. "Ce dernier a un rôle clé dans le dépistage des violences, le recueil de l'histoire et la rédaction d'un certificat, pièce essentielle lors d'un dépôt d'une plainte", selon le professeur Henrion. Mais le médecin est souvent pris en tenaille entre le secret médical et la non-assistance à personne en danger.
Un site Internet (www.sivic.org) est mis à la disposition des médecins pour se former à l'ensemble de ces problèmes.

Le texte du rapport est disponible en intégral sur le site du Ministère de la Santé : cliquez ici.


Enquête Nationale Droits des Femmes 1999
Secrétariat d'Etat aux Droits des Femmes + Enveff. Enquête réalisée en 1999 auprès de 6.970 femmes âgées de 20 à 59 ans.
En 1999, plus d'un million et demi de femmes ont été confrontées à une situation de violence, verbale, physique et/ou sexuelle.
une femme sur 20 environ a subi en 1999 une agression physique, des coups à la tentative de meurtre
1,2 % ont été victimes d'agressions sexuelles, de l'attouchement au viol. Ce chiffre passe à 2,2 % dans la tranche d'âge des 20-24 ans.
les viols concernent 0,3 % de l'échantillon, chiffre qui rapporté à la population globale donnerait 48.000 victimes (sur 15,88 millions de femmes de 20-59 ans). Ce chiffre a été jugé "effarant" par la démographe Maryse Jaspard (Institut démographique de l'Université de Paris I) [autres chiffres sur le viol].
la majorité des violences se produit au sein de la sphère familiale ou privée.
les violences conjugales relevées par l'enquête vont des menaces, chantage affectif sur les enfants, mépris, à la séquestration, la mise à la porte, les rapports sexuels imposés, les coups et la tentative de meurtre. Elles concernent une femme sur 10 vivant en couple en 1999 et 30 % de celles qui s'étaient séparées de leur compagnon au moment de l'enquête. Les plus jeunes sont les plus touchées (15,3 %).
ces violences conjugales relèvent de toutes les classes sociales. Les agricultrices sont les moins atteintes (5,1 %), les étudiantes (12,4 %) et les foyers vivant des allocations chômage ou RMI (13,7 %) les plus affectés.
les agressions physiques ou sexuelles sont rares en dehors du milieu familial ou de la sphère privée (respectivement 1,7 et 1,9 %).
au travail, le harcèlement moral concerne 3,9 % des femmes (situations imposées, critiques injustes, mises à l'écart répétées, ...), les injures et menaces 8,5 %, les agressions physiques 0,6 %. Le harcèlement sexuel, avances ou agressions sexuelles, frappent 1,9 % des salaiées. Une fois sur 5, il s'agit d'un supérieur hiérarchique.
Citation :
Enquête CNIDF déc. 99 - mars 2000
Programme Daphné de la Commission Européenne.
2.029 questionnaires répartis également entre l'Italie et la France.
Résultats pour la France :
43,9 % des femmes ont déclarées avoir été victimes de violences.
78,4 % pensent que les violences faites aux femmes s'exercent principalement en famille.
84,1 % des femmes interrogées classent les violences physiques en tête (les Italiennes dénoncent d'abord les violences morales dans 69,4 % des cas).
principales raisons données à l'aggressivité du conjoint : volonté d'imposer son autorité 62,7 % ; alcoolisme 54,3 % ; le fait qu'il ait lui-même été maltraité enfant 46,6 %. La notion de milieu d'origine défavorisé vient loin derrière (20 %).
Citation :
Enquête Droits des Femmes 1988
Secrétariat aux Droits des Femmes 1989
sur 130.000 interventions de la police urbaine pour violences conjugales, 8.800 plaintes ont été enregistrées.
60 % des appels Police Secours de Paris concernent les violences conjugales.
87 % des violences conjugales sont exercées dans la maison.
50 % en soirée, 22 % la nuit, 58 % à cause de l'alcoolisme.
85 % des victimes ont entre 20 et 45 ans.
54 % sont mariées, 38 % vivent en concubinage.
les 3/4 sont françaises, les 2/3 sans profession.
Citation :
Enquête Fédération Nationale Solidarité Femmes 1988/89
500 questionnaires auprès de femmes accueillies par des associations pour violences conjugales
94 % ont exercé une activité professionnelle. Au début de leur union, elles ne sont plus que 72 %. Celles qui ont arrêté de travailler l'ont fait dans 61 % des cas à la suite d'une interdiction du conjoint.
58 % n'ont jamais subi de violence dans leur enfance.
87 % s'occupent seules des soins et de l'éducation des enfants, 90 %du ménage et des courses.
pour 58 % d'entre elles, les difficultés ont existé depuis le début du couple.
à la suite de la première "scène", 22 % étaient parties du domicile.
seules 12 % font état de l'alcool comme étant une des circonstances de déclenchement des violences.
Citation :

Enquête Eurobaromêtre
mars à mai 1999
1000 personnes interrogées par Etat membre de l'Union Européenne + données objectives
1 femme sur 5 a été victime de la violence de son compagnon au moins une fois dans sa vie.
25 % des crimes concernent un homme ayant aggressé sa femme ou partenaire.
seulement 4 % des européens n'ont jamais entendu parler de violence domestique contres les femmes. Un citoyen sur 2 pense qu'elle est assez répandue (très répandue pour 1/4).
62 % des européens pensent que la violence à l'égard des femmes est inacceptable dans toutes les circonstance et 94 % pensent que celui qui bat sa femme doit être condamné par un tribunal mais ...
1 seul cas de violence sur 20 est signalé à la police.
Citation :
Pour les femmes de 16 à 44 ans, la violence conjugale serait la principale cause de décès et d'invalidité avant le cancer, les accidents de la route et la guerre, selon des statistiques citées par un rapport du Conseil de l'Europe. En Europe, selon les pays, de 20 à 50% de femmes sont victimes de violences conjugales. Mais il n'existe pas de «portrait-robot» du conjoint violent et aucune couche sociale n'est épargnée, selon le rapport.
«La pauvreté et le manque d'instruction ne sont pas des facteurs significatifs, l'incidence de la violence domestique semble même augmenter avec les revenus et le niveau d'instruction», souligne Mme Olga Keltosova (Démocrates européens, Slovaquie), auteur du texte. Selon elle, une étude néerlandaise a même révélé que presque la moitié de tous les auteurs d'actes de violence à l'égard des femmes sont titulaires d'un diplôme universitaire. «La violence domestique, sous toutes ses formes - agression physique, abus sexuel, viol, menaces et intimidation -, est le fléau mondial le mieux partagé», a-t-elle souligné.
L'auteur du rapport cite également la «violence psychologique», souvent occultée mais parfois plus douloureuse que les coups.
«Les attaques verbales, les humiliations, les menaces, les harcèlements répétés, l'enfermement conduisent la femme à perdre toute confiance en elle, ce qui l'empêche plus tard de se prendre en charge», explique Mme Keltosova.
Des études citées par le rapport font état de 1,35 million de femmes victimes de violence domestique en 2001 en France et environ 10 000 par an en Norvège.
En Russie, «13 000 femmes sont tuées chaque année, pour la plupart par leur mari ou partenaire», précise le rapport qui propose en parallèle le chiffre de 14 000 Russes tués en 10 ans pendant la guerre d'Afghanistan.
Face à ce constat dramatique, le Conseil de l'Europe a demandé à ses États membres de prendre des mesures préventives mais aussi d'élaborer un arsenal pénal pour que les auteurs de violences domestiques soient sévèrement sanctionnés.
Si dans certains pays le viol dans le couple est considéré comme un crime, «beaucoup d'autres estiment que les conjoints ont droit à un accès sexuel illimité à leur femme», regrette Mme Keltosova. «Le fait que ces violences se pratiquent au domicile de la victime, dans un huis clos, a toujours été un prétexte pour qu'on les qualifie de problème relevant de la sphère privée,», a-t-elle déploré.
Parmi les mesures proposées figure notamment «l'éloignement immédiat du partenaire violent du domicile et de l'environnement quotidien de la femme et de ses enfants, sans preuve et sans attendre une décision de justice».

Autres questions ?
Citation :
Provient du message de Eau
Ben ces sources ne parlent pas de disparités de salaires, de statuts sociaux etc... etc...
Donc bon, reste pas mal de zones d'ombres. Les hommes dominent c'est évident.

En ce qui concerne la violence conjugale, je n'en sais absolument mais je resterais au niveau du nombre de plaintes qui place la femme devant l'homme en terme de victimes de ces violences plutôt que de regarder à la loupe la susceptibilité de l'homme ou de la femme à porter plainte et à en tirer des conclusions (j'peux me tromper la dessus).
Tu vois je me considèrent comme égalitariste et je considère ma copine aussi comme ca et quand je lis "Les homme domine c'est évident" je devient bleu.

L'auteur du post aurais pu parler aussi du taux de suicide 8 cas sur 10 son des homme ou de la Quasi non reconnaissance des droit de l'homme sur leur enfants.
Ben deviens bleu mais bon suffit de regarder la répartition féminine au pouvoir ou de voir les différences au niveau des salaires.

C'est en train de changer mais l'égalité n'est pas la, il ne faut pas se voiler la face. A quand une présidente?
Pas avant longtemps, c'est une réalité.
Citation :
Proviensst du message de Eau
Ben deviens bleu mais bon suffit de regarder la répartition féminine au pouvoir ou de voir les différences au niveau des salaires.

C'est en train de changer mais l'égalité n'est pas la, il ne faut pas se voiler la face. A quand une présidente?
Pas avant longtemps, c'est une réalité.
Tu vois tu vien de mettre le doigt en plein sur un problème. Si une femme se présente aux élection et quel est compétente je vois pas pourquoi je voterais pas pour elle. c'est si grave si moinsss de femme s'intéresse à la politique que les homme ? faut t-il à tous pris par la mise en place de quota qu'il y est un nombre égal de femme et d'homme en politique ?

Des quota son présentement implanter au Canada pour la politique et la police. C'Est à dire que rendu au choix des futur policiers(ères) ont ne regarde plus les résultats mais le sexe. Une femme avec 80 % va être engager avant un homme qui à 92%.

Mais bizarrement en médecine vétérinaire (une exemple parmi tant d autres) 85 % des étudiant son des femmes mais pas de Quota pour les hommes.

Ceci est une exemple parmis tant d'autre le jour ou je vais voir un groupe féministe dénoncer les iniquité des deux coter je lui envoi un dons. Va falloir qu'il le fasse sinon des groupe "masculiniste vont voir le jour pour le retour du balancier et ont va recommencer comme ca indéfiniment.

Et pour ton "il y à qua regarder le nombre de femme au pouvoir" C'Est prouvé que les femmes sont beaucoup moin attirer par le pouvoir que les hommes, tous comme il y à beaucoup moin d'homme d'attirer par l'enseignement , d'ou le nombre élever de femme enseignante.IL est ou le problème ?
Citation :
Provient du message de Wolfeyes

Et pour ton "il y à qua regarder le nombre de femme au pouvoir" C'Est prouvé que les femmes sont beaucoup moin attirer par le pouvoir que les hommes, tous comme il y à beaucoup moin d'homme d'attirer par l'enseignement , d'ou le nombre élever de femme enseignante.IL est ou le problème ?
Preuves? Comment ça se fait qu'il y a de plus en plus de femmes au gouvernement alors? La mode? Les femmes se 'masculinisent'?

Franchement je parle de faits, pense ce que tu veux c'est ton droit. Je constate juste.
Citation :
Provient du message de Eau
Preuves? Comment ça se fait qu'il y a de plus en plus de femmes au gouvernement alors? La mode? Les femmes se 'masculinisent'?

Franchement je parle de faits, pense ce que tu veux c'est ton droit. Je constate juste.
Parce que justement les portes sont grande ouverte de nos jours et que des femmes découvre quelle aime la politique et j'en suis heureux, maintenant il est très peu probable qu'un jour il y est autant de femme que d'homme en politique.
On verra cela dans une centaine d'années (optimisme powa), je pense l'inverse mais ni toi ni moi ne vivra ce moment (quoique ).

En ce qui concerne les salaires, ça s'améliore oui mais c'est loin d'être encore ça. Ca avance on dira... Mais les portes ne sont pas si ouvertes que ça.

Pour ce qui est de la violence conjugale évoquée, ça m'étonne de tels chiffres, je n'y prête pas foi mais je peux me tromper.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée