La Taverne

Des médicaments moins remboursés merci M. Raffarin

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Provient du message de Trouveur
Autre truc débile: depuis quelques années avant de consulter un spécialiste il faut d'abord aller voir un généraliste, meme quand on sait que celui ci ne pourra rien faire, résultat deux visites à rembourser au lieu d'une...
Je sais pas où t'es allé pêcher ça. C'est faux.

Et quand bien même, c'est une excellente idée, tant qu'on impose pas le système de médecin référent, à consulter obligatoirement, libre aux gens de choisir leur généraliste.

Pas convaincu ? Il y a pléthore de jeunes parents qui vont faire peser leur gamin chez le pédiatre. Lorsque l'angine arrive, c'est le généraliste de garde qui va s'y coller. En fait, suivant le système actuel, c'est plutôt au généraliste d'assumer les gardes (le sale boulot donc), et au spécialiste d'assurer les heures d'ouvertures du cabinet.

En l'occurrence, c'est un souhait, il n'y a aucune contrainte. Et je vote pour.
Et bien si c'est vrai. Et Je ne vois pas en quoi c'est une bonne idée, quand tu sais que tu as des problèmes précis qui nécessitent un spécialiste de la question et pas un généraliste, faudra m'expliquer la pertinence d'aller voir d'abord le généraliste, qui de toute façon te redirigera vers le spécialiste. Et aprés certains se demandent pourquoi il y a un trou de la sécu, c'est normal, vu que c'est "tant mieux" de devoir aller voir deux médecins au lien d'un (remarque c'est trés bien pour les médecins oui, mais certainement pas pour la sécu).
Bon, je viens de téléphoner à mon père, je pense que si un tel truc était vrai, il serait au courant. C'est toujours aussi faux.

J'attends avec impatience que tu me dises combien de fois un généraliste dirige un patient vers un spécialiste, alors que la visite a été inutile pour la suite du traitement (mais non, un généraliste, ça ne demande pas d'examen, d'ailleurs, ça ne verse jamais rien sur un dossier, ça sert juste d'intermédiaire pour creuser le trou de la sécu).

Combien de visite inutiles parce que l'on ne va pas voir le bon spécialiste ? Ceux-ci une une tarification sensiblement plus élevée, soit-dit en passant.

J'adore ta dernière remarque. Tu sera content d'apprendre que mon père ne ramène pas forcément 10'000 balles tous les mois à ma mère, et que c'est pareil pour ses collègues. A 55 ans, lui coller la responsabilité du trou d'un budget que l'on ne peut estimer à deux semaines près, c'est appréciable.
Et bien je connais pas mal de médecins qui font ça figure toi. Je pourrais prendre l'exemple du père d'un ami qui pour soigner ses problèmes de dos se voit recommander par son médecin d'aller voir tel ou tel spécialiste, ou d'un membre de ma famille qui pour soigner son déréglement de la thyroide s'est également vu recommander un spécialiste, parce que de l'aveu même du médecin il ne pouvait pas grand chose lui-même.
Je te remercie également d'avoir confirmé que ton avis sur la question n'était pas très objectif.
voyons un rapide calcul

1500€/10€ (on dit que le medecin touche 50% de la consultation)
=150 consultations a faire en un mois

150/22 jours ouvrés pour 1 mois=6.8 consultations par jour on va dire 7

durée d'une consultation: 30 minutes

7*30=210 minutes ----> 3.5 heures disons 4 pour pas chipoter

voila un medecin bosse 4 heures par jour pour gagner 10 000 balles...
Citation :
Provient du message de Tigonnea

Arf, tu crois? pauvre de moi...

Cela dit je n'en suis pas si sûr car baisser ou non le taux de remboursement d'un médicament sous prétexte qu'un générique existe ne fait strictement rien gagner à la Sécurité Sociale...

Dès lors que la base de remboursement est la même (le prix du générique) peu importe pour la sécu qu'elle rembourse pour le produit X ou le produit Y... elle paiera le même prix.

L'impact économique d'une baisse de taux de remboursement pour un produit non générique (sous le prétexte qu'existe un générique) n'a de conséquence économique que pour les deux sociétés qui commercialisent X et Y...

C'est la raison pour laquelle je parlais de pillage plus haut...
Je confirme.

Bon voilà le principe: les recherches et surtout les validations jusqu'à l'obtention d'une autorisation de mise sur le marché coutent une petite fortune. En contrepartie, les sociétés pharmaceutiques protègent leurs développements par des brevets, ce qui leur permet de vendre lesdits produits TRES largement au dessus du prix de revient et de faire de substantiel bénéfices quand le produit se vend bien.

Ils se font donc des couilles en or (pardonne moi cette expression triviale) pendant environ 20 ans. Mais une fois les 20 ans passés le produit tombe dans le domaine public, et il n'y a plus de justification pour faire payer le produit avec une marge énorme: les investissements sont été largement profitables.

Alors les concurrents peuvent produire le même produit sans verser de redevances (royalties). Ils vendent le produit, en faisant des bénéfices naturellement (et également confortables ne t'inquiète pas), c'est ce qu'on appelle les génériques. Il n'y a plus de raison de payer 5 fois plus cher.

Du coup économiquement parlant, il est logique que la sécu dise: on rembourse sur la base du prix du générique, qui est le prix "du marché". Si un patient veut se payer la même chose 5 fois plus cher, c'est son droit, mais qu'il l'assume on est pas la pour claquer de la thune pour rien.


Donc situation 1 (brevet en vigueur):

- médicament à 500 balle la boite, la sécu rembourse 500 balles
(le médicament coute 50 balles à produire)

Situation 2 (domaine public):

- générique à 100 balles la boite, la sécu rembourse 100 balles
- médicament à 500 la boite (le MEME)
(le médicament coute toujours 50 balles à produire)

Je trouve logique que la sécu rembourse 100 balles pour le second. Pour le générique, le taux de remboursement est de 100% et pour l'autre il n'est que de 20%.

Attention: c'est un avis personnel, et surtout je ne suis pas sûr que cette méthode de remboursement ait été validée, mais elle a été sérieusement étudiée. Effectivement ce sont souvent les même entreprises qui font à la fois le médicament générique et le médicament plus cher (de la même manière que ce sont les même pétroliers qui raffinent le carburant vendu en supermarché et celui vendu en station, ou les mêmes fabricants de lessives ou de biscuits qui font les produits "avec marques" et les produits "sans marque" des chaines de distribution).

Voili voilou, je ne sais pas si j'ai été clair, je n'ai pas le temps de me relire je dois aller au pieu darre darre.

Pour Trouveur, ce que tu dis est faux en France. Il n'y a aucune obligation de passer par un généraliste avant de voir un spécialiste. C'était également une solution envisagée pendant un moment. C'est d'ailleurs comme cela que fonctionne le système néerlandais, où d'ailleurs le patient doit choisir un généraliste et s'y tenir (pas possible d'aller voir 3 ou 4 généralistes jusqu'à se faire prescrire un truc inutile ou pour obtenir un arrêt maladie bidon).

Ciao,
LoneCat
Citation :
Provient du message de Trouveur
Je te remercie également d'avoir confirmé que ton avis sur la question n'était pas très objectif.
De l'art d'interpréter les choses comme cela t'arrange.

Ma dernière phrase n'était là que pour répondre à ce que tu as sorti avant, qui n'était pas du meilleur goût. Tu constateras par toi-même que ce que j'ai dit avant n'en dépend pas.

J'aborde les choses d'un point de vue rationnel, et accessoirement plus renseigné que toi, vu que tu viens sortir des choses fausses pour essayer d'avoir raison.

J'aimerais que tu ne mettes pas mon objectivité en doute, et je te demande de balayer devant ta porte.

Je maintiens que la visite au généraliste, même si elle est suivie d'un traitement par un spécialiste, est utile dans la plupart des cas, ceci parce que le généraliste établit un diagnostic, demande des examens complémentaires qui de toute manière devaient être faits. Charge ensuite au spécialiste de choisir le traitement le plus adapté, chose pour laquelle il est plus qualifié.

Dernière chose : en France, tu n'attends pas deux mois pour un rendez-vous chez un spécialiste, c'est un bon atout de notre système de santé, et c'est aussi parce les généralistes prennent leur quota de cas en charge.

Citation :
voyons un rapide calcul

1500€/10€ (on dit que le medecin touche 50% de la consultation)
=150 consultations a faire en un mois

150/22 jours ouvrés pour 1 mois=6.8 consultations par jour on va dire 7

durée d'une consultation: 30 minutes

7*30=210 minutes ----> 3.5 heures disons 4 pour pas chipoter

voila un medecin bosse 4 heures par jour pour gagner 10 000 balles...
Merci d'apprendre à mon père - et à son banquier - que son découvert n'a pas d'explication, puisqu'il a été démontré sur un forum qu'un médecin gagnait 10'000 balles en quatre heures par jour. Je suis sûr qu'ils en seront tous les deux très heureux.

PS : tes chiffres sont abbérants, et tes « on dit », je vais rester poli avec.
Citation :
Merci d'apprendre à mon père - et à son banquier - que son découvert n'a pas d'explication, puisqu'il a été démontré sur un forum qu'un médecin gagnait 10'000 balles en quatre heures par jour. Je suis sûr qu'ils en seront tous les deux très heureux.
peut-être mais tu ne prouves pas le contraire avec ce genre d'argumentation
C'est vrai que dire qu'un médecin touche moins de 10 000 F par mois par contre?
Et quand les généralistes se sont révélés impuissants pour te soigner je ne vois toujours pas la pertinence de continuer à aller les voir avant de passer aux spécialistes.
Et je n'ai fait que citer des exemples concrets et réels de patients, l'ordre des médecins n'a pas le monopole de la vérité et de la pertinence... Et tu vas surement me dire que c'est faux quand on dit qu'il y a trop d'anti depresseurs prescrits par des médecins? Les médecins se sont déja faits taper sur les doigts par la sécu pour ne pas savoir suffisament dire non à leurs patients qui réclament des médicaments meme quand c'est inutile.
Citation :
Provient du message de Guybrush_SF
peut-être mais tu ne prouves pas le contraire avec ce genre d'argumentation
Parceque tu crois que tu as prouvé quoi que ce soit, à part ton ignorance crasse du calcul du revenu d'un profession libérale ?

Non mais sans dec, une paire de chaussure Nike se vend 100 Euro, allez le mec qui la fait il se fait la moitié, donc il lui suffit d'en faire 30 par mois pour gagner 1500. Putain sont riches les chinois qui bossent pour Nike, bandes d'enfoirés .....

Mouhaha erreur de compte !!
Citation :
Provient du message de Trouveur
C'est vrai que dire qu'un médecin touche moins de 10 000 F par mois par contre?
Bon, les frais d'un cabinet médical, en vrac très rapide : les usuels pour les professions libérales (locaux, chauffage, frais de fonctionnement du cabinet quoi, timbres, paperasserie, téléphone), la caisse de retraite (tiens, on l'oublie, c'est deux chèques de 50'000 par an à la CARMF), la taxe professionnelle, les frais de chirurgie quand il y en a (le remboursement est loin de les couvrir), tout ça fait que le chiffre de 50%, une fois les impôts payés, est hors du coup. Et une consultation ne dure pas 30 minutes, c'est souvent plus.
Soit dit en passant, c'est pareil pour les avocats qui font du civil dans un cabinet privé, il me semble.

Au passage : ce genre de choses à l'habitude de faire sourire. J'ai même un pote, patron de bar de sont état, qui se foutait de sa gueule en l'appelant « Médecin à 10'000 ». Un jour, de l'air sérieux qu'il prend une fois par an, il m'a raconté que son toubib à lui s'était vu refuser un crédit pour sa baraque par son banquier parce qu'il n'offrait pas suffisament de garanties. Du coup, il a arrêté ses petites vannes, et mis un terme à ses idées arrêtées sur les médecins nantis qui roulent en Z3.

Citation :
Provient du message de Trouveur
Et quand les généralistes se sont révélés impuissants pour te soigner je ne vois toujours pas la pertinence de continuer à aller les voir avant de passer aux spécialistes.
Je ne vois pas où j'ai dit qu'il fallait continuer à le voir, j'ai parlé d'une visite en tout cas, avec redirection vers le spécialiste si jugé nécessaire.
Citation :
Provient du message de Trouveur
Et tu vas surement me dire que c'est faux quand on dit qu'il y a trop d'anti depresseurs prescrits par des médecins? Les médecins se sont déja faits taper sur les doigts par la sécu pour ne pas savoir suffisament dire non à leurs patients qui réclament des médicaments meme quand c'est inutile.
Non, sur ce point là tu as raison. Je ne parlais pas de prescription de médicaments, et il y a toujours des médecins qui seront conciliants pour donner deux jours d'arrêt, signer une ordonnance pas forcément utile (il y en a également de pas trop crétins pour ne pas scier la brindille sur laquelle ils sont assis). On peut lutter sur ce plan là (d'ailleurs, un arrêt de plus de trois jours nécessite une contre-visite non ?), également en tentant de faire changer les mentalités (pas mal de gens ne voient en le médecin qu'un type à leur service, qui est là pour faire ce qu'on lui dit de faire).

Antidépresseurs : sujet spécial.
Mon père, qui était psy dans sa jeunesse, prescrit des antidépresseurs quand il le juge nécessaire, la plupart du temps, ces médicaments servent simplement à pouvoir reprendre pied, et doivent être arrêtés rapidement. Ils sont utiles dans beaucoup de cas, et à mon sens ils font partie des médicaments utiles.
Ce qui n'est effectivement pas le cas pour d'autres actes, remboursés à tort, alors que le pauvre type qui a besoin d'une paire de lunette va pouvoir en chercher une pendant un moment.

Edit : Merci Dr Watson
Citation :
Provient du message de tamamanquitaime


Non, sur ce point là tu as raison. Je ne parlais pas de prescription de médicaments, et il y a toujours des médecins qui seront conciliants pour donner deux jours d'arrêt, signer une ordonnance pas forcément utile (il y en a également de pas trop crétins pour ne pas scier la brindille sur laquelle ils sont assis). On peut lutter sur ce plan là (d'ailleurs, un arrêt de plus de trois jours nécessite une contre-visite non ?), également en tentant de faire changer les mentalités (pas mal de gens ne voient en le médecin qu'un type à leur service, qui est là pour faire ce qu'on lui dit de faire).

Antidépresseurs : sujet spécial.
Mon père, qui était psy dans sa jeunesse, prescrit des antidépresseurs quand il le juge nécessaire, la plupart du temps, ces médicaments servent simplement à pouvoir reprendre pied, et doivent être arrêtés rapidement. Ils sont utiles dans beaucoup de cas, et à mon sens ils font partie des médicaments utiles.
Ce qui n'est effectivement pas le cas pour d'autres actes, remboursés à tort, alors que le pauvre type qui a besoin d'une paire de lunette va pouvoir en chercher une pendant un moment.

Edit : Merci Dr Watson
Nous nous rejoignons donc sur ce point , je n'ai jamais voulu laissé entendre que les médecins étaient les responsables du trou de la sécu, mais qu'il ne fallait pas non plus rejeter la faute sur les usagers. Je pense que comme dans n'importe quel domaine, c'est les mauvais élèves de la santé (médecins et patients) qui sont les vrais responsables et qui nuisent à la crédibilité de la majorité. Je trouve vraiment dommageable que les patients croient toujours qu'ils suffit d'aller chez le médecin et de le payer pour obtenir ce qu'ils veulent, que ce soient des médicaments ou un arrêt maladie.

PS sur le salaire des médecins: sur une étude du ministère de la santé (http://www.sante.gouv.fr/drees/etude...-pdf/er200.pdf ), ils donnent comme salaire moyen des médecins généralistes par mois environ 30 000 F, tu comprendras donc mon scepticisme et celui de Guybrush. Ils indiquent également que ce revenu n'a cessé d'augmenter depuis 1993.
Re: Des médicaments moins remboursés merci M. Raffarin
Citation :
Dans son interview à "La Provence", il revient sur le tollé suscité par la baisse, de 65% à 35%, du taux de remboursement de 616 médicaments (cette fois à service médical rendu jugé "modéré ou faible"), rendue officielle samedi. M. Mattei assure que "rien n'a été fait en catimini".

"Je ne fais qu'appliquer le décret Aubry-Guigou", a-t-il assuré. Martine Aubry et Elisabeth Guigou, ex-ministres socialistes, avaient engagé dès 1999 un processus de réévaluation du service médical rendu des médicaments, avec pour objectif de réaliser des économies.

"Cela a été négocié et discuté depuis l'automne, j'ai signé l'arrêté à la mi-mars... sa parution le samedi de Pâques au Journal officiel n'est pas de mon ressort", poursuit le ministre, se disant "consterné par la polémique déclenchée".

Jean-François Mattei indique qu'il permettra parallèlement le remboursement de nouveaux médicaments, comme le Glivec, une molécule permettant de lutter contre une forme de leucémie et qui coûte 4000 euros la boîte. "J'ai choisi le progrès et le bon sens", affirme-t-il.
http://www.france2.fr/semiStatic/61-NIL-NIL-219696.html

Merci Raffarin en effet.
Enfin, au moins, ce gouvernement se met pas des oeillères en évitant les questions sensibles pour se retrouver avec un déficit de la santé publique qui obligerait à revoir totalement notre système de santé qui reste l'un des meilleurs au monde dans la qualité de la prise en charge. (Peu de pays offrent une prise en charge universelle comme la CMU)
Vous l'avez voulu ? Ouais ! Vous l'avez eu ! Un grand coup dans vos culs !

® MC Warriors



En fait, ca traduit juste que ce qu'il se passe en ce moment va dans la direction des mes pensées économico politico egoiste
Citation :
Provient du message de Trouveur
PS sur le salaire des médecins: sur une étude du ministère de la santé (http://www.sante.gouv.fr/drees/etude...-pdf/er200.pdf ), ils donnent comme salaire moyen des médecins généralistes par mois environ 30 000 F, tu comprendras donc mon scepticisme et celui de Guybrush. Ils indiquent également que ce revenu n'a cessé d'augmenter depuis 1993.
Sur le salaire des médecins ya rien à dire car en général ils excercent libéralement.
Si t'a la chance d'avoir une bonne clientèle (ce qui est rare) en généraliste tu bosses dans les 45h par semaine. Tu te fais dans les 70KF bruts, moins 14KF pour la secrétaire, 10KF pour les charges fixes, 35KF pour les impos sur le revenu, il reste plus beaucoup à la fin. Un spécialiste gagne en revanche plus.
Mais il faut pas oublié qu'un médecin libéral à du attendre dans les 27-30ans avant de commencer à exercer, il est pas salarié, ne touche pas le chomage quand il a pas de patients, il a pas de congés payés, il a pas les 35h, il a tous les risques que comporte la possession d'un cabinet (faillite, etc...). Donc faut arrêter avec ces chiffres à la con, un salarié et un médecin, ça a rien à voir.
Citation :
Parceque tu crois que tu as prouvé quoi que ce soit, à part ton ignorance crasse du calcul du revenu d'un profession libérale ?
Oui mon calcul est completement faux vu que d'après les etudes du gouvernements ils gagnent beaucoup plus...
Citation :
Provient du message de Llewellen
Depuis que j'avais vu le remboursement des lunettes, plus rien ne m'étonne de la part de la sécu.
C'est clair, elle pourrait tout aussi bien ne rien rembourser, pour ce que ça change ...
A noter que 1M5 de français ont un défaut de vue qu'ils ne corrigent pas ... il faut dire que ça se comprend, vu le prix des joujoux pour corriger la dite vue
Citation :
Si t'a la chance d'avoir une bonne clientèle (ce qui est rare) en généraliste tu bosses dans les 45h par semaine. Tu te fais dans les 70KF bruts, moins 14KF pour la secrétaire, 10KF pour les charges fixes, 35KF pour les impos sur le revenu
Citation :
Donc faut arrêter avec ces chiffres à la con
Oui vaut mieux !!! enfin lorsque ça vient du ministère de la santé, les chiffres paraissent tout de suite moins con, et moi je serais bien content de payer 35KF d'impots sur le revenu !!!

Citation :
du attendre dans les 27-30ans avant de commencer à exercer
Oui mais alors la c'est vraiment un mauvais argument, les chercheurs du CNRS font des etudes beaucoup plus poussées et gagnent moins...
Et la selection naturelle dans tout ça ?

C'est bien beau de rembourser des traitements et d'aider les plus faibles.
Mais on se retrouve maintenant avec des generations alergiques a l'oxygene, a l'azote et a la presence humaine.

Le niveau de santé est en chute libre et pour survrire il faut bientot une cure de medicaments a partir de la naissance.

D'accord on deviens vieux ... Mais ces personnes agées il faut les entretenir de plus en plus longtemps. Et ce a la charge de ces jeunes dont le sang est affaiblis par la survie de tares congenitales dont les effets sont attenués a grand frais par des labratoire phramaceutiques.

Combien d'entre vous peuvent se dire : Si j'etais né au moyen age je n'aurais pas survecu plus de 2 ou 3 jours et encore.

Alors nous ne sommes plus au moyen age ... mais devons nous pour autant porter a bout de bras la faiblesse humaine au peril de ceux qui auraient la force de survivre ?

Alors pourquoi ne pas faire peser une charge plus lourde sur ceux qui risqueraient d'entrainer les autre dans leur chute ?
Pom polopom pom pom
Salut à vous,
je voudrais juste signaler quelque chose :
- TOUS les médicaments sur le marché français ont une éfficacité probante !

Cela vient probablement du fait que pour obtenir leur AMM (Autorisation de Mise sur le Marché, délivré par un commissaire en pharmacie, désigné par l'Etat), les médicaments et futurs molécules médicamenteuses subissent des tests extrêmements approfondis qui prouvent à coup sûr l'intérêt dudit médicament...

Notre cher gouvernement (que je vômis tout particulièrement, parce que j'abhorre les voleurs et les fachistes) ne retire de la liste des remboursements à taux plein que des médicaments de confort, pas des médicaments vitaux, au vu d'une partie de la liste...
Etant sous un traitement quotidien depuis bientôt 15 ans, j'ai du mal à comprendre comment je pourrais vivre normalement sans Virlix (même famille médicamenteuse que le Zyrtec), et les autres produits ??? Ces médicaments sont vitaux pour moi, comme pour d'autres je n'en doute pas, et Raffarin, m'assassine un petit peu en diminuant leur taux de remboursement.

Juste une question (je ne suis pas une femme) : à quand la prise en charge de la pilule par la Sécu ? Ce serait enfin une véritable avancée sociale et d'hygiène publique !

P.S. : l'augmentation du prix des consultations chez les médecins est l'une des plus grand arnaques du sicèle ; ces fumistes te détroussent de deux euros de plus, sur lesquels ils ne sont pas imposés !
Citation :
Provient du message de Guybrush_SF
Oui mon calcul est completement faux vu que d'après les etudes du gouvernements ils gagnent beaucoup plus...
C'est le revenu moyen, après impôts, sans compter les charges. Le chiffre d'affaires d'un cabinet médical, quoi.

Mais c'est connu, après, y'a rien à payer :baille:

(et puis là, 105'000 € brut par an - c'est leur chiffre pour les généraliste, ça nous place 15 consultations par jours tous les jours de l'année, hein, je veux bien croire qu'il y a les gardes et les arrêts de travail qui ne sont pas à 20€).
Citation :
Provient du message de LoneCat
Je trouve logique que la sécu rembourse 100 balles pour le second. Pour le générique, le taux de remboursement est de 100% et pour l'autre il n'est que de 20%.
LoneCat, tu confonds deux choses

- le taux de remboursement dans la nomenclature (0%, 35% ou 65%)

- le taux effectif réel du remboursement par la sécu par comparaison avec le prix du médicament non générique.

Je soutiens qu'il serait inique -et illégal- de baisser le taux de remboursement d'un non générique dans la nomenclature :

Je prends un exemple :

le médicament X non générique s'achète 100

le médicament Y générique s'achète 75

le taux de remboursement par la SS est 65% sur la base du prix du générique :

Dans ce cas le taux de remboursement de 65% est identique et la sécu remboursera exactement, et quelque soit le produit 48,75, ce qui représente 65 % du prix du générique et 48,75 % du prix du non générique.

En revanche si on baisse le taux de remboursement d'un non générique le générique à 65% et le non générique à 35%.

Cela serait d'une part parfaitement illogique parce s'agissant d'un même principe actif, ce n'est pas justifié par la différence d'efficacité entre les deux médicaments.

le générique resterait remboursé à 65%, soit 48,75

le non générique serait quant à lui remboursé à 35 (base prix du produit X) ou à 26,25 (base produit Y, sauf que cette base n'a plus de justification, car si déclassement il y a on considère précisément qu'ils s'agit de principes actifs différents...)

Mais surtout, dans les faits, le produit non générique ne serait plus jamais prescrit et par répercussion le produit générique toujours prescrit : donc l'économie pour la sécurité sociale est nulle .

En revanche la société qui a déposé le brevet à l'origine souffre de façon évidente d'une discrimination à l'égard de la société concurrente qui exploite son brevet (tombé dans le domaine public) dans conditions beaucoup plus avantageuses qui ne sont justifiées, ni par des raisons médicales, ni pour des raisons économiques (puisque le coût pour la sécu reste le même)

Résultat en cas de déclassement : le produit X disparaît du marché (ou quasiment) au profit du produit Y qui se vend dorénavant quasi exclusivement...

Donc je maintiens : un déclassement au prétexte qu'existe un générique serait du pillage...

Je conçois parfaitement qu'un fois un brevet tombé dans le domaine public, des sociétés l'utilisent pour commercialiser des génériques et que la base de remboursement soit dorénavant celle du générique mais certainement pas que l'on empêche une société initialement propriétaire du brevet de continuer à commercialiser son médicament par un déclassement injustifié.
Citation :
Provient du message de lyn steinherz
Juste une question (je ne suis pas une femme) : à quand la prise en charge de la pilule par la Sécu ? Ce serait enfin une véritable avancée sociale et d'hygiène publique !!
Heu... c'est pris en charge depuis vraiment très longtemps... aussi longtemps que je m'en souvienne c'est à dire... longtemps

En revanche, ayant changé récemment de mode de contraception, je suis incapable de dire, ex abrupto, quel est le taux de remboursement (65% ou 35%)
Une chose aussi qui a été oubliée, mais que je signale au niveau des remboursements : les femmes enceintes sont prises en charge pendant un an à 100% pour absolument tous leurs frais médicaux (mais aussi dentiste et autre).
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés