La Taverne

Dépénalisation du cannabis... qu'en pensez vous?

Fil fermé
Partager Rechercher
Pour la dépénalisation.


Le problème dans ce débat, c'est que d'un côté il y a des gens qui savent ce que ça fait de fumer, et de l'autre des gens qui en ont vaguement entendu parler dans des polars à la con ou des séries pour adolescentes pré pubères
Citation :
Provient du message de Aratorn
Même si je ne fume pas ( quoique ce soit ) , et ne bois jamais d'alcools d'aucune sorte
je suis désolé de faire cette remarque, mais Tintin fait exactement pareil

désolé ce fut plus fort que moi ...

sinon, moi je suis contre le cannabis et la cigarette.
l alcool, a quantité modérée (pas ivre mort ), et pas pendant/avant de prendre le volant, je suis plutot pour.


sans rancune aratorn
Citation :
Provient du message de Bad Eye
Le problème dans ce débat, c'est que d'un côté il y a des gens qui savent ce que ça fait de fumer, et de l'autre des gens qui en ont vaguement entendu parler dans des polars à la con ou des séries pour adolescentes pré pubères
J'ai fumé, je fume et je peux te dire c'est quand j'ai besoin de ne pas fumer pour cause d'année difficile à passer par exemple comme cette année, je dois me priver de voir une grande partie de mes amis car je sais qu'une soirée passée avec eux tourne à la défonce (pétard je parle), donc je les vois plus et je m'en mord les doigts d'avoir à faire un choix entre sobriété/réussite et amitié. La dépendance elle est peut être pas physique mais elle est là.
Le pétard c'est pas dangeureux quand on a décidé d'être une loque, ou quand on peut se permettre d'être une loque. Ce qui est dangeureux c'est de se complaire dans cet état de défonce qui n'est pas très dangeureux en sois pour la santée physique ou même mentale, mais pour la santé professionnelle/estudiantine ou sociale, c'est la pire des drogues.
Je ne voudrais pas donner l'impression de revenir à la charge mais pourquoi Dans tout les discours que l'on entend contre le cannabis aucun de vous n'est capable d'admettre que l'on est pas obliger de se défoncer si on fume du cannabis. Pourquoi dite vous que si on fume un joint on est des larves, des loques etc.

Tout comme l'alcool il est tout à fait possible de ne pas passer son temps à fumer.

Deusio : Quand vous dites : "Des Recherches scientifiques l'ont prouvé" donnez des sources SVP.
Je vais tenter de rester cordial, même si le comportement de certains ne m'y incite guère
Les exemples que je cite me sont ou personnellement arrivés (couteau sous la gorge), ou arrivé à des gens très proches (mon frangin tabassé lorsqu'il a annoncé à des petits dealers qu'il arrêtait de fumer), et un ami à moi qui s'est fait défoncé la gueule pendant une demi-journée dans une cave, parce qu'il était allé voir d'autres gens pour se fournir son shit !
Je ne dis pas que fumer du cannabis engendre systématiquement une perte totale des réalités ; je dis juste que puisqu'il a la potentialité de le faire, je comprend mal que l'on plébiscite sa légalisation...
Ceux qui pensent que légaliser le cannabis permettra à l'état de se mettre de l'argent dans les poches, connaissent très mal le fonctionnement des grosses administrations, et les frais engendrés par des changements dans les modes de fonctionnement. Cependant, effectivement sur un moyen terme (maximum une dizaine d'année, de l'argent devrait commencé à rentrer ; mais quelle quantité ? c'est impossible à prévoir ; et je doute que la santé publique puisse se monnayer de la sorte !).
Cependant, une chose est sûre, si vous dîtes que la légalisation du cannabis entrainerait une diminution de la violence en France et de l'économie "underground", alors vous acceptez tacitement que je n'argumente qu'en citant des exemples sur les dealers de banlieue.
Ayant passé mon enfance et mon adolescence dans une banlieue chaude (pas la plus, mais il y a encore quelques années on en entendait parlé régulièrement parler au JT), j'ai pu voir à quoi ça ressemblait, et je vous assure que si l'on retire leur gagne-pain aux petits dealers (limite mafieux), on sera loin de diminuer la violence en France, bien au contraire. Et malheureusement, je suis à peu près certain qu'ils trouveront le moyen de vendre moins cher que l'Etat, qui taxera forcément à un très fort taux le cannabis, et donc continueront de faire vivre une partie de l'économie souterraine.

Les données scientifiques que je possède ont été acquies au fur et à mesure de mes pérégrinations sur le net, et je n'en ai pas gardé les sources. Mais, il faudrait être idiot pour remettre en cause de simples faits scientifiquements établis tels que :
- traces de cannabis dans l'organisme jusqu'à 3 mois après consommation (fait plébiscité par les pros-cannabis pour dire qu'il ne faut pas mettre un taux 0 lors de cannabino-tests au volant)
- action directe et forte sur les noyaux dopaminergiques (molécule dite du "plaisir", et qui est la principale cause d'accoutumance psychologique)
- toxicité aigüe sur l'organisme, puisque régulièrement associé, lors de sa consommation, à du tabac ou différentes adjuvants. Sans parler, qui plus est, de ses effets certains sur le comportement et la cognition, ce qui implique une action forte sur les connexions nerveuses.

Au vu de ces faits, comment pouvez-vous affirmer que cette molécule est inoffensive pour l'organisme, alors que vous justifier sa consommation par le fait qu'elle vous provoque des sensations non ordinaires, dont les effets sont dûs et c'est connu, à des interactions avec les fibres nerveuses ! Une modification de la chimie du cerveau ne peut être inoffensive...
http://www.doctissimo.fr/html/sante/...cannabis_1.htm
http://www.doctissimo.fr/html/sante/..._partisans.htm
http://www.drogues.gouv.fr/fr/index.html
http://www.drogues.gouv.fr/fr/pdf/ca...s_cannabis.pdf
http://jeanpaul.dessaux.free.fr/toxmetabol.htm#cannabis

ça c'est juste parce que c'est intéressant
http://www.droit-de-suite.com/usages_et_mesusages.htm

Enfin bref beaucoup de chose à voir et à lire avant de dire plein de "on dit" et autre "le cousin de la soeur de la tante du livreur de pizza a fait..."
Citation :
Provient du message de lyn steinherz
Ta génération est
Ouch que le monde va vite à présent. Un Bolide. Suffit que vous ayez 2 mois et demi d'écart et bam ! changement de génération.
On est plus que jamais dans le spontané
Citation :
Provient du message de baai
Ouch que le monde va vite à présent. Un Bolide. Suffit que vous ayez 2 mois et demi d'écart et bam ! changement de génération.
On est plus que jamais dans le spontané
Oué yen a qui sont vachement précoces !
Citation :
Provient du message de baai
Ouch que le monde va vite à présent. Un Bolide. Suffit que vous ayez 2 mois et demi d'écart et bam ! changement de génération.
On est plus que jamais dans le spontané
L'âge n'est pas l'unique facteur de ce qui fait l'unicité d'une génération, je pense que les comportements communs sont également importants à prendre en compte.

Lorsque je poste ici, suis-je obligé de subir les incessantes moqueries de ceux qui ne pensent pas comme moi ?
Jusqu'à preuve du contraire, je ne vous ai pas insulté, même si je décrie votre comportement ou vos opinions ; merci d'avoir les mêmes égards à mon encontre !
Citation :
Provient du message de lyn steinherz
L'âge n'est pas l'unique facteur de ce qui fait l'unicité d'une génération, je pense que les comportements communs sont également importants à prendre en compte.

Lorsque je poste ici, suis-je obligé de subir les incessantes moqueries de ceux qui ne pensent pas comme moi ?
Jusqu'à preuve du contraire, je ne vous ai pas insulté, même si je décrie votre comportement ou vos opinions ; merci d'avoir les mêmes égards à mon encontre !
Euh désolé ,mais pour moi faire partit d'une certaine génération veut dire faire partis de la même tranche d'age,d'avoir vécu les même évènement ... et non avoir tel ou tel comportement
Citation :
Provient du message de lyn steinherz
Jusqu'à preuve du contraire, je ne vous ai pas insulté
Et vice versa, non ? Ma foi, pourquoi se monter la cervelle en blanc en neige si sévèrement ? Décompressons, c'est détendu ici, et nos cerveaux sont vierges de toute substance qui nous rendrait agressifs

Pour comble le chantage affectif n'est pas un bon argument au débat, ça passe comme l'eau sur les plumes.
Citation :
Provient du message de Toinou
http://www.doctissimo.fr/html/sante/...cannabis_1.htm
http://www.doctissimo.fr/html/sante/..._partisans.htm
http://www.drogues.gouv.fr/fr/index.html
http://www.drogues.gouv.fr/fr/pdf/ca...s_cannabis.pdf
http://jeanpaul.dessaux.free.fr/toxmetabol.htm#cannabis

ça c'est juste parce que c'est intéressant
http://www.droit-de-suite.com/usages_et_mesusages.htm

Enfin bref beaucoup de chose à voir et à lire avant de dire plein de "on dit" et autre "le cousin de la soeur de la tante du livreur de pizza a fait..."
J'ai lu avec beaucoup d'attention, ces sites ma foi forts intéressants ; je ne trouve pas que cela puisse légitimer la légalisation du cannabis, bien au contraire...

Concernant l'élimination du cannabis (demi-vie), il est important de préciser que l'élimination est de type logarithmique, laissant donc des traces dans l'organisme à long terme, comparativement à des drogues comme le tabac ou l'alcool (quoique pour l'alcool, nous en ayons en permanence dans l'organisme).

Par curiosité, je vais m'attarder un peu sur le dernier lien ; un genre de lecture que j'aime bien
Bon, alors je centre ma définition de génération : tranche d'âges proches et comportement généraux similaires. Qui plus est, même si je n'ai pas été vérifié les âges respectifs de chacun, j'ai la singulière impression d'être un peu plus vieux qu'un certain nombre de posteurs ici.

Ceci dit, je comprend mal où se trouve la chantage affectif baai, et je ne trouve pas que cela soit très détendu ?
Je supporte mal de me faire injurier et traiter de menteur ; je suppose que cela peut se comprendre non, et que tu serais dans le même cas, si je te disais un truc du genre :
"Tes exemples tu peux te les carrer où je pense, tu les as inventé. De toute manière, tu es tellement défoncé que ce que tu dis ne peut être qu'idiot !"
Si j'ai donné l'impression que je disais cela, ce n'était pas mon intention, mais si tous les participants du débat ne respectent pas les plus élémentaires règles de courtoisie, je comprend mal l'intérêt de débattre.
Citation :
Provient du message de lyn steinherz
J'ai lu avec beaucoup d'attention, ces sites ma foi forts intéressants ; je ne trouve pas que cela puisse légitimer la légalisation du cannabis, bien au contraire...

Concernant l'élimination du cannabis (demi-vie), il est important de préciser que l'élimination est de type logarithmique, laissant donc des traces dans l'organisme à long terme, comparativement à des drogues comme le tabac ou l'alcool (quoique pour l'alcool, nous en ayons en permanence dans l'organisme).

Par curiosité, je vais m'attarder un peu sur le dernier lien ; un genre de lecture que j'aime bien
Le temps de demi vie est valable pour toute les drogues. Toutes substance entrant dans l'organisme disparais selon une loi logarithmique. cela est du à la façon de fonctionner des Enzymes.

Je n'ai pas dit que ls lien étaient là pour légitimé mais simplement pour éviter les "on m'a dit que" ou "Emmanuel Chain à dit".

Moi j'ai déjà dit ce que j'en pensais. Je ne soutient pas que cela n'a aucun effets mais je ne soutient pas non plus ceux qui disent que c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres.
Je n'arrive malheureusement pas à trouvé le temps au bout duquel on retrouve des traces dans le sang. Il y a une certaine légende urbaine qui traine a ce sujet. Mais je ne trouve pas les source qui pourrait le montré (encore une fois au départ cela vient de mes cours)
J'ai lu un document sur le temps global d'élimination du cannabis dans l'organisme ; il était annoncé une laps de temps pouvant aller à 3 mois, selon les individus, mais impossible de remettre la main sur cet article...
Je tiens à souligner que je n'ai jamais dit que le cannabis est le meilleur moyen d'arriver aux drogues plus dures ; je ne suis pas de cet avis
Citation :
Provient du message de lyn steinherz
Bon, alors je centre ma définition de génération : tranche d'âges proches et comportement généraux similaires. Qui plus est, même si je n'ai pas été vérifié les âges respectifs de chacun, j'ai la singulière impression d'être un peu plus vieux qu'un certain nombre de posteurs ici.
Deux ou trois ans, peut-être. Tu n'es pas d'une autre génération. Je crois que l'ami Baai ne voulait pas dire autre chose.

Pour situer, les 3/4 de mes amis fument depuis l'adolescence, soit environ 25 ans. La génération qui a trivialisé la fumette, ce sont les babs des années 70, pas les ados des années 2000.
En fait, on s'éloigne de ce que je voulais dire
Je n'ai pas dit que c'était l'actuelle jeune génération, les adultes de l'an 2000, qui ont démocratisé le pétard ; mais plutôt que, tandis que les hippies s'en servaient pour planer, marquer leur attitude rebelle pacifique par rapport à la société, les jeunes actuels se servent plus du cannabis comme un outil de suicide social.
Ce n'est pas MA théorie, mais une théorie contemporaine développée en psychologie, et qui me semble (à moi, je ne force personne d'autre à y croire) très adaptée à la situation.
Citation :
Provient du message de lyn steinherz
En fait, on s'éloigne de ce que je voulais dire
Je n'ai pas dit que c'était l'actuelle jeune génération, les adultes de l'an 2000, qui ont démocratisé le pétard ; mais plutôt que, tandis que les hippies s'en servaient pour planer, marquer leur attitude rebelle pacifique par rapport à la société, les jeunes actuels se servent plus du cannabis comme un outil de suicide social.
Ce n'est pas MA théorie, mais une théorie contemporaine développée en psychologie, et qui me semble (à moi, je ne force personne d'autre à y croire) très adaptée à la situation.
Mouaif... ça demanderait à être un peu détaillé. Je vois beaucoup de jeunes qui fument, autour de moi (ma belle-fille a 19 ans). Je ne vois vraiment aucune différence de comportement ou de motivation avec ma génération, à ce niveau (si ce n'est que le stade de la glandouille ado dure beaucoup plus longtemps, mais c'est une cause, pas une conséquence).
Même si le comportement reste sensiblement identique, les causes changent, ainsi que l'âge de la pratique.
Ca m'effraie de voir un gamin de 15 ans défoncé ; il n'a absolument pas la maturité de savoir si ce qu'il fait est bon ou pas, pas plus que les connaissances nécessaires, quelque soit la prévention faite.
La génération des babs était légèrement plus âgée, si je ne fais pas erreur, et de ce fait, avec une idéologie et des objectifs plus matures.
Je ne dis pas non plus qu'un jeune de 15 ans est incapable de réfléchir, mais il faut tout de même reconnaître qu'en règle générale, les argumentraires d'un jeune de cet âge demeurent très légers...
On est dans un pays libre alors chacun devrait être libre de faire ce qu'il veut et de consommer ce qu'il veut a partir du moment ou ca n'entrave pas la liberté et la vie des autres.
Je suis donc pour la dépénalisation mais avec un plus grand suivit notamment pour les consommateurs qui prennent le volant ou alors simplement dans la qualité de ce qui est consommé.
Si qq a envie de fumer un join il est le seul que ca regarde.
Dans la mesure où il devient dangereux au volant, et acquiert une certaine forme d'addiction, le poussant à la recherche de sa dose (cf les articles dont les liens sont sur ces pages), il est impossible de considérer que cela ne regarde que lui, puisqu'il peut potentiellement agir de manière irraisonnée ; c'est d'ailleurs bien pour cela que le débat est passionnel, parce que dans une certaine mesure, cela concerne un peu tout le monde.
La pire des choses serait de le dépénaliser ! A la limite, le légaliser, c'est une question de point de vue.
Citation :
Provient du message de lyn steinherz
Même si le comportement reste sensiblement identique, les causes changent, ainsi que l'âge de la pratique.
Ca m'effraie de voir un gamin de 15 ans défoncé ; il n'a absolument pas la maturité de savoir si ce qu'il fait est bon ou pas, pas plus que les connaissances nécessaires, quelque soit la prévention faite.
La génération des babs était légèrement plus âgée, si je ne fais pas erreur, et de ce fait, avec une idéologie et des objectifs plus matures.
Je ne dis pas non plus qu'un jeune de 15 ans est incapable de réfléchir, mais il faut tout de même reconnaître qu'en règle générale, les argumentraires d'un jeune de cet âge demeurent très légers...
C'est si courant, de fumer des pétards à 15 ans ? Avec régularité ? J'en doute quand même un peu, et j'ai l'impression que ce n'est qu'un épi-phénomène. Pour l'âge des babs, je dirais que c'était vers les 17 ans. C'était le cas dans mon lycée, en tout cas.

Qu'entends-tu par "les causes changent" ? Pour 99% des ados qui fument, je ne vois pas de différence entre maintenant et il y a 30 ans. Transgresser un interdit, planer, désir de conformité, être euphorique etc... les causes me semblent rigoureusement identiques.
Fil fermé

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés