Les propagandistes virtuels, leur but, leurs raisons, leur combat?

Répondre
Partager Rechercher
Salut, histoire de pas mourir con, je me pose quelques questions sur un sujet que je ne maitrise pas...

Cela existait sûrement bien avant la Covid, mais cette constatation m'a sauté aux yeux au début de la pandémie.

Sur divers sites d'informations, principalement les version numériques de grands quotidiens, depuis plus de deux ans, il y a de plus en plus de profils (souvent liés à un profil Facebook), qui passent leurs journées à commenter tout article parlant de sujets ou la propagande peut avoir lieu (Covid, guerre en Ukraine, etc...).

Au début de la pandémie, je pensais avoir à faire à des réfractaires de la vaccination ordinaires, puis au fil des mois, leurs discours se sont intensifiés et ils ont été de plus en plus vers des idéologies qui dépassaient largement la crise sanitaire, avec carrément des relents d'extrémisme bien dégueulasse d'une autre époque pour certains...

Je n'ai donc pas été étonné, de voir toujours ces même profils, en remettre une couche une fois la guerre en Ukraine déclenchée, et switcher simplement de sujet de propagande.

Je vous passe le style de commentaires, concernant la Covid, on sais tous de quoi il en retourne (Bill Gates, grand reset mondial, etc....). Concernant la situation en Ukraine, bien entendu nous avons droit à des fanatiques de Poutine qui est le Calimero, et les Ukrainiens/Biden/Européens les Nazis de l'histoire.

Une bonne partie sont plus qu'extrémistes dans leurs discours, allant des insultes primaires envers ceux qui ne sont pas d'accord avec leur point de vue, jusqu'aux menaces à coup de "Je sais ou tu habites,...", voir carrément des appels au meurtre sur X ou Y. Cela à largement dépassé le cadre des "simples anti ou pro", et cela se passe à le vue de tous, on ne parle pas de groupe privé Facebook, mais bien d'un site de presse lu par x milliers de personnes par jour (même pas besoin d'abonnement).

Vu le nombre de personnes faisant ca, et ce à longueur de journée, j'en déduis qu'ils ont sûrement des choses à y gagner... j'ose espérer qu'on a pas autant de tarés qui font ca "gratuitement", surtout qu'ils doivent faire que ca de leurs journées, vu le nombre de messages qu'ils postent tous les jours (+ 50 pour certains).

Egalement, ils se comportent techniquement comme des robots, toujours les mêmes discours, toujours la même agressivité, toujours les mêmes insultes, aucune capacité à écouter un autre avis, ils sont la pour déverser leur propagande, peu importe le reste. Ce ne sont pas des bots car les tournures de phrases changent et ils sont trop réactifs aux commentaires des autres qui les condamnent. Ce sont donc bien des personnes comme vous et moi qui sont derrière ces profils, d'ailleurs certains sont fiers de le faire avec leur vrai profil...

Une fois cela compris, je me suis posé quelques questions :

- Quel est leur but (je parle niveau privé, je me doute que derrière se cache x organisation qui essaye de déstabiliser l'opinion publique)?
- Qu'on t'il à y gagner, sont-ils payés?
- Comment sont ils "recrutés"?

J'hésitais entre l'Agora et ici, au besoin un Modo peut déplacer le sujet, merci.

Dernière modification par Zvenpakhan ; 09/09/2022 à 16h07.
Excellent sujet. Un propagandiste, surtout sur Internet, sa page a des vues, et sa page a des publicités.
Son but ? Le fric. Faire le maximum d'audience pour gagner le plus d'argent possible.

On l'a vu sur beaucoup de sites web, prêts, dans le sillage QAnon, à raconter absolument n'importe quoi, en pleine connaissance de cause,
parce qu'ils savaient que ç'allait faire le buzz un instant suffisant pour leur faire de la fréquentation.
Citation :
Publié par Zvenpakhan
Egalement, ils se comportent techniquement comme des robots, toujours les mêmes discours, toujours la même agressivité, toujours les mêmes insultes, aucune capacité à écouter un autre avis, ils sont la pour déverser leur propagande, peu importe le reste. Ce ne sont pas des bots car les tournures de phrases changent et ils sont trop réactifs aux commentaires des autres qui les condamnent. Ce sont donc bien des personnes comme vous et moi qui sont derrière ces profils, d'ailleurs certains sont fiers de le faire avec leur vrai profil...
Je ne sais pas, mais comme toi ça m'a traversé l'esprit pendant un temps. Des bots ce n'est pas trop possible ou alors ils sont méchamment perfectionnés. Ça doit bien être des vraies personnes derrière qui ont aussi un minimum d'éducation pour revenir sans cesse à la charge et tenter d' imposer leurs idées.

sinon les fermes à Trolls qui sont bien connues. Que ça soit en Arabie Saoudite ou en Russie.

https://www.lesechos.fr/tech-medias/...sociaux-142544

https://www.lesechos.fr/tech-medias/...s-russe-142088

Le souci, c'est que maintenant n'importe qui peut avoir accès à internet. Et ces n'importe qui peuvent partager leur haine en ligne très facilement. Après c'est clair qu'il y a aussi la question de l'argent, Caniveau Royal a raison.
Ils ont juste (en plus du pognon évidement) trouvé une manière d'exister. Pour connaître perso quelques personnes qui traine dans ces porcheries, elles ont toutes plus ou moins le même profil, dont la principale caractéristique est l'absence de connaissance historique, mais vraiment à un point ...
Merci pour vos premières réactions.

Mais ici, je ne parle pas de sites avec un éventuel gain au nombre de vues, mais de commentaires, donc tout au plus, ils vont avoir des Like (ils s'auto-likent les uns les autres bien entendu).

Ca rapporte tant que ca d'avoir des Like suite à un commentaire?

Sinon, en terme de "gagner de l'argent", je pensais plus à un rémunération provenant de l'organisation X. Même si dans un sens, je vois mal le KGB verser des "salaires", même via une société écran

J'avoue que je suis très peu documenté sur tout ca. Je me rends pas compte à quel point ce système de propagande peut être organisé et structuré. Surtout pour atteindre Jean-Michel, chômeur dans le fin fond du Finister, alors que ca part d'une organisation x qui a des intérêts à l'échelon mondial.
Pour ma part, Soros me verse une indemnité au commentaire crachant sur les cryptomonnaies, avec des primes si jamais le bitcoin descend en dessous d'un certain seuil.

Pour le COVID ou la guerre en Ukraine, je pourrai pas trop vous dire, j'essaye d'éviter les propagandes russes, le rouble étant assez difficile à convertir discrètement.
Citation :
Publié par Zvenpakhan
Sinon, en terme de "gagner de l'argent", je pensais plus à un rémunération provenant de l'organisation X. Même si dans un sens, je vois mal le KGB verser des "salaires", même via une société écran
Mdr, t'as jamais entendu parler de shareblue.
De mémoire, Arte avait consacré un documentaire sur le dessous des réseaux sociaux (je ne me souviens plus du titre) qui évoquait ce sujet : les fermes de trolls et les "cellules numériques" de pas mal de partis politiques qui cherchent à imposer leur agenda via les commentaires FB ou Twitter, au point que certains politiques créent leurs propres réseaux sociaux comme Trump ou Modi en Inde.
Le documentaire expliquait qu'il y a des mecs payés à plein temps pour inonder le web de commentaires ultra radicaux pour influencer l'opinion, imposer des sujets ou déstabiliser des pays (c'est la théorie du fil de fer : alimenter les radicaux de droite et de gauche et à force de tordre le fil de fer/la société de tout côté, il/elle finit par casser).
En illustration de mon intervention précédente, qui disait que la motivation principale des propagandistes virtuels était le fric,

(Le Monde) Le sens des affaires de certains chantres des médecines alternatives et des discours antivax
Promesses fumeuses de guérison contre de la monnaie sonnante et trébuchante.

Depuis la crise due au Covid-19, les discours antiscientifiques, antivax, conspirationnistes, s’accommodent au sens des affaires. « Il y a souvent une partie commerçante qui va de pair avec les croyances marginales. »

Dans cette galaxie, qui va des opposants à la politique sanitaire aux promoteurs de méthodes de soins alternatives, le mélange des genres est courant.

Une naturopathe, convaincue que la médecine conventionnelle est corrompue par Big Pharma change ainsi son intitulé de métier en fonction des requêtes les plus populaires sur Google. Elle est, pour l’instant, « éducatrice en santé ».

Jérémie Mercier, pilier du collectif antivax RéinfoCovid, et signalé par l’ordre des médecins, qualifie le dépistage du cancer du sein d’« inutile, d’arnaque ». Mais en complément de ses discours, il propose des formations en ligne (webinaires, livres autoédités, recettes de cuisine) entre 100 et 300 euros.

Les chantres de la médecine alternative aiment cibler les personnes atteintes de maladies graves. En 2018, Jérémie Mercier avait mis en place un formulaire de contact, portant ces questions :
« Qu’est-ce que tu as essayé pour guérir et quels ont été les résultats ? »,
« Comment vois-tu l’évolution de ton cancer dans le cas idéal ? »
« As-tu les ressources financières pour investir en toi et pour ta santé ? ».
17 personnes auraient répondu, dont 7 recontactées.

De Tristan Mendès France, maître de conférences associé à l’Université de Paris, spécialiste des communautés marginales :
« Il y a une recherche d’une audience vulnérable, car c’est la plus à même d’ouvrir son portefeuille. Ce qui est terrible, car c’est assécher les plus faibles »

Cabinets de lithothérapie, de reiki, ou encore de naturopathie... Et s'associent à la santé physique et mentale, la santé financière :

Des sites défendent l’idée d’un complot mondial des grandes banques et des milieux de la finance,
surfent sur l’idée d’un effondrement à venir de l’économie et développent,

et en parallèle, proposent des placements financiers et des formations en trading.

Le média conspirationniste Planètes360 propose plusieurs « formations » de conseil en placement, pour inciter ses lecteurs à investir dans des portefeuilles "plus sûrs que l’économie classique".
L'une d'elle propose, pour 160 euros, un « plan de sécurité financière pour les cinquante années à venir ».

Le public étant surmotivé, les complotistes aiment monétiser leur audience, en appelant aux dons.
Le documentaire conspirationniste de Pierre Barnérias Hold-up avait ainsi collecté une somme de 300 000 euros en financement participatif.

C'est aussi une manière de contourner la chute des revenus publicitaires, depuis que Google a restreint l’accès à ses outils de publicité en ligne à 1,7 milliard de pages d’éditeurs de sites jugés problématiques.

Léonard Sojli a été l’un des principaux exportateurs des théories QAnon en France, a vu son compte PayPal fermé, pour une baisse immédiate de 40 % de rentrées financières.
« Je ne fais pas ça pour l’argent. Je préfère finir dans la rue et manger des cailloux, mais je n’arrêterai pas », jure-t-il.

Mais pour le moment, il a un butin de quelques milliers d’euros de dons par mois, qui lui servent à payer le serveur informatique, un webmaster, un traducteur, dépanner ponctuellement des membres de la communauté, et payer ses propres factures.
Une inoculation psychologique pour contrer les « fake news »
(Le Monde) Une inoculation psychologique pour contrer les « fake news »

Le 31 août, Thomas Pesquet a dû expliquer que « bien sûr que oui, l’humain est allé sur la Lune pendant les missions Apollo », après l'intervention de négateurs de la conquête de la Lune.

Une équipe internationale de chercheurs en psychologie des universités de Cambridge, Bristol et Perth a réalisé une expérience inédite :
Par vidéos interposées, ils ont « psychologiquement inoculé » de fausses nouvelles à faible dose à des internautes afin de stimuler, un peu à l’image d’un vaccin, l’immunité de ceux-ci envers la désinformation, et de leur apprendre à faire le tri entre le bon grain et l’ivraie. Les résultats obtenus sont plutôt encourageants.

Ils ont imaginé cinq courts films de 90 secondes qui présentent des techniques de manipulations fréquemment utilisées dans des pratiques de désinformation :
  • le langage émotionnellement manipulateur,
  • l’incohérence,
  • les faux dilemmes,
  • la technique du bouc émissaire
  • les attaques ad hominem.
Chacune des vidéos s’articule de la même façon :
  1. un premier message trompeur,
  2. puis vient un film d’animation pour décrypter la manipulation,
  3. Enfin, un court exercice pratique conclut le film afin de vérifier que la technique de manipulation a été bien assimilée.
Deux grandes études ont été conduites : une en laboratoire auprès de 6 000 personnes ,
et une dans la vie réelle, auprès de 22 000 usagers de YouTube.

Les participants ont été invités à classer leurs niveaux de confiance dans des informations qu'ils voyaient, le groupe A après avoir vu les vidéos de prévention, le groupe B ne les ayant pas vues avant.

Résultat, : le groupe A a été capable d’identifier
  • 1,6 fois plus que les « B » des messages comportant un langage émotionnellement manipulateur,
  • 1,95 fois plus les messages présentant de faux dilemmes,
  • 2,14 fois plus les messages incohérents.
L’équipe scientifique estime que cette solution pourrait être plus efficace à grande échelle, pour lutter contre le déluge de désinformation, que la vérification des faits au cas par cas après la diffusion de chaque contre-vérité.

Mais, à l’université de Fribourg, un chercheur en psychologie cognitive s’inquiète du principe même de l’inoculation psychologique « dont la méthode est similaire dans la forme à celle utilisée pour communiquer dans les milieux complotistes. »
Il y a un député néerlandais, Thierry Baudet, à la tête du parti Forum pour la démocratie, qui a bien dérapé :
il a affirmé dans une interview que le monde était géré par « une conspiration de reptiles malfaisants ».
Citation :
Publié par debione
Ils ont juste (en plus du pognon évidement) trouvé une manière d'exister. Pour connaître perso quelques personnes qui traine dans ces porcheries, elles ont toutes plus ou moins le même profil, dont la principale caractéristique est l'absence de connaissance historique, mais vraiment à un point ...
C'est un peu l'idée que je m'en fais. Des gens sans personnalité, en perdition totale à rien foutre de la journée et dont le mental part complètement hors-piste. Tu les mets au contact de vrais personnalités malveillantes à la recherche de suiveurs, le cocktail est explosif.
Ouais, tout simplement y a 2 parties dans la circulation des fake news : ceux qui les diffusent, et ceux qui y croient. Les responsables, et les victimes.

Bien sûr, il y a porosité entre les deux groupes, mais globalement il y a des gens qui ont quelque chose à gagner matériellement (pas seulement directement payés par ceux que la fake news avantage, mais sur internet la visibilité se monétise très vite, ne serait-ce que par la pub, mais aussi par d'autres moyens plus ou moins directs).
Et les gens sur la crédulité (et je dirais même la souffrance dans bien des cas) desquels ils se font cet argent.

La première catégorie c'est ce que j'appellerais les "influenceurs", et la deuxième c'est celle de ces "commentaires" où ils n'ont rien à y gagner. Ces derniers, c'est pas qu'ils y gagnent un trophée, c'est juste qu'ils y croient, et de ce fait ils se sont fait plumer par ceux qui diffusent. Ils sont les pigeons les plus dramatiques du fameux "Si c'est gratuit, c'est toi le produit".
Citation :
Publié par Caniveau Royal
Il y a un député néerlandais, Thierry Baudet, à la tête du parti Forum pour la démocratie, qui a bien dérapé :
il a affirmé dans une interview que le monde était géré par « une conspiration de reptiles malfaisants ».
N'importe quoi. Chacun sait que le vrai responsable c'est Sauron !
J'avais lu un article super intéressant qui montraient que les gens inscrits pour les manifs de la "manif pour tous" avaient ensuite été reciblés au moment du covid par des campagnes mail/com contre la vaccination et maintenant ils sont utilisés comme relais pour expliquer que le conflit russo-ukrainien devrait être laissé de côté par les européens car se sont pas leurs affaires.

J'ai retrouvé quelques articles qui suivent cette tendance de recyclage d'audience depuis 2 cellules de vérification de média animées par des pro (journalistes)

Les vérificateurs (TF1)
Les décodeurs (Le Monde):

https://www.tf1info.fr/international...s-2214313.html

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs...6_4355770.html

Sur le même sujet, plutôt bien outillé:

https://www.lesoleil.com/2022/03/10/...7bae1a153b63f6

Et effectivement, les 2 raisons principales derrière la propagande sont simple: fric et pouvoir.

Note aussi que souvent les opérations de propagande de ce type s'accompagnent de "cagnottes" ou de demande de subvention pour des associations. Asso qui ensuite pompent tous les dons dans les salaires de 1 ou 2 dirigeants.

Dernière modification par Thelemys ; 21/10/2022 à 10h49.
Sarcastique
Citation :
Publié par Thelemys
J'avais lu un article super intéressant qui montraient que les gens inscrits pour les manifs de la "manif pour tous" avaient ensuite été reciblés au moment du covid par des campagnes mail/com contre la vaccination et maintenant ils sont utilisés comme relais pour expliquer que le conflit russo-ukrainien devrait être laissé de côté par les européens car se sont pas leurs affaires.

J'ai retrouvé quelques articles qui suivent cette tendance de recyclage d'audience depuis 2 cellules de vérification de média animées par des pro (journalistes)

Les vérificateurs (TF1)
Les décodeurs (Le Monde):

https://www.tf1info.fr/international...s-2214313.html

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs...6_4355770.html

Sur le même sujet, plutôt bien outillé:

https://www.lesoleil.com/2022/03/10/...7bae1a153b63f6

Et effectivement, les 2 raisons principales derrière la propagande sont simple: fric et pouvoir.

Note aussi que souvent les opérations de propagande de ce type s'accompagnent de "cagnottes" ou de demande de subvention pour des associations. Asso qui ensuite pompent tous les dons dans les salaires de 1 ou 2 dirigeants.
C'est assez logique comme cheminement pour des gens paranos. Bon là ça va loin parce qu'ils se mettent au service d'un dictateur détestant l'Occident, alors qu'eux-mêmes sont occidentaux et vivent dans un pays occidental


Mais bon, quand tu vois comment la propagande débile de Daech sur les réseaux sociaux est la cause de dizaines de crimes djihadistes en poussant des gens à les commettre, alors faut pas s'étonner que d'autres gens croient à des trucs débiles dans un genre différent.

D'après ton site canadien, y a même le classique des classiques de la connerie parano :
Citation :
De l’autre côté de l’Atlantique, Sherri Tenpenny, une ostéopathe américaine qui a multiplié les infox sur la COVID, laisse quant à elle entendre à ses quelque 160 000 abonnés Telegram que les juifs sont derrière le conflit en Ukraine, guerre qui aurait été déclenchée avant tout pour détourner l’attention d’autres événements liés aux pandémies.
Bref, faut se tenir éloigné des complotistes.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés