Le problème de l'inflation

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Cette loi ne sera jamais mise en application. Si elle l'est la norme changera.

Quote me for posterity.

Le gvt fait marche arrière pour un truc aussi simple que le contrôle technique des deux roues alors ça... Lol
je te rejoins ça sera pas appliqué, ils vont rallonger les délais.


Citation :
Ça va faire aussi pas mal d’appartement en vente qui vont arriver sur le marché.
En imaginant que ça soit mis en application oui, mais ça fera pas baisser les loyer pour autant. Ca impactera le prix du marché immobilier, mais comme y aura moins de logement en location disponible le temps de faire les ventes et travaux, tes loyer eux baisseront pas.
Tu pourrais même avoir une hausse des loyer si on arrivait à une situation où y avait beaucoup de logement concerné par le non respect de ces normes.

Raison pour la quelle entre autre, je ne crois pas que ces normes seront appliqués. Comme le dit si bien Zangdar quand tu as un gouvernement qui n'arrive pas à faire appliqué une disposition européenne sur le contrôle des 2 roues, qui peut croire que ce même gouvernement va faire appliquer des normes sur le logement alors que ça va râler.

En plus 2025 c'est demain.
Si la loi est appliquée et que les appartements sont mis en vente attendez vous à une flambée des prix.

Ils seront rachetés en batch par les gros acteurs du secteur foncier, retapes par leurs soins, puis mis en location à 40% plus chers qu'avant.

Ecologiquement l'objectif sera atteint. En termes économiques ça fera juste concentrer encore plus le parc immobilier dans les mains de grosses entreprises
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Cette loi ne sera jamais mise en application. Si elle l'est la norme changera.

Quote me for posterity.

Le gvt fait marche arrière pour un truc aussi simple que le contrôle technique des deux roues alors ça... Lol
La norme a déjà changé et se veut justement plus précise.

Je cite:

Citation :
Un DPE plus fiable et plus lisible. Le diagnostic de performance énergétique a fait l'objet d'une refonte applicable depuis le 1er juillet 2021 : son contenu se veut plus précis et complet et sa présentation plus pédagogique. Pour un exemple de DPE réalisé depuis le 1er juillet 2021, vous pouvez consulter le dossier du ministère de l'Ecologie (pages 20 à 27). Les DPE réalisés antérieurement, moins fiables, restent cependant encore valables un certain temps (article D126-19 du Code de la construction et de l'habitation) :
  • les diagnostics réalisés entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017 sont valides jusqu'au 31 décembre 2022 ;
  • les diagnostics réalisés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021 sont valides jusqu'au 31 décembre 2024.
Le DPE nouvelle formule a fait l'objet d'un démarrage laborieux et sa méthode de calcul a dû être modifiée en urgence en octobre 2021. Depuis le 1er novembre 2021, les DPE sont, enfin, fiables !
Ça fait déjà un moment que la loi est passée et entre les logements insalubres qui font l’actualité et les soucis d’énergie qui font la une en ce moment je vois mal l’état revenir dessus.
Surtout que la c’est un gros plus pour les locataires si les propriétaires ne foutent rien.
Comme d'hab y'aura aucun contrôle surtout.

Les loyers plafonnés, la moitié des proprios parisiens s'en moquent total, aucun recours n'existe yolo. Les limites d'augmentation de loyer entre deux locataires aussi c'est l'autoroute du lol total...

L'électricité au norme pour louer est une obligation de longue date, on voit encore de ses trucs...

Alors bon, les DPE pourris... sans oublier que y'a un paquet de certificateurs qui te font ça au doigt mouillé en 2 minutes et demi, donc bon...

C'est toujours trop bien les lois qui vont changer la vie de tout le monde, mais sans contrôle de son application effective (et y'aura pas de contrôle), il se passera rien, comme d'hab.
Citation :
Publié par Ghalleinne
L'électricité au norme pour louer est une obligation de longue date, on voit encore de ses trucs...
A ma connaissance il n'y a pas eu d'évolution depuis ca:

Citation :
Seuls les travaux qui seraient exécutés sur cette installation devraient être conformes à la réglementation en vigueur au moment de leur réalisation » (Rép.min. n° 73576 – JO AN 6 mai 2002, p. 2428.)
En langage simple: tu n'es pas obligé de MAJ pour les normes ultérieures. Tu n'es obligé de les suivre que si tu fais des modifications.
Citation :
Publié par Feldi
On en serait la aussi si on payait le vrai prix de l'électricité et du gaz en France.
Il y a un price cap (tarif maximum) actuellement en place au royaume Uni. Il va sauter cet hiver et l'inflation avec.
Un article estime que deux tiers des Britanniques auront alors du mal à payer leur facture énergétique.



Citation :
It shows 18 million families, the equivalent of 45 million people, will be left trying to make ends meet after further predicted rises in the energy price cap in October and January.
Citation :
An estimated 86.4% of pensioner couples are expected to fall into fuel poverty, traditionally defined as when energy costs exceed 10% of a household’s net income, and 90.4% of lone parents with two or more children.

Dernière modification par Hellraise ; 17/08/2022 à 21h51.
D'après une de mes connaissances chez Goldman Sachs, si la saison touristique est bonne en terme d'affluence, la consommation n'a pas suivi, pour preuve les mauvais chiffres des soldes d'été. Les prix ont trop augmentés, les gens ne consomment pas.

Le moteur est peut-être en train de serrer mais on ne s'en rend pas encore compte avec notre forte inertie.
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : Capture d’écran 2022-08-17 220030.jpg
Taille : 609x495
Poids : 55,8 Ko
ID : 701675   Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : Capture d’écran 2022-08-17 220145.jpg
Taille : 701x539
Poids : 62,0 Ko
ID : 701676  
Bah une diminution de la consommation, c'est pas si mal non ?

Alors pas en termes économique c'est sûr, mais en terme de résilience et de durabilité, c'est pas mal si on se rend compte qu'on est pas malheureux en consommant moins ?
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Je pense que les russes n'ont pas attendu ça pour galérer.
ca dépend des russes. Le russe des province profonde lui il a toujours connu la galère. Le russe des villes moyennes un peu moins, et le russe des villes lui depuis 2000 il a plus connu les pénuries et difficulté.
Bon après les russes risquent pas de manquer de gaz eux et à priori ils ont de quoi se nourrir aussi.
Maintenant sauf à avoir un hiver long et très froid, y a peu de chance qu'on termine à se geler à 5 degré sans chauffage. Par contre que l'industrie allemande notamment se retrouve à l'arrêt ça c'est bien possible.

De toute façon on verra, le pire est possible mais pas certain. C'est pas le changement climatique là on va se prendre en pleine poire. Par contre que cet hiver on se retrouve sans gaz à devoir tout couper, y a pas de certitude.
Citation :
Publié par Thesith
Par contre que l'industrie allemande notamment se retrouve à l'arrêt ça c'est bien possible.
C'est la crise, les brasseurs allemands sont pas dans la liste des industries prioritaires. On me dira que la bière allemande c'est très surfait, ce qui n'est pas nécéssairement erroné par ailleurs. Mais la Beck's se boit bien en festival.
Citation :
Publié par Jenmir
Il y a aussi la loi quoi oblige les propriétaires de rénover l’appartement pour être dans les normes d’isolation et classement énergétiques requis d’ici 2025.

Tout ceux en classement G ne pourront plus être mis en location et ça serait 600 000 logements concernés.
Ensuite c’est en 2028 pour les F, 1 200 000 environs. 2034 pour les E, 2 600 000 environs.

Il y a des mecs qui ont des immeubles de 3-4 appartements dans des villes moyennes donc pas forcément des gros loyers. Qui ont pas vu le truc arrivés et qui n’auront pas les moyens de rénover l’immeuble entier.

Ça va faire aussi pas mal d’appartement en vente qui vont arriver sur le marché.
Comment ça va être carnage dans les zone où c'est impossible de faire mieux que F ��
D'ailleurs, c'est uniquement location à l'année ou aussi touristique à la semaine ?
Citation :
Publié par Arcalypse
Les primes c'est un coup de pouce utile pour relancer plus vite la machine ou quand on veut contrebalancer un évènement localisé et ponctuelle, mais là vu le niveau d'inflation généralisé qu'on se prend dans la mouille et la faible perspective d'amélioration à court terme, je crois qu'il va falloir pousser les entreprises à négocier des hausses de salaires d'au moins la valeur annuelle de l'inflation.

C'est dans l'intérêt général et va pas falloir trop tergiverser parceque la vague jaune elle est pas très loin et Marine Lepen non plus.
Si l'on parle de la prime PEPA, je vois plus cela comme un état qui se décharge de sa responsabilité tout en détournant la colère vers le patron. Patron qui devra par ailleurs, lui, affronter la dégradation du climat social dans son entreprise quand il annoncera, à raison, ne pouvoir la financer. A un moment donner il va bien falloir augmenter les salaires, oui. Dans ma branche (Sanitaire Privée) :

> Evolution de l'IPC : + 32,69% (de 2000 à 2021)
> Evolution de la valeur du point : + 9,26% (4,070 en 2000, et 4,447 en 2021)*

Il est quand même assez visible le déclassement chez nous. Avec une large majorité de salariés qui sont passés de bas salaires à salaires infra-smic.

*Et si l'on sort de l'aspect purement salarial, il faut aussi ajouter à cela de nombreuses dénonciations d'accords de branche sur la même période, et une dégradation des conditions de travail liée à une pénurie de personnel. Quand j'allume les chaînes TV et que j'entends que nous sommes devenus faignants, alors que très concrètement on travail plus, avec plus de difficulté et pour un pouvoir d'achat diminué, ça me donne juste envie de vomir.

Dernière modification par Soviet Suprem ; 19/08/2022 à 02h09.
Citation :
Publié par Paco Sanchez
Bah une diminution de la consommation, c'est pas si mal non ?

Alors pas en termes économique c'est sûr, mais en terme de résilience et de durabilité, c'est pas mal si on se rend compte qu'on est pas malheureux en consommant moins ?
Une grosse partie de notre système de protection sociale repose sur la croissance. Même avec de la croissance, il fallait emprunter.
Là, l'emprunt devient compliqué et la croissance disparaît.

Que va-t-il se passer ?
Thierry Breton, qui est commissaire européen, recommande de baisser le chauffage cet hiver « d'un ou deux ou trois degrés »,
dans le cadre du plan européen de réduction de 15% de la consommation de gaz.

Tous sont priés d'y prendre part : particuliers, fournisseurs d'électricité, industriels, administrations publiques...
« Ce n'est pas une obligation, c'est une recommandation. On verra si jamais ça doit devenir obligatoire ».
Enfin des recommandations dans ce sens qui viennent d'instances politiques, il était temps.
Bientôt on va nous recommander de rouler à 110. Ou pas.

1°C c'est environ 8% de baisse de consommation d'énergie. Moyenne à relativiser car il y a évidemment des disparités importantes entre les logements (taille, isolation, type de chauffage etc).
Citation :
Publié par Soviet Suprem
Si l'on parle de la prime PEPA, je vois plus cela comme un état qui se décharge de sa responsabilité tout en détournant la colère vers le patron. Patron qui devra par ailleurs, lui, affronter la dégradation du climat social dans son entreprise quand il annoncera, à raison, ne pouvoir la financer. A un moment donner il va bien falloir augmenter les salaires, oui. Dans ma branche (Sanitaire Privée) :

> Evolution de l'IPC : + 32,69% (de 2000 à 2021)
> Evolution de la valeur du point : + 9,26% (4,070 en 2000, et 4,447 en 2021)*

Il est quand même assez visible le déclassement chez nous. Avec une large majorité de salariés qui sont passés de bas salaires à salaires infra-smic.

*Et si l'on sort de l'aspect purement salarial, il faut aussi ajouter à cela de nombreuses dénonciations d'accords de branche sur la même période, et une dégradation des conditions de travail liée à une pénurie de personnel. Quand j'allume les chaînes TV et que j'entends que nous sommes devenus faignants, alors que très concrètement on travail plus, avec plus de difficulté et pour un pouvoir d'achat diminué, ça me donne juste envie de vomir.
S'ils augmentent les salaires fortement et de façon généralisée sans aide particulière, charge aux entreprises de se démerder, perso je mets la clef sous la porte.
C'est le problème avec la fiscalité et les paramètres macro, ce que craignent le plus les entreprises n'est pas tant le taux ou le montant (surtout si elles exportent pas) que leur coûtent leurs activités en taxes ou cotisations, mais les changements de paramètres macro, qui peuvent détruire leur plan.
Concrètement si tu augmentes les salaires "par décret" les entreprises notamment à forte main d'oeuvre qui n'ont pas beaucoup de marges bénéficiaires vont soit sauter soit licencier. Oui il faut augmenter les salaires, mais comment le faire sans bousiller les entreprises ... c'est plus complexe. La croissance économique, les marges, les prix de revient ... ça ne se décrète pas. Tout est interconnecté, et quand tu touches à un paramètre ça influe sur les autres. Sans compter qu'on est en concurrence internationale sur de plus en plus de secteurs même locaux et non exportateurs.
De toute façon vues les pénuries de main d'oeuvre, l'inflation, les salaires augmentent déjà. Mais on va déjà vers un marché du travail de plus en plus restreint, avec une minorité très bien payée et une masse d'assistés / petits boulots de plus en plus paupérisés. Je crains qu'une augmentation générale ne fasse qu'accentuer ceci : les meilleurs en profiteront, mais une majorité va encaisser les dégâts sociaux consécutifs.

Dernière modification par Don Patoche ; 19/08/2022 à 11h39.
Citation :
Publié par Don Patoche
S'ils augmentent les salaires fortement et de façon généralisée sans aide particulière, charge aux entreprises de se démerder, perso je mets la clef sous la porte.
C'est le problème avec la fiscalité et les paramètres macro, ce que craignent le plus les entreprises n'est pas tant le taux ou le montant (surtout si elles exportent pas) que leur coûtent leurs activités en taxes ou cotisations, mais les changements de paramètres macro, qui peuvent détruire leur plan.
Concrètement si tu augmentes les salaires "par décret" les entreprises notamment à forte main d'oeuvre qui n'ont pas beaucoup de marges bénéficiaires vont soit sauter soit licencier. Oui il faut augmenter les salaires, mais comment le faire sans bousiller les entreprises ... c'est plus complexe. La croissance économique, les marges, les prix de revient ... ça ne se décrète pas. Tout est interconnecté, et quand tu touches à un paramètre ça influe sur les autres. Sans compter qu'on est en concurrence internationale sur de plus en plus de secteurs même locaux et non exportateurs.
De toute façon vues les pénuries de main d'oeuvre, l'inflation, les salaires augmentent déjà. Mais on va déjà vers un marché du travail de plus en plus restreint, avec une minorité très bien payée et une masse d'assistés / petits boulots de plus en plus paupérisés. Je crains qu'une augmentation générale ne fasse qu'accentuer ceci : les meilleurs en profiteront, mais une majorité va encaisser les dégâts sociaux consécutifs.
La marge n'a jamais été aussi faible. C'est le pire moment pour augmenter les salaires.

Non, il faut supprimer les niches fiscales (ce qui n'aidera pas l'écologie) et réduire les dépenses publiques, mais genre pour de vrai pour une fois.
Citation :
Publié par Ron Jibre
La marge n'a jamais été aussi faible. C'est le pire moment pour augmenter les salaires.

Non, il faut supprimer les niches fiscales (ce qui n'aidera pas l'écologie) et réduire les dépenses publiques, mais genre pour de vrai pour une fois.
Pareil c'est le pire moment pour réduire les dépenses publiques, et pourtant dieu sait que je le préconise depuis ... Très longtemps.
On s'est mis collectivement dans une situation merdique, et en plus avec l'euro on se prive de tout moyen d'action. On est mal. En ce qui me concerne l'avenir de ma société est de plus en plus en question. Je songe à la fermer, ce qui me mettrait dans la merde mais moins qu'une faillite dépôt de bilan. C'est pas pour demain mais c'est maintenant une option sur la table.
A titre personnel sans nécessité alimentaire ça fait longtemps que j'aurais fermé je supporte de moins en moins notre système profondément inégalitaire pour les travailleurs, et toujours plus généreux pour ceux qui n'apportent rien à la collectivité. J'espère que tout se petera la gueule bien violemment, tant qu'à payer j'espère que tout le monde va être rincé.
Citation :
De toute façon vues les pénuries de main d'oeuvre, l'inflation, les salaires augmentent déjà.
le problème est qu'on propose des rémunérations plus attractives aux nouveaux pour combler les emplois non pourvus sans augmenter les gens qui sont déjà là depuis 20 ans pour se retrouver dans des situations ubuesques ou les anciens expérimentés voient le petit nouveau avec pratiquement le même salaire qu'eux, un peu la même idée que le smic à 1500 euros, où une bonne partie des salariés se verrait du jour au lendemain au même niveau qu'un débutant dans la boîte.
Quelle raison auraient encore les anciens à rester dans leur boite où ils en ont pour la plus part marre depuis longtemps ou quelle raison auraient-ils encore à la faire tourner aussi bien qu'avant si n'importe quel troufion gagne la même chose qu'eux ?
Citation :
Publié par zac
le problème est qu'on propose des rémunérations plus attractives aux nouveaux pour combler les emplois non pourvus sans augmenter les gens qui sont déjà là depuis 20 ans pour se retrouver dans des situations ubuesques ou les anciens expérimentés voient le petit nouveau avec pratiquement le même salaire qu'eux, un peu la même idée que le smic à 1500 euros, où une bonne partie des salariés se verrait du jour au lendemain au même niveau qu'un débutant dans la boîte.
Quelle raison auraient encore les anciens à rester dans leur boite où ils en ont pour la plus part marre depuis longtemps ou quelle raison auraient-ils encore à la faire tourner aussi bien qu'avant si n'importe quel troufion gagne la même chose qu'eux ?
Tout à fait d'accord. Quand je vois les salaires des jeunes diplômés je me dis que notre génération s'est fait salement entuber. Après si tout le monde commence à faire de même l'impact économique risque d'être sévère et l'inflation tout autant.
On peut retourner le problème dans tous les sens y'a pas de solutions sans casse sociale. Imo le mieux POUR UNE FOIS serait de lâcher la bride sur les dépenses publiques et privées d'investissements. Notamment pour re industrialiser et adapter nos systèmes énergétiques, de transport etc. Et aussi pour lâcher un peu la bride sur les salaires... Ça aidera pas niveau inflation mais au moins elle servirait utilement. De toute façon elle est là, on va pas soudainement arrêter d'importer, surtout en faisant rien pour.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
2 connectés (0 membre et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés