L'Agora

Jusqu'où êtes vous prêts à aller pour l'intérêt collectif ?

Répondre
Partager Rechercher
Message hors-roleplay
À partir de juillet 2022, tous les véhicules neufs (nouveaux modèles) devront être équipés d'un système de limitation automatique de vitesse.
À la manière de l'avertisseur de bouclage de ceinture, qui n'a pas grand chose à faire là puisqu'il sonne sans différencier le type de route où le véhicule évolue (privée ou voie publique), ce système sera introduit avec d'énormes problèmes.

Au premier rang desquels, la nécessité d'avoir un gps et/ou une caméra fonctionnels, donc une augmentation du prix des véhicules, une source de panne supplémentaire, et si ce système devenait coercitif, la possibilité de ne pas pouvoir démarrer votre véhicule en cas de panne de caméra, le véhicule pouvant croire à une tentative de contournement du système.

Ensuite, la fiabilité de 90% requise. Imaginez donc pendant 10% des km que vous effectuez être bloqué à une vitesse radicalement inférieure à la vitesse des autres véhicules. La possibilité pour des manifestants de mettre de faux panneaux pour déclencher des opérations escargot...

Et évidemment, surtout, c'est le thème du sujet, l'introduction d'un dispositif coercitif, potentiellement intrusif et dérangeant (ne serait ce que par son cout) toujours et encore pour un faux prétexte sécuritaire, avec un objectif inatteignable de la division par 2 des accidents en moins de 10 ans.
Si on admettait que l'impact réel de ce genre de système ne peut être que bien plus limité, on réévaluerait peut être l'acceptabilité de la contrainte.

Et surtout, comment retrouvera t-on la manne financière des radars si on empêche les excès de vitesse ? Augmentation des taxes ailleurs ?

Même les gens ne roulant pas au dessus des limites devraient être opposés à cette mesure, car ils paieront plus cher leur véhicule, leur entretien, seront vulnérables à plus de pannes et d'intrusions, et devront payer d'une autre manière la recette des radars alors qu'avant ils ne la payaient pas...

https://www.caradisiac.com/en-2022-l...sse-193123.htm
Ca sera pas une caméra... C'est largement plus couteux que de mettre un pauvre GPS avec la carte de France... En plus, ca permet de faire payer les mises à jour

Après ca risque de faire drôle à certains de pas pouvoir rouler a 10+/20+... au dessus de la limite.
Citation :
Publié par Eden Paradise
[...]
Niveau coût pour l'état, ça va aller normalement. Si on en crois le rapport Onisr, c'est 38 milliards d'euros par ans les accidents pour l'état. Face au 2 milliards que rapporte les radars, si ça permet de faire diminuer de 5/10% les accidents, c'est déjà rentabilisé.
Citation :
Publié par NuclearCanopus
Niveau coût pour l'état, ça va aller normalement. Si on en crois le rapport Onisr, c'est 38 milliards d'euros par ans les accidents pour l'état. Face au 2 milliards que rapporte les radars, si ça permet de faire diminuer de 5/10% les accidents, c'est déjà rentabilisé.
On peut débattre de la validité du chiffre, et réfléchir à ce qu'il faudrait prendre en compte pour tout calculer, je vais essayer d'être synthétique mais si la conclusion te donne raison, cela fera rentrer le débat d'autant plus dans ce sujet.

Le chiffre de 38 milliards est constitué de plusieurs choses dont deux principales :
Le cout des hospitalisations (22 milliards) et le cout des décès (11 milliards). Les 5 milliards restant peuvent inclure les frais de justice et de secours, par exemple ou d'autres choses encore..
Sur ces deux principaux :
Concernant les hospitalisations, déjà ce n'est pas le budget de l'état qui est en cause mais celui de la sécurité sociale. Les assurés paient pour se protéger de tous les risques de la vie y compris celui-ci. De plus, les médecins sont payés quoi qu'il arrive, donc qu'ils soignent des accidentés de la route ou d'autres personnes, ça ne change rien. Je n'ai pas le temps de m'étendre sur le calcul, donc j'utilise juste une méthode simplifiée. Le budget de l'hopital public au total étant de 83 milliards, le budget des accidentés de la route serait donc le quart de celui-ci ?? 20 000 personnes sont hospitalisées par an à cause de la route, sur un total de 10 millions d'hospitalisations (source ATIH, premier lien google), soit 0.2%.. Cela voudrait dire que le budget moyen d'un hospitalisé de la route est 100 fois supérieur au budget moyen des autres patients, incluant les dizaines de milliers d'hospitalisations pour cancer et autres pathologies lourdes... Bref, je ne sais pas ce que cache ce chiffre.
L'estimation considère aussi la perte de production future des tués, tout comme les préjudices moraux. Le calcul est simple, chaque vie coute 3.241 millions d'après ton lien, il y a environ 3300 morts donc on tombe sur une dizaine de milliards. Mais ce chiffre est là aussi largement surévalué à mon sens. Une personne moyenne, gagnant le salaire moyen, contribuant au budget de l'état (et de la sécurité sociale, vu qu'on confond les deux visiblement) environ à hauteur de son propre salaire (cout total employeur = 2 fois le salaire net environ) pendant 40 ans va rapporter au budget de l'état 1700*12*40 = 816 000 euros. Ce à quoi il faut retrancher les frais médicaux qu'elle aurait couté, sa retraite (200 000€), ses éventuelles périodes de chômage.. Et ça c'est pour une personne très jeune qui aura plein d'années devant elle. Donc j'aimerais bien savoir à combien est évalué ce préjudice moral, et surtout comment on peut assimiler le préjudice moral à une vraie perte de recettes pour l'état.

Ensuite, une diminution de 5 à 10% des accidents, sachant que la vitesse est en cause dans environ 30% des accidents, mais c'est pour moitié une vitesse légale (mais excessive par rapport aux circonstances) qui est en cause. Il faudrait donc que ce type de système annule 33 à 66% de ces accidents où la vitesse illégale est en cause, sans pour autant créer d'autres accidents, type ennui à bord suite à l'impossibilité de maitriser son véhicule, le conducteur utilise un téléphone...
A toutes fins utiles, je rappelle à ce stade que mon père était enquêteur sécurité routière pendant des années, et m'a raconté (ce n'est pas écrit dans un journal mais je vous le raconte ici) que la case vitesse était cochée quand ils ne savaient pas trop quoi mettre, pour appuyer les politiques gouvernementales anti vitesse en grossissant les statistiques.Je rappelle aussi aux personnes voulant dire que je suis insensible, que j'ai perdu mon grand père dans un accident de la route juste devant chez lui, potentiellement pour vitesse excessive (et potentiellement avec quelqu'un d'alcoolisé ce qui aurait expliqué sa vitesse excessive, l'enquête n'ayant pas été poussée plus loin à l'époque).


De plus il faut aussi tenir compte des gains temporels liés à la vitesse, et ces gains sont économiques et eux directement chiffrables. Déjà, la surconsommation liée à une vitesse plus importante et une conduite plus sportive rapporte des taxes. Le temps gagné rapporte aussi de l'argent à l'économie parce que plus de travail peut être fait dans le même temps. Enfin, décourager l'utilisation de la voiture réduit l'activité économique qui est importante dans le budget de l'état, directement (taxes et impots) et indirectement (industrie automobile et des services autour d'elle)

Mais c'est là où on rentre vraiment dans le sujet :
On va admettre que c'est un gain financier pour l'état d'avoir un tel système (mon calcul ci haut est peut-être valable pour certains points qui nuancent les choses, mais au global j'ai quand même tort, on gagne plusieurs milliards à installer un tel système). On va aussi admettre que les effets pervers comme l'ennui possible du conducteur sont compensés par un autre sytème de surveillance de l'attention du conducteur. S'il ne regarde plus assez la route (somnolence, téléphone, discussions, paysage...) une autre alarme retentit (et je n'ai rien inventé). Le gain collectif vs la perte individuelle sont très nets.

Je me met à la place d'un conducteur lambda, je ne dépasse pas volontairement les limites, je suis capable de voir tout seul si jamais je commet une petite imprécision de conduite et de ralentir de moi-même, suis-je prêt à accepter, pour un bénéfice au niveau des comptes étatiques, de payer cher pour un tel système, subir ses éventuels bugs et pannes, pour un gain absolument nul à mon niveau personnel ?

Citation :
Publié par Bjorn
Il est intéressant de souligner que bien sûr, le système sera debrayable. Donc les "10% bloqué à une vitesse inférieure", les soit disant risques pour la sécurité ou les délires de faux panneaux sont non pertinents.
Dans un premier temps ça sera débrayable, c'est ce qui est dit pour faire passer la pilule. Dans un second temps, sera-t-il toujours débrayable ? Tu peux débrayer l'alarme de la ceinture non bouclée sur ta voiture ?
Le jour où ce système ne sera plus débrayable, tu seras 100% à la merci de ces bugs, pour zéro bénéfice personnel.
Quant au "délire" de faux panneaux, je te rappelle qu'il existe déjà de faux radars ou faux policiers, ou même de faux écoliers, installés par certains riverains voire par certaines municipalités pour faire ralentir les automobilistes. Rien n'empêcherait donc les riverains ou les manifestants d'utiliser à leur profit cette fonctionnalité comme ils l'ont déjà fait par le passé avec les exemples que je donne et qui ne sortent pas de mes délires...

Et si le système est débrayable, alors ça n'en devient que plus stupide. Tu as la totalité des inconvénients :
Les conducteurs normaux subissent les éventuels bugs, sont surpris par des alarmes inopinées et injustifiées régulièrement sur tous leurs trajets (une voie sur 10 en moyenne étant buggée), paient un surcout à l'achat et à l'entretien..
Et en même temps, le bénéfice que tu étais censé retirer s'envole :
Les chauffards rouler toujours trop vite car ils ont juste appuyé sur un bouton pour désactiver le système, ils peuvent toujours se planter et te faire payer un "préjudice moral" et divers autres frais de justice, hospitalisation, voire te rentrer dedans sans que tu n'aies rien demandé.

Les seules personnes gagnantes sont celles qui ne s'estiment pas capable de respecter les vitesses limite même avec la combinaison des systèmes existant déjà, limiteur de vitesse manuel et afficheur de limitation de vitesse, et qui ont besoin d'un système intégré pour ce faire, bref, celles qui n'auraient pas forcément du avoir ou conserver leur permis vu que ce sont des compétences assez basiques du conducteur.
Tu n'as rien qui permet de t'indiquer que ça ne sera plus debrayable ensuite. La comparaison avec la ceinture n'a pas de sens : il n'y a aucun cas où ne pas boucler sa ceinture presente un vrai intérêt, alors que les limiteurs de vitesse actuels sont debrayable facilement pour pouvoir accélérer fortement si besoin.
Dans tous les cas tu dis que "le système est fiable à 90% donc dans 10% des cas on pourra être bloqué", ce qui est malhonnête puisque cette fiabilité minimale est actuelle et qu'acutuellement le système est debrayable.
Je suis de nature paresseuse , je ne vais pas prendre les devants pour changer les choses mais si le gouvernent me montre le chemin je suis derrière même si je dois faire des sacrifices
J'imagine que ca peut se traduire par d'autres choses, comme une refus d'assurance (pour soi) en cas d'accident avec excès de vitesse + systeme désactivé, ou bien un majoration bien violente des amendes pour excès de vitesse (combiné à une possibilité d'opposer le fait qu'on a pas désactivé le limitateur au moment du flash?).
Ce serait un peu couillon que ça soit comme l'hypothèse que tu décris.

Les gens qui font du 140+ sur l'autoroute ou du 110+ sur les voies à 90 (soit environ 10-20% des automobilistes), partent déjà du principe qu'ils n'auront pas d'accident.
Si la sanction n'intervient que suite à l'accident, alors ça n'aura aucun effet dissuasif.

Un système n'est dissuasif que si :
- il fonctionne dans 100% des cas
- la sanction est immédiate et sans passe droit

En fait c'est la base de l'éducation des animaux, et nous ne dérogeons pas à la règle.
Si on ne punit pas toujours, ou que l'on punit trop tard, alors la punition ne sera pas correctement intégré.

C'est applicable à tous les crimes et délits.

Dernière modification par Ohrido-Survival-Attitude ; 21/11/2021 à 16h22.
Citation :
Publié par Bjorn
Tu n'as rien qui permet de t'indiquer que ça ne sera plus debrayable ensuite. La comparaison avec la ceinture n'a pas de sens : il n'y a aucun cas où ne pas boucler sa ceinture presente un vrai intérêt, alors que les limiteurs de vitesse actuels sont debrayable facilement pour pouvoir accélérer fortement si besoin.
Dans tous les cas tu dis que "le système est fiable à 90% donc dans 10% des cas on pourra être bloqué", ce qui est malhonnête puisque cette fiabilité minimale est actuelle et qu'acutuellement le système est debrayable.
Encore une fois tu ne connais pas suffisamment le sujet.
Déjà, vu que le système est inutile s'il est désactivable, il serait naïf, à mon avis, de croire qu'il restera désactivable à vie. C'est juste la technique du pied dans la porte. Le pass sanitaire devait être arrêté il y a 5 jours et le confinement devait ne durer que deux semaines aussi.. seuls les naïfs pouvaient y croire.

Il y a divers cas où ne pas boucler sa ceinture présente un intérêt. Les chauffeurs de taxi par exemple roulent avec un dispositif qui contourne cette obligation. J'allais te faire toute une liste, mais en fait on s'en fiche !

En fait, n'importe qui qui est sur une voie privée et a le droit de rouler sans ceinture. Si la ceinture le gène, il ne devrait même pas avoir à se justifier de ne pas vouloir la mettre puisque c'est son droit le plus strict !

Bien sûr on ne peut pas prédire l'avenir, mais pour l'instant on a un système sans intérêt puisque débrayable, et avec un intérêt potentiellement négatif puisque des alarmes indues pourront surprendre et distraire les conducteurs.

Dans l'avenir on aura (peut-être !) juste un système intrusif et non désactivable, mais fiable peut être.


Quoi qu'il en soit, je vois bien le genre d'argumentation qu'on peut déployer sur le sujet.

Moi ce qui me tient à coeur, ce sont les violences domestiques, conjugales, infantiles, les féminicides.
L'immense majorité des gens sont calmes à la maison et ne violentent pas leur famille, mais une minorité pose problème, et il y a des centaines de milliers d'actes violents chaque année.

Je propose donc un micro installé par l'État, surveillé par des agents soumis à la plus stricte confidentialité, épaulés par un système d'intelligence artificielle, qui servirait à protéger les publics fragiles, et pourrait servir aussi dans de nombreux autres cas type tapage diurne ou nocturne, certaines enquêtes policières..
Le système serait obligatoire à installer (à nos frais) mais serait désactivable.
Comme autre limitation, le gouvernement dirait que seul le niveau sonore est écouté (et les violences sont détectées par algorithme deep learning) et la voix serait débloquée sur réquisition judiciaire uniquement

Qui est pour ? Vu que cela découle du même genre de raisonnement, vous devriez être pour, non ?
Si vous n'avez rien à vous reprocher, ce système ne vous portera aucun préjudice (mis à part en cas de bug ou de situation spéciale qui sera facilement résolue à n'en point douter), donc pourquoi y être opposé ?

Dernière modification par Eden Paradise ; 22/11/2021 à 13h49.
Concernant la problématique des accidents de la route, y'a un moment ça serait bien aussi de se rappeler que y'a pas que la vitesse comme problème.

Comme dit plus haut, on a 30% des accidents où la vitesse est problématique dont la moitié seulement ou elle n'est pas légale.

15% donc.

Ce sujet permet d'intervenir sur 15% des accidents. Et, comme tout le reste de la politique de sécurité routière depuis des plombes laisse de côté 85% des causes d'accident mortel.

Conduisant à moto et ayant un intérêt assez fort à surveiller que les automobilistes autour de moi me voit, je constate par exemple un nombre conséquent d'automobiliste le nez sur leur téléphone à envoyer un sms, regarder un vidéo, faire autre chose, tout en se déplaçant avec leur voiture dans des environnements denses (périphérique d'une grande ville de province en heures de pointe) ou la réactivité est nécessaire dans les accordéons qui se forment régulièrement.

Que propose la sécurité routière pour lutter contre ce fléau ? (J'en ai encore vu 2 sur Youtube tout en étant lancé à 90km/h cette semaine...)

Facile. Rien.

Y'a pas un gendarme ou un policier sur les routes, y'a pas un outil mis en place pour résoudre le fléau, les supers-radars qui devaient tout contrôler sont une fables pas même capable de flasher feu rouge et vitesse en même temps et les études/sondages montrent d'année en année que de plus en plus de monde préfère avoir son nez collé sur le smartphone que sur la route.

Et on parle pas non plus de l'alcool et stupéfiants, ça les radars, même ceux qui font tout, ils le font pas. Ca remonte à quand votre dernier contrôle en la matière à vous ? Moi c'était simple, ils faisaient le contrôle, mais sans le matériel (une coupe budgétaire et une politique interne abscon j'imagine, car du coup l'utilité du bazar semblait assez foireuse...), et c'était y'a 7 ans...

Donc les systèmes qui vont coûter un bras à l'automobiliste (faut croire que la clio entrée de gamme à 20k€ c'est pas encore assez cher, fallait rajouter un peu plus d'électronique obligatoire...) et à l'utilité discutable (10% d'erreurs ça me semble sérieusement élevé pour un dispositif de sécurité, l'aspect débrayable pose également question quand à sa facilité d'emploi en cas d'urgence et quand à l'utilité du dispositif si il est déconnectable en permanence) pour traiter les 15% d'accidents contre lesquels la sécurité routière est déjà toute entière mobilisée...

Bah ça me semble naze.
Et si la sécurité routière lit JOL (on sait jamais hein...), please faite quelque chose contre le portable c'est urgent !
Je ne peux qu’approuver ce propos étant moi même attentif aux comportements des usagers de la route, le téléphone est un fléau.

Et effectivement rien ne permet de le combattre efficacement à l’heure actuelle.
Je verrais bien des brigades spécialisées taillant la route et pouvant pruner à partir du moment où ils constatent l’infraction (limite avec une photo/vidéo en preuve). Vu que je dois en voir à chaque sortie ils ne chômeraient pas.
Un -6 points qui peut t’arriver à l’improviste tu réfléchis peut être plus. Mais juridiquement il y aurait encore des avocats commerçant pour trouver des failles en masse.

La forcément pour te faire gauler faut le faire exprès.
Rassurez vous ! Il est déjà prévu de rendre obligatoire d'ici quelques années à peine un système de surveillance de l'attention du conducteur !
(Je ne connais plus exactement à quoi correspondent différents paliers mais c'est 2022 et 2024 d'après un rapport européen)

Ce système vérifiera que le conducteur est alerte et bien focalisé sur la route, et pas sur son téléphone ou autre chose.


La surveillance sera donc généralisée et permanente.

Vous seriez favorables à ce que ce système soit obligatoire et non désactivable ?

Vous réfutez complètement qu'il soit possible d'entrevoir des dérives potentielles de ce types de systèmes ?
Qu'ils soient utilisés pour justifier des choses dignes du totalitarisme comme un micro dans chaque maison ?
L'excuse de l'ennui au volant pour pouvoir aller plus vite ça semble bien bidon quand même.
Si quelqu'un a des troubles de l'attention parce qu'il doit rouler à 120 pendant 3h, ça ne me donne pas envie de l'autoriser à faire du 160 pendant 2h30.
En fait c'est pratiquement un argument pour le développement des TEC et la fin du véhicule individuel.
Citation :
Publié par Gaspode
L'excuse de l'ennui au volant pour pouvoir aller plus vite ça semble bien bidon quand même.
Si quelqu'un a des troubles de l'attention parce qu'il doit rouler à 120 pendant 3h, ça ne me donne pas envie de l'autoriser à faire du 160 pendant 2h30.
En fait c'est pratiquement un argument pour le développement des TEC et la fin du véhicule individuel.
C'est pas une question d'ennui c'est une question d'acceptation du risque. Notre société semble vouloir tendre vers le risque zéro, et parfois l'affiche ouvertement. (C'est ouvertement affiché dans le cas de la route, l'europe veut zéro morts en 2050 et division par 2 en 2030)

Le risque zéro étant inatteignable, vouloir l'atteindre permet de justifier des restrictions infiniment croissantes.

La recherche du risque zéro de manière générale est exactement l'objet de ce topic. Dans beaucoup de domaines, la santé, la criminalité, les violences domestiques, l'automobile, l'urbanisme, le terrorisme, etc.. elle mène à des mesures comparables à celles que je dénonce ici.

Si on accepte le principe d'un système qui surveille en permanence notre voiture, qu'est-ce qui empêche de transposer directement le système à notre domicile ?
Une alarme automatique et caractéristique qui se déclenche en cas de violences détectées par une IA, et ferait cesser le comportement pas seulement par la menace d'un appel à la police mais par simple réflexe pavlovien.


Êtes vous réellement favorables à des systèmes pouvant surveiller votre intimité ?
Après tout, si vous ne battez ni votre conjoint ni vos enfants, pourquoi s'y opposer ?

Je serais vraiment étonné d'avoir des réponses positives mais je suis déjà étonné de devoir le demander.
Je le formule de la manière la plus honnête en espérant que même les plus fervents défenseurs de l'intérêt collectif puissent se rendre compte qu'ils vont trop loin.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Rassurez vous ! Il est déjà prévu de rendre obligatoire d'ici quelques années à peine un système de surveillance de l'attention du conducteur !
(Je ne connais plus exactement à quoi correspondent différents paliers mais c'est 2022 et 2024 d'après un rapport européen)

Ce système vérifiera que le conducteur est alerte et bien focalisé sur la route, et pas sur son téléphone ou autre chose.


La surveillance sera donc généralisée et permanente.

Vous seriez favorables à ce que ce système soit obligatoire et non désactivable ?

Vous réfutez complètement qu'il soit possible d'entrevoir des dérives potentielles de ce types de systèmes ?
Qu'ils soient utilisés pour justifier des choses dignes du totalitarisme comme un micro dans chaque maison ?
Personnellement je suis favorable à ce que ce soit la voiture qui se charge de fliquer le conducteur, et pas que pour le téléphone au volant. Ca permettrait de retirer le permis à tout un tas de gens que tu ne veux pas voir au volant car ce sont des dangers publics. De plus, ça sera bon pour les émissions carbone.

Mon slogan pour 2022. La France Piétonne.
Citation :
Publié par Lugi Sakabu
Personnellement je suis favorable à ce que ce soit la voiture qui se charge de fliquer le conducteur, et pas que pour le téléphone au volant. Ca permettrait de retirer le permis à tout un tas de gens que tu ne veux pas voir au volant car ce sont des dangers publics. De plus, ça sera bon pour les émissions carbone.

Mon slogan pour 2022. La France Piétonne.
Et donc, j'imagine très logiquement que tu es favorable également à un système intégré à ton appartement qui surveillerait ton comportement envers ton conjoint et tes enfants ?

50 000 enfants battus en France, 220 000 femmes battues (premiers chiffres trouvés sur google) on est sur des ordres de grandeur supérieurs aux blessés de la route.

Et si non, j'aimerais comprendre la différence que tu fais.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Rassurez vous ! Il est déjà prévu de rendre obligatoire d'ici quelques années à peine un système de surveillance de l'attention du conducteur !
(Je ne connais plus exactement à quoi correspondent différents paliers mais c'est 2022 et 2024 d'après un rapport européen)

Ce système vérifiera que le conducteur est alerte et bien focalisé sur la route, et pas sur son téléphone ou autre chose.


La surveillance sera donc généralisée et permanente.

Vous seriez favorables à ce que ce système soit obligatoire et non désactivable ?

Vous réfutez complètement qu'il soit possible d'entrevoir des dérives potentielles de ce types de systèmes ?
Qu'ils soient utilisés pour justifier des choses dignes du totalitarisme comme un micro dans chaque maison ?
Quand je suis chez moi je ne suis pas en train de circuler sur un espace public avec un engin mortel. D'autres question ?
J'ai du mal à comprendre le cheminement qui fait que si on est favorable à une dispositif qui empêcherai aux gens de faire de la merde au volant on serait pour avoir une surveillance H24 à domicile. Ça n'a strictement aucun rapport, à part tenter de noyer le poisson.
Sinon je ne vois pas comment on peut ne pas être favorable à empêcher certains d'être un danger potentiellement mortel pour les autres.
Citation :
Publié par Sigmo
J'ai du mal à comprendre le cheminement qui fait que si on est favorable à une dispositif qui empêcherai aux gens de faire de la merde au volant on serait pour avoir une surveillance H24 à domicile. Ça n'a strictement aucun rapport, à part tenter de noyer le poisson.
Sinon je ne vois pas comment on peut ne pas être favorable à empêcher certains d'être un danger potentiellement mortel pour les autres.
Chaque personne est un danger potentiel pour les autres personnes au sein de son foyer.
La seule exception c'est évidemment les personnes vivant seules.

En attestent les dizaines voire centaines de milliers de personnes qui subissent chaque année des violences intra familiales.

Et des centaines de personnes par an au moins en meurent (environ 200 je crois)

Donc selon ce que tu as écrit, en gras, tu es favorable à un système de surveillance de logement tel que je le décris car il empêcherait certaines personnes d'être un danger potentiellement mortel pour les membres de leur famille ?

La seule différence c'est qu'on vous a rebattu les oreilles avec des campagnes de sécurité routière, mais plus rarement avec des campagnes sur les violences conjugales, et surtout vous acceptez déjà des mesures de contrôle routières alors que vous n'en subissez quasiment aucune au niveau domestique.
Donc l'un vous choque et l'autre non, et vous n'arrivez plus à faire un parallèle entre deux situations qui sont pourtant très très proches.
Alors perso, les trucs qui me rebattent c'est moins les campagnes de sécurité routière que les mecs qui font nawaks sur la route quand je conduits. Ensuite, ta comparaison n'a non seulement aucun sens, parce que petita, tout le monde n'est pas un danger potentiel pour ses proches, et petibé tu ne t'es même pas fendu de comparer la dangerosité, juste balancé des chiffres hors-contexte. Quand tu fais dans le fallacieux tu fais du 2 pour le prix d'un. C'est plutôt généreux mais on ne t'en demandait pas tant.
Citation :
Publié par Lugi Sakabu
Alors perso, les trucs qui me rebattent c'est moins les campagnes de sécurité routière que les mecs qui font nawaks sur la route quand je conduits. Ensuite, ta comparaison n'a non seulement aucun sens, parce que petita, tout le monde n'est pas un danger potentiel pour ses proches, et petibé tu ne t'es même pas fendu de comparer la dangerosité, juste balancé des chiffres hors-contexte. Quand tu fais dans le fallacieux tu fais du 2 pour le prix d'un. C'est plutôt généreux mais on ne t'en demandait pas tant.
Tout le monde n'est pas un danger potentiel pour les autres sur la route non plus, en tout cas pas plus qu'il n'est légalement autorisé de l'être.
Je veux dire, ces systèmes contrôlent des comportements qui sont déjà respectés par une majorité de conducteurs, et ces conducteurs qui respectent la loi ne peuvent pas être qualifiés de dangers publics.

Quant à comparer la dangerosité, ce n'est pas vraiment comparable. On est pas obligés de se déplacer souvent loin de chez soi pour vivre, mais un enfant est bien obligé de vivre avec ses parents. Et les chiffres montrent qu'on est sur un problème assez conséquent, avec des centaines de milliers de personnes concernées par les violences.

J'aimerais donc que tu m'expliques pourquoi tu es opposé à un système qui viserait à réduire à zéro le nombre de violences domestiques, en surveillant le domicile de tout un chacun ?
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés