L'Agora

Les crypto-monnaies, outil d'autonomie des peuples ?

Fil fermé
Partager Rechercher
Citation :
Publié par I Juls I
toutes les crypto monnaies sont déformait illégales en chine.
https://www.latribune.fr/entreprises...es-893015.html
Elles posaient deux problèmes : elles étaient (comme partout) très utilisées pour du blanchiment d'activités illégales, et des escroqueries pyramidales,

elles causaient une consommation électrique que le pays ne peut pas soutenir,
il est en proie à une crise énergétique avivée par neuf provinces qui doivent atteindre des objectifs de réduction d'émissions de gaz polluants et de consommation énergétique prochainement. Leurs autorités locales réduisent la production des fournisseurs d'énergie, provoquant des coupures d'électricité et des arrêts d'industries.

Dernière modification par Caniveau Royal ; 24/09/2021 à 16h00.
[ ... ]

Citation :
Publié par Okhalem
Cette news elle ressort tous les 3 mois depuis 2017-2018, il n'y a rien de nouveau.
Non en 2017/2018 la chine était juste le leader mondial du minage. Puis on est passé au printemps à on ne veut plus de minage chez nous, à cette nuit : On ne veut plus de crypto chez nous.
Et généralement la chine n'a pas trop de mal à faire appliquer ses décisions sur son sol.

Dernière modification par TabouJr ; 26/09/2021 à 21h42.
Citation :
Publié par Caniveau Royal
Elles posaient deux problèmes : elles étaient (comme partout) très utilisées pour du blanchiment d'activités illégales, et des escroqueries pyramidales,

elles causaient une consommation électrique que le pays ne peut pas soutenir,
il est en proie à une crise énergétique avivée par neuf provinces qui doivent atteindre des objectifs de réduction d'émissions de gaz polluants et de consommation énergétique prochainement. Leurs autorités locales réduisent la production des fournisseurs d'énergie, provoquant des coupures d'électricité et des arrêts d'industries.
Les mineurs minaient essentiellement du BTC. Le problème du blanchiment à beaucoup évolué et les gouvernements ont des outils de traçage assez performants, surtout les USA.
(et c'est un argument très hypocrite, les FIAT sont beaucoup plus utilisées pour du blanchiment, il suffit de voir les condamnations des banques)

Le minage en Chine était alimenté en partie par des surplus, notamment hydraulique. L'interdiction du minage ne va pas réduire les émissions de gaz à effet de serre. Les mineurs vont juste faire un arbitrage géographique et trouver un pays où l'électricité est la moins chère. Cette électricité ne sera pas forcément plus propre que celle en Chine.
Pour ce qui est des coupures, une partie de l'énergie du minage provient de surplus (il faudrait que je recherche le % mais c'est non négligeable).

Ça fait depuis 2013 que ' La Chine bannit les cryptos'. Cette fois, ça arrivera peut-être vraiment. Ce qui ferait sens avec leur stratégie de contrôle de leur monnaie et du yuan virtuel (+contrôle des chinois).
Aujourd'hui le BTC et les cryptos sont beaucoup trop démocratisées pour qu'un ban de la Chine ait l'impact qu'il aurait pu avoir il y'a 3ans et plus.
Il me semble quand même que cette décision en faisant baisser la valeur du bitcoin rend le minage moins rentable, voire à perte ?

Donc un impact positif pour l'environnement
Citation :
Publié par znog
Il me semble quand même que cette décision en faisant baisser la valeur du bitcoin rend le minage moins rentable, voire à perte ?

Donc un impact positif pour l'environnement
A l'instant T où j'écris pour un prix du kWh à 0.05$ (et c'est haut) tu fais 0.832$ de profit sur 1$ de BTC revendu par jour.
Autant dire que la marge avant de miner à perte est loin. A 0.29$ du kWh tu es à l'équilibre.

Miner est très rentable.

Le prix actuel du BTC, si ce n'était le timing avec le fud chinois, personne ne s'inquiéterait, on est dans sa volatilité habituelle voire en dessous (5%).

La véritable difficulté pour les mineurs actuellement, c'est de trouver des ASIC.


Chez les amateurs de crypto des dernières années, on se rend bien compte que même la Chine n'arrive plus à impacter durement les cours avec ses annonces.
Ah oui 83% de marge sans activité humaine ou quasi ça reste correct

en fait c'est pour ça que tu nous parles de tes faillites en mode décontract t'as ta petite ferme de PC qui tourne à 83% de rendement brut mon salaud !
Citation :
Publié par Don Patricio
Ah oui 83% de marge sans activité humaine ou quasi ça reste correct

en fait c'est pour ça que tu nous parles de tes faillites en mode décontract t'as ta petite ferme de PC qui tourne à 83% de rendement brut mon salaud !
J'ai arrêté de miner en 2018. Ça faisait vraiment trop de chaleur et de bruit mais sinon c'était rentable.

Ce qui m'a sauvé c'est d'avoir bien vendu les murs de ma première salle
Dans la réalité du monde vrai et pas dans les rêves humides des libertariens, des centrales au charbon qui auraient du fermer sont réouvertes pour cracher du bitcoin, ce qui les rend rentables à nouveau.
https://arstechnica.com/tech-policy/...ility-company/

Ainsi, les industriels qui travaillent à détruire la planète coopèrent avec ceux dont le seul objectif est de pourrir la vie des autres. Logique.
Vous me faîtes rire a parler de blanchiment dans la blockchain alors que toutes les transactions sont gravées dans le marbre et publiques. Alors que dans le même temps les grandes banques comme HSBC, Morgan Stanley et Deutsche Bank passent leur temps à prendre des amendes pour blanchiment, manipulation de marché etc..
Enfin bon c'est pas le thread dédié.
Citation :
Publié par Okhalem
Vous me faîtes rire a parler de blanchiment dans la blockchain alors que toutes les transactions sont gravées dans le marbre et publiques.
Ben oui, du reste, c'est bien connu, le bitcoin n'est jamais utilisé par les mafias pour extorquer du fric. Quand des hackers rançonnent une entreprise, ils se font payer en chèque de banque, pas en bitcoin, tout le monde sait ça.



Qu'une analyse détaillé du blockchain permette de trouver des adresses IP en Russie, super !

https://www.npr.org/2021/06/10/10048...omware-attacks

Citation :
Ironically, cryptocurrency exchanges take place on what are called "public ledgers."
This means anybody can observe online. But the parties in a transaction are anonymous, disguised with a random number.

"You see exactly the way the money moves from one address, and one wallet, to another," said Striem-Amit of Cybereason. "However, there is no way for us to associate a person with these wallets. And a lot of people have not just one address, one wallet, but have dozens, hundreds."
So hackers can keep moving the currency from one anonymous account to another. That makes it very difficult — though not impossible — to trace.
Consider the case of Colonial Pipeline, which was hacked last month, leading to the shutdown of gasoline supplies in the eastern U.S. for the better part of a week.
The Justice Department said this week that the FBI recovered more than half the $4.4 million in ransom that Colonial paid to the hackers, who are known as DarkSide and believed to be based in Russia.

This case marked a big breakthrough. The Justice Department said this was the first time that a task force devoted to ransomware has been able to claw back some of the money.

Still, this is unlikely to become the norm any time soon. The FBI poured resources into the Colonial case because it was a high-profile attack that shut down a pipeline critical to the nation's economy.
The FBI won't be able to devote so many resources to every ransomware attack. And the cases are tough to solve.
According to court documents, the FBI worked its way through a maze of more than 20 cryptocurrency accounts to find the hackers. When it did locate the account, the bureau then sought a U.S. court order to seize the funds.
But then comes the real mystery. Even when the FBI located the computer, and had the court order, the bureau still needed the secret encryption key to unlock the account and capture the Bitcoin.
Bref, si, ces transferts en cryptomonnaies assurent de facto une grande tranquillité d'esprit aux mafias en tout genre et une grande souplesse dans leurs opérations. Bien plus que les réseaux bancaires classiques. Il est amusant du reste de mentionner que HSBC et les autres ont reçu des amendes pour leurs malversations : c'est quand la dernière fois que "bitcoin" a reçu une amende pour les siennes ? Ah, oups, ce n'est pas une institution financière, c'est juste un protocole informatique décentralisé, que personne ne peut -ou ne veut- réguler ni sanctionner. C'est con hein.
@Aloïsius: Sauf que c'est ridicule de reprocher au bitcoin et autre crypto-monnaie ce pour quoi elles ont été créé à la base.

Elles ont été fait pour être anonyme et sortir du système bancaire jugé corrompu et de connivence entre eux.

Je ne sais pas pourquoi tu as une dent comme ça contre les crypto-monnaies mais elles existent pour de bonnes raisons. Qu'il y ait des personnes qui détourne de cet usage ou en font des activités illégales, c'est comme partout.
Citation :
Publié par Gratiano
Je ne sais pas pourquoi tu as une dent comme ça contre les crypto-monnaies mais elles existent pour de bonnes raisons.
Et pourquoi les gens veulent "sortir du système bancaire" ? Ah, pour pouvoir frauder, spéculer et extorquer ou créer de la fausse monnaie sans risque. C'est leur seule et unique fonction.
Ah, si, elles servent aussi à relancer les centrales au fuel et au charbon.

Bref, non, elles n'existent pas pour de bonnes raisons. Les idéologies qui leur ont donné naissance ont pour projet de détruire la société et d'instaurer la loi de la jungle, il est donc inévitable qu'elles servent d'abord à payer des rançons et à vendre des objets illégaux. C'est leur fonction de base.

On parle souvent de l'hypocrisie des écolos qui prétendent combattre le réchauffement climatique et fermer les centrales nucléaires. Mais celui qui défend les crypto-monnaies tout en prétendant se soucier du réchauffement climatique (et de l'environnement et de la société en général) est du même acabit.
Citation :
Publié par Aloïsius
Et pourquoi les gens veulent "sortir du système bancaire" ? Ah, pour pouvoir frauder, spéculer et extorquer ou créer de la fausse monnaie sans risque. C'est leur seule et unique fonction.
Ah, si, elles servent aussi à relancer les centrales au fuel et au charbon.

Bref, non, elles n'existent pas pour de bonnes raisons. Les idéologies qui leur ont donné naissance ont pour projet de détruire la société et d'instaurer la loi de la jungle, il est donc inévitable qu'elles servent d'abord à payer des rançons et à vendre des objets illégaux. C'est leur fonction de base.

On parle souvent de l'hypocrisie des écolos qui prétendent combattre le réchauffement climatique et fermer les centrales nucléaires. Mais celui qui défend les crypto-monnaies tout en prétendant se soucier du réchauffement climatique (et de l'environnement et de la société en général) est du même acabit.
Non, le premier à avoir créé le bitcoin voulait sortir du carcan bancaire qu'il estimait tout puissant.
C'est toi qui part tout seul dans ce genre de délire. Cela n'a jamais été le but au départ.

Là ce sont les travers de ce genre de choses mais il n'a jamais voulu réglementer ou légaliser.
Mdr. On a attendu bitcoin pour frauder, spéculer,extorquer ou rançonner, pour payer des objets illicites et utiliser des centrales à charbon.
Avant 2009, ça n'existait pas.

Quant à l'origine et sa volonté elle est claire, elle existait avant le bitcoin, et elle anticipait le pire, comme toute technologie, qui se trouve être un changement de paradigme :


Fin des années 80, repris en 92 :
Citation :
Un spectre surgit dans le monde moderne, le spectre de la crypto-anarchie.
La technologie informatique est sur le point de fournir aux individus et aux groupes la possibilité de communiquer et d’interagir les uns avec les autres d’une manière totalement anonyme. Il est possible pour deux personnes d’échanger des messages, de traiter des affaires et de négocier des contrats électroniques sans jamais connaître le Vrai Nom, ou l’identité légale, de l’autre. La source des interactions sur le réseau sera hors de portée grâce au rerouting extensif de paquets d’informations cryptées et de boxes anti-intrusion qui exécutent des protocoles cryptographiques avec une garantie presque parfaite contre toute forme d’intrusion. La réputation jouera un rôle central, bien plus important même, dans les tractations, que les taux de crédit d’aujourd’hui. Ces évolutions altéreront complètement la nature des législations gouvernementales, la capacité à taxer et contrôler les interactions économiques, la capacité à garder l’information secrète et altéreront même la nature de la confiance et de la réputation.

La technologie de cette révolution – et il s’agira bien d’une révolution sociale et économique – existait en théorie depuis une décennie. Les méthodes étaient basées sur l’encryptage avec clé publique, les systèmes sécurisés interactifs de zero-knowledge, et différents protocoles de logiciel pour l’interaction, l’authentification et la vérification. L’accent avait été mis jusque-là sur les conférences universitaires en Europe et aux Etats-Unis, conférences étroitement surveillées par la National Security Agency. Mais ce n’est que récemment que les réseaux informatiques et les ordinateurs personnels ont atteint une vitesse suffisante pour rendre ces idées réalisables en pratique. Et les dix ans à venir apporteront assez de vitesse supplémentaire pour les rendre économiquement faisable et pour qu’il soit essentiellement impossible de les arrêter. Les réseaux à haute vitesse, Numeris, les boîtes anti-intrusions, les cartes intelligentes, les satellites, les Ku-band transmitters, les ordinateurs personnels multi-MIPS, les puces de cryptage, sont quelques-unes des technologies en cours de développement qui permettront tout cela.

L’Etat essaiera bien sûr de ralentir ou d’arrêter la diffusion de cette technologie, en invoquant les nécessités de la sécurité nationale, l’utilisation de la technologie pour le trafic de drogue et l’évasion fiscale, et des craintes de désintégration sociétale. Bon nombre de ces motifs de préoccupations seront valides ; la crypto-anarchie permettra de faire circuler librement les secrets nationaux et de vendre des matériaux illicites ou volés. Un marché informatique anonyme rendra même possible de répugnants marchés d’assassinats et d’extorsions. Divers éléments étrangers et criminels seront des usagers actifs du CryptoNet. Mais cela n’arrêtera pas la diffusion de la crypto-anarchie.

Tout comme la technologie de l’imprimerie a altéré et réduit le pouvoir des corporations médiévales et la structure sociale de pouvoir, les méthodes cryptologiques altèrent fondamentalement la nature de l’interférence du gouvernement et des grandes sociétés dans les transactions économiques. Combinée avec les marchés émergents d’informations, la crypto-anarchie créera un marché liquide pour tout ce qui peut être mis en mots et en images. Et tout comme une invention apparemment mineure comme le fil de fer barbelé a rendu possible la clôture de vastes fermes et ranchs, altérant ainsi pour toujours les concepts de terre et de droits de propriété dans l’Ouest de la Frontière, la découverte apparemment mineure venue d’une obscure branche des mathématiques deviendra les pinces coupantes qui démantèleront le fil de fer barbelé qui entoure la propriété intellectuelle.

Debout, tu n’as rien d’autre à perdre que tes clôtures de barbelé !
https://en.m.wikipedia.org/wiki/Crypto-anarchism


C'est une révolution Alo, t'es juste conservateur, t'aimes pas et t'as le droit mais tes arguments sont pétés.
Citation :
Publié par Ron J. Creuse-les-Terriers
C'est une révolution Alo, t'es juste conservateur, t'aimes pas et t'as le droit mais tes arguments sont pétés.
Ce n'est pas une révolution, c'est une gigantesque arnaque. Tu adores parce que ça contribue à détruire la société et t'as le droit puisque t'es un anarchiste de droite, et parce que ces monnaies sont très souvent déflationnistes, ce qui favorise encore plus les possédants aux dépendants des exploités.
Le bitcoin a pour effet de défoncer la planète en gaspillant des millions de tonnes de charbon brûlées pour rien (je vais pas refaire la liste des centrales ré-ouvertes alors qu'elles étaient condamnées, juste pour faire du bitcoin), il est utilisé par des parasites pour extraire à leur profit via la spéculation des ressources mondiales toujours plus limitées, et il a une utilité sociale négative en ce qu'il favorise les attaques lancées contre les particuliers, les services publics et les entreprises par des groupes mafieux. Concrètement, il n'a strictement aucune utilité sociale positive. 300 kw/h pour UNE transaction bitcoin.
C'est un fait, n'importe quel observateur objectif le constate. L'explosion des rançongiciels, c'est la conséquence directe de celle des crypto-monnaies.

Après, quand on est investit matériellement et idéologiquement dans cette merde, on cherchera bien entendu à lui trouver des aspects positifs, du genre "ça permet d'échapper aux méchants banquiers". Ce à quoi je répond "lol" : ça permet juste à de nouveaux banquiers de se casser encore plus facilement qu'avant avec la caisse après avoir dépouillé leurs "déposants".

Ah, dernière chose : le retour à la loi de la jungle, ce n'est pas une révolution, c'est une contre-révolution. Ne pas vouloir d'un mélange de Mad Max et de Cyberpunk ailleurs que dans la littérature et les loisirs, ce n'est pas être conservateur, c'est être progressiste.


edit : ce débat existe depuis l'Antiquité. A l'époque, les partisans des crypto-monnaies trouvaient que les têtes de hache de bronze, c'était l'avenir. Je suis prêt à parier (je triche, oui...) qu'ils trouvaient que les pièces de monnaies ou les lingots, c'était le début de la tyrannie. La différence, c'est que ces haches monétaires ne facilitaient pas les fléaux de l'époque comme l'esclavage et la transmission de la peste.

Dernière modification par Aloïsius ; 26/09/2021 à 11h32.
Citation :
Publié par Aloïsius
Ce n'est pas une révolution, c'est une gigantesque arnaque.
C'est un système totalement transparent, décentralisé, ouvert à tous, dont le code source est open, et dans lequel n'importe qui peut s'amener et servir de validateur. Où est l'arnaque ? C'est plus transparent que n'importe quel autre système d'échange.

Du coup ça sort d'où ton assertion "c'est une gigantesque arnarque" ? Sources ? Preuves ?


Citation :
Tu adores parce que ça contribue à détruire la société et t'as le droit puisque t'es un anarchiste de droite,

J'adore parce que c'est décentralisé. Parce c'est la première émergence d'une monnaie dans un marché libre face azux monnaies FIAT des banques centrales. Parce qu'on sait TOUT : sa difficulté, sa circulation, ses transactions, son volume, son supply, TOUT absolument TOUT.
Parce que si je souhaite y participer je peux, si je ne souhaite pas personne ne m'y force.

Citation :
et parce que ces monnaies sont très souvent déflationnistes, ce qui favorise encore plus les possédants aux dépendants des exploités.
N'importe qui avec un smartphone peut posséder du bitcoin. ATM 1 satoshi c'est 0.0004259€. Il suffit d'avoir un mobile et du réseau. Alors que tout le monde ne peut avoir accès au système bancaire.

Qui exploite qui avec le Bitcoin ? Ce n'est pas la faute du Bitcoin si les monnaies FIAT sont manipulées pour perdre leur valeur.

Citation :
Le bitcoin a pour effet de défoncer la planète en gaspillant des millions de tonnes de charbon brûlées pour rien (je vais pas refaire la liste des centrales ré-ouvertes alors qu'elles étaient condamnées, juste pour faire du bitcoin),
Le Bitcoin se mine là où l'électricité n'est pas cher.
En Chine c'est le charbon, au Kazakstan ou au Congo les centrales à charbon ferment pour ouvrir des centrales hydroélectriques ou à gaz. Tu ignores une partie de l'équation pour arriver à la conclusion que tu souhaites.

Citation :
il est utilisé par des parasites pour extraire à leur profit via la spéculation des ressources mondiales toujours plus limitées
Pas plus que n'importe quel bourse dans le monde et son marché des matières premières.
Tu reproches au BTC ce qui ne lui appartient pas.

Citation :
, et il a une utilité sociale négative en ce qu'il favorise les attaques lancées contre les particuliers, les services publics et les entreprises par des groupes mafieux. Concrètement, il n'a strictement aucune utilité sociale positive.
Le premier des groupes mafieux c'est l'état et sa manipulation de la monnaie aux dépends des petits épargnants. Tu le sais, les premiers à morfler de la perte d'attractivité des obligations d'états ce sont les pauvres qui n'ont accès qu'à un seul actif : l'euro.
Le BTC est un actif accessible à tous.



Citation :
300 kw/h pour UNE transaction bitcoin.
Tes billets euro, en papier, le distributeur, ta banque et ses data, ses agences et ses bureaux dans toutes las capitales du monde, les déplacements de ses salariés, quel est le bilan énergétique derrière ton paiement chez le coiffeur ?

Citation :
C'est un fait, n'importe quel observateur objectif le constate. L'explosion des rançongiciels, c'est la conséquence directe de celle des crypto-monnaies.
Et alors ? Hiroshima, c'est la conséquence directe du nucléaire. Fallait rester au charbon pour autant ?

Citation :
Après, quand on est investit matériellement et idéologiquement dans cette merde, on cherchera bien entendu à lui trouver des aspects positifs, du genre "ça permet d'échapper aux méchants banquiers". Ce à quoi je répond "lol" : ça permet juste à de nouveaux banquiers de se casser encore plus facilement qu'avant avec la caisse après avoir dépouillé leurs "déposants".
Idem : les arnaques n'existaient pas avant ?

Citation :
Ah, dernière chose : le retour à la loi de la jungle, ce n'est pas une révolution, c'est une contre-révolution. Ne pas vouloir d'un mélange de Mad Max et de Cyberpunk ailleurs que dans la littérature et les loisirs, ce n'est pas être conservateur, c'est être progressiste.
La loi de la jungle c'est l'anomie. La blockchain est anarchiste.
Tu confonds les deux exprès pour tromper ton lecteur. Fallacieux.

Pour rappel à ceux qui doutent en te lisant : l'anarchie c'est l'ordre sans le pouvoir. Exactement ce que fait la blockchain Bitcoin.
Pour moi le problème est lié à cette notion de "sans pouvoir" anarchique. La monnaie est du droit incorporé, elle implique la présence sur tel territoire d'un pouvoir qui émet sa loi, les transactions avec cette monnaie étant dans un cadre défini par cette loi. La monnaie est une convention sociale et juridique et pas uniquement un moyen de paiement, des coquillages améliorés. C'est une des grandes raisons de l'apparition de l'euro par exemple, on estimait que l'unification monétaire allait souder les peuples qui la composent autant voire plus que les lois et traités.
Avec les cryptos on est dans un cadre différent ou la monnaie n'a pas de référent juridique et n'introduit pas un tel cadre légal. Elle est donc bien moins facilement échangeable, plutôt sur un critère de bonne volonté et acceptation personnelles. On peut te refuser tes paiements en crypto. Ce "non pouvoir" la distingue des autres monnaies, et si elle en acquiert pour se normaliser elle perd ce qui fait sa spécificité.

Bon après j'y comprends pas grand chose et dans une perspective libérale ça pourrait être une invention révolutionnaire précisément pour ces raisons, si une majorité populaire l'adoptait on aurait une situation assez inédite et une formidable baisse des pouvoirs étatiques.
Citation :
Publié par Ron J. Creuse-les-Terriers

Pour rappel à ceux qui doutent en te lisant : l'anarchie c'est l'ordre sans le pouvoir.
Ce qui est, dans le monde réel, impossible. Tu ne peu pas avoir d'ordre sans quelqu'un qui a le pouvoir de faire respecter l'ordre.
L'anarchie dans le monde réel c'est la loi du plus fort.
Citation :
Publié par Aeristh
Ce qui est, dans le monde réel, impossible. Tu ne peu pas avoir d'ordre sans quelqu'un qui a le pouvoir de faire respecter l'ordre.
L'anarchie dans le monde réel c'est la loi du plus fort.
Le monde réel à l'instant T.
La décentralisation de la monnaie est une avancée.

Et toujours tendre vers, pas atteindre directement.

Je reste pragmatique.

@Don_Patricio

La monnaie est en réalité les monnaies.
Historiquement il y a eu l'or, dans quasiment toutes les civilisations.
Minage, rareté, moyen d'échange etc.
Soit ce que devient le BTC pour les futurs layers de sa Blockchain. Toutes les autres blockchain et leurs cryptomonnaies ne sont que des répétitions vers ce nouveau paradigme.
Citation :
Publié par Ron J. Creuse-les-Terriers

@Don_Patricio

La monnaie est en réalité les monnaies.
Historiquement il y a eu l'or, dans quasiment toutes les civilisations.
Minage, rareté, moyen d'échange etc.
Soit ce que devient le BTC pour les futurs layers de sa Blockchain. Toutes les autres blockchain et leurs cryptomonnaies ne sont que des répétitions vers ce nouveau paradigme.
J'ai pas vraiment de connaissances techniques sur la blockchain je l'avoue.

L'or était l'apanage des seigneurs, du pouvoir. Ils préemptaient les mines et stocks d'or pour garantir la valeur de leur monnaie (ou pour le transformer directement en monnaie, mais il me semble que les monnaies en or étaient très rares et fréquemment l'objet de "fraudes" au pesage).
Alors oui il pouvait y avoir quelques "indépendants" qui en minaient ou en trouvaient en dehors des circuits contrôlés par le pouvoir, mais globalement ça reste un marqueur des pouvoirs étatiques.
Après oui l'or en lui même avait une valeur d'échange, en particulier international, il l'a toujours d'ailleurs. Comme d'autres matières rares, prisées et assez facilement transportables. Je dirais que c'est son rôle "étalon de valeur", mais j'ai pas l'impression que les cryptos aillent en ce sens. Un étalon "énergétique" peut être?

Dernière modification par Don Patricio ; 26/09/2021 à 12h35.
Citation :
Publié par Ron J. Creuse-les-Terriers
La décentralisation de la monnaie est une avancée.
Affirmation purement dogmatique.

La création monétaire décentralisée, on connait.
1) On l'a vu sous forme physique pendant la féodalisation, du 9e au 13e siècle surtout. Curieusement, ça n'a pas laissé aux gens un souvenir impérissable.
2) On la connaît aussi d'une certaine manière depuis le 20e siècle avec les réserves fractionnaires. Je n'ai pas l'impression non plus que ça apporte grand chose.

Bref, les crypto, contrairement à l'or, n'ont aucune valeur ou utilité intrinsèque, ne représentent aucune garantie d'aucun état, génèrent une pollution monstrueuse qui ne fait que croître, incorporent des mécanismes déflationnistes qui favorisent les plus riches et, cerise sur le gateaux, sont largement utilisées pour développer de nouvelles activités criminelles, comme le pillage des hôpitaux et des écoles pris en otage.

Ce qui est triste, c'est que seule la Chine soit capable de les interdire, tant la puissance des financiers et des mafias qui les utilisent et les promeuvent est grande.
Citation :
Publié par Aloïsius
Bref, les crypto, contrairement à l'or, n'ont aucune valeur ou utilité intrinsèque, ne représentent aucune garantie d'aucun état, génèrent une pollution monstrueuse qui ne fait que croître, incorporent des mécanismes déflationnistes qui favorisent les plus riches et, cerise sur le gateaux, sont largement utilisées pour développer de nouvelles activités criminelles, comme le pillage des hôpitaux et des écoles pris en otage.

Ce qui est triste, c'est que seule la Chine soit capable de les interdire, tant la puissance des financiers et des mafias qui les utilisent et les promeuvent est grande.
Pour la garantie, c'était justement le but voulue de même que la valeur. Tu reproches le fondement même de la crypto-monnaie. L'idée est que n'étant pas soumis à l'état, elle ne peut être utiliser comme outil par lui. C'était le but voulu. Je ne vois pas en quoi les crypto-monnaies favorisent les riches. En fait tout dépend ce que tu en fais mais la crypto-monnaie en elle-même n'est pas la responsable des excès des humains.

Quant aux activités que tu cites, elles n'ont pas besoin des crypto-monnaies pour exister (ce genre de chantage existait déjà avant les crypto-monnaies) donc cela les rend moins traçable enfin pour le moment mais là encore tu accuses le crypto-monnaie qui est justement un moyen ni l'origine, ni impliquée dans ce genre de choses.

Quant à la pollution, Internet, les cloud en tout sens, les fermes numériques en génèrent autant.

La Chine est contre la crypto-monnaie parce que cela lui échappe, elle ne peut pas la contrôler et ce qu'elle ne contrôlent pas, elle l'interdit.

De plus l'usage de la crypto-monnaie reste marginal. Je ne peux pas dire si c'est un bien ou un mal. Le point positif est l'absence de contrôle de banque sur ton propre argent. L'inconvénient est que l'arnaque, le vol est facile.

Je n'arrive pas à comprendre ton obsession sur la crypto-monnaie. Tu n'a pas pu acheter de cartes vidéos à cause de miners ?
Fil fermé

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés