My.Games (Jeux MMO)

[Actu] L'industrie du jeu vidéo au féminin : interview d'Anastasia Kolchina, Lead Game Designer chez Pixonic studio

Répondre
Partager Rechercher
Myrhdin a publié le 29 mars 2021 cette actualité sur JeuxOnLine :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/1723/7/149817-240.jpg
Aujourd'hui, l'industrie du jeu vidéo se féminise et nous avons souhaité donner la parole aux premières concernées. Nous avons rencontré Anastasia Kolchina, Lead Game Designer chez Pixonic Studio, au sein du groupe russe My.Games.

À tort ou à raison, le monde du jeu vidéo a longtemps été perçu comme étant très masculin : des jeux développés par des développeurs, pour des joueurs. Et l’actualité récente a également mis en lumière un sexisme qui serait particulièrement présent...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Après les réunions de l'UNEF interdisant aux blancs de participer aux réunions. Après l'intervention d'Audrey Pulvar réaffirmant que le triptyque Liberté Egalité Fraternité est fondamental tout en trouvant normal d'interdire aux blancs d'assister à des réunions organisées par des gens de couleurs , on nous rabâche ce discours alors qu'il est biaisé depuis le départ.

Quand on aura compris que le combats égalité homme-femme est un faux débat , on aura fait un grand pas. Ce n'est pas un combat de femme, c'est un combat de classes de femme. La bourgeoise patronne s'en contre fout de la condition de son employée féminine payée au bas de l'échelle, elle ne cherchera pas l'égalité parce que sa condition lui permet. Elle est au dessus de ce combat inversement à celle qui se trouve tout en bas.

Par contre, je trouve intelligent de la part de cette Anastasia d'être mal à l 'aise à l'idée qu'une convention de femmes soit interdite aux hommes. C'est monstrueusement contre productif et ne sert pas " la cause" ( si on peut appeler ça une cause ). Au moins , la mère Anastasia est lucide sur ce point.
Citation :
Publié par caracoju
[...]
ça s'appelle de la diffamation et peut conduire devant les prétoires

Dernière modification par Uther ; 29/03/2021 à 20h57. Motif: Edition de citation
C'est assez marrant de voir que la tournure des questions est très orientée, assez vindicative et en face voir des réponses qui disent "non non tout va bien chez nous" et que les questions insistent dans la première direction.
Au passage il me semble bien qu'après le verbe être il faut faire la conjugaison avec le sujet.
+10 000 @Urmarcht

J'aime comment Anastasia met à bat tout vos clichés et vos questions pro-féministes avec des réponses qui contredisent votre hypothèse d'une "industrie machiste".

Mais bon venant d'une femme russe ça ne m'étonne pas, vous avez dû être un peu secoué par sa franchise.
Un peu étonné de la teneur de cet article, même si j'imagine que c'est dans l'air du temps et que ça devait tort ou tard arriver sur jol (je parle évidement hors agora où le sujet est depuis longtemps débattu).

Citation :
Afin de mieux appréhender la problématique, JeuxOnLine donne la parole aux premières concernées : des actrices de l’industrie du jeu, du monde entier, afin de recueillir leur expérience et leur vision de l'industrie du jeu aujourd'hui.
J'aimerai savoir plus précisément qui est le "jeuxonline" dont il est question ici, jol étant un site collaboratif dont, à ma connaissance, seul Mind et Uther sont salariés et le reste des contributeurs bénévoles voir pigistes, cette série d'interviews sur ce sujet spécifique est-elle à l'initiative personnelle de Myrhdin ou s'agit-il d'une commande quelconque ?
Citation :
Publié par Urmarcht
C'est assez marrant de voir que la tournure des questions est très orientée, assez vindicative et en face voir des réponses qui disent "non non tout va bien chez nous" et que les questions insistent dans la première direction.
Je suis assez d'accord. Je trouve les réponses apportées vraiment pertinentes et intéressantes.

D'un autre côté, j'ai un peu de mal à comprendre le but de l'article. Pourquoi avoir choisi cette personne pour évoquer ce sujet ? Tout d'abord, je ne comprends pas trop, comme les trois premières personnes interrogées appartiennent visiblement à la même entreprise et que la première, en tout cas, ne semble pas avoir particulièrement de problème par rapport à ce sujet. Je me demande même si elle n'aurait pas préféré une interview centré sur son travail plutôt que sur son genre.

Cela me rappelle les propos de deux hôtesses sur League of Legends, Sjokz et Laure Valée. Toutes deux se plaignaient qu'à chaque fois qu'on les interroge, il y a toujours une question sur leur "place de femme dans l'esport." C'est évidemment un sujet important et je comprends l'intérêt des journalistes sur ce point, mais cela signifie que ceux qui les ramènent à leur genre, interview après interview, ce sont les journalistes...

Ensuite, tant qu'à avoir un article dans ce style, pourquoi ne pas interroger une association qui s'investit sur le sujet, comme Women in Games ? Je pense qu'ils seront ravis de participer et auront un point de vue plus large sur la question.
Citation :
Publié par TtK
Un peu étonné de la teneur de cet article, même si j'imagine que c'est dans l'air du temps et que ça devait tort ou tard arriver sur jol (je parle évidement hors agora où le sujet est depuis longtemps débattu).



J'aimerai savoir plus précisément qui est le "jeuxonline" dont il est question ici, jol étant un site collaboratif dont, à ma connaissance, seul Mind et Uther sont salariés et le reste des contributeurs bénévoles voir pigistes, cette série d'interviews sur ce sujet spécifique est-elle à l'initiative personnelle de Myrhdin ou s'agit-il d'une commande quelconque ?
Les représentants de My.Games nous ont proposés des interviews thématiques (proposés à Myrhdin qui nous a transmis pour qu'on en discute), il y a déjà un long moment et ça a mis un peu de temps à se concrétiser. Et le sujet nous a semblé pertinent : c'est évidemment dans l'actualité mais ça permet aussi de recueillir des points de vue et retours de terrain très concrets (pas forcément ceux qu'on entend parfois de la part d'associations ou de "spécialistes" du sujet), et qui pourraient être tous très différents les uns des autres, selon les postes occupés ou les pays dans lesquels ils sont exercés.
Ca permet un éclairage plutôt divers, peut-être un peu plus vaste que le traitement habituel de ces questions. À ce titre, ça me semble plutôt intéressant (pour éviter les caricatures qui sont parfois faites, d'un côté comme de l'autre).
C'esr de toute façon toujours plus difficile pour des personnes de travailler dans un environnement constitué principalement d'hommes ou de femmes quand tu es de sexe opposé à la majorité et que tu peux être sujette à un certain dépaysement.

Après par rapport aux réponses la différence culturelle joue aussi je pense avec les slaves dans leur dictature.
L'un dans l'autre, tous les messages postés ont un peu raison.

Comme l'a expliqué Uther, My.Games m'a approché pour me proposer un entretien sur le thème de la diversité. J'ai d'abord poussé pour aborder tous les pans de la diversité (parce que Russie), mais les interlocutrices ne se sentaient à même que de parler de leur expérience personnelle, en tant que femmes, ce qui est tout à fait compréhensible. Ceci pour clarifier pourquoi nous avons parlé à trois femmes de ce sujet sans en aborder un autre. C'était l'idée de départ et un souhait de leur part.

Le fait d'en faire une série est de mon fait, car j'avais tout simplement trop de contenu (j'ai eu trois entretiens sur le sujet, un en visio-conférence, les deux autres par écrit, avec deux profils très différents dans l'expérience ou le parcours professionnel) et que l'idée de faire un one-off sur la question au sein d'une seule entreprise me gênait un peu. Du coup, j'ai suggéré d'en faire la pierre fondatrice d'une série sur le sujet, qui irait voir un peu plus loin que la seule Russie et MyGames.

Pour répondre à Urmacht, je dois préciser que c'est une des deux interviews écrites : j'ai fourni les questions à un chargé de relations presse qui les a passées aux personnes dont vous avez lu ou lirez les réponses, sans que je puisse les adapter à mesure au contenu de leurs réponses. Ce sera un petit peu différent avec le papier tiré de la visio-conférence. Mais je dois reconnaître qu'en lisant tant vos commentaires que les réponses de mes interlocutrices, je me suis fourvoyé dans les grandes lignes pour certaines questions, et je me suis laissé influencer par ma propre expérience du milieu pour les formuler, alors que j'aurais effectivement dû rester aussi neutre que possible. C'est leur histoire, pas la mienne ou celles de mes amies russes, polonaises ou ukrainiennes.

Enfin, quant au point "Pourquoi ne pas avoir interviewé X ou Y?", la conclusion de l'article n'est pas une fuite en avant. Le sujet en lui-même m'intéresse, et je dois dire que ces premiers échanges sur le sujet m'ont tout aussi surpris que vous, tout en renforcant mon intérêt pour creuser un peu plus loin et essayer de trouver si les faits rapportés dans certaines boîtes sont le fait de facteurs sociétaux spécifiques ou sont propres à des boîtes qui cultivent des modèles malsains ou... ou.... ou... Si vous connaissez des personnes du milieu qui ont un son de cloche différent ou qui ont des initiatives à présenter, vous pouvez contacter aussi bien Uther que moi par MP. Je suis moi-même en train de fouiller dans mon carnet d'adresses pour trouver des interlocutrices venant d'autres horizons.

Après, je ne suis qu'un bénévole, je ne suis pas non plus expert ou qualifié dans le domaine, aussi je me dois de vous remercier pour les critiques. J'en prends bonne note pour la suite et je ferai en sorte que la quatrième interview reflète certaines de vos remarques. On doit pouvoir trouver un juste milieu.
Citation :
Publié par Goldencrown
Quand on aura compris que le combats égalité homme-femme est un faux débat , on aura fait un grand pas. Ce n'est pas un combat de femme, c'est un combat de classes de femme. La bourgeoise patronne s'en contre fout de la condition de son employée féminine payée au bas de l'échelle, elle ne cherchera pas l'égalité parce que sa condition lui permet. Elle est au dessus de ce combat inversement à celle qui se trouve tout en bas.
+1 CQFD
La lutte des classes.
Ce n'est même pas une lutte des classes, mais d'une seule catégorie féminine. Ici on est dans le créneau des créations vidéoludiques qui est une domaine aussi différent que serait les travaux publics ou l'univers minier fortement masculinisé par essence.

Oui, il y a des domaines où le masculin dominera toujours comme les travaux de peine . Parce qu'il ne faut pas faire abstraction des aptitudes ( je n'ai pas dit compétence ). J'ai souvenir d'avoir visité il y a 30 ans l'usine Ford de Blanquefort. Les tâches à la chaine étaient répartie selon les aptitudes physiques. J'y ai vu un métier mécanique difficile et répétitif dans une ambiance glauque suintant l'huile et l'odeur du métal froid.

Un responsable local nous a présenté une partie de la chaine où étaient insérées des petites pièces dans les boites de vitesse automobile. Des dames étaient assises et voyaient défiler les boites devant elles. Ce responsable nous avait indiqué que les femmes étaient plus à même de mieux remplir cette fonction de minutie alors que les hommes ne se sentaient pas à l'aise. ( Je n'ai jamais su s'il avait été sincère où s'il justifiait le fait de mettre des femmes à des tâches moins physique que la ligne d'assemblage principale où je voyais des hommes debout soulever, retourner, visser, boulonner des boites à une cadence inepte...).

Là où je veux en venir, c'est que d'un monde industriel des 30 glorieuses, nous sommes dans une société de service où toute femme a sa place dans des postes à responsabilité tant que l'éducation reste obligatoire et gratuite. Vouloir descendre le débat dans la place et le regard des hommes sur la femme ou plutôt l'absence d'égalité des chances à l'accès d'un poste à responsabilité est un mythe. Ce serait d'avantage l'argument de femmes ayant raté leur chance ou une opportunité.
.
S'offusque-t-on de voir que la profession de psychologue est majoritairement féminine ? Je ne crois pas. Elle excelle dans ce domaine.

Une dernière chose que j'ai observée dans les décideuses, c'était en effet un tendance à la masculinisation des comportements dans le discours ou le comportement ( type routier sur la RN 7). Je pense à Anne Lauvergeon ( ex Areva ) . J'ai aussi des exemples dans mon milieu professionnel.
Ok Myrhdin j'avoue que je n'avais pas du tout pensé à cette possibilité, en bel ignare du journalisme j'ai toujours associé "interview" et "direct" mais c'est vrai que c'est idiot.
Quant à la neutralité il ne faut pas se leurrer, rien que le choix d'un sujet (celui-ci ou un autre hein) est un acte de partialité, mais c'est vrai que mieux choisir les mots/formulations pourrait aider y compris pour l'interlocuteur(trice).
Citation :
Publié par TtK
Un peu étonné de la teneur de cet article, même si j'imagine que c'est dans l'air du temps et que ça devait tort ou tard arriver sur jol (je parle évidement hors agora où le sujet est depuis longtemps débattu).



J'aimerai savoir plus précisément qui est le "jeuxonline" dont il est question ici, jol étant un site collaboratif dont, à ma connaissance, seul Mind et Uther sont salariés et le reste des contributeurs bénévoles voir pigistes, cette série d'interviews sur ce sujet spécifique est-elle à l'initiative personnelle de Myrhdin ou s'agit-il d'une commande quelconque ?
N'empêche que c'est toujours cool de voir ce genre d'article.

On a un souci au niveau de l'IT en terme de population féminine, on les retrouves certes à des postes ou il faut gérer de l'humain, dans des postes de développeurs de type "créatif" essentiellement.
Je n'en ai jamais vu en spécialités réseau que ce soit ops ou dev, pas en système que ce soit en ops ou dev.
Et tout mes contacts de devellopeur c#, c++ qui sont dans le milieu du jeux-vidéo sont entouré d'homme.

Alors qu'on pourrait presque parler (en france) de de discrimation positive à l'embauche et aux formations, sachant qu'elles ont bien recu, et que l'IT (et par extension le jeux vidéo) ayant une dimension assez internationnale, on est un milieu (en général, je connais des exceptions) assez multiculturelle, non mysogine etc..

Bref, si il y plus de femmes qui peuvent se projeter dans ce type de métier au travers de ce type d'article, ca ne fera pas mal de au secteur, l'équipe est d'autant plus constructive quant elle est multiculturelle, composé d'homme/femme venant de différente couche sociale.
Citation :
Publié par Goldencrown
ça s'appelle de la diffamation et peut conduire devant les prétoires
Et par contre traiter toute l'industrie de sexiste, ça c'est gratuit et même ça raporte gros
Il ne faut pas lire entre les lignes, interpréter arbitrairement les propos que tu as voulu retenir et en faire une règle de lecture.
Faut arrêter la mauvaise foi parce que là avec toi, on est en plein dedans.

Finalement, tu as eu de la "chance" d'avoir été censuré parce qu'à la place du rédacteur, j'aurais passé la porte d'un cabinet d'avocat
parce que des gens se croient intouchables derrière leur clavier.
Citation :
Publié par Goldencrown
Il ne faut pas lire entre les lignes, interpréter arbitrairement les propos que tu as voulu retenir et en faire une règle de lecture.
Faut arrêter la mauvaise foi parce que là avec toi, on est en plein dedans.

Finalement, tu as eu de la "chance" d'avoir été censuré parce qu'à la place du rédacteur, j'aurais passé la porte d'un cabinet d'avocat
parce que des gens se croient intouchables derrière leur clavier.
Ho, franchement, tu sais, j'ai été modérateur pendant assez longtemps ici pour avoir bien pire dit sur mon compte.

J'ai pris le temps de réfléchir aux accusations en question et je me suis dit "Ho, ben, c'est peut-être un alt qui a mal pris mes tests de jeux nippons à gros boobs et petites culottes".
Tu es drôlement patient parce qu'il y avait matière à porter la chose devant un prétoire.
C'était gratuit et surtout une vilaine attaque personnelle.

Et dire qu'il y a encore des gens se pensant à tord intouchable derrière une identité numérique
jusqu'à ce qu'ils aient à se justifier en correctionnelle...

Tu me diras, il suffit parfois d'une seule fois pour que ça arrive et ça rentre dans leur tête.
[Modération : rappelons qu'il existe une fonction permettant d'ignorer les contributions de certains utilisateurs. C'est une solution efficace quand on ne souhaite pas échanger avec certains interlocuteurs (et ça permet d'épargner certains échanges à ceux qui souhaitent simplement discuter de jeu). À bon entendeur.]

Dernière modification par Uther ; 01/04/2021 à 09h15.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés